Revenir en haut
Aller en bas


 

- Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 142 - Points : 253

Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
Sujet: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Dim 13 Jan 2019 - 15:40 )
La journée a plutôt été bien remplie, les visites à domicile de la matinée, puis celles au cabinet enfin d’après-midi. Pour être honnête, Sullivan ne se plaint pas d’avoir beaucoup de boulot en ce moment. Il s’en rajoute même lui-même. Pour être à la maison le plus tard possible. Il évite un peu Alvaro, on peut le dire. Surtout avec l’histoire d’il y a quelques mois, le fait qu’il ait passé une nuit avec un autre homme. C’est peut-être mal, mais ça lui a aussi ouvert les yeux sur la réalité de son couple. Non, il ne ressent plus les mêmes choses. Ça fait un moment qu’il n’a plus envie d’aller vers lui, de le prendre dans ses bras comme il le faisait avant. Quand il va vers lui, c’est plus pour une séance de sexe, rien de plus. Il reste un homme, et son petit ami n’est pas contre de le faire non plus. En même temps, il ne sait pas si Alvaro ressent les mêmes difficultés que lui. Quoi qu’il en soit, ça fait un moment qu’il n’a plus de patients, en même temps, il est censé être fermé depuis une heure. Il s’occupe des dossiers, au moins ils sont en ordre. Ça fait longtemps qu’il n’aura pas été aussi à jour dans les papiers d’ailleurs.

Après avoir levé une énième fois les yeux sur l’horloge de son bureau, il se dit qu’il serait temps de bouger. Il ferme donc le dossier, le laissant sur le bureau pour ne pas oublier qu’il n’est pas terminé. Il se lève prenant sa veste, l’enfilant assez rapidement. Il récupère ses affaires, et sort directement, rejoignant la voiture. Il se met au volant après avoir posé sa valisette sur le siège arrière. Un peu de musique, et le voilà en chemin pour retourner à l’appartement. Celui-ci n’est qu’à une dizaine de minutes, peut-être plus quand il y a beaucoup de voitures. Il ne met pas longtemps à s’arrêter devant. Il regarde vers la fenêtre, constatant ainsi que la lumière est allumée. Il est là. Certainement devant la télévision. Il se prépare peut-être même à se rendre au bar, il ne sait même plus l’horaire qu’il fait aujourd’hui. Est-ce qu’il a envie de le savoir tout de suite ? Pas vraiment, c’est pour ça qu’il n’a pas quitté son siège. Il ne lui faut pas plus de temps pour finalement reprendre la route, n’ayant pas du tout envie d’y aller maintenant. C’est sur Posillipo qu’il se rend, puisqu’il a une maison là-bas, encore en rénovation. Il l’a depuis peu, encore un secret, mais en même temps ça occupe son temps. Et il l’aime tellement, il en rêve depuis un moment et il l’a obtenue.

Il arrive dans le quartier tranquillement. Il observe un peu les maisons, surtout celle de son ami Davide. Lui aussi semble être présent ce soir. Peut-être qu’il pourrait aller lui dire bonjour ? Après tout, c’est toujours mieux que d’être seul à ne rien faire, si ce n’est avoir des pensées pour ces histoires. Mais il ne peut pas y aller les mains vides. Il regarde rapidement dans sa voiture, se rappelant de la bouteille de vin que l’un de ses patients lui à offert. Ça devrait probablement suffire. Il gare la voiture, sortant de celle-ci avec la bouteille dans les mains. Il salue un voisin avant de se rendre jusqu’à la porte du jeune homme sonnant à la porte. Il attend quelques minutes avant de sourire en voyant son visage. « - Bonsoir. J’espère que je ne dérange pas. Je passais dans le quartier, et je me suis dit pourquoi pas faire un petit coucou. » Il hausse les épaules, lui montrant ensuite le vin qu’il a dans les mains. « - Et puis, ce serait triste de goûter à ce vin tout seul. » Il rigole légèrement attendant de voir s’il peut réellement venir ou s’il peut repartir directement.
Revenir en haut Aller en bas
Davide Galindo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Davide Galindo
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Adam Gallagher + ©sweet disaster
Messages : 104 - Points : 164

Âge : 32 ans
Métier : Chasseur de tendances chez Vogue
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Sam 19 Jan 2019 - 10:44 )
Après une longue journée de travail, rien de mieux que de rentrer chez soi. Mais avant, je suis passé récupérer Damiano chez un ami. Il s’était endormi dans la voiture alors, je l’avais détaché de son siège auto et je le portais pour rentrer à la maison, ma sacoche sur une épaule, les clés dans la bouche, mes mains étant prises pour le petit bout d’homme. J’ouvre comme tant bien que mal la porte, laissant sortir mon chien. Je monte directement mon petit Damiano dans sa chambre. Je le dépose dans son lit et embrasse son front. Cela le réveille un peu et il me réclame son doudou posé sur la commode. Je le lui apporte en souriant. Après un dernier câlin, je le laisse dormir et lui demande de m’appeler si jamais quelque chose ne va pas. Je referme tranquillement la porte et me dirige vers la cuisine pour y prendre un morceau de pain et du fromage : mon repas de ce soir est fait. Je me pose ensuite un peu devant la télévision, Platon posant sa tête sur mes genoux, s’endormant sous mes caresses. Tout à coup, il se met à grogner tout en se relevant brusquement. Il saute du canapé et part devant la porte d’entrée. C’est alors que quelqu’un sonne.

J’ouvre la porte sur la silhouette d’un homme d'approximativement ma taille, une belle carrure, les cheveux mi-longs. Ses yeux me fixent et un sourire irradie son visage. “Docteur Dagostino ? Qu’est-ce qu’il se passe ?” L’homme en guise de réponse me salue et me dit qu’il profitait de passer par ici pour venir nous saluer. Je souris et regarde ensuite ses mains, riant à sa phrase. “Et donc tu passais dans le quartier… avec une bouteille de vin… et puis tu t’es dit : ‘quel hasard, j’ai une bouteille et personne avec qui la boire ?’ Ca tombait bien donc.” Je ris, ne croyant pas un mot de cette histoire. Enfin, une part de moi pense cela possible quand même, mais louche.

Je me place sur le côté pour le laisser entrer. ‘Je vais prendre ta veste, tu seras plus à l’aise.” Je la saisis et la pends au porte-manteau. “Entre je t’en prie, fais comme chez toi.” Je souris au médecin alors que Platon vient lui sauter dessus, remuant de la queue pour montrer son bonheur. “Du calme toi, Dami dort.” J’avance vers la cuisine pour me munir d’un tire-bouchon puis retourne auprès de Sullivan. “Alors, ces travaux ? Ca avance ?” Je souris jusqu’à ce que je glisse, manquant de tomber en me rattrapant à l’épaule du médecin. “Désolé…” dis-je riant nerveusement tandis que le bruit de la petite voiture se fait entendre jusqu’à ce qu’elle rencontre un mur ou un meuble. “Je n’ai pas rangé, comme je n’attendais pas vraiment de visite, excuse-moi.


— " I'm not a stranger to the dark, hide away, they say no one will love you as your are. "
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 142 - Points : 253

Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Lun 21 Jan 2019 - 12:34 )
Le sourire toujours sur les lèvres, il laisse son regard sur le jeune homme. Sans doute qu’il est surpris de le voir à sa porte, ça n’arrive pas si souvent que ça après tout. Mais il aime bien l’idée de toute façon. Du moment qu’il ne dérange pas. Il ne veut pas non plus réveiller le petit garçon qui doit sans doute déjà être au lit. Davide a toujours le choix de le mettre dehors de toute façon, il comprendrait parfaitement. « - En réalité, c’est la version courte. » Dit-il avec un sourire amusé sur les lèvres. Mais il rentre dans la maison quand il l’invite à le faire. Le laissant prendre sa veste en même temps. « - La version longue si veux vraiment la connaître. C’est que je devais rentrer chez-moi. Puis en voyant que je n’y serai pas seul, j’ai changé d’avis. Je voulais faire un tour dans la maison, j’ai vu qu’il y avait de la lumière ici en passant. Puis je me suis dit que je pouvais venir, et comme je ne voulais pas venir les mains vides, une bouteille de vin, gentiment offerte. » Et c’est sincère. Puis, il est bien mieux à venir ici que de s’enfermer seul. Il se sent assez à l’aise en présence de Davide, il ne se prend pas vraiment la tête. Il peut lui parler sans problème. Et il a vraiment besoin d’être avec des personnes agréables en ce moment. Autres que les patients.

Il pose son regard sur le chien, venant lui caresser la tête directement. Puis quand Davide parle du petit, il en vient directement à son sujet. « - Comment va le petit ? » Il demande quand même. Bien que s’il avait quelque chose, il ne doute pas qu’il l’aurait vu un peu plutôt au cabinet. Cette maison est chaleureuse en tout cas. Un enfant, un chien, de la vie. Ca change tellement d’Alvaro qui ne veut pas d’animaux, pas d’enfant, c’est à peine s’il veut d’humains. Parfois, il se demande comment il a pu être si aveugle au niveau de sa personnalité. Il se rend compte qu’il y a beaucoup de chose qu’ils n’ont pas en commun. « - Oui petit à petit. Je prends mon temps. Mais je pense de plus en plus à installer au moins une chambre. Mais j’ai le temps. » On peut le dire. Beaucoup de temps devant lui. Puis plus il prend son temps, mieux c’est. Tant que son petit ami ne découvre rien. Il n’a aucune envie qu’il envisage de venir vivre là avec lui. Il fut un peu surpris par la suite, et par réflexe, il pose la main sur la hanche du brun pour être certain qu’il ne tombe pas. Il le regarde un instant avant de sourire timidement, le lâchant finalement. « - Ce n’est pas grave. Ca arrive. C’est toi qui devrais faire attention, ça serait dommage que tu te blesses. Puis, je devrais m’occuper de toi si c’était le cas. » Dit-il en rigolant légèrement. Il essaie de se détendre un peu en même temps. Bien qu’il ait un peu de mal à comprendre son état. Il mettra ça sur le compte qu’il n’a pas l’habitude, pour le moment du moins.

Il repose les yeux sur la bouteille de vient, prenant quand même le tire-bouchon qu’il vient lui apporter. « - Je m’occupe de la bouteille. Je te laisse nous prendre des verres. » Dit-il en l’observant encore quelques secondes. Il pose la bouteille sur la table, pour avoir plus facile. Se concentrant sur son ouverture. Ca lui permet de penser à autre chose en même temps. Il l’ouvre assez vite finalement. Laissant le bouchon sur le côté. Le vin semble bon, il espère qu’il le sera, au pire ça n’est pas si grave. Il regarde vers Davide une fois de plus finalement. « - J’espère que tu aimes le vin au moins. Je n’avais rien d’autre dans la voiture. » Il sourit amuser, attendant simplement qu’il soit prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Davide Galindo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Davide Galindo
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Adam Gallagher + ©sweet disaster
Messages : 104 - Points : 164

Âge : 32 ans
Métier : Chasseur de tendances chez Vogue
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Lun 21 Jan 2019 - 13:30 )
Je laisse entrer Sullivan et l’accueille le plus chaleureusement possible. “Ah ?” J’arque un sourcil intrigué quant à sa réponse. Comment ça la version courte ? Je me saisis de sa veste et l’écoute tout en l’accrochant au porte-manteau. “Et donc tu préfères ne pas être seul ici que de ne pas être seul là-bas.” Je ne dis pas ça sur le ton d’une question, c’est plutôt une affirmation. On avait déjà été amené à parler de ses problèmes de couples en ce moment et je me doute que cela ne semble pas sur la bonne voie. Personnellement, je pense qu’il devrait le laisser une bonne fois pour toutes. La vie est courte, il ne faut pas perdre son temps avec la mauvaise personne. Mais en tant que nouvel ami, je garde cette opinion pour moi et essaie de le conseiller de la manière la plus objective possible. Depuis que l’on se connaît, le médecin et moi avons développé une relation d’amitié sincère, du moins on essayait de créer cette relation. Et cela me faisait du bien de parler de mes problèmes à quelqu’un d’extérieur et je pense que pour lui aussi.

Ca va, il se réveille encore un peu les nuits, mais dans l’ensemble ça tend à s’améliorer. Et puis je sais que t’es là si jamais je remarque quelque chose d’anormal.” Je ris légèrement tout en regardant le médecin. Ca me fait du bien, il a bien fait de venir, cela va me permettre de me changer les idées et de me laisser aller le temps d’une soirée. “Ca ne s’est donc toujours pas arrangé avec Alvaro ?” Je lui accorde un sourire désolé et m’approche de lui pour poser ma main sur son épaule, preuve de mon soutien. Mais je glisse tout à coup sur une voiture de Damiano et manque de tomber. Je me retiens à l’épaule du médecin qui lui place sa main sur ma hanche pour me retenir. Je m’excuse tout en reprenant un peu plus de stabilité sur mes deux jambes et m’écartant un peu du corps du brun. “Ah... Les bienfaits d’avoir un médecin à la maison.” Je soupire de soulagement, d’un air amusé comme réponse à son rire.

J’apporte le tire-bouchon au médecin qui s’en saisit tout en me demandant d’aller quérir des verres. Je me tourne vers le buffet et en extirpe deux verres à pied. “Qu’il est autoritaire cet homme.” Je me retourne ensuite vers le brun affairé à ouvrir la bouteille. Le bruit du bouchon sortant de la bouteille raisonne dans la pièce. “Quel doux son mélodieux.” Je souris à Sullivan et dépose les verres à côté de la bouteille. “T’as l’air si bien lancé, sers-nous donc.” Je lui fais un clin d’oeil taquin et je retourne près du buffet pour sortir un paquet de cacahuètes et un ramequin pour les contenir. “Oui ça ira, ne t’en fais pas. J’ai juste un préférence pour un vin blanc fruité.” Je réponds à son sourire et saisis ensuite mon verre et me dirige du côté salon, m’asseyant sur le canapé et déposant les cacahuètes sur la table basse.



— " I'm not a stranger to the dark, hide away, they say no one will love you as your are. "
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 142 - Points : 253

Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Lun 21 Jan 2019 - 14:55 )
Le jeune homme approuve d’un signe de tête ses mots. « - Exactement. » Il peut comprendre sans doute ? Enfin ou peut-être pas. Il est tellement mieux ici que là. Surtout que l’appartement. Même si normalement ça devrait être le connaître. Il se prend beaucoup la tête pour ça, mais il essaie de ne pas non plus se démoraliser pour cette histoire. Il a juste l’impression d’avoir perdu quatre ans de sa vie. Il va donc profiter de cette soirée comme il peut avant de devoir retourner à la réalité. Il connaît Davide maintenant, enfin pas encore correctement, mais un minimum en tout cas. Et il connait le petit Damiano depuis un bon bout de temps maintenant. Il y tient et il préfère demander de ses nouvelles. « - Bien sûr, je serai toujours là. » Il sait que c’est difficile pour un petit garçon de perdre ses parents. Heureusement qu’il n’est pas seul. Il va lui falloir du temps.

Sullivan grimace quand il entend le prénom de son petit ami dans la bouche de Davide. Il lui a déjà parlé de sa situation un peu difficile. En même temps, il lui a parlé de beaucoup de choses sans trop de problème. « - Non. Au contraire. Plus j’y réfléchis, plus je me rends compte que… On n’a même rien en commun. » Dit-il en réfléchissant quelques secondes. C’est même de pire en pire. Il le trouve tellement désagréable. Mais il a un peu peur de le lâcher. D’être seul puis même de lui faire du mal car contrairement à Alvaro, Sullivan a beaucoup de cœur. Il lui laisse le temps de se redresser quand même avant de rire légèrement. « - Ah c’est un avantage tu sais. » Enfin il ne se vente pas non plus, mais il avoue que parfois c’est assez utile.

Il se mit à rire une fois de plus. « - Mais non. » Dit-il en secouant la tête. Bon il peut l’être de temps en temps quand même. Il pose les yeux sur les verres. Il les remplit directement avant de poser la bouteille sur le côté. « - Merci pour les apéros. » Il vient s’asseoir à ses côtés directement. Ils sont bien comme ça. « - Je m’en souviendrai pour la prochaine fois. » Il prendra le bon pour une autre fois. Il prend son verre dans la main avant de poser les yeux sur lui. « - A cette soirée improvisée ? » Dit-il avec le sourire aux lèvres. Il lève son verre, maintenant les yeux sur lui, espérant passer un bon moment. « - Tu allais faire quoi avant que je ne vienne t’embêter ? » Il reste à l’aise pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Davide Galindo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Davide Galindo
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Adam Gallagher + ©sweet disaster
Messages : 104 - Points : 164

Âge : 32 ans
Métier : Chasseur de tendances chez Vogue
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Dim 17 Fév 2019 - 3:48 )
Que Sullivan prenne des nouvelles de Damiano me touche d’une certaine façon. Certes, il est le médecin du petit, mais ça ne semble pas être uniquement ça. Je pense qu’il apprécie sincèrement le petit qu’il connaît depuis sa naissance. “Ca me rassure de te savoir toujours avec nous deux.” Je lui souris, disant cela sans arrière pensée. J’ai l’impression d’avoir une véritable épaule sur laquelle me reposer en cas de coup dur. Sullivan m’a conseillé de nombreuses fois au cours de ces derniers mois, voyant ma panique face à l’enfant de cinq ans qui m’est tombé dans les bras. Mais le médecin à toujours su trouver les mots justes pour me rassurer et me relever.

Voir grimacer Sullivan lorsque je parle d’Alvaro me fait hausser un sourcil. Cela ne semble pas vraiment s’arranger entre les deux hommes et je ne comprends pas cette volonté de vouloir être malheureux. Il ferait mieux de passer à autre chose, à quoi bon se faire du mal ? Lorsque ma copine m’a largué à l’arrivée de Damiano, car c’était trop de responsabilités pour elle, je me suis fait à l’idée et maintenant j’ai tourné la page une bonne fois pour toutes. “Ca ne me regarde pas vraiment, mais… Pourquoi rester avec quelqu’un qui n’a rien en commun avec toi ? Tu n’es pas obligé de me répondre…” Il vaut mieux faire de ses relations de véritables pansements à retirer violemment une fois que la rupture approche à grand pas.

Je me mets à rire avec mon invité. “Dommage…” Je souris légèrement alors que le médecin me remercie. Puis, il vient s’installer à mes côtés. Je l’observe du coin de l’oeil tout en saisissant un des verres. “Tu as plutôt intérêt si tu ne veux pas risquer de perdre un patient.” Je lui fais un petit clin d’oeil alors que nous trinquons. “A cette soirée.” Je réponds à son sourire et bois une fine gorgée. “Je ne sais pas vraiment, probablement lire dans mon lit tranquillement. Et toi ? Tu passes tes soirées à quoi si ce n’est pas indiscret ?” Je profite de cette proximité pour m’attarder sur les traits du sexy docteur.



— " I'm not a stranger to the dark, hide away, they say no one will love you as your are. "
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 142 - Points : 253

Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le Aujourd'hui à 11:32 )
Sullivan sourit automatiquement à Davide quand il entend ses mots. « - J’apprécie beaucoup Damiano. Et je peux facilement me mettre à sa place. » Dit-il en pensant à sa propre situation. Du moins en quelques sortes. Sa mère est partie assez tôt, il ne l’a jamais réellement connue. Il a perdu sa grand-mère très jeune. Puis son père un peu plus tard. Bien sûr, il était plus vieux que le petit garçon, et il l’a géré à sa manière. « - Et je trouve que tu te débrouilles très bien. Je ne me fais pas de soucis. » C’est nouveau pour Davide tout ça. Et il n’a rien eu à redire depuis le début. Il s’inquiète parfois bien plus qu’il ne le devrait. Mais vaut mieux plus que pas assez. Le petit a quand même eu la chance de tomber avec quelqu’un de bien malgré la tristesse de sa situation. C’est probablement ce qui l’aidera le plus dans sa vie. Et il compte bien être là pour eux s’ils en ont besoin. Bien plus qu’en simple médecin. Même si c’est sa principale compétence dans les yeux des autres.

Alvaro… C’est un tout autre sujet. Une situation compliquée. Il ne pense pas que ça s’arrangera entre eux. Plus le temps passe, et plus il se sent mal dans cette situation. Mais les choses ne sont pas si simples. Rien ne l’est jamais. « - C’est difficile pour moi, de quitter une vie que j’ai connue durant 4 ans. Il y a les habitudes, les amis communs… » C’est déjà une chose. Le fait de passer d’une chose à une autre comme ça, surtout après autant de temps. Ca lui fait un peu bizarre. « - Et puis, son père est tombé malade. Ils n’ont jamais été proches, mais je vois bien que ça lui fait quelque chose quand même. Et il est… Enfin il n’en a plus pour longtemps. Et je n’ai pas le cœur à le laisser dans un moment comme celui-là. » Si Alvaro n’aurait aucun mal à le faire de son côté, lui n’y arrive pas. Il est beaucoup plus humain que son petit ami. Et il sait très bien que celui-ci espère encore quelque chose, que Sulli ne veut pas. Il repense à quelque chose relevant les yeux sur Davide. « - L’autre jour, il m’a parlé mariage. J’ai bien cru que j’allais m’étouffer. En tout cas, ça m’a passé l’envie de sexe avec lui. » Dit-il assez naturellement.

Un sourire amusé sur les lèvres, il reste au côté de Davide. « - Tu me laisserais déjà ? Pour du vin. » Il grimace légèrement avant de se mettre à rire un petit peu. Il trinque avec lui, buvant légèrement dans son verre. Il l’écoute puis hoche la tête. « - Un amoureux de la lecture alors. » C’est plutôt pas mal. Il réfléchit avant de répondre à son tour. « - Je m’occupe de mes dossiers. Sinon de la maison. Ou je sors boire un verre de temps en temps. Rien de bien spéciale en ce moment. » En ce moment, il se consacre beaucoup au boulot. Il sort un peu moins, bien qu’il le fasse encore de temps en temps. « - Ah oui, j’oubliai, j’essaie de suivre des formations en ligne de temps en temps. Pour le boulot. » Surtout au niveau psychologie, mais il n’entre pas dans les détails non plus. Il boit encore une gorgée dans son verre, jouant un peu avec celui-ci. « - Je suis content de changer un peu ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Davian ▬ Il ne rentre pas ce soir, pas de suite -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut