Revenir en haut
Aller en bas


 

- { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4113-mila-clarizio-la-fuite-a-l-ega http://www.ciao-vecchio.com/t4144-titre-a-venir#131362
ID : Je suis connue sous le pseudo de pitoquinha sur les forums, sinon je me prénomme Louise.
Faceclaim : Je joue la très belle Jessica De Gouw. ©- avatar signé astoria
Multi-comptes : J'ai comme autres comptes Majbritt Bergman, ayant pour célébrité Dianna Agron et je joue également Anabela Laranjeira, ayant pour célébrité Amber Heard.
Messages : 190 - Points : 172

Âge : Née à Naples le 2.12.1985, je vis un terrible drame puisque j'ai déjà trente-deux ans... Tous les matins, j'analyse ma chevelure pour débusquer le moindre cheveu blanc...
Métier : Après un joli tour de l'Europe, je suis revenue à Naples en étant décidé à y rester cette fois. Cela fait donc quelque temps que je travaille au Salone Di Té en tant que simple serveuse. Mon job me plaît, d'autant que je n'ai pas à gérer la pression de quoi que ce soit puisque je ne suis qu'une employée lambda.
Sujet: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:11 )
Le temps, dans sa fuite, blesse ou tue nos sentiments les plus ardents et les plus tendres.
MILA CLARIZIO
pré-lien de Demetrio Clarizio
Identité :(nom, prénom, surnom) Mila Clarizio. C'est ainsi que mes parents Cesare et Giuliana ont désiré me nommer, du moins pour mon prénom. Concernant mon nom de famille, je ne pouvais pas y couper, puisque c'est celui de mes parents ainsi que celui de mon frère jumeau.

Naissance :(âge, lieu et date de naissance) J'ai déjà trente-trois pétales. Heureusement pour moi, je ne les fais pas, c'est du moins ce que disent les personnes qui l'apprennent, lorsque je leur dis, ou lorsqu'une autre personne le fait à ma place.
Sinon, je suis native de Naples et je suis née le deux décembre mille neuf cents quatre-vingt cinq, une minute avant mon frère Demetrio.

Origines :(origines, voire la nationalité) Cesare et Giuliana Clarizio sont de véritables Italiens, pur souche comme on le dit si bien. Par conséquent, je le suis également, ainsi que mon frère jumeau Demetrio. Je suis très fière de mes origines et parfois même, je les revendique !
Quant à ma nationalité, vous l'aurez compris, je suis italienne.

Statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) Je suis actuellement célibataire, désireuse de papillonner plutôt que de me poser. Peut-être est-ce parce que jusqu'à présent, je n'ai pas trouvé la bonne personne, allez savoir.
Autrement, je suis hétérosexuelle.

Métier :(emploi occupé) Je travaille au Salone Di Tè en tant que serveuse. Je me plais dans ce travail, qui m'intéresse réellement et pour de nombreuses raisons. J'aime discuter avec les clients, écoutant toutes les histoires possibles et inimaginables se déroulant à Naples sans que je le sache, puis la clientèle n'est pas exclusivement féminine et elle n'est pas non plus que composée de personnes âgées. C'est l'endroit idéal pour passer de bonnes journées, avant de sortir en soirée pour faire la fête.

Argent :(situation financière) Contrairement à ce que l'on peut croire, je ne vis pas dans l'opulence. D'ailleurs, je ne vis pas non plus dans une immense demeure. C'est Demetrio - mon frère jumeau - qui possède énormément d'argent de part son travail et sa réussite, ce qui n'est pas mon cas. Je ne possède que l'argent que je gagne au salon de thé, ce qui me permet de payer tout ce que je dois sans en demander autour de moi. Cela ne m'empêche pas de sortir en soirée le week-end ou de faire des restaurants entre copines.

A Naples depuis :(quand es-tu arrivé à Naples ?) Je suis née à Naples - donc en Italie - avec mon frère jumeau : Demetrio. J'y ai vécu jusqu'à mes dix-huit ans, avant de prendre la tangente pour quitter l'Italie et découvrir l'Europe. J'y suis de retour depuis deux années déjà, parce que j'ai souhaité retrouver les miens.

Au grand désespoir de Demetrio et Cesare - mon frère et notre père - je ressemble à Giuliana, notre mère et son ancienne épouse. Je ne sais pas tenir en place, désireuse de profiter de ma vie, de ma jeunesse, de mes belles années. Je suis un véritable électron libre, je papillonne, ne sachant pas me fixer avec un homme quel qu'il soit. Mes histoires, où devrais-je plutôt dire mes aventures, ne durent jamais bien longtemps, quelques semaines et au grand maximum un bon mois. Autrement je suis souriante, à l'écoute, taquine, rieuse, bon publique, ainsi qu'intelligente même si cela n'est pas l'une des choses que l'on remarque immédiatement chez moi. On peut penser que je suis superficielle, ce qui n'est pas le cas, du tout. En vérité, je ne suis pas toujours positive, préférant garder tout ce qui ne va pas en moi plutôt que de le partager. Je préfère lutter seule, peu désireuse d'encombrer les autres, faisant mine en permanence que tout va pour le mieux. Bonne comédienne ? Sans doute, puisque j'ai toujours agi ainsi. Pour terminer, j'aime avoir mon jardin secret, je suis une grande rêveuse ainsi qu'une grande passionnée.

poids :
57 kg
alcool :
3 verres et +
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
When I go Jamie Dornan


Conclusion de ta vie Vous pensez sans aucun doute que je vais écrire qu'en conclusion de ma vie jusqu'à présent, j'en suis satisfaite, seulement, ce n'est pas le cas. Notre vie avec Demetrio n'a pas été rose, à partir du moment où nos parents se sont séparés. Nous étions, mon frère et moi dans l'incompréhension la plus totale et cela ne s'est pas arrangée avec le temps. Notre père a énormément souffert, ainsi que mon frère par la suite, ce qui nous a éloignés, puisque finalement, Giuliana n'a plus désiré voir son fils, mon jumeau. J'ai énormément souffert de par cette situation, sachant ce que subissait mon Demetrio, mais me trouvant impuissante, dans l'impossibilité de dire quoi que ce soit. C'est pour cette raison que j'ai quitté Naples à mes dix-huit ans, coupant ainsi les ponts. Par la suite, ma vie n'a pas réellement été aussi belle que je la dépeins lorsque l'on me demande ce que j'ai fait en Europe. La distance ne m'a pas permis de me remettre, puis elle ne m'a pas permise non plus de tout oublier, bien au contraire. Je pense que je peux affirmer que si je suis de retour à Naples, c'est pour essayer d'arranger les choses, seulement, je ne sais vraiment pas comment m'y prendre. J'ai la sensation d'être un éléphant dans un magasin de porcelaine, ce qui croyez-moi, n'est vraiment pas évident.
EN CONCLUSION : je porte un poids conséquent de regrets sur mes épaules et je ne sais vraiment pas comment faire pour m'en débarrasser, même si je le souhaite véritablement.

Si tu choisis de ne pas faire l'histoire, merci d'écrire un minimum de quinze anecdotes au lieu de dix minimum, en développant l'histoire à l'intérieur.

(un) Je vois le jour un deux décembre, précédant d'une bonne petite minute mon frère jumeau Demetrio. À cet instant, je ne me doute pas que nous n'aurons pas une vie facile et évidente, ce qui, au préalable devait être le cas.
(deux) Je prends très à cœur le fait que je sois l'ainée. Je désire protéger mon frère de tout et de tous, préférant que l'on s'en prenne à moi plutôt qu'à lui. Je veux également qu'il fasse les bons choix, ceux que je pense être le mieux pour lui, même si je ne me trouve pas à sa place.
(trois) Jeune, je pense que nous sommes une famille heureuse, alors que je ne me préoccupe que du bien-être de mon frère ainsi que du mien, pensant que nous serons toujours aussi souder tous les quatre. Je suis persuadée que nous resterons une famille souder, je me berce d'illusions.
(quatre) C'est lorsque nous avons sept ans que le couperet tombe. Quelque chose cloche entre nos parents, nous n'avons rien vu venir. Notre mère ne semble pas être heureuse, notre père non plus. Je veux protéger mon frère de ce que nous vivons, seulement, je suis déjà impuissante. Je voudrais que nos parents restent ensemble, je voudrais que l'on reste souder, seulement, à sept ans, je ne peux rien faire à part protéger mon jumeau DemDem, comme j'aime le nommer.
(cinq) Tous mes espoirs s'effondrent lorsque j'apprends que nos parents divorcent. Je ne comprends toujours pas les raisons pour lesquelles notre famille se divise et cela me rend extrêmement malheureuse. Toutes les nuits je pleure, me demandant s'il ne s'agit pas d'un cauchemar qui perdure, peu désireuse de voir la réalité en face, seulement, je vais devoir l'accepter.
(six) Plus le temps défile, plus l'atmosphère devient lourde, étouffante. Notre père Cezare ne peut cacher la souffrance qu'il ressent, alors qu'il parvient à un accord avec Giuliana qui refait sa vie bien trop rapidement au goût de notre père. Demetrio et moi-même sommes obligés de changer de domicile une semaine sur deux, ce qui ne me plaît pas, mais je préfère garder le silence. À leur sens, ils prennent la bonne décision afin que l'on reste une famille, ce qui n'est plus du tout le cas à mes yeux, mais une fois encore, je ne dis rien.
(sept) L'instabilité de notre mère est difficile à comprendre. J'ai la sensation qu'à chaque nouveau matin où nous sommes chez elle, il y a un nouvel homme qui partage son lit. Je ne comprends pas les raisons de cette soudaine envie de profiter de la vie, me demandant parfois si tout cela n'est pas dû à Cezare, notre père. Est-ce lui qui a fait quelque chose qui a déclenché ce changement de situation ? De nombreuses questions se bousculent dans ma tête alors que je préfère ne rien demander, ne voulant pas avoir de réponses qui pourraient nous faire davantage de mal à Demetrio et moi-même.
(huit) C'est au domicile de notre mère que je me rends compte que je ne peux pas protéger mon jumeau Demetrio comme je le voudrais. Sans un mot, je comprends ce qu'il se passe par un simple regard. Ne sachant pas quoi dire ou encore quoi faire, je me contente de le presser tout contre moi, dans mes bras afin de le consoler comme je peux.
(neuf) L'atmosphère est pesante, que cela soit chez notre père ou encore chez notre mère. Nous gardons le silence sur ce que Demetrio subit, bien qu'il ne pose pas de mots sur ce qu'il se passe entre le nouvel homme de notre mère et lui. Pourtant, je le ressens, sans doute parce que nous sommes proches, liés, étant donné que nous sommes des jumeaux. La peine qu'il ressent fait écho à la mienne, bien qu'il souffre beaucoup plus que moi puisque l'homme qui lui inflige tout ceci ne me fait rien à moi, ce qui me soulage et ce qui me fait peur également. La raison ? Il pourrait s'en prendre également à moi si j'ose en parler, alors je reste silencieuse, ne pipant mot, parce que je ne saurais pas me défendre puisque je ne parviens même pas à protéger ma moitié, mon Demetrio.
(dix) Notre vie prend un nouveau tournant lorsque mon frère ose enfin parler des abus qu'il subit à notre mère. Lorsqu'il le fait, je me dis que nous serons enfin soulagés, puis je me dis également que l'homme en question disparaîtra de notre vie pour toujours. Seulement, elle chasse Demetrio plutôt que cet homme immonde, qui fait du mal à mon jumeau. Je ne comprends pas la réaction de notre mère et je n'arrive pas à prononcer le moindre mot. Je me sens démuni et je m'effondre dans ma chambre.
(onze) Les semaines suivant le départ de Demetrio, je n'adresse pas la parole à ma mère, ni même à son compagnon. À vrai dire, je me ferme, parce que je ne comprends pas pourquoi elle préfère cet homme à son propre fils. Alors que le temps passe, j'ai le droit à de nombreuses explications qui ne me conviennent pas. Seulement, je ne sais pas quoi faire, comment agir, parce que notre mère semble vouloir se rattraper avec moi et que je désire une véritable relation mère-fille. Le bourrage de crâne commence, puisqu'elle a rapidement compris que j'ai ce besoin d'elle, ce besoin maternel, ce besoin qu'elle se rapproche de moi afin que l'on fasse plus de choses ensemble.
(douze) Plus le temps passe, plus je commence à trouver des excuses à notre mère. Je me dis qu'elle peut avoir réagi sur le coup de la colère et qu'elle ne parvient pas à renouer contact avec mon frère, se sentant trop honteuse et ayant peur qu'il la repousse, peut-être, sans doute.
(treize) Alors que nous allons bientôt fêter nos dix-huit ans : j'étouffe. Je suis partagée depuis trop longtemps entre l'amour que je porte à mon frère ainsi qu'à notre père, et celui que je porte à notre mère. Je ne sais plus comment gérer la situation, quand je réalise qu'il y a une solution : partir. Je réfléchis à l'idée de quitter Naples pour pouvoir respirer de nouveau, même si je sais que je vais souffrir de la distance que je vais instaurer entre ma famille et moi-même. Plus je réfléchis, plus je me dis que c'est la bonne solution. Évidemment, je n'en parle à personne, le gardant pour moi, parce que je sais que je ne pourrais jamais m'en aller si Demetrio me demande de rester.
(quatorze) J'ai soif de liberté, alors je quitte Naples, et même l'Italie. Je désire voyager en Europe et c'est ce que je fais, laissant ma famille derrière moi. Au début, je culpabilise, quand avec le temps, je me rends compte que je peux enfin prendre mon envol. Je suis la maîtresse de mon destin, la capitaine de mon âme. Plus le temps défile, plus je me rends compte que je suis comme notre mère : Giuliana. Je veux profiter de la vie, m'amuser, sans réfléchir aux potentielles conséquences. Je vis au jour le jour, tout simplement.
(quinze) On dit souvent que notre passé nous rattrape et c'est mon cas. Après plusieurs années de voyage, je sais qu'il faut que je rentre à Naples, mon véritable chez moi. Pourtant, malgré mon envie : j'ai peur. Je me souviens de tout ce qu'il s'y est produit, puis je sais qu'une cassure nette et franche s'est instaurée dans notre relation à Demetrio et moi. Je m'en veux terriblement de l'avoir abandonné, puisqu'il me semble que c'est le terme juste, seulement, j'étouffais... J'imagine que je pourrais lui expliquer, seulement, le mal est fait et je ne peux revenir en arrière, même si je le voudrais.
(seize) De retour à Naples, j'ai toujours cette désagréable sensation de ne pas trouver ma place, bien qu'au final, je défends notre mère lorsqu'il est question de parler d'elle. Je suppose que j'agis ainsi parce que je l'aime, mais également parce qu'ils sont deux contre elle : Cezare notre père, ainsi que Demetrio, mon jumeau. De ce fait, désireuse de garder un certain "équilibre", je me range de son côté. Il est clair que j'en veux à Marzio d'avoir fait subir à mon DemDem de telles atrocités, seulement, je me dis qu'il a forcément une part de bonté puisque Giuliana l'aime.
(dix-sept) J'éprouve énormément de regrets. Je voudrais que tout rentre dans l'ordre comme on dit, puisque j'aimerais que l'on redevienne une famille, même si nos parents ne se remettront jamais ensemble. Je souhaite que Demetrio et Giuliana renoue le dialogue, mais il est clair que cela est impossible des deux côtés malheureusement. Du coup, je peine à trouver ma place, ayant peur d'étouffer à nouveau, seulement, je ne pourrais jamais fuir comme la première fois, je me l'interdis.
ton groupe :MACCHIATO ton avatar :Jessica De Gouw


pseudo, prénom :PITOQUINHA, Louise R-G.combien de bougies ?27 bougiesd'où viens-tu ?FRANCEcomment t'as atterri ici ?TOP 50




Dernière édition par Mila Clarizio le Dim 18 Nov 2018 - 1:40, édité 81 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4113-mila-clarizio-la-fuite-a-l-ega http://www.ciao-vecchio.com/t4144-titre-a-venir#131362
ID : Je suis connue sous le pseudo de pitoquinha sur les forums, sinon je me prénomme Louise.
Faceclaim : Je joue la très belle Jessica De Gouw. ©- avatar signé astoria
Multi-comptes : J'ai comme autres comptes Majbritt Bergman, ayant pour célébrité Dianna Agron et je joue également Anabela Laranjeira, ayant pour célébrité Amber Heard.
Messages : 190 - Points : 172

Âge : Née à Naples le 2.12.1985, je vis un terrible drame puisque j'ai déjà trente-deux ans... Tous les matins, j'analyse ma chevelure pour débusquer le moindre cheveu blanc...
Métier : Après un joli tour de l'Europe, je suis revenue à Naples en étant décidé à y rester cette fois. Cela fait donc quelque temps que je travaille au Salone Di Té en tant que simple serveuse. Mon job me plaît, d'autant que je n'ai pas à gérer la pression de quoi que ce soit puisque je ne suis qu'une employée lambda.
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:11 )
Finalement, pas d'histoire.    


ma dernière lettre
Puisqu’au matin il me faudra partir, que vais-je laisser de mon nom ?
J’ai souvent rêvé que je pouvais fuir, couper l’image et le son.
- TEXTE DE DAVID HALLYDAY


Dernière édition par Mila Clarizio le Ven 5 Oct 2018 - 18:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:13 )
Excellent choix de célébrité
Je te souhaite la bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:13 )
ALEEEEEEEEEX.
Bienvenue parmi nous, bonne chance pour ta fiche.
Ps: Garde-moi un super lien.
Revenir en haut Aller en bas
Noah GalindoLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4318-noah-heart-of-novocaine http://www.ciao-vecchio.com/t4362-noah-heart-of-novocaine
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : T. Hardy © Valtersen (avatar) + ASTRA (signature)
Multi-comptes : Matteo & Giovanni.
Messages : 8842 - Points : 2540

Âge : 38 ans (o3.o1.198o)
Métier : Surveillant pénitentiaire.
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:14 )
Rebienvenue chez toi bella
Bonne continuation avec cette nouvelle fiche

Je suis curieuse de voir ce que tu vas en faire


— What a wicked game to play to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. No, I don’t want ton fall in love. With you.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6435 - Points : 2519

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:15 )
Re bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Mila ClarizioToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4113-mila-clarizio-la-fuite-a-l-ega http://www.ciao-vecchio.com/t4144-titre-a-venir#131362
ID : Je suis connue sous le pseudo de pitoquinha sur les forums, sinon je me prénomme Louise.
Faceclaim : Je joue la très belle Jessica De Gouw. ©- avatar signé astoria
Multi-comptes : J'ai comme autres comptes Majbritt Bergman, ayant pour célébrité Dianna Agron et je joue également Anabela Laranjeira, ayant pour célébrité Amber Heard.
Messages : 190 - Points : 172

Âge : Née à Naples le 2.12.1985, je vis un terrible drame puisque j'ai déjà trente-deux ans... Tous les matins, j'analyse ma chevelure pour débusquer le moindre cheveu blanc...
Métier : Après un joli tour de l'Europe, je suis revenue à Naples en étant décidé à y rester cette fois. Cela fait donc quelque temps que je travaille au Salone Di Té en tant que simple serveuse. Mon job me plaît, d'autant que je n'ai pas à gérer la pression de quoi que ce soit puisque je ne suis qu'une employée lambda.
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Dim 30 Sep 2018 - 23:19 )
NAEVA -- Merci beaucoup.
AIDEN -- Merci à toi, je te garde un lien, promis !
DITOU -- T'es adorable puce chérie, merci bien.
ADELINA -- Merci ma belle puce.


ma dernière lettre
Puisqu’au matin il me faudra partir, que vais-je laisser de mon nom ?
J’ai souvent rêvé que je pouvais fuir, couper l’image et le son.
- TEXTE DE DAVID HALLYDAY


Dernière édition par Mila Clarizio le Ven 5 Oct 2018 - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
ID : Redvelvet
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Multi-comptes : Isadora, Aurora, Meena.
Messages : 767 - Points : 765

Âge : 32 ans.
Métier : Avocate.
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Lun 1 Oct 2018 - 4:43 )
Rebienvenue chez toi ma belle!!



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
ID : Bone_echo
Faceclaim : Boyd Holbrook + Rivendel
Multi-comptes : Magda ; Cisco ; Baez
Messages : 1759 - Points : 1782

Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Lun 1 Oct 2018 - 6:41 )
Rebienvenue chez toiiii

Bonne rédaction pour ce nouveau perso



I swear to God you are my iron light and I am your dark tonight

Home - is where I want to be but I guess I'm already there. I come home - she lifted up her wings. I guess that this must be the place. I can't tell one from another : Did I find you, or you find me ?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Archie SolomosLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4089-la-cite-des-ames-perdues-archi http://www.ciao-vecchio.com/t4092-archie-like-an-eternity
ID : Choupinette
Faceclaim : Dominic Sherwood crédit: carole71 (bazzart) & tumblr
Messages : 116 - Points : 331

Âge : 29 ans
Métier : Professeur d'histoire
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le Lun 1 Oct 2018 - 8:16 )
Re-bienvenue avec cette femme magnifique
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { MiLA CLARiZiO } La fuite à l'égard du rêve, c'est le réveil. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant