Revenir en haut
Aller en bas


 

- { QUARTIERS DE NAPLES } -

CIAO VECCHIO :: Administration :: Introduction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d http://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
Faceclaim : Alison Brie ©Dublin
Messages : 830 - Points : 1635
{ QUARTIERS DE NAPLES } Tumblr_mfrhwej8To1rgjyueo9_250
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeur en école maternelle et blogueuse dépressive à son temps perdu.
{ QUARTIERS DE NAPLES } Empty
Sujet: { QUARTIERS DE NAPLES } ( le Dim 16 Déc 2018 - 1:14 )
Quartiers de Naplesles descriptions utiles
Naples ne se limite pas au centre et aux quartiers utilisés sur le forum. Ces derniers sont bien plus nombreux. On peut en compter 30 au total. Cette annexe vous permettra d'en savoir plus, de vous en imprégner et peut-être même qu'ils vous seront utiles dans vos RP. N'hésitez pas à utiliser la rubrique autres quartiers.

• LA CARTE DECOUPEE •


Spoiler:
 


Les sources : Bella Napoli, Cose di Napoli, Jolie Napoli, Vanupied, Wikipédia
Municipalité I
San Ferdinando

Le quartier compte 18 615 habitants sur une superficie de 0,92 km². Le quartier est desservi par le bus et les tramways. On y trouve le palais royal (Palazzo Reale), mais aussi l'opéra (Teatro San Carlo), tous deux à côté de la Piazza del Plebiscito qui est la plus grande place publique de la ville.

Il est riche en activités culturelles, académiques, artistiques et de loisirs. Sur moins d'un kilomètre carré, on trouve les sièges des deux quotidiens de la ville, huit musées et cinq théâtres, qui font de San Ferdinando l'un des centres culturels de Naples.

Il y a également de nombreuses activités sportives. Certains des plus importants clubs de yacht napolitains y siègent. Dans les docks, il y a la section napolitaine de la Ligue navale italienne. Quelques dizaines de mètres plus loin, dans les écuries du Palais Royal, siège la Polisportiva partenope, avec une grande tradition dans le basket-ball et le rugby. Enfin, la Piazza del Plebiscito est chaque année le point névralgique du marathon de Naples.

Chiaia

Le quartier compte 41 779 habitants sur une superficie de 2,71 km². Chiaia est l'un des quartiers les plus riches de Naples. Dans les rues de Chiaia de nombreuses marques de luxe ont leurs boutiques. On trouve aussi de grandes écoles, d'importants lycées, des églises, ainsi que le Castel dell'Ovo dont l'entrée est gratuite. A l'intérieur, il y a souvent des expositions.

Il est très connu pour son plus grand parc, la Villa Communale et l'on y trouve également l'un des plus vieux aquariums d’Europe. Bien que ce dernier soit tout petit, il attise la curiosité.

Dans la Via Chiaia, le nom d'un hôtel attirera sans doute l'attention. Celui se nomme Chiaja Hôtel de Charme et était autrefois un bordel, à présent fermé.

Posillipo

Le quartier compte 23 673 habitants sur une superficie de 5,17 km². Posillipo est un ancien lieu de villégiature des riches Romains de l'Antiquité. Le panorama fait le succès du quartier, ainsi que la colline qui le traverse. Il est divisé en quatre zones. Villanova di Posillipo (ou Porta di Posillipo), Casale di Posillipo, Santo Strato, et la plus connue, Marechiaro.

Marechiaro est un petit port de pêche très calme, mais réputé grâce aux célébrités qui y séjournent, ainsi qu'à ses restaurants typiques de pêcheurs. Les rumeurs disent que c'est ici que le poète Salvatore di Giacomo a trouvé l’inspiration pour écrire la chanson « Marechiaro » devenue très célèbre pour les Napolitains. Une petite plaques est d'ailleurs cachée sur un mur avec les paroles et la partition de la chanson. De là, on peut admirer le Vésuve.

La pointe du cap abrite une aire marine protégée, de 42 hectares et créée en 2002, dite « Parco Sommerso di Gaiola » (Parc submergé de Gaiola). On y trouve de nombreux sites d'intérêt et monuments, dont le parco Virgiliano où serait inhumé le poète Virgile, de nombreuses villas comme la villa Rosebery, résidence d'été du Président de la République italienne, aussi la galerie de la Grotta di Seiano qui permettait de rejoindre les ports romains de Pozzuoli et Misène.
Municipalité II
San Giuseppe

Le quartier compte 5 634 habitants sur une superficie de 0,43 km². Il fait partie du centre historique de Naples. Sa place centrale est la Piazza Dante dédiée au poète Dante Alighieri dont la statue domine la place. Elle est bordée de trois églises : Santa Maria di Caravaggio, San Domenico Soriano et San Michele a Port'Alba.

Montecalvario

Le quartier compte 22 719 habitants sur une superficie 0,75 km². Il fait partie des quartiers espagnols (plus dangereux), mais l'ambiance est colorée, particulière et les odeurs raviront les palais.

On y trouve le marché de la Pignasecca, l'un des plus importants de la ville. L'endroit est réputé pour le street food : de la mise en vente de nourriture, boisson, dans la rue.

Impossible d'échapper à l'escalier "scala di Montesanto". Les plus courageux pourront, à la fin de ce périple, avoir un point de vue sur la ville.

Avvocata

Le quartier compte 33 295 habitants sur une superficie 1,22 km². Son axe principal est la rue "Via Salvator Rosa". Dans celle-ci, on trouve de grands palais ornés de frises monumentales et caractérisés par des cours intérieures, avec de grandes arches et escaliers.

Mercato

Le quartier compte 9 617 habitants sur une superficie de 0,39 km². Il se situe entre la gare (Piazza Garibaldi) et le port de Naples. Il ne s'agit pas du coin le plus calme ; les voitures y circulant sont nombreuses, les bouchons tout autant et les vendeurs de contrefaçons, ainsi que les mains tendues des mendiants sont choses récurrentes.

Le marché de la Porta Nolana est réputé pour sa vente de poissons. Sa proximité avec le port n'y est pas pour rien.

Pendino

Le quartier compte 15 625 habitants sur une superficie de 0,63 km². Il est l'un des plus riches de l'architecture de l'époque. C'est ici aussi que l'on peut visiter la campanile de l’église Santa Maria del Carmine, d'une hauteur de 75 mètres.

Porto

Le quartier compte 4 646 habitants sur une superficie de 1,14 km². A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Porto a fait l’objet d’un programme de démolition et de rénovation urbaine. Son emplacement stratégique près du port en a fait une cible des bombardements des forces alliées au cours de la Seconde Guerre mondiale.

On y trouve le Palais de la bourse (Palazzo della Borsa) situé sur la Piazza Giovanni Bovio. Au centre de celle-ci trône la statue de Vittorio Emanuele II.

Il est également réputé pour l'une des rues historiques de la ville (Corso Umberto I), longue de 1,3 kilomètres. C'est une artère fondamentale qui relie le centre-ville à la gare.
Municipalité III
Stella (Rione Sanità)

Le quartier compte 30 700 habitants sur une superficie de 1,87 km². Certains endroits étant sous le joug de la Camorra (Mafia de Naples), il jouit d'une très mauvaise réputation. Au-delà de ça, c'est un quartier populaire et animé.

Il renferme de magnifiques palais et églises du XVIIe et XVIIIe siècle. Egalement, on y trouve le cimetière des Fontanelle, témoins du folklore funéraire napolitain, ainsi que les catacombes de la ville : San Gaudioso et San Gennaro, le Saint Patron de Naples, mort en martyr et qui occupe une place très importante pour ses habitants.

San Carlo all'Arena

Le quartier compte 72 933 habitants sur une superficie de 7,64 km². Le jardin botanique de Naples (gratuit), par Michele Tenore, ainsi que l'église Santa Maria degli Angeli alle Croci sont accessibles depuis la rue Foria. Au bout de cette dernière se situe la Piazza Carlo III. Une très belle place où se situe le plus grand palais du centre historique de Naples : Real Albergo dei Poveri (l'hospice des pauvres). Il couvre une surface de 106 000 m² et sa façade mesure 360 mètres de long.
Municipalité IV
Vicaria (surnommé Il Vasto)

Le quartier compte 15 464 habitants sur une superficie de 0,72 km². Situé au sud de l’Italie, il tient son nom de la section Est du Via dei Tribunali appelée autrefois Via Della Vicaria où résidait le tribunal principal lors de l’occupation Espagnole. C'est un quartier calme et paisible, à proximité des marchés animés et des principaux axes de transport.

On peut y trouver la Piazza Nazionale où convergent onze routes. La place, en forme octogonale est légèrement irrégulière. Son architecture et ses bâtiments datant de différentes époques ne laissent pas indifférent. Grâce à sa position presque centrale, la place est très populaire. Des espaces publics tels que des jardins, un terrain de basket-ball, une patinoire, un petit amphithéâtre sont accessibles. Un vaste parking souterrain surveillé par vidéo et ouvert 24h/24, 7j/7 se situe au sous-sol.

San Lorenzo

Le quartier compte 46 959 habitants sur une superficie de 1,42 km². Cœur historique de la ville, c'est ici que se trouvait l'agora au temps de la Grèce antique, ce qui en faisait le foyer économique et social.

De nombreuses échoppes offrent des spécialités à déguster sur place ou à emporter. Sur le tracé de Via Del Tribunali, se situe la basilique San Lorenzo Maggiore, une des plus anciennes basiliques de Naples. Elle date du XIIe siècle conservant un intérieur gothique et est toujours une église ainsi qu’un monastère. La San Lorenzo Maggiore est devenue un musée qui occupe les trois étages au-dessous de la cour ainsi qu’un site archéologique gisant sous l’église, vestige de l’époque gréco-romaine. Des ruines archéologiques sont visibles sous la basilique.

Poggioreale

Le quartier compte 25 257 habitants sur une superficie de 4,45 km². Construit à l'origine sur les ruines de la villa Poggio Reale d'Alphonse II, le secteur a été lourdement bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale et certaines parties de la région portent encore les traces d'un bombardement. La présence du nouveau centre civique constitue une tentative de réhabiliter la zone, qui avait perdu de son charme.

On y trouve la prison de Poggioreale (Casa Circondariale di Napoli-Poggioreale) considérée comme l’une des plus grandes prisons d’Italie, mais aussi une des pires. Il y a également le centre civique (Centro Direzionale) dont la zone est principalement consacrée aux affaires. Conçue en 1982 par un architecte japonais, le Centro Direzionale a une largeur de plus d’un kilomètre carré et est situé dans ce qui était traditionnellement la pire partie de la ville, à proximité de la prison de Poggioreale. La disposition comprend 18 blocs de bâtiments, avec des tours pouvant atteindre 100 mètres. Le centre est destiné à accueillir la plupart des bureaux administratifs de la ville de Naples, si ce n’est tous les locaux, tels que le nouveau palais de justice. Il comprend également une zone piétonne au rez-de-chaussée avec des magasins, des restaurants et des hôtels. Le Centro Direzionale abrite le plus haut bâtiment du sud de l'Italie, la tour Telecom Italia. Au nord ce quartier, se trouve le cimetière Poggioreale qui est le principal cimetière de Naples mais aussi l’un des plus importants de l’Europe. Il est devenu un monument de par sa valeur historique et culturelle, pour la préciosité des tombes et statues construites puis par les hommes célèbres qui y ont été inhumés.

Zona Industriale

Le quartier compte 6 082 habitants sur une superficie de 2,68 km². Il est bordé au sud de la baie de Naples. Il y a des années, il abritait d'importantes usines, alors qu'il apparaît actuellement dans un état de déclin économique et social marqué. Cependant, il existe encore d'importantes usines dans la région, en particulier dans les secteurs de la chimie et du raffinage.

Municipalité V
Arenella

Le quartier compte 72 031 habitants sur une superficie de 5,25 km². Il est situé à plus de 300 mètres d'altitude.

L'Arenella possède une vaste zone hospitalière avec la polyclinique universitaire et la faculté de médecine, pharmacie et biotechnologie de l'université Frédéric-II de Naples, ainsi que l'hôpital Antonio Cardarelli, l'hôpital Pascale, l'hôpital Cotugno et l'hôpital Monaldi. Le centre de recherche du Conseil national de recherches (CNR) du Tigem (Istituto Telethon di Genetica e Medicina) se trouve également dans le quartier.

Le parc urbain des Camaldules, sur la colline des Camaldules qui est à 465 mètres de haut, est un lieu de promenade privilégié des habitants du quartier.

Vomero

Le quartier compte 48 000 habitants sur une superficie de 2,7 km². C'est une zone montagneuse du centre de Naples fortement urbanisée. Il est moderne et est habité par la bourgeoisie napolitaine. Il offre l’un des plus beaux panoramas sur la Vieille ville sur fond de Vésuve.

On y trouve la colline du Vomero, donnant sur plusieurs points de vue incroyable sur Naples et son centre historique. Le château Sant Elmo, austère construction médiévale construite en 1329. La Chartreuse San Martino, monastère transformé en musée d’art et de culture napolitaine (crèches napolitaines notamment). La Villa Floridiana, ancienne résidence royale devenue le musée de la céramique, ainsi que des Villas d'art nouveau, des constructions éclectiques… et un urbanisme haussmannien.
Municipalité VI
San Giovanni a Teduccio

Le quartier compte 25 361 habitants sur une superficie de 2,35 km². Il est situé sur la Mer Tyrrhénienne. C'est un quartier populaire de Naples qui a connu, depuis le milieu des années 1970 jusqu’à nos jours, un déclin socio-économique. Aujourd’hui, il est caractérisé par un assez haut niveau de précarité avec un taux de chômage élevé. Profitant de cette précarité, la Camorra s’est imposée férocement, notamment par les clans Mazzarella et Rinaldi qui ont développé toute une activité criminelle, faisant vivre de nombreuses familles.

Depuis 2017, grâce à des dons des citoyens du quartier, les fans de football peuvent admirer la plus grande fresque murale du monde représentant Maradona, le célèbre footballeur presque vénéré à Naples. Cette peinture murale se trouve sur un grand bâtiment résidentiel à Taverna Del Ferro, au cœur de San Giovanni a Teduccio.

La plage n'est pas l'une des plus belles de la région. Cependant, le coin offre de nombreux divertissements pour les jeunes, en particulier la nuit car de nombreux restaurants et clubs sont situés à quelques mètres de là. Elle est longue et étroite, composée de sable gris et parsemée de digues qui atténuent l'action érosive de la mer.

Barra

Le quartier compte 38 183 habitants sur une superficie de 7,819 km². Barra est une ancienne commune italienne, maintenant un quartier populaire de Naples, dans la province éponyme, dans la région de la Campanie dans le sud de l'Italie. Historiquement, c’était l’une des régions vésuviennes construites au XVIIIe siècle sous les Bourbons. Certaines structures de cette époque ont été restaurées et intégrées à l’itinéraire touristique et culturel des « Villas vésuviennes ».

Lourdement bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, la région a beaucoup souffert du même sort de délabrement urbain que le reste de la périphérie Est de Naples. Un destin qui inclut la drogue et le crime organisé. Parfois considérée comme l’un des pires quartiers de Naples, Barra est perçue comme un supermarché de la drogue avec un réseau considérable de dealer. C'est aussi une zone hérissée de tours délabrées sous l’emprise des clans de la Camorra qui vient y recruter ses futurs soldats.

Plus joyeux, la fête des lys (Festa dei gigli) de Barra a lieu chaque année, le dimanche se rapprochant le plus du 22 juin. Pendant la semaine précédant le dimanche, des manifestations folkloriques ont lieu dans les différents districts, mis en place par les comités participants. Au cours des siècles les lys se sont transformés en cierges décorés d’épis de blé, lesquels grandissent de plus en plus avec le temps, jusqu’à devenir des tours effilées à la décoration somptueuse, qui, en 1885, atteignent la hauteur actuelle de 25 m.

Ponticelli

Le quartier compte 75 097 habitants sur une superficie de 9,11 km². Ponticelli est un quartier de Naples situé dans la zone orientale de la ville. La région était humide et couverte par les eaux. La rivière Sebeto a traversé le territoire de Ponticelli jusqu'en 1950, date à laquelle elle a été recouverte. Entre 1930 et 1950, le terrain a été urbanisé.

Plusieurs sources historiques témoignent d'anciennes implantations romaines dans ces lieux, ainsi que d'une influence religieuse phénicienne. Après le tremblement de terre de 1980 et au cours de travaux de construction de nouveaux immeubles, des vestiges de deux villas romaines ont été découverts près de l'actuelle via Bartolongo. L'une a été complètement déterrée. Cette villa appartenait à un descendant d'un ancien combattant de Silla, un certain Caius Olius Ampliatus, et elle était tournée vers la production et le commerce de céréales et de vin. Le squelette masculin trouvé dans le sous-sol de la villa est en position accroupie avec les mains sur le visage et un anneau fondu au doigt, à cause de la température de la lave incandescente. Il pourrait s'agir d'un esclave d'une quarantaine d'années, en partie édenté à cause de la malnutrition et ayant subi des fractures surpris par l'éruption.

Le quartier est riches en églises. La plus importante est la basilique Santa Maria della Neve se situant sur la Piazza Vincenzo Aprea. C'est la plus riche en œuvres d'art de la zone vésuvienne.

On y trouve l'hôpital de la Mer (Ospedale Del Mare), nouvel hôpital regroupant plusieurs hôpitaux de la ville en un (Loreto Mare, Ascalesi, Incurabili, San Gennaro).

Municipalité VII
Miano

Le quartier compte 26 501 habitants sur une superficie de 1,87 km². Le taux de chômage y est assez élevé, bien au-dessus de la moyenne nationale. Comme dans de nombreux quartiers populaires de la ville parthénopéenne, Miano est considéré comme étant un fief de la Camorra, fortement implantée, qui contrôle une bonne partie de l'économie illicite, notamment le racket et le trafic de drogue.

On y trouve le parc Mianella, le cimetière de Miano, le jardin Serena De Santis, mais aussi l'église Maria Santissima Assunta in Cielo.

San Pietro a Patierno

Le quartier compte 18 390 habitants sur une superficie de 5,45 km². Il n'est pas encore bien intégré à la ville pour deux raisons fondamentales : d'une part, l'identité historique du centre, dont les habitants ont continué à vivre de manière étrangère par rapport à la ville dans son ensemble ; de l'autre, les politiques de la municipalité de Naples, parfois éloignées des problèmes de la banlieue.

Bien qu’il soit l’un des plus grands quartiers de la ville, il a une faible densité de population par rapport à la moyenne municipale et provinciale en raison du fait qu’une grande partie de son territoire est occupée par l’aéroport militaire d’Ugo Niutta et l’OTAN et l'aéroport de Naples-Capodichino, classé 7ème au classement des aéroports italiens en nombre de passagers derrière Rome Fiumicino.

On y trouve deux parcs. Le parc IV Aprile et le parc d'Aquino, ainsi que de nombreuses églises.

Secondigliano

Le quartier compte 55 000 habitants sur une superficie de 2,94 km². Dans cette zone, qui ressemble fortement au quartier voisin de Scampia, la Camorra est fortement implantée et règne en maître, recrutant de nombreux adolescents et jeunes adultes prêts à tout pour améliorer leur quotidien, mais qui sont souvent les premières victimes lors des guerres de clans ou faides.

Municipalité VIII
Piscinola

Le quartier compte 28,221 habitants sur une superficie de 3,55 km². Bien que considérablement modifié après le séisme, le centre historique de Piscinola conserve encore de nombreux vestiges architecturaux du passé.

Dans la zone adjacente à la Piazza Bernardino Tafuri, de nombreux bâtiments appartiennent aux familles de la noblesse napolitaine.

Son patrimoine culturel est riche. On peut compter l'église de Santissimo Salvatore, celle de l'Arciconfraternita Estaurita de Santissimo Sacramento, ou encore de la Madonna delle Grazie et divers autres palais, dont certains ayant le style agricole local. Il y a également le jardin public Mario Musella et la bibliothèque municipale Domenico Severino.

Scampia

Le quartier compte 40 860 habitants sur une superficie de 4,23 km². Il y a beaucoup de familles défavorisées et depuis des années, la région est livrée à la Camorra qui y règne en maître.

À Scampia, où le taux de chômage dépasse largement la moyenne nationale, le travail au noir est très élevé. L'activité principale est le trafic de drogue : Scampia est considéré comme étant le plus grand supermarché européen de vente de drogue au détail, mais également comme la banlieue la plus dangereuse d'Europe (6 chances sur dix de mourir avant 25 ans pour les trafiquants de stupéfiants). De nombreux habitants du quartier, hostiles à la Camorra, accusent souvent un État italien qui serait incapable de lutter efficacement contre le crime organisé.

Le quartier a inspiré en partie le film italien Gomorra, sorti en 2008 et tiré du best-seller du jeune journaliste napolitain Roberto Saviano. La série télévisée homonyme est en partie tournée dans le quartier à partir de 2014. Plusieurs clips de rap français ont été tournés à Scampia, comme "Gomorra" de SCH ou "Le monde ou rien" de PNL en 2015.

Chiaiano

Le quartier compte 23 045 habitants sur une superficie de 9,67 km². Il y a une partie de la zone hospitalière avec les complexes hospitaliers de Monaldi, Cotugno et l'hôpital universitaire Federico II.

La région comprend une zone essentiellement boisée appelée Selva di Chiaiano : à l'intérieur se trouvent des villages agricoles, des bois de châtaigniers et des zones agricoles; il y a de nombreuses grottes d'environ 100 mètres de profondeur.
Municipalité IX
Pianura

Le quartier compte 58 362 habitants sur une superficie de 11,45 km².
Pianura est situé au sud de la colline de Camaldoli, jusqu'à la Montagna Spaccata. Non loin, on trouve la Réserve naturelle Cratere degli Astroni, située à Pouzzoles, pas loin de Naples. Il comprend l’un des cratères volcaniques des Champs Phlégréens (Campi Flegrei). Sa superficie totale est de 2,50 km² avec son point culminant à 255 mètres. Le fond du cratère a quelques bosses à cause de l’activité volcanique secondaire. Tout en bas, trois petits lacs de cratère peuvent être trouvés : Lago Grande, Cofaniello Piccolo et Cofaniello Grande. Il est traversé par des sentiers naturels. Jusqu'en 2005, il abritait un important centre de récupération pour la faune.

Près de la réserve se situe le lac d'Agnano. C'est un ancien lac volcanique, de forme circulaire. Il occupait le bassin d'un ancien cratère, et ses eaux étaient sans cesse en ébullition. Près de là se trouve la fameuse grotte du Chien. C'est le siège d'émanations toxiques, dues à l'activité volcanique de la région. Son nom provient de la coutume d'utiliser un chien pour démontrer la présence de ces émanations. Les vapeurs toxiques, plus denses que l'air, se trouvent à la surface du sol. Les malheureux chiens périssaient invariablement, asphyxiés. Aujourd'hui, on utilise une bougie allumée qui s'éteint immédiatement au sol.

Soccavo

Le quartier compte 47 937 habitants sur une superficie de 5,11 km². Il est situé au-delà de la crête montagneuse formée par la conjonction des reliefs de Posillipo et de Vomero. Dans cette zone se trouvent les quartiers napolitains qui se situent dans la limite Est des Champs Phlégréens.

Dans la région, il existe cinq jardins d’enfants, six écoles primaires, six collèges, quatre lycées et un complexe universitaire. Après des années de construction, le centre multifonctionnel de Soccavo devient un phare du quartier qui abrite des gymnases et des terrains de sport, ainsi qu'un commissariat de police, des galeries marchandes, une bibliothèque, un cinéma multi-écrans et une restauration rapide et des restaurants.

Il y a un Columbarium qui est l’un des anciens monuments funéraires de Naples. Egalement plusieurs églises, dont Santa Maria delle Grazie, Santa Maria di Montevergine, ainsi qu'une église néo-gothique près de via Risorgimento.
Municipalité X
Bagnoli

Le quartier balnéaire compte 24 671 habitants sur une superficie de 7,96 km². Bagnoli est l'un des quartiers où l'industrialisation de Naples s'est développée au début du XXe siècle, avec notamment la construction d'une aciérie.

La modernisation du quartier est entreprise à la fin du XIXe siècle et au début du XXIe siècle avec la suppression de l'aciérie, la conversion de la jetée de l'aciérie en une promenade publique, ainsi que la construction de la Cité des sciences de Naples. C'est une installation polyvalente composée d'un musée scientifique interactif, d'un incubateur d'entreprises et d'un centre de formation. Il est construit sur le site d'une ancienne usine du XIXe siècle.

Fuorigrotta

Le quartier compte 76 521 habitants sur une superficie de 6,2 km². La gare Naples - Campi Flegrei dessert le quartier. Ouverte en 1925, elle est la deuxième plus importante gare ferroviaire de Naples, après Napoli Centrale. Elle fait également partie de la ligne ferroviaire Villa Literno–Napoli Gianturco.

Fuorigrotta abrite les principales installations sportives napolitaines. Le stade San Paolo où joue le SSC Naples y est situé, de même que la Crypta Neapolitana. Sa capacité était de 76 824 places mais elle fut réduite à 60 240 à la suite de rénovations et d'une mise aux normes. Il est le troisième plus imposant d'Italie.

La piscine Felice Scandone est la structure principale de la ville pour la natation et le water-polo. Elle accueille également les matches à domicile de Posillipo et de Canottieri Napoli, deux des équipes de water-polo les plus célèbres au monde. Il y a le siège et succursale du complexe multisports CUS Napoli où s'entraîne le groupe de jeunes sportifs de Fiamme Oro Rugby.

Le quartier compte aussi différentes attractions locales qui l'ont fait connaître dans le plaisir napolitain. L'Edenlandia, le plus ancien parc d’attractions d’Italie avec Fiabilandia. Il Maxicinema The Space, le plus grand cinéma multiplexe à Naples et parmi les plus grands d’Europe. Le zoo di Napoli, l'un des plus anciens jardins zoologiques.
Revenir en haut Aller en bas
 
- { QUARTIERS DE NAPLES } -
CIAO VECCHIO :: Administration :: Introduction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut