Revenir en haut
Aller en bas


 

- It's about a little girl... [Flora} -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1707-francesco-reconnaitre-ses-erre http://www.ciao-vecchio.com/t1723-francesco-l-argent-ne-fait-pas-le-bonheur-mais-il-y-contribue-en-partie-non
ID : Eagle Horn
Faceclaim : Zac Efron + Merci à Vito Inglese!
Multi-comptes : James Weaver
Messages : 544 - Points : 2316
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Sujet: It's about a little girl... [Flora} ( le Mer 5 Déc 2018 - 0:30 )
It's about a little girl...
La porte s'ouvrit avec fracas lorsque Tony rentra, les bras chargé d'un grand paquet vert sous filet. Un truc à première vue moche, dégueulasse, et complètement inutile. Et Francesco se leva cependant pour aller prêter main forte à son majordome. Ils déposèrent le paquet qui n'était rien d'autre que le sapin de Noël... Du moins le sapin dans son état le plus simple et le plus naturel. Il ne restait plus qu'à le décorer. D'habitude, Francesco se contentait de faire venir un sapin déjà tout près, un truc de grande surface qui passait bien parce qu'il ne prenait pas le temps de le faire soi-même, mais cette année il avait voulu prendre le temps de le faire lui-même. Aller savoir pourquoi... Toujours est-il qu'il ne tarde guère à prendre un cuter et à trancher le filet pour dévoiler le sapin dans toute sa splendeur. Il fera très bien dans le coin du salon. Il regarde Tony qui se déshabille avant de finalement s'atteler à ouvrir les quelques cartons qui contiennent les décorations de Noël, et surtout les boîtes neuves achetés ce matin. Tout en faisant cela, il désigne à Tony les guirlandes lumineuses pour dehors et déclare:
- Il faudrait installer cela dehors. Le majordome semble surpris alors que Francesco finit par rire. Il est sept heures et demi, le soleil est couché depuis un moment, et il fait froid. Donc autant dire que personne ne voudrait aller dehors pour accrocher des guirlandes. Je plaisante Tony!! Hahahaha! Bon sang si tu voyais ta tête! Francesco est littéralement mort de rire alors que son majordome secoue la tête, agacé par son employeur qui est encore un gamin. Par contre je veux bien que tu me prépares vite fait un truc à manger! Lance Francesco à Tony alors qu'il déballe déjà les jolies guirlandes.

Quelques heures plus tard, après avoir mangé et pris le temps de tout déballer, Francesco est encore attelé à la tâche de la décoration du sapin. Les boules sont suspendues, pour la plupart, les guirlandes aussi. Il finit juste d'installer des petites guirlandes lumineuses pour illuminer un peu plus toute cette magnifique décoration, qui, pour une fois, est faîte maison. Il finit par se redresser admirant l'arbre magnifique. Les boules d'or, blanches pour d'autres, bleus ou rouges pour certaines, se cotoient entre les guirlandes d'or, d'argent, de bleu, de vert même, et de rouge, des couleurs joyeuses, chaudes, lumineuses, il y en a pour tout les goûts alors que le sapin déploie ses branches magnifiques. Il faut dire que Tony a vu grand: Le sapin fait presque deux mètres et touche presque le plafond. A cela s'ajoute trois guirlandes lumineuses, qui clignotent, qui font de tout et n'importe quoi... Ah la technologie. Francesco adore. Littéralement. Il se décide même à prendre son arbre en photo alors que Tony le rejoint.
- Il est pas mal. Finit-il par admettre.
- C'est mieux que ce qu'on fait d'habitude hein? Fait Francesco tout fier de lui avant de se diriger vers la cuisine sous le regard interloqué de son majordome qui le voit ouvrir les placards.
- Monsieur? Fait-il alors curieux de savoir ce qui est en train de se passer.

Francesco est tellement absorbé qu'il ne réalise que quelques secondes plus tard que c'est à lui que parle le majordome. Bien sûr, à qui d'autres cela pouvait-il s'adresser.
- Oh! Je vais cuisiner un peu. Fait alors Francesco dans un grand sourire sous le regard surpris de Tony qui lui indique qu'il est bientôt minuit. Je sais, je sais. Lâche Francesco. Mais vois-tu, on peut faire beaucoup de reproches à m mère, à chaque fois, chaque Noël, ça sentait bon chez nous... Je veux retrouver un peu de cette ambiance. Il n'y a pas d'heure pour ça. Aller!! Je veux que ça sente bon le pain d'épices, les biscuits de noël... Je veux sentir Noël... Dans mes narines! Termine finalement le milliardaire surexcité. Et finalement, Tony le rejoint pour lui filer un coup de main. Ou plutôt, Francesco donne la main à Tony, car des deux, son majordome est le meilleur en cuisine. Et quelques minutes plus tard, alors que Francesco a mis la musique, une délicieuse odeur de biscuit de noël se répand dans la cuisine, une odeur de biscuits de Noël, une odeur chaleureuse, qui fait penser à la famille, à du bon temps.

Alors que Francesco sort justement des biscuits du four, voilà que la sonnerie retentit. Il en est lui-même surpris. A cette heure? Qui cela peut-il être? Ana? Non, elle vient plus tôt d'habitude. Curieux, il quitte cependant la cuisine pour rejoindre la porte d'entrée alors que son majordome est aux aguets. Il vient donc ouvrir la porte et se retrouve alors en face d'une jeune femme qu'il connait bien.
- Flora?!! Il est le premier surpris. Mais qu'est-ce que tu...? Sentant qu'elle n'a pas vraiment envie de parler et comme elle a l'air gelé, il finit par la prendre par le bras pour l'attirer à l'intérieur. Allez rentre, tu vas attraper la mort dehors là. Et il ferma la porte derrière elle. Son majordome semble surpris mais Francesco lui fait signe de rester à la cuisine. Elle se retourne vers lui alors qu'il croise les bras, l'air presque mécontent.
- C'est une heure pour rentrer ça? Demande-t-il finalement. Flora et lui c'est... particulier. Il lui a causé quelques tord et s'est moqué d'elle par le passé avant de réaliser qu'une jeune femme comme elle n'avait pas à vivre dans une telle situation. Depuis, il tente comme il peut de l'aider. Et elle semble avoir repris sa vie en main, du moins... C'est ce qu'elle lui raconte. Cependant, désormais, il s'est pris d'affection pour cette femme, encore un peu ado, mais qui tente tant bien que mal de se tirer d'affaires. Il sait que ce n'est pas simple bien qu'il ne peut pas tout imaginer puisqu'ils ne viennent clairement pas du même monde. Cependant, pour l'heure, il attend tout de même une réponse.    
Codage par Libella sur Graphiorum



J'suis malade... D'Amour
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue, elle a tiré la première
M'a touché, c'est foutu!
Elle a les yeux revolver - Marc Lavoine


Revenir en haut Aller en bas
 
- It's about a little girl... [Flora} -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut