Revenir en haut
Aller en bas


 

- GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Graziella Casabelle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4724-graziella-casabelle-et-j-voudr http://www.ciao-vecchio.com/t4726-graziella-casabelle-can-you-read-my-mind#149207
ID : LOUISE
Faceclaim : TERESA PALMER + © - TEARSFLIGHT (AVATAR) + ASTRA (CODE SIGNATURE) + BE OK D'INGRID MICHAELSON (TEXTE SIGNATURE)
Multi-comptes : ANABELA LA LAPINE
Messages : 1820 - Points : 3642

Âge : 32 ANS + NÉE À FLORENCE LE 21.08.1986.
Métier : SECRÉTAIRE PERSONNELLE DE MONSIEUR FRANCESCO SPINOZA.
Sujet: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 4:50 )
J'pourrais m'tatouer notre histoire sur le bras Me mettre dans de beaux draps si t'es avec moi C'est toi dans ce monde de fous Je l'sais c'est tout
Graziella Casabelle
rôle inventé
Identité :Graziella Casabelle. Mes collègues et ami(e)s, ainsi que ma famille me surnomment Grazie ou Grazia, alors que mon père me surnommait Ella. Il était le seul à me donner ce joli surnom, sans doute parce que nous avions un lien bien particulier, puis aussi parce que sa mère se nommait Ella.

Naissance :En cette année 2019, je fêterais mes 33 ans. Je suis née à la capitale de la Toscane : Florence, le 21 août de l'année 1986.

Origines :Ma grand-mère paternelle était irlandaise, mon grand-père paternel italien, alors que du côté de ma mère, mes grands-parents sont italiens. Je me considère donc comme Italienne ainsi qu'Irlandaise, un peu, comme le disait mon défunt père.

Statut :Anciennement mariée, je suis au jour d'aujourd'hui célibataire. Peu de personnes savent que je l'ai été, puisque c'est un détail de ma vie que je préfère garder pour moi. En ai-je honte ? Oui et non, j'aimerais parfois l'oublier. Autrement, je suis hétérosexuelle, aimant les bras musclés des hommes, les barbes de trois jours et les mains entreprenantes.

Métier :Aimant travailler pour des hommes d'affaires, je suis actuellement la secrétaire personnelle de monsieur Francesco Spinoza, PDG de la SSEN. Je l'ajoute toujours, lorsque l'on me demande ce que je fais dans la vie, parce que je trouve cela amusant et impressionnant, il faut bien l'admettre.

Argent :Financièrement parlant, je peux affirmer ne pas avoir à me plaindre. Malgré tout, je suis en permanence en train de faire mes comptes, sans doute parce que mes parents achetaient à profusion, sans se soucier de savoir s'ils avaient l'argent, ce qui a été très embêtant pour eux durant un temps. D'ailleurs, lorsque j'ai eu mon tout premier travail, je donnais une bonne partie de mon argent à mon père, pour l'aider à payer certaines choses dans le dos du restant de notre famille.

A Naples depuis :Comme le dit la chanson "ça s'en va et ça revient" ! J'ai résidé à Naples durant un temps, après avoir quitté Florence, pour finalement rejoindre l'Irlande, cela durant quatre ans, puis je suis retournée à Florence, avant de revenir à Naples et j'y réside, j'y suis à présent bien installée depuis six grosses bonnes années.

Sociable ✩ énigmatique ✩ mystérieuse ✩ douce mais sauvage ✩ travailleuse acharnée ✩ passionnée ✩ patiente ✩ à l'écoute ✩ empathique ✩ fragile ✩ parfois maladroite ✩ sérieuse au travail ✩ souvent enfantine ✩ rieuse ✩ bon publique même ✩ gentille ✩ décomplexée ✩ fêtarde ✩ économe ✩ perfectionniste ✩ maniaque ✩ charmante.

poids :
58 kg
alcool :
2 ou 3 verres
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Somewhere Only We Know version GLEE / titre original par KEANE


Conclusion de ta vie Je pense être plus stable que durant un temps. Ancienne nomade, changeant assez souvent de ville afin d'y résider, je suis aujourd'hui certaine de vouloir repartir de zéro - si je puis dire - en restant à Naples pour de très nombreuses années, j'espère. Ai-je des regrets quant à ce qui a pu se produire dans mon passé ? Oui. J'ai vécu des instants compliqués et j'essaye d'oublier, ou du moins, d'avancer. Suis-je accomplie dans mon travail ? J'essaye, j'espère, j'y crois. Mon poste actuel me plaît, puis je connais, ayant déjà travaillé pour de nombreux hommes d'affaires. Suis-je plus posée à présent ? Oui. À Naples, au jour d'aujourd'hui, je pense que je peux affirmer avoir trouvé un nouveau rythme de vie, bien plus calme, bien plus paisible. Suis-je une autre femme ? J'aimerais le croire, véritablement.

(un) C'est l'histoire la plus vieille du monde. Un homme et une femme se rencontrent et tombent amoureux. C'est ce qui s'est passé entre mes parents, le fait est que ma mère avait soif de liberté, ayant de nombreux amants, mais mon père ne le savait pas encore. Lorsqu'il l'a appris, il était dans une colère si grande, qu'il avait quitté ma mère et lorsqu'elle lui a annoncé qu'elle était enceinte, il a décidé de revenir près d'elle. Pourquoi ? Parce qu'il ne désirait pas qu'elle élève un enfant seule, puis, il pouvait être le sien et il lui a même fait la promesse de l'aimer comme s'il était certain qu'il soit de lui. Il l'aimait et il se refusait de couper les ponts, de l'oublier. Elle était l'amour de sa vie, et même s'il doutait parfois de cette réciprocité, ma mère savait le rassurer. Ce n'est pas qu'elle ne l'aimait pas, c'est seulement qu'elle était ainsi, pour des raisons qui lui sont toujours inconnues, mais au jour d'aujourd'hui, elle le regrette amèrement.
(deux) Accouchée en août semblait bien difficile pour ma mère à cause de la chaleur et du fait que j'étais sa première enfant. Paniquée, elle se montrait d'une fragilité que mon père ne connaissait pas, mais elle pouvait se reposer sur lui : il était son roc. Lorsque j'ai vu le jour, le vingt et un août de l'année 1986, en pleine après midi, mes deux parents ont pleuré de joie. Ils étaient heureux et follement amoureux, plus que jamais auparavant. M'avoir les a soudés et ma mère a cessé de voir ailleurs, du moins, jusqu'à mes dix ans.
(trois) Poupée blonde aux grands yeux bleus qui pétillent, je pose des questions sur tout ce qui se trouve dans mon champ de vision. Comment ça marche les voitures, le four à micro-ondes, tout y passe et mon père essaye de tenir le rythme. Ma mère semble plus agacer, mais cela m'importe peu puisque déjà, j'ai un lien plus particulier avec mon père. On dit toujours « fille à papa » et cette expression se confirme dans notre cas. Lorsque ma mère ne veut pas sortir, c'est moi qui l'accompagne et nous passons des heures durant ensemble, à nous promener, où encore à faire les courses et d'autres choses encore.
(quatre) Petite, enfant, dès que je pointe mon doigt sur un objet ou autre, mon père ne se pose aucune question et sans même que j'en fasse la demande, il me l'offre. Je ne manque de rien, je n'ai même pas à ouvrir la bouche que je possède déjà tout ce que je désire. Le fait est que mes parents ne roulent pas sur l'or, mais durant l'enfance, je n'ai pas conscience de tout cela.
(cinq) Mes parents désirent m'offrir le monde, ne me donnant aucune limite, aucune règle, aucune punition. Je suis libre d'agir comme je le souhaite, et même si certaines personnes peuvent penser que ce n'est pas ainsi que l'on élève des enfants, je pense m'en être très bien sortie. Il faut croire que mettre des règles en place n'est pas une excellente solution, puisqu'évidemment, on a envie de les transgresser. C'est ainsi que je le vois de mon côté, en grandissant, en analysant les liens qu'unissent mes amis avec leurs familles.
(six) À dix ans, j'apprends la grossesse de ma mère d'une drôle de façon. Étant dans ma chambre, alors que je suis censée dormir, je me réveille, ayant une envie pressante. Me levant, ouvrant la porte de ma chambre, j'entends une discussion animée entre mes parents. Se disputant en faisant le moins de bruit possible, ma mère annonce sa deuxième grossesse à mon père, alors que cela fait un moment qu'ils n'ont pas eu de relations intimes. Choqué, se sentant trahi, mon père semble se décomposer et finalement, il prend sa veste et quitte la maison. Le voyant faire, je me précipite à sa poursuite, seulement, ma mère me retient. Elle me promet que mon père va revenir, m'annonçant qu'il le fait toujours et que je n'ai pas à m'inquiéter et qu'il faut que j'aille me coucher. Elle m'assure que demain matin tout sera oublier et que papa sera à la maison, dans la cuisine, me préparant mon petit-déjeuner.
(sept) « Je t'aime moi non plus. » Papa est effectivement revenu, le fait est qu'il semble bien malheureux, ce qui peut se comprendre. Aux yeux de tous, de mes grands-parents, le second enfant qui va pointer le bout de son nez est bien évidemment de papa. Il est hors de questions d'apprendre à tous que madame Casabelle a été infidèle, d'autant qu'ils se sont mariés après ma venue au monde, ce qui a déjà choqué mes grands-parents paternels.
(huit) Je suis heureuse et impatiente d'avoir un petit frère ou une petite sœur. Je ne sais pour quelles raisons mes parents ne désirent pas savoir avant le jour « J » de quel sexe va être leur second enfant, le fait est que moi, du haut de mes dix ans, je désire savoir. J'interroge donc mes grands-parents, qui eux, ne sont pas choqués plus que cela, mais ils comprennent mon impatience. Neuf mois, ça me semble très long, mais très sincèrement, ça l'a été bien moins que je ne l'aurais imaginé. C'est lorsque je dors à poings fermé que je perçois les cris de ma mère. Elle se tord de douleur, ayant des contractions et c'est une ambulance qui vient la chercher. Papa prend la voiture afin que je les accompagne et au petit matin, j'apprends que j'ai un adorable frère.
(neuf) Je suis heureuse et mes grosses billes scintillent de mille feux, seulement, ce n'est pas le cas de notre père. Plus le temps passe, plus j'ai la sensation que le poids du monde devient un peu plus lourd chaque jour sur ses épaules. Il travaille en permanence, même les week-ends et c'est toujours exténué qu'il rentre à la maison, alors que notre mère s'occupe de tout, avec mon aide. Je voudrais voir mon père comme je le voyais plus jeune, avec un beau sourire et le regard empli de malices, mais cette « expression » sur son visage est à jamais révolu.
(dix) C'est à seize ans que je m'inquiète très sincèrement pour mon jeune frère. Mangeant peu, trop renfermé, le temps passe et son état devient de plus en plus alarmant. Nos parents s'en rendent compte et après de nombreuses visites chez notre médecin de famille, le docteur explique à nos parents qu'il doit passer des examens complémentaires. Sentant une boule d'angoisse gagner mon ventre, je prie chaque jour Dieu pour que mon frère aille mieux quand, soudain, le couperet tombe. Mon petit frère souffre d'une maladie sévère, qui malheureusement l'emportera en une année seulement.
(onze) C'est lors de cette épreuve que je comprends que je dois m'en sortir, que je dois soutenir mes parents. Auparavant peu impliquée dans mes études, je deviens soudainement une élève studieuse et il faut croire que je retiens facilement et que j'apprends vite. Mes professeurs sont surpris par ce changement, mais également mes parents. Bien sûr, mon père m'encourage à continuer, m'avouant que gagner sa vie est une tâche très difficile, plus difficile qu'on ne peut l'imaginer. Il veut que je sois à l'abri de tout problème possible et chaque jour, il me motive afin que je me donne à fond dans mes longues journées passée sur les chaises dans les salles de classe.
(douze) Avec tout ce qu'il s'est passé dans ma vie, les tromperies de ma mère, la maladie et le décès de mon frère, je reste accrocher au mien, seulement, je me demande souvent comment je vais tenir. C'est donc après l'obtention de mon diplôme que je m'éloigne de Florence, pour me rendre à Naples où je commence de petits boulots à côté des études. Quand je gagne de l'argent, j'en envoie une grande partie à mes parents, ou alors je leur donne en main propre à Florence lorsque je suis en vacances. Malgré tout ce que je peux fournir à mon père, il me demande chaque mois de lui en envoyer encore et encore, répétant inlassablement qu'il ne s'agit que de prêts, ce qui n'est définitivement pas le cas, puisque je n'en revois jamais la couleur. Je ne lui en veux pas, ni même à ma mère, puisque je considère leur devoir tout, étant donné qu'ils sont mes parents.
(treize) Lorsque j'apprends par mon père que sa mère est souffrante, il me demande à la suite de notre conversation une faveur. Il désire que j'aille lui rendre visite, ne pouvant pas manquer la moindre journée de travail et comme toujours, je m'exécute pour les miens. Une fois en Irlande, je me perfectionne et je deviens rapidement bilingue, mais cela ne compte pas. Lorsque je me rends à l'hôpital pour accompagner ma grand-mère, je comprends rapidement qu'elle souffre d'une terrible maladie, celle nommée : Alzheimer. C'est attristé que je l'annonce à mon père qui a la sensation de perdre pied. Souffrant, rendant tous les matins sans quoi que ce soit dans le ventre, il refuse toutefois d'être mis sous médications pour soigner une dépression légitime. Il se dit plus fort que sa maladie et c'est ainsi qu'il continue d'avancer, pour ma mère et moi.
(quatorze) En Irlande, je rencontre un homme qui me plaît immédiatement. C'est à l'image d'un coup de foudre, seulement, à l'époque, je ne me rends pas compte que cela n'est absolument pas réciproque. Avec du recul, lorsque j'y repense, je me rends compte qu'il me courtisait uniquement parce que l'on me considérait comme la plus belle femme de la ville et sotte, amoureuse de l'amour, je tombe dans ses filets. Il dit m'aimer, m'offre des présents, me donne de l'argent que j'envoie immédiatement à mes parents. Il m'offre « une vie de rêve » comme il aime l'affirmer et, après seulement six mois de relation amoureuse, il me demande ma main. Pensant être dans un conte de fées, je lui réponds « OUI », pensant être heureuse et amoureuse pour toujours. Je me répète sans cesse : « Ils vécurent heureux et eurent des enfants », mais cela n'arrivera pas. C'est après deux années et demi de mariage que j'apprends qu'il me trompe, avec une amie proche que je me suis faite en Irlande. Malheureuse, le cœur brisé, je ne désire qu'une seule et unique chose : le punir. Demandant le divorce, je désire le saigner pour qu'il souffre et c'est avec un avocat de renom que je m'engage dans un combat qui durera malheureusement une bonne année.
(quinze) Libéré, délivré de mon mariage, ma grand-mère paternelle décède malheureusement. C'est après ses funérailles en Irlande que je retourne vivre à Florence, suivant mes parents. Le fait est que je ne suis pas heureuse dans ma ville natale. Je m'accomplis dans mon travail, consacrant tout mon temps à ce que me demandent mes patrons, je sors également avec mes amis, mais je sais ne pas avoir ma place ici, dans cette ville pourtant magnifique. Je désire autre chose, puis, mon père me redemande de l'argent encore et encore, ce qui me donne envie de fuir tout bonnement. C'est par ailleurs ce que je fais, retrouvant Naples où je me sentais bien autrefois et cela redevient le cas. Le fait est que j'ai dû mettre ma vie à Naples entre parenthèses, laissant mon travail pour retourner auprès de mes parents puisque l'on apprend que mon père est malade. Après des semaines interminables, les médecins nous informent qu'il souffre d'un cancer que l'on ne sait pas soigner : un myélome. Ayant des trous dans les os, le fragilisant énormément, c'est après une petite année qu'il décède également, rejoignant son fils parti bien trop tôt ainsi que sa mère. Avec du recul, je me rends compte qu'il valait mieux qu'il parte rapidement, ce qui est arrivé pour ne pas souffrir davantage.
(seize) Je ne supporte pas de rester dans cette ville où mon père est décédée, ce qui est également le cas de ma mère puisqu'elle désire venir à Naples. Bien sûr, elle ne me prive pas de mon indépendance, puisque nous ne partageons pas le même toit, le fait est que le décès de mon père nous a rapproché. Chaque dimanche, je déjeune et dîne avec ma mère, lui racontant en détail ce que j'ai fait durant ma semaine de travail et elle devient presque « une très bonne amie », si je puis m'exprimer ainsi. Avec ma mère nous désirons toutes deux être heureuse et c'est soudée que nous essayons d'y parvenir.
(dix-sept) Vivant à Naples, aucun de mes amis que je me suis faits ne connaît ce passage où je me suis mariée. À vrai dire, je garde de nombreuses choses sous silence, comme dans toutes les familles, du moins, c'est ce que je suppose pour me rassurer. J'aide financièrement ma mère, bien que cela soit moindre qu'auparavant, puis, à mon sens, c'est tout à fait normal, puisqu'elle m'a nourri et chéri, même si cela a mis du temps. Ayant un poste que je considère assez important puisque je suis la secrétaire personnelle de monsieur Spinoza, je peux me permettre de lui offrir des présents durant l'année, afin de lui faire plaisir. Je suis heureuse et épanouie dans ce travail, que j'espère garder durant de très très très longues années.
(dix-huit) Célibataire, je ne désire plus m'attacher, ni m'engager dans la moindre relation. Mon divorce m'a refroidi, véritablement, et de ce fait, je préfère profiter de la vie, faisant la fête jusqu'à pas d'heure, mais SURTOUT, je refuse de tomber amoureuse de nouveau.
ton groupe :TIRAMISUton avatar :TERESA PALMER


pseudo, prénom :LOUISEcombien de bougies ?27 BOUGIESd'où viens-tu ?FRANCEcomment t'as atterri ici ?TOP SITE TOP 5O RPG





i just want to be ok
open me up and you will see i'm a gallery of broken hearts i'm beyond repair, let me be and give me back my broken parts... i just want to feel today, feel today, feel today i just want to feel something today i just want to know today, know today, know today know that maybe i will be ok


Dernière édition par Graziella Casabelle le Mer 9 Jan 2019 - 17:07, édité 34 fois
Revenir en haut Aller en bas
Declan O'Reilly10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4363-ames-sensibles-s-abstenir http://www.ciao-vecchio.com/t4368-le-connard-de-service-a-votre-service#139421
ID : sweety / nath
Faceclaim : Vinnie Woolston © Dante d'amour
Multi-comptes : Augusto Rinaldi & Safiya Rahotep & Luna Primavera
Messages : 265 - Points : 403

Âge : 30 ans né le 17/02/1988 à Dublin
Métier : Agent animalier au zoo Di Napoli
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 8:54 )
Re bienvenue et bon courage pour ce changement de personnage.


bad boy
The violence comes of many manners. She can be physical and moral. And in both cases, she is quite so much devastating.
Revenir en haut Aller en bas
Robyn GeminiToujours frais après un litre de café
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4329-robyn-perfect-paradise-tearing http://www.ciao-vecchio.com/t4352-robyn-touch-my-tears-with-your-lips
ID : la marmotte — drvgns. aka laurie.
Faceclaim : phoebe bae tonkin ©dublin (ava) tumblr (gifs)
Messages : 494 - Points : 1585

Âge : vingt-neuf années à imploser, à exploser. à vivre dans le corps d'une autre. vingt-neuf années à se demander pourquoi. vingt-neuf années que son coeur bat dans la survie. (24/05)
Métier : elle joue de ses doigts sur les platines. à composer ses créations la journée avant d'enflammer le dancefloor à la nuit tombée. dj incommensurable au caruso club.
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 9:14 )
Rebienvenue parmi nous Bonne chance pour ta fiche et ce nouveau personnage


tell me how's it feel sitting up there. feeling so high but too far away to hold me. you know i'm the one who put you up there. name in the sky. does it ever get lonely ? thinking you could live without me. baby, i'm the one who put you up there. i don't know why.


sandrine c'est la meilleure :
 
Revenir en haut Aller en bas
Tobias SpilsburyLe vin est un puissant lubrifiant social
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t545-i-may-be-drunk-miss-but- http://www.ciao-vecchio.com/t587-tobias-and-it-left-me-to-wonder-if-people-ever-know-each-other
ID : Sharky // Ingrid
Faceclaim : Eddie Redmayne ©RQ
Multi-comptes : Vera, Vittoria, Ban-Ryu et Ishbel
Messages : 567 - Points : 1500

Âge : 36 ans
Métier : Historien et Conservateur au Musée Nationale d'Archéologie.
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 10:05 )
Re-Bienvenue petit chat


L'agréable sentiment d'avoir quelque chose à faire, un but à poursuivre.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ID : Pretity
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Ordinn
Messages : 646 - Points : 827

Âge : 31 ans
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 10:12 )
Rebienvenue ma belle !

Réserves moi un lien



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
Graziella Casabelle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4724-graziella-casabelle-et-j-voudr http://www.ciao-vecchio.com/t4726-graziella-casabelle-can-you-read-my-mind#149207
ID : LOUISE
Faceclaim : TERESA PALMER + © - TEARSFLIGHT (AVATAR) + ASTRA (CODE SIGNATURE) + BE OK D'INGRID MICHAELSON (TEXTE SIGNATURE)
Multi-comptes : ANABELA LA LAPINE
Messages : 1820 - Points : 3642

Âge : 32 ANS + NÉE À FLORENCE LE 21.08.1986.
Métier : SECRÉTAIRE PERSONNELLE DE MONSIEUR FRANCESCO SPINOZA.
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 10:21 )
Merci vous quatre, vous êtes adorables. Jolie fée bleue, avec plaisir pour un lien ensemble.



i just want to be ok
open me up and you will see i'm a gallery of broken hearts i'm beyond repair, let me be and give me back my broken parts... i just want to feel today, feel today, feel today i just want to feel something today i just want to know today, know today, know today know that maybe i will be ok
Revenir en haut Aller en bas
Ariane SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4441-les-envies-avant-les-avis-aria http://www.ciao-vecchio.com/t4449-la-vie-est-plus-drole-quand-on-la-partage-avec-des-amis
ID : Nilema
Faceclaim : Dove Cameron (celska)
Messages : 182 - Points : 290

Âge : 19 ans
Métier : Youtubeuse beauté
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 11:58 )
Re-bienveneu sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Graziella Casabelle10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4724-graziella-casabelle-et-j-voudr http://www.ciao-vecchio.com/t4726-graziella-casabelle-can-you-read-my-mind#149207
ID : LOUISE
Faceclaim : TERESA PALMER + © - TEARSFLIGHT (AVATAR) + ASTRA (CODE SIGNATURE) + BE OK D'INGRID MICHAELSON (TEXTE SIGNATURE)
Multi-comptes : ANABELA LA LAPINE
Messages : 1820 - Points : 3642

Âge : 32 ANS + NÉE À FLORENCE LE 21.08.1986.
Métier : SECRÉTAIRE PERSONNELLE DE MONSIEUR FRANCESCO SPINOZA.
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mar 8 Jan 2019 - 11:59 )
Merci.



i just want to be ok
open me up and you will see i'm a gallery of broken hearts i'm beyond repair, let me be and give me back my broken parts... i just want to feel today, feel today, feel today i just want to feel something today i just want to know today, know today, know today know that maybe i will be ok
Revenir en haut Aller en bas
Etiam Galliano10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4367-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t4370-face-off
ID : Hook
Faceclaim : Matthew Daddario, Exotic (avatar) & Ashi/Tavia & Dy1 (gif)
Je suis absent-e : Présence réduite non-officielle, durant la période des fêtes.
Messages : 433 - Points : 229
Âge : 29 ans
Métier : Massothérapute / Pseudo escorte
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mer 9 Jan 2019 - 9:09 )
On peut dire que t’as bon goût!
Rebienvenue avec la jolie Teresa
Revenir en haut Aller en bas
Augusto Rinaldi10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1700-comment-vivre-quand-une http://www.ciao-vecchio.com/t1709-tous-ces-moments-se-perdront-dans-loubli-comme-des-larmes-dans-la-pluie-gus
ID : sweety / nath
Faceclaim : Jon Kortajarena © azka d'amour. (vava) © frimelda (sign)
Multi-comptes : Safiya Rahotep & Luna Primavera & Declan O'Reilly
Messages : 3103 - Points : 6638

Âge : 31 ans né le 17/09/1987
Métier : Restaurateur. Il a repris l'affaire familliale.
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le Mer 9 Jan 2019 - 9:50 )
Benvenuti a Napoliet te voilà officiellement parmi nous !
Bon j'espère franchement que cette demoiselle va connaitre des jours meilleurs. Et vivre une belle histoire, elle le mérite.     Et la chanson que tu as choisi, surtout par Glee   j'avoue qu'elle m'a fait versé ma petite larme. Bon jeu la belle. Tu auras ta couleur plus tard. @Dante Galeone sera surement aussi rapide que l'éclair.


Félicitations, te voilà maintenant validé-e ! A présent, tu vas pouvoir te balader sur Ciao Vecchio et poster dans la rubrique RP.

Pour que ton aventure se passe au mieux, nous t'invitons à te recenser dans le LISTING DES MÉTIERS pour payer ton loyer, ainsi que celui des LOGEMENTS dans le but de ne pas dormir sous les ponts. Afin de te faire des liens plus facilement, nous te conseillons de créer ta FICHE DE PERSONNAGE et de faire aussi un pas vers les autres en allant fouiner dans la leur. L'intégration ne se fait pas à sens unique. Tu peux également prendre connaissance du GUIDE DE CV, notre FAQ qui t'orientera au mieux, mais aussi le sujet d'AIDE A L'INTEGRATION.

Nous avons un système de RP LIBRES et de HASARD si tu souhaites jouer rapidement et sans idée. Aussi, n'hésite pas à t'amuser en FLOODANT et au moindre problème, contacte-nous !

Enfin, terminons sur cette touche d'humour. Nous t'invitons à prendre connaissance de la fiche de BRIGITTA GHIONA pour mieux comprendre ses aventures sur son BLOG.

Passe un bon moment sur Ciao Vecchio.        


Azkadelio

L'écho de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- GRAZIELLA CASABELLE - Et j'voudrais qu'ça dure longtemps -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant