Revenir en haut
Aller en bas


 

- Rencontre gênante. feat Vera -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena + © lux aeterna (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : présente
Multi-comptes : Safiya Rahotep
Messages : 2730 - Points : 5717

Âge : 30 ans depuis le 17/09
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Rencontre gênante. feat Vera ( le Ven 7 Sep 2018 - 16:13 )
Un verre ça va. Deux bonjour les dégâts.feat Vera
La soirée a été agitée. Mais elle c’est bien passée. Megara est contente des résultats du Gala. Le buffet a plu. D’ailleurs il ne reste pas grand-chose. Ce qui fait plaisir à Gus. Mais là il faut tout ranger et il y en a des choses. Des plats. Des assiettes. Des verres. Le restaurateur a renvoyé son personnel vu l’heure avancée qu’il était. Il sent la fatigue venir le caresser et puis il y a les effets de l’alcool qu’il a bu au court de la soirée. Difficile de refuser un verre pour trinquer avec les personnes que. Megara lui présente. Un peu de pub c’est toujours bon à prendre.
Du coup il se pose un instant sur une chaise s’offrant un verre de vin rouge en fumant une cigarette. Il n’est pas à quelques secondes prés.

Gus repense à la soirée, aux mains qu’il a serré. Et même à la chanteuse qui a animé le gala. Vera Venezzio. D’ailleurs cela fait plusieurs fois que Gus a l’occasion de l’entendre chanter, vu qu’il a déjà bossé avec Megara. Et que Vera est également souvent présente.
Il s’attarde un peu, boit un autre verre. Puis un autre. Tout en commençant à ramasser ses affaires.
Il empile d’abord les plats. Puis prend un sac poubelle est jette tout ce qui traine et qu’il ne compte pas garder. Il continue à boire du vin. Sans se rendre compte qu’avec la fatigue, l’alcool fait plus vite effet. D’ailleurs par dans un geste de  maladresse des verres tombent par terre.
« Et merde comme si je n’avais pas assez de boulot. »

Gus soupire et part vers le derrière de la salle pour chercher de quoi nettoyer. Avant il se ressert un autre verre finissant sa bouteille. Puis il en ouvre un autre. Il est conscient qu’il abuse mais personne ne le verra donc cela ne lui pose pas de problème.
Et puis s’il termine deux heures plus tard pas bien grave, personne ne l’attend chez lui. Az lui fait la gueule en ce moment, bon il l'a un peu cherché aussi.
Enfin il essaie de se repérer dans les coulisses mais cela semble plus un labyrinthe qu’autre chose.

Gus se met à marcher, titubant un peu. Il se tient au mur. Avant de rire.
« Mais il est où ce foutu placard à balai ? » Il se pense seul, il parle même un peu fort. Puis il entend un bruit.
« Il y a quelqu’un ? » Mais pas de réponse du coup il oublie son histoire de placard à balai pour se diriger vers l’endroit d’où vient le bruit.
« Hey !!  Il y a quelqu’un ? » Il s’avance et se trouve face à une porte qui est marquée loge. Surement le lieu ou la chanteuse se change et se pose. Il frappe un peu fort.
« Coucou quelqu’un ? » C’est peut être une souris qui se balade, non le bruit semble trop imposant pour une souris.
Alors le restaurateur pousse la porte, bon entre l’abus d’alcool et la fatigue. Il trébuche.
Se retenant à ce qu’il trouve sous sa main pour ne pas finir la tête dans le mur. Et bien entendu c’est à Vera qu’il se retient.
Enfin il ne le réalise pas tout de suite. C’est juste quand il croise son regard et qu’il voit sa main posé sur …
« Oh putain .. merde .. je ne vous  .. ai pas fait mal. » Il bégaye, il ne se rend même pas compte de l’endroit où est posé sa main.
C’est à la poitrine de la chanteuse qu’il c’est rattrapé. Et sa main est encore sur son sein.

Bon des seins Gus en a touché mais dans de telles circonstances c’est la première fois. Sur le coup il se sent mal, voir con. Mais il a des difficultés à réfléchir vraiment pour se rendre compte de la situation gênantes.
Autant pour Vera que pour lui.

Quand Gus en prend conscience il la retire rapidement.
« Pardon .. désolé .. j’ai pas fais .. gaffe. » Il fait le mouvement tellement brusquement qu’il se retrouve le cul par terre. Se disant qu’il n’aurait pas du renvoyer son personnel. Ni même boire une goutte de vin. Il est plutôt mal barré et il n’a rien rangé. En plus il se sent ridicule face à la chanteuse. Sa réputation risque d’en prendre un coup.

Maudite soirée et ce n’est surement pas terminé.

 




Amoureux
& perdu

HATE ME. LOVE ME.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
ID : Ingrid // Sharky
Faceclaim : Gal Gadot ©Schizophrenic
Multi-comptes : Toby, Vittoria & Ban-Ryu
Messages : 296 - Points : 1141

Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Sujet: Re: Rencontre gênante. feat Vera ( le Dim 16 Sep 2018 - 21:47 )
Les notes sortaient de sa bouche, le plaisir que procurait le chant était quelque chose de spéciale. C’était, après tout, ce qui lui avait permis de tenir toutes ces années dans le mariage abusif et désastreux qui avait été le sien. Vera se serait passé de ce bel enfoiré qui lui avait passé de force la bague au doigt : l'obligeant à devenir sa chose et lui rappelant ce statut à la moindre occasion qu’il avait. Aujourd’hui cependant, elle était libre. Cette pourriture n’avait plus d’emprise sur elle : elle pouvait être ce qu’elle voulait et le timbre de sa voix témoignait de cette liberté retrouvée. Elle ne s’était pas sentie aussi légère depuis ses 16 ans, depuis qu’elle était montée à contre cœur dans la voiture pour la mairie. Winston avec une nourrice de confiance : Vera avait sauté sur l’occasion lorsque son amie Meg lui avait proposé de se produire pour son Gala. Rencontrant entre deux chansons des gens d’un autre univers : elle avait réalisé durant cette soirée qu’elle avait perdu de précieuses années de sa vie. Heureusement, certains regards sur elle lui avaient rappelé que tout n’était pas perdu : qu’elle pouvait encore avoir la côte auprès de la gente masculine… Et féminine à en juger par certains mots chuchotés à son oreille au détour d’un couloir. Vera se retrouvait dans une position exaltante ou le monde lui ouvrait les bras. Malgré qu’elle soit devenue maman, que son fils était et resterait le seul et premier homme dans sa vie : elle pouvait penser à elle et à sa vie de femme. Il était temps.
La soirée touchait à sa fin, mais Vera n’avait pas envie de retourner chez elle. Elle n’avait qu’un ou deux verres dans son système puisqu’elle devait monter sur scène régulièrement mais maintenant qu’il n’y avait plus tellement de personnes : elle pouvait enfin boire. Vera, dont le mari lui avait toujours interdit de toucher à l’alcool ou la cigarette, se servit un verre de vin jusqu’à ras-bords et se joignit aux restes des invités. Entre deux conversations sur son art et sa carrière, le liquide dans son verre disparaissait. Les petits plaisirs étaient réellement les plus simples. Dire qu’elle avait manqué tout cela pendant des années lui brisait le cœur. Dans son malheur, elle avait encore pour elle la jeunesse et la beauté. Lorsque son portable sonna, elle s’excusa et décrocha en mettant au passage une bouteille sous son bras. Megara ne lui en voudrait pas, au pire : elle lui en amènerait une bien meilleure de la cave de son défunt époux.

Parlant à la nourrice, elle rentra dans la chambre que son amie lui laissait pour pouvoir se poser et se préparer. Satisfaite d’entendre que Winston était au lit et que tout s’était bien passé : Vera raccrocha le cœur léger et ouvrit la bouteille à peine son portable posé. Remplissant son verre, elle passa sa langue sur ses lèvres : savourant d’avance le plaisir de pouvoir boire. Plus de règles, pas de responsabilités : demain était un autre jour. Ce soir lui appartenait. Elle se laissa tomber dans la chaise devant la coiffeuse et après deux gorgées commença à ranger son maquillage. Une lingette dans la main, elle enleva fond de teint et fards à paupières. Respirant à nouveau, elle savoura à nouveau le vin puis se leva pour se déshabiller. Robe enlevée, elle trébucha en enlevant son collant. Heureusement, la chambre était dotée d’un tapis moelleux. Comme une idiote, elle se mit à rire toute seule en se relevant. Une fois son jean enfilé, elle passa son soutien-gorge quand elle entendit une voix et qu’un homme pénétra dans la chambre. Main sur son sein, elle ouvrit grands ses yeux et posa son regard sur ce geste complètement déplacé.

« Augusto, c’est ça ? » Demanda-t-elle d’une voix mi sérieuse, mi amusé par la situation cocasse. « Je ne pensais pas vous laisser une impression si forte. » Vera ne faisait pas partie de ces divas qui se prenaient pour autre chose que ce qu’elle était en réalité. L’alcool dans son sens lui donna envie de rire. Elle se contenta de sourire cependant : histoire de rendre un peu plus mal à l’aise le traiteur. « Ne vous en faites pas, j’ai l’air plus frêle que je ne le suis en réalité. »

Vera rigola et lui tendit sa main pour l’aider à se relever : « Je ne mords pas. Promis. » Une fois l’homme sur ses jambes, elle se tourna pour aller enfiler une chemise qu’elle boutonna négligemment. Retournant vers la coiffeuse, elle reprit son verre et le porta à ses lèvres avant de le tendre à l’invitée surprise : « Je n’ai pas de second verre, mais je pense qu’au point où on est : cela n’est pas un problème. Nous sommes des intimes dorénavant n’est-ce pas ? »

Elle rigola doucement et s’approcha de lui.

« Je n’ai pas eut l’occasion de vous le dire, mais la nourriture était délicieuse ce soir. Comme toujours j’ai envie de dire. Je dois avouer que je suis toujours ravie de savoir que vous êtes derrière les mets durant ces soirées. C’est un argument que Meg utilise pour m’avoir. »


love at first sight
« I can resist everything except temptation. »
Oscar Wilde by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
- Rencontre gênante. feat Vera -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé