Revenir en haut
Aller en bas


 

- It's a nightmare [PV Padma] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Junkiie.
Messages : 487 - Points : 701

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: It's a nightmare [PV Padma] ( le Dim 2 Déc 2018 - 21:22 )

❝It's a nightmare❞
Padma & Gwen
Gwen regarda la brune en face d’elle et se demanda une nouvelle fois si ce n’était pas un rêve enfin plutôt un cauchemar. Bianca Castaglio en personne venait la voir. Non pas pour la supplier de lui laisser son mari comme elle l’avait cru de prime abord. Non, elle venait pour assassiner la blonde. Littéralement.

« Je ne suis pas venue pour vous jeter la pierre. En fait, je dois encore aller voir trois autres jeunes femmes... »

S’en était suivi la pire des déclarations qu’elle aurait à entendre de sa vie, Gwen en était certaine.

« Adriano est malade. Très malade. Il a le VIH… je sais qu’il a été proche de vous, que vous avez couché ensemble. Je me devais de vous le dire. A vous et à ces trois autres femmes… »

La blonde était restée interdite devant tout ça. Elle avait tout imaginé sauf ça… La voyant rester muette, Bianca avait repris avec douceur

« Il n’était pas ce que vous croyez Gwen… Il l’avait peut-être été à une époque mais cela fait bien longtemps qu’il n’est plus celui-là… »

Reprenant contenance, Gwen regarda la jeune femme et lui dit froidement

« Vous mentez. Si c’est un de vos mensonges pour que je n’essaye pas de le récupérer, vous pouvez faire une croix dessus. Je connais Adriano, il n’est pas comme ça… »

Mais à ce moment-là, la jeune femme s’interrompit. Pas comment ? Infidèle ? Il l’avait pourtant avec Bianca. Puisqu’il l’avait trompé avec elle. Mais eux c’était différent, Gwen en était persuadée. Ils avaient connu le véritable amour, celui qu’on ne rencontrait qu’une fois dans sa vie. Ady et elle c’était du vrai. Pas une histoire comme ça. Malgré les années. Le rire sans joie de la brune l’interrompit dans ses pensées

« Si vous ne me croyez pas, allez à l’hôpital de Naples. Chambre 302. Vous le trouverez là-bas. Adriano avait trois maîtresses Gwen. Avec vous, cela fait quatre. Maîtresse ou histoire d’un soir, je m’en fiche. Mais ce n’était pas l’homme le plus fidèle au monde. Il vous a trompé. Il m’a trompé. Il a trompé notre famille. »

Gwen se targuait de reconnaitre les menteurs et rien dans l’attitude de la jeune femme n’indiquait qu’elle mentait à ce moment-là. La blonde l’observa quelques minutes. Elle avait maigrit depuis leur rencontre dans le parc deux mois auparavant. Ses yeux recelaient tant de souffrance que la jeune femme en fut frappée. Ce n’était pas l’attitude d’une menteuse. C’était celle de la femme bafouée qui faisait ce qu’elle avait à faire… Gwen eut alors l’impression que la terre s’ouvrait en deux sous elle. Elle eut du mal à respirer et s’accrocha au meuble à ses côtés pour ne pas tomber.

« Oh mon dieu… », souffla-t-elle.

Bianca estimant son devoir fait, fit un pas vers la porte.

« Je suis désolée, lui dit-elle d’une voix douce. Il nous a tous trompé. Il le paye chèrement aujourd’hui. J’espère juste qu’il ne vous a pas entrainé dans sa chute… »

Puis elle était partie. La porte claqua et Gwen se laissa glisser à terre à bout de force. Ce n’était pas tant pour les tests à venir qu’elle s’inquiétait, elle n’y pensait pas encore. Mais c’était sur ses illusions brisées. Elle avait tellement idéalisé sa relation avec lui… Combien de temps resta-t-elle prostrée ainsi, elle ne le sut pas vraiment. La sonnerie de son téléphone se fit entendre et elle regarda le message qu’Alice lui avait écrit. Machinalement, elle regarda le sapin qu’elle avait fini de décorer dans la matinée. Dans les tons dorés et rouges, il n’y manquait plus que l’étoile. Mais elle attendait qu’Alice et sa famille vienne d’ici une dizaine de jours pour que la petite Gwenola puisse la mettre elle-même. Elle l’avait promis à sa filleule et comptait bien tenir sa promesse. En pensant à elle, Gwen éclata en sanglots. Elle laissa enfin sortir sa peine et sa terreur de tomber malade. Pas un instant après le départ de Bianca, la jolie blonde n’avait remis en doute sa sincérité. Tout en la femme d’Adriano suintait la sincérité. Elle pleura encore et encore. Elle ne pouvait appeler Alice. Elle était trop loin et elle n’avait pas compris pourquoi Gwenola tenait tant à Adriano, elle ne l’avait jamais connu. L’image d’une autre personne surgit aussitôt à l’esprit de la blonde. Padma… Elle prit son téléphone pour envoyer un message à son amie et l’attendit. Toujours par terre, n’ayant pas la force de se lever. De toute façon, ce n’était pas fermé à clé et Padma pouvait entrer sans problème dans l’immeuble puisqu’elle connaissait le code d’entrée.


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Padma AlestraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4046-would-you-lie-with-me-and-just http://www.ciao-vecchio.com/t4050-lift-every-voice-and-sing-padma#128994
ID : wanderlust.
Faceclaim : .Deepika Padukone ; Ealitya + Signature : bat'phanie + gifs : Ealitya
Multi-comptes : Tina Cambiaso + Dria Renzi
Messages : 1284 - Points : 779

Âge : 32 étoiles
Métier : Avocate le jour, et illustratrice de livres pour enfants sous un pseudonyme la nuit
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le Mar 4 Déc 2018 - 21:57 )

It's a nightmare
Aussitôt son message envoyé qu’elle sautait déjà dans ses chaussures pour prendre la route. Le message de Gwen l’avait assez interpellé pour qu’elle ne demande pas à ce qu’elle lui donne des détails. En temps normal, elle aurait demandé si sa présence était indispensable ou si ce qu’elle voulait lui dire pouvait se régler via téléphone, surtout que pour se rendre chez la blonde, elle devait monter plusieurs étages. Certes elle pouvait se contenter d’utiliser l’ascenseur, mais l’idée de quitter la chaleur de son loft ne faisait pas vraiment envie à l’Indienne. Pourtant elle décida de faire un effort, et sortit de chez elle pour aller rejoindre au plus vite son amie. Cependant, pour ne pas perdre le confort de chez elle qu’elle ne retrouverait peut-être pas chez cette dernière, elle avait enfilé des talons mais gardé son plaid dans lequel elle s’était emmitouflée. Et le temps pour elle de traverser le couloir, elle se l’était attachée comme une cape autour de son cou. Même si secrètement elle espérait ne croiser personne entre le moment où elle sortait de chez et le paillasson de son amie, elle souriait tout de même en pensant que quelqu’un pourrait croiser Super Padma dans les couloirs. Super Padma, c’était le nom qu’elle s’était attribuée. Son super pouvoir était de prendre soin de ses proches et là tout de suite, elle allait combattre son ennemi ultime : la détresse de son amie.

Arrivée devant la porte de Gwen, elle leva le poignet pour toquer afin d’annoncer sa présence, mais un son étouffé l’interpelle. La porte à peine poussée, elle hésita un court instant avant de l’ouvrir complètement et d’y entrer, mais au bout de longues secondes elle se décida. Elle regarda tout de même son téléphone une dernière fois, mais en y voyant pas de réponse, elle poussa la porte délicatement pour l’ouvrir et à pas lents, passa le seuil. Son regard balaya l’entrée où elle s’avança doucement sans oublier de refermer derrière elle, avant de se poser sur une silhouette avachie sur le sol. Les sourcils froncés, elle s’assura très rapidement qu’il s’agissait bien de Gwen et non pas de quelqu’un qui serait entrée chez elle par effraction, et parcourut les quelques mètres qui la séparait de son amie. Elle ne savait pas ce qui la mettait dans un tel état et pourtant sa peine était palpable au point que Padma puisse la ressentir à son tour. Et même si elle la douleur ne brisait pas le cœur de Padma avec autant d’intensité que Gwen, ça suffisait pour qu’elle ait envie de récupérer tout son malheur et l’envoyer très loin d’elle. Mais complètement impuissante, elle ne dit aucun mot et se contenta de s’accroupir au niveau de la blonde et de la forcer à lever le menton dans sa direction pour lui offrir un petit sourire qui lui disait qu’elle était là à présent, et qu’elle ferait en sorte qu’elle aille mieux. Voyant les quelques larmes toujours sur ses joues, elle se permit de les essuyer du bout de ses doigts, et serra la jeune femme contre elle. Toujours sans dire un mot. Ce n’était qu’une première et surtout, tout ce que Padma pouvait lui offrir pour le moment ; une épaule pour pleurer et des bras dans lesquels se réfugier aussi longtemps qu’elle en aurait besoin.  
AVENGEDINCHAINS


You're a sky full of stars
Got a tattoo and the pain's alright. Just wanted a way to keep you inside. All I know, all I know is that I'm lost in your fire below. (...) I see the road begin to climb. I see your stars begin to shine. I see your colors and I'm dying of thirst.  ▬ Feels like there's something broke inside.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Junkiie.
Messages : 487 - Points : 701

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le Ven 7 Déc 2018 - 1:48 )

❝It's a nightmare❞
Padma & Gwen
Les bras autour de ses jambes, la tête contre ses genoux, Gwen attendit. Quoi ? Qui ? Elle n’avait même pas pensé à regarder son téléphone pour y voir une éventuelle réponse de Padma. Son cerveau était comme une page blanche où seul le nom d’Adriano était inscrit. Elle n’arrivait à penser à rien d’autre qu’à lui et à sa propre stupidité. Que de belles paroles, de belles pensées. Elle faisait comme si c’était elle qu’on avait trahi et dans un sens oui. Mais elle n’était pas la femme du brun. Non, elle avait été une de ses maîtresses. Pour la première fois, elle prit conscience de ce qu’elle avait fait. De ce qui s’était réellement passé. Mais Gwen n’arrivait pas à éprouver de la culpabilité. Non. Elle avait cette impression de trahison comme c’était elle la vraie femme d’Adriano alors que non. Et ça, la blonde n’arrivait pas à voir la différence. Elle était tellement sûre de retrouver le brun tel qu’elle l’avait laissé. Et dans un sens oui. Parce que ce qu’ils avaient vécu, c’était vrai. C’était ce à quoi elle essayait vainement de se raccrocher… « A vous et à ces trois autres femmes… » Alors pourquoi cette phrase tournait-elle sans s’arrêter dans sa tête ? Oui il avait eu d’autres maîtresses mais elle n’arrivait pas à se dire qu’elle n’avait été qu’une parmi tant d’autres… C’était trop pour son cœur et pour ses illusions…

Elle sentit qu’on lui prenait le menton et à travers le voile de ses larmes, Gwen vit le doux sourire de Padma. Elle se jeta alors dans ses bras et se remit à sangloter. Elle resta là à pleurer comme un bébé dans les bras réconfortants de son amie, se raccrochant à elle comme à une bouée de sauvetage. Padma n’avait rien dit mais sentir sa chaleur fit du bien à la jeune femme. Ses sanglots s’apaisèrent petit à petit et tout bas, elle chuchota

« Adriano avait des maîtresses et il a le sida… »

Elle ne dit rien de plus. Padma connaissait la raison de son retour à Naples et même si Gwen savait qu’elle ne l’approuvait pas, elle les avait connus ensemble. Elle savait quel amour vouait son amie à cet homme. Padma c’était la sœur qu’elle n’avait jamais eue. La seule personne avec qui elle avait gardé contact durant ses années d’exil en France. Padma c’était la personne à qui elle avait tout confié concernant sa rupture avec Adriano. Les vraies raisons de sa fuite dans le pays voisin. Même à Alice, elle n’en avait pas dit autant. Alors, elle seule pouvait comprendre à quel point le cœur de la jolie blonde était malmené en cet instant.


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Padma AlestraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4046-would-you-lie-with-me-and-just http://www.ciao-vecchio.com/t4050-lift-every-voice-and-sing-padma#128994
ID : wanderlust.
Faceclaim : .Deepika Padukone ; Ealitya + Signature : bat'phanie + gifs : Ealitya
Multi-comptes : Tina Cambiaso + Dria Renzi
Messages : 1284 - Points : 779

Âge : 32 étoiles
Métier : Avocate le jour, et illustratrice de livres pour enfants sous un pseudonyme la nuit
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le Ven 7 Déc 2018 - 23:35 )

It's a nightmare
Impuissante face aux larmes de son amie, elle lui offrit ses bras dans un premier temps, dans lesquels elle se jeta. Un soupir s’échappa des lèvres de l’indienne tandis qu’elle serrait Gwen contre elle en la berçant doucement pour faire cesser ses sanglots. Silencieuse, elle préférait ne pas dire un mot et ça, même si une question en particulier lui brûlait les lèvres. Elle voulait savoir ce qu’Adriano avait fait cette fois. Et ce n’était pas parce qu’elle était médisante, mais parce que les seules fois où elle avait pu voir la jeune blonde en larmes, à même le sol, ça avait été lié à lui parce qu’il avait fait quelque chose. Il ne la méritait pas et si pendant un long moment Padma avait essayé de le rappeler à son amie pour qu’elle passe à autre chose, elle ne pouvait pas contrôler ce qu’elle faisait. Elle connaissait la vraie raison de son retour à Naples et ça, même si elle avait essayé de la masquer. Mais auprès de Padma qui la connaissait mieux que quiconque, il lui avait été impossible de mentir… Et voilà où elles en étaient aujourd’hui.

De sa main libre, elle caressa doucement les cheveux de la jeune femme avant de déposer un baiser sur le haut de son crâne tout en la gardant près d’elle. En la sentant bouger contre elle, elle desserra un peu les bras pour la permettre de bouger sans pour autant la lâcher. Mais ce fut lorsqu’elle prit la parole que ses mots paralysèrent l’Indienne qui s’arrêta même de respirer pour être sûre d’avoir bien entendu. « Pardon ? » Fut le seul mot qu’arriva à sortir l’avocate, les sourcils froncés. Elle se détacha finalement de son amie, posant ses mains sur ses épaules avant de la regarder avec concentration. Est-ce qu’elle était en train de plaisanter ? Parce que si c’était le cas, elle s’y prenait mal. Et la blague n’était pas drôle alors elle pouvait arrêter toute de suite. Mais lorsqu’elle croisa finalement le regard de la blonde et qu’elle y décela toute la peine, l’expression de son visage changea. Ses sourcils se défroncèrent pour afficher une mine triste. Elle était tellement désolée pour elle qu’elle ne savait même pas quoi dire ou faire pour l’aider à se sentir mieux. D’ailleurs, elle n’était même pas sûre que sa présence ou même le long silence qui s’était installé entre elles lui était vraiment utile. « Je suis désolée… » Souffla Padma d’une petite voix, le regard toujours planté dans celui de son amie. Elle ouvrit la bouche une première fois avant de la refermer, ne sachant pas comment formuler la question. Plein de chose passèrent dans la tête de l’Indienne qui ne savait pas par où commencer. Est-ce qu’elle devait lui demander si elle avait été l’une de ses maîtresses en premier ? Comment elle savait qu’Adriano avait le sida ? Si elle l’avait aussi ? A mesure que s’écoulaient les secondes elle sentit comme un sentiment d’agacement s’installer parce qu’elle se dit que c’était le genre de chose à prévoir avec un homme comme lui. Et surtout, qu’elle aurait dû être plus prudente et se protéger, après tout elle était assez grande pour savoir que… Se calmant mentalement alors que seuls ses yeux parlaient à sa place, elle prit une profonde respiration et lâcha les épaules de son amie qu’elle tenait toujours entre les mains. Calmement, elle se leva et obligea la blonde à en faire de même avant de la conduire sur le canapé et de l’y installer. Elle, elle ne s’assit pas. Elle préférait rester debout. Non, finalement elle préférait faire les cent pas parce que rester debout immobile la stressait. En fait non, elle préférait s’asseoir à côté de Gwen. Oui, s’asseoir c’était mieux. « Est-ce que tu t’es faite dépister ? » Demanda finalement Padma, agissant par ordre de priorité.
AVENGEDINCHAINS


You're a sky full of stars
Got a tattoo and the pain's alright. Just wanted a way to keep you inside. All I know, all I know is that I'm lost in your fire below. (...) I see the road begin to climb. I see your stars begin to shine. I see your colors and I'm dying of thirst.  ▬ Feels like there's something broke inside.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenola Moretti10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3923-better-an-oops-than-a-what-if- http://www.ciao-vecchio.com/t3935-gwen-wanna-play
ID : Pretity
Faceclaim : Behati Prinsloo, ©Junkiie.
Messages : 487 - Points : 701

Âge : 30 ans
Métier : Directrice Marketing et Communication chez "Satine" (lingerie fine)
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le Hier à 0:34 )

❝It's a nightmare❞
Padma & Gwen
Il lui semblait que la chaleur de son amie se diffusait petit à petit en elle. Gwen pouvait sentir sa question et lui en sut gré de ne pas la poser. Elle savait que Padma soupçonnait Adriano d’être derrière tout ça. Parce qu’il était le seul à avoir ce pouvoir sur elle. On aurait pu croire que c’étaient ses parents mais non. Même au plus fort de leur indifférence, cela ne l’avait jamais brisée comme Adriano seul pouvait le faire. Ou bien elle. Car elle était assez honnête pour dire que c’était elle qui avait été la cause de leur rupture et de son état plus que pathétique durant ses premiers mois en France. Les seuls fois où elle pleurait c’était quand il était en cause et cela n’avait pas changé malgré les années passées loin de tout. De lui.

Elle finit par avoir la force de souffler les deux informations. Padma se raidit à ses côtés et l’obligea à la regarder. Comme si elle plaisantait. Non, Gwen ne plaisanterait jamais avec ce genre de chose. Elle pouvait faire des blagues vaseuses mais pas comme ça. Et puis être dans cet état prouvait clairement sa sincérité. Elle soutint sans sourciller le regard de l’indienne qui comprit. Elle pouvait voir toutes les expressions passer sur son visage et elle ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire désabusé. Elle savait exactement ce à quoi son amie pensait. Elle aussi le penserait à sa place mais… Elle secoua la tête en pensant à sa confiance aveugle envers cet homme. Cet homme qui a dû se jouer d’elle tellement de fois. Etait-il déjà ainsi à l’époque ? Gwen repoussa alors ses pensées dans un coin. Elle ne voulait pas le savoir. Ele ne pourrait pas le supporter et ne s’en relèverait sûrement pas. Pas aujourd’hui. Pas maintenant. Elle devait dealer avec trop de choses là pour ressasser le passé… Elle sentit que Padma la relevait et elle se laissa faire pour finir sur le canapé. Passivement. Complètement à l’opposé de la jeune femme décidée et déterminée qu’elle était d’habitude.

Secouant la tête à ce qu’elle lui demanda, Gwen répondit d’une voix éteinte

« Non… Je viens juste de le savoir… Mon dernier test était avant mon arrivée à Naples… »

Gwen avait pris l’habitude d’aller se faire dépister régulièrement. Elle avait déjà vu trop de cas autour d’elle et elle avait conscience que son mode de vie lui donnait plus de risques même si généralement, elle n’oubliait pas de se protéger. Préservatif plus pilule. Mais cette soirée-là, dans ses bras, elle n’avait plus pensé à rien. Elle n’avait pas prémédité ce qui s’était passé et il avait toujours été le seul homme à réussir à lui faire perdre la tête.

« Sa femme est venue tout à l’heure… Il y avait trois autres femmes… Oh Padma… Trois… Tu t’en rends compte ?? »

Les larmes se remirent à couler sur les joues de la blonde.

« Adriano… Il… Comment il a pu faire ça ? “

Sous entendu comment a-t-il pu changer à ce point. A moins qu’il n’ait jamais changé… Secouant la tête pour repousser toutes ces pensées encore une fois. La jeune femme regarda Padma et lui demanda

« Tu ne l’as jamais aimé n’est-ce pas ? »


©️ Pando



   
   
'cause in a sky full of stars
"Keep yourself motivated. You've got to be motivated, you've got to wake up every day and understand what that day is about; you've got to have personal goals - short term goals, intermediate goals, and long term goals. Be flexible in getting to those goals, but if you do not have goals, you will not achieve them. (Gary Cohn)
Revenir en haut Aller en bas
Padma AlestraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4046-would-you-lie-with-me-and-just http://www.ciao-vecchio.com/t4050-lift-every-voice-and-sing-padma#128994
ID : wanderlust.
Faceclaim : .Deepika Padukone ; Ealitya + Signature : bat'phanie + gifs : Ealitya
Multi-comptes : Tina Cambiaso + Dria Renzi
Messages : 1284 - Points : 779

Âge : 32 étoiles
Métier : Avocate le jour, et illustratrice de livres pour enfants sous un pseudonyme la nuit
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le Hier à 23:14 )

It's a nightmare
Les jambes croisées sur la petite table sur laquelle était assise Padma, elle observait son amie attendant sa réponse avec impatience. Avant même de lui laisser l’opportunité de prendre la parole, elle avait envie de la secouer que les mots sortent plus rapidement de sa bouche. Et au passage, elle en aurait profité pour lui mettre du plomb dans la tête pour éviter qu’elle ne recommence ce genre de chose. Ce qui empêchait l’avocate d’agir ainsi était l’empathie qu’elle pouvait avoir pour son amie qui devait avoir retenu la leçon sans qu’elle ne se mette à la secouer comme un arbre, ou qu’elle lui dise ce qu’elle savait déjà. De plus, elle avait assez confiance en l’Indienne pour lui parler de ça, en plus d’avoir été la chercher pour qu’elle soit à ses côtés. La moindre des choses que pouvait faire Padma était de se montrer digne de la confiance de son amie et de se comporter comme telle. Lorsque la réponse tomba enfin, elle prit une profonde respiration pour chercher ses mots. Ça ne devait pas être bien grave, si ? Enfin, si elle avait été infectée elle aurait déjà des symptômes, non ? Pendant un court instant, elle observa la blonde sous tous les angles sans pour autant bouger de la position dans laquelle elle était, et commença à chercher même le plus petit signe qui lui indiquerait une quelconque présence du virus. Mais très vite, son cerveau s’arrêta de fonctionner et elle oublia tous les cours sur la sexualité qu’elle avait pu avoir jusqu’ici, voire même les connaissances qui n’étaient déjà pas très répandues. La seule chose qui lui vint en tête fut la phrase « le sexe tue ! », ce qui pour le coup était bien trop approprié à la situation. Elle chassa cette pensée de sa tête en passant une main nerveuse dans ses cheveux, et se contenta de pousser un soupir. « Je vois. »  Un autre soupir s’échappa de ses lèvres lorsque Gwen mentionna trois autres femmes. Même si elle ne le devrait pas, elle jubilait intérieurement parce que son opinion sur la personne ne faisait que de se confirmer, elle ne l’aimait pas. Est-ce qu’elle était contente qu’il soit malade ? Un peu, oui. Certes elle ne le dirait pas à voix haute pour ne pas blesser son amie, mais elle ne pouvait pas avoir de l’empathie pour un adepte de l’adultère qui en plus de ça, avait mis la vie de son amie en danger. En voyant les larmes rouler le long des joues de la blonde, Padma prit à nouveau une profonde respiration comme si ça allait l’aider à trouver quoi lui dire mais en fait non. Rien. Elle se contenta de déplier les jambes et d’aller s’asseoir sur le canapé où était déjà installée son amie, pour passer en bras autour d’elle et la tenir contre elle. « Je suis tellement désolée. » Souffla l’avocate qui avait recommencé à la bercer doucement.

Un sourire vint étirer doucement les lèvres de l’Indienne à la question de Gwen. « Ce n’est pas que je ne l’ai jamais aimé, c’est juste que… » Elle cherchait ses mots, ne sachant si elle devait taper sur un homme déjà à terre ou pas. Mais plus elle essayait et moins elle pouvait penser à un adjectif positif pour qualifier ce qu’elle avait toujours ressenti à l’égard d’Adriano. « Non, tu as raison. Jamais. » Avoua finalement Padma en adressant une petite moue à la blonde. « A juste titre cela dit ! L’énergie qu’il dégageait était mauvaise et je ne sais pas si ce que je vais dire va te faire du bien… mais je suis contente que tes yeux soient ouverts sur la personne qu’il était. » Elle avait opté pour l’honnêteté, mais avait était peut-être un peu trop franche. « Je sais que tu as mal aujourd’hui, mais je sais aussi que la douleur finira par s’estomper parce que tu es quelqu’un d’intelligent et tu sais, au fond de toi, que ça n’en valait pas la peine. Là c’est juste un cœur brisé qui s’exprime. » Essaya de la rassurer Padma qui ne savait pas vraiment de quoi elle parlait, n’ayant jamais eu de peine de cœur. « Mais ce n’est de toute façon pas le plus important, il faut que tu te fasses dépister au plus vite ! » S’exclama l’avocate. « Et je serai là, à tes côtés, peu importe le résultat. » Elle dégagea le visage de la jeune femme en replaçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, et lui offrit un sourire bienveillant. « Mais encore avant ça, tout ça m’a donné soif. J’ai besoin d’un verre. »
AVENGEDINCHAINS


You're a sky full of stars
Got a tattoo and the pain's alright. Just wanted a way to keep you inside. All I know, all I know is that I'm lost in your fire below. (...) I see the road begin to climb. I see your stars begin to shine. I see your colors and I'm dying of thirst.  ▬ Feels like there's something broke inside.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: It's a nightmare [PV Padma] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- It's a nightmare [PV Padma] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut