Revenir en haut
Aller en bas


 

- Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bran Ainsworth10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Bran Ainsworth
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4683-before-i-save-someone-else-i-v http://www.ciao-vecchio.com/t4690-hearts-don-t-break-around-here
Faceclaim : max irons, witchling
Messages : 91 - Points : 218
Âge : trente-quatre ans
Métier : stunt man
Sujet: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 20:31 )
Just let me go in peace with all the things that i forgot to say racing through my mind and don't you bury me six feet under ground just burn my body in a box and let my ashes blow with the wind
BRAN AINSWORTH
scénario de Robyn Gemini
Identité : Certains le connaissent sous le nom de Zaccaria Bianchi, mais ça, c'était avant. C'était le nom qu'ils avaient décidés de lui donner pour lui faire appartenir à une famille fictive et lui faire oublier qu'en réalité, ceux qui étaient sensé l'aimer l'avaient abandonné. Ça sonnait tellement faux Zaccaria, ça lui donnait mal au coeur, mais il a fait avec jusqu'au jour ou il a décidé de tout plaquer et de partir se refaire une vie. Maintenant, c'est Bran Ainsworth. Sans raison particulière, juste parce qu'il a croisé un mec qui s'appelait Bran sur sa route, qu'il était sympathique et qu'il a trouvé que ça avait de la classe. Ainsworth, c'était pour s'éloigner de ce pays qui l'a vu naitre, pour se donner une toute autre identité. Et puis, il aurait bien aimé être british, avec l'accent qui va avec.

Naissance : Il ne sait pas. On lui a dit que c'était quelque part entre le mois de janvier et le mois de mars alors il a décidé que c'était le dix-sept février, parce que dix-sept, c'est son chiffre favori. Puis, avoir un jour de naissance, ça aide à passer outre le fait que, dès qu'on a pointé le bout de son nez, les parents ont décidés de ne pas nous garder. La seule chose dont il est certain, c'est qu'il a trente-quatre ans.

Origines :(origines, voire la nationalité) Enfant d'ailleurs, enfant d'ici. Il n'en a absolument aucune idée. Si on lui pose la question, maintenant, il dit que sa famille est anglaise, lui qui parle maintenant avec un petit accent british qu'il a développé après avoir passé quelques années en Angleterre. Sans doute a-t-il du sang italien qui coule dans ses veines, ce ne serait pas très surprenant, mais sa généalogie reste un mystère total.

Statut :Ne jamais s'attacher, ç'a toujours été son mot d'ordre. Les relations qu'il entretenait n'étaient jamais bien longues, pas le temps pour les sentiments. Puis, il y a eu celle qui s'est immiscé dans sa vie, qui la rendu cette maxime à laquelle il tenait désuète. Celle qui, pendant deux ans, aura su garder son attention, qui aura compté pour lui, réellement. Puis, elle est partie, le laissant seul avec son coeur brisé. Plus jamais.

Métier :Si certains savent déjà, dès leur plus jeune âge, le métier qu'ils désirent occuper, ce ne fut pas le cas de Bran. C'est même plutôt le métier qui l'a choisi. Son besoin de bouger, de dépenser de l'énergie l'a mené à pratiquer les arts martiaux pour la canaliser et, ses prouesses ne sont pas passées inaperçues, lui qui a ensuite trouvé du boulot comme cascadeur et doublure lors de tournages de films. Certes le métier comporte des risques, mais il vit pour le danger.

Argent :Il gagne sa vie, et même très bien. Il n'a absolument pas à se plaindre de l'aspect financier de sa vie. Certes, le boulot n'est pas fixe et certains mois, il se retrouve au chômage, mais il est prévoyant et s'assure de garder une portion de chacune de ses paies pour ces mois ou le travail ne coule pas à flot.

A Naples depuis :S'il y a passé toute son enfance, il a pourtant quitté la ville une fois adulte, voyageant pendant des années avant de se poser à Londres. Malgré qu'il ait longtemps dit avoir une aversion pour Naples parce qu'elle n'a pas été très tendre pour lui, le paysage napolitain lui manquait, la chaleur du peuple aussi. Il a donc remis les pieds en sol italien il y a presqu'un an maintenant.

Lorsque Bran se fixe un objectif, il est bien difficile de le faire dévier de sa trajectoire. Déterminé, il foncera tête baissée, aveuglément parfois, mais réussira toujours à atteindre le but qu'il s'est fixé. Certes, les risques qu'il prend pour parvenir à ses fins sont très peu souvent calculés, lui qui est impulsif et qui agit souvent par impulsion et instinct plutôt que de prendre des risques qui sont calculés. C'est d'ailleurs quelque chose que les gens qui travaillent avec lui tentent de lui apprendre, à ne pas accepter toute situation qui lui est proposée juste parce que ce sont ses patrons qui le lui demandent. Il lui faut calculer les risques qu'il encourt de faire telle ou telle cascade, parce que bien souvent, Bran s'est retrouvé, à la fin d'un tournage, à l'hôpital. Les fractures, fêlures et autres problèmes de santé du genre sont une longue liste dans son dossier médical, sa maladresse et sa distraction étant également la cause de certaines de ces blessures. Ayant grandi avec peu de moyens, Bran a rapidement appris à se débrouiller seul, à faire les choses par lui-même. C'est aptitudes lui ont été bien utiles lors de ses divers périples, ses escapades en terre inconnue, ces voyages étanchant sa soif de découvrir le monde. D'ailleurs, Bran est un homme très curieux. Il aime découvrir, que ce soit de nouvelles cultures, de noveaux plats ou encore faire de nouvelles rencontres. Amateur de l'inattendu et de tout ce qui est fou, il se retrouve bien souvent dans des situations impossibles. Quand bien même il peut être dans le pire des pétrins, il trouvera toujours une façon de rire de la situation. Peu sérieux la majeure partie du temps, il sait cependant être à son affaire lorsque la situation l'exige. Par contre, si on vient à le contredire, à le contrarier ou à s'en prendre aux gens auxquels il tient, si rares soient-ils, il ne lui faudra que quelques secondes pour voir rouge et pour s'emporter, des discussions triviales se terminant parfois avec les poings lorsqu'il est l'un des membres de la discussion. Il est également difficile pour lui d'accorder sa confiance en premier lieu, il est quasi-impossible de la récupérer une fois perdue. Terriblement orgueilleux, il a de la difficulté à pardonner lorsqu'on lui fait du mal et, avec une mémoire phénoménale, il se souvient longtemps des noms et des visages. D'ailleurs, s'il est distrait la plupart du temps, il a une cependant une mémoire phénoménale des visages, des noms et de certains détails qui échappent à l'attention de la plupart des gens. Que ce soit les cheveux coupés de quelques centimètres, un nouveau vêtement, une couleur de rouge à lèvre, il remarque ces choses et, parfois trop franc, il donnera son opinion qu'elle plaise ou non.

poids :
80 kg
alcool :
3 verre
cigarettes :
3 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
body in a box city and colour


Conclusion de ta vie Bran essaie de vivre une vie sans regrets. Il a réussi pour la plupart des aspects de sa vie. Il se donne à fond dans tout ce qu'il entreprend, fonce la tête baissée et vie au gré de ses humeurs, mais la seule chose qu'il regrette, c'est d'avoir été trop têtu pour admettre qu'il était amoureux. De l'avoir laissée filer entre ses doigts, elle, sa seule source de joie et de bonheur. Il a passé des mois à s'imaginer divers scénarios, à vivre en pensant à ce qui serait arrivé si... Il s'est torturé avant de finalement tourner la page, ne vivant plus qu'avec une amertume toujours là au fond de la gorge dès qu'il voit une femme qui lui ressemble un peu, qu'il entend une voix qui ressemble à la sienne.

(un) Bran se dit enfant du monde. Il d'ici et d'ailleurs, n'a pas encore eu de sentiment d'appartenance pour une ville ou un pays en particulier, quand bien même l'Angleterre a su laisser sa trace dans l'esprit de Bran. Il ne se considère pas plus italien qu'il pourrait se considérer canadien ou anglais. N'ayant aucune idée de ses origines, il a vu là l'occasion parfaite de vivre une vie sans attache, un peu à la manière des gitans et des bohémiens. Il va là ou le vent le mènent, là ou ses pas l'emportent sans jamais regarder derrière. Sa famille, ce sont les gens qu'il rencontre au cours de ses voyages, ceux avec qui il garde contact même après avoir quitté le pays. Certains disent qu'on ne choisit pas sa famille, mais Bran, il a ce luxe et sait bien en profier. (deux) Contrairement à d'autres enfants de l'orphelinat, Bran n'a jamais cherché à retrouver ses parents biologiques. Il n'a jamais eu cette obsession quant à savoir d'ou il venait. Ses parents l'ont abandonnés, c'est tout ce qu'il a besoin de savoir sur eux. Enfin, dire que la question ne lui a jamais traversé l'esprit serait de mentir. Évidemment, il a parfois rêvé à l'image parfaite qu'il se faisait de ses parents, mais rapidement il chassait ces songes de son esprit. Ils t'ont abandonnés, ne se sont pas intéressés à toi alors ils ne méritent pas que tu t'intéresses à eux. Après cet épisode de questionnement, ce fut terminé et plus jamais Bran n'a pensé à ses géniteurs. (trois) On l'a adopté plus d'une fois, mais toujours il reprenait le chemin de l'orphelinat. Que ce soit parce qu'on avait de la difficulté à gérer son comportement - il a toujours été légèrement hyperactif, ou encore parce qu'il avait commis une quelconque borde, lui qui n'hésitait pas à se battre avec le premier qui l'embêtait, il ne faisait jamais long feu dans ses familles d'accueil. C'est lorsque les Gianni l'ont renvoyé à l'orphelinat, la femme presque hystérique parce que le gamin avait brisé un vase - comme si elle n'en avait pas plus d'une dizaine chez elle et qu'elle ne pouvait pas le remplacer - qu'il a décidé de ne plus jamais s'attacher à personne. Ça lui brisait le coeur à chaque fois, Bran, d'entendre les propos que ses parents adoptifs tenaient sur lui. Ce n'était pas de sa faute s'il avait de l'énergie à revendre et qu'aucune famille n'avait réussi à la canaliser. (quatre) Il ne s'était autorisé de s'attacher à aucun enfant de l'orphelinat, Bran. Il savait qu'à tout moment, l'un d'entre eux pourrait être adopté et partir pour ne plus jamais revenir. Après tout, ils n'étaient pas tous aussi difficile niveau caractère que Bran pouvait l'être. Il y a eu cette exception à la règle, Robyn. Il n'a jamais cru aux contes de fées, aux histoires d'amour à l'eau de rose. De toute façon, un conte de fées aurait été bien improbable dans cet endroit lugubre qu'était l'orphelinat. Robyn, pendant des années, elle l'a intriguée, mais ce n'est qu'une fois qu'il eut quitté l'orphelinat qu'il s'autorisa à lui parler, à faire un premier pas vers elle. Il approchait les vingt-deux ans lorsqu'ils ont échanger un premier baiser, qu'il s'est permis de s'accrocher à elle. Vingt-et-un ans et c'était la première fois qu'il se donnait à une femme, enfin, presque femme. Vingt-et-un ans et il se sentait invincible. Alors il l'a revue, Robyn. Elle a partagé son lit à nouveau. Encore et encore. Il ne l'a jamais dit et ne l'avouera probablement jamais, mais il en est tombé amoureux, Bran. Sa première histoire d'amour, si on peu l'appeler ainsi. (cinq) C'est deux ans plus tard qu'il a du traverser sa première peine d'amour lorsque, du jour au lendemain, Robyn a cessé de lui donner des nouvelles, qu'il ne trouva plus sa trace. Elle avait déjà quitté l'orphelinat, ayant atteint les dix-huit ans, mais ne lui avait rien laissé comme indice de l'endroit ou elle pouvait se trouver. Vingt-trois ans, seul au milieu d'une ville qui n'avait jamais réellement été la sienne, son coeur brisé entre les mains. Plus jamais. (six) Vingt-quatre ans, le sac à dos sur les épaules, ses quelques possessions à l'intérieur, un peu d'argent en poche, il a entreprit le périple d'une vie. Il a voyagé, Bran, d'un pays à l'autre. Il a dormi sur des canapés peu confortables, sur le parquet d'un salon avec sa veste pour seul oreiller, logis qu'il avait obtenu en échange d'offrir quelques heures de travail par jour. Alors, en faisant de l'échange de services, il a réussi à visiter une grande partie de l'Europe, restant dans chaque pays de quelques mois à quelques années, l'Angleterre étant son plus long séjour, s'étalant sur quatre ans. (sept) C'est en Espagne qu'il a rencontré celui qui l'initiera aux arts martiaux. L'homme était propriétaire d'une ferme et, chaque matin, il était debout aux aurores. Pour une personne très peu matinale, Bran a appris à se lever en même temps que le soleil. Il a également appris la discipline avec cet homme. Après s'être assuré d'avoir nourri les animaux, c'était le temps pour une petite pause, là ou l'homme lui enseignait  tantôt le jiu-jitsu ou autre art martial, tantôt le tai chi. L'un pour l'inciter à dépenser son énergie, l'autre pour l'aider à se recentrer, à se concentrer sur une chose plutôt qu'à laisser son esprit vagabonder. Cette routine, de pratiquer les arts martiaux et la méditation le matin, il l'a conservée et, même s'il lui arrive de ne pas être aussi assidu qu'il le voudrait, il fait un effort et cela a un grand impact sur son comportement qu'il contrôle beaucoup mieux que lors qu'il était gamin.(huit) C'est trois mois après être arrivé en Angleterre, à Londres plus précisément, qu'il a obtenu son premier job. Il s'est défendu en pleine rue, utilisant les conseils que lui avait prodigué son mentor espagnol, se défendant d'une main de maitre, mettant au tapis son assaillant en quelques secondes seulement. C'est par le plus grand des hasards que le dirigeant d'une compagnie de stunt l'a remarqué et lui a proposé de lui faire passer un entretient d'embauche. N'ayant aucune expérience dans le domaine, ce fut plus ou moins une catastrophe, mais son talent a parlé pour lui, lui permettant de décrocher un emploi, son premier vrai emploi rémunéré. (neuf) Il a rencontré une fille, une femme plutôt, à Londres. Cheveux bruns chocolat, yeux noisettes, on pourrait presque s'y méprendre si l'on connaissait Robyn. Il semblerait qu'on a tous un sosie sur cette planète et Bran a trouvé celui de sa première flamme. Ridicule, il en convient, mais il s'est retrouvé à flirter avec elle un soir, accoudé au bar d'un pub. Elle lui a rendu la pareille. Une histoire de quelques soirs, rien de bien sérieux. Une présence réconfortante plus qu'autre chose, un corps pour réchauffer le sien. Peut-être était-ce aussi une tentative désespérée de retrouver ce qu'il a perdu des années plus tôt. Sans doute ça plus que n'importe quoi d'autre. Mais elle n'était pas Robyn. Qu'importe qui elles étaient, celles qui passeraient entre ses bras ne seraient jamais Robyn, quand bien même elles essaieraient. (dix) C'est en enfilant son jeans qu'il lui a lancé la bombe. [color-steelblue]C'est terminé.[/color] Encore à ce jour, il ne sait pas si elle s'imaginait une histoire à long terme avec lui, si la nouvelle lui a brisé le coeur. Dans tous les cas, elle n'a rien laissé paraitre si elle s'était imaginé plus que ce qu'ils partageaient, soit un verre et un lit de temps à autre. Je rentre chez moi. Comme si ça existait pour lui, chez moi. Le lendemain, il pliait bagages et a pris le premier vol pour l'Italie, inspirant profondément lorsqu'il sortit de l'aéroport, une vague de soulagement, presque que ce sentiment de se retrouver en terrain connu. Après avoir passé des années à errer, à jouer les gitans, peut-être qu'il était temps de se poser, de cesser de vouloir jouer les grands enfants et d'éviter les responsabilités, cesser de s'enfuir, de s'éloigner d'un passé trop douloureux pour l'affronter. (onze) Peu friand de desserts, il préfère largement le salé au sucré. Donnez lui des bonbons, ils resteront dans son placard une année entière. Donnez lui un sac de chips par contre, il pourra le terminer en deux jours, s'il se restreint. (douze) S'il n'est pas très dessert, il ne dit cependant jamais non à une bonne gelato. Sa favorite est celle au limoncello. (treize) Pas très fan de technologie, il trouve ridicule de devoir obligatoirement posséder un téléphone intelligent. Il est sur Instagram parce qu'une amie lui avait créer un compte, mais il l'utilise peu. Les photos qu'il y poste sont d'ailleurs bien rarement des photos de sa propre personne. Il y met plutôt des clichés de paysages magnifiques qu'il a vu au cours de sa vie, préférant de loin capturer des sentiments, des sensations plutôt que des choses. Le matériel ne l'intéresse que très peu, sans doute parce que, de toute façon, il n'a jamais possédé grand choses.  (quatorze) Le seul objet auquel il tient particulièrement est son appareil photo polaroid. Un vieil appareil, pas ces nouveaux joujous. Non, ce truc acheté dans une brocante quelque part entre Valence et Barcelone. Il chéri ces photos croquées sur le vif de ses rencontes, de ces moments qu'il tenait absolument à immortaliser. Il s'est fait un petit album photo qu'il cache dans son appartement, s'assurant que personne ne puisse lui subtiliser. (quinze) Il a récemment adopté un chien, une petite bête qui l'a suivi une journée entière alors qu'il se promenait dans la ville et se plaisait à redécouvrir la ville. Voyant bien que l'animal n'avait pas de collier, qu'il avait été abandonné, il s'en est occupé pendant une semaine, le temps qu'il puisse placer une annonce dans les rues de la ville, sur des babillards, dans les journaux, que ses amis postent sur les réseaux sociaux. Après une semaine sans nouvelle, il a décidé de l'adopter, Guizmo devenant alors son nouveau compagnon de vie.
ton groupe :TIRAMISU ton avatar :max irons


pseudo, prénom :marie.combien de bougies ?vingt-cinq.d'où viens-tu ?canada.comment t'as atterri ici ?bazzart.




Dernière édition par Bran Ainsworth le Jeu 3 Jan 2019 - 1:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elya Galluci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elya Galluci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4570p10-i-see-signs-now-all-the-tim http://www.ciao-vecchio.com/t4571-if-you-had-a-friend-you-knew-you-d-never-see-again-what-would-you-say-elya#144792
Faceclaim : Danneel Harris Ackles @cosmic light.
Messages : 496 - Points : 751

Âge : trente quatre ans
Métier : ancienne mannequin internationale, maman d'une ado de seize ans qu'elle a adopté très jeune
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 20:59 )
Bienvenu parmi nous
J'aime beaucoup ton choix d'avatar !
Bon courage pour ta fiche



(elyarachelgalluci) I am brave, I am bruised, I am who I'm meant to be, this is me. Look out 'cause here I come and I'm marching on to the beat I drum. I'm not scared to be seen, I make no apologies, this is me
Revenir en haut Aller en bas
Celian Andrei10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Celian Andrei
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3187-celian-le-monde-est-plein-de-c http://www.ciao-vecchio.com/t3233-celian-l-extraordinaire-est-une-chose-le-mystere-en-est-une-autre
Faceclaim : Benedict Cumberbatch + © Miserunttumblr + © Sherlollyressources + © Mioune
Messages : 297 - Points : 784

Âge : 37 ans à boire du thé à 17h précises (24/12/1981)
Métier : Directeur d'un laboratoire de recherches pharmaceutiques. C'est son hommage personnel et caché à son paternel dévoré par la maladie
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:01 )
Bienvenue à toi & bonne rédaction de fiche ! .



Crois-moi, c'est un serment que je te fais pour l'éternité. Qu'importe les fleurs, les témoins. Mon coeur n'en pas a besoin. Ce que je vais dire n'aura jamais été dit qu'à toi. Ce n'est pas un engagement que je fais, c'est un vrai serment.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6791 - Points : 3025

Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:06 )
Bienvenue


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Anabela Laranjeira
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-anabela-laranjeira-le-coeur-du http://www.ciao-vecchio.com/t3885-anabela-laranjeira-miss-atomic-bomb#125671
Faceclaim : AMBER LAURA HEARD ©- CELTICADDICTION + PADAWAN (LILAS CHÉRIE AKA MA CHOUQUETTE D'AMOUR)
Messages : 3025 - Points : 5446

Âge : Cela fait 32 années que je vois le soleil se lever, puis je suis née à Lisbonne, le 29.11.1986.
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:29 )
Bienvenue sur Ciao Vecchio @Bran Ainsworth ! J'aime beaucoup Max Irons moi aussi, il a une belle gueule comme on dit. Bon courage pour la rédaction de ta fiche de présentation.


franciana forever
✰✰ JE NE SAIS PAS CE QUE J'AI PU FAIRE D'AUSSI BON ET BEAU DANS MA VIE, POUR QUE L'ON METTE SUR MON CHEMIN CET HOMME DONT JE SUIS ÉPERDUMENT TOMBÉE AMOUREUSE : MON FRANCESCO SANS TOTTI. ✰✰


Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Schizophrenic
Messages : 11714 - Points : 8973

Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:37 )
@Bran Ainsworth Re bienvenue par ici et je suis ravie de te voir avec ce personnage. Tu verras, Robyn est juste adorable. Tu vas te plaire avec ce rôle !


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
Robyn Gemini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©havana. (ava) tumblr (gifs)
Je suis absent-e : jusqu'à ce que mon cerveau décide de remarcher (ce couillon là)
Messages : 629 - Points : 1994

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:40 )
*pousse tout le monde*

MON MIEEEEEEEEEEEEEN
Je l'ai déjà dit sur le scénario, mais je le redis ici Merci merci merci merci de prendre mon scénario, je suis beaucoup trop contente de le voir tenté
Et puis comme déjà dit, t'es beau comme un coeur Je suis archi fan du pseudo choisi (j'avoue que ça fait so british ) Et puis ça va à merveille à Max

Bref vraiment trop trop trop contente En plus j'aime déjà ce que je lis sur le monsieur, alors hâte de découvrir la suite
Bienvenue officiellement parmi nous Bon courage pour ta fiche
Et puis comme dit aussi, si tu as la moindre question hésite pas Je suis une grande fan des mp's alors

cadeau de bienvenue:
 


tell me how's it feel sitting up there. feeling so high but too far away to hold me. you know i'm the one who put you up there. name in the sky. does it ever get lonely ? thinking you could live without me. baby, i'm the one who put you up there. i don't know why.


sandrine c'est la meilleure :
 
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Declan O'Reilly
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
Faceclaim : Vinnie Woolston © lux aeterna (vava)
Messages : 588 - Points : 902

Âge : 31 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 21:55 )
Bienvenue ou plutôt re bienvenue.

Et superbe choix tu fais une heureuse et tu vas bien t'éclater avec.

Bon courage pour ta fiche et on va devoir se trouver un petit lien avec Declan qui connait la belle et avec Luna qui a été à orphelinat.


Meena
The storm in my heart. the hurricane in my soul. the tsunami in my being. But I like these sensations.


Pour réchauffer Meena. Merci Sandrine. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Bran Ainsworth10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Bran Ainsworth
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4683-before-i-save-someone-else-i-v http://www.ciao-vecchio.com/t4690-hearts-don-t-break-around-here
Faceclaim : max irons, witchling
Messages : 91 - Points : 218
Âge : trente-quatre ans
Métier : stunt man
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 22:02 )
merci à vous tous
ravie de voir que max plait comme choix d'avatar.

@robyn gemini mademoiselle serait-elle possessive? j'aime ravie de te voir aussi heureuse de mon arrivée et que ce que j'ai écrit pour le moment te plaise
quel beau cadeau de bienvenue
je n'hésiterai pas à la moindre question.

@declan o'reilly merci ce sera avec plaisir pour un lien. si tu veux, on peut même en discuter de ce pas par mp.
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
Robyn Gemini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©havana. (ava) tumblr (gifs)
Je suis absent-e : jusqu'à ce que mon cerveau décide de remarcher (ce couillon là)
Messages : 629 - Points : 1994

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le Mer 2 Jan 2019 - 22:03 )
Moi, possessive ? Je vois pas de quoi tu parles
bon peut-être juste un petit peu - beaucoup -


tell me how's it feel sitting up there. feeling so high but too far away to hold me. you know i'm the one who put you up there. name in the sky. does it ever get lonely ? thinking you could live without me. baby, i'm the one who put you up there. i don't know why.


sandrine c'est la meilleure :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Bran -- before i save someone else, i've got to save myself -- -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant