Revenir en haut
Aller en bas


 

- (♀/libre) Sœur jumelle -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Rôles attendus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©Art Acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1030 - Points : 3421

Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: (♀/libre) Sœur jumelle ( le Mer 19 Déc 2018 - 21:44 )
Les liens du sang ne sont pas indestructibles.
Mila Clarizio
feat Alexandra Daddario (négociable)
identité :Mila Clarizio, nom de leur papa

naissance :Mila est née en Italie, à Naples, le 2 décembre 1985. Elle est l'aînée d'une minute et a toujours pris ce détail avec beaucoup d'importance, parfois pour taquiner Demetrio, parfois parce qu'elle sentait qu'il faisait fausse route.

statut :au choix

métier :un petit emploi qui ne demande pas de lourds sacrifices, qui ne lui donne pas énormément de ressources. Serveuse ? Elle a lâché ses études très tôt et son métier n'est pas une passion. Il paie ses nombreuses soirées ; elle aime faire la fête, sortir, ses amis et son argent, elle le dépense dedans, se met parfois à découvert, qu'importe que ses fins de mois soient difficiles.

groupe :MACCHIATO

Mila est tout le contraire de Demetrio. Elle est fêtarde, profite des petites choses simples et met un point d'honneur sur sa vie privée, plutôt que professionnelle. L'argent, elle le dépense, le jette par la fenêtre. Elle connaît pourtant la valeur des choses, étant donné qu'elle vient d'un milieu modeste, mais les économies et elle, ça fait deux.

• Avant qu'ils voient le jour, Cesare et Giuliana se sont efforcés de rendre leur arrivée la plus simple possible. Les rendez-vous pour s'entraîner à accoucher, pour se détendre étaient nombreux. Les livres pour bien élever des enfants, pour bien s'occuper des bébés remplissaient la bibliothèque. Les deux jumeaux étaient souhaités, voulus.

• Durant sept ans, la famille s'épanouit, du moins, en apparence. Cette nouvelle vie ne convient pas à tout le monde. Giuliana s'ennuie de cette vie monotone. Son mari a l'air de se préoccuper bien plus de leurs enfants que d'elle qui se sent délaissée. Elle se fait moins présente, trouve refuge dans les bras d'un homme bien plus jeune, plus fêtard, moins posé, qui aime bien plus les bouteilles et les jupes courtes que la stabilité. Une vie de débauche. La crise de la trentaine, certainement.

• Cesare finit par l'apprendre par le hasard des choses. La vue de sa femme et de ce petit jeune dans ce bar est une torture. Un cauchemar. Et pourtant, trop épris, il se refuse de lâcher son couple, sa famille, se demande bien ce qu'il a pu faire pour qu'elle préfère un autre gars sans aucun charisme à lui qui a toujours été présent. Giuliana n'a aucune raison à lui fournir. C'est elle qui prend la décision de mettre un terme à leur mariage, ne se voyant pas plus longtemps emprisonnée dans cette vie qu'elle ne souhaite plus. Suite au divorce, ils s'arrangent pour les avoir une semaine sur deux. Ne pas couper le cordon, chose important pour qu'ils continuent de s'épanouir.

• La séparation est difficile. Les jumeaux ne comprennent pas ce qui se passe et les parents peinent à leur expliquer les raisons de ces changements. Cesare essaie, mais la colère ressentie, la haine qu'il ressent envers son ex-femme est si forte, si intense, qu'il ne fait rien d'autre que dénigrer Giuliana et son nouveau jouet. Il ne cherche pas à ce que leurs enfants la détestent, ce n'est pas le but, mais il est malheureux.

• Leur mère change de mecs comme de chemise. A l'âge de douze ans, son nouveau compagnon commence à abuser de lui. Demetrio subit les nombreux rapprochements de celui qui devient leur beau-père. Marzio. La seule personne qui sait, sans que Demetrio n'ait besoin de poser des mots sur ses maux, c'est sa jumelle qui le prend dans ses bras à chaque fois que ça arrive et qui se sent tout aussi démunie que lui. Les abus durent jusqu'à ses seize ans. Se sentant mal dans sa peau, il avoue tout à leur mère qui ne le croit pas une seule seconde. Elle le traite de menteur, lui hurle de ne plus jamais dire d'âneries pareilles et le renvoie chez son père. Cesare comprend que quelque chose de grave s'est passé pour que Giuliana ne souhaite plus le voir, mais ni l'un ni l'autre brise le silence. Demetrio aurait pu se confier à lui qui s'inquiète, mais de peur que son père, cet homme qui l'admire tant, lui souffle les mêmes choses, il préfère se taire.

• Agée de dix-huit ans, sa jumelle quitte Naples pour faire sa vie ailleurs, prendre son envol. C'est un vrai coup au cœur qu'il prend, mais son père est là pour le retenir, pour ne pas qu'il sombre. Il le rassure, le réconforte, lui promet la lune.

• La relation avec son père est difficile. Cesare s'est souvent montré distant, moins intéressé qu'il ne l'était avec Demetrio sur qui il a reposé énormément d'espoir. Peut-être trop. Il n'a eu de cesse de le pousser à aller au-delà de ses limites, s'est efforcé de le protéger de ses relations, s'est opposé aux femmes qu'il fréquentait, et qui, pour lui, n'étaient là que pour son argent. Cesare est un homme que Demetrio estime beaucoup. Il peine à lui dire non, excuse certains de ses comportements, est souvent passé au-dessus de son côté raciste. Tous les deux ont une relation privilégiée. Mila ne l'envie pas : elle trouve que leur père est trop intrusif avec lui. Elle aurait cependant apprécié qu'il s'intéresse plus à elle.

• Elle a toujours gardé contact avec leur mère. Giuliana a mal agi, elle le sait et longtemps, elle a été dans l'incompréhension, mais c'est sa mère et ça, elle ne l'oublie pas. Si elle n'a jamais cautionné qu'elle ne prenne pas la défense de son fils, elle a fini par se faire à l'idée d'avoir la présence de son beau-père au quotidien. Marzio, un homme qu'elle déteste et qu'elle apprécie sur quelques aspects. C'est un vrai champ de bataille dans sa tête.

• Elle est revenue à Naples début 2017 et le contact entre les jumeaux est si difficile qu'elle a fini par sombrer, en décembre 2018, dans l'alcool.

• Lire la fiche de Demetrio est recommandé. C'est par ici.

JUMEAU, CONFLIT Longtemps, ils ont été fusionnels, inséparables, mais au fil des années, la distance les a éloignés. En novembre 2018, suite à une dispute concernant leur beau-père, leur mère, le lien entre eux s'est définitivement brisé. Demetrio lui a reproché de ne pas prendre position, d'être toujours en contact avec leur mère, de voir régulièrement leur beau-père et de se faire à sa présence. Ce qu'il a encore moins aimé, c'est qu'elle lui dise que n'ayant pas subi des abus, elle ne pouvait pas le comprendre entièrement. Demetrio pensait qu'ils étaient la moitié de l'autre et les propos tenus par sa jumelle ont créé un fossé entre eux.

A savoir : s'il est fort possible qu'il lui vienne en aide quant à sa dépendance, il est évident qu'entre eux, rien ne sera plus comme avant et que Demetrio aura énormément de mal à lui refaire une place dans sa vie.
ft. Sean O'PryDemetrio Clarizio



Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.


Dernière édition par Demetrio Clarizio le Mer 19 Déc 2018 - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLe vin est un puissant lubrifiant social
Demetrio Clarizio
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t393-demetrio-o-la-terre-tour http://www.ciao-vecchio.com/t455-demetrio-o-take-a-sad-song-and-make-it-better
Faceclaim : Sean O'Pry ©Art Acide + Laura (image / gif profil Magdem)
Messages : 1030 - Points : 3421

Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Sujet: Re: (♀/libre) Sœur jumelle ( le Mer 19 Déc 2018 - 23:28 )
Mes Préférencesje te présente ma liste de courses.
Bonjour/bonsoir.   Si tu lis ces lignes, c'est que le rôle t'a plu et déjà, c'est juste du bonheur pour moi. Avec de la chance, la suite ne t'effraiera pas. Je croise les doigts.  

Avatar : commençons par la question que l'on se pose souvent : l'avatar. Alexandra est négociable avec une brune aux yeux bleus.

Activité & orthographe : je souhaite quelqu'un qui s'investisse sur le forum, aussi bien en flood qu'en RP. Un RP toutes les semaines au minimum et que le personnage prenne son envol avec d'autres joueurs. L'intégration est simple, si l'on n'y met du sien également. D'autant que Demetrio a beaucoup de liens et il sera donc aisé de t'en faire aussi.

Je m'adapte entre le "Elle" et le "Je", mais je n'aime pas le "Tu". :/ Le nombre de mots dans les RP m'importe peu. Fais juste attention à ton orthographe.

Un dernier mot : n'hésite surtout pas à me poser des questions dans la zone invités si tu en ressens le besoin, ou à venir me voir dans ma boîte MP. Je répondrai à toutes tes questions. Sachant que je suis plus souvent connectée sous Dante, mon premier compte (tu l'auras compris, je ne risque pas de m'en aller).


Demetrio & Magda
Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
 
- (♀/libre) Sœur jumelle -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Rôles attendus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut