Revenir en haut
Aller en bas


 

- Orlane + O vai to oe ioa ? -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Orlane DiazLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Orlane Diaz
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4655-o-vai-to-oe-ioa http://www.ciao-vecchio.com/t4681-orlane-write-your-own-story
Faceclaim : Cenit Nadir + bone-echo
Messages : 245 - Points : 267
Orlane + O vai to oe ioa ? 3269051882_1_5_rDmYJJ0H
Âge : 22 ans
Métier : Femme-objet acheté par Dorian officieusement mais chômeuse officiellement.
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 22:45 )
Crawling in my skin, these wounds, they will not heal. Fear is how I fall, confusing what is real
Orlane Diaz
pré-lien/scénario de Dorian Rizzo
Identité :Orlane Diaz, l'identité montée de toute pièce qu'elle n'affectionne pas mais c'est une part d'elle, qui raconte un pan de son histoire. Des années d'enfermement, le nom du produit acheté qu'elle est. Hekeani Oriata AOTEA, l'origine à laquelle elle se cramponne tant bien que mal pour ne pas qu'elle disparaisse, qu'elle se crève dans les méandres de l'oubli. C'est celle qu'elle voudrait être. Plus Hekeani qu'Orlane mais Orlane prend de la place, bouffe tout sur son passage comme une chienne bien dressée.

Naissance : Hekeani est née à Bora Bora, en Polynésie Française quand Orlane est née entre ici et ailleurs. Parfois en Espagne, parfois à l'Est qui est le plus souvent à l'Ouest. Parfois d'un Sud qui perd le Nord. D'ici ou de rien du tout.  Orlane est née partout et nulle part à la fois.

Origines :Des origines polynésiennes qui ont peur de finir oubliées. Une nationalité française octroyée dès la naissance et qu'elle n'a pas perdue. Du moins sur son passeport confisqué.

Statut :Célibataire destinée à appartenir à un homme. Son acheteur qui deviendra propriétaire de son corps. Qui décidera de tous ces faits et gestes. Quitter un enfer pour une prison.

Métier :Orlane a pour métier de plaire et satisfaire le moindre désir de son propriétaire mettant aux oubliettes ce qu'elle espérait pour son propre avenir. Des projets qu'elle a fini par oublier en se perdant de jour en jour.

Argent : Pas de travail, du moins pas rémunéré.  Orlane n'a aucune ressource financière et dépend complètement de son propriétaire.

A Naples depuis : Depuis Décembre 2018, suivant l'organisation pour la vente qui la liquidera, la faisant passer du statut d'animal à objet humain acheté

Méfiante – Observatrice – Orgueilleuse – Tête brûlée – Torturée – Perdue – Douce – Brisée – Brave – Soumise (pas en tout temps) – Battante – Peureuse – Généreuse – Chaleureuse – Entêtée – Rebelle par moment – Sensible – Empathique – Ambigüe – Rêveuse – Parfois asociale – Attentionnée – Bout-en-train quand est de bonne humeur – Silencieuse – Curieuse – Dépendante – Désintéressée – Secrète – Dévouée – Agressive – Effacée – Fidèle – Imaginative – Triste et joyeuse à la fois – Maline – Encore un côté naïf, innocent – Nerveuse – Pudique – Protectrice – Possessive – Renfermée – Se sent difficilement en confiance – Un côté garçon manqué –

poids :
60 kg
alcool :
0 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Faafaaite PEPENA


Conclusion de ta vie Une enfance heureuse malgré quelque aléas. Une famille aimante bien qu'un peu bancale mais Pépé et Mama en sont les piliers qui la tiennent et la forgent. Tout bascule à l'adolescence et ne tient qu'à un instant : et si elle n'avait jamais pris cet avion ? Et si elle n'était jamais partie ? La plus grande erreur de sa vie qui l'a mené à cette vie infernale. La peur, la frustration, la colère ont pris place en son coeur, changeant Hekeani en Orlane. Se perdant entre les deux puis parfois devenant ce rien, ce néant qui n'attend que la fin. Un jour, peut-être pourra-t-elle revoir les lagons turquoises de Bora bora. Un jour, peut-être pourra-t-elle serrer à nouveau Pépé et Mama dans ses bras ? Mettre encore des insectes dans le T-shirt de son cousin ? Peut-être que oui, peut-être que non. Elle a perdu tout espoir de toute façon, Hekeani ou Orlane désormais.  

(un) A peine née, Hekeani a été laissée aux soins de ses grand-parents maternels. Sa mère est partie vivre son histoire d'amour avec un touriste emportant son frère aîné Heiterai mais laissant le fardeau qu'était sa fille derrière elle. (deux) Keahinui appelé Pépé et Etini appelé Mama l'élèvent comme leur fille et lui inculquent leur savoir-faire traditionnel typique de la culture polynésienne. Keahinui, tahua(guérisseur) de père en fils, lui apprend les soins polynésiens traditionnels quand Etini, lui montre l'art de l'artisanat : tissage des feuilles de cocotier, broderie des grandes pièces typique de la Polynésie, confection des couronnes de tête etc....(trois) Pépé et Mama la comblent tellement d'amour que l'enfant ne souffre pas de l'absence de sa mère mais se pose tout de même des questions, ressent un certain sentiment d'abandon qu'elle oublie dans les bras de Pépé et Mama. La vie à Bora Bora est douce et paisible malgré les maigres revenus des deux vieux. (quatre) A ses 7 ans, Hekeani rencontre enfin pour la première fois son grand-frère et sa mère descendus de Hawaii pour des vacances d'à peine quelque jours. Le contact est abrupte et surtout décevant pour la gamine. Son grand frère est hautain, froid se prenant pour un américain. Quand sa mère est distante, méprisant ce mode de vie très modeste qui a été le sien pourtant et qu'Hekeani affectionne envers et contre tout. (cinq) Leur départ est une vraie délivrance et rien qu'à ce contact décevant, Hekeani refuse d'aller les voir à Hawaii, de passer des vacances à l'étranger. L'enfant veut rester avec son pépé et sa mama. Jamais s'en aller. Jamais. Car partir de la Polynésie Française change les gens, elle l'a vu sur son frère et sa mère, changer, ça, elle ne le veut pas. (six) A ses 12 ans, sa mère divorce de son riche hawaien et revient vivre à Bora Bora avec Heiterai. La cohabitation est difficile mais sa mère repart au bout de quelque mois au bras d'un autre touriste, laissant cette fois-ci son fils et sa fille derrière elle. (sept) Heiterai et Hekeani ne s'entendent pas, n'ont pas eu la même éducation et ont grandi dans deux mondes différents. Elle sur son île paumée, l'autre sur une île plus grande et plus développée. Pourtant, Heiterai reste son frère, sa famille et l'adolescente recherche son affection, son amitié malgré tout mais ne l'aura jamais. (huit) 17 ans : Hekeani est approchée par un groupe de paroissiens venant de métropole pour proposer un voyage d'un mois en France pour venir en aide aux familles défavorisées. Déguisement de personnes mal-attentionnées qui ne recherchent que de jolies jeunes filles pour les vendre à une clientèle bien particulière. Heiterai les mène à sa petite soeur, y voyant le bon plan pour s'en débarrasser.  (neuf) Heiterai réussit à convaincre ses grand-parents naïfs de laisser Hekeani y participer, avançant que ce genre d'occasion ne se présente jamais deux fois, que ça sera une expérience enrichissante pour Hekeani de voir au delà de son île une fois dans sa vie. A leur tour, Pépé et Mama réussissent à convaincre Hekeani de se joindre au voyage, croyant qu'elle reviendra un mois plus tard (dix) Sauf que l'adolescente ne reviendra jamais. Qu'une fois le pied posé sur le sol français, elle sera enfermée dans une minuscule pièce où elle sera enchaînée comme un animal puis dressée pour être soumise à son futur propriétaire. A Bora bora, devant l'inquiétude des grand-parents qui n'ont plus aucune nouvelle, Heiterai fera croire qu'Hekeani a préféré la vie en métropole, qu'elle leur a tourné le dos pour ne plus jamais revenir, reniant cette vie modeste qu'ils lui offraient pour une meilleure. Pépé et Mama en auront le coeur brisé mais Pépé continuera toujours de l'attendre, guettant son retour plein d'espoir, refusant de croire que sa petite fille chérie a fini par faire la même chose que sa propre fille : les abandonner derrière elle en reniant ses origines. (onze) Hekeani est renommée Orlane Diaz, sa nouvelle identité à laquelle elle ne s'y fait pas. Malmenée, maltraitée afin de la briser psychologiquement pour la manier plus facilement, Orlane tient le coup, essaie de toute ses forces de rester brave et forte mais finit par céder au fur et à mesure. Par abandonner petit à petit en voyant certaines de ses connaissances être vendues pour revenir couvertes de bleues, violées par leur propriétaire qui ne voulaient plus d'elles. (douze) Au fil du temps, Orlane lie une relation ambiguë avec Carla, celle qui est responsable des filles et de leur cassage psychologique. Carla fait son travail consciencieusement mais ne peut s'empêcher de se prendre d'affection pour Orlane qu'elle trouve spéciale de par sa résilience et sa beauté singulière qu'elle trouve brute et douce à la fois. Etant sa favorite, la jeune fille a droit à quelque privilège comme une ration de nourriture en plus ou à voir le ciel par un petit espace fait dans les papiers journaux recouvrant l'unique fenêtre de sa chambre.  Puis surtout à échapper à la vente, Carla prétextant qu'elle n'est pas prête, qu'ils pourraient tirer bien plus cher s'ils la gardent encore un peu. (treize) 21 ans :  Une des filles captives arrive à se défaire de ses chaînes et libère d'autres filles dont Orlane qui les suit. Une fois dans la rue, perdue devant l'étendue d'immeubles, dans cet hiver, pieds nus, Orlana hésite, ne sait pas où aller. Sa chambre est un enfer mais c'est tout ce qu'elle connaît, qu'elle a depuis ces dernières années et devant l'inconnu de ce grand pays, elle prend peur et fait marche arrière, retrouvant Carla et ses chaînes. (quatorze) Si dans leur évasion, certaines filles parviennent à s'enfuir, d'autres sont retrouvées. Pour dissuader tout autre tentative, Abel, l'homme à la tête de cette organisation criminelle, exécute celle qui a mené l'évasion devant toutes les filles présentes. Une balle en pleine tête avec une nuit à passer dans la même pièce que le cadavre. Un événement qui traumatisera Orlane et qui finira sa destruction psychologique, la laissant léthargique après cet incident (quinze) Orlane fait partie des plus anciennes et devient l'une des plus âgée des filles, Abel ordonne sa vente, veut son pognon. Carla panique, refuse de laisser partir Orlane dans les bras d'un pervers et veut organiser son évasion. Evasion qu'Orlane refuse, ne voulant pas qu'Abel se retourne contre Carla. Orlane accepte son sort, ce destin qui lui était réservé depuis son arrivée ici : être vendue comme un simple objet. Carla ne peut plus rien pour elle. (Seize) Carla tente de gagner du temps afin de pouvoir choisir le bon acheteur mais se fait de plus en plus malmenée par Abel qui veut la vente d'Orlane. Abel fait migrer sa petite troupe à Naples pour organiser une vente privée, ne lui laisse plus le choix à Carla : qu'elle soit prête ou pas, Orlane sera vendue à cette vente, point final.

En vrac :
(un) Orlane n'est pas communicative mais son visage, son regard sont expressifs. On peut la lire comme un livre ouvert, deviner les humeurs en dents de scie qui la traversent dans la journée. (deux) Une grande fan de danse polynésienne. Orlane, dès son plus jeune âge, s'est adonnée à cette pratique et a participé à chaque Heiva, ce festival de danse entre Juin et Août qui fait battre le coeur de chaque île de la Polynésie. Une de ses périodes préférées de l'année, la plus vivante, la plus intense. La danse est une de ses grandes passions mais elle en a perdu la flamme depuis son enfermement. Cette passion devenu désormais, non plus un plaisir mais juste un moyen de noyer sa peine.(trois) Grosso modo, en Polynésie, il n'y a qu'une seule saison : l'été. Si bien qu'Orlane a énormément de mal avec l'automne et pire, l'hiver qu'elle vit très mal. Le froid, même après des années, elle le déteste toujours autant, lui faisant regretter le soleil et la mer de son île. Elle ne supporte pas les couches de vêtements à devoir enfiler pour se protéger du froid (quatre) Pépé et Mama lui ont toujours donné l'impression d'être spéciale, comme une enfant venue du ciel. Carla lui a souvent trouvé cette petite étincelle, cette singularité qui la différenciait des autres filles. Orlane, elle, se rebelle contre cette particularité qu'on semble lui donner.  La polynésienne ne supporte plus qu'on lui fasse sentir, qu'on lui dise qu'elle est spéciale car elle ne l'est pas. Peut-être l'a-t-elle été sur la terre de ces ancêtres mais désormais, elle n'est plus rien. Qu'un objet destiné à être acheter. (cinq) Orlane a peur des orages, surtout du tonnerre qui la tétanise plus que tout. Il y'a d'autres peurs qui s'y ajoutent depuis son enfermement : la brune a peur des sons ressemblant à un coup de feu, craint les endroits sans fenêtres et plongés dans le noir lui rappelant ces jours entiers enfermée dans une cave, dans l'obscurité totale. (six) Les fruits sont le péchés mignons d'Orlane. Elle ne sait y résister et en raffole. Si elle ne se retenait pas, elle pourrait en manger des kilos. Carla, parfois, le lui en donnait en cachette. De façon générale, Orlane a la dent sucrée et aime toutes sortes de sucreries. (sept) Ayant été affamée durant son emprisonnement pour la faire céder, Orlane a un rapport particulier avec la nourriture. Elle cache ce qu'elle peut sous son matelas pour se faire un stock, par peur d'en manquer mais aussi pour les manger plus tard. La nourriture a toujours été une sorte de récompense à un bon comportement et manger devant la personne qui la nourrit l'insupporte. C'est lui démontrer qu'il a gagné et qu'elle, a tout simplement perdu. (huit) Pour faire passer le temps et quand elle était docile, Orlane pouvait lire, une des seules activités qu'elle pouvait avoir. A défaut d'être elle-même, Orlane s'évadait en s'imaginant être une des héroïnes des livres qu'elle lisait. Ca l'aidait à tenir le coup. Un jour, elle était cette jeune fille anglaise arpentant les rues de Londres. Un autre jour, une américaine qui vit son premier amour etc... (neuf) Malgré un tempérament de tête brûlée à sauter du haut d'une falaise dans la mer pour défier son cousin préféré, Orlane était une adolescente sans vague. Elle n'a jamais pris de cuite, est toujours vierge, n'a jamais fumé de clopes ni de joints etc... Orlane est une page blanche où tout est à écrire. (dix) Au cou et aux poignets, elle a des cicatrices dues aux chaînes qui ont creusé sa peau pendant les 5 ans d'emprisonnement. Carla les camouflait lors des présentations à la clientèle par des bracelets et des colliers ras-de-cou, chose qu'Orlane continue de faire. Trouvant ses cicatrices hideuses, lui rappelant sans cesse ce qu'elle a traversé. D'ailleurs, sensible sur ces deux zones, Orlane ne supporte plus qu'on la saisisse ou la maintienne par les poignets ou la nuque. Le contact y est devenu sensible et peut la plonger dans une crise de panique. (onze) Îlienne habituée à voir, entendre, sentir la mer, vivre sans elle a été difficile. Orlane ne se doutait pas un jour qu'elle lui manquerait tant, elle qui la voyait tous les jours sans se rendre compte de son importance. Elle rêve de l'océan, de le retrouver, sentir son odeur iodée, le sel sur sa peau. Son île lui manque tout autant. Atrocement. Avec ses grand-parents, son frère et son cousin préféré. (douze) Adolescente un peu garçon manqué, rasant les murs plutôt que suivre ses copines à flirter avec les garçons, Orlane est un peu perdue au niveau de sa féminité. Ne sait pas vraiment quoi faire de ce corps de femme mais elle a vite compris que ce corps attise quelque chose chez les hommes. Qu'elle est un objet destiné qu'à une chose : satisfaire l’appétit d'un homme. Dressée pour satisfaire son propriétaire, Orlane a appris à jouer de ses charmes, à être aguicheuse sans croire vraiment ou comprendre ce qu'elle fait ou tente de faire. Elle suit juste, de façon robotique, ce que Carla lui a dit de faire et s'exécute selon ce qu'on lui a dit des attentes de son propriétaire. (treize) Seule, orlane parle souvent en langue tahitienne, par peur d'oublier ce dialecte qui la relie encore à son île. Pratiquer pour ne pas oublier. Jamais. Mais elle sent qu'elle perd au fil des années et ça l'attriste.
ton groupe :- DE 29 ANSton avatar :Cenit Nadir


pseudo, prénom :Bone-echo / Laura.combien de bougies ?3.0.d'où viens-tu ?Tahiti.comment t'as atterri ici ? J'ai suivi la lumière.




Dernière édition par Orlane Diaz le Dim 10 Fév 2019 - 23:27, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Orlane DiazLa jeunesse dorée et éclatante
En ligne
Orlane Diaz
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4655-o-vai-to-oe-ioa http://www.ciao-vecchio.com/t4681-orlane-write-your-own-story
Faceclaim : Cenit Nadir + bone-echo
Messages : 245 - Points : 267
Orlane + O vai to oe ioa ? 3269051882_1_5_rDmYJJ0H
Âge : 22 ans
Métier : Femme-objet acheté par Dorian officieusement mais chômeuse officiellement.
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 22:45 )
O vai to oe ioa ?Ua rere te mau fetia

HEKEANI
BORA BORA ; 2001 ; 5 ans - La pluie tambourine sur le toit alors que le vent fait voler les rideaux de la fenêtre ouverte. Comme un fantôme qui flotterait au dessus d’elle pour lui caresser le visage. Pourtant, c’est le bruit sourd qui tombe du ciel qui la fait bondir hors de son lit. Ce bruit qu’elle déteste tant, la laissant impuissante. Ce tonnerre qui sonne comme le glas, comme si la Terre se fissurait, comme une fin du monde. C’est les yeux larmoyants qu’elle trouve son pépé, assis sur la terrasse, une clope au bec, observant le ciel déverser son courroux sur les hommes. « Pépé … » Le vieil homme écrase sa sèche et lui fait signe de s’approcher, Hekeani ne se fait pas priée et grimpe sur ces genoux. « J’ai peur, pépé » Pépé se met à tresser ses longs cheveux noirs pour l’apaiser. « O vai to oe ioa, ta’u poehere ? » -Quel est ton prénom, ma précieuse perle ?- « Hekeani » Pépé hoche la tête et reprend la parole dans sa langue maternelle, ciment de cette culture qui se perd. « Hekeani. Ta grand-mère et moi avons choisi ce prénom et un prénom n’est jamais donné au hasard. C’est un héritage qui est offert. Tu sais ce qu’il signifie, ton prénom ? » La petite secoue la tête doucement mais son attention se greffe sur la voix de son pépé et non plus sur le bruit assourdissant du ciel qui se fissure. « C’est le nom d’un courageux guerrier des temps anciens mais il signifie aussi tombée du ciel et ça veut dire, ma fille, que le ciel ne te fera jamais aucun mal car tu en viens » « Même les éclairs ? » « Même les éclairs » Hekeani fait la moue, à moitié convaincue alors pépé pose sa main sur son cœur. « Tu as le courage d’un guerrier en toi, même si t’en as pas conscience pour l’instant. T’es une fille brave » « Oui mais j’ai quand même encore peur, pépé ! » Pépé la soulève dans ses bras puis la repose sur le sol, plaçant les mains de la petite sur ses propres hanches. « Ton second prénom est Oriata, la danse des nuages au ciel. Alors quand tu as peur, que tu as du chagrin, danse ma fille. Danse comme si tu n’avais pas peur, comme si tu n’étais pas triste et le ciel t’aidera car tu en viens » Pépé tape dans ses mains pour lancer la cadence d’une chanson qu’il se met à chanter. Docile, Hekeani se met à danser, à rouler des hanches encouragée par son pépé «  ‘A’ori, Hekeani, ‘a’ori ! » -Allez danse !- Plus son corps suit le mouvement du rythme et plus la peur s’apaise en son coeur. Sur son visage inquiet se zèbre un sourire et la tempête dans sa tête se calme. C'est ce jour là que Hekeani commença à aimer le ciel, quitte à le regarder un peu trop. Par contre, le tonnerre n'est toujours pas son ami. Peut-être bien qu'ils s'entendaient pas, oui, quand elle vivait dans le ciel avant tout ça.

BORA BORA ; 2013 ; 17 ans - UC
Les lèvres pincées, Hekeani serre la main de son cousin dans la sienne. Fort. Fort. Aussi fort que son envie de ne pas partir, de ne pas suivre ce groupe qu’elle ne connaît pas. Ce voyage, elle s’enfiche bien, n’en a que faire. Partir change les gens, elle le sait, elle l’a vu sur sa mère et son frère, Heiterai. Mais Pépé et Mama pensent que c’est une opportunité à saisir, qui ne se présentera pas une seconde fois. Une fois dans sa vie, il faut voir en dehors de son île, voir le monde lui ont-ils dit alors elle s’y est pliée, a fini par accepter. « Je veux pas partir » Murmure-t-elle à ce cousin, ce pilier de son enfance qui se conduit plus comme un grand-frère que son propre frère. « Les laisse pas m’emmener » Implore-t-elle dans le creux de son oreille comme si son cousin pouvait changer quoique ce soit : faire changer d’avis ses grands-parents en quelque minute et rembourser à cette association paroissiale le billet de voyage.  Pépé tire sur la manche de son t-shirt et lui fait un signe de la tête vers l’écran d’embarquement : c’est l’heure de son vol pour Tahiti avant de prendre ce vol pour l’étranger. Ses bras se nouent autour du cou de son cousin, claquant des bisous baveux sur ses joues. « M’oublie pas ! Tu serais capable de m’oublier en un mois » « Qui tu es déjà ? » Hekeani lui tire la langue avant de se tourner vers son grand-frère, stoïque. Alors qu’elle allait le prendre dans ses bras, Heiterai l’arrête et lui tapote la tête. « On va se revoir dans un mois de toute façon. Pas la peine d’en faire des caisses » L’adolescente fait la moue mais n’insiste pas, pourtant, Heiterai la rattrape et lui embrasse le front avant de se détourner et s’éloigner : le baiser de Judas. Si elle savait, Hekeani, elle avait su … Vient le tour de Mama qu’elle serre fort dans ses bras en écoutant ses recommandations et conseils. Toutes les deux essuient une larme, l’adolescente ne part qu’un mois mais elle n’a jamais été séparée aussi longtemps des siens, ni quitté Bora Bora. Puis pour fermer cette boucle, les bras de Pépé viennent s’enrouler autour de ses épaules pour la serrer fort contre lui. « Hapao maitai ia oe, ta’u poehere » -Fais attention à toi, ma perle précieuse- Hekeani hoche la tête, étranglée par les sanglots qui remontent le long de sa gorge. Un mois sans Pépé, c’est l’épreuve qu’elle redoute, qui l’effraie. « Pépé, et si il y a un orage en France ? » Sa main serre sa chemise fleurie qu’il a sorti pour l’occasion : le premier départ de sa petite-fille. « Et si j’ai peur ? Et s’il m’arrive quelque chose ? » L’adolescente redevient en une fraction de seconde cette gamine qui avait peur de l’orage mais Pépé est là. Pépé passe sa main dans sa longue chevelure avant de la bercer. « E Hekeani oe. Eaha ia moe, i roto to oe mafatu » - Tu es Hekeani. N'oublie jamais ça dans ton coeur- Hekeani hoche la tête, grave ces paroles dans son cœur avant d’étreindre une dernière fois son Pépé qui passe une couronne de coquillage autour de son cou avant de la laisser partir, les yeux humides. Une fois dans l’avion qui décolle, l’adolescente admire les lagons turquoises de son île, la montagne Otemanu qui se dresse  face à elle. Silencieusement, elle leur dit au revoir. A dans un mois sans savoir qu’elle ne les reverra plus. Pépé, Mama, Heiterai, son cousin et sa belle île, non, elle ne les reverra plus.  
***
A peine atterrie, c'est le désenchantement brutal. L’illusion qui disparaît alors que les soit-disant pasteur retirent leur déguisement d’homme de foi et laissent voir leur vrai visage. Ils lui coupent sa longue chevelure et la jette avec d’autres filles de contrées éloignées dans une pièce sombre trop petite pour tout ce monde. « C’est moi qui vais m’occuper de toi désormais » Lui dit une brune avec un accent bien marqué avant de l’emporter avec d’autres filles dans un autre immeuble. Hekeani ne comprend pas bien ce qui se passe mais son enfer débute.


ORLANE

PARIS ; 2014 ; 18 ans
Orlane fixe ses chaînes reliées à son cou, emprisonnant ses poignets, creusant sa peau. Elle rêve qu’elles disparaissent, elle rêve de liberté, de la sienne. Faire tomber les murs de cette minuscule pièce où il n’y a qu’une petite fenêtre recouverte de papier journal, un matelas sale, aussi fin qu'une feuille de papier et un seau pour ses besoins, l’humiliant chaque jour un peu plus. Dans l’encolure où se trouvait une porte, c’est le néant, la privant d’intimité, la laissant sans arrêt à la merci des visites foudroyantes qui n’ont qu’un seul but : la briser. En parlant du loup, Carla apparaît dans l’embrasure et un frisson lui parcourt l’échine. « Agenouille-toi ! » Fière, Orlane se maintient debout, refusant de plier le genou. « Agenouille-toi ! » Lui hurle cette femme qui pourrait être sa mère, la faisait sursauter mais Orlane n’en démord pas « Non ! » Le visage de Carla se durcit alors que sa main saisit un bout de sa chaîne et la tire violemment pour se faire obéir, faisant tomber la jeune fille sur ses genoux portant les traces des visites des autres jours. « Tu as décidé de ne pas écouter aujourd’hui, Orlane ? » Son regard fixe les planches du parquet avec fureur. Orlane. C’est pas elle, c’est pas son prénom. Non. Non. Pas aujourd’hui. « ORLANE ! Je te parle ! » « Je ne suis pas Orlane ! » Un cri qui sort du cœur, du plus profond d’elle. Rugissement qui ne veut que dire la vérité, sa vérité à elle. Carla saisit la canne en bois et ce n’est jamais bon signe. Sa main vient saisir sa nuque pour l’étaler au sol sans douceur. « Quel ton prénom ? » « Hekeani. Je suis Hekeani Oriata Aotea » « NON ! » La canne s’abat brutalement sur le sol, la ratant de peu. « Quel est ton prénom ? » « Heke… » La canne lui coupe la parole alors que Carla relève son visage, enfonçant le bout de bois dans sa gorge. « Quel est ton prénom ? » « He… » Le bois s’enfonce un peu plus dans sa chair, lui coupant la respiration. Énième calvaire qui recommence, cauchemar sans fin. « Quel est ton prénom ? » Sa vue devient floue, les larmes lui montent aux cils et si le ciel l’entend, quelque part, qu’il lui vienne en aide. « Quel est ton prénom ?! » S’égosille Carla, tirant sur sa chaîne un peu plus, laissant la canne s’enfoncer davantage. Orlane sait quelle réponse donner mais le dire, c’est perdre. Le dire, c’est se trahir. Trahir pépé. Trahir l’héritage qui lui a été offert mais le choix, elle ne l’a pas. Elle ne l’a plus. « Or … » La jeune fille étouffe un sanglot comme elle peut. « …Lane » Carla lâche un peu de leste. « Je suis … Orlane Diaz » Murmure-t-elle, ses épaules se secouant. « Plus fort ! » « Je suis Orlane Diaz !! » Le parjure qui la fissure, ce mensonge qu’elle devient déformant toutes les vérités auxquelles elle veut encore croire. « Répète ! » «  Je suis Orlane Diaz » Crie-t-elle comme une supplication avant de s’effondrer en larmes. Carla range sa canne et se redresse, victorieuse à nouveau. « C’est bien, Orlane »  Avant de s’en aller, son bourreau retire un bout de scotch sur un pan du papier journal recouvrant la fenêtre, laissant un bout de ciel apparaître. Quelque centimètres à peine mais c'est beaucoup pour celle qui est tombée du ciel. Sa récompense pour s’être soumise. Alors Orlane pleure, pleure de tout son chagrin en fixant ce petit bout de ciel. Ce ciel qui n’a rien à voir avec celui de Bora Bora. Celui-là est gris, gris tristesse. Dans celui-là, le soleil n’apparaît jamais. Dans celui-là, les étoiles ne brillent plus. Celui-là ne l’aidera jamais « Ua rere te mau fetia » -Les étoiles se sont envolées- Et l’ont abandonné. Hekeani n'est plus Hekeani.




☽☽ Fais de moi ce que tu veux, prends tout ce qui t'intéresse. Je serai docile au bout de ma laisse. Je saurai caler mon pas sur le tien, n'importe quelle danse, je ferai ça si bien. De toute façon je n'entends pas la musique, fut-elle aussi forte que mille coups de trique. Tiens prends ma vie aussi ! Qu'est-ce que je pourrais bien en faire de ma vie ?



Dernière édition par Orlane Diaz le Lun 31 Déc 2018 - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Rizzo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Dorian Rizzo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4528-dorian-il-suffit-de-ne-pas-par http://www.ciao-vecchio.com/t4617-dorian-all-i-know-is-i-m-lost-without-you-i-m-not-gonna-lie
Faceclaim : Bryan Dechart ©art acide
Messages : 107 - Points : 288
Orlane + O vai to oe ioa ? Tumblr_inline_pfnkb9iujB1rifr4k_1280
Âge : trente-et-un hivers.
Métier : thérapeute du bien-être, spécialisé dans les massages du corps et visage. Il a également des compétences en esthétique (maquillage et épilation).
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:04 )
Nan mais sérieux ? Orlane + O vai to oe ioa ? 1125647845 T'as bien avancé en fait. Orlane + O vai to oe ioa ? 3407175773
A MOI. A MOI. A MOI.

Depuis le temps que je t'attends. Orlane + O vai to oe ioa ? 3407175773 AOUT OMG. AOUT.

Je vais te lire maintenant. Orlane + O vai to oe ioa ? 261764818


I keep trying to find my way but all I know is I'm lost without you. I keep trying to face the day I'm lost without you. How my ever gonna get rid of these blues. Baby I'm so lonely all the time. Everywhere I go I get so confused, you're the only thing that's on my mind. I'm lost without you.
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Declan O'Reilly
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © HOODWINK (vava) / Meelan crackships (sandrine)
Messages : 782 - Points : 1389
Orlane + O vai to oe ioa ? Tumblr_plg57b0O2Y1rry1nko4_r1_250
Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:13 )
Re bienvenue parmi nous avec cette demoiselle très attendu. Orlane + O vai to oe ioa ? 2567113648 Orlane + O vai to oe ioa ? 3350614100 Orlane + O vai to oe ioa ? 3878876281

C'est un peu un cadeau de Noël en retard ou alors un cadeau de fin d'année en avance. Orlane + O vai to oe ioa ? 1191703564 Orlane + O vai to oe ioa ? 2458541263 Orlane + O vai to oe ioa ? 1125647845

Bon courage pour la suite de ta fiche. Orlane + O vai to oe ioa ? 2167714111 Orlane + O vai to oe ioa ? 3407175773 Orlane + O vai to oe ioa ? 3697232556


Meena
The storm in my heart. the hurricane in my soul. the tsunami in my being. But I like these sensations.


Pour réchauffer Meena. Orlane + O vai to oe ioa ? 3203843487 Merci Sandrine. Orlane + O vai to oe ioa ? 3858275945 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
Robyn Gemini
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : avatar by sandrine la meilleure.
Je suis absent-e : jusqu'à ce que mon cerveau décide de remarcher (ce couillon là)
Messages : 632 - Points : 1997
Âge : .
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:16 )
Comment que je valide tous ces choix Orlane + O vai to oe ioa ? 3738687891 Orlane + O vai to oe ioa ? 3738687891 Orlane + O vai to oe ioa ? 3738687891 Le pseudo, l'avatar, le début de la fiche, bref absolument tout est parfait genre mama Orlane + O vai to oe ioa ? 4125685566
Je vais suivre ça de près parce que juste wow Orlane + O vai to oe ioa ? 772027906 Orlane + O vai to oe ioa ? 772027906
Rebienvenue chez toi Orlane + O vai to oe ioa ? 2925389477 Bon courage pour la fin de ta fiche Orlane + O vai to oe ioa ? 3858275945
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:21 )
Toi Orlane + O vai to oe ioa ? 895265198

Rebienvenue Orlane + O vai to oe ioa ? 4210718188
Bonne continuation pour ta fiche Orlane + O vai to oe ioa ? 3407175773

Giovanni aussi attend Orlane + O vai to oe ioa ? 2690143385 Orlane + O vai to oe ioa ? 3203671698
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6940 - Points : 3409
Orlane + O vai to oe ioa ? Tumblr_puo95edz7m1r9p3hpo4_400
Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:22 )
Re bienvenue Orlane + O vai to oe ioa ? 3407175773


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Anabela Laranjeira
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-anabela-laranjeira-le-coeur-du http://www.ciao-vecchio.com/t5760-anabela-laranjeira-je-reve-de-toi-parce-qu-il-n-y-a-que-toi#182110
Faceclaim : Amber Heard + © Schizophrenic + EXORDIUM. + padawan + «Everything I Need» par Skylar Grey
Messages : 3456 - Points : 6410
Orlane + O vai to oe ioa ? Ymbk
Âge : 33 ans, née à Lisbonne le 29.11.1986
Métier : sans emploi
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Sam 29 Déc 2018 - 23:38 )
REPIDOUM sur le forum ! Orlane + O vai to oe ioa ? Yaag Bon courage pour cette nouvelle fiche. Orlane + O vai to oe ioa ? 1993868421


FRANCIANA FOREVER ∞ Je sais qu'il y a de la douleur dans ton cœur, mais je voudrais que tu puisses voir ce que je vois. Chéri, tout ce que tu es, est tout ce dont j'ai besoin ; tu es tout pour moi. Chéri, chaque infime part de toi, de qui tu es censé être, est tout ce dont j'ai besoin, parce que tu as été fait pour moi.
«Everything I Need» par Skylar Grey
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Etiam Galliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
Faceclaim : Matthew Daddario, Wcstedrose (avatar) & Ashi/Tavia & Dy1 (gif)
Je suis absent-e : I’ll be back // 01/05/19
Messages : 1270 - Points : 580
Âge : 29 ans (18 avril 1989 à Naples)
Métier : Massothérapute en salon ou au domicile /Pseudo escorte, donneur d'orgasmes.
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Dim 30 Déc 2018 - 0:02 )
Rebienvenue parmi nous Orlane + O vai to oe ioa ? Herz
Revenir en haut Aller en bas
Ariane SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
Ariane Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4441-les-envies-avant-les-avis-aria http://www.ciao-vecchio.com/t4449-la-vie-est-plus-drole-quand-on-la-partage-avec-des-amis
Faceclaim : Dove Cameron (bone_echo)
Messages : 350 - Points : 878
Orlane + O vai to oe ioa ? ARIANE-1
Âge : 19 ans
Métier : Youtubeuse beauté
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le Dim 30 Déc 2018 - 11:11 )
Rebienvenue Orlane + O vai to oe ioa ? 3858275945




Tu fais partie de ma vie depuis un moment, j'ai bien cru que notre histoire n'aurait pas de suite. Mais avec ce déménagement, mes espoirs sont revenus. Et mon coeur bat toujours autant pour toi.
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Orlane + O vai to oe ioa ? Empty
Sujet: Re: Orlane + O vai to oe ioa ? ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Orlane + O vai to oe ioa ? -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant