Revenir en haut
Aller en bas


 

- Afire love {ft Gwen} -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Adriano CastaglioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3535-adriano-hey-man-where-d-you-go
ID : Morphine, Elodie.
Faceclaim : Morphine.(ava + signa + icon).
Messages : 120 - Points : 480

Âge : 35 ans.
Métier : Propriétaire et gérant de sa propre pâtisserie : "Gourman'Délice"..
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Jeu 13 Sep 2018 - 18:38 )

Afire love.

Gwenola & Adriano

Adriano sait très bien qu'il n'aurait jamais du venir ici. Il le regrette déjà beaucoup et se demande s'il ne devrait pas tout simplement faire demi tour. Avant de se répéter que non, il ne peut et doit pas faire ça. Parce qu'il faut bien qu'ils aient cette conversation à un moment ou à un autre. Il faut bien qu'ils éclaircissent certains points. C'est même primordiale. Parce qu'il espère toujours qu'elle va accepter de le laisser enfin tranquille. Ce qui est peut-être très naïf de sa part. Mais il est encore en droit d'espérer malgré tout ... L'espoir fait même vivre selon certains ... De toute façon, s'il ne tente rien, il n'y aura aucune avancée dans cette histoire. Même s'il commence par la traiter ouvertement de menteuse. Ce à quoi elle ne tarde pas à lui répondre en sous entendant que c'est peut-être bien lui le menteur en fin de compte.

Je ne mens pas. Qu'il soupire, plus agacé qu'autre chose. Elle l'emmerde à remettre ses paroles en doute alors que ce n'est pas lui qui est en train de remuer une sacrée merde dans la vie de l'autre. Loin de là même. Mais elle continue en répétant qu'il ment, très clairement. Ce qui laisse apparaître une brève grimace sur les traits de son visage. En quoi je mens ? Il ne sait pas avec certitude de quoi il est question dans son esprit qui lui semble pas mal détraqué désormais. Si elle s'imagine qu'il n'est pas réellement amoureux de son épouse. Ou s'il est question du désir qu'elle sait un peu trop bien susciter chez lui. Il devrait s'en foutre de tout ça ... Mais ça l'agace et le frustre un peu trop pour qu'il demeure tout à fait froid.

Il se crispe pour de bon et manque s'emporter quand elle reprend la parole. La fois de trop au vue de ses mots. Du genre de doutes qu'elle est en train de mettre en avant. Rien que quelques secondes, il fait disparaître son visage derrière ses mains qui frottent avec agacement. Quand il les retire, son regard flamboie d'une colère qu'il ne saurait contenir. Elle est la seule personne au monde à être capable de l'énerver à ce point. Ma relation avec mon épouse ne te regarde absolument pas Gwen. C'est vrai que ma relation avec elle n'a rien à voir avec celle que j'avais avec toi. Mais c'est exactement ce que j'attendais et espérais. Ce qui a au moins le mérite d'être clair. Il vit avec elle la relation même qu'il espérait connaître après trente ans. Qu'il n'aurait jamais pu avoir avec Gwen qui est incapable de s'engager de façon sérieuse avec qui que ce soit. Pas même après des années de relation.


King of nothing at all.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Morphine.
Messages : 327 - Points : 493

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Ven 14 Sep 2018 - 12:47 )

❝Afire love❞
Adriano & Gwen
La jeune femme savait qu’elle jouait à un jeu dangereux. Sous ses airs de force tranquille, de calme, Adriano cachait un être au tempérament de feu. Gwen adorait les deux facettes de cet homme mais avait une préférence pour le passionné. Parce que le feu qui brulait en lui la consumait toute entière à l’époque. Il la rendait vivante comme personne n’avait réussi à le faire avant lui et comme personne n’avait réussi à le faire après lui. Et elle savait aussi que c’était elle qui avait allumé ce feu en lui. Avant, cette passion, il la mettait au profit de son métier. Elle avait toujours adoré le regarder travailler, elle se posait dans un coin pour ne pas le déranger et se faisait petite. Et elle regardait. Juste ça. Elle lui enviait d’avoir une aussi grande passion pour son métier. Elle adorait le sien mais n’avait pas cette flamme qui animait Adriano dans tout ce qu’il faisait. L’imaginer être comme ça avec sa femme lu fit du mal mais elle se rassurait en disant que si c’était un si grand amour, jamais il ne l’aurait trompé. Lorsqu’ils étaient ensemble, ils étaient tellement pris l’un par l’autre que jamais l’idée même de regarder quelqu’un d’autre ne leur aurait traversé l’esprit. Et quand on venait les draguer, ils éconduisaient la personne purement et simplement.

« Tu sais résister à mon corps Ady. Tu l’avais prouvé par le passé. »

Ce souvenir restait encore vivace en elle. Et lorsqu’il rajouta que sa relation était exactement ce qu’il souhaitait, elle ne put s’empêcher de sourire. Elle savait qu’il avait raison. Il avait toujours eu envie d’une relation posée. Mais là c’était trop posé. On pouvait avoir les deux. Sa meilleure amie le lui avait prouvé.

« Exactement ? Et elle ? c’était ce qu’elle souhaitait aussi ? Elle ne doit pas être difficile à contenter ta Bianca pour être avec un homme qui ne l’aime pas »

A peine les mots sortis de sa bouche que Gwen se rendit compte de ce qu’elle avait dit.

« Excuse-moi… Je n’avais pas à dire ça et ta femme ne mérite pas ces mots… je ne sais pas ce qui m’a pris. Excuse-moi Ady… »

Gwen n’était pas méchante et savait s’excuser quand elle savait qu’elle était allée trop loin. Elle retourna s’asseoir sur le canapé et cacha son visage entre ses mains un instant. La fatigue ne faisait pas bon ménage avec une scène.

« Pourquoi t’es venu jusqu’à chez moi ? Pourquoi ne pas simplement répondre à mes soi-disant appels ? Pourquoi venir jusqu… »

Elle s’interrompit et le regarda

« D’ailleurs comment as-tu su où j’habite ? »


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Adriano CastaglioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3535-adriano-hey-man-where-d-you-go
ID : Morphine, Elodie.
Faceclaim : Morphine.(ava + signa + icon).
Messages : 120 - Points : 480

Âge : 35 ans.
Métier : Propriétaire et gérant de sa propre pâtisserie : "Gourman'Délice"..
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Sam 15 Sep 2018 - 13:27 )

Afire love.

Gwenola & Adriano

Un bref rire ironique et sans joie lui échappe quand elle croit bon de lui rappeler qu'il a déjà su résister à l'appel de son corps. Elle a parfaitement raison, c'est vrai. Il est arrivé à quelques rares reprises qu'il résiste à cet appel constant de ses courbes et de la passion qui a toujours été la sienne. Mais il n'était capable de ça que lorsqu'il était trop énervé contre elle. Parce qu'il ne faut pas croire que leur relation a toujours été la plus douce et la plus belle qui soit. Très souvent ils ont eut des disputes passionnées. Certaines se sont terminées dans le sexe toujours tellement torrides. D'autres ont eut besoin d'un temps de digestion pour l'un ou pour l'autre. Quelques heures à s'éviter pour éviter de s'énerver encore plus fort. Avant de quand même se retrouver l'un contre l'autre. Réconciliation sur l'oreiller. Au bout de sept ans faut croire que les choses peuvent se détraquer.

Il est bon de lui rappeler de temps en temps le fait qu'elle soit partie pendant sept longues années. Et qu'il soit donc bien logique que les choses prennent une drôle de tournure à présent. Et puis il y a la violence des mots dont elle sait si bien faire preuve. Il le réalise une fois de plus quand elle mentionne Bianca comme elle n'a aucun droit de le faire. Il blêmit et se crispe. Les excuses font à peine effet sur lui. Non en effet, t'as aucun droit de parler d'elle de cette façon. A vrai dire, elle n'a même aucun droit de parler d'elle tout court selon lui. Mais ça, c'est une autre histoire. Et il craint que de le lui dire ne lui donne que plus envie encore de le faire. Pour le faire toujours plus réagir. L'agacer encore et encore. Le foutre tout bonnement en rogne.

Il fait les cent pas derrière le canapé quand elle même se laisser tomber dessus et se prend le visage dans les mains. Il n'éprouve pas la moindre pitié pour elle. C'est son problème si elle ne va pas bien pour x raison. Rien de tout ça ne le regarde encore, lui. Ce n'est plus du tout le cas depuis sept ans maintenant. J'ai trouvé plus percutante l'idée de te le dire de vive voix. Qu'il répond sans la moindre émotion dans la voix. Avant de s'arrêter net de marcher quand elle réalise enfin qu'il a trouvé son adresse. J'étais venu pour t'intercepter à la sortie du boulot au départ. Mais quand je suis arrivé t'étais en train de partir. Alors je t'ai suivis. Et il hausse les épaules pour lui signifier que ça n'a pas de réelle importance.


King of nothing at all.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Morphine.
Messages : 327 - Points : 493

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Sam 15 Sep 2018 - 18:38 )

❝Afire love❞
Adriano & Gwen
Elle resta un moment silencieuse, surprise par ce qu’il venait de lui dire. Il l’avait donc suivie. Gwen n’aurait jamais cru le brun capable d’une telle chose. Mais elle voyait les choses autrement que lui. C’était parce qu’il voulait la voir qu’il était allé jusqu’à cet extrême. Parce qu’avouons-le, il y avait plus d’une façon de lui dire de vive voix ce qu’il voulait. Il aurait pu répondre à ses SMS pour lui fixer un rendez-vous. Il aurait pu l’appeler. Mais de là à la suivre… C’était tout autre chose et Gwen le comprenait comme tel. Elle savait déjà ce qu’il allait lui dire si elle lui en parlait. Il avait peur de ce qu’il ressentait. Et d’un côté, elle pouvait le comprendre. Comme il le disait, il avait la vie qu’il voulait. Comprenez par là, les enfants qu’il voulait. De ce qu’elle avait pu voir, il était un excellent père. Mais ça, elle n’en avait jamais douté de ses capacités. C’étaient des siennes qu’elle doutait et surtout de l’amour ou non qu’elle pouvait leur donner. Certes, elle aimait les enfants d’Alice et elle pourrait tuer pour eux mais ce n’étaient pas les siens. Ce n’était pas elle qui en avait la charge morale et pour Gwenola, cela changeait vraiment tout.

« Tu m’as suivi… Si tu voulais vraiment me parler de vive voix, le téléphone aurait suffi Adriano. Tu voulais me voir n’est-ce pas ? »

Elle ne le regardait toujours pas. Il était juste derrière elle. Elle pouvait sentir sa chaleur de là où elle se trouvait. Gwen savait qu’il lui suffisait de s’adosser au canapé pour réussir à l’effleurer. Mais elle ne le fit pas. Elle ne savait pas très bien pourquoi. Pourtant, il suffisait qu’elle se jette sur lui pour qu’il capitule. Il ne pouvait résister à son corps non ? Soupirant, elle reprit une gorgée de son cocktail. Elle avait assez de présence d’esprit pour avoir mis plus de jus que de vodka. Pas assez pour l’enivrer mais juste assez pour la détendre.

La sonnerie de son téléphone sonna à ce moment-là empêchant Adriano de répondre. Un juron s’échappa des lèvres de la blonde quand elle vit le nom inscrit dessus, s’excusa auprès d’Adriano avant de décrocher

« Oui Tony ? Non… Je n’ai pas eu le temps encore. Pourquoi ? Parce que j’ai passé les dernières quarante-huit heures à refaire tes présentations et à assister à toutes les réunions qu’il y a eu ! »

La jeune femme leva les yeux au ciel et souffla un bon coup

« Tu leur diras qu’on a eu une réunion avec le siège qui n’était pas prévue… Comment ça tu ne peux pas leur dire ça ? Ecoutes Tony, tu ne signes plus rien avant de m’en parler avant d’accord ? Je m’en fiche que c’est ta signature qui compte parce qu’elle ne vaudra plus rien si toute ton équipe te lâche derrière ! Alors oui, je te donnerai les chiffres demain en début d’après-midi. Mais c’est la dernière fois que tu me fais ce coup là ! »

Elle raccrocha et jeta le téléphone à côté d’elle. Puis pris le cocktail qu’elle but cul sec et souffla lentement.

« Excuses-moi… », murmura-t-elle à l’intention du brun qui n’avait pas bougé.

La blonde se leva et se tourna vers lui

« Tu voulais me voir n’est-ce pas Adriano ? C’est pour ça que tu as suivi ma voiture jusqu’ici… Au lieu de m’appeler… Tu voulais me voir… »


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Adriano CastaglioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3535-adriano-hey-man-where-d-you-go
ID : Morphine, Elodie.
Faceclaim : Morphine.(ava + signa + icon).
Messages : 120 - Points : 480

Âge : 35 ans.
Métier : Propriétaire et gérant de sa propre pâtisserie : "Gourman'Délice"..
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Dim 16 Sep 2018 - 14:08 )

Afire love.

Gwenola & Adriano

Sa question le prend évidemment de court. Il ne s'attendait vraiment pas à entendre de tels mots. Sans doute parce qu'ils vibrent d'une vérité tout ce qu'il y a de plus évidente. A laquelle il n'avait pas du tout pensé lui même. Il se sent un peu con à présent. Elle voit ce qu'il n'a pas été capable de voir de lui même parce qu'il n'avait pas du tout envie au fond. Parce que ça fait mal de réaliser qu'il a besoin de la voir. Parce que c'est plutôt de ça dont il est question. D'un besoin qu'il n'arrive pas vraiment à refouler ou à repousser. Parce que les envies sont autres pour le coup. Il n'a pas envie de ça. Il préférerait que ça se passe tout autrement. Mais il n'a pas tellement le choix. Il ne voit pas comment changer les choses de façon plus radicale. Heureusement pour lui, la conversation est interrompue par le téléphone de Gwen qui se fait entendre et qu'elle décroche tout de suite.

Dans un soupir de soulagement, le brun s'éloigne en se passant le plat des mains sur le visage et reprend les cent pas qu'il a entreprit un peu plus tôt. A croire que ça va l'aider à réfléchir un peu plus et un peu mieux. Au fond de lui, il sait que ce sera vain et que ça donnera rien de bon. Les faits restent inchangés. Et quand la conversation dans son dos prend fin, il comprend que la jeune femme ne va certainement pas laisser passer la chose et changer de sujet de conversation. Il se crispe quand il la voit se lever et pivoter pour lui faire face. Il serre les mâchoires, toujours perdu dans ses propres réflexions à tenter de trouver une parade pour s'échapper de ce mauvais pas. Mais il n'est pas naïf au point de croire que ce sera aussi simple que ça. Ca ne l'est jamais avec elle.

J'en sais rien Gwenola. Peut-être que ouais. Mais ça m'emmerde. Le fait est qu'en la revoyant, il a été surpris de constater que ses souvenirs ne lui rendaient pas justice. Qu'elle était beaucoup plus belle dans la réalité que dans son esprit. Il ne comprend vraiment pas pourquoi ça le fout dans cet état et pourquoi il est à ce point incapable de juste l'oublier. Surtout maintenant qu'ils ont couché ensemble. Le fait est qu'il aurait largement préféré être déçu par cette étreinte. Ne pas retrouver le goût divin de cette autre époque, autre vie. Se dire que finalement ce n'est pas si terrible ... Tu parles. C'est encore mieux, ça aussi. Mieux que dans ses souvenirs. Peut-être même mieux encore qu'à l'époque. Et ça avait un certain niveau pourtant. T'as pas idée à quel point je te déteste pour tout ce que t'es en train de me faire ...


King of nothing at all.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Morphine.
Messages : 327 - Points : 493

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Mar 18 Sep 2018 - 21:06 )

❝Afire love❞
Adriano & Gwen

Le canapé était toujours entre eux mais le regard de Gwen ne quittait pas Adriano. Et un sourire se dessina sur ses lèvres quand il admit enfin qu’il voulait la voir et que c’était pour ça qu’il s’était déplacé. Allant même jusqu’à la suivre. Cela l’avait d’ailleurs beaucoup étonné Gwen. Filer quelqu’un n’était pas quelque chose d’anodin et cela ressemblait tellement peu à Adriano… Comme quoi, il n’y avait pas qu’elle qui avait changé ces dernières années. Mais contrairement à lui, cela ne la dérangeait pas. Sept années c’était long et elle ne pouvait s’attendre à ce qu’il n’ait pas changé d’un iota. Même si certaines choses ne changeraient jamais. Comme comment elle se sentait quand elle le voyait, l’effet qu’il avait sur elle ou ce qu’elle ressentait dans ses bras. Parce que ce n’était pas une simple attirance entre eux et elle savait qu’Adriano ressentait la même chose. C’était bien trop rare pour que cela ne soit pas partagé.

« Qu’est ce que je te fais Ady ? », lui demanda-t-elle doucement.

D’une voix innocente presque. Parce qu’elle savait très bien. Elle pouvait comprendre ce par quoi il passait en ce moment. Enfin essayer parce qu’on ne pouvait comprendre ce genre de situation que lorsque l’on était soi-même confronté à ça. Et ce qu’il rajouta ne fit que renforcer son sourire. Elle se déplaça alors doucement vers lui comme si elle craignait qu’il ne s’échappe. La jolie blonde posa une main sur le torse de son compagnon, à l’endroit même où elle pouvait sentir son cœur battre. Puis levant les yeux vers le brun, elle plongea son regard dans le sien. Elle avait toujours aimé ses yeux. Mais en même temps, il n’y avait pas grand-chose pour ne pas dire rien du tout qu’elle n’aimait pas dans e physique de cet homme. Le seul qu’elle n’ait jamais aimé.

« Tu me détestes parce que tu ressens toutes sorte de choses quand tu es avec moi ? Parce que ton cœur bat à la chamade quand on est ensemble ? »

Sa main toujours sur son torse, elle se mit à dessiner sensuellement des petits ronds dessus. Elle pouvait sentir les battements de cœur s’accélérer ce qui la grisa. Elle aimait tellement ce sentiment. Celui de pouvoir le séduire juste comme ça. Cette passion qu’elle seule pouvait allumer, elle en était certaine. Laissant glisser sa main de son torse vers le long de son bras jusqu’à sa main qu’elle prit, Gwen la plaça sur son propre cœur.

« Tu n’es pas le seul Adriano. Sens comme mon cœur bat quand je suis avec toi… »


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Adriano CastaglioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3535-adriano-hey-man-where-d-you-go
ID : Morphine, Elodie.
Faceclaim : Morphine.(ava + signa + icon).
Messages : 120 - Points : 480

Âge : 35 ans.
Métier : Propriétaire et gérant de sa propre pâtisserie : "Gourman'Délice"..
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le Mer 19 Sep 2018 - 22:35 )

Afire love.

Gwenola & Adriano

Il assume de moins en moins ce qu'il a fait pour venir la trouver chez elle, Adriano. Comment pourrait-il assumer le fait de l'avoir filé comme ça ? Surtout qu'il a du le reconnaître puisqu'elle lui a demandé quelques explications. Il ne peut pas mentir en prétendant l'avoir aperçu en passant par là tout à fait par hasard, en train de rentrer chez elle. Il ne peut pas prétendre non plus avoir trouvé son adresse par hasard et avoir profité d'un peu de temps libre passé dans le coin, pour venir la trouver. Bref, aucune excuse n'est valable de toute façon. Et bien sûr qu'il regrette énormément d'avoir fait un truc aussi con. Surtout maintenant qu'il lui fait face et a du lui avouer la chose. Il ne sait pas encore ce qu'elle en pense. Elle va forcément se foutre de lui. Si ce n'est pas maintenant, ce sera plus tard.

Mais ça lui retombera forcément dessus, il le sait ... Il tente de s'y préparer sans pour autant trop y croire. Il soupire et lui offre un regard sombre quand elle demande ce qu'elle lui fait. Elle sait très bien ce qu'il en est vu comme il peine à le cacher. Elle s'en doute forcément mais espère l'entendre le lui dire de façon plus claire encore. C'est une guerre des nerfs, sans merci, qui semble se jouer entre eux. Encore une fois, elle s'approche de lui. Et comme la fois précédente, elle vient poser une main sur son torse. Elle sait très bien l'état dans lequel il se trouve et encore une fois elle n'hésite pas à en jouer pour le troubler toujours plus. Il tente de faire abstraction de ses doigts qui s'amusent à dessiner des arabesques invisibles sur son torse. Faisant courir le frisson le long de son échine et naître la chair de poule sur son torse. Je te déteste d'essayer de détruire ma vie. Qu'il balance finalement, avec aussi peu d'émotion que possible dans la voix alors qu'elle vient de lui faire poser sa main sur sa poitrine. Pour qu'il sente lui aussi comme son coeur bat vite.

Et bien sûr que ce rapprochement physique entre eux le trouble tout autant si ce n'est plus encore que la dernière fois ... Mais c'est en y pensant de trop qu'il risque de se perdre assez rapidement ... Je ne comprends vraiment pas ce que tu attends de moi Gwen. A quoi tu joues ? Pourquoi vouloir me récupérer ? Pour retrouver exactement la même relation qu'on avait avant ? Celle qui n'allait nulle part parce que tu ne voulais pas t'engager ? Tu penses vraiment que cette relation me manque ? Que tu pourras me convaincre d'y revenir ... ? Il ose espérer qu'elle n'est pas assez naïve pour s'imaginer qu'il aura envie de revenir à cette relation là ...


King of nothing at all.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Afire love {ft Gwen} ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Afire love {ft Gwen} -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences