Revenir en haut
Aller en bas


 

- { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Augusto Rinaldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
Faceclaim : Jon Kortajarena © Electric Soul (vava) © frimelda (sign)
Je suis absent-e : .
Messages : 3324 - Points : 7117
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Tumblr_phsb2qBpWL1untqm5o1_400
Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Empty
Sujet: Re: { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } ( le Sam 22 Déc - 15:33 )
Gus a juste envie de profiter de l’instant. Il a juste envie de se laisser gagner par la magie des fêtes. Il se rend compte qu’il y a longtemps qu’il n’a pas éprouvé ce genre d’ivresse. Et elle aimerait qu’elle soit contagieuse. Surtout au prés d’Azka qui a du mal à sourire depuis le braquage. Qui semble même d’un coup regretter cette soirée. Comme si une peur muette avait pris le contrôle de son être. Cela se sent dans ses mots, se voit dans son regard et dans la distance qu’il met entre eux. Gus essaie de passer au dessus que cette tension qui rend fébrile Azka. Et qui l’angoisse. Il ne veut pas gâcher ce moment. Ni le voir fuir parce qu’il aura dit un mot de trop. Alors il y va pas à pas. Jouant sur le côté rassurant. Sans le brusquer et prêt à céder à ce qu’il aura envie de faire. Mais même en faisant cela, l’équilibre de cette soirée semble bien fragile. Comme s’il marchait sur des œufs. « On ne restera pas longtemps. Et je suis certain que cela te fera du bien au moral. » Pour le restaurateur le marché de Noël est l’endroit parfait pour mettre des étoiles dans les yeux de son ami. Enfin il l’espère. Parce qu’il en est moins sur alors qu’ils avancent et qu’Azka semble plus être dans l'idée de partir.

Gus se fait tactile. Pas sur que cette méthode marche. Il a toutes les cartes en main, mais ne semble pas savoir comment les distribuer. Cela le mine mais il ne dit rien. Et puis d’un coup une tête blonde saute dans les bras de son ami. Azka semble retrouver le sourire en prenant le gamin dans ses bras. A quoi pense t-il à  cet instant ? Et son sourire se fait encore plus grand en voyant .. le père du gamin. Les deux hommes semblent bien se connaitre. Le restaurateur se présente. Peut être qu’Azka a parlé de lui à Archie et à Layan. Mais non. D’autre sujet de conversation avec ses potes pour Azka. Pas spécialement de mémorisation des échanges en ce moment pour Archie. Il ne relève pas, il ne peut pas en vouloir à son ami. Mais il ressent un pincement au cœur face aux mots prononcés et à la façon de faire d’Azka. Après tout ils sont justes "meilleurs amis". Enfin c’est la  relation que souhaite Gus. Pourquoi alors ressent-il ce pincement ? Il ne dit mot. Il les écoute échanger restant en retrait. Se sentant même comme un élément de trop dans le décor. Et un léger malaise se glisse dans ses veines.

Ils parlent d’une Tessa. Gus se sent paumé, il est hors jeu. Azka ne précise rien, c’est Archie qui l’éclaire. « Cela ne doit pas être évident comme situation surtout pour Layan. Quoi que parfois les enfants ont plus de ressources que les adultes. » Il aurait aimé être seul avec son ami. Mais vu que Layan et Archie semblent plus à même à lui donner le sourire, il propose qu’ils viennent avec eux. Une façon aussi de faire connaissance de deux personnes qui comptent dans la vie de son ami. Et donc Gus ne connaissait pas l’existence. Du moment qu’Azka retrouve le sourire, cela lui convient. Et les voilà partir en direction du petit chalet pour faire des pommes d’amour. « Cela fait longtemps que vous vous connaissez tous les deux. » Il en profite pour enclencher  la discussion sans non plus se montrer intrusif. Il n’a pas envie de se mettre Azka à dos. Surtout vu son état, même si là son sourire est bien plus présent. Heureusement qu’Archie a parlé d’une compagne sinon Gus se poserait des questions. « Alors Layam tu as fais ta lettre au père Noël ? »


@Azkadelio Melchiorre & @Archie Solomos


Azkadelio

L'autre moitié de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Iago Baez10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Iago Baez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4330-baez-sorrow-is-my-kingdom
Faceclaim : Diego Barrueco + VOCIVUS
Messages : 625 - Points : 780
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Giphy
Âge : 31 ans
Métier : Ouvrier charpentier depuis Octobre 2018 pour Demetrio Clarizio mais trempe parfois dans quelque magouilles pour se faire un peu plus de blé. Si vous cherchez quelque chose, Baez peut vous le trouver, peut vous l'obtenir en allongeant le fric. Ne vous posez juste pas de questions d'où et comment il l'obtient.
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Empty
Sujet: Re: { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } ( le Dim 23 Déc - 11:53 )
Baez ne sait pas trop ce qui l’incommode le plus : cette blessure au doigt ou le faite d’avoir manger une part de cette tarte, de l’avoir grandement apprécier pour finalement apprendre qu’elle avait été faite par l’ennemie. Un haut-le-cœur le prend mais le brun se garde bien de vomir la part de tarte avalée gloutonnement devant celle qui l’a cuisiné. Le pire, c’est qu’il en reprendrait bien mais il s’en gardera bien, se fera force pour maîtriser sa gourmandise qui lui dicte d’en prendre une seconde part si le moment opportun pointe le bout de son nez. « C’est sûr ! T’as dû en voir des vertes et des pas mûres aux urgences.  Ca te plaît toujours autant même après huit années ? » Iago fait mine de s’intéresser à elle, de vouloir faire connaissance quand il sait déjà qu’elle était infirmière. Dans sa filature des deux derniers mois, il lui est arrivé d’aller jusqu’à son lieu de travail, d’observer derrière un chariot, déguisé en aide soignant avec un masque sur le visage. Oriana avait l’air d’être de ceux qui s’impliquent corps et âme à son métier et surtout à ces patients. Une découverte qu’il avait faite au fil du temps et qui lui avait donné de l’urticaire. Le summum de l’hypocrisie à son sens : comment être aussi attentionnée quand elle avait laissé sa sœur crever au bord de la route ?! Belle hypocrite doublée d’une menteuse. Il tombe pas dans le panneau, lui, non. « Et toi dans tout cela ? S’inquiéter pour toi, c’est le métier de qui ? » Reprend-t-il pour masque sa perte de sang froid de tantôt en greffant l’attention sur elle. Faire croire à un regain d’intérêt pour sa petite personne qui ne lui inspire, intérieurement, que du dégoût, de la colère et de la rancœur. En soi, vu ces desseins, il faudrait, oui, qu’elle s’inquiète plus pour elle que pour les autres mais ça arrange ces plans qu’elle soit si tournée vers son prochain, pour de vrai ou de faux, peu importe. Baez accole une moue tristounette sur son visage quand Oriana lui applique un pansement des plus banales. « Même pas un pansement Mickey ? J’vais en toucher quelque mots à Livio pour qu’on fasse une réclamation » Hey ! Le petit, à part lui avoir entaillé le doigt, il peut bien lui servir à quelque chose. Ca sert à rien les enfants, ca braille, ça pue, c’est con alors s’ils peuvent d’être une utilité, c’est parfait. « Quoi ? Tu plaisante ?! » Le brun la sonde, essaie de voir un rictus au coin de ses lèvres qui révélerait le pot au roses : qu’elle le vanne. Mais rien, pas un rire, pas un sourire au coin. Rien de rien. « Oh ! T’es sérieuse ! T’as grandi dans une grotte ? » Demande-t-il sans réfléchir parce que lui, même dans une caravane à errer de terrain vague en terrain vague, il a connu les Disney qui ont rythmé ses après-midi. « Va falloir y remédier, Ricci ! Il en est de mon devoir » Le ton léger, cette familiarité est montée de toute pièce pour se rapprocher d’elle, pouvoir donner une suite à une autre excuse pour se voir et les Disney pourraient en être une puis il s’agit surtout faire croire qu’il se sent à l’aise à ses côtés au point de se laisser aller, de sympathiser. Mensonge car Iago est tendu, que chaque mot, chaque geste est calculé pour la concrétisation de ses plans et qu’Oriana est la dernière personne avec qui il aimerait sympathiser. « C’pas grave. Blanche-neige c’est très bien aussi et j’y serais plus utile qu’au village d’Aladin. » Dit-il en haussant les épaules, bien qu’il aurait préféré mille fois plus être là-bas, qu’ici. Puis Blanche-Neige, ça a jamais été un de ses Disney préférés qu’il trouve glauque d’une certaine façon. « Puis la soirée ne fait que commencer, j’pourrais toujours y faire un tour après, quand tu voudras plus d’moi dans tes pattes. D’ailleurs, ça te dirait pas de m’accompagner ? Aladin, avec le Roi Lion, c’est l’un des meilleurs Disney. Faut que tu vois ça ! J’serais ton guide, ça sera pour te remercier de m’avoir soigné » Proposition faite non sans ressentir un certain dégoût aux mots prononcés mais il lui faut jouer le jeu. Façon, même s’il se confronte à un refus, Iago n’abandonnera pas pour autant. Aller avec elle au Village d’Aladin lui semble être un atout pour ses plans et il n’y renoncera pas, quitte à devoir dénicher des arguments pour la convaincre. « Prêt, m’dame ! J’espère ne pas perdre un doigt en cours de route ! » Iago observe son doigt bandé avant d’enfoncer ses mains dans ses poches, commençant à retourner vers les stands « Merci pour les soins. D’ailleurs, en parlant de doigt, c’est quoi que t’as là ? » D’un geste du menton, il désigne la bague qu’Oriana tourne autour de son doigt distraitement. Bien qu’il se doute que ça a un lien avec son fiancé mais ça ne ressemble en rien à une bague de fiançailles.

Intéraction avec la chose @Oriana Ricci



trapped in my mind

gonna make it all wrong. I'll be the ghost in your bed, something you'd like to forget. So you want to run away ? You'll never get far, I'll be the ghost in your bed. Lose it everyday. Take it all away and save me from the dark to come © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Empty
Sujet: Re: { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } ( le Dim 6 Jan - 12:22 )

Si son métier lui plaît toujours autant ? Oriana hoche la tête d’un air plus que convaincu. Honnêtement, même avec les années qui passent et les coups durs, les heures supplémentaires non payés et la difficulté physique de certaines gardes, Oriana ne se verrait pas changer de métier pour rien au monde. Etre infirmière, c’est une véritable vocation pour elle tant et si bien qu’elle n’imagine pas un monde où elle ne pourrait pas exercer ce métier. Elle côtoie pourtant de nombreuses collègues proches de la retraite et plus que blasée mais elle a la conviction puissante qu’elle ne deviendra jamais l’une d’entre elles, ne se lassera jamais d’être au service de son prochain et de contribuer à sauver des vies. C’est sa raison de vivre. « Oh j’ai commencé dans d’autres services à vrai dire, ça ne fait que 3 ans que je suis aux urgences. Mais j’y suis très bien, oui. On bosse parfois dans des situations extrêmes et avec des moyens limités mais c’est très riche aussi émotionnellement. J’y ai fait des supers rencontres. » Les urgences sont non seulement le genre de service où on se sert les coudes mais aussi un de ceux où les patients reviennent parfois, pour remercier le personnel soignant de leur bon soin. Si Oriana ne retient pas les cadeaux qui lui sont fait, elle garde pour autant en mémoire les sourires et les « merci » chuchotés du bout des lèvres. Ceux-là n’ont pas de prix. « S’inquiéter pour moi n’est pas une nécessité. » Lance-t-elle le plus naturellement du monde, se positionnant en seconde position comme à son habitude. S’il y a bien un crédo qui définirait Oriana, ce serait celui-ci : tout pour les autres et on verra ensuite pour elle. « Mais s’il y a bien quelqu’un qui excelle en la matière c’est ma grand-mère, Mamita. » C’est la première personne qui lui vient en tête, bien avant Alberto. S’il est vrai que son fiancé s’intéresse de près à elle, quand Oriana pense à un petit ange qui veille sur son épaule, elle pense avoir tout à sa grand-mère à qui elle doit tout. C’est elle qui l’a extirpé de son chagrin suite à la mort de ses parents, elle qui lui a montré le chemin de la foi qui régit à présent une grande partie de son existence. Elle lui a apporté du calme et de la sérénité dans son univers qui avait été chamboulé, ravagé par la mort de ses héros. Ses vrais héros, pas de ceux qu’on voit dans les films pour enfant et pour qui tout finit toujours bien. « Dans ce cas là, je ferais en sorte de m’en procurer pour les prochains petits bobos. » Mais elle est prête à laisser une chance à ses héros virtuels en achetant quelques pansements à leur effigie, si ça peut faire plaisir. Il est vrai que les enfants aimeraient peut-être ce genre d’attention et rien n’est de trop pour leur apporter quelques étoiles dans les yeux. Tant mieux aussi si ça fait plaisir au grand enfant qui se trouve visiblement face à elle. « Oui dans une grotte, entourée par des mammouths figures-toi. » Lance-t-elle amusée, ayant la drôle de sensation de venir d’une autre époque face aux yeux écarquillés de Iago. Est-elle la seule enfant du monde à ne pas avoir passer des moments privilégiés devant ses dessins animés ? Peut-être pas mais une des seules enfants ayant accès à la télévision, visiblement. Seulement encore une fois, Oriana n’a pas l’impression d’avoir raté quelque chose. Son enfance n’a peut-être pas été des plus ordinaires et des plus parfaites mais elle s’en est accommodée. « Non disons simplement que… ma grand-mère n’était pas tellement au fait de ces choses-là. » Et elle dit ça avec toute la tendresse qu’elle possède pour la femme qui l’a élevée, qui leur a évité une enfance en orphelinat avec Clelia. Ayant vécu une enfance à la dure, de celle qu’on vivait à son époque, Mamita n’était pas vraiment à jour en ce qui concerne les hobbies des enfants quand elle les a pris en charge. De toute façon, Oriana n’en était plus vraiment une à la seconde même où ses parents sont morts devant ses yeux. Ca change une petite-fille, c’est indéniable. « Oh c’est gentil à toi. Mais ma grand-mère risquerait de s’inquiéter. » Parce que pas de doute que Maria restera les yeux bien ouverts jusqu’au retour de sa petite-fille, malgré la demande d’Oriana qu’elle se repose avant son départ. Et puis, aller au village d’Aladin… s’amuser ? Oriana n’a jamais été des plus douée pour se laisser aller. D’ailleurs elle ne perd pas le nord et remet très vite leur petite équipe sur les rails alors qu’elle ferme la voiture et se rapproche de nouveau des stands petit à petit. Mais Iago semble décidément s’intéresser de près à elle, ce qui la fait sourire et la pousse inconsciemment à ralentir. Elle apprécie sa compagnie. « Oh, ce n’est pas une bague de fiançailles. » Précise-t-elle tout de suite, bien que la localisation sur son annulaire prête à confusion. « Bien que je sois effectivement fiancée. » Là, Oriana sort un collier de sous ses vêtements au bout duquel pend la bague que lui a offert Alberto. Il a un temps râler de voir le cadeau qui lui a offert se retrouver à cette place mais a fini par céder et comprendre l’importance que l’autre bague a pour Oriana. « Ca, c’est une bague de chasteté. » Dit-elle, le plus naturellement du monde. Oriana n’a aucune honte de ses convictions, en est même fière. « Disons que pour le moment, je suis aussi fiancée à cette promesse avant tout. Le mariage est pour bientôt. » Août 2019. Rien qu’à cette pensée, son estomac semble se nouer.


Interaction avec le tour duc' @Iago Baez
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{ VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } - Page 3 Empty
Sujet: Re: { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { VILLAGE DE BLANCHE-NEIGE } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3