Revenir en haut
Aller en bas


 

- A new contract [PV Lugi] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jayleen Antonelli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Saccage.
Messages : 815 - Points : 956
A new contract [PV Lugi] Tumblr_inline_p7jatuB0Lw1rx48z5_250
Âge : 31 ans
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: A new contract [PV Lugi] ( le Dim 20 Jan 2019 - 1:52 )

   
A new contract
Jayleen raccrocha un peu songeuse. C’était la première fois que son client voulait la voir pour un contrat. Lugi Di Marco avait déjà fait appel à elle plusieurs fois. La première par le biais de Carmela mais elle avait eu la surprise de recevoir directement un appel de sa part pour le deuxième. Il avait squizzé purement et simplement Carmela. Elle n’aurait pas su dire si elle avait été flattée ou pas de cette initiative. Mais au fil du temps, elle avait compris que cet homme – probablement l’un des plus riches qu’elle connaissait – tenait avant tout à sa liberté. Elle s’était donc contentée de recevoir ses instructions par téléphone à chaque fois. Aucune trace écrite, rien. C’était un peu bizarre mais généralement, elle était bien payée et il avait toujours été respectueux envers elle. Et cela lui faisait du bien. Ainsi, elle avait appris qu’il était à la tête d’une grande entreprise et qu’il l’avait fondé très jeune. Mais on savait en réalité très peu de choses sur lui en dehors des faits habituels. Très secret sur sa vie privée. Elle en avait conclu qu’il devait être gay mais ne voulait pas en faire étalage. Elle avait respecté ça et n’avait donc jamais refusé de l’accompagner à un gala ou autre. Parce qu’elle se savait en sécurité avec. Qu’elle n’avait pas à craindre ses mains baladeuses ou autres propositions scabreuses en fin de soirée et c’était comme une bouffée d’oxygène dans ce monde de luxure. Aussi cette demande de se voir intriguait fortement la jolie blonde. Mais haussant légèrement les épaules, elle lâcha rapidement l’affaire pour se concentrer sur autre chose. Elle devait boucler son article pour ce soir et après elle devait retrouver Choups sur Skype pour leur soirée/après-midi hebdomadaire. Les deux sœurs faisaient toujours en sorte d’être disponible pour une vraie discussion une fois par semaine. Le reste, elle parlait surtout par message et rapide appels. Alors oui, Jay avait d’autres chats à fouetter que de se préoccuper d’un rendez-vous aussi mystérieux soit-il.

A l’heure du rendez-vous, elle pénétra dans le bar pour voir qu’il était déjà là. Evidement. Toujours en avance. Elle était vêtue pour l’occasion d’une jupe crayon noire avec un chemisier blanc. Très professionnelle comme si elle devait interviewer le plus mystérieux PDG de Naples. Jay s’avança directement vers lui et lui tendit la main en le saluant

« Monsieur Di Marco. Comment allez-vous depuis la dernière fois ? »

S’installant, elle commanda un latte au serveur qui se précipitait déjà à leur table. La jeune femme s’installa plus confortablement dans le petit fauteuil et le regarda attendant visiblement une explication de sa part qui ne vint pas. Elle l’observa et se demanda une nouvelle fois comment un homme aussi secret avait réussi à percer dans un monde aussi axé sur la communication. Soit il était un génie soit il était extrêmement bien entouré. Peut-être bien les deux.

« Pourquoi m’avoir demandé de venir Monsieur Di Marco ? D’habitude nos échanges se font par téléphone et cela me convenait très bien. Alors qu’il y-t-il de si spécial que vous ne puissiez pas en parler l’autre jour ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Mer 23 Jan 2019 - 13:43 )

A new contract.

Il avait retourné le problème un bonne centaine de millions de fois dans sa tête, essayant d’y trouver une solution éthique et qui n’irait pas à l’encontre de ses valeurs ou de celles du monde de manière générale. Lugi était un homme intelligent. Malgré le fait qu’il n’avait pas grandi dans le meilleur des environnements, il s’était accroché pour obtenir ce qu’il avait aujourd’hui, et il n’était pas question pour lui de tout laisser tomber au moindre obstacle. Le problème était que la seule solution qu’il avait trouvée n’était pas franchement grandiose, mais avait-il vraiment le choix ? Non. Son entreprise, c’était tout ce qu’il avait. S’il perdait cela, ce serait comme perdre un enfant, et il n’était clairement pas préparé à cela. Alors après encore deux heures supplémentaires à tourner en rond dans son bureau, décroché et raccroché le téléphone sans passer le moindre appel, il avait finalement joint cette femme. Jayleen. Il avait déjà fait appel à elle par le passé, surtout pour qu’elle l’accompagne à des événements, pour semer le doute parmi les médias quant à ses fréquentations. Ça avait été sa façon à lui de conserver sa vie privée, parce qu’il n’aimait clairement pas voir les gens y fouiner. Et elle avait été correcte, du début à la fin. Lugi sentait qu’il pouvait lui faire confiance, surtout en lui versant une grosse somme d’argent. Pas qu’elle avait l’air avare ou quoique ce soit de ce genre, mais elle avait l’air d’en avoir besoin. Et il se doutait nettement de ce qu’elle pouvait ressentir par rapport à cela.

Il lui avait donné rendez-vous dans un bar. Loin de lui l’idée d’avoir quelque chose de trop formel, même si au final ils allaient quand même signer un contrat, et qu’elle serait rémunérée. Mais il voulait alléger les choses, parce que lui-même était mal à l’aise avec l’idée. Comme toujours, il était présent sur place en avance, s’étant commandé un verre d’alcool, plutôt léger. Il en avait bien besoin, mais il devait aussi surveiller son image en public. Pas d’abus ce soir, du moins, pas tant qu’il ne serait pas rentré. La jeune femme n’était pas en retard. Elégamment vêtu, comme toujours. Lugi s’était levé pour la saluer, léger sourire, tout de même un peu crispé, s’affichant sur son visage.

« Très bien, mademoiselle Antonelli, et vous ? »

C’était un mensonge, bien entendu, mais elle le découvrirait bien assez tôt. Reprenant place lui aussi sur son fauteuil, le chef d’entreprise garda le silence le temps que le serveur se trouvait près d’eux. Peut-être que lui donner rendez-vous dans un bar n’avait pas été la meilleure des idées. L’intimité de son entreprise aurait certainement été mieux, mais il n’avait pas non plus voulu paraître trop intrusif ou quelque chose de semblable. Le tout était de ne pas parler trop fort, pour le coup.

« Et bien, j’ai un contrat à plus longue durée qu’une seule soirée à vous proposer. »

Bien sûr elle n’était pas obligée d’accepter, et il comprendrait totalement qu’elle ne le fasse pas d’ailleurs. C’était une idée complètement dingue, mais c’était la seule qu’il avait trouvée.

« Je me trouve être dans une posture assez… Délicate, et j’aurais besoin de vous pour arranger cela. Il faudrait que… Vous deveniez ma compagne aux yeux du public. »

Voilà, c’était dit. Avec les bons mots, certainement. Mais il fallait encore un peu enjoliver la chose.

« Vous serez bien entendu très bien rémunérée pour ce travail et vous êtes tout à fait en droit de le refuser. Mais je pense que c’est une opportunité qui ne vous sera pas proposée à nouveau de sitôt. »

C’était une occasion pour elle de pouvoir se construire quelque chose d’autre. Il voulait lui rendre service autant qu’elle lui rendrait service, comme ça ils seraient quittes. Il détestait avoir une dette envers quelqu’un.

EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jayleen Antonelli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Saccage.
Messages : 815 - Points : 956
A new contract [PV Lugi] Tumblr_inline_p7jatuB0Lw1rx48z5_250
Âge : 31 ans
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Dim 10 Mar 2019 - 14:17 )

   
A new contract
Jay regarda cet homme et attendait visiblement qu’il réponde à ses interrogations. Elle n’était pas du genre à faire dans la dentelle. Quand il s’agissait de business, la jeune femme y allait généralement franco. Cela ne servait à rien de tergiverser d’autant plus que là ce n’était pas elle qui était en demande. Dans le cas contraire, elle savait utiliser de ses charmes pour obtenir ce qu’elle voulait la petite Jay. Très tôt, elle avait compris que sa beauté pouvait être une arme puissante si elle savait s’en servir. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle en usait dès qu’elle le pouvait mais parfois pour obtenir un renseignement ou une indication sur ce qu’elle voulait savoir, elle ne regardait pas à de faux scrupules. Elle connaissait ses limites et les lignes à ne pas dépasser alors elle ne voyait pas pourquoi elle devrait se limiter sous de faux prétextes. Elle avait compris depuis longtemps que le monde marchait selon deux critères bien précis, le sexe et l’argent. Ce n’étaient pas les siens mais elle était assez intelligente pour savoir en tirer parti. Et elle avait besoin d’argent la blonde. Pas pour elle mais pour la personne à laquelle elle tenait le plus dans ce bas monde. Alors elle se pliait aux règles en attendant pourrait être libre de parcourir le monde comme elle en rêvait depuis son plus jeune âge. Car Choups était plus importante que tout.

« Très bien je vous remercie »

Après les formalités d’usage, elle laissa Lugi Di Marco parler quand il le voudrait. Le fait qu’il attende qu’elle soit servie ne l’étonna pas outre mesure. Cela ne faisait que renforcer son intuition que l’affaire devait être extrêmement sérieuse pour qu’il veuille la voir en personne. Il tenait avant tout à la discrétion. Une discrétion telle que même le téléphone n’était plus suffisant. Après avoir remercié le serveur, elle s’enfonça un peu plus dans le fauteuil confortable et croisa les jambes attendant qu’il lui dise enfin le but de cette rencontre. Ce n’était pas pour une soirée, elle en était intimement convaincue. Effectivement. Elle arqua un sourcil à ses premiers mots. Un contrat plus long ? Restant coite, elle attendit la suite qui ne tarda pas à venir provoquant une surprise sans pareille à la blonde. Qu’elle devienne sa compagne aux yeux du public ? Il devait être dans une sacrée merde pour lui proposer un truc aussi insensé. Elle ne répondit rien dans un premier temps et soudain regretta de ne pas avoir pris quelque chose de plus corsé.

« Que voulez-vous dire par devenir votre compagne aux yeux du public ? », finit-elle par lui demander.

Ce n’était pas un non. En fait, Jay était un peu trop abasourdie pour penser correctement. En commençant ce travail quelques années plus tôt, elle ne s’était pas attendue à une proposition de la sorte. Jayleen n’était pas idiote. Elle savait que la grande majorité des filles de la boîte acceptaient de coucher avec les clients pour avoir plus d’argent. Adeptes, de l’argent facile, elles faisaient ce métier à temps pleins enchainant parfois plusieurs clients dans la même journée. Mais ce n’était pas son cas et parmi toutes les légendes urbaines peuplant cette profession, Jayleen n’avait jamais entendu pareille histoire. Il y en avait pléthores de dramatiques, quelques unes qui avaient réussi à trouver un mari mais aucune de ces histoires ne parlaient de contrat long terme. Elle n’était même pas sûre que cela existait… Alors oui, elle était beaucoup plus intriguée qu’autre chose la ptite Jay. Peut-être son côté journaliste qui ressortait.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Ven 15 Mar 2019 - 15:21 )

A new contract.

L’argent. Ça avait toujours été une chose qui avait posée problème à Lugi, en réalité, autant quand il n’en possédait pas, que quand il en avait les poches remplies. C’était un concept avec lequel il avait un peu de mal, tout simplement. Il était tellement plus simple de vivre du troc, que tout le monde se retrouve logé à la même enseigne mais vu le monde dans lequel ils vivaient aujourd’hui, ils en étaient bien loin. Certains étaient riches à en crever alors qu’ils ne foutaient rien, et d’autres se retrouvaient à deux doigts d’être à la rue alors qu’ils se tuaient au travail. Et on parlait de justice derrière ça ? Quand il disait que le monde était hypocrite… Enfin bon. S’il pouvait aider quelques personnes dans le besoin, il le ferait sans problèmes, sans parler qu’en plus de cela, ça lui rendait service à lui-même aussi. Tout le monde était gagnant dans l’histoire, même si ça pouvait paraître pas très éthique aux yeux de la société qui pourtant avait une base pas du tout éthique. Mais il n’allait pas tourner quinze ans autour du pot. Ce n’était pas vraiment son genre de toute manière, et il avait besoin d’avoir une réponse rapidement, parce que si elle refusait cette offre, il allait devoir trouver une autre solution, et ça risquait de lui prendre du temps. Sauf que le temps lui était compté.

« Ma conjointe, si vous préférez. Mais seulement en public, je ne vous force à rien de plus. »

Qu’ils soient bien clairs là-dessus. Lugi n’était pas ce genre d’hommes, et il ne voulait pas que le monde pense qu’il était de ce genre. Même si le monde ne saurait absolument jamais rien de cette histoire, et c’était d’ailleurs en partie pour cela qu’il allait la payer aussi. Pour son silence et sa discrétion. Et parce que ça lui arrivait d’être particulièrement chiant. Enfin, pour la majorité des gens en tout cas. Mais bon. Ça ne durerait que quelques mois tout au plus, juste le temps qu’il reprenne les choses en mains et qu’il dégage ces bons dieux de chinois de sa société.

« Vous disposerez aussi d’un nouvel appartement si vous le désirez, pour éviter aux journalistes de savoir où vous vivez réellement. »

Ouais, parce que les journalistes n’allaient clairement rien louper. Et c’était d’ailleurs de ça qu’il fallait qu’ils discutent aussi. Trouver une histoire en béton qui ferait vrai et qui leur conviendrait à tous les deux. S’accorder sur les détails pour que personne n’ait de doutes. Ça avait l’air tellement facile, alors que ça ne l’était pas du tout. Chaque détail avait son importance cruciale et pouvait absolument tout changer. Il ne fallait rien laisser passer.

EXORDIUM.

Revenir en haut Aller en bas
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jayleen Antonelli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Saccage.
Messages : 815 - Points : 956
A new contract [PV Lugi] Tumblr_inline_p7jatuB0Lw1rx48z5_250
Âge : 31 ans
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Dim 17 Mar 2019 - 10:56 )

   
A new contract
Jay regarda cet homme et attendait visiblement qu’il réponde à ses interrogaPourquoi diable avait-il besoin d’une escort se faisant passer pour sa compagne ?! Jay n’arrivait pas à comprendre pourquoi. Il pourrait très bien s’en trouver une vraie puis rompre avec quelques mois plus tard. Le temps exact du contrat qu’il lui proposait. Mais son instinct lui disait qu’il y avait autre chose. De bien plus profond. Et puis, Lugi l’intriguait. Elle le soupçonnait de jouer du même côté qu’elle ce qui ne la dérangeait pas. On était à une époque bien plus ouverte et elle pensait qu’il pourrait afficher ouvertement son homosexualité sans provoquer de scandale. Certes la presse en ferait des gorges chaudes quelques temps mais ça c’était à cause de lui. A force d’être trop discret, il était devenu une target de choix pour la presse. Les journalistes étaient avides de savoir qui se cachait derrière ce multimillionnaire qui avait créé sa boîte en partant de rien. Et depuis, rien de ce qu’il faisait ne leur échappait.

« J’espère bien ! »

Ce furent les mots qui sortirent spontanément de sa bouche quand il lui dit qu’il ne la forcerait à rien de plus. Jay avait bien fait comprendre à son petit monde qu’elle n’accordait aucun extra lors de ses contrats. Plusieurs clients avaient essayé de la faire changer d’avis en lui faisant miroiter de coquettes sommes mais la jeune femme s’était toujours refusé à vendre son corps. Et elle savait que c’était ce qui faisait qu’elle avait autant de contrats. Rien de mieux que l’interdit pour que les hommes aient envie de la braver et d’essayer de la convaincre. Malheureusement pour eux, aucun avait réussi. Et elle n’allait pas Lugi être l’exception. Mais elle n’avait rien à craindre de lui, elle le savait. D’une parce qu’il était un homme de confiance et de deux parce qu’elle savait qu’il ne la voyait pas comme une personne pouvant finir dans sa vie.

Elle eut un mouvement de surprise quand il lui parla d’un nouvel appartement. A l’évidence, il avait déjà pensé à tout. Et il n’avait pas tort. Elle n’avait aucunement l’intention de se laisser envahir par ses pairs. Elle tenait à son intimité et elle songea que si elle acceptait le contrat de Lugi, sa vie en serait irrémédiablement changée… ça serait fini de sa vie peinard où elle pourrait faire ce que bon lui semblait. Mais se ravisa aussitôt. Il n’était pas non plus une superstar donc elle garderait cette vie qui lui plaisait mais il était sur qu’elle ne pourrait pas continuer à vivre là où elle habitait. La jeune femme n’était pas idiote au point de croire qu’ils allaient la laisser tranquille au début. Hochant légèrement la tête, elle lui fit signe qu’elle avait compris.

Mais restait la question la plus importante.

« Pourquoi Lugi ? »

Elle le regarda droit dans les yeux en reprenant

« Je ne suis pas née de la dernière pluie. Si vous avez besoin de moi sur un contrat comme celui-là, il doit y avoir une raison particulière. Surement liée à votre entreprise. Et si je ne veux pas commettre d’impair, j’ai besoin d’en connaître les raisons… »

Jayleen le laissa digérer ses paroles.

« Qu’est-ce qui se passe donc à l’Electro Di Marco ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Sam 23 Mar 2019 - 13:32 )

A new contract.

Il était beaucoup plus simple pour Lugi de payer quelqu’un pour jouer une relation plutôt que de créer une relation lui-même avec quelqu’un. Le problème étant que la plupart des gens de son milieu et même d’ailleurs ne le comprenaient pas. Ou ne prenaient pas le temps d’essayer. Il n’était pas non plus quelqu’un avec qui il était facile de vivre au quotidien, il faut dire ce qui est. Il avait ses petites habitudes, sans parler qu’il pouvait être très chiants sur certains trucs, et qu’il aimait bien avoir ses petits moments tout seul au moins une fois dans la journée. Encore une chose que la plupart des gens ne comprenaient pas d’ailleurs. Ce besoin de solitude qu’il pouvait avoir, pour se retrouver seul avec ses pensées, et rien d’autre autour de lui qui pourrait le déranger. Enfin, proposer ce contrat à la jeune femme lui semblait être la meilleure alternative. Ça serait bénéfique pour lui, mais aussi pour elle vu qu’elle serait grâcement rémunérée, et que Lugi ne comptait pas lésiner les dépenses pour cela. Après tout, il avait largement assez d’argent pour ça, et il n’était clairement pas du genre à faire son radin.

La preuve étant qu’il lui avait même proposé un appartement pour qu’elle puisse garder son intimité, si elle le désirait. Il aurait très bien pu lui proposer de venir vivre chez lui, ce n’était pas comme s’il n’avait pas assez de chambre dans sa maison mais… Il ne voulait pas que cela lui semble trop étrange et trop entreprenant. Surtout que ça ne devait durer que quelques mois seulement, si tout se passait bien. Et il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas. Ces actionnaires à la con n’allaient pas lui mettre des bâtons dans les roues bien longtemps. En tout cas il en avait la certitude actuellement. Et quand Jayleen lui demanda pourquoi, il n’avait absolument aucune raison de lui mentir. Même s’il fit attention de parler à voix basse pour que personne n’entende la supercherie qu’ils étaient en train de mettre au point. Et qui était pourtant totalement légale, même si mentir n’était pas quelque chose de très bien vu.

« Les actionnaires ne me portent pas tellement dans leur cœur. Je ne m’affiche pas assez au public à leurs goûts, et j’ai besoin que ça change si je ne veux pas me retrouver évincer. »

Lui mentir ne servait à rien. Surtout que la jeune femme avait toujours été honnête envers lui, et il comptait bien en faire autant. C’était une qualité qu’il appréciait, en plus du fait de ne pas être un menteur lui-même et de ne pas aimer cela. Il avait vécu dans le mensonge et dans la corruption pendant largement assez de temps pour vouloir l’éviter à tout prix, et resté honnête malgré tout ce qui pouvait bien se mettre en travers de son chemin.

« Comme je vous l’ai dit, c’est juste l’histoire de quelques mois. Une fois que tout sera réglé, vous pourrez aller où vous voulez avec l’argent qui vous sera donné. »

Et il ne partirait pas à sa recherche comme un psychopathe, parce que de toute façon ce n’était pas son genre. Puis il lui payerait des diners aussi le temps du contrat, et pleins d’autres choses dont elle aurait envie, parce qu’il n’y avait pas de raison pour qu’elle ne se fasse pas plaisir, après tout. En étant officiellement la petite amie d’un homme riche, elle pouvait bien profiter des privilèges qui lui étaient octroyés avec ce statut. Et puis qui sait, ça pouvait même lui donner un plutôt bon tremplin professionnel en plus de cela. Elle n’avait clairement rien à perdre en se plongeant là-dedans, bien au contraire.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jayleen Antonelli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Saccage.
Messages : 815 - Points : 956
A new contract [PV Lugi] Tumblr_inline_p7jatuB0Lw1rx48z5_250
Âge : 31 ans
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Sam 23 Mar 2019 - 22:38 )

   
A new contract
Jayleen n’avait pas l’intention de soutirer des informations au PDG le plus mystérieux de Naples voire même de l’Italie pour en faire un article. Oui c’était une journaliste avant tout Jay mais elle était aussi humaine. Et surtout, elle savait qu’il n’aurait jamais fait appel à elle si il doutait de sa discrétion. Elle tenait pas dessus tout à son intégrité et elle lui en était reconnaissante – un peu ironique dans ce cas-ci – de sa confiance. Elle passait pour l’une des filles les plus discrètes de l’agence et quand il y avait des soirées un peu plus haut de gamme, si elle pouvait s’exprimer ainsi, Carmen ne faisait appel qu’à elle car elle lui faisait confiance. Et apparemment Lugi aussi. Et ce qu’elle lui demandait ne servait en fait que de l’aider du mieux qu’elle le pouvait. A cette pensée, Jay comprit qu’elle était bien proche d’accepter ce contrat pour le moins surprenant. Se secouant, elle se pencha un peu plus dans la mesure où sa voix à lui se réduisait petit à petit. Un petit sourire amusé vint étirer ses lèvres. Ainsi, le mystérieux PDG était trop mystérieux. Même pour ses propres actionnaires. Elle faillit lui demander pourquoi il ne faisait pas son coming-out mais se retint juste à temps. Elle ne connaissait pas ses fameux actionnaires mais les supposaient vieux et traditionnalistes. C’était surement pour cette raison qu’il protégeait tellement son intimité. Le regardant, elle se dit que c’était vraiment dommage que les gays étaient aussi séduisants. Parce que Lugi était un très bel homme et ce côté secret pouvait faire beaucoup d’effet sur les femmes si il aurait été hétéro.

« Et je suppose que vous ne possédez plus la majorité des parts dans la société… »

Ce n’était pas vraiment une supposition mais plutôt un constat. La jeune femme trouvait cela triste de ne pas pouvoir faire ce que l’on voulait de la société que l’on avait fondé. Mais elle n’était personne pour critiquer le fait qu’il ait pu céder autant de part de sa propre boîte. Surtout que pour avoir fait quelques recherches sur la fameuse entreprise avant son premier contrat avec Lugi Di Marco, Jayleen savait pertinemment que sans lui, la société ne valait plus rien. C’était injuste de lui faire ça tout simplement parce qu’il ne rentrait pas dans le même moule que ces vieux schnocks.

« Ils pensent donc qu’un homme célibataire n’est pas un gage suffisant de sérieux. Et comme votre société veut s’étendre sur le marché asiatique qui est connu pour son côté traditionaliste, ils veulent quelqu’un qui représente ces valeurs… Ce qui est étonnant car les pays comme le Japon ou la Corée sont quand même à la pointe de la haute technologie… »

Elle le regarda et se leva soudain.

« Venez… Allons faire quelques pas dehors… »

La jeune femme sortit en premier attendant qu’il la rejoigne. Lui prenant le bras, elle l’entraîna vers la promenade où se trouvait pas mal de monde en cette journée. S’approchant de la rambarde, elle laissa trainer son regard sur le paysage un instant. Elle savait qu’elle allait accepter ce contrat. Aussi bien pour l’aider que pour l’argent. Car avec cela, Choups verrait ses études payées sans avoir à travailler et elle… Elle pourrait enfin vivre son rêve… Sentant le regard interrogateur de son compagnon sur elle, Jay se tourna vers lui et lui sourit. S’approchant doucement de Lugi, elle posa ses mains sur son torse. Se rapprochant davantage, elle se hissa sur la pointe des pieds et ses lèvres vinrent frôler celles du jeune homme.

« Envoyez moi l’adresse de mon nouvel appartement parce que vous avez raison Monsieur Di Marco. Je détesterai qu’on vienne fouiller le quartier dans lequel je vis. Je tiens autant que vous à mon intimité. Une fois que je serais là-bas, faites souvent des allers-retours. A des heures indues pour que ces visites ne laissent aucun doute sur leur nature. N’hésitez pas à me le dire pour que je vous raccompagne à la porte… »

Laissant passer quelques secondes, elle reprit

« En ce moment-même un journaliste est en train de nous prendre en photo et je vais tourner le dos et partir. Regardez-moi m’éloigner un moment avant de reprendre le chemin vers votre voiture… On se voit bientôt pour le prochain acte et n’oubliez pas de ramener le contrat avec vous…. »

Sur ces mots, la jeune femme tourna les talons et s’éloigna doucement ne doutant pas un seul instant que Lugi la suive des yeux.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


   



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Mer 27 Mar 2019 - 12:36 )

A new contract.

Oh, il savait bien que devenir riche entrainerait des problèmes, mais très franchement, il n’avait pas forcément pensé à ce genre de problèmes avant de se mettre à étudier la finance et tout ce qui en était relatif. Même s’il n’était pas diplômé dans ce domaine et que ses employés faisaient certainement un meilleur boulot à ce niveau-là qu’il ne le ferait jamais, il avait quand même fait ses petites recherches personnelles histoire de ne pas se retrouver complètement largué. Et nom de dieu… On disait que la politique était corrompue, mais c’était si facile de se corrompre dans les finances. Enfin. Il en avait l’habitude à force de se rendre compte qu’aucune facette du monde était toute blanche, ou toute noire. Même ceux qui disaient vouloir faire le bien autour d’eux ne le faisaient pas tout le temps, parce qu’ils étaient tout simplement humain. Et souvent c’était une minuscule erreur qui leur retombait dessus, les pauvres.

« Vous supposez bien. »

Il n’avait pas grand-chose à rajouter de ce côté-là, il doit bien l’avouer. Lugi savait que Jayleen était une femme intelligente, et qu’elle comprendrait vite sa situation. Tout comme elle comprendrait vite le fait que c’était une opportunité pour elle qui ne se représenterait clairement pas, et qui lui permettrait de se faire des contacts. C’était une chance pour elle, et il doit bien avouer qu’il espérait qu’elle soit un minimum égoïste pour la saisir en pensant à son avenir, même si elle devait mentir au monde pour cela, pendant quelques mois. Ça ne durerait pas plus longtemps, de toute manière.

« C’est justement parce qu’ils sont à la pointe qu’ils veulent s’imposer en Europe. Et aussi se donner un côté un peu plus éthique en limitant les déportations. »

En somme, ils voulaient devenir écolo en produisant localement, parce que c’était quelque chose qui plaisait aux gens, en ce moment. Ils suivaient juste le mouvement, en réalité, et c’était une chose que le chef d’entreprise pouvait comprendre. S’adapter à sa clientèle, c’était un peu la base pour que le commerce fonctionne, et c’était même exactement ce que lui-même était en train de faire en donnant au public ce qu’il voulait, que ça lui plaise ou non. Il espérait juste que personne ne découvrirait l’autre facette de sa vie, c’est à dire son enfant qui était inconnu de tout le monde, et c’était très bien comme ça.

Reprenant rapidement ses esprits, Lugi suivit la jeune femme à l’extérieur sans tellement savoir dans quoi il s’embarquait, ni si elle allait lui dire oui, ou simplement l’envoyer gentiment bouler. Mais dans le doute, il ne disait rien, la laissant s’accrocher à son bras malgré le fait qu’il n’en avait clairement pas l’habitude, et marchant à ses côtés sur cette petite promenade qu’il connaissait bien, pour y avoir discuter de quelques contrats par le passé. Les riches aimaient bien négocier dans des endroits agréables du regard.

« Je m’en occupes… »

Elle avait de l’audace et… Oui, il doit bien avouer qu’il aimait ça, ce qui le confortait un peu plus dans son choix. Tout allait bien se passer, sans encombre. Et comme promis, il la regardait s’éloigner pendant quelques secondes avant de prendre le chemin de sa maison pour rentrer tranquillement chez lui, afin de pouvoir tout préparer pour lui envoyer ce qu’il fallait.

EXORDIUM.
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6866 - Points : 3241
A new contract [PV Lugi] Tumblr_pbdxlhap8F1v6wqrvo2_400
Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le Lun 8 Avr 2019 - 21:52 )
Il fallait toujours qu’elle se retrouver entrainer dans les pires situations. Cette fois, c’était à cause d’un pari perdu avec une de ses amies. Elle devait amener une petite culotte en faisant croire que c’était un souvenir d’une nuit. Elle n’était pas très chaude à l’idée de faire ça. Elle n’avait pas le choix, cependant, elle avait le droit de porter une perruque et des lunettes de soleil. C’était une perruque blonde, au moins, comme ça, si un jour, elle recroisait ces personnes, elle ne serait pas reconnue, elle se sentait coupable de faire ça. Bon, il fallait qu’elle trouve une astuce, donc pour éviter de déclencher une dispute qui pourrait faire du mal, elle glissa un petit message dans le sous vêtement en écrivant un truc du style : désolé c’était pour rire. Elle le fit quand sa pote avec le dos tourné. Elle trouva sa victime qui était avec une femme peut être qu’ils n’étaient pas ensembles, bon il fallait respirer un bon coup. Elle arriva en face de l’homme et lui donna la petite culotte de sa copine et lui murmura ces mots à l’oreille. « Cela te fera un souvenir de cette nuit. » Puis elle partit rapidement en faisait un petit clin d’œil à l’homme. Elle était vraiment désolé pour ce qu’elle venait de faire, mais son amie semblait satisfaite, c’est bon, elle la quitta et pris la direction de la maison.


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
A new contract [PV Lugi] Empty
Sujet: Re: A new contract [PV Lugi] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- A new contract [PV Lugi] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Dolce Vita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut