Revenir en haut
Aller en bas


 

- (milo) can't drink you away -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Milo Valenza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : utopian delusion, margot
Faceclaim : kit harington + @♛ dulce.
Messages : 56 - Points : 50
Âge : trente-trois ans
Métier : artiste peintre en perdition, illustrateur freelance pour des maisons d'édition
Sujet: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:19 )
can't drink you away
MILO VALENZA
rôle inventé
Identité :Valenza Milo, seul héritier de la famille et peu enclin à faire prospérer le nom après lui. Il n'est pas friand des surnoms, son prénom est assez court comme ça.

Naissance :Trente-trois ans, né un 21 juillet dans la sublime ville de Rome.

Origines :Milo est un italien de pure souche, d'origine romaine du côté de son père alors que la famille de sa mère vient de Calabre.

Statut :Divorcé depuis plusieurs années, désormais il préfère rester seul que de se lancer dans une nouvelle souffrance sentimentale.

Métier :Artiste peintre en manque d'inspiration, il travaille également comme illustrateur freelance avec des maisons d’édition pour payer les factures.

Argent :Plutôt faible, il ne sait pas vraiment économiser et ne gagne pas vraiment assez pour cela.

A Naples depuis :L'été 2012.

Cynique - Réaliste - Réfléchi - Je-m'en-foutiste - Généreux - Humour noir - Créatif - Libre - Pessimiste - Bordélique - Charismatique - Curieux - Attentif - Blasé - Cultivé - Explorateur - Indépendant - Juste - Loyal - Rebelle - Sanguin - Ouvert d'esprit - Critique

poids :
77 kg
alcool :
3 verres
cigarettes :
20 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
what's up 4 non blondes


Conclusion de ta vieAprès son départ du nid familial, Milo avait la vie parfaite, ce dont il avait toujours rêvé, plus qu’il n’aurait jamais espéré. Il avait connu la liberté du voyage, la joie de vivre aux côtés d’une personne capable de combler tous les trous, même les plus infimes, de son âme. Pourtant l’homme n’a aujourd’hui plus rien. Il fume trop, boit trop et n’avance pas réellement. Il lui arrive souvent de se demander pourquoi il continue de s’accrocher à une vie dénuée de sens, sans réponse. Il n’est pas fier de son comportement de lâche, néanmoins il continue de regarder le drame de son quotidien sans rien faire.

(un) Depuis son divorce, Milo noie son désespoir dans l'alcool et la cigarette. En plus de fumer comme un pompier, on peut aisément le considérer comme alcoolique. En réalité il ne se souvient pas du dernier jour où il n'a pas bu. (deux) Son appartement est un joyeux bordel où ses travaux d'artiste et ses souvenirs récoltés au cours de ses nombreux voyages sont entreposés. En cherchant bien, on pourrait même tomber sur des photos de sa vie avec son ex-femme. (trois) Il a voyagé et vécu sur tous les continents, cherchant l'inspiration dans les pays qu'il visitait. Il a une incroyable collection de portraits de gens. Les différentes cultures et leur beauté singulière le fascinent énormément. (quatre) Il n'a pas revu ou parlé à son père depuis ses dix-huit ans, lorsqu'il a quitté la maison familiale et qu'il a été déshérité par la même occasion. (cinq) Lorsqu'il s'ennuie, ce qui arrive assez fréquemment, Milo s'installe à la terrasse d'un café où il commande un verre et observe les gens passer. Il peut s'occuper des heures comme ça. (six) Célibataire endurci depuis son divorce, il n'en reste pas moins un homme avec des besoins. Sa technique d'approche préférée est de dire aux femmes qu'elles ont des traits fascinants aux yeux du dessinateur qu'il est. Ça marche une fois sur cinq. (sept) Milo est un cuisinier hors pair. Il cuisinait énormément lorsqu'il était en couple et plus joyeux, il maîtrise la cuisine asiatique à la perfection. (huit) Victime du syndrome de la page blanche, le peintre s'est vu obligé d'accepter des contrats purement commerciaux pour payer ses factures. Sa plus grande activité du moment c'est la réalisation de pages de couverture de bouquins divers, ça ne lui demande pas beaucoup d'imagination et il y a de la demande. (neuf) Il fuit tout ce qui s'approche de près ou de loin l'univers des enfants, cela ravive des souvenirs bien trop douloureux à sa mémoire. (dix) Il est allergique aux crevettes, bien qu'il en aime le goût. Ce détail était particulièrement agaçant lorsque, plus jeune, il était traîné dans les cocktails mondains avec sa famille. Le simple fait d'en manger lui gonfle la trachée et lui coupe la respiration.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :Kit Harington


pseudo, prénom :utopian delusion, Margotcombien de bougies ?25 ansd'où viens-tu ?Pariscomment t'as atterri ici ?J'avais tenté un scénario ici mais le créateur avait quitté le forum avant que je ne puisse jouer. Et j'avais promis que je reviendrai quand l'envie d'un personnage serait là.




Dernière édition par Milo Valenza le Jeu 27 Déc 2018 - 20:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milo Valenza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : utopian delusion, margot
Faceclaim : kit harington + @♛ dulce.
Messages : 56 - Points : 50
Âge : trente-trois ans
Métier : artiste peintre en perdition, illustrateur freelance pour des maisons d'édition
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:19 )
pieces of my heartpetite citation minuscule
Rome, 1994, 9 ans

« Milo chéri, tiens-toi droit s’il te plait. Si ton père te voyait. » La voix aiguë et autoritaire de sa mère avait toujours eu quelque chose d’agaçant. Tout comme l’était sa manie de le corriger, de remettre ses vêtements en place ou de passer sa main dans sa chevelure sauvage pour tenter de la dompter. Le regard vide, il ne put que se conformer aux ordres qu’elle lui donna, dressant son dos avec le plus de droiture qu’il ne le pouvait. Ces dîners mondains étaient bien plus fatigants qu’on ne pouvait le penser, surtout lorsqu’on était qu’un jeune gamin. Tout en cachant son bâillement d’ennui, Milo balaya la table et ses convives du regard. Ils étaient tous plongés dans une conversation politique des plus passionnantes, en tout cas pour eux. Lui, il n’y comprenait rien et quelque chose lui disait que ce domaine ne serait probablement jamais sa tasse de thé. Plus le temps passait et plus l’ennui s’amplifiait. On amenait plat sur plat, les débats semblaient tous les même et sans fin. Jamais il ne s’habituerait à cela. Quand on arriva finalement au dessert et au café, quelqu’un sembla enfin s’intéresser à lui. Jeune garçon invisible qu’il avait été durant l’intégralité du repas. « Dis-moi mon garçon, tu en as de la chance d’avoir un père si talentueux. Es-tu fier ? » lui demanda un homme assez âgé, respecté dans le monde politique d’après les dires de son père. « Oui monsieur. » finit-il par répondre, assez mécaniquement, sans vraiment de sincérité. Il n’avait pas vraiment le choix après tout. L’homme émit un rictus dérangeant et lui ébouriffa les cheveux. « Brave garçon, je suis persuadé que tu seras amené à faire de grandes choses dans ta vie. Le portrait craché de son cher père. » Cette déclaration aurait pu le laisser rêveur, mais il n’en était rien. Milo n’avait que neuf ans et ne souhaitait pas réellement penser à sa vie d’adulte. Elle ne semblait pas si belle, de l'aperçu qu’il pouvait en voir.



2004, Perou, 19 ans

Le paysage s’étendait à perte de vue sous ses yeux émerveillés; le vert de l’herbe sauvage, le bleu du ciel sans fin et la lumière d’une terre pure. Milo n’avait besoin de rien de plus, contrairement à ce que tous pouvaient penser. Sa mère, ses amis, son père. Au creux de sa main, se trouvait un papier en boule que ses doigts faisaient bouger inconsciemment. Cette lettre de sa mère, il l’avait lu des dizaines de fois, puis enfin il avait abandonné. Assis sur le bord d’une colline, face à une vision si paisible, les mots pourtant si forts et émouvants de celle qui l’avait mis au monde n’avaient pu le ramener à la raison. Son départ de la maison le jour de ses dix-huit ans n’était pas un regret, tout comme son désir de voguer à travers les continents. L’Amérique l’avait séduit, mais il souhaitait en voir plus. Ces gens qu’il avait rencontrés, ces portraits qu’il avait peints, tout n’était que bonheur simple et satisfaction. Il n’avait plus le confort d’une famille aisée à Rome, mais il possédait tellement plus. Une esquisse de sourire se dessina sur son visage dont la peau avait foncé au soleil. « J’espère que tu me pardonneras maman » souffla-t-il sans que personne autour ne puisse l’entendre. Puis dans un mouvement dynamique, il se leva et laissa échapper un cri de libération qui s’envola au rythme du vent, rejoignant les montagnes qui lui faisaient face.



2010, Thaïlande, 25 ans

Ses yeux marron étaient plongés dans le regard brillant de celle qui s’apprêtait à devenir sa femme. Il avait cette lueur et ce brin de malice qui lui avaient tant plu lors de leur première rencontre. Il avait cette audace et cette intelligence qu’il ne cessait d’admirer jour après jour. En quittant son Italie natale, Milo n’aurait jamais pensé que son voyage lui ferait rencontrer le grand amour. Lui ferait rencontrer cette femme incroyable qui allait être dans quelques minutes à lui pour toujours. Chaque jour, il bénissait cette maladie tropicale de l’avoir amené à ce médecin fantastique qu’elle était. Tout comme lui, Chiara avait quitté son pays pour découvrir les trésors du monde, voguant de pays en pays pour se rendre utile et être la personne entière et généreuse qu’elle était. Ensemble, ils étaient parfaits. Ils aimaient se charrier, se provoquer, se perdre. Ensemble, ils étaient invincibles. Tandis que le prêtre baragouinait dans un langage qu’ils ne comprenaient qu’à moitié, Milo pouffa de rire avant d’enfiler l’alliance au doigt délicat de Chiara. Quand elle eut fini d’en faire de même, tous deux promirent de s’aimer jusqu’à ce que la mort ne les sépare, puis sans attendre l’accord du prêtre, ils s’embrassèrent fougueusement.



2015, Naples, 30 ans

Son regard sombre s’était perdu dans la mousse épaisse de sa bière, une énième dont il n’arrivait plus à deviner le nombre. Ce soir comme bien d’autres, Milo était seul à sa table et arrivait à un stade de sa soirée où plus rien ne semblait s’inscrire dans sa mémoire. A quelle heure était-il arrivé, comment, pourquoi, combien de verres avait-il bus. Tant d’interrogations dont il ne connaissait pas la réponse. En cet instant même, l’unique chose dont il était capable de se souvenir était la date. Aujourd’hui, cela faisait un an. Un an jour pour jour que sa vie s’était effondrée. Un an jour pour jour que son cœur s’était envolé en éclat. Trois ans plus tôt, le couple avait pris la sage décision de mûrir, de laisser leurs aventures derrière eux comme un souvenir précieux afin de fonder une famille dans la ville d’origine de Chiara, à Naples. Il n’avait pas fallu beaucoup de temps pour que la bonne nouvelle ne soit annoncée, Chiara était enceinte. Confortablement installés dans leur maison chaleureuse, le couple ne manqua de rien. Tout allait bien jusqu’à ce jour, un an plus tôt. Ce jour où sans qu’ils ne puissent faire quoi que ce soit, on leur annonça la mort de l’enfant. Il s’était étranglé avec le cordon ombilical de sa mère peu avant le terme. Jusqu’à la mort, voilà ce qu’ils s’étaient juré des années plus tôt. Comment auraient-ils pu deviner qu’il ne s’agissait pas de la leur. Tous deux blessés au plus profond de leur être, l'autodestruction eut raison de leur couple. Milo n’était devenu que l’ombre de lui-même, bien trop souvent ivre, quant à Chiara, elle ne jurait plus que par le travail. Sauver des vies la rassurait, l’aidait à oublier celle pour qui elle n’avait rien pu faire. Ce qui lui faisait du bien à lui c’était d’oublier tout court, un pouvoir bien utile que possédait l’alcool. Aujourd’hui, cela faisait un an jour.



Dernière édition par Milo Valenza le Jeu 27 Déc 2018 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2242-dante-o-this-smoking-mi http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
ID : Ealitya, Sandrine (ou Alice)
Faceclaim : Jamie Dornan ©Djo
Multi-comptes : Demetrio, Devraj, Dorian, Erio, Loris
Messages : 10854 - Points : 8326
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:21 )
@Milo Valenza Ohhhh, cette fiche est déjà bien avancée. Bon retour parmi nous ! Je te réserve Kit pour 5 jours.

Tu connais un peu la maison, alors n'hésite pas au besoin.


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.


Avatars kidnappés :
https://imgur.com/a/wQAF24W
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
ID : Ran94, Marjorie
Faceclaim : Louise Brealey + Ran94(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Multi-comptes : Rafael
Messages : 6668 - Points : 2802

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:27 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Giovanni VanderbiltToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4071-the-dream-is-collapsing-g http://www.ciao-vecchio.com/t4138-the-dream-is-collapsing-g
ID : Bellätrix (V).
Faceclaim : C. Hunnam © Flamingo (avatar) + ASTRA (signature)
Multi-comptes : Matteo, Noah & Gabriele.
Messages : 272 - Points : 458

Âge : 40 ans (31.1o.78)
Métier : PDG de Vanderbilt Clinic.
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:52 )
Rebienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche


— uc

En souvenirs (pour toi Sandrine):
 
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
ID : la marmotte — drvgns. aka laurie.
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©dublin (ava) tumblr (gifs)
Messages : 495 - Points : 1588

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:52 )
Kit est un excellent choix
Rebienvenue parmi nous Bon courage pour ta fiche


tell me how's it feel sitting up there. feeling so high but too far away to hold me. you know i'm the one who put you up there. name in the sky. does it ever get lonely ? thinking you could live without me. baby, i'm the one who put you up there. i don't know why.


sandrine c'est la meilleure :
 
Revenir en haut Aller en bas
Milo Valenza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : utopian delusion, margot
Faceclaim : kit harington + @♛ dulce.
Messages : 56 - Points : 50
Âge : trente-trois ans
Métier : artiste peintre en perdition, illustrateur freelance pour des maisons d'édition
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:55 )
Merci à vous


i feel it the morning, you're still here in the morning. the bottom of the bottle to fill this empty heart up. a thousand proof don't change the truth, i dive in, but i can't drink you away.  —
Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-un http://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
ID : sweety / nath
Faceclaim : Irina Shayk © .sanae. (vava)
Multi-comptes : Augusto Rinaldi & Safiya Rahotep & Declan O'Reilly
Messages : 715 - Points : 1059

Âge : 34 ans depuis le 1er mai mais rien n'est vraiment sur.
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 12:57 )
Re bienvenue parmi nous avec ce beau gosse qui a l'air de promettre.
Bon courage pour la suite de ta fiche.



 

 
“A l'oubli succède l'indifférence de l'oubli comme un écho muet qui prolonge la durée et augmente l'espace de l'oubli.”

 
(c)Miss Pie

 
Revenir en haut Aller en bas
Padma AlestraLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4046-would-you-lie-with-me-and-just http://www.ciao-vecchio.com/t4050-lift-every-voice-and-sing-padma#128994
ID : wanderlust.
Faceclaim : .Deepika Padukone ; aslaug + Signature : astra + gifs : Ealitya
Multi-comptes : Mia Solano - Naina Patel - Tina Cambiaso
Messages : 1596 - Points : 1018

Âge : 32 étoiles
Métier : Avocate le jour, et illustratrice de livres pour enfants sous un pseudonyme la nuit
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 13:11 )
Ah Jean Neige, le roi du Nord qu'on mérite et que j'espère qu'on aura
Rebienvenue avec ce perso, j'aime déjà beaucoup ce que tu as écris et je suis sûre qu'on pourra se trouver un lien, Padma aussi dessine pour des livres et ils ont à peu près le même âge


Deewani ho gayi
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island



JE SUIS AMOUREUSE, NE ME POSEZ PLUS DE QUESTIONS.
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : « Maurane ( Moo' ). »
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Made by Tearsflight et les gifs sont de Tumblr et Ealitya. »
Multi-comptes : « Non. »
Messages : 3440 - Points : 2411

Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. » + « Elle a 21 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt. »
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le Sam 22 Déc 2018 - 13:53 )
Oh. Kit. 
Re Bienvenue & bon courage pour ta fiche. 


u.c
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (milo) can't drink you away ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (milo) can't drink you away -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant