Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Flora Casaroli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Made by Cranberry les gifs sont de Tumblr et Ealitya. »
Messages : 3895 - Points : 2936
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Tumblr_inline_nsfsuni7Mg1qlt39u_250
Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. » + « Elle a 22 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt. »
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Mer 21 Nov 2018 - 18:48 )
Erio &
Flora

Besoin de toi. J'ai mal.

Debout devant la fenêtre de la pièce principale de cet appartement totalement a l'abandon qui ne reprend légèrement vie lors de ses passages rapides et quotidiens, Flora observe d'une vue floue la rue de Naples la séparant de l'immeuble dans lequel vit son grand frère et Lana. « Allez, Erio. Rentre. » Quelques larmes silencieuses coulent le long de ses joues tandis que ses mains tremblent légèrement. Ce qui alimente la douleur lancinante de son poignet que Flora maintien le plus immobile possible contre sa poitrine. Ses parents exercent un contrôle permanent sur les messages et les appels reçus ainsi que sur le contenu de ses réponses. Du coup, Flora préfère être vigilante quant au moment où Erio va rentrer du commissariat de police plutôt que de lui écrire un message directement. « Allez, s'il te plaît. » Elle pose en soupirant son front contre la vie froide de la fenêtre après un regard rapide vers le cadran de l'horloge trônant sur l'un des murs de la pièce. Heureusement, il lui reste encore un peu de temps avant d'être dans l'obligation de rejoindre les rues de Naples afin de vendre ce corps qui ne lui appartient plus a des hommes contre une maudite somme d'argent. « Enfin. » En apercevant la voiture de son grand frère, Flora sort le plus rapidement possible de son appartement en laissant pas sans une once d'hésitation, son portable là bas. Parce qu'en ne le prenant pas avec, ses parents n'auront pas de réponse de sa part s'ils lui envoient un message ou lui passent un coup de fil lors de ce laps de temps plus ou moins court en compagnie d'Erio. Mais en le prenant avec, si ses parents entrent dans l'application de localisation qu'ils lui ont mis sur son portable, ils sauront que Flora est a l'adresse exacte de son grand frère. Du coup, a faire un choix mieux vaut qu'ils obtiennent une réponse tardive de sa part plutôt qu'ils s'imaginent que Flora les a trahi encore une fois en avouant la situation. « Erio ! » lance très fort Flora en traversant la rue sans plus aucunes traces de larmes ou de tremblements alors qu'il s'apprête a franchir la porte d'entrée de l'immeuble. « Je me suis fais mal au poignet. » l'informe aussitôt Flora en désignant son poignet d'un petit mouvement de la tête. Probablement une petite entorse. En fait, l'ensemble de son corps a mal. Mais, s'il est recouvert de bleus que ses habits ou s'il le faut un peu de fond de teint cachent sans soucis, son poignet est bien plus gros qu'a la normale depuis la dernière altercation violente avec son père qui a lieu il y a peu près trois heures a cause d'une raison futile. « Je peux t'emprunter des glaçons, de la crème et des anti inflammatoires ? » demande Flora en citant les trois éléments lus lors de ses recherches internet faits après une douche et un changement d'habits qui ne seront pas les derniers de la journée, malheureusement. « Si t'as, s'il te plaît. » Parce que ce n'est pas son cas : le frigo est totalement vide et dans la boîte a pharmacie qui se trouve dans le placard de la salle de bains, il n'y a que des boîtes vides.
Pando


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Messages : 984 - Points : 3603
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Lun 10 Déc 2018 - 1:17 )
Son prénom résonne dans la rue, si bien qu’il a à peine le temps de fermer la portière derrière lui qu’il cherche d’ores et déjà la silhouette de cette voix qu’il reconnaît sans mal. Celle de Flora, sa petite sœur avec qui le contact est pauvre. Ils ne se parlent plus vraiment. Sans doute est-ce de sa faute ; depuis la fusillade, cette fin de mars qui a été un tournant pour lui, il s’est beaucoup renfermé, n’a eu de cesse d’envoyer paître toutes ces personnes qui ne souhaitaient que son bien. S’il arrive à remonter la pente, il n’a pas cherché plus loin quant à ce silence. Pas qu’il ne se sent pas concerné par ce qu’elle devient, au contraire, mais il a simplement pensé que c’était peut-être mieux qu’elle ne le voit pas dans cet état et tant qu’il la savait en sécurité, qu’il avait quelques nouvelles de temps en temps, ça lui allait très bien. Il a toujours pensé qu’elle devait prendre son envol au cas où un jour, elle devrait prendre ses propres décisions et c’est ce qu’elle a dû faire alors que son frère était au bord du gouffre. Dans son état, impossible de penser correctement aux autres. Il avait besoin de prendre un peu soin de lui et c’est ce qu’il a fait en contactant la psychologue de Lana. Par nécessité, plus que par réelle envie. S’il ne suit pas quelques séances, il ne réintègrera jamais son poste et il en a besoin pour vivre, pour se sentir vivant. Son métier, c’est sa vocation. « Salut. » dit-il, en croisant son regard, alors qu’il pose maintenant le sien sur son poignet qu’il saisit entre ses mains. C’est une étrange façon de l’accoster, mais il prend tout de même et acquiesce d’un signe de tête. Tout ce qu’il voit, c’est une occasion de lui parler, de passer un peu de temps avec sa frangine et de prendre de ses nouvelles. « Ouais, bien sûr. Comment tu t’es fait ça ? » En tombant ? Ou en usant un peu trop fort sa main ? Il n’en sait rien, mais il voit qu’elle a besoin de soins, alors il pousse la porte de leur immeuble. « L’appart est en chantier. Le plafond de la salle de bain a cédé, il a fallu réparer des trucs et c’est pas encore tout au point. » Il y a encore ce gros trou qui n’est pas réparé, si bien qu’il a pensé mettre un gros linge, mais ce n’est finalement pas bien utile. La baignoire est inutilisable. En attendant, il s’arrange pour être hébergé ailleurs ; chez Dario et Sara. S’il n’était pas accroché à ce lieu, il proposerait à Lana de s’en aller. Seulement, ça a une histoire. Il y a des souvenirs et le voisinage, il a su s’en accommoder. « Ca fait longtemps que t’attends ? » demande-t-il, en posant sa main sur son dos pour la pousser à entrer, alors qu’il repense à sa façon de lui sauter dessus.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Moi je veux respirer ce parfum dans ton cou, permet-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Tout doucement, te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seul me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Flora Casaroli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Made by Cranberry les gifs sont de Tumblr et Ealitya. »
Messages : 3895 - Points : 2936
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Tumblr_inline_nsfsuni7Mg1qlt39u_250
Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. » + « Elle a 22 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt. »
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Mer 12 Déc 2018 - 19:39 )
Erio &
Flora

Besoin de toi. J'ai mal.

« Aie aie aie aie .. » se plaint a demi mots Flora les sourcils froncés et la mâchoire crispée lorsqu'il saisit son poignet donnant ainsi un nouvel élan a l'intensité de la douleur qui l'habite depuis ces dernières heures. « Je me suis mal réceptionnée en tombant tout a l'heure. » En apparence, cela ressemble a un chute involontaire. Une simple glissade en descendant quelques marches d'un des nombreux escaliers de la fac' dont Flora ne les a en fait vue qu'une seule fois en se rendant là bas dans le but de récupérer au secrétariat un dossier d'inscription ou encore une chute due a la perte d'équilibre en marchant trop rapidement sur une surface glissante que ce soit en faisant le ménage dans l'une des chambres de l'Avanti Hôtel ou même a son appartement. Sauf que dans les vrais faits et pas dans ceux qu'Erio risque d'entendre s'ils posent de plus amples questions, ce n'est pas Flora qui s'est fait mal, seule. Mais, son père. Alors en réalité, cela est une blessure volontaire. Enfin, une de plus ou une de moins. Elle n'est pas a ça près. Mais là, le petit inconvénient et qu'il lui faut quand même quelques soins pour que son poignet retrouve sa taille normale. Par rapport au reste, c'est impossible de cacher ça. « Waoh ! » lâche Flora en ne retenant pas la petite grimace qui l'accompagne lorsqu'il lui apprend que l'appartement est en plein travaux parce que le plafond de la salle de bains a cédé.  « T'aurais dû me le dire. » Si seulement ils se parlaient tous les deux. Mais, ils se contentent de quelques messages de temps en temps. « J'aurais pu vous laisser l'appartement. » De façon volontaire, Flora ne dit pas qu'ils auraient même pu vivre a trois dans son appartement le temps qu'ils réparent leurs dégâts causés par la chute du plafond de la salle de bains. Puis de toute façon, son logement est quand même un peu petit pour héberger trois personnes, même de façon temporaire. « D'ailleurs, vous pouvez toujours vous installez là bas jusqu'à la fin des travaux. » Après tout, cela fait déjà quelques mois que Flora ne vit plus dans son appartement se contentant seulement d'y faire de nombreux passages réguliers et quotidiens. Alors, autant qu'ils les dépannent et qu'ils servent a quelqu'un. Elle culpabiliserait moins ainsi que son frère soit le garant de ce logement totalement a l'abandon, sans vie depuis déjà trop longtemps. Et ça même si depuis septembre, Flora se démène pour qu'il n'ait plus rien a dépenser.  « Ca ne me dérange pas, tu sais. J'irais chez des amis. » Evidemment la très grande partie du temps Flora ne serait pas chez des amis. Mais bel et bien chez ses parents. En cas de besoin comme cela fut le cas a de nombreuses reprises au cours de ces trois dernières années, la maison au bord de la plage de Francesco est un refuge occasionnel, idéal. « Enfin.. Je dis ça comme ça. » précise finalement Flora en haussant les épaules. Après tout, cela ne la regarde pas. Il lui en parle seulement parce qu'il n'a pas le choix.  Et s'il y a bien une chose dont elle n'a pas besoin là tout de suite, c'est qu'une information aussi anodine devienne un sujet de désaccord entre eux ou quoique ce soit d'autres de négatif. Parce qu'en plus de vouloir vraiment soigner son poignet, Flora ne veut pas gâcher ces quelques instants si rares en ce moment avec lui. « A peine quelques heures. » Elle aurait pu faire le pieds de grue encore un peu devant sa fenêtre mais rapidement, en fonction de l'heure digitale inscrite sur son portable, Flora aurait dû avec ou sans soins traquer ses vêtements de tous les jours au profit d'autres avant de se rendre dans les rues de Naples afin de faire sa besogne obligatoire. « Mais je ne voulais pas t'envoyer un message ou t'appeler juste pour ça. » se justifie t elle presque aussitôt en faisant volte face vers lui après être entrée. Ce qui au fond est un peu vrai même si ce n'est pas la raison principale.
Pando


Spoiler:
 


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Messages : 984 - Points : 3603
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Mer 26 Déc 2018 - 12:55 )
Erio hausse les épaules, puis acquiesce d’un signe de tête. Comme elle dit : waoh. C’est une longue histoire sur laquelle il ne souhaite pas s’attarder, comme tout le reste finalement. Lui qui, d’habitude, ne se confie que très rarement, n’a juste plus l’envie de mêler sa sœur à ses histoires, quand bien même celle-ci aurait pu être très drôle à raconter. Dario et Sara en ont ri, avant de lui demander ce qu’ils comptaient bien faire. « Te dire quoi ? » Pour les travaux ? Il arque un sourcil, fronce l’autre. « Tu crois que tu me motives à te parler ? » Ce n’est pas le cas. Au début de leur relation, il a réellement souhaité se rapprocher d’elle, jouer le rôle du grand frère. Etre l’épaule sur laquelle elle pourrait se reposer au besoin. Et il a vraiment cru que ça pourrait se passer comme ça entre eux, avec le temps, mais même avec tous les efforts du monde, il n’arrive pas à en avoir l’envie. Les récents événements lui sont restés en travers de la gorge. Sa situation devrait la pousser à comprendre certaines choses, à partager certaines de ses valeurs, mais ce n’est pas vraiment ça. En compagnie de Flora, il a constamment l’impression d’être en-dessous de tout, de mal faire, mal gérer, alors qu’il essaie de faire au mieux, avec son caractère bien trempé. « J’fais ce que tu me reproches. Je t’envoie pas de messages. C’est bien c’que tu me reprochais ? » Ca aussi, ça a du mal à passer. Il essaie néanmoins de prendre du recul, de voir la réalité en face : avec elle, il n’a pas à s’en vouloir, à culpabiliser. Ce n’est pas lui qui l’a abandonnée. Ce n’est pas lui qui l’a mise sur le trottoir, la privant d’une enfance heureuse, d’une adolescence épanouie. En revanche, c’est lui qui a insisté pour la sortir de tout ça, lui qui lui a offert une porte de secours, un toit également. Ca, ce sont des choses dont il est fier, parce qu’aujourd’hui, elle a un certain confort dans cet appartement qu’elle souhaite leur prêter. Peut-être n’a-t-elle pas encore conscience de ce que peut représenter la valeur des choses pour s’en apercevoir, mais lui qui a été élevé modestement, il sait ce que c’est et au fond, c’est tout ce qui compte. Erio ne cherche pas à obtenir un merci, il s’en fiche royalement. « On nous héberge, ça ira. » Il n’y a pas pensé ; chez elle, c’est petit pour trois. Mais la vérité, c’est que ça ne lui serait pas venu à l’idée de lui demander une telle faveur. Erio ne se sent pas proche de sa sœur. S’il n’y avait pas les liens du sang, il ne la fréquenterait pas. Il la trouve parfois ingrate et capricieuse, tout ce qu’il n’est pas. « T’es capable de m’envoyer un texto pour le loyer, aussi pour tes reproches, mais tu peux pas l’utiliser pour m’prévenir que t’es là ? » soupire-t-il, en secouant la tête, alors qu’il monte les escaliers qui le séparent de l’appartement. Quand ce dernier est ouvert, il récupère dans la boîte à pharmacie du désinfectant ainsi qu’un bandage. « Et sinon, l’appart’, ça se passe ? » demande-t-il, en s’installant sur la table basse. Il lui fait signe de s’asseoir sur le canapé en face de lui, afin qu’ils aient une meilleure proximité pour les soins.


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Moi je veux respirer ce parfum dans ton cou, permet-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Tout doucement, te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seul me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Flora Casaroli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Made by Cranberry les gifs sont de Tumblr et Ealitya. »
Messages : 3895 - Points : 2936
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Tumblr_inline_nsfsuni7Mg1qlt39u_250
Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. » + « Elle a 22 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt. »
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Ven 4 Jan 2019 - 22:14 )
Erio &
Flora

Besoin de toi. J'ai mal.
Un simple petit signe de la tête en guise d'acquiescement. Si. Dans leurs derniers messages, il a eu le droit a un reproche de ce genre là. Mais seulement parce qu'il lui en a lui même fait un. même si cela ne lui donnait pas le droit de le faire, il l'oubli cela. D'autant plus que ce n'est pas le cas. Elle ne lui reproche pas de ne pas le faire puisque bien au contraire, il vaut mieux qu'il en soit ainsi. Parce que si Flora en aurait reçu un de sa part alors que ce sont ses parents qui l'avaient, il est fort possible qu'après la lecture de son sms, ils ne la tiennent pas au courant et qu'ils le suppriment ou qu'ils envoient une réponse en son nom. De toute façon peu importe parce qu'il y a de grandes chances que dès à présent, il ne prenne plus du tout la peine de le faire. Et c'est au final ce serait pas de la faute de ses parents mais seulement de la sienne. Ils semblaient déjà satisfaits de l'échange d'sms avec Erio. Alors, ils le seront encore plus en se rendant compte qu'en a peine trois mois, il n'existe plus aucune relation qui les lie tous les deux mis a part l'ADN qu'ils partagent. Et qu'en plus, ils n'ont quasiment rien eu a faire. Ils sauront ainsi a ce moment là qu'il y a peu de risques que Flora parte a nouveau en les laissant sans tout cet argent facile. Après tout, il ne lui resterait en quelque sorte plus qu'eux. Comme avant l'année dernière. « Ok. » De toute façon, même s'ils avaient un quelconque soucis d'hébergement, il ne le dirait probablement pas. Après tout, il ne trouve aucun intérêt a ce qu'ils se parlent. Elle a bel et bien compris, cela. Ce qui n'est pas son cas. Même si ces derniers mois, c'est de moins en moins souvent qu'elle le contacte et que ce ne sont que des banalités qu'il reçoit comme il le lui a dit, Flora ne se force pas a les écrire ces messages. Comme elle ne force pas a être en sa compagnie. Au contraire, le besoin est là. Parce qu'hormis les rares moments avec Lana, c'est le seul point d'encrage qui la raccroche a ces dix mois de répit loin de ses parents. Mais comme d'habitude a chaque fois, les reproches apparaissent. Il y a quelques mois, ils ont mis cela sur le compte qu'ils ne se connaissaient pas assez. Qu'ils devaient encore apprendre a se connaître en partageant plus de choses ensembles. Mais apparemment, il n'est plus de cet avis. Ce n'est pas de sa faute mais, totalement de la sienne. Et il a peut être raison. Elle entrouvre légèrement la bouche mais, se contente de faire un nouveau signe de la tête en guise là aussi d'acquiescement. En le disant ainsi, il a plus que raison. Même s'il aurait très pu lui dire qu'il n'est pas disponible là tout de suite bien que ce soit le cas vu ce qu'il lui a dit. Du coup avec tout cela, c'est ne sachant plus ce qu'il faut faire et ce qu'il faut dire que Flora entre dans l'appartement en fermant la porte après son passage tandis qu'Erio est déjà de prendre le nécessaire de soins dans la boîte a pharmacie. « Oui, oui. » acquiesce simplement Flora en haussant légèrement les épaules alors qu'il s'assoit sur la table basse. En même temps, il ne peut pas en être autrement lorsque cela fait trois mois qu'il n'a le droit qu'a des passages rapides bien que réguliers de sa part. Et même s'il y avait un soucis quelconque même minime là bas, il n'en saurait absolument rien. En avançant vers Erio après son signe de la tête en direction de la place en face de lui, un « Non. » d'une voix basse s'échappent de ses lèvres alors que sa tête se secoue légèrement de droite à gauche, la stoppant. « Je crois qu'il vaut mieux que je te laisse. » De toute évidence, ce n'était pas une très bonne idée. Même si bêtement, Flora a cru que ce serait logique qu'Erio soit la personne qui l'aide dans le cas d'un petit soucis médical. Mais au final, elle aurait mieux fait de prendre contact avec quelqu'un d'autre. Elle n'aurait eu le droit qu'a un « comment tu t'es fais ça ? », au moins. Elle aurait eu l'impression de vivre un de ces court moment de répit après la correction de son paternel et l'heure du début de sa besogne obligatoire alors que là, c'est d'un point de vue émotionnel tout aussi dure que le reste. Intérieurement, le nœud dans son estomac et ce pincement au cœur le confirme. Quant aux larmes, ces dernières ne viendront ou plutôt reviendront puisque ce ne sera pas la 1ère fois aujourd'hui, certainement qu'une fois seule. « Je m'excuse mais, ça ne sert a rien de faire semblant. » Après ce qu'il lui a dit, il n'a pas besoin de lui faire la conversation. Cela ne sert a rien qu'il se force a le faire juste parce qu'ils se retrouvent tous les deux là. Tout comme au final il n'a pas besoin de procurer un quelconque soin à son poignet en mauvais état alors qu'il avait sûrement des choses de prévues ou qu'il préférait tout simplement faire autre chose. « Alors merci mais je m'occuperai de mon poignet, moi même. » Autrement dit, si Etiam ne la contacte pas, Flora ne soignera pas son poignet avec de la crème et un bandage voire un cachet anti inflammatoire et anti douleurs. Mais avec quelques gorgées d'alcool et même une minuscule dose de n'importe quel produit d'une des femmes qui gagnent de l'argent de la façon que la sienne, a plusieurs reprises au cours de la nuit lorsque les douleurs seront de nouveau trop importantes. « Je vais me débrouiller .. » Plutôt mal que bien mais c'est ce que Flora essaie de faire depuis qu'elle est a nouveau sous l'emprise de ses parents. Mais elle n'est malheureusement pas certaine de réussir a le faire encore longtemps a cause de tous ces mauvais moments plus nombreux que les bons qui la fragilisent un peu plus chaque jour si bien que les issues ne lui semblent pas positives et nombreuses. 
Pando


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1361-erio-i-don-t-want-to-li http://www.ciao-vecchio.com/t1460-erio-i-m-not-a-perfect-person
Faceclaim : Jesse Soffer ©.sassenach
Messages : 984 - Points : 3603
Âge : trente-trois ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le Sam 5 Jan 2019 - 0:28 )
Lorsqu’elle reprend la parole, pour lui faire part de ses intentions, Erio reste d’abord interdit, plante ses yeux dans les siens. Il y a quelques mois, ça l’aurait blessé, mais aujourd’hui, il aurait presque envie d’en rire tant il trouve la situation grotesque. Cette relation qu’ils ont n’en est pas une. Il est attaché à ce qu’elle était autrefois, au bébé qu’il a porté dans ses bras gamin et il a essayé de se raccrocher comme il a pu, mais il en a assez. Ca l’épuise. Elle vient là, lui demande un service auquel il essaie de répondre avec son caractère de cochon et finalement, elle décide à présent de s’en aller ? Très bien. « Pourquoi pas. Après tout, ce n’est pas comme si tous les deux, on était proches, hein. » Quand s’est-elle intéressée à lui depuis la fusillade ? A-t-elle pris des nouvelles ? A-t-elle au moins tenté de lui en parler ? N’a-t-elle pas remarqué qu’il passait par une phase difficile, lui aussi, qu’il avait besoin de se prendre en main, de se relever ? N’a-t-elle pas remarqué que s’il se refermait un peu, c’était pour une raison bien précise ? Non, visiblement, puisqu'elle n'a même pas posé la question, alors il lui donne raison. « T’as raison. Occupe-toi donc de toi. Ca te changera. » ironise-t-il, en se levant de la table basse pour lui indiquer la porte d’entrée. Erio est très maladroit avec elle, il l’a toujours été, mais c’est sa manière d’être, sa façon de se comporter et Flora n’est pas l’exception à la règle. C’est peut-être parce qu’ils sont incompatibles, que le courant ne passe pas. C’est dur à avaler pour lui qui a longtemps idéalisé une relation, avant de lui adresser la parole, de tout lui avouer. Mais Flora a peut-être raison. Ca ne sert à rien de faire semblant et il n’y a pas mort d’homme, au fond : il y a des tas de frères et sœurs qui ne s’entendent pas. « Referme derrière toi. » lâche-t-il, alors qu’il lui tourne le dos. Là, à l’instant T, il ne se sent coupable de rien. Il a essayé, lui a ouvert des portes, mais il y a des choses qu’on ne peut pas forcer.

Fin du sujet


Erio & Lana
Toi, tu es comme un aimant et moi le métal et me rapprocher de toi devient vital. Juste d'y penser je sens mon cœur qui bat. Oh, moi, je ne suis pas dans mon état normal, car ce que je ressens n'est pas très banal. Moi je veux respirer ce parfum dans ton cou, permet-moi de te dire à l'oreille des mots doux que tu y penses encore quand je suis loin de toi. Tout doucement, te prendre dans mes bras, lentement t'embrasser, m'inscrire sur le mur de ta vie, de ton passé. Je sais aujourd'hui que toi seul me guideras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal.  Empty
Sujet: Re: [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Erio & Flora _ Besoin de toi. J'ai mal. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut