Revenir en haut
Aller en bas


 

- [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©shilon-avatars
Messages : 928 - Points : 1986
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Tumblr_otksvmau3Z1ucu240o7_400
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Sam 9 Mar 2019 - 22:02 )
Il y avait de sujets qu’ils n’abordaient pas. L’avantage de connaître votre moitié par cœur était que vous saviez ce qui pouvait être dit et ce qui devait rester sous sceller. Pourtant, de temps en temps Vera ne pouvait pas s’empêcher de mettre sur le tapis sa croyance. Oui, elle croyait en Dieu et rien n’avait encore put changer sa foi. Dieu était partout et cela la réconfortait : ainsi, elle ne se sentait jamais seule. Elle était heureuse d’avoir quelque chose en quoi croire. Il lui donnait bien souvent la confiance nécessaire pour avancer et pour se battre. Ses espoirs placés en lui n’étaient jamais déçus. Partir sur le sujet des tatouages était une façon habille pour Vera de ne pas froisser plus son compagnon. Avec toute l’encre qu’il avait sur sa peau : il était à ses yeux une personne qui était passé maître en la matière. Alors, elle lui demanda conseil et ne perdit pas un seul mot qui sortait de sa bouche : comme s’il était un grand sage. Hochant la tête pour approuver, elle sourit à l’idée de se faire tatouer. Peut-être qu’un jour elle sauterait sur l’occasion, mais aujourd’hui et certainement pas demain.

« Merci Alessio. » Elle le regarda tendrement : « Ton soutien… Il est essentiel. C’est bon de savoir que tu ne seras jamais loin si j’ai besoin de toi. » Se rendait-il compte d’au combien elle l’aimait ? « Tu lèves tes yeux au ciel, mais je suis certaine que tu apprécies ça au fond. Arrête de faire ton ours mal léché. » Le taquina-t-elle doucement.

Alessio l’embrassa et elle ne mit pas de temps à répondre avant de regarder le menu. Elle choisit ce qu’elle voulait manger puis regarda à nouveau le pianiste qui remit délicatement une de ses mèches de cheveux derrière son oreille.

« J’ai hâte de t’entendre alors… » Il venait d’éveiller sa curiosité. Elle l’embrassa une dernière fois avant de le laisser s’éloigner pour aller chercher la commande.

S’installant confortablement contre lui, elle ne mit pas de temps à manger : salivant déjà rien qu’à l’odeur. Vera profitait d’avoir de l’appétit : ne sachant pas s’il allait rester longtemps. Alessio se mit à parler de sa sœur. Elle était toujours heureuse de pouvoir aider son Jules à comprendre Victoria. Ce n’était pas facile pour un homme de comprendre une femme, encore moins un frère pour comprendre sa sœur. Winston avait toujours été terrible dans la matière : un peu comme Alessio apparemment.

« Tu as peu qu’elle est un complexe hm ? » Vera réfléchit : « Je ne sais pas si cela sera le cas Alessio. Pourquoi tu ne tentes pas de lui faire confiance et dans le pire des cas. » Elle posa sa main sur son avant-bras : « Je touche de la peau d’âne, dans le pire des cas : sois là pour elle. Une sœur n’a besoin de rien d’autre que la présence de son frère. Crois-moi. » Elle en connaissait un rayon sur la question puisqu’elle avait tant de fois voulu avoir Winston à ses côtés sans que ce dernier ne puisse venir l’aider.

Il est vrai que la relation de son compagnon avec les nouveaux nés et les grosses avait toujours été difficile : pour ne pas dire chaotique. Vera ne savait pas d’où venait cette aversion, mais elle n’avait jamais osé lui demander par peur d’ouvrir la boîte de Pandore.

« Déjà, il est trop tôt pour parler de bébés : surtout si elle n’est pas en couple stable. Ce n’est pas facile d’élever un enfant seul. Vraiment pas. »
Elle continua de manger, réfléchissant en même temps. « Tu as essayé de l’écouter jusqu’au bout ? Sans l’interrompre ? » Elle tourna sa tête pour regarder Alessio : « Je pense que… Qu’il est nécessaire de faire des erreurs pour grandir et même si c’est ton vœu le plus cher : tu ne peux pas constamment la protéger. » Elle se rapprocha pour embrasser sa joue : « Ais confiance en elle et laisse la venir vers toi si elle à besoin de ton aide, de tes conseils. »


Still growing strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Jeu 21 Mar 2019 - 21:55 )
X
Vessio
Alessio n’était pas le plus doué ou le plus intelligent de la terre, mais il faisait certainement partie des plus acharnées. Il ne lâchait jamais lorsqu’un sujet l’intéressait et sans devenir un expert, il avait une connaissance pointue du milieu ou de l’histoire de cette activité. C’était notamment le cas dans le monde du tatouage, un monde qui l’avait fasciné dès son plus jeune âge, lui qui aimait tellement l’art. Il était bien plus doué en musique qu’en dessin ou peinture, mais il se débrouillait.


Chacun de ses tatouages avait été pensé par sa petite tête et dessiner par ses mains avant que le tatoueur ou la tatoueuse améliore son dessin. Il ne se faisait pas tatouer impulsivement, n’étant pas fan de l’alcool à outrance, il ne s’était jamais tatoué bourré. Alessio buvait parfois, mais toujours avec modération détestant perdre le contrôle de lui-même. Puis il avait eu assez peur lors de sa blessure à la main, depuis il essayait de la protéger en toutes circonstances.

Il travaillait certainement trop avec, mais il ne faisait rien de dangereux et ne touchait pas à des machines coupantes. De toute manière, il avait les moyens d’engager un jardinier ou n’importe quel corps de métier alors pourquoi s’embêter à faire quelques choses par soi-même alors que d’autres pouvaient le faire tout aussi bien voir mieux.


Alessio arriva rapidement chez lui, s’occupa de Vera avant de commander la nourriture. Nourriture qui ne tarda pas à arriver, il donna sa part à la jeune femme avant de se mettre derrière elle la laissant appuyer son dos contre son torse. Dans sa vie, un sujet le minait profondément, sa sœur avec qui il était en conflit.


Il essaya d’expliquer la situation à Vera sans forcément parvenir à trouver les mots justes pour bien expliquer la situation. Mais si quelqu’un pouvait lui faire entendre raison, c’était bien Vera. Je lui fais confiance, mais je la connais aussi. Elle se donne un air dur, mais je sais pertinemment qu’elle est fragile. Et c’est mon bébé, c’est comme avec ton fils qui découvre les plaisirs de la chair. Elle n’a pas les cicatrices que je peux avoir, les blessures donc elle ne comprend pas.

Alessio lui parla du sujet des enfants n’étant pas forcément d’accord avec les propos de Vera. Oui, mais elle ne comprend pas que je ne veuille pas être là quand elle sera enceinte. Ce n’est pas mon truc, je déteste les femmes enceintes et les gosses qui apparaissent ensuite. Pourquoi ne pas m’accepter comme je suis ?


Je serais présent physiquement et c’est suffisant non ? Regardes-toi, tu m’acceptes comme je suis et il ne te viendrait pas à l’idée de tomber enceinte ou de m’imposer un gosse. Parce que tu respectes la personne que je suis.

Al poussa un soupir avant de prendre un morceau de nourriture laissant le temps à Vera de digérer ses paroles. Il avait énormément parlé et il savait que la jeune femme n’allait pas lui donner un conseil bidon. Ce sujet le perturbait beaucoup, il n’aimait pas se disputer avec sa précieuse sœur, mais en même temps, il avait vraiment l’impression qu’elle ne l’acceptait pas comme il était.

Il déposa un baiser sur la joue de Vera avant de lui piquer l’un de ses légumes l’air de rien. Il adorait voler dans ses plats, enfin quand il y avait des choses végétariennes à manger. Il était certainement un con, mais absolument pas un tueur, il respectait bien trop les animaux et au fond les êtres vivants pour ça.

B-Ever


.


Dernière édition par Alessio Valentini le Ven 5 Avr 2019 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©shilon-avatars
Messages : 928 - Points : 1986
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Tumblr_otksvmau3Z1ucu240o7_400
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Sam 23 Mar 2019 - 19:03 )
Vera avait bien vu que quelque chose ne tournait pas rond, si elle avait mis ça sur le fait de son état de santé : elle ne s'attendait pas à l'entendre parler de problème avec sa sœur. Elle était surprise même. Il était difficile de laisser les plus jeunes volés de leurs propres ailes quitte à se les brûler. Pourtant, Alessio avait devoir la laissée faire ses propres expériences. Sans quoi, elle n'apprendra jamais. Il ne restait plus qu'à trouver les mots justes pour tenter de lui faire comprendre cela.

"Chacun est marqué différent par la même action. Victoria est une femme intelligente : je suis certaine qu'elle ne se mettrait pas dans une situation difficile pour elle d'en sortir et puis même si c'est le cas : soit juste présent pour elle. Aide-la. Guide-la. Tu ne peux pas l'empêcher de vivre et de faire des erreurs, en revanche tu peux être là pour elle si jamais elle à besoin de conseil ou prends la mauvaise décision." Elle haussa les épaules : "J'aimerais pouvoir te dire que j'ai la solution miracle : mais je tente moi-même de ne pas sur protéger Winston. Je sais que si je le fais : ce n'est clairement pas une faveur pour lui. Je ne lui donnerais pas les bonnes clés pour affronter le monde." Veronica le savait et même si cela lui arrachait les tripes d'imaginer son fils souffrir : elle devait le laisser tomber pour se relever encore plus fort. Elle sera là pour lui quoiqu'il arrive.

L'aversion d'Alessio pour les enfants fit soupirer Vera plus que d'habitude, la fatigue ne la rendait pas aussi patiente que d'habitude à ce sujet. Pourtant, elle garda un ton calme : "Alors tu vas vraiment laisser tomber ta soeur si jamais elle tombe enceinte ? Tu ne serais pas là pour elle ?" Elle ne comprenait pas non. "Ce n'est pas une question de t'accepter, je suis certaine qu'elle t'aime comme tu es. Mais une femme enceinte à besoin de soutien, elle à besoin de sentir qu'on l'aime et qu'elle n'est pas seule. Si jamais son propre grand-frère lui tourne le dos..." Elle avala sa salive : "Crois-moi, elle aura besoin d'une épaule solide en plus de celle de son compagnon." Vera parlait en connaissance de cause après tout. Elle n'avait jamais eu le luxe d'avoir ni l'un, ni l'autre. "Et puis... Tu vas regretter de ne pas être là pour elle alors qu'elle a besoin de toi." Là encore elle pouvait parler de son propre cas, mais ne le jugea pas nécessaire : Alessio connaissait l'histoire.

Quand il affirma que jamais elle ne lui imposerait un enfant, elle se redressa : "Tu dis ça, mais pourtant Winston vit avec moi constamment. Il est une partie importante de moi et tu l'acceptes. Il sera de même pour ton neveu ou ta nièce. Attends de voir avant de monter sur tes grands chevaux."

Elle souriait en coin, mais une partie d'elle se brisait. Vera espérait un jour pouvoir être à nouveau maman et quelque chose lui disait qu'Alessio n'accepterait probablement jamais. Elle avait eu un petit espoir pendant un moment, mais comprenait aujourd'hui qu'elle s'était voilée la face. Elle chassa ces pensées d'un revers de main : de toute façon pour l'instant il ne servait à rien de penser à une telle chose.


Still growing strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Ven 5 Avr 2019 - 22:36 )
X
Vessio
Alessio était touché par la maladie de Vera, bien entendu que cela l’empêchait de dormir. Mais le problème avec sa sœur était certainement à égalité avec son angoisse vis-à-vis de Vera. Il ne pouvait pas choisir entre ces deux femmes, il tenait bien trop à elle pour pouvoir faire un choix entre les deux.

Mais heureusement il avait Vera pour le remettre sur le droit chemin, elle allait pouvoir l’accompagner et lui donner des conseils qui lui serait bénéfique. D’ailleurs parler de cette situation lui donnait envie de fumer, une mauvaise idée vue la maladie de Vera. Donc il rongeait son frein, essayant de résister à la tentation de fuir une conversation qu’il avait lui-même provoquée.

Mais je serais là pour elle si elle tombe dans la drogue ou dans la prostitution, mais si elle tombe dans un couple ? Ou pire dans un bébé ? Moi je déteste ces choses-là, enfin pas le couple. Sinon nous n’en serions pas là, mais je ne touche pas à la drogue ou au bébé. Ce n’est pas mon truc, il n’y a rien de beau dans une femme enceinte. Alessio fit la grimace rien qu’en imaginant sa sœur enceinte. Ce n’était vraiment pas son truc et il n’avait aucun instinct paternel à assouvir.

Alessio était attentif aux paroles de Vera, il savait qu’elle avait raison concernant son sentiment vis-à-vis de sa sœur lorsqu’elle allait être enceinte, mais quelques choses lui dit que Vera parlait aussi de sa propre expérience. D’ailleurs il n’avait jamais vraiment reparlé de son frère à Vera.

Il avait peur de rouvrir d’anciennes blessures, mais il ne pouvait pas refréner sa curiosité. Tu en veux à ton frère de ne pas avoir été présent pour toi ? Enfin tu aurais aimé qu’il soit là ? Au fond, il lui demandait aussi si elle lui en voulait ne pas avoir été là. Parce qu’Al était parti en tournée peu après l’annonce de sa grossesse et à cette époque il ne se doutait de rien. Donc il avait pensé que son compagnon et futur père de l’enfant avaient été là pour elle.

Une énorme erreur dont il n’avait pas pris conscience immédiatement lorsqu’il avait découvert le pot au rose. Et arrête de me connaitre si bien. Il lui fit un baiser sur la joue avant de commencer à manger son repas. Il réfléchissait aux propos de Vera, il ne lui avait jamais rien caché. Alessio avait été clair dès le début, il ne lui avait jamais menti et surtout il ne lui donnait aucun faux espoir.


En effet, à aucun moment il ne lui avait promis un enfant ou même la possibilité d’en avoir un. Alessio n’aimait pas les enfants, il ne voulait pas d’enfant pour lui-même. Après il n’était pas certain d’avoir le courage d’abandonner Vera si elle tombait enceinte, mais il allait certainement le prendre comme une trahison de la part de la jeune femme. Il comptait sur elle pour prendre les précautions nécessaires, mais récemment un article féministe l’avait fait réfléchir.

Et Alessio n’hésita pas à lui en parler. J’ai lu un article dernièrement qui parlait de la charge de la contraception, si tu veux je peux t’aider pour ça. L’article disait que c’était injuste que les femmes soient les seules à gérer ce souci et ce n’est pas faux. Tu en penses quoi ?

B-Ever


.


Dernière édition par Alessio Valentini le Mar 23 Avr 2019 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©shilon-avatars
Messages : 928 - Points : 1986
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Tumblr_otksvmau3Z1ucu240o7_400
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Dim 14 Avr 2019 - 15:03 )
Vera avait toujours été de bon conseil pour ceux qui en avaient besoin, pour ceux qui lui demandaient. D’elle-même, jamais elle ne se permettrait de mettre son grain de sel dans une histoire si on ne lui donne pas au préalable son avis. Son éducation dure, sous la domination patriarcale n’était pas étrangère à cette réserve. Bien qu’aujourd’hui, elle aimait se penser libre et indépendante : Vera était assez lucide pour savoir que cela n’était qu’un leurre ; une illusion qui s’est accentuée au fil des années depuis son statut de veuve. Au final, elle savait pertinemment qu’il suffirait d’un rien pour qu’elle retourne à sa place de femme docile et aimante qu’elle a été toute sa vie. Durant ses nuits les plus tourmentées, c’est d’ailleurs sa plus grande peur : si elle ne retrouvait pas sa voix, qu’allait-il lui arriver ? Qu’allait-elle faire ? Coacher la jeunesse et lui donner des conseils ? Voir les feux de la rampe sans pour autant être dessous ? Supporter la distance imposée entre la scène et elle ? Vera savait déjà qu’elle ne survivrait pas à cela. Elle ne pourrait pas. Il n’était pas question de cela, pas encore : il y avait de l’espoir et comme Ariane elle comptait bien ternir fermement ce fil.

“Je sais que tu détestes ça, mais la famille est plus importante que ce que tu aimes ou détestes. C’est ce qui reste à la fin de toute chose. Tu as encore une sœur aimante et qui est en vie : ne laisse rien se mettre entre elle et toi ; surtout pas la peur de la grossesse ou des enfants. Parce que tu la surmonteras. Pour Victoria, tu le feras.” Elle en était persuadée. “Je ne te laisserais pas t’éloigner d’elle de toute façon.” De gré ou de force, Alessio sera là pour elle.

Regardant son compagnon de route, elle voulait qu’il comprenne le poids que cela pouvait être de ne pas être soutenu. La famille est censée être là dans ces moments. Certains n’ont pas cette chance alors, Vera estimait que lorsqu’on pouvait : on devait faire des efforts. Elle, qui ne voyait que ses parents pour le bien-être de son fils, ravalait toujours sa rancune et sa colère. Vera voulait être plus intelligente qu’eux et ne pas priver Winston de ses grands-parents. Il était de toute façon bien trop intelligent et proche de sa mère, de ses idéaux qu’il serait difficile pour ses géniteurs de planter une mauvaise graine. Quand Alessio demanda si elle en avait voulu à son frère, sa salive passa difficilement dans sa gorge :

“Oui, oui j’aurais aimé qu’il soit là parce qu’il était mon meilleur ami. Mais une femme s’est mise entre nous et à l’heure où je ne voulais que son bien : il m’a mise à la porte.” Elle passa sa langue sur ses lèvres avant de la mordre férocement pour garder cette contenance et ne pas se laisser happer par la tristesse : “Je lui en ai voulu de ne pas être là. Et aujourd’hui je n’ai plus que les regrets pour me tenir compagnie.” Autant parler franchement. Elle n’était pas là pour le ménager.

Le baiser sur la joue n’apaise pas son cœur qui petit à petit se serre : rouvrant des plaies qui ne se fermeront jamais. Elle se contente de regarder Alessio avec des yeux aimants et pourtant déçu sans qu’elle puisse réfréner ces sentiments. La fatigue, le traitement : tout rendait difficile le contrôle de ses émotions. Penser à l’avenir était douloureux car incertain et dans un futur qu’elle espérait proche : elle se prenait de temps à autre à faire des projets. Comme celui d’un deuxième enfant, un fait dans l’amour et où elle pourrait vivre cette merveilleuse expérience avec le père de l’enfant. Oui. C’était peut-être son deuxième souhait le plus cher. Pourtant, elle réalisait petit à petit que rien ne pourrait changer l’avis de cet homme qui avait une place particulière dans son cœur. Elle essuya sa bouche et alla chercher un verre d’eau : écoutant tout de même Alessio qui posait une question pertinente.

“Je ne sais pas si je suis bien placée pour répondre à cette question.” Elle prit une gorgée d’eau avant d’aller se ré installer sur le canapé. “Pour moi une femme devrait être maître de sa vie et de son corps. Aujourd’hui, on a au moins la possibilité d’avoir une contraception : certes la plupart ne sont pas sans danger pour la femme mais au moins, l’option est sur la table.” Elle sourit en coin : “Si l’homme veut partager le fardeau, c’est son choix.” Après tout, ils utilisaient toujours une protection avec Alessio puisque Vera ne prenait pas la pilule et ne voulait pas entendre parler de stérilet ou d’implant. Elle reprit une gorgée : “Si tu ne veux pas d’enfants à ce point, pourquoi tu ne fais pas une vasectomie ?” Une question en tout bien tout honneur.


Still growing strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Mar 23 Avr 2019 - 21:02 )
X
Vessio
Alessio ne donnait pas souvent des conseils, il n’était pas doué pour ça. Il ne voulait pas donner de mauvais conseils, ni s’occuper de la vie des gens. Parce qu’il ne s’intéressait pas à la vie des autres personnes, parce que seule sa musique comptait. Il vivait pour son piano et cela lui portait parfois préjudice.

S’il avait été civilisé, il aurait été plus attentif à la vie des autres et meilleur pour réconforter les gens. Il ne trouvait jamais les mots, d’ailleurs il n’était pas doué avec les mots. Il n’aimait pas réconforter les gens ou être là pour eux. Il fut rassuré par les mots de Vera qui sut trouver les mots pour le remettre sur le droit chemin et lui faire prendre conscience de la priorité des choses.


Elle réussit à le convaincre d’être là pour sa sœur le menaçant même de l’y forcer s’il ne le faisait pas. Mais je n’aime pas ça Vera, mais je vais essayer de prendre sur moi pour elle et pour toi. Je n’aime pas faire des compromis pour les autres, mais pour vous, je vais en faire. Je serais prêt à accepter presque n’importe quoi pour toi. Enfin dans la limite du raisonnable.

Je trouve ça dommage qu’une femme t’ait empêché d’être avec ton frère. Tu n’as plus aucun contact avec cette femme ? C’est encore une raison qui me pousse à ne pas me mêler de la vie des autres. Je ne supporte pas les gens qui font ça. Et vu que je quelqu’un de méchant comme tu dois le savoir, je perds vite patience et je finis par m’énerver. Ce qui n’arrange rien. Il ne rajouta rien de plus, se contentant de manger. Son repas allait être froid et il ne savait pas trop quoi dire sur cette situation.

Il n’avait jamais vécu le problème vu qu’il n’avait jamais eu de gros conflits avec sa sœur. Et puis cette dernière était célibataire donc normalement personne n’allait se mettre au travers de sa relation avec elle. Mais il fallait être vigilant et c’était peut-être l’une des raisons qui poussaient Al à ne pas vouloir que sa sœur soit en couple.

Il vivait très bien avec sa personnalité, mais il savait également qu’on pouvait vite le remplacer avec quelqu’un de plus joviale, de plus sympathique. Quelqu’un qui était tout son contraire et on choisissait toujours les gens agréables à fréquenter, pas les ours bourrus comme lui.


Alessio passa à autre chose parlant de la contraception avec Vera, mais la réponse de la jeune femme lui apporta de nouvelle question avec d’attaquer sa virilité. Pourquoi tu n’es pas bien placé pour répondre à cette question ? Tu dois avoir utilisé ce genre de méthode, je pense qu’il s’agit d’égalité des sexes.

Et laisse ma virilité tranquille veux-tu. Je ne vais pas me faire subir une vasectomie, j’ai enfin de pouvoir m’en resservir après l’opération. Non, je pense que la plupart des hommes sont trop douillets pour ça puis il y a toujours la peur de vouloir des enfants après. Ce qui n’est pas mon problème, mais je vais essayer de préserver ma virilité que tu veux couper et ne pas répondre à cette question.
Il lui fit un clin d’œil avant de finir son repas qu’il posa ensuite sur la table basse.

Je sais qu’il existe des pilules pour hommes, mais il y a des effets secondaires. Comme chez les femmes, tu penses que la contraception doit être égalitaire dans un couple ? Alessio ne voulait pas être trop curieux, mais le sujet le passionnait. Parce que ça doit être un choix commun selon moi, je sais que la femme s’est battue pour la pilule, mais je sais également que c’est une merde.

Il y a plus de négatifs que de positif dans ces traitements non ? Je ne sais pas ce que tu en penses ? Peut-être que j’ai complètement tort.
Alessio haussa les épaules regardant vera depuis le canapé de cette dernière. Il n’avait pas la foi de bouger, malgré qu’il voulait fumer une clope et qu’il devait jouer du piano.

D’ailleurs autant s’y mettre tout de suite. Tu veux que je te joue quelques choses pendant que tu finis ton repas ? Et je te porterais au lit quand tu finiras endormi telle une belle au bois dormant moderne. Il lui fit un clin d’œil avant de s’asseoir sur le canapé la regardant.

B-Ever


.
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Vera Venezzio
http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©shilon-avatars
Messages : 928 - Points : 1986
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Tumblr_otksvmau3Z1ucu240o7_400
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le Sam 18 Mai 2019 - 12:29 )
Vera n’avait plus mâché ses mots depuis son veuvage. Elle pouvait dire ce qu’elle pensait et c’est pour cela qu’elle donna son avis sans passer par quatre-chemins tout en y mettant les formes. Si elle savait que jamais elle n’irait jusqu’à forcer Alessio à faire quoique ce soit : elle s’assurera probablement que ce dernier ne manque pas à ses devoirs de frère. Parce qu’un frère, c’est un meilleur ami que la vie à imposer. Tous les jours, la présence de Winston manquait à son quotidien, elle aurait aimé qu’il soit là pour elle. Il ne l’avait pas été. Victoria ne méritait pas de vivre la même chose. Quelque chose lui disait que pour sa soeur, il ferait l’effort. Souriant tendrement en entendant Alessio affirmer qu’il allait faire des efforts pour elle, Vera lui offrit le plus beau des sourires.

“Je savais que tu es le meilleur.” Et elle se savait chanceuse de l’avoir dans sa vie.

Parlant de sa propre expérience avec son frère, elle n’avait rien à cacher à Alessio. Un hochement de tête à droite et à gauche répondit en premier lieu à la question du pianiste :

“Non. Et sincèrement, de toi à moi ? Si je la voyais demain je serais capable de l’injurier.” Elle sourit en coin : “Enfin… Je dis ça mais on sait tous les deux que je ne serais pas capable de ça. Winston la sincèrement aimer. Assez pour me tourner le dos et ne pas répondre à mes appels quand j’ai eu besoin de lui.” Et elle devait vivre avec ces regrets pour le restant de ses jours. C’est probablement parce qu’elle souffrait encore qu’elle ne voulait pas voir Alessio être dans le même état. Parce que pour lui, elle serait prête à beaucoup.

Mangeant doucement le repas commandé, la question sur la contraception surprise Vera qui ne savait pas réellement quoi répondre. En effet, elle n’était pas la meilleure personne pour en parler :

“Tu parles à quelqu’un qui n’a jamais pensé à la contraception réellement jusqu’à ses 25 ans, qui n'a eut que deux partenaires masculins et deux féminins. Disons que je n'ai jamais trop l'occasion de réellement y penser.”

Vera se mit à rire aux éclats quand il affirmait ne pas vouloir toucher à sa virilité. Elle ne surenchérit pas, se contentant de garder une risette amusée devant la réaction d’Alessio. Il venait d’égayer sa journée, vraiment. Il avait ce pouvoir-là sur elle et une part d’elle espérait que cela dur toujours même si son opinion sur les enfants semblait être définitive. Jamais elle ne le forcerait à quelque chose, c’était acté et pour rien au monde elle ne voudrait changer cette âme vivante et qui a fait fondre son cœur rapidement. Elle l’aimait comme il l’était. Tout simplement.

“Les moyens de contraception féminins sont plus compliqués que ceux des hommes, je dois l’admettre mais dans les deux cas rien n’est garantit. Il y a toujours ce 0.01% de chance n’est-ce pas ? Rien n’est parfait. La meilleure façon de ne pas procréer reste tout de même le coït interrompu. Au moins, pas de risque de tomber enceinte comme ça. Alors si en plus tu le combines avec un préservatif : tu es certain que rien n’arrivera.”

Vera posa le reste de son plat sur la table avant de boire quelques gorgées d’eau. Elle sourit : “Ca veut dire que tu devras me réveiller avec un baiser, tu le sais ça hein ?” Vera essuya sa bouche avant de se glisser dans les bras d’Alessio. “Ou bien alors on pourrait juste rester comme ça…” Elle ferma ses yeux : “Merci d’être là…” Vera était sincère : “Tout semble moins difficile quand tu es près de moi.”


Still growing strong
Tu ne connais pas le sens de la perte, parce qu’on ne peut le comprendre que lorsque l’on aime quelqu’un plus que soi-même.
Will Hunting by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio - Page 2 Empty
Sujet: Re: [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [abandonné] I need you, more than you'll ever know. Alessio -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2