Revenir en haut
Aller en bas


 

- “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Kitty
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit Ewelina
Multi-comptes : Latisha crazy Jones; Nori angel Alestr
Messages : 19 - Points : 12
Âge : 34 ans
Sujet: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 9:28 )
Il n'y a pas aussi une vie pire qu'une vie brisée.
LIA SOLANO
rôle inventé>Lia Solano
Identité :(nom, prénom, surnom) Depuis presque quinze ans maintenant, elle porte le nom de Lia Solano. Nom et prénom inventés de toute pièce pour sa nouvelle identité. Avant cela, elle s'appelait Khadija, son nom ne sera pas divulgué pour des questions de sécurité.

Naissance :(âge, lieu et date de naissance) Elle est née dans le nord du Yémen, le 6 mai 1984.

Origines :(origines, voire la nationalité) C’est une yéménite pur sang, mais a obtenu la nationalité italienne depuis qu’elle y vit.

Statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) L'amour c'est un point sensible pour Lia. Lorsqu'elle vivait encore au Yémen, elle a été mariée de force alors qu'elle n'avait que 15 ans. Donc officiellement, elle est mariée, mais ayant fuit son pays et toute attache, elle se considère comme femme célibataire, voir veuve. D'ailleurs, si vous lui demandez, elle vous dira qu'elle est veuve. Cette ancienne vie ayant été beaucoup trop pesante pour la jeune femme. C'est sa manière à elle de tirer un trait définitif sur cette vie qui lui a été dictée. Elle se dit hétérosexuelle, mais elle ne sait pas si c'est réellement le cas, car au final pour être certain d'une chose, il faut l'avoir essayé, mais elle n'a jamais essayé la gente féminine.

Métier :(emploi occupé) Elle est assistante administrative au commissariat de police. Pratiquement tous les dossiers passent sous ses mains. Elle travaille actuellement dans le secteur du crime organisé, mais elle a demandé à rejoindre la section traite d'humains ou alors celle concernant la violence aux femmes&crimes sexuels.

Argent :(situation financière)Elle arrive à terminer ses fins de mois, mais elle doit tout de même veiller à ses dépenses.

A Naples depuis :(quand es-tu arrivé à Naples ?) Voilà maintenant 14 ans qu’elle vit à Naples.

Lia est une fille Tenace et coriace. Des épreuves, elle en a vécu durant toute une partie de sa vie et pourtant, elle n'a jamais baissé les bras. Malgré les douleurs, elle a toujours trouvé un moyen de se relever et de se battre pour ses principes et ses croyances. Elle aurait pu perdre son sang froid à plus d'une occasion, mais sa force intérieure lui a permis de toujours garder le contrôle d'elle-même. Elle a réussi à se construire une carapace lui permettant de ne pas dévoiler ses émotions, de ne pas dévoiler ses faiblesses. Elle peut paraître sans coeur, sans âme, mais qui pourrait lui en vouloir? Toute sa vie, on lui a demandé de ne pas réfléchir, de ne pas penser et de faire ce qu'on lui indiquait de faire. C'est peut-être une jalousie qui a fait d'elle une insoumise, mais à ses yeux hommes et femmes doivent être égaux ou alors ne pas être tout court. Si un homme peut le faire, alors une femme aussi. Ca lui a valu des coups au Yémen, ça lui a valu sa liberté à Naples. C'est une personne de nature persévérante et qui ne tournera jamais le dos à ce qu'elle s'est promis de faire. Femme de parole, elle ne vous laissera jamais tombé et ce à ses dépends. Sa vie au Yémen lui a forgé un caractère, elle ne baissera pas les yeux devant vous, elle ne se laissera pas détourner de ses principes et ne fera pas quelque chose pour vous faire plaisir. À présent, seul son bonheur compte, son bonheur et celui de ceux qui comptent pour elle. Elle est sensuelle et adore en jouer, elle est tout ce qu'elle n'était pas dans sa première vie. Elle fait tourner les têtes, elle aime charmer et se faire charmer. Parfois trop tactile à ses dépends et plutôt du genre attachiante. Elle est originale, dans sa manière de parler, de s'habiller et même de respirer. Elle ne veut pas ou plutôt plus ressembler aux autres. Sûr d'elle, du moins c'est ce qu'elle laisse paraître, car au fond d'elle, elle garde encore les séquelles de femme battues, de femme objet.

poids :
52 kg
alcool :
3 verres
cigarettes :
1 paquet par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
titre de la chanson auteur


Conclusion de ta vie Lia est une femme qui se cherche, elle a vécu pendant des années sous l'emprise de ses ainés, puis de son mari et sa famille. Elle a perdu toute sa dignité, tout ce qui faisait d'elle une femme et pourtant aujourd'hui, elle est ici à Naples. Elle a du apprendre à vivre pour elle et uniquement pour elle. Elle ne veut plus rendre de compte à personne. Elle veut retrouver un épanouissement, le bonheur d'être une femme, de pouvoir désirer quelqu'un et être désirée sans pour autant faire volte face au moment tant désirée. Elle souhaite pouvoir avoir un impact dans la vie des femmes, les femmes de son pays, les femmes d'ici et d'ailleurs. Elle souhaite pouvoir changer les mentalités sans pour autant causer des guerres. Vie de débauche pour certains, vie pleinement vécue pour d'autres. Elle boit, fume, danse et fait toutes ses choses qui lui étaient interdites.

(un) Elle est le deuxième enfant de la famille, arrivant après un garçon et avant une autre fille. Ses parents lui donnent le nom de Khadija faisant référence à la première épouse du prophète Mohamed. Celle-ci avait passé plus de 25 ans auprès du prophète et lui avait donné plusieurs enfants. Il est clair que ses parents avaient beaucoup de projet pour elle quant à sa vie familiale.
(deux) Elle a été élevée, selon les principes et la culture de la tribu Houthis, membres d'une organisation armée, politique et théologique en conflit direct avec le gouvernement de la République du Yémen. Selon ses parents, leur tribu prône le fait d'avoir été marginalisé par le gouvernement.(trois) Dès son plus jeune âge, elle a pu remarquer la différence de traitement entre les filles d'une famille et les garçons. Étant la première fille de la famille, elle l'a encore plus ressenti. Ses parents ont totalement appliqué les traditions ancestrales ainsi que la constitution yéménite. Elle a donc été l'une de ces jeunes filles vivant sous la domination des hommes. Lors des absences de son père, elle devait obéir à son grand-frère et en grandissant ce pouvoir a été octroyé à son mari. Injustice flagrante à ses yeux, elle ne manquait pas de le faire remarquer à ses aînés, quitte à subir “des punitions” comme ils l'appelaient, comprenez par là des coups de bâtons dans le dos. Malgré cela, elle fit toujours en sorte de dire ce qu'elle pensait quitte à aller à l'encontre de ses parents.(quatre) Une fois sa petite soeur née, elle avait une raison de plus de revendiquer ses droits en tant qu'être humain. Dans le dos de ses parents, elle fit en sorte de stimuler sa soeur à l'éducation, la rébellion face à ses injustices sans pour autant que celle-ci en subissent les foudres de ses parents, quitte à se prendre d'autres punitions à sa place. Elle se devait de la protéger, Amina ne vivrait pas les mêmes injustices qu'elle. (cinq) En tant que première fille de la famille, elle n'eut pas la chance d'aller à l'école. Elle devait apprendre à être une femme d'intérieur, à cuisiner, nettoyer, faire en sorte que l'homme se sente bien, en soi apprendre les traditions de la tribu pour qu'une fois mariée, qu'elle puisse être une parfaite épouse. Ce n'est donc que très tard qu'elle apprend à lire et à écrire, grâce à sa petite soeur, qui elle avait le droit d'aller à l'école. Une nouvelle opportunité qu'elle s'octroie et qui lui servirait bien des années plus tard. (six) Elle a toujours fait passer le bonheur de sa soeur avant le sien. Son destin était scellé et elle ne voulait pas que ce petit joyaux vive les mêmes douleurs qu'elle. (sept) Alors qu'elle avait quinze ans, elle fut mariée de force par ses parents au fils de l'un de leurs voisins. Un affront pour elle, une injustice, elle en veut encore aujourd'hui ses parents pour cet acte. Elle fut “vendue” comme un morceau de viande à cette famille encore plus radicale que ses parents. Le calvaire continuait pour elle. Pourtant, il y avait cet ami de toujours, cet autre voisin Khalil qu'elle aimait tant et pour qui elle éprouvait de réels sentiments, mais elle n'avait pas son mot à dire et puis, il était inconcevable d'envisager un mariage entre les deux jeunes, car la famille de Khalil était bien plus tolérante que la sienne. Elle essaya pourtant de revendiquer “ses droits” en tant qu'être humain. Elle menaça sa famille de se marier contre leur avis, mais tout mariage contre l'avis du tuteur peut être annulé au Yémen, donc elle était encore une fois réduite au silence. Le mariage suivie quelques semaines plus tard et elle perdit sa virginité le jour de l'union. Elle n'avait pas sali l'honneur de la famille en étant encore vierge au moment de l'union et emménageai avec son mari, sa nouvelle famille, son nouveau dictateur.(huit) C'est à partir de ce moment qu'elle décida de militer pour les droits des femmes. Elle ne pouvait pas rester sans rien faire et elle ne voulait pas être condamnée à une vie de soumission. Mais la tâche était difficile, appartenant à présent à son mari, elle devait demander autorisation pour ses moindres faits et gestes, même pour pouvoir se rendre chez ses parents pour voir sa soeur. Elles trouvent un stratagème, Amina avait le droit de rendre visite à sa soeur autant qu'elle le voulait. Les deux créèrent un blog de propagande, un blog qui leur permettaient de dénoncer les incohérences et injustices de leur pays, une décision prise au risque de leur vie. (neuf) Leurs dénonciations prenant de l'ampleur, les filles ont de plus en plus de mal à cacher leur identité. D'ailleurs, Khadjija ne l'avouera jamais à sa soeur, mais Khalil son mari compris très rapidement ce qu'elles avaient mis en place. Son corps en garde encore des séquelles aujourd'hui. Chaque soir après le départ d'Amina, Khalil s'emparait soit d'une ceinture, soit d'un quelconque objet qu'il pouvait trouver sur son chemin et battait sa femme, jusqu'à ce qu'elle s'écroule d'épuisement. Des coups, elle s'en prenaient toutes les semaines pour son compte et celui de sa soeur, mais elle continuait et n'en disait pas un mot à son entourage. (dix) C'est en 2004, lors de l'insurrection que tout éclata ainsi que l'identité des deux jeunes femmes. Un affront pour les parents de Khadjija et Amina et un déshonneur pour Khalil et sa famille. Les filles étaient déterminées à faire front, leur parent en décida tout autrement. Elles étaient en danger, on pouvait s'en prendre à elles, alors ils firent jouer leurs relations et réussirent à obtenir de nouvelles identités aux filles.(onze) Naples, nouvelle vie, nouvelle identité, temps de faire le bilan d'une première vie ratée. On l'avait forcé à vivre une vie de soumission, de ne pas avoir le droit à la parole, d'avoir le droit à la violence conjugale. C'est à ce moment qu'elle décida de ne plus jamais être une femme soumise, de ne plus jamais faire quelque chose qui allait à l'encontre de ses idéaux.
ton groupe :TIRAMISU oton avatar :Kat Graham


pseudo, prénom :Kittynombre de bougies.Il n'y a pas aussi une vie pire qu'une vie brisée.d'où viens-tu ?Toujours de ma petite Suisse.comment t'as atterri ici ?    




Dernière édition par Lia Solano le Dim 2 Déc 2018 - 21:47, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Kitty
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit Ewelina
Multi-comptes : Latisha crazy Jones; Nori angel Alestr
Messages : 19 - Points : 12
Âge : 34 ans
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 9:29 )
Ta vie sera un combat.“Il n'y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.”
Khadhija voit le jour au Yémen en 1984. Elle est le second enfant de la famille et la première fille pour le couple. Très tôt, la famille a déjà ses plans tout tracés pour la petite fille. À cette époque là, le droit coutumier demeure. Elle doit apprendre le béhaba de la femme yéménite, c'est-à-dire être femme d'intérieure, nourrir sa famille, obéir aux hommes de la maison, faire ses prières ou encore devenir mère. Il n'était pas question pour elle d'aller à l'école, d'apprendre à lire ou écrire, de s'instruire et d'envisager un avenir différent de celui de sa mère, de ses tantes ou encore de sa grand-mère.

Le premier combat:
Elle s'en rappelle encore aujourd'hui, pourtant cela s'est passé lorsqu'elle était encore toute jeune. Son grand-frère lui avait fait croire à une fête spéciale pour les jeunes filles du village qui avaient entre sept et huit ans. Il lui avait fait enfiler une robe blanche qui avait été confectionnée pour l'occasion. Elle trouvait tout cela étrange, car ce n'était pas son anniversaire, mais elle n'était pas la seule jeune fille à être vêtue de la sorte et ne se posa donc pas plus de questions. Toutes les filles se retrouvèrent dans la cours et se tenaient par la main. Les mamans du village chantaient et frappaient dans leurs mains. Tout cela semblait vraiment joviale et heureux, une vraie célébration. Lorsque se fut son tour, sa mère l'entraîna dans une des maisons du village, elle y trouva deux femmes qu'elle connaissait bien et qu'elle considérait comme ses tantes. Toute l'angoisse qu'elle pouvait ressentir s'était envolée. On lui expliqua qu'elle devait se coucher à même le sol et que son corps allait être purifiée. Toutes ses femmes faisaient tout leur possible pour rassurer la jeune fille et pourtant elle entendant d'autre fille de son âge pleurer à chaudes larmes un peu plus loin dans la maison. La peur s'emparait petit à petit d'elle, elle essayait de gesticuler, mais c'était trop tard, ces pieds et ses bras étaient bloqués, son corps formait une croix, comme une cible.


Ce fut sec et brutal, sa robe blanche était immaculée du rouge de son sang très rapidement, son sourire devint pleure, sa confiance en sa mère était rompue. S'en suivi des jours de fièvres, de douleurs et de pleures. Une infection vit le jour et elle fut restreinte au lit pendant des semaines.



Le second combat :

À l'âge de treize ans, Khadija était déjà promise à un garçon qui en avait dix-huit. Elle était contre cette idée, elle ne comprenait pas que ses parents veuillent appliquer les traditions au pied de la lettre. Elle voulait vivre librement, sans qu'on ait à choisir pour elle, sans que les décisions soient prises à sa place. D'autant plus que le garçon choisi est issu d'une famille encore plus traditionnelle que celle de Khadjija. Elle essaya à mainte reprise de faire comprendre à ses parents qu'un mariage n'était pas nécessaire, qu'elle était beaucoup trop jeune pour cela, mais le mariage finit par tomber. La famille du marié étant très pieuse et plutôt aisée, décide d'entamer un mariage traditionnel. Plus d'une semaine de fêtes. Khadjija avait alors quinze ans. Elle n'avait rien pu choisir, ni sa robe traditionnelle, ni ses bijoux. Tout était orchestré par les parents. Une semaine de bonheur pour l'homme et encore une fois la preuve que la femme n'avait aucune valeure aux yeux des yéménites pour Khadjija. Le premier jours, des offrandes ont eu lieues, des moutons ont été amenés dans la demeure de l'homme. Plusieurs hommes portaient la jambia, un poignard typique qui était placé dans un fourreau à filigranes d'or et d'argent. Ceux-ci vidaient leurs armes en hommage au couple, bien que la jeune femme n'était pas présente. Des fumées envahissaient très rapidement toute la cour du jeune homme. Une fois les armes vides, la musique se faisait enfin entendre et les grandes festivités prenaient place. Une tradition était entamée le “Kat”, moment euphorisant incontournable pour les hommes et les convives, encore une fois Khadija n'y participait pas.Au cours de la soirée, le marié s'est absenté pour aller signer le contrat de mariage, la jeune épouse était quant à elle représentée par un homme de sa famille, son frère. Ils se sont rendus ensuite à la mosquée pour la prière du soir. C'est à ce moment-là que Khadija pouvait enfin faire son entré à la cérémonie, elle était vêtue d'une somptueuse robe blanche. Elle portait d'innombrables bijoux et ses bras étaient recouverts de henné. Elle se rendit chez le marié, mais encore une fois elle était séparée des convives et des hommes principalement. Elle s'est retrouvée à l'étage, avec les femmes dont ses amies, sa soeur, sa mère et ses tantes. Lorsque la famille est mise au courant que le marié était sur le chemin du retour, il était temps pour Khadija de se rendre dans la chambre de celui-ci. Elle l'attendait sagement assise sur son lit. Khalil était heureux, il était marié et allait découvrir sa femme, une fois dans la maison, des coups de feux retentissaient dans le ciel. Il s'empressa de se rendre dans sa chambre pour découvrir son épouse. Il était émerveillé, du moins c'est ce qu'il semblait dire, on lui avait appris à faire la cour aux jeunes femmes il complimentait Khadija pour sa beauté. La nuit de noce fut consommée le soir même, c'était la tradition.Khadija était devenue une femme, elle avait perdu sa virginité, une nuit où elle avait encore une fois dû prouver son honneur, encore une fois où son avis était passé outre. Les festivités avaient continué durant tout ce temps, pourtant, elle ne s'est pas tout de suite montrée. Elle aurait pu le faire pour aller à l'encontre des principes de sa famille et de sa belle-famille, mais au final à quoi bon? Elle venait de passer de la responsabilité de son père à celui de son nouveau mari. Après deux jours, elle pris enfin pars à la fête, elle se permit de danser, de fumer le kat et de se laisser aller, elle savait au fond d'elle que c'était peut-être son unique moment de joie et de liberté.



Le troisième combat :

Khadija était mariée, elle vivait à présent au sein de son foyer, ou plutôt le foyer de son mari, mais ce n'est pas pour autant que ses pensées changèrent. À ses yeux, beaucoup trop de différences étaient présentes et les femmes étaient beaucoup trop considérées comme des objets et non pas comme les égaux des hommes. Elle essayait de faire comprendre à son mari, qu'elle refusait d'être une de ces femmes qui devaient demander des permissions à tout bout de champs, mais très peu après le mariage, le hijab lui fut imposé. Petit à petit, elle se laissait mourir à petit feu. Un an après son mariage, elle était déjà enceinte, elle était fertile au moins une chose qui rendait fière la famille de Khalil, cependant, au fil des mois, son ventre s'arrondi de manière à ce qu'ils pensent qu'elle était enceinte d'une jeune fille. Au final, sa fertilité ne servait guère, elle allait donner la vie à une fille. Ce n'était pas possible, alors un soir de pleine lune l'avortement eu lieu. Un avortement sans anesthésie ou que très peu, de l'alcool pour être plus précis. Un foetus arraché de son cocon et une femme meurtrie à tout jamais. Ils avaient réussi à piétiner toute la dignité qui lui restait. Avec cet acte barbare, la fertilité était partie également, plus de bébé.



Et aujourd'hui?

Aujourd'hui, Khadija n'est plus. Lia se permet tout ce qui lui étaient défendues au Yémen. Un jour elle sera blonde, le lendemain brune et la semaine d'après rousse. Si elle veut s'habiller sexy, elle le fera, si elle veut se couvrir de la tête au pied, elle le fera. Elle fait ses prières sans cacher sa confession, mais sans faire l'amalgame avec les autres religions. Chacun est libre de vivre et de penser comme bon lui semble. Elle a appris que l'avortement forcée lui a causé son infertilité, elle ne pourra plus jamais espérer donner la vie. Mais à quoi bon? Elle n'est même pas certaine de pouvoir s'attacher à un homme. Elle s'est demandée parfois, si la vie ne serait pas meilleure aux côtés d'une femme, mais elle s'est vite rendu compte qu'une femme c'est bien pour l'amusement, mais pas forcément pour la vie. Elle a essayé de s'épanouir sexuellement, mais difficile quand vos zones érogènes ont été mutilées. Elle espère profondément pouvoir s'offrir une chirurgie et enfin connaître un orgasme, une chose si banale pour tant de personnes, mais si abstrait pour elle. Elle rêve d'un monde meilleur pour les femmes du tiers-monde. Elle rêve de pouvoir avoir un impact dans la vie des femmes qui sont oubliées.


Dernière édition par Lia Solano le Mar 4 Déc 2018 - 22:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
ID : la marmotte — drvgns. aka laurie.
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©neon cathedral. (ava) tumblr (gifs) queen (lyrics sign)
Messages : 149 - Points : 489

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 10:41 )
Vous allez nous faire une fratrie terrible dis donc
Rebienvenue à la maison Bon courage pour ta fiche



{ who wants to live forever ? }
Revenir en haut Aller en bas
Noah GalindoLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4318-noah-heart-of-novocaine http://www.ciao-vecchio.com/t4362-noah-heart-of-novocaine
ID : Bellätrix (V.)
Faceclaim : T. Hardy © Valtersen (avatar) + ASTRA (signature)
Multi-comptes : Matteo & Giovanni.
Messages : 8841 - Points : 2539

Âge : 38 ans (o3.o1.198o)
Métier : Surveillant pénitentiaire.
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 10:45 )
Rebienvenue chez toi
Bonne continuation pour ta fiche


— What a wicked game to play to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you. No, I don’t want ton fall in love. With you.
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Kitty
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit Ewelina
Multi-comptes : Latisha crazy Jones; Nori angel Alestr
Messages : 19 - Points : 12
Âge : 34 ans
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 11:00 )
Merci vous deux

À chaque fois que je vais voir vos vavas je vais fondre que je les aime ces deux là
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Ealitya
Multi-comptes : Caitlin, Demetrio, Devraj, Erio, Loris
Messages : 10315 - Points : 7824
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 12:06 )
Tellement belle ma jolie. Bienvenue chez toi. Tu sais où nous trouver au besoin ! <3


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-un http://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
ID : sweety / nath
Faceclaim : Irina Shayk © .Cranberry
Multi-comptes : Augusto Rinaldi & Safiya Rahotep & Declan O'Reilly
Messages : 486 - Points : 736

Âge : 34 ans depuis le 1er mai mais rien n'est vraiment sur.
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 15:44 )
Re bienvenue parmi nous avec cette beauté.

Bon courage pour ta fiche.



 

 
“A l'oubli succède l'indifférence de l'oubli comme un écho muet qui prolonge la durée et augmente l'espace de l'oubli.”

 
(c)Miss Pie

 
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
ID : Redvelvet
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Multi-comptes : Isadora, Aurora, Meena.
Messages : 767 - Points : 765

Âge : 32 ans.
Métier : Avocate.
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 15:46 )
AAAAAAAAHH MY BABY Rebienvenue avec ce nouveau personnage



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.
Revenir en haut Aller en bas
Lia Solano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Kitty
Faceclaim : Kat Babe Graham; credit Ewelina
Multi-comptes : Latisha crazy Jones; Nori angel Alestr
Messages : 19 - Points : 12
Âge : 34 ans
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 16:03 )
merci mes amours!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Angelo GhiottiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4259-angelo-le-soucis-d-une-vie-en- http://www.ciao-vecchio.com/t4272-angelo-dissimulation-de-realite#136139
ID : djoan
Faceclaim : Sam Claflin - ava : eternal lust - gif : giphy - sign : astra.
Multi-comptes : Floriana Mennini
Messages : 275 - Points : 116

Âge : 29 ans.
Métier : Producteur ; Infuenceur & Vlogueur
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le Lun 26 Nov 2018 - 18:58 )
Rebienvenue à toi ! Cette femme est magnifique.    Elle est la raison pour laquelle je me suis accroché à TVD. (Bon, j'ai pas tenu une saison, mais j'ai vu une douzaine d'épisode, c'est déjà pas mal.)
Je te souhaite une bonne rédac pour ta fiche !

Tu connais la maison !


Beautiful Life
You can't quit until you try. You can't live until you die. You can't learn to tell the truth until you learn to lie. - Sixx:A.M.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- “La foi dans l'avenir est peut-être une façon de fuir la réalité présente.” _ Lia -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant