Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, Gajah (avatar) & hellfire + ki4 (gifs)
Messages : 2146 - Points : 818
Âge : 30 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute. (Etiam) est actuellement mis à pied du centre de bien-être, suite à une plainte infondée. Il lui est interdit de pratiquer la massothérapie, professionnellement, le temps de l’enquête. / (Theo) Escorte, donneur d'orgasmes.
[Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam ( le Mar 22 Jan - 8:09 )
Etiam &
Flora

Flash B. _ Lay it all on me.

La jeune femme se crispe et Etiam ne réalise qu’après coup, que ce geste qu’il pose est maladroit, déplacé. « Pardon, Flora » qu’il demande. Sincèrement, une fois de plus. Il tente ensuite une réplique humoristique, en lui rendant sa main. Seulement, cette blague aussi, elle est mal reçue. « Très drôle » qu’elle lance, peu convaincante malgré le sourire qu’elle affiche. Et c’est la troisième fois en quelques minutes seulement, qu’il se sent aussi idiot. Lui qui a pourtant l’habitude des femmes, d’être en leur présence, de leur parler, de les charmer. Mais, cette fois, Etiam, il ne sait pas faire. Il ignore ce qu’il peut dire ou non. Et la manière dont il doit agir auprès de Flora.

Il propose alors à la belle de repartir sur de nouvelle base. Elle accepte, bien qu’il soit impossible pour le grand brun de savoir ce qu’elle pense réellement. Peut-être le prétend-t-elle uniquement parce qu’elle le doit, qu’elle croit que c’est ce qu’il veut entendre. Après tout, elle insiste continuellement sur le fait qu’il soit un client et que pour cette raison, elle doit le satisfaire. Ainsi, il lui est impossible de savoir si vraiment, elle a apprécié ce moment trop bref qu’ils ont vécus et si elle a partagé avec lui, l’envie de recommencer, de se revoir. Tout ce qu’il sait, c’est qu’elle accepte.

« Je répondrai à toutes vos questions » qu’elle confirme. Pourtant, elle semble le faire à contre-coeur, encore une fois, sans grande conviction. Simplement parce que le massothérapeute le demande, parce que cette fois, il a mentionné être le client. Etiam se refuse à l’être, pourtant. Mais, la jeune femme n’a cessé de le lui répéter. Et il l’a accepté. Il commence aussi à comprendre qu’elle s’est probablement forgée une carapace afin de se protéger des hommes. Ces hommes qui souhaitent profiter de son corps parfait, de cet argent qui lui manque. Il a compris qu’elle ne s’ouvre pas facilement, possiblement pour la même raison. « Je suis plus sucrée. » Il sourit, Etiam. C’est qu’il l’aurait parié. Les dragibus sont des sucreries qui s’ajoutent mal à un menu. Par contre, le jeune homme range cette information dans un coin de sa mémoire. Il lui en offrira peut-être plus tard. Etiam rigole, ensuite. Les préférences de la brunette lui ressemblent. Doux, sucré, mielleux. Une gâterie, un plaisir pour les sens. Une dépendance à laquelle on ne peut résister. Il l’ignore encore, Etiam, mais, il ne pourra jamais lui refuser quoi que ce soit. Le coup de foudre sera permanent. Il en aura un nouveau, chaque fois qu’il la verra. Mais, en attendant, il tente de l’apprivoiser.

Flora retient son attention. Il est face à elle et écoute attentivement sa demande. Sa voix est douce, mélodieuse. Presque suppliante. Lorsqu’elle termine, Etiam hoche la tête. « D’accord... » qu’il murmure à nouveau. Il n’en faut pas plus pour qu’il comprenne qu’elle n’a ni préférence sur le moment, ni même d’intérêt. Peut-être que la déception peut se lire dans ses yeux noisettes, seulement, il les détourne. Etiam passe une main dans ses cheveux. Il n’est plus certain que l’invitation de son invitation. Bien sûr, il a envie de dîner en sa compagnie, de la connaître, mais, si elle, ne veut pas. Si elle n’en a pas envie ? Si elle n’avait pas fait ce métier, il n’y aurait pas eu de dîner. Peut-être qu’il s’est trompé, qu’elle n’en aurait pas eu envie, autrement. Etiam ouvre donc la bouche, prêt à lui rendre sa soirée, à lui payer son temps et un généreux pourboire pour le dérangement. Seulement, il sent les regards sur elle et le danger qui pèse sur elle. Il réalise que s’ils ne passent pas ce moment ensemble, elle pourrait bien se retrouver dans les bras d’un autre. Un homme qui exigerait plus d’elle. Le grand brun secoue la tête et en revient au repas. Elle doit manger. Il lui cuisinera un plat de pates.

« Je suppose que vous n’avez pas mangé de repas maison depuis un moment, non ? J’veux dire... J’sais pas, peut-être que je me trompe, mais, vous devez... Les cliente... Votre horaire... » qu’il baragouine, préférant finalement se taire pour éviter une nouvelle maladresse. Il lui offre un sourire forcé, mal à l’aise. « Pardon. » Encore une fois, il n’a pas voulu l’insulter ou insinuer quoi que ce soit. Le jeune homme à simplement l’impression qu’elle ne prend pas le temps de bien manger, que son horaire ne lui permet pas de le faire. Et donc, qu’elle doit prendre pour emporter ou dévorer rapidement la première chose qui lui tombe sous la main. Les clients, s’il y a lieu, doivent l’inviter au restaurant ou commander le service aux chambres, afin d’éviter de croiser une connaissance à eux, avant ou après avoir profiter d’elle. C’est à tout le moins, ce qu’il croit deviner, de ses brèves discussions avec elle.

« Il y a une pâtisserie sur notre chemin. Ils ont ce gâteau au chocolat blanc et à la framboise. Il est à se rouler par terre ! » qu’il offre, lui-même grand adorateur de chocolat blanc. Il se retient de le lui faire savoir, préférant plutôt lui préciser que ce n’est en rien une obligation qu’elle a. « Évidemment, on peut choisir autre chose pour le dessert, si vous n’aimez pas les framboises... » Après tout, ils doivent bien y servir autres choses fait de ce chocolat qu’elle préfère. « Vous n’aurez qu’à choisir ce qui vous plaira. »


Pando
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
http://www.ciao-vecchio.com/t4303-flora-_-petite-actualisation-_ http://www.ciao-vecchio.com/t4312-flora-_-ses-petits-liens
Faceclaim : Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Gorgeousmali et les gifs sont de Mexico21, Tumblr et Ealitya.
Messages : 4435 - Points : 3299
[Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam - Page 2 Tumblr_oxmogcveyY1vv0ly5o1_500
Âge : Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. + Elle a 22 ans.
Métier : Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt.
[Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam ( le Sam 26 Jan - 0:57 )
Etiam &
Flora

Flash B. _ Lay it all on me.

Après un peu plus de trois ans dans la prostitution, Flora a appris la maîtrise totale des réactions de son corps face a tous les contacts physiques. Elle fait en sorte que les sentiments de dégoût .. de tristesse .. de peur .. de douleur .. de honte ressentis en même temps ne s'expriment pas a travers son corps en présence des clients. Mais un tel contrôle fait qu'après chacun des clients, Flora lâche prise. Pendant ce court laps de temps, les tremblements gagnent ses mains et les vomissements se font fréquents. Mais cela ne semble plus être le cas. En tout cas, avec Etiam. Parce qu'il a sentit une crispation lorsqu'il lui a prit la main avant que ses lèvres ne se déposent dessus. Elle n'initie quasiment jamais de contacts physiques. Jusque là, le plus important est l'étreinte avec son grand frère au stade de San Paolo. Mais Flora accepte les contacts physiques, parfois. Comme, l'accolade de la mère de Lana a Noël. Elle se permet quand même la plupart du temps de les rompre. Et Etiam n'est pas une simple connaissance datant de quelques jours qui l'invite a un repas. Il n'est en fait qu'un client. Et ce n'est pas parce qu'il n'a pas une demande des plus classiques qu'il faut qu'il en soit autrement que d'habitude. « Non, ne vous excusez pas. » s'empresse de dire Flora avec une légère grimace sur les lèvres lorsqu'il s'excuse, encore. « C'est moi, le problème là. » le reconnaît Flora en se pointant de son index. « Je ne suis pas très a l'aise avec les contacts physiques. » lui explique Flora en faisant un petit mouvement d'épaules de haut en bas. « Mais vous ne devriez pas vous en rendre compte. » s'excuse au final Flora avec encore une fois une grimace inscrit sur ses lèvres suivit d'un « Pardon. » en baissant légèrement la tête.

« Etiam. » commence Flora en se tournant vers Etiam et en posant sa main sur son bras un très court instant. « Vous avez raison. » Il ne se trompe absolument pas concernant son alimentation. En habitant dans ce petit appartement que son grand frère a pris entièrement a sa charge de nombreux mois, Flora n'a pas fait l'impasse sur certains repas. Même si son appétit n'a pas grandit. Pendant son enfance et son adolescence, Flora ne mangeait pas a tous les repas. Et lors de ces derniers, ses parents ne lui donnaient le droit qu'a de très petites quantités. Bien entendu au contraire d'eux. Mais en trouvant ce travail de femme de ménage à l'Avanti Hôtel, Flora a pu faire quelques achats de sucreries comme les dragibus ou le chocolat blanc et de fruits tels que les cerises afin d'être en mesure de se sustenter en cas de petites faims. Evidemment, sans qu'ils ne soient au courant. Mais même cela a pris fin depuis ces derniers mois lorsque Flora a mis a un terme a son contrat d'un seul coup. Elle n'a donc plus aucune ressource financière personnelle. « Alors ne vous excusez plus, s'il vous plaît. » le supplie Flora en retirant sa main de son bras et les rangeant dans les poches de son simple gilet.

« Ce gâteau à la framboise et au chocolat blanc, me convient. » acquiesce Flora avec un sourire inscrit sur les lèvres. Peut être que s'il n'avait pas apprit a l'instant que le chocolat blanc est l'une de ses sucreries favorites, Etiam n'aurait pas fait l'éloge de ce gâteau là. Cela ne peut pas être un hasard .. Après tout, s'il choisit le repas c'est un peu contre son grès. Il avait envie que Flora le fasse a la base. Alors, cela ne l'étonnerait pas qu'ils se servent des quelques informations qu'il a sur ses goûts alimentaires afin de lui faire plaisir .. A moins qu'ils aient certains goûts en commun. Elle ajoute aussi un « Je vous le promet. » presque aussitôt après. « Mais si vous ne me croyez pas .. » Parce qu'il est fort possible que ce soit le cas. Il doit se dire que Flora ne le contredirai pas concernant le choix du dessert parce qu'il est le client et qu'a la fin de ce rendez vous seulement lui doit être satisfait. Il aurait bien apprit la leçon. Mais, ce n'est pas le cas. « .. je choisirai une autre pâtisserie. » Elle est prête a le faire, s'il le faut. Ce ne serait en soit pas grave.


Pando


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, Gajah (avatar) & hellfire + ki4 (gifs)
Messages : 2146 - Points : 818
Âge : 30 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute. (Etiam) est actuellement mis à pied du centre de bien-être, suite à une plainte infondée. Il lui est interdit de pratiquer la massothérapie, professionnellement, le temps de l’enquête. / (Theo) Escorte, donneur d'orgasmes.
[Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam ( le Mer 30 Jan - 9:06 )
Etiam &
Flora

Flash B. _ Lay it all on me.

Dans la vie et au boulot, Etiam est tactile, il est manuel. Il est chaleureux. Etiam, il a aussi l’habitude qu’on s’intéresse à ses mains habiles, pour toutes sortes de raisons. Et à ce qu’elles savent faire, ce qu’elles peuvent faire. Il a l’habitude qu’on lui demande de toucher les gens, les corps, dès la première rencontre, pour une raison ou une autre. Seulement, Flora n’est pas toutes ces femmes. Son passé et sa profession la distingue de ces autres femmes. Etiam aurait dû y penser, agir autrement. Il aurait dû savoir. Comme elle, son travail exige de s’offrir au client. Seulement, le massothérapeute, n’est pas payé à ces caresses, contrairement à la belle Flora. Il n’en est pas forcé. C’est par choix et par obligation, qu’il offre certains suppléments, à des femmes triées sur le volet. Un égrenage, un cercle vicieux, qui l’a mené là où il est, passant de simple massothérapeute, à masseur tantrique, puis sexuel. C’est l’appât du gain, qui a fait de lui un pseudo escorte, pas loin du prostitué. Et si le jeune homme a quelques répit, qu’il peut refuser s’il le veut l’acte et les caresses sexuelles, Flora, elle y est forcée. Elle n’a pas d’autres options. Elle est une prostituée. Les hommes l’approchent pour profiter d’elle, de sa beauté naturelle. Ils cherchent à profiter de ses lèvres pulpeuses, de ses mains expertes, de son corps jeune et désirable.

Etiam ferme les yeux un quart de seconde. Il passe ensuite une main dans ses cheveux, afin de revenir de ce cauchemar, de l’image de cette femme qui le tient déjà par le coeur, sous le corps lourd d’un homme alcoolisé. Il s’en excuse. La main de Flora dans la sienne et pour le baiser, aussi. Et même pour tous les hommes qui peuvent la toucher, lui faire du mal, parfois. Il demande pardon. « Non, ne vous excusez pas » qu’elle débute, grimaçant et s’accusant ensuite. Etiam aurait envie d’attraper la main qui s’accuse, l’en empêcher, la convaincre du contraire. Lui dire que ce n’est pas elle, mais, la vie et les circonstances. Seulement, le grand brun ne sait pas comment le lui dire. Il n’a pas envie d’employé ce mot, lui rappeler qu’elle se prostitue, qu’elle est une pute. Lui, il ne la voit pas comme ça. Il ne le veut pas. Alors, il hoche la tête lorsqu’elle reprend. « C’est pas... J’suis massothérapeute... » qu’il explique, comme si ça voulait tout dire. « Je sens ces choses, là. » Un sourire convaincant, qui se veut rassurant.

La brunette se tourne vers lui, touche son bras. Les yeux d’Etiam qui suivent cette main, qui les relèvent lorsqu’elle admet qu’il a raison. Et encore une fois, il hoche la tête. Simplement, cette fois. Sans rien ajouter. Toutefois, cet aveu vient confirmer son envie de cuisiner pour elle. Rien de bien compliqué, pour cette fois. Des pâtes fraiches, de la crème et des tomates bien mures. Des morceaux de poulet désossés ou autre protéine, selon les restants de la veille. Un peu de fromage, quelques herbes. Un pain baguette et un dessert choisi en chemin.

« Ce gâteau à la framboise et au chocolat blanc, me convient. » Etiam sourit. Une proposition faites en connaissance de cause, mais, aussi l’un de ses préférés. Ça n’empêche pas la jeune femme de venir justifier son choix, chercher encore et toujours à la satisfaire. « Quoi ? Non ! » qu’il s’empresse de rectifier. « Au contraire, si c’est cette patisserie qui vous fait envie, j’vous la recommande... » Une pause. Quelques pas de plus et il désigne une petite boutique. « J’vous propose d’entrer et de voir ce qu’ils ont au menu ? Peut-être qu’une autre variété nous charmera d’avantage ! Laissez-vous tenter. » Il conclue, l’invitant à entrer.


Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Lay it all on me / Flora & Etiam -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2