Revenir en haut
Aller en bas


 

- Octavia | Petite soirée hebdomadaire -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Devraj MoreaLe vin est un puissant lubrifiant social
Devraj Morea
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4190-devraj-don-t-you-remember http://www.ciao-vecchio.com/t4212-devraj-j-ai-implore-les-etoiles-de-me-la-ramener
Faceclaim : Rohit Khandelwal ©Art Acide
Messages : 319 - Points : 605
Octavia | Petite soirée hebdomadaire V5r1Y0y
Âge : trente-quatre étoiles.
Métier : écrivain, mais ne se cantonne pas à cette passion. Devraj se laisse aller à de courtes missions, qui ne vont jamais au-delà d'un mois. Egalement, il est architecte.
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Lun 10 Déc 2018 - 1:11 )
« Je t’ai organisé une petite conférence. » Pardon ? C’est la première fois dans le mois qu’il se parle de vive voix et la première chose qu’il lui apprend, c’est qu’il a pris l’initiative de lui coller sur le dos une sorte de réunion, pour… Discuter de son nouveau roman. S’il est en cours depuis plus d’un an maintenant, il n’est pas encore prêt de voir le jour. Il en est uniquement à son premier jet et comme à chaque fois, après, il y en a un second, afin de réécrire des passages qu’il déteste, qu’il préférerait voir autrement. Si ce livre met tant de temps à avancer, c’est parce qu’il a dû partir à la pêche aux informations afin que ce soit cohérent. Son personnage principal est malade et la fin pour ce dernier ne sera sans doute pas bonne, ou elle le sera… Il n’en est pas encore à ce stade. Peu importe l’issue, il souhaite tout de même faire passer un message d’espoir dans ce roman, faire ressentir des émotions fortes. Il n’a pas envie que ce soit bâclé. « Et pour dire quoi au juste ? Que ce n’est pas terminé, que c’est en cours ? Qu’il me faudra encore un temps indéterminé pour finir le premier jet ? Rien que ça ? » Mais où vit-il ? Sur quelle planète ? Parce qu’il est incapable de faire ça. « Ce n’est pas rendu public au moins ? » demande-t-il, en tournant en rond dans le salon. La réponse ne va pas lui plaire, il le sent, le sait. Si son éditeur le met au pied du mur, c’est pour une raison qui ne lui échappe pas : sa carrière. « Si. Il faut faire parler de toi ! » « Mais je n’en ai rien à faire !! » s’emporte-t-il. « Arrange ça. Tu fais comme tu peux, mais tu m’arranges ça. » Et sans plus attendre, l’indien raccroche. De rage, il lance son téléphone qui atterrit sur le canapé. Il n’en revient pas de cette façon d’agir, de s’immiscer dans ses choix, de le pousser à toujours aller plus vite. Se rend-il compte qu’en plus de ça, il travaille à côté, pour payer les factures, mais aussi par choix de découvrir toujours plus ? Alors certes, ça ne va pas aussi vite qu’il aimerait, mais en suivant Devraj, il savait à quoi s’en tenir. Il lui a tout de suite dit ce qu’il attendait et surtout, ce qu’il ne ferait pas. Ecrire pour l’argent à tout prix. Ca ne lui ressemble pas.

Marchant dans la pièce, l’indien s’arrête d’un coup en entendant quelques coups à la porte. Son regard se pose aussitôt sur l’horloge qui affiche dix-neuf heures. C’est sa soirée avec Octavia, sa voisine. Tous les deux se croisent souvent dans la semaine, mais prennent plus de temps au moins une fois durant celle-ci, afin de se tenir au courant des nouveautés, de passer un moment en la compagnie de l’autre. Ca tombe bien, il a justement besoin de se détendre un peu. « Entre. » dit-il, en ouvrant la porte en grand. « Tu sens l’odeur ? » Lui, il sent et ça ne lui plaît pas des masses. « C’est français. C’est pour le repas de fin d’année. On m’a imposé un plat et je suis en train de le tester, là… Ca coûte une blinde ! » Les escargots, spécialité française.


Here, here in this heart it's cold, cold as stone. Must welcome these memories, as shallow as my eyes have slowly become. Hearts, frail heart left broken. Cold and known for its bitter agony. Times changed forever that night, leaving only empty memories. Empty memories won't heal the pain.
Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Octavia Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4115-octavia-solomos-too-late-for-r http://www.ciao-vecchio.com/t4117-es-tu-completement-normal-octavia-solomos
Faceclaim : Lucy Hale (©Blue Comet)
Messages : 341 - Points : 472
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Tumblr_oon426ktd01tf0o67o2_540
Âge : 25 ans
Métier : Stripteaseuse
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Sam 29 Déc 2018 - 19:36 )


"Petite soirée hebdomadaire"

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent - Szczepan Yamenski



DONT STOP ME NOOOOOOOW. Pardon ? Non. Mon téléphone. Je me tournais rapidement sous ma couette pour retrouver mon cellulaire. Il brayait que personne ne pourra m’arrêter maintenant, Queen avait généralement plutôt raison, mais il était 14 h de l’après-midi et j’avais débauché à 6h du matin. Autant pour dire que là, tout m’arrêtait dont la fatigue. D’une voix endormie, la dose d’hier me cognait encore contre le crâne, je répondais alors « Hum... Halo ?» La voix, sa voix, je la reconnaissais ici, c’était pour cette raison que je bondissais de mon lit, un peu au garde à vue.

« Un client nous a appelés. Il demande à ce que tu sois là, demain. C’est normalement, ton jour de repos, mais je te payerai plus !» La fin de sa phrase suffisait pour que j’accepte sa proposition. Je me demandais bien qui était le client, mais cela me convenait. Je m’en fichais, tant que je pouvais m’en sortir avec une meilleure paie. 2 h du matin. Ca devait le faire, largement même. Je passais ma journée à lire, calmement dans mon lit.

Le soleil léchait mes jambes, bien qu’il faisait réellement froid dehors. Je me laissais porter par la douceur de ses mots et ce n’était que bien plus tard, que je me décidais à me préparer pour rejoindre Devraj et à préparer la fin du repas. C’était la moindre des choses, tout de même. Je prenais l’habitude de venir le voir. Je l’appréciais même. Il rendait tout, plus joyeux, plus marrant, plus… Lui ? C’était léger, simple et efficace comme amitié, tout ce que je préférais. J’enfilais un simple pull, blanc et un jean. L’heure arrivait à grand pas et je devais l’avouer, j’avais hâte de pouvoir lui parler de tout. Je trottinais pour monter les escaliers.

À peine avais-je frappé que le voilà. Je lui souriais simplement. « Bonsoir ! » J’entrais à son invitation. J’aimais passer du temps avec Devraj, sa manière de pensée, sa façon de vivre, je trouvais cela inspirant. Je riais lorsqu’il soulignait que c’était de la cuisine française et que ça coûtait une blinde. Finalement, j’avais vraiment bien fait de faire ce gâteau au chocolat, c’était tout de même très français. « Et bien… J’ai eu le flaire de mon appartement, fondant au chocolat ? Je me suis dit que ça te conviendrait pour le dessert ? »

Je haussais les épaules en déposant le dit gâteau sur la table. « Tu as dormi ? Tu sais qu’on pourrait penser que tu es presque mort, avec ta tête ? » Je le taquinais un peu. C’était ma manière à moi de lui montrer mon affection. Bien, il avait vraiment l’air fatigué. Ca m’inquiétait assez pour lui poser la question de façon implicite. « Ca sent vraiment boooon ! J’ai une faim de loup, en plus ! » En fait, je voulais détendre l’atmosphère un peu. Je voulais qu’il se sente bien. Qu’il ne pense plus à rien. « Comment tu vas ? » Cette fois-ci, je gardais un véritable sérieux. J’étais sincère et je tenais à savoir s’il allait bien.

Au départ, je le croisais, un simple voisin. Puis à force, un ami sur qui compter. Ou presque. L’amitié devait être réciproque sinon, c’était juste… Un moment étrange ? J’attendais sa réponse, tout en découvrant le dessert de son aluminium. Je sortais même un petit récipient de mon sac. De la crème Anglaise. « J’espère que tu aimes ça ! »

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Devraj MoreaLe vin est un puissant lubrifiant social
Devraj Morea
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4190-devraj-don-t-you-remember http://www.ciao-vecchio.com/t4212-devraj-j-ai-implore-les-etoiles-de-me-la-ramener
Faceclaim : Rohit Khandelwal ©Art Acide
Messages : 319 - Points : 605
Octavia | Petite soirée hebdomadaire V5r1Y0y
Âge : trente-quatre étoiles.
Métier : écrivain, mais ne se cantonne pas à cette passion. Devraj se laisse aller à de courtes missions, qui ne vont jamais au-delà d'un mois. Egalement, il est architecte.
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Dim 27 Jan 2019 - 21:12 )
« Faut croire ! » Et le gâteau au chocolat tombe bien. Devraj aime découvrir les nouvelles cultures, mais il appréhende un peu de goûter aux escargots. Si ça ne passe pas, le dessert sera là pour rattraper le tout. D’un autre côté, il essaie de relativiser en se disant que nombreux sont ceux à se battre pour en acheter. « Tu te moques. » répond-il, les yeux plissés, alors qu’il attend un sourire de sa part, ou une moue taquine, pour lui faire comprendre que sa réflexion n’était pas sérieuse. Octavia a cependant vu juste : il est un peu las, mais ce n’est pas dû à un manque de sommeil. Alors qu’il s’avance vers la cuisine, il confie : « Mon agent m’a appelé pour me mettre la pression. Il a organisé une conférence. » Là, il sort des spécialités indiennes pour l’apéro : Raïta aux poivrons, saveur cumin et coriandre, samoussas, beignets d’oignons et une bouteille préparée par ses soins : un cocktail à base de Feni, une liqueur indienne. « Une conférence pour la promo de mon roman qui n’est pas encore terminé. » ajoute-t-il, en faisant plusieurs allers-retours. Levant les yeux au ciel, Devraj ne cache pas son agacement face à cette initiative qu’il ne valide pas, mais la vue de cette crème anglaise le calme aussitôt. « C’est maison, la crème ? » Il est à deux doigts de mettre le doigt dedans, lorsqu’il se rappelle que le dessert n’est pas pour tout de suite. « A mettre au frais je suppose ? » Il saisit le cocktail et remplit les deux verres, avant de demander : « Et toi, ça va ? » Le moral semble être au rendez-vous et il est convaincu qu’avec cette soirée, ensemble, ils arriveront à passer un bon moment.


Here, here in this heart it's cold, cold as stone. Must welcome these memories, as shallow as my eyes have slowly become. Hearts, frail heart left broken. Cold and known for its bitter agony. Times changed forever that night, leaving only empty memories. Empty memories won't heal the pain.
Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Octavia Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4115-octavia-solomos-too-late-for-r http://www.ciao-vecchio.com/t4117-es-tu-completement-normal-octavia-solomos
Faceclaim : Lucy Hale (©Blue Comet)
Messages : 341 - Points : 472
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Tumblr_oon426ktd01tf0o67o2_540
Âge : 25 ans
Métier : Stripteaseuse
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Sam 16 Fév 2019 - 14:00 )


"Petite soirée hebdomadaire"

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent - Szczepan Yamenski



Les choses semblaient tellement plus simple avec Devraj. Je jettais un coup d'oeil à sa réaction et je ne pouvais retenir un petit rire, discret. Ce doux rire se transformait en rire sincère, à gorge déployée en observant ses petits yeux accusateurs se plissaient pour essayer de me comprendre. Je posais une main sur ma bouche pour essayer de retenir un peu plus mon rire.  « Je n'oserais pas ! » Avec une presque innocente, je me dirigeais vers la table. Ca sentait réellement bon. L'odeur s'engouffrait dans mes narines et j'entendais mon ventre quémander de la nourriture. Je posais une main calme sur mes abdominaux, un petit sourire au coin des lèvres. J'avais finalement vu juste puisque Devraj ne tarda pas à m'expliquer les raisons de son attitude, fatiguée. Et de ce qu'il m'expliquait ce n'était pas tellement une réelle fatigue, plus de l'ennuie. Je relevais le regarder en sa direction. « Et tu n'as pas envie de faire cette conférence ? » Cela ne m'étonnait pas vraiment venant de lui. Je haussais les épaules. Il était doué, il était différent et ses écritures reputés. Il devrait saisir cette chance d'être quelqu'un d'autre et de pouvoir devenir celui qu'il souhaitait être. « Hum. Peut-être que tu devrais essayer d'y aller ? Juste une fois. Si vraiment, tu n'aimes pas ça alors tu attendras d'être prêt pour le faire. Tu as un véritable talent, tu ne devrais pas craindre une conférence. Tu les écraserais tous avec ta plume ! » Un sourire sincère et des paroles tout autant franche que sincère. Je n'étais personne pour le guider dans sa vie. Et si il me disait qu'il n'en avait pas envie, je comprenais aussi. J'avais fait ce choix aussi, celui de la simplicité. Je regardais ce qu'il venait de sortir avec envie. Ca avait tellement bon. Je pourrais presque en baver. Et son cocktail sentait délicieusement bon aussi. « Faite par mes petites mains, en effet ! J'espère qu'elle est bonne parce que c'est la première fois que je la fais seule, entièrement. J'ai appris à la faire avec ma mère ! Oui, Monsieur, tu as tout compris ! » Rare moment que je partageais avec ma tendre mère. Je me sentais paisible quand je pouvais passer du temps seule avec elle. « Moi ? Oh heu, oui, je vais plutôt bien ! »

Code by Sleepy



- La réponse à toutes mes questions s’endort à mes côtés - Orelsan


Dernière édition par Octavia Solomos le Dim 19 Mai 2019 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Devraj MoreaLe vin est un puissant lubrifiant social
Devraj Morea
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4190-devraj-don-t-you-remember http://www.ciao-vecchio.com/t4212-devraj-j-ai-implore-les-etoiles-de-me-la-ramener
Faceclaim : Rohit Khandelwal ©Art Acide
Messages : 319 - Points : 605
Octavia | Petite soirée hebdomadaire V5r1Y0y
Âge : trente-quatre étoiles.
Métier : écrivain, mais ne se cantonne pas à cette passion. Devraj se laisse aller à de courtes missions, qui ne vont jamais au-delà d'un mois. Egalement, il est architecte.
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Dim 3 Mar 2019 - 15:08 )
« Tu as tout compris. » Pas dans ces circonstances, pas pour ne pas savoir quoi dire aux gens face à eux. Leur répondre sur quel sujet ? Teaser un livre qui n’est pas encore terminé ? Leur donner la quatrième de couverture, alors qu’il ne l’a même pas écrite ? Même s’il sait que c’est pour sa promotion, pour mettre en avant ce qu’il écrit et donner des nouvelles à ses lecteurs… Il ne peut définitivement pas faire n’importe quoi. Octavia semble être à mille lieux des raisons qui le poussent à refuser, mais il est touché par ses dires. « Tu n’y es pas du tout. » commence-t-il, avec un petit sourire. Autrefois, il aurait appréhendé, parce qu’il ne connaissait pas, mais c’est un rituel qu’il maîtrise bien à présent, tout comme le sujet. Il captive son auditoire avec aisance, s’exprime de sorte à ce qu’on ne s’endort pas. C’est un passionné et tout ce beau monde ne l’effraie pas, bien qu'il subit quelques minutes de trac, avant le commencement. « C’est en cours d’écriture. Je n’ai pas encore tous les éléments. Les idées sont là, mais certaines choses sont encore floues. Je ne peux pas mettre en avant un livre qui n’est pas terminé. J’ai déjà annoncé qu’un roman était en cours, je pense ça suffisant. » Ils attendront. Même si certains sont impatients, ses lecteurs ont toujours attendus et savent très bien que ce n’est pas en travaillant dans l’urgence et en bâclant son travail qu’ils prendront plus de plaisir. « Si tu crois que ça me fait peur… C’est que l’on ne passe pas encore assez de temps ensemble. » ajoute-t-il, avec un sourire amusé. Il se détend aussitôt, évite de s’agacer plus que nécessaire pour un problème qui est peut-être réparable. Il se mord la lèvre, est à deux doigts de plonger le doigt dans cette gourmandise qu’elle lui offre, mais se ravise au dernier moment. « On verra ça tout à l’heure. Promis, je serai franc. » Là, il s’engouffre dans la cuisine et place le fondant au chocolat, accompagné de sa crème anglaise, dans le réfrigérateur. Lorsqu’il revient, il attrape son cocktail qu’il cogne contre le sien. « Je dois te sonder ou tu vas cracher le morceau ? Quelles sont les nouveautés ? »


Here, here in this heart it's cold, cold as stone. Must welcome these memories, as shallow as my eyes have slowly become. Hearts, frail heart left broken. Cold and known for its bitter agony. Times changed forever that night, leaving only empty memories. Empty memories won't heal the pain.
Revenir en haut Aller en bas
Octavia SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Octavia Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4115-octavia-solomos-too-late-for-r http://www.ciao-vecchio.com/t4117-es-tu-completement-normal-octavia-solomos
Faceclaim : Lucy Hale (©Blue Comet)
Messages : 341 - Points : 472
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Tumblr_oon426ktd01tf0o67o2_540
Âge : 25 ans
Métier : Stripteaseuse
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le Aujourd'hui à 16:08 )


"Petite soirée hebdomadaire"

Nos véritables amis sont ceux qui nous choisissent - Szczepan Yamenski



Mon regard se perdait sur la nourriture sous mon nez tout en écoutant avec attention ce qu’il me disait. Je hochais la tête, je comprendrais ce qu’il voulait dire. Mais… Je ne comprenais pas pourquoi son agent l’obligeait à parler d’un livre qu’il n’avait pas finis, ça serait un peu comme si les scénaristes de Game Of Thrones annonçait en avance qu’il y aurait une personne de morte ou même que les épisodes arrivaient.

On le savait déjà, qu’ils arrivaient les épisodes. Ca n’avait aucun sens. Je frottais mon menton, en pleine réflexion. Je concluais là dessus «Ton agent est juste pas très lumineux comme personne… C’est inutile de parler d’un livre pas encore finis. Tu as déjà vu un scénariste parler de son film pas finis, toi ? Parce que moi non ! » Je souriais. Je comprendrais son angoisse alors. Je trouvais ça même plutôt logique. Qu’allait-il pouvoir dire au public ? Ca n’avait aucun sens.

Son petit pic me faisait exploser de rire. Je haussais les épaules, avec cet air innocent. On commençait à bien connaître pourtant. « Il faut croire que tu as encore beaucoup de choses à m’apprendre sur toi, Devraj ! » Ma crème l’avait déjà conquis car en plus de voir les traits de son visage se détendre, je voyais surtout cette flamme de désir dans son regard en observant avec intensité cette pauvre crème. On pourrait presque appeler ça du viol. « Étrangement… Je fais confiance à ta franchise ! » Je ne retenais pas un franc rire.

C’était simple, des amis qui discutaient d’un peu tout et qui s’amusait bien. Voilà. C’était tout. Rien de plus, rien de moins et ça nous convenait amplement. La preuve de sa franchise ne se fit pas attendre. Je continuais de me marrer parce que j’aimais ça, qu’il ne passe pas par 25000 chemins pour savoir ce qu’il voulait. Je levais les yeux au ciel pour tenter de chercher ce que j’avais à lui dire.

« J’ai revu mon meilleur ami d’enfance ! » Annonçais-je en tout simplicité alors que c’était vraiment loin de l’être. « Je ne sais pas trop quoi faire. Avec lui, je veux dire. Il me laisse… Dans le flou ? » Un long soupire s’échappait d’entre mes lèvres. « Je l’aime bien, c’est vraiment un ami sur qui je peux compter… Avec qui.. J’ai peut-être un peu… coucher ? » Je disais cela en m’enfilant le verre devant moi.

J’étais exaspérante un peu, n’est-ce pas ? « Bon d’accord, c’est une sorte de sexfriend amélioré ! » Et pourquoi parler de quoi que ce soit d’autre ? Ce n’était pas utile de lui faire part de mes doutes, il n’allait rien pour y faire de toute manière.

Code by Sleepy



- La réponse à toutes mes questions s’endort à mes côtés - Orelsan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Octavia | Petite soirée hebdomadaire Empty
Sujet: Re: Octavia | Petite soirée hebdomadaire ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Octavia | Petite soirée hebdomadaire -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut