Revenir en haut
Aller en bas


 

- DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Caterina ScalabriniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4457-docteur-scalabrini-je-sais-que http://www.ciao-vecchio.com/t4487-caterina-toutes-les-generations-disent-que-celle-d-apres-fait-n-importe-quoi-cliche-basique-simple-simple-basique#142358
ID : PITOQUINHA, Louise Rumor-Glen
Faceclaim : Je joue la belle Sophia Bush, que j'adore depuis de très nombreuses années à présent. (BROOKE DAVIS forever) + ©- avatar signé lux aeterna
Multi-comptes : J'ai la chance de jouer trois autres personnages, qui sont : - Majbritt Bergman, ayant pour célébrité Dianna Agron - Anabela Laranjeira, ayant pour avatar Amber SUBLIME Heard - Mila Clarizio, ayant pour célébrité Jessica De Gouw.
Messages : 448 - Points : 633

Âge : J'ai déjà trente-six ans et j'assume mon âge.
Métier : Cela fait de nombreuses années que je suis établi à Naples, en tant que psychiatre.
Sujet: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 8:52 )
Un cheveu en arrière est un cheveu qui crie : misère !
CATERINA SCALABRINI
rôle inventé
Identité :(nom, prénom, surnom) Caterina Scalabrini ─ mes proches me surnomment Kate, Cat' alors que mes patients me nomment évidemment docteur Scalabrini.

Naissance :(âge, lieu et date de naissance) J'ai dépassé le cap des trente-cinq ans, ce qui signifie que je suis plus proche à présent de la quarantaine, ce qui ne me fait ni chaud ni froid pour le moment. J'ai eu trente-six ans cette année, puisque je suis née le 29 août 1982, à Naples.

Origines :(origines, voire la nationalité) Italienne pur jus. Mes parents sont nés à Naples, leurs parents sont nés à Naples, etc. J'aime énormément mon pays et je le revendique ! Je suis donc très fière d'être italienne. Lorsque j'ai des congés, je parcours mon pays pour le découvrir ou le redécouvrir, je ne m'en lasse jamais.

Statut :(célibataire, en couple, marié, orientation sexuelle) Je suis célibataire, je crois que j'ai loupé le coche. Ma vie sentimentale est généralement chaotique. Autrement, je suis hétérosexuelle, aimant les hommes musclés, grands, qui me rassurent par une simple étreinte, me sentant en sécurité à leur côté, dans le creux de leurs bras.

Métier :(emploi occupé) Je suis devenue psychiatre pour de nombreuses raisons, bien simples et évidents, je dois le reconnaître. J'ai grandi avec une mère dépressive, qui pleurait en permanence, malgré tout l'amour que l'on pouvait lui apporter. Lorsqu'elle est malheureusement décédée, alors que je n'avais que seize ans, je me suis promis d'aider toutes les personnes étant dans sa situation, pour ne pas en arriver à ce qui peut parfois être inévitable.

Argent :(situation financière) Je n'ai pas à me plaindre question argent. J'aime me faire plaisir, j'aime faire plaisir à mes proches, à mon père surtout, mais je sais rester raisonnable. Je ne suis jamais dans le "rouge", puis je gagne très bien ma vie, grâce à mon travail.

A Naples depuis :(quand es-tu arrivé à Naples ?) Je suis née à Naples, puis j'adore ma ville. Je pense avoir la chance de vivre à l'endroit où je suis née, ce qui à mon "sens" fait de moi une privilégiée.

Forte - attentive - à l'écoute - déterminée - joueuse - rieuse - intelligente - mesurée - délicate - aimante - passionnée - travailleuse - censée - réfléchi - généreuse - souriante - sérieuse - agréable - rassurante - douce - parfois effacée - efficace.

poids :
55 kg
alcool :
2 verres
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
murder song AURORA


Conclusion de ta vieJe pense ne pas avoir à me plaindre, comparer à de nombreuses personnes malheureuses, abandonnées, vivant dans la souffrance. Cependant, je ne peux pas prétendre avoir une belle vie, je ne peux pas affirmer être totalement accompli. Je fais un travail que j'aime, qui paye très bien, qui me met à l'abri du besoin, mais sentimentalement parlant, j'en suis au point mort. D'ailleurs, je désespère puisque j'approche de la quarantaine... J'ai eu mon lot de souffrances, de pertes, mais je pense avoir globalement eu jusqu'à ce jour, une vie "correcte", si je puis dire.

(un) Je vois le jour à Naples, le 29 août, durant l'après-midi, alors que la chaleur se fait suffocante. Ma mère souffre énormément, mais comme elle me le dit plus tard : « Ça valait le coup, de souffrir autant. » Lorsqu'on me ramène à notre petit appartement, je me découvre un frère, qui va bien sûr me chouchouter avec les années.
(deux) Nous vivons à quatre dans un appartement ne possédant qu'une chambre, que nous laisse nos parents. Celle-ci n'est pas bien grande, mais elle compte deux lits, ainsi que deux bureaux par la suite, afin que nous puissions faire nos devoirs. Notre père veut que nous réussissions, coûte que coûte, quitte à se sacrifier en travaillant davantage, sept jours sur sept.
(trois) Enfant, je suis heureuse, toujours souriante. Je suis déjà discrète et timide, me cachant toujours derrière mes parents, lorsque nous croisons du monde, dehors. Nos parents n'invitent jamais personne à l'appartement, parce qu'ils ne veulent pas se faire plaindre, ayant le strict minimum là où nous vivons.
(quatre) Toujours accrocher aux miens, que cela soit mon frère où nos parents, je suis très aimée. Nous ne roulons pas sur l'or, mais nous possédons l'amour les uns pour les autres, ce qui me semble aujourd'hui, plus important que l'argent. Ne manquant jamais de câlins, de tendresse, de bisous, nous sommes heureux, durant quelques années, trop peu d'années à mon sens.
(cinq) Quelque chose cloche avec notre maman. J'ai à peine dix ans qu'elle reste allonger sur le canapé du salon, les volets fermés. Je passe souvent la voir, inquiète, alors que je reste près d'elle, tenant l'une de ses mains dans les miennes. Elle a toujours le regard embrumé de larmes, alors je lui demande si elle a mal, si elle est malade et c'est toujours avec un bien triste sourire qu'elle me répond que tout va bien, qu'elle est simplement fatiguée, que cela va aller mieux. Seulement, avec le temps, ça ne s'arrange pas.
(six) C'est lorsque j'ai treize ans, mon frère seize, que l'on comprends que notre mère n'ira pas mieux. Depuis plusieurs mois, elle ne fait que pleurer, des heures durant, le jour et la nuit. Notre père essaye de tenir comme il peut, joignant les deux bouts. Son travail en usine l'épuise, ainsi que celui qu'il fait à la maison, en la tenant, en nous faisant à manger, bien que nous l'aidons. Faire la cuisine avec ses deux enfants lui fait très plaisir, il ne cesse de nous le rabâcher, un sourire ineffaçable sur son visage.
(sept) Après quelques mois, alors que j'ai encore treize ans, la panique me gagne lorsque je découvre des ambulanciers chez nous, notre mère reposant sur le sol. Mon frère me retient, attrapant l'une de mes mains pour ne pas que je la rejoigne, me serrant ensuite dans ses bras, alors que je pleure, que je m'effondre tout contre son torse. Notre père semble plus abattu que de coutume, il pleure lui aussi, puis il nous demande de rester à l'appartement, de ne pas sortir, ainsi que de l'attendre puisqu'il part avec notre mère.
(huit) Depuis l'hospitalisation de notre mère, je m'efface davantage, au lycée surtout. Rentrant toujours avec précipitation à l'appartement, alors que mon frère s'éloigne lui aussi, mais de nous, sa famille, il reste souvent dehors, alors que nous ne savons pas où il est et chaque fois que notre père le lui demande, il l'envoie balader. Il se rebelle, il décharge sa colère sur notre foyer, puis surtout, il refuse de rendre visite à notre mère. Partant toujours en rogne, claquant la porte, afin de nous fuir, un peu plus chaque jour.
(neuf) Il ne reste donc que mon père et moi. Je l'aide, j'essaye de le faire sourire, d'éveiller cette partie de joie qui s'est éteinte lorsqu'il a compris que son épouse était souffrante, seulement, je n'y parviens pas. Son regard ne scintille plus depuis trop longtemps à mon goût, mais je n'ai aucune solution pour l'aider. Je me contente donc de rester à ses côtés, passant du temps avec lui lorsque j'ai terminé de travailler sur mes devoirs, alors que le soir, il me demande sans cesse de lui promettre que je deviendrais quelqu'un, que j'aurais des études, un diplôme, pour m'en sortir, pour réussir.
(dix) Mon choix de métier s'impose à moi lorsque j'ai seize ans. C'est durant un cours de biologie que l'on frappe à la porte et que l'on me demande de sortir, de prendre mes affaires. Lorsque je ne suis plus dans la salle de cours, avant même que l'on me dise que nous nous rendons à l'hôpital, je sais. Je sais qu'il est arrivé quelque chose à ma mère, j'en suis persuadée, je le sens au plus profond de moi. Arrivant à l'étage où se trouvait ma maman, je cours rejoindre mon père qui pleure, qui crie sa douleur, sa peine, s'effondrant littéralement. Le rejoignant, le berçant dans mes bras, des larmes silencieuses roulent sur mon visage et à cet instant précis, j'ai la sensation que le temps a cessé de s'écouler.
(onze) Mon frère disparaît lorsqu'il apprend que notre mère est décédée. Il ne vient pas à son enterrement et je réalise que notre foyer ne contient à présent que deux personnes. Ce jour-là, je réalise aussi que tous les espoirs de mon père se portent sur moi et je me promets de réussir, pour lui, mais aussi pour ma mère et également pour moi.
(douze) Je deviens plus studieuse encore, ne me faisant aucun ami, étudiant sans cesse, sachant que je veux devenir médecin, que je veux aider et soigner les personnes dépressives comme l'était ma mère. Je veux qu'elle soit fière de sa fille, je veux qu'elle comprenne que je prends les armes pour sauver les personnes étant dans son état, je veux qu'elle comprenne que jamais je ne l'oublierais, mais surtout, que je ne lui en veux pas.
(treize) Mon père tient pour moi. Il continue de s'occuper du foyer, en plus de son travail, parce qu'il en a besoin, pour ne pas ressasser tout ce que nous avons vécu. Bien sûr, je m'inquiète pour lui, je lui demande de me faire la promesse de ne pas sombrer lui aussi, ce qu'il m'assure, alors que je tiens la mienne. Ayant les meilleurs résultats, je rejoins une université de médecine, ayant des petits boulots à côté. Je passe de magasins au fast-food, je prends tout ce que l'on me propose tant que je gagne de l'argent. Mes nuits se font plus courtes, puisque je dois également réviser et souvent, je me dis qu'il me faudrait bien plus que seulement vingt-quatre heures dans une même journée. De plus, je me persuade tous les soirs que j'aurais davantage de temps pour dormir, lorsque j'aurais obtenu ce que je désire : être psychiatre.
(quatorze) Ma vie personnelle est au point mort. Parfois, je me demande même de quoi il s'agit, parce que je ne m'ouvre à personne. Je ne me fais toujours pas d'amis, j'étudie sans cesse, je réponds, restant polie et courtoise, comme on me l'a appris. Chaque fois que l'on désire me connaître davantage, je m'éloigne, je fuis, parce que je ne veux pas découvrir qui que ce soit. Seul le but que je me suis fixée compte, je n'en démords pas.
(quinze) Cependant, à la faculté, je me déride. Mon père m'affirme que je dois avoir une vie à côté de mes études, de mes travails. Il veut me voir heureuse, plus épanouis, beaucoup plus épanouis. Du coup, c'est assez tard que je l'écoute, commençant à voir quelques personnes se trouvant dans les cours que je suis, puisqu'ainsi, nous pouvons réviser en groupe, ce qui est un avantage indéniable.
(seize) J'ai un véritable coup de cœur pour un jeune homme assez distant, silencieux, discret, à mon image. Lorsqu'il croise mon regard, il me sourit, mais ni lui ni moi faisons le premier pas. C'est après de longs mois que nous faisons connaissance en douceur, puis plus le temps passe, plus je me rends compte que je l'apprécie. Le fait est qu'il ne fait aucun pas pour que l'on aille plus loin et lorsque je commence à sortir avec un autre, qui me « rentre dedans » comme on dit, en m'invitant à sortir, pour voir des films et autres, il s'efface, s'éloigne, pour finalement disparaître de mon champ de vision.
(dix-sept) Ma vie amoureuse se fait compliquer. L'homme avec qui je sors me quitte, revient vers moi, me quitte encore, c'est un éternel recommencement. Je ne sais pas pourquoi je reste attacher à lui, je ne sais pas pourquoi je le reprends chaque fois qu'il revient vers moi, d'autant que je ne suis pas amoureuse de lui. Ce n'est pas un type bien, mais je rechute, chaque fois, toujours.
(dix-huit) Aujourd'hui, je travaille en collaboration avec l'hôpital de Naples, mais je travaille également de mon côté, possédant mon propre cabinet. Ma vie amoureuse reste chaotique, seulement, je me focalise sur le plus important : mon père, mon travail, ma réussite.
ton groupe : BARBARESCOton avatar :SOPHIA BUSH


pseudo, prénom :PITOQUINHA, LOUISEcombien de bougies ?27 BOUGIESd'où viens-tu ? BOURGOGNE, FRANCE.
comment t'as atterri ici ?TOP SITE.




DR. SCALABRINI — Working hard to get my fill Everybody wants a thrill
Don't stop believin' Hold on to that feelin'


Dernière édition par Caterina Scalabrini le Jeu 6 Déc 2018 - 23:50, édité 32 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caterina ScalabriniLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4457-docteur-scalabrini-je-sais-que http://www.ciao-vecchio.com/t4487-caterina-toutes-les-generations-disent-que-celle-d-apres-fait-n-importe-quoi-cliche-basique-simple-simple-basique#142358
ID : PITOQUINHA, Louise Rumor-Glen
Faceclaim : Je joue la belle Sophia Bush, que j'adore depuis de très nombreuses années à présent. (BROOKE DAVIS forever) + ©- avatar signé lux aeterna
Multi-comptes : J'ai la chance de jouer trois autres personnages, qui sont : - Majbritt Bergman, ayant pour célébrité Dianna Agron - Anabela Laranjeira, ayant pour avatar Amber SUBLIME Heard - Mila Clarizio, ayant pour célébrité Jessica De Gouw.
Messages : 448 - Points : 633

Âge : J'ai déjà trente-six ans et j'assume mon âge.
Métier : Cela fait de nombreuses années que je suis établi à Naples, en tant que psychiatre.
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 8:55 )
Ch'tite parenthèse pour m'excuser auprès de mes partenaires de RPs lorsque je jouais Gabriela Visconti , ainsi que les membres ayant eu un lien avec mon ancien personnage.

@DEMETRIO CLARIZIO - @FRANCESCO SPINOZA - @ALESSANDRO FERRARA - @ALEXANDRE LECOMTE - @LATISHA JONES - @JON ZORREGUIETA - @OCTAVIA SOLOMOS, qui m'a demandé un lien ainsi que @IAGO BAEZ & ma princesse qui a également changé de personnage @ADALYN SANTORO.


DR. SCALABRINI — Working hard to get my fill Everybody wants a thrill
Don't stop believin' Hold on to that feelin'
Revenir en haut Aller en bas
Ariane SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4441-les-envies-avant-les-avis-aria http://www.ciao-vecchio.com/t4449-la-vie-est-plus-drole-quand-on-la-partage-avec-des-amis
ID : Nilema
Faceclaim : Dove Cameron (celska)
Messages : 83 - Points : 77

Âge : 19 ans
Métier : Youtubeuse beauté
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 11:01 )
re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : « Maurane ( Moo' ). »
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Fassylove et les gifs sont de Giphy. »
Multi-comptes : « non. »
Messages : 3089 - Points : 1877

Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. Elle a 21 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents depuis environ 2 mois. »
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 12:46 )
SOPHIA ! 
Re Bienvenue & bon courage pour ta nouvelle fiche. 


bla bla bla -
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena © tearsflight (vava) © frimelda (sign)
Multi-comptes : Safiya Rahotep & Luna Primavera & Declan O'Reilly
Messages : 2882 - Points : 6146

Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 14:14 )
Re bienvenue parmi nous et bon courage pour cette nouvelle page d'écriture.

Je te réserve la demoiselle et puis tu connais la maison à force.


L'Amour

Une réponse à la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Angelo GhiottiLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4259-angelo-le-soucis-d-une-vie-en- http://www.ciao-vecchio.com/t4272-angelo-dissimulation-de-realite#136139
ID : djoan
Faceclaim : Sam Claflin - ava : eternal lust - gif : giphy - sign : astra.
Multi-comptes : Floriana Mennini
Messages : 275 - Points : 116

Âge : 29 ans.
Métier : Producteur ; Infuenceur & Vlogueur
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 16:50 )
Rebienvenue ! Je te souhaite une bonne refonte. J'espère que ce personnage t'inspirera plus que le précédent.
Je t'ai retiré de ton groupe pour pas qu'on s'emmêle les pinceaux.
Je te souhaite une bonne rédaction.

Tu connais la maison.


Beautiful Life
You can't quit until you try. You can't live until you die. You can't learn to tell the truth until you learn to lie. - Sixx:A.M.

Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
ID : la marmotte — drvgns. aka laurie.
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©neon cathedral. (ava) tumblr (gifs) queen (lyrics sign)
Messages : 156 - Points : 516

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 17:52 )
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche



{ who wants to live forever ? }
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni VanderbiltToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4071-the-dream-is-collapsing-g http://www.ciao-vecchio.com/t4138-the-dream-is-collapsing-g
ID : Bellätrix (V).
Faceclaim : L. Dicaprio © VOCIVUS (avatar) + endlesslove (signature)
Multi-comptes : Matteo & Noah.
Messages : 128 - Points : 156

Âge : 40 ans (31.1o.78)
Métier : PDG de Vanderbilt Clinic.
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 17:59 )
Rebienvenue
Courage pour cette nouvelle fiche



You’re waiting for a train. A train that will take you far away. You know where you hope the train will take you, but you can’t know for sure. Yeti t doesn’t matter. Now, tell me why ?
Revenir en haut Aller en bas
Micaela Flores10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4127-micaela-on-the-outside-you-re- http://www.ciao-vecchio.com/t4226-mica-the-fear-has-gripped-me-but-here-i-go
ID : JANE.SMITH / Léa
Faceclaim : Nathalie Kelley; pivoine boréale
Messages : 1161 - Points : 959
Âge : 33 ans
Métier : artiste peintre, même si elle a l'impression de ne pas mériter le titre d'artiste ; elle survit grâce à des commandes, ayant la fâcheuse tendance d'accepter tout type de projets, puisqu'il faut bien payer les factures
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 18:38 )
Rebienvenue avec ce nouveau personnage Bon courage pour ta fiche !



   
     
amours désaffectés ☩
À contre jour, nos regards en apesanteur fixent le point de non retour
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6435 - Points : 2519

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le Lun 3 Déc 2018 - 19:29 )
Re bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- DOCTEUR SCALABRINI ─ “Je sais que je ne sais pas. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant