Revenir en haut
Aller en bas


 

- Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©fassylovergallery
Messages : 551 - Points : 1687
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Tumblr_inline_p3r1f5fFNN1qg9o2b_540
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Sam 9 Mar - 22:04 )
Vera écouta Latisha parler de ce qu’elle entendait dire par violent. L’alcool aidait la cantatrice à imaginer parfaitement ce qu’elle entendait par-là. Qui aurait cru qu’elle était capable de parler à une inconnue des plaisirs de la chambre à coucher ? Pas elle, c’est certain. Comme quoi : il fallait passer la trentaine pour vivre les situations les plus incongrues. Et la discussion n’alla pas en s’arrangeant alors que l’artiste parlait déjà de ses frasques amoureuses avec une femme. Une de ses meilleures expériences, il fallait appeler un chat un chat. Jamais elle n’avait ressentit ce genre de choses avec un homme. Il était donc normal de partager cela avec une autre : pour donner des idées ? Si elle continuait de boire comme ça : pourquoi pas. Elle avait déjà fait la paix avec elle-même sur ce sujet. Elle ne s’en voulait plus et avait demandé pardon à Dieu et dans sa grande miséricorde : il avait absous ses péchés pour lui laisser l’occasion de continuer dès que possible.

« Si elle était… J’aurais changé de religion pour être une de ses prêtresses… » Elle poussa un long soupire. Mona lui manquait. Pas seulement sur le plan physique : mais aussi mentale. Vera s’était projetée avec la jeune femme, tout du moins sur le point de vue professionnelle. La brune remarqua le petit mordillement de Latisha. Etait-elle si intéressée que ça par le sujet ? Glissant, en tout bien tout honneur, qu’elle était prête à remettre le couvert : elle ne perdit pas une miette de sa réaction.

L’arriver de nouveaux verres coupa court à la conversation osée. Vera ne se fit pas prier pour goûter le cocktail et laisser la douceur du jus de tomate masqué le goût de la vodka. Elle trinqua avec joie contre le verre de Latisha :

« Oh que oui ! On a encore la vie devant nous alors autant en profiter maintenant et même plus tard d’ailleurs. Qui a dit que s’amuser était réservé à une tranche d’âge ? » Hors de questions de rester à se morfondre non. Elles étaient sorties pour se changer les idées. Hors de questions qu’elles fassent autre chose.

Sa main posée sur la sienne, Vera se plongea dans son regard : sans fléchir. Elle n’avait pas d’heure pour rentrer : tant mieux. Elle non plus et elles semblaient avoir emprunté un si bon chemin que s’arrêter était bien difficile. C’est sans le réaliser réellement que sa jambe effleura la sienne quand elle les croisa. Non, elle n’avait pas calculé son coup : son cerveau tout du moins. Son corps semblait savoir exactement comment agir, mais surtout : ce qu’il voulait.

« Ce que je souhaite hm… ? » Elle reprit la paille entre ses lèvres d’une façon très sensuelle. « Peut-être qu’on peut aller autre part où on pourra parler loin des oreilles trop curieuses comme au Caruso Club ? Si tu es d’humeur pour danser ? A moins que tu es une autre idée ? Si j’envois un sms maintenant au patron : je peux nous avoir une des meilleures tables réservées ? »


Everything is by design
Nos plaisirs les plus doux ne vont pas sans tristesse.
Pierre Corneille by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 543 - Points : 796
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Mar 26 Mar - 22:57 )
Tomber de Charybde en Scylla.
Vera




Je n’ai jamais expérimentée ce genre de relation et la façon dont Vera en parle, m’intrigue. J’ai l’impression que cela a été sa plus belle histoire d’amour, que les sentiments qu’elle a eu pour cette femme étaient intenses et vraies. Non pas que la relation qu’elle a eu avec son mari ne soit pas une réelle histoire d’amour, mais cela n’a pas du tout l’air d’avoir été passionnel. D’ailleurs, j’ai presque l’impression qu’elle en garde un goût amer, si ce n’est son fils. Un peu comme mon histoire, la seule note positive que je garde de ma pseudo-relation avec le père de mon fils et justement mon fils.


“C’est beau  ce que tu dis là...j’ai l’impression que cette femme t’inspire.” Maintenant qu’elle est libre, pourquoi ne pas penser à la retrouver? Et si cela n’est pas possible, pourquoi ne pas essayer une autre histoire avec une autre femme. Au fond, peut-être, qu’elle est faite pour être avec une femme et non pas un homme et que c’est l’une des explications à son mariage si malheureux. J’ai bien compris que son mariage n’était pas quelque chose de voulu et qu’on l’a presque forcé à le faire, mais si en supplément elle n’est pas faite pour être avec un homme...imaginez la tragédie.

“Tu sais, nos plus belles années sont devant nous et non pas derrière! Nous avons la maturité pour sélectionner la bonne relation et nous avons ce petit grain de folie que les jeunes n'ont pas encore.” Lorsque j'avais vingt ans, je ne me permettais pas les mêmes choses au lit que ce que je fais maintenant. J'ai grandi, je sais ce que j'aime et ce que je n'aime pas, je me laisse également tenter par des expériences que je n'aurai pas pris le risque d'essayer étant plus jeune, car trop peur de ce que mon partenaire pensera de moi ou l'étiquette qu'il aura collé sur moi. Je suis plus femme maintenant que quand j'en avais tout juste vingt et j'adore ce sentiment.

Bizarrement, je ne relève pas sa main, je n'ôte pas la mienne et la laisse faire. Un petit jeu innocent est sur le point de naître, je ne sais pas trop où cela va nous mener, mais je ne peux me défaire du regard de la brune et sa beauté me frappe soudainement. Elle a quelque chose en elle d'envoutant,de déconcertant lorsque l'on se met à l'observer. Je me laisse guider par la jeune femme qui a l'air de savoir ce qu'elle fait.

“Pourquoi pas, la soirée a bien commencé et c'est vrai que le Caruso semble être un lieu plutôt approprié pour la continuer.” Je fais tourner ma paille dans mon verre de cocktail sans la lâcher des yeux en nous imaginant déjà sur la piste de danse à nous déhancher. “ J'adore danser! Ton idée me plaît!” Je sirote un peu le liquide se trouvant dans le verre avant d'ajouter : “Et puis, j'ai envie de te voir sur la piste de danse!” Elle est envoûtante assise alors imaginer-là sur de la musique? “ C'est qu'en plus tu as des connaissances! Tu m'impressionnes.” Je lui souris puis termine le contenu de mon verre, m'impatientant presque de me rendre sur les lieux pour continuer notre soirée.








Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©fassylovergallery
Messages : 551 - Points : 1687
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Tumblr_inline_p3r1f5fFNN1qg9o2b_540
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Mar 2 Avr - 23:06 )
Partager son expérience, Vera ne pensait pas pouvoir un jour avoir cette chance. Quand elle n’était pas sur scène : elle se faisait volontiers femme de l’ombre. Sous la coupe de son mari, il n’y avait pas de place sous le feu des projecteurs en dehors de la scène et pourtant elle reprenait chaque jour un peu plus confiance en elle. La preuve étant : ce soir elle avait envoyé un sms à une inconnue. Il y a quelques années de cela : Vera n’aurait jamais été capable de faire une telle chose et pourtant la voilà dans un bar avec une personne qu’elle ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam mais qui était bien agréable à regarder. Les cocktails ne parlaient pas encore pour elle, Vera était maîtresse de ses moyens et faisait encore attention à ses faits, à ses gestes même si son regard se faisait plus langoureux au fur et à mesure que l’alcool rentrait dans son système. Le corps d’une femme lui manquait. Inévitablement.

“C’était juste agréable de ne pas avoir à se justifier ou bien à expliquer. Elle savait ou tout du moins pouvait deviner plus facilement ce qui se tramait dans ma tête. C’est … Reposant mine de rien de ne pas avoir à chercher ses mots pour expliquer l’inexplicable. Non pas que mon défunt mari ait un jour été intéressé par mon état-d’âme, mais je dois avouer que ce n’est jamais connu autant de simplicité.” Elle sourit en revoyant le visage de Mona, en se souvenant de quelques moments de leur brève mais intense relation. Elle chassa ces images avec une gorgée d’alcool.

Latisha se mit à parler de leurs belles années à venir et cela la fit sourire. Elle avait complètement raison et Vera appréciait cette façon de voir les choses. “Sans oublier l’argent.” Ajouta-t-elle en levant son verre : “Au moins maintenant on peut faire en faire ce qu’on veut.” Et cela n’était pas une mauvaise chose bien que Vera ne jetait pas l’argent par les fenêtres. Elle était très économe et préférait mettre des sous de côtés pour le futur de Winston. Le sien, était assuré.

Sa main sur la sienne, Vera relève dans un coin de sa tête qu’elle ne cherche pas à s’éloigner et cela la fit sourire ; gonfle son cœur d’un infime espoir que peut-être ce SMS envoyé était une coïncidence qui pouvait se transformer en agréable. Elle l’espérait tout du moins. Pouvoir souffler de la sorte était tellement salvateur qu’elle pourrait y prendre goût, mais surtout l’habitude. Sautant sur l’occasion, Vera proposa de continuer cette soirée au Caruso. Un endroit populaire, mais elle connaissait les bonnes personnes alors forcément elle pouvait y entrer n’importe quand.

“Génial !” Surenchérit Vera avant d’attraper son téléphone pour envoyer un message à l’un des proprios puis termina sa boisson cul-sec comme si une mouche l’avait piqué ou bien était-ce juste l’alchimie qu’il y avait entre elles ? “Je suis plus douée dans le chant qu’en danse : j’ai rendu fous beaucoup de chorégraphes qui tentaient de faire quelques choses de mes grandes jambes impossibles à coordonner.” Elle haussa les épaules : “Je ne peux pas être bonne partout : cela serait trop fatiguant.” Déjà qu’elle passait des heures à chanter par jour alors si en plus elle devait faire des ronds de jambe : elle ne pourrait plus vivre. La soirée ne faisait que commencer.

Arrivées au bar, le videur s’inclina devant Vera et prit délicatement sa main : “Signora, votre présence nous honore ce soir.” La concernée rigola : “Roberto, toujours aussi galant. Voici mon amie Latisha.” L’armoire à glace prit la main de la belle et fit de même : “Les amis de Vera sont mes amis. Rentrez, une table vous attends à l’intérieur.” Vera le remercia chaleureusement et passa devant. Laissant son manteau au vestiaire, elle attendit sagement son rendez-vous. “Pour une fois que je peux faire profiter quelqu’un de ces petits privilèges.” Dit-elle d’une voix euphorique alors qu’elle se fraya un chemin pour atteindre les tables VIP. En voyant son nom sur l’une d’entre elles : elle montra fièrement cette dernière : “Et voilà. Aussi simple que cela.” Un serveur arriva avec un seau à glace et une bouteille de Champagne. “Compliment de la maison Signora.” Puis remplie les coupes. “J’espère que tu aimes le champagne.”


Everything is by design
Nos plaisirs les plus doux ne vont pas sans tristesse.
Pierre Corneille by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 543 - Points : 796
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Sam 27 Avr - 16:04 )
Tomber de Charybde en Scylla.
Vera




La discussion devient plus personnelle, plus intime au fur et à mesure. Nous nous confions l'une à l'autre sans état d'âme sans ressenti et sans peur de ce que l'autre dira. Il n'y a pas de place à la honte, juste un moment agréable entre deux femmes. L'histoire d'amour que la brune me raconte est belle, rien qu'à travers ses mots on peut ressentir les émotions qu'elle a vécues dans cette relation. Cette histoire semble bien plus pure que celle qu'elle a pu avoir avec ex-mari. Je commence à croire qu'elle est plus faite pour être avec les femmes que les hommes. Conclusion peut-être trop hâtive, mais il y a cette petite étincelle au fond de ses yeux qui me mènent à penser que je ne me trompe pas et qu'au fond d'elle, il y a simplement se souhait de revivre une relation comme celle-ci.

“C'est vraiment beau ce type de relation, au fond c'est ce que l'on souhaiterait tous d'avoir.” Je me fais très souvent passer pour une femme forte, sans émotions et qui n'a pas de temps pour l'amour, mais au fond de moi, je rêverais d'être cette femme un peu moins exubérante qui attire les hommes sans les faire fuir pour autant. Une femme qui saurait garder un homme toute une vie et non pas toute une nuit. Maintenant que Devon est adulte et vit dans son propre appartement, peut-être devrais-je un peu freiner sur ma carrière et penser un peu plus à mes sentiments personnels. J'ai toujours privilégier mon boulot, mon enfant, un peu tout avant moi,peut-être est-ce le temps d'inverser la vapeur. Je trinque une nouvelle fois avec la brune avant de finir son verre d'une traite. L'alcool commence certainement à me monter au cerveau et cela est peut-être la raison pour laquelle je ne m'offusque pas de sa main sur la mienne. Non pas qu'elle soit de compagnie désagréable, mais je ne sais pas du tout gérer ce genre de choses avec les femmes. Ou alors est-ce simplement de la curiosité que j'ai toujours eue et qui se dévoile aujourd'hui.

Ce qui est certain est que je vais pouvoir explorer cela plus longtemps, car nous sommes sur le point de continuer notre soirée au Caruso, il semblerait que la brune y ait de bonnes connaissances. “Je pourrais te dire l'inverse, je suis bien meilleure danseuse que chanteuse…” Je ne peux m'empêcher de rire en pensant à mes essais dans ma douche. “Mais je suis certaine que tu te débrouilles très bien et que tu me dis ça pour t'inviter à danser une fois là-bas!”

Une fois sur les lieux, aucun doute Vera est bien connue des lieux, ce qui m'intrigue c'est cette façon que les gens ont de l'aborder. Depuis, le début de la soirée je me demande si je n'ai pas déjà vu la jeune femme, mais impossible de savoir où. Je ne me tracasse pas plus que ça et passe le palier du Caruso pour la suivre après avoir salué le videur. “Eh beh dites donc! Tu as bien fait de m'écrire ce soir!” Un grand sourire agréablement stupéfait se dessine sur mon visage. “Signora! C'est bien ça!” Je crie presque avant d'ajouter. “Mais que suis-je bête!!!” Je cache mon visage avec mes mains. “Comment ne t'ai-je pas reconnue?” J'éclate de rire, presque honteuse, puis, je me dis que si elle n'a pas insisté sur son identité est qu'elle n'avait pas forcément envie que je fasse le rapprochement, d'ailleurs son sourire innocent me fait me rendre compte de ma réaction. “Désolé pour ma réaction...j'ai réagi comme une groupie de quinze ans...juste qu'il a fallu toute la soirée pour que je me rende compte à côté de qui je me trouve. “ J'attrape une coupe de champagne après qu'on soit venu nous servir d'un seau et d'une des meilleures bouteille. . “Bien sûr que j'adore ça et encore plus avec toi!” Je lui souris tout en faisant un clin d'oeil sans plus insister sur ses talents, après tout malgré le fait qu'elle soit connue elle est une personne comme une autre. Pour la énième fois de la soirée je trinque avec la cantatrice tout en regardant le podium ou plusieurs personnes dansent, dont une femme qui envoûte plusieurs hommes telle une sirène.





Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©fassylovergallery
Messages : 551 - Points : 1687
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Tumblr_inline_p3r1f5fFNN1qg9o2b_540
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Sam 18 Mai - 12:33 )
Passer une soirée simple, sans que personne ne se juge : être juste une femme qui avait besoin de se confier. Elle n’était pas mère, ni une chanteuse d’opéra : seulement une personne avide de normalité. S’accordant sur le fait que tout le monde est à la recherche de cette personne qui aura ce petit 'je ne sais quoi' pour nous pousser à avancer ; la discussion pouvait continuer tranquillement. Latisha avait des points communs avec Vera, cela devenait de plus en plus évident. Sa main sur la sienne, la cantatrice appréciait cet instant oui et elle le montrait sans se cacher. Pourquoi le ferait-elle ? Elle était célibataire, elle ne mentait, ni ne trompait personne. Sa conscience était tranquille et son esprit pleinement enclin à se laisser à l’ivresse de l’instant présent. Rattraper sa jeunesse perdue, parfois elle en avait besoin.

“Ma foi, cela me semble être une bonne raison de commencer un duo ? Qui sait, tu pourrais m’apprendre quelques mouvements ?” Vera était gauche avec son corps, au grand désarroi des professeurs de danse qui ont tenté de lui apprendre quelques mouvements de scènes. “Même pas en plus, je te le promets sur la tête de Winston. Je ressemble à un piquet avec deux bras et deux jambes !” Pour reprendre une expression de son professeur.

Arrivé au club, on ne tarde pas à la reconnaître. Finis le moment de paix où elle ne connaissait personne. Il était temps qu’elle fasse profiter à sa nouvelle amie les bienfaits de sa carrière. Passant sans mal la sécurité, une fois ses affaires déposées aux vestiaires, elle se tourna vers son invitée :

“Tout le plaisir est pour moi. On est quand même bien mieux là plutôt qu’à se morfondre sur le canapé non ?” Il y avait pire en effet. Elle suivit le serveur et en montrant la table comme une assistante d’un jeu télévisé, Vera ne put s’empêcher de se demander si Latisha allait reconnaître son prénom ou non. Une part d’elle espérait que non, mais en voyant l’expression de la belle : ses espoirs furent réduits à néant. “Eh ce n’est pas grave, ne t’en fais surtout pas : au contraire. Je ne m’attends pas à ce qu’on me connaisse et je suis soulagée quand ce n’est pas le cas.” Vera servit une coupe de champagne pour Latisha, puis remplit son verre. “On y prend facilement goût, je dois l’avouer.” Elle ne voulait pas avoir l’air pompeuse, elle disait juste les faits comme ils étaient.

La cantatrice but plusieurs gorgées de son champagne avant de regarder la piste de danse, elle s’approcha un peu plus de son rendez-vous et souffla au creux de son oreille :

“Je suis certaine que tu sais danser mieux que ça…” Elle s’écarta légèrement en souriant : “Quelque chose me dit que tu pourrais envoûter encore plus l’assistance et les faire tous te regarder.”


Everything is by design
Nos plaisirs les plus doux ne vont pas sans tristesse.
Pierre Corneille by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 543 - Points : 796
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Lun 24 Juin - 21:43 )
Tomber de Charybde en Scylla.
Vera




« Un duo ?  Pourquoi pas ! » Je souris amusée, pour moi la danse n'est qu'une question de confiance en soi, c'est quelque chose de subjectif si tu es persuadé d'être à la hauteur, alors tes mouvements n'auront pas l'air ridicule, au contraire, tu pourras dégager une aura autour de toi et tout le monde voudra te rejoindre sur la piste de danse. « Je suis certaine qu'à la fin de la soirée tu te dandineras comme une sirène. » Avec le corps que la brune a, elle peut facilement envouter toutes les personnes se trouvant autour de nous et je parle bien de la gente masculine comme féminine. « On va remédier à ça, ma belle….il faut juste que tu te détendes. » Je commence à me trémousser sur le rythme de la musique.

« Tu sens ça ? » Je ferme les yeux pour mieux apprécier le son et lui montrer qu'on n'aura pas l'air ridicule, au contraire. « Le rythme, il faut simplement le laisser pénétrer ton corps et ensuite le laisser prendre les commandes. Tu n'as pas besoin de réfléchir, juste te détendre et te laisser aller. » Je peux déjà apercevoir un lâché pris de la part de la brune, son corps a l'air beaucoup moins rigide.

« Oui c'est bien vrai. » Je ne suis pas du genre profiteuse, mais pour la peine, je ne l'ai pas reconnu tout de suite, donc ce n'est pas comme si j'avais fait en sorte de passer toute la soirée avec elle pour avoir le droit à certains privilèges. « Ca va me prendre cinq minutes pour redescendre, mais après je promets de me comporter normalement. » Je glousse en me rendant compte du ridicule de la situation. Le fait de ne pas l'avoir reconnue tout de suite, a également permis de briser la glace, je ne suis pas certaine que nous aurions eu la même conversation si d'office je l'avais reconnue. « Je comprends, comment ne pas y prendre goût en même temps ! » Je souris et trinque avec la brune appréciant chaque instant de ce moment.

« Oui c'est bien vrai. » Je ne suis pas du genre profiteuse, mais pour la peine, je ne l'ai pas reconnu tout de suite, donc ce n'est pas comme si j'avais fait en sorte de passer toute la soirée avec elle pour avoir le droit à certains privilèges. « Ca va me prendre cinq minutes pour redescendre, mais après je promets de me comporter normalement. » Je glousse en me rendant compte du ridicule de la situation. Le fait de ne pas l'avoir reconnue tout de suite, a également permis de briser la glace, je ne suis pas certaine que nous aurions eu la même conversation si d'office je l'avais reconnue. « Je comprends, comment ne pas y prendre goût en même temps ! » Je souris et trinque avec la brune appréciant chaque instant de ce moment.




Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Vera VenezzioLe vin est un puissant lubrifiant social
Vera Venezzio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1068-in-nomine-patris-et-fil http://www.ciao-vecchio.com/t1108-some-people-steer-some-people-follow-vera
Faceclaim : Gal Gadot ©fassylovergallery
Messages : 551 - Points : 1687
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Tumblr_inline_p3r1f5fFNN1qg9o2b_540
Âge : 34 ans
Métier : Chanteuse d'Opéra
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le Dim 30 Juin - 1:06 )
L’alcool avait le don de dérider n’importe quelle personne. C’est ce que pensait Vera en regardant la belle Latisha affirmer que faire un duo n’était pas une mauvaise idée. Si seulement la cantatrice savait dansé… Mais Dieu ne l’avait pas doté de ce don. Si elle savait se mouvoir sur scène, danser avait toujours été un calvaire qu’elle n’avait jamais caché. C’est probablement pour cela que les metteurs en scène qui travaillent régulièrement avec elle l’incitent à prendre des leçons.

“Au pire, si je veux me la jouer à la petite sirène, je n’aurai qu’à chanter et ma voix séduira le cœur esseulé des hommes en manque d’amour.”
Un fou rire sortit de sa gorge en s’imaginant déjà faire une telle chose. Cela ne lui ressemblait pas, mais il fallait avouer que la scène serait des plus cocasses. Pour ne pas dire : à marquer dans les annales.

Latisha semblait à l’aise, tellement que Vera se demandait si au fond elle n’allait réellement pas se laisser tenter par son déhanché. Elle regarda sa nouvelle amie commencer à bouger. La cantatrice tenta de faire de même, mais le résultat était bien moins ensorcelant que le spectacle que la femme devant elle offrait. Peut-être qu’elle n’arrivait pas à se concentrer à cause de l’alcool. Ou bien parce qu’elle ne cessait de regarder les formes de Latisha. Il n’y avait plus de secrets entre elles au moins maintenant. Vera ne s’attendait jamais à ce que les gens la reconnaissent. Le monde de l’Opéra n’était si populaire et seuls les palissonnés seraient en réalité capable de la reconnaître bien qu’elle avait une page sur Spotify et Deezer. En voyant la réaction de sa compagne pour la soirée : Vera rigola à son tour.

“Eh bien… Je ne savais pas que je faisais autant d’effet. Cela est très flatteur.” Elle s’approcha de Latisha avec une coupe de champagne : “Je tâcherais de te faire vivre des soirées VIP alors si tu commences à y prendre goût. Je serais ravie de t’emmener avec moi dans des aventures où le champagne coule à flots et où la nourriture déborde des assiettes.” Les dîners mondains entre autres. “Mais je ne traînerais jamais dans une soirée ennuyante, tu as ma parole.” Hors de questions d’embarquer quelqu’un avec elle dans un événement à faire mourir d’ennuis les convives.

Vera termina d’une seule traite sa coupe, elle savait que les forces allaient lui manquer sinon. Elle se resservit et remplit également celle de Latisha avant de boire la sienne. La cantatrice s’approcha de Latisha un peu plus pour coller son corps au sien sans réellement s’en rendre compte.

“Et si tu me montrais encore comment danser ?” Elle sourit : “Tu m’as l’air d’être un excellent professeur.”


Everything is by design
Nos plaisirs les plus doux ne vont pas sans tristesse.
Pierre Corneille by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha - Page 2 Empty
Sujet: Re: Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Tomber de Charybde en Scylla. // Latisha -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2