Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] Quelques changements -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Celian Andrei
http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Ladyfame + © Sherlollyressources + © Thescienceofsherlolly +© Sara'h
Messages : 469 - Points : 1299
[terminé] Quelques changements  - Page 3 55qr
Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques, situé à l'extérieur de la ville. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
[terminé] Quelques changements  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [terminé] Quelques changements ( le Mer 12 Juin - 21:05 )

     
Les vives émotions ont un instinct qui nous servirait de thermomètre pour juger les gens qui nous aiment si nous le consultions plus souvent. Il est des amis que nous allons voir tout de suite quand il nous arrive quelque chose d'heureux ; notre bonheur n'est complet que lorsqu'ils le connaissent, ceux-là sont les vrais amis. Anabela & Adelina & Celian
     

     
Quelques changements

     
Celian avait peu de talents, pourtant celui de savoir préparer un excellent thé et confectionner des pâtes fraîches, représentaient in fine ses origines entremêlées. Adelina était là pour en témoigner, alors que le Britannique proposa à leur amie commune de pouvoir juger une fois par elle-même, ce dont elle le remercia par avance qualifiant sa proposition d’adorable même. Un qualificatif qui ne venait pas forcément en premier lieu lorsqu’on parlait de lui. Qui ne venait même jamais en premier lieu. Tout comme la déclaration suivante de la Brunette : Je ne sais pas si je suis une petite amie en or, mais en tout cas j’ai l’homme parfait. Leur amie commune ajouta qu’elle était persuadée qu’il ferait une magnifique famille. Une idée qui lui paraissait encore si lointaine alors qu’elle approchait de plus en plus rapidement. Une nouvelle conception qu’il allait connaître, pour le meilleur, il l’espérait. Sincèrement. Lui qui avait toujours vécu dans une famille tourmentée, déchirée. Lui le marginal et la faille de cette famille. D’ailleurs, la discussion suivante s’orienta à nouveau vers la quête et la réflexion du prénom, ou hypothétiquement des futurs prénoms, qu’ils auront choisit pour cet ou leurs enfants. Pour le moment on va se dire qu'il y a seulement un bébé, les jumeaux ne sont pas si courants que ça. Effectivement. Oui, dîtes-vous pour le moment qu'il n'y a qu'un bébé. Le fait est que vous vous en sortirez, croyez-moi. Que vous en attendiez un seul ou deux, vous saurez gérer, puis, n'oubliez pas que je suis là. Toutefois, tu as raison. Vous devriez commencer une liste de prénoms potentiels, cela ne peut pas faire de mal. Tous deux avaient bien retenus le conseil de la Blondine, après tout, ils avaient même déjà commencé à évoquer des idées juste auparavant. Au fond, ce débat et cette recherche de prénoms apportaient une certaine concrétisation à tous ces événements qui leur arrivaient depuis quelques semaines. Depuis quelques mois. Depuis son retour à Naples. Et la conversation semblait continuer dans ce chemin alors que le sujet du nom de famille des enfants et du mariage fut mis sur la table. Un sujet plus sensible pour le Brunet car il était accroché à cette vision familiale dans laquelle il avait grandi, une vision chaotique et chamboulée. Une vision pour laquelle il savait que lui et Adelina n’était pas sur la même longueur d’onde : chose qu’il exprima sans pour autant chercher une quelconque discorde. Je sais, mais tu es aussi très têtu et je ne veux pas t’obliger à faire quelque chose que tu ne veux pas, je culpabiliserai. La bonté d’Adelina était sans faille, sa gentillesse également : elle serait capable de l’attendre. Celian savait qu’elle pourrait lui faire changer d’avis, mais elle ne brusquait pas les choses. Elle le connaissait mieux que quiconque et savait que les mots qu’il lui avaient adressés auparavant, étaient sincères. Je… Je… Encore pardon. C'est idiot, jamais je n'aurais dû aborder ce sujet. Leur amie commune semblait être plus que perturbée par ce sujet qu’elle avait elle-même lancer, sans prendre en compte le fait que cela puisse terminer ainsi.

     Enchaînant sur un sujet plus léger, les deux jeunes femmes discutaient gâteaux et notamment celui relié à un souvenir particulier d’une soirée qu’elles avaient partagée. Des souvenirs qui semblaient être gravés comme au premier jour. Le Brunet profita de la situation pour s’éclipser en cuisine, invoquant le principe de devoir s’atteler à la tâche de préparation du thé pour les deux amis, pour accompagner le dessert de la Brunette. S’attelant à la tâche, il n’entendit pas la Brunette entrer dans la cuisine, il ne le comprit que lorsque la jeune femme l’embrassa. Ne t’en fais pas pour toute cette histoire, ce n’est pas grave, tu me rends déjà heureuse. Cela le tourmentait que cette question, cette simple réaction pouvait autant l’affecter alors que ce n’était qu’une simple question. Je ne suis pas préoccupé par cette histoire… Souffla-t-il alors que sa petite amie rejoignait à nouveau leur invitée, gâteau à la main. La bouilloire finissant par siffler, il retira cette dernière du feu, s’attelant à la fin de la préparation : timing idéal pour qu’une bribe de conversation parvint jusqu’à ses oreilles. Je devrais m'excuser à nouveau, tu penses ? Cette interrogation entrecoupée de cliquetis annonçait qu’Adelina les servait déjà. C’est le moment que le Brunet choisit pour refaire son apparition, la théière en main et une tasse en main pour la Brunette interdite de thé : il lui avait préparé une infusion. Sans caféine, sans théine. Tu n’es pas obligée de t’excuser encore une fois, Anabela. Je ne l’ai pas mal pris. Vraiment. Disons juste… Disons juste quoi ? Même lui ne le savait guère. Pour gagner du temps, il déposa la tasse avec une infusion devant sa petite amie. Une infusion de roiboos ne peut te faire du mal, future maman. Il gagnait du temps avant de finir par lui répondre. Disons juste que j’ai été surpris. Par la soudaineté et la franchise de ta question. Je ne m’attendais pas à ce que l’on aborde ce sujet aujourd’hui. Anabela connaissait le souci légendaire de Celian lorsqu’il s’agissait des relations avec les autres. Au moins, lorsqu’il était un tant soit peu préparé, lorsqu’il pouvait anticiper un tant soit peu des questions, il pouvait à la rigueur être moins maladroit. Enfin c’était une théorie encore à démontrer. Je sais que j’ai une vision différente de vous sur le mariage : c’est pourquoi j’ai commencé par cela et par vous avertir. Il commença à verser le thé nouvellement infusé dans chacune de leurs tasses : Je crois que je… M’excuse, si… Si tu l’as pris personnellement. Enfin, tu comprends ce que je veux dire. Heureusement la Blondine le connaissait depuis maintenant, sinon elle aurait presque pu s’offusquer de son comportement et de ses excuses maladroites.

     
(c) crackle bones

     



Je ne savais pas qu'ensemble bientôt, on créerait un nous. Ton coeur est tout ce que j'ai et dans tes yeux, tu tiens le mien. Suivons notre chemin, je vois mon futur dans tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Adelina Alma
http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 7727 - Points : 3637
[terminé] Quelques changements  - Page 3 Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 37 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
[terminé] Quelques changements  - Page 3 Empty
Sujet: Re: [terminé] Quelques changements ( le Jeu 1 Aoû - 12:17 )
« Oui je me souviens, pourtant je ne suis pas une cuisinière extraordinaire. » Elle se défendait et c’était toujours un plaisir d’avoir de la reconnaissance, des personnes qui dégustaient ses plats. « J’aime ton entrain, puis Celian est un expert du thé. » C’était un britannique, il était spécialiste dans le thé, et il ne savait que faire les pâtes, elle lui donnerait quelques cours de cuisines, ça pourrait être amusant. « Ne t’en fait pas fait pour ça, tu sais Celian n’est pas trop à l’aise avec ce genre d’idée, mais ça ne peut pas faire de mal de lancer de temps en temps le sujet. Tu sais de base, les enfants ce n’était pas dans ses projets et regarde le aujourd’hui ça à l’air d’aller. » Du moins c’est ce qu’elle espérait, elle espérait être une bonne mère, elle a toujours rêvé de le devenir. Elle se dirigea à son tour dans la cuisine pour rejoindre son petit ami. Tant mieux s’il n’était pas préoccupé par cette histoire, mais elle se demandait si c’était réellement le cas. Elle avait ensuite rejoint son amie dans le salon avant que son petit ami arrive.

« Non il va bien, tu le connais, je pense qu’il a juste été surpris. » Puis Celian ne lui en voudrait pas, ce n’était pas son genre. Finalement son petit ami vint les rejoindre. « Merci, j’aime quand tu prends soin de moi. » Elle prit l’infusion et bu une gorgée, c’était délicieux. Il était mignon quand il essayait de s’expliquer, il avait quand même fait des efforts dans les relations depuis qu’elle avait retrouvé. C’est ainsi qu’ils continuèrent leur moment tous les trois, puis vint la fin de la journée, malgré quelques rebondissements elle avait passé un bon moment et elle espérait faire ça plus souvent à l’avenir.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] Quelques changements -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3