Revenir en haut
Aller en bas


 

- cora — sometimes you gotta bleed to know. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Cora RizzoJe viens de débarquer parmi les fous
Cora Rizzo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4793-cora-sometimes-you-gotta-bleed
Faceclaim : karla love souza @sandrine chaton d'amour (ava) tumblr (gifs)
Messages : 77 - Points : 279

Âge : trente-deux miettes de vie. trente-deux années à fouler le sol italien. vie battante au rythme de ses pas. années s'étiolant sans fin sur son visage. (04/10)
Métier : de cet odeur délicate qui émane par les pores. mélange floral et estival des senteurs. de ses doigts habiles et de son nez malin, elle crée des parfums hors du commun. pièce unique dont elle détient seule le secret.
Sujet: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 12:40 )
we all need someone to go home to. someone to fight for and someone who'll give us meaning in a meaningless world.
CORA RIZZO
pré-lien de Dorian Rizzo
Identité :Rizzo ce nom qui résonne jusqu'au coeur de ses entrailles. Le sang qui coule et qui bat dans ses tempes. Elle donnerait sa vie pour eux, pour ce patronyme qui l'a porté vers les sommets. La chaleur d'un foyer, la douceur des sourires et des éclats de rire. Écho dans son coeur qui réchauffe son être. Son bonheur repose sur ce bien le plus précieux. Cora qui siffle au creux des oreilles. C'est doux, c'est chaud. C'est tentant de le laisser glisser sur le bout de la langue. C'est court et c'est simple. Cora c'est comme une force de la nature. Un petit bout de femme qui se laisse bercer au grès du vent. Cora ça reste accroché sur le palet, comme une contemplation soudaine d'un joyaux des plus précieux. Et puis Cora, ça ne nécessite pas de surnom parce que s'en est déjà un en soit dans sa forme.

Naissance : Et sur ce visage qui laisse le temps se figer. On pourrait presque y croire qu'on y lit quelques années. Une trentaine tout au plus. Cependant, Cora elle en porte déjà trente-deux. Trente-deux ans, qu'elle a fêté avec sa famille le 4 octobre. Lorsque sur les coups de minuit, en 1986 elle a poussé son premier cri. Délicate demoiselle, atterrissant finalement sur le sol de Salerne. Cora, elle n'a pas peur. Du temps qui passe, qui s'effrite. Elle n'a pas peur de franchir un prochain cap quand elle aura trente-trois ans. Et puis trente-cinq jusqu'à ce que la vieillesse s'empare d'elle. Cora, c'est ce petit bout de femme qui semble éternellement jeune.

Origines :Cora c'est une italienne pure. Les Rizzo étant installés à Salerne depuis plusieurs générations. Elle n'a jamais pensé à ses autres origines, beaucoup plus lointaines. Beaucoup moins certaines. Parce qu'elle s'est toujours sentie comme une femme fière de hisser haut les couleurs vert blanc rouge. Qu'elle n'a jamais désiré autre chose que son Italie natale. Ses pavés esquintés et ses rues si belles. L'Italie qui résonne dans son coeur comme un cri de bonheur. Sage savoir que de garder ses racines sur le bout des doigts.

Statut : Elle se dirait presque heureuse, Cora. Parce qu'elle est amoureuse, parce qu'à ses yeux, elle a trouvé la perle rare. Elle en ferait des jaloux, des envieux. De ce couple qui semble si parfait, fait l'un pour l'autre. Mais derrière les apparences, les sourires et les faux semblants se cachent d'autres histoires. Cora, ça fait presque six ans qu'elle est en couple avec Salvatore. Et si au début l'amour était là, il s'est étiolé avec les années. Parce que Cora, elle est stérile. A cause de l'endométriose, à cause de cette fichue manie à toujours vouloir bien faire en essayant de soigner le mal par le bien. Alors les disputes se font plus intenses. Et le couple bat de l'aile. Cora, fait tout pour changer la donne. Mais elle en ignore jusqu'à même les propres intentions de celui qu'elle pensait être son futur mari.

Métier :Cora, elle a toujours grandi dans cette optique de suivre les traces de son père. La cosmétique ayant un attrait des plus singuliers. Mais c'est vers la création tout autre qu'elle a dirigé ses pas. Créant et transformant les plantes en des parfums aux odeurs délicates. Senteurs ultimes qui n'ont plus de secret pour elle. Fabrication hors paire qui la mène jusqu'à se trouver envahi par la brume de ses créations. Elle aime ça, Cora. Créer des parfums en tout genre et les voir se vendre après coup. C'est un travail de toute une vie. Et pour rien au monde, elle n'en changerait.

Argent :Elle a connu fut un temps la moyenne normal pour les gens. Parce que son père a tout fait pour qu'ils réussissent. Pour que la famille Rizzo se fasse un nom. Et puis, elle a pris son envol. Tentant de faire ce qu'elle aime le plus au monde. L'argent s'est mis à renflouer ses comptes. Jusqu'à ce que finalement, elle rencontre Salvatore. Un homme d'affaire suffisamment riche pour décider de l'entretenir. Elle a un excellent salaire en vendant ses parfums spéciaux et uniques en leur genre. Mais c'est en parti grâce à son compagnon, qu'elle doit une vue magnifique sur l'océan.

A Naples depuis :Qu'elle a voulu prendre son envol. Trouvant qu'à Naples les opportunités seraient plus grande qu'à Salerne. Elle a rejoint Dorian, peu de temps après qu'il soit parti de la maison. Elle était alors âgée de vingt-deux ans. Et depuis elle n'a plus jamais osé quitter cette ville. Même si l'amour qu'elle porte à Salerne est incontestable et que sa terre natale lui manque terriblement.

à l'écoute, maniaque, comique, bornée, intrépide, anxieuse, humble, émotive, dévouée, casse-cou, affectueuse, insouciante, ambitieuse, jalouse, communicative, nerveuse, efficace, indiscrète, digne de confiance, naïve, pétillante, joueuse, créative, rancunière, polyvalente, stressée, raisonnable, sarcastique, calme, routinière.

poids :
66 kg
alcool :
1 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
tree of life audiomachine


Conclusion de ta vie Cora, elle pourrait presque dire que sa vie est accomplie. Parce qu'elle a un métier qui lui plait. De laisser son nez influencer ses choix, de se laisser guider sur une odeur ou une autre. Elle aime ça, Cora. Ne pas savoir ce que le mélange de l'hibiscus et de la rose peut donner. Elle aime que ses pas soient guidés au fil des eaux. Comme une douce mélodie. Elle a une famille à laquelle elle tient, Cora. Une famille sur laquelle elle peut compter quoi qu'il arrive. Et pour rien au monde elle n'en changerait. Et puis, il y a les amis. Les gens qui l'entourent. Il y a Salvatore d'un côté. Point blanc sur son tableau noir. Parce qu'ils sont comme fait l'un pour l'autre. Elle le sent au plus profond de ses tripes. Elle le sait. Mais si tout était trop facile, ça ne serait pas la vie. Alors l'amour qui devient poussière, lui semble un chemin incertain. Parce qu'elle veut rester auprès de lui, mais les entailles sont de plus en plus sinueuses. Et elle a besoin de son soutien. Cora, elle a pas envie de se perdre sur un chemin qui ne lui ressemble pas. Pourtant, y a cet homme qui l'intrigue, qui l'attire. Et y a les déboires de Salvatore dont elle ignore encore l'existence. Triste sort qui s'accroche encore un tout petit peu.

(rizzo famiglia) plop (fiore delicato) Cora. Lunaire et somptueuse, d'un regard balayant la terre entière. Cora, c'est le souffle chaud qui s'estompe. Transition éphémère où la lumière du jour laisse place à la lune brillante et éclatante. Étoiles scintillantes sur le creux de son âme. Cora, dans sa tête ça papillonne et puis ça crie. Comme si l'alarme soudaine devait se déclencher. Tambours résonnant dans la force aveugle des choses. Tambours battant au grès de ses battements. Karma inhibé qui retient la flamme. Unique et troublante, dansante jusqu'à l’étouffement. Cora, c’est le feu qui s’embrase et se propage. Délectation qui s’ensuit d’un tremblement sans vergogne. Elle est douce, Cora. Dans sa façon d’être, sa manière qu’elle a de toujours sourire pour un rien. Dans ce rire qui éclate et vrille loin dans les airs. Elle est délicate, Cora. Comme une fleur qui vient d’éclore. Beauté parsemée de la rosée du matin. Rayon du soleil chatoyant sur le bord de la peau. Cora, elle a dans son esprit l’envie d’être quelqu’un de bien. D’attentionnée. Être déguisé en ange tombé du ciel. Tel la lumière incandescente qui s’étiole peu à peu jusqu’à ne faire plus qu’un. Cora. Magnétique et hérésie. Du haut de sa tour qui délaisse chaque pétale un peu plus. Elle ne ressemble à aucune autre, Cora. De ce bleu qui enflamme et noie l’âme jusqu’à son dernier souffle. De ce visage au mille et une facettes. Elle parait mystérieuse qu’on lui susurre. Lorsque dans la pénombre de la nuit, s’en vont les soucis. Cora, elle sait comment jouer. De ce que les hommes voient d’elle. De ce que les femmes ressentent. Elle abat ses cartes une à une. S’en sourciller parce qu’elle sait où elle va. Comme la fleur arrachée de son piédestal et qui suit le grès du vent jusqu’au prochain ruisseau. (donna forte) plop (profumo) plop (napoli) plop (primo amore) plop (sterilità) Grapillement de vie qui se raccroche. Comme une parfaite illusion où l’être ne prête plus attention. Il y a la douleur infinie qui se propage. S’employant à faire grincer les dents et à surprendre. Quinze ans ça semble si jeune, si incertain. Pourtant son avenir, elle l’a vu tout tracé, Cora. Quand on lui a donné les symptômes de sa maladie : l’endométriose. Massacre ultime qui s’inflige sur les parois de l’âme. Où l’on croit y trouver la rédemption mais il n’en est rien. Le cri qui soulage la peine semble dérisoire à côté de ce qu’elle endure. Tu es une femme à présent. Qu’elle s’entend murmurer au creux de l’oreille à peine âgée de treize ans. Calvaire qui commence et cette envie irrépressible de faire marche arrière. Mais on ne lui a jamais dit, que cette douleur infligée en son sein, pouvait avoir de bien pire conséquences. Et elle n’a jamais voulu y faire face. Repoussant toujours l’inévitable jusqu’à ce que la sentence tombe définitivement et qu’elle ne puisse plus l’ignorer. La peine, elle est là. Se nichant au creux des entrailles, dévorant absolument tout sur son passage. Et Cora, dans cette leçon, tout ce qu’elle retient. C’est qu’on la prive du droit d’être mère. Renonçant à chaque instant souhaité être créé avec cette création de son propre corps. Damnation éternelle où elle voit en l’adoption une autre rédemption. Mais y a l’homme qui clame haut et fort ne pas en vouloir. Et Cora, dans ses relents d’espoir vain, elle imagine Salvatore ne plus vouloir d’elle. Sans penser qu’il en désir probablement d’autres. (estranei nella notte) plop (sottosopra) Parsèmement d’étoiles au creux des reins, à la naissance des seins. Piètre dystopie qui s’inflige là où le regard flanche. Elle ne sait plus qui elle est, Cora. Elle ne sait plus qui aimer, Cora. Parce que dans ce moment suspendu au-dessus du temps, elle a perdu pieds. Comme une étincelle venue rallumer la flamme noyée. Chagrin qui s’étiole et sourire qui s’embelli. Elle ne sait pas ce qu’elle doit comprendre. Ce qu’elle doit retenir. Parce que dans sa tête ça penche et les pensées vrillent. Elle lui doit tout. Ce regard nouveau qui s’ouvre vers l’horizon. Ce rire qui s’offre comme une mélodie à ses oreilles. Cela faisait bien trop longtemps qu’elle n’avait pas eu cette sensation. Ce feu au bord de ses entrailles. Parce qu’avec Salvatore c’est trop compliqué. Tout est devenu plus sombre, plus distant. Et ça la hante, Cora. De questions nuit et jour, de soupçons cachés qui ne veulent pas sortir. Mais avec Pasquale, tout semble différent. Comme le phénix qui renait de ses cendres.

(alla rinfusa) Cora, elle a choisi de faire de son mantra le fait de vivre dans un corps sain et dans un esprit sain. Elle pourrait laisser à croire qu’elle est le cliché ambulant de la femme parfaite. Même si c’est loin d’être le cas. Elle ne fume pas, et n’a d’ailleurs jamais touché à une cigarette de sa vie — sauf peut-être une fois au cours d’une soirée. Où la fumée l’a étouffé au point qu’elle refuse de recommencer. Elle boit très rarement, appréciant souvent un verre de vin au cours du repas. Depuis ses quinze ans, elle a décidé de ne plus consommer de viandes ni de poissons. Elle tend à devenir végétalienne, mais bien souvent elle met au moins de la crème ou des oeufs dans sa cuisine. Cependant elle ne boit que du lait d’amande. Et porte du maquillage uniquement cruelty free. Elle se bat pour de nombreuses causes. Qu’elle soit humanitaire, comme la défense et protections des animaux. Ou qu’elle soit tout simplement logique — quand bien même dans sa tête elle sait que le monde ne devrait pas avoir à lutter pour ça. Parce qu’à ses yeux les droits des femmes, des personnes de couleurs et de la communauté lgbt+ devraient être un acquis à ce jour. Féministe qui ne se cache plus, fière de l’être. Cora est une femme très engagée, qui manifeste dès qu’elle en a la possibilité. Femme forte défendant ses opinions. Elle a tendance à aller à l’encontre de ce qu’on lui dit de faire. Ayant les règles imposées en horreur, elle a tendance à vouloir les briser très souvent — peut-être même un peu trop.
ton groupe :BARBARESCOton avatar :karla souza


pseudo, prénom :drvgns. aka laurie le riz aka la marmotte.combien de bougies ?vingt-deux ans et six mois d'où viens-tu ?france.comment t'as atterri ici ?par le biais de robyn qui est arrivée elle même grâce à luna et ses trois têtes.




Dernière édition par Cora Rizzo le Ven 1 Fév - 11:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cora RizzoJe viens de débarquer parmi les fous
Cora Rizzo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4793-cora-sometimes-you-gotta-bleed
Faceclaim : karla love souza @sandrine chaton d'amour (ava) tumblr (gifs)
Messages : 77 - Points : 279

Âge : trente-deux miettes de vie. trente-deux années à fouler le sol italien. vie battante au rythme de ses pas. années s'étiolant sans fin sur son visage. (04/10)
Métier : de cet odeur délicate qui émane par les pores. mélange floral et estival des senteurs. de ses doigts habiles et de son nez malin, elle crée des parfums hors du commun. pièce unique dont elle détient seule le secret.
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 12:41 )
you are the smell before rainyou are the blood in my veins
it takes a lifetime to learn how to handle your heart and sadly, it takes one person to teach you how fragile it really is.
mois XXXX

Voici la partie histoire pour développer ton personnage plus en détails. Cette partie est facultative, à condition de remplir dans ce cas là quinze anecdotes dans la partie précédente. Tu peux modifier la largeur de l'image en modifiant le width="70", mais aussi la mettre sur la droite en changeant le class="left" pour un class="right".

you don't hurt someone you want to keep. you do them right... and let fate decide if they get to stay or leave.
mois XXXX

Voici la partie histoire pour développer ton personnage plus en détails. Cette partie est facultative, à condition de remplir dans ce cas là quinze anecdotes dans la partie précédente. Tu peux modifier la largeur de l'image en modifiant le width="70", mais aussi la mettre sur la droite en changeant le class="left" pour un class="right".


Dernière édition par Passe-Temps le Mer 23 Jan - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra FerroLa jeunesse dorée et éclatante
Cassandra Ferro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4755-la-vita-e-mia-cassandra http://www.ciao-vecchio.com/t4765-cassandra
Faceclaim : lili reinhart + BALACLAVA
Messages : 49 - Points : 239

Âge : 26 ans
Métier : Photographe/Blogueuse littéraire
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 12:53 )
Rebienvenue avec ce personnage! Bon courage pour l'histoire :)




I can't imagine a world with you gone.
   
Hold on, I still want you. Come back, I still need you. Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life. Hold on, I still need you ...    ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Schizophrenic
Je suis absent-e : en rétablissement RP, merci pour votre patience
Messages : 11477 - Points : 8653

Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 13:05 )
CORA. Une Rizzo qui va envoyer du pâté.
Ca va faire plaisir à @Orlane Diaz. Et surtout à Dodoooo. Mon dieu que je suis contente de te voir ici avec ce rôle !


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Jayleen Antonelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Jayleen Antonelli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Scarlett Johansson, ©Ordinn
Messages : 767 - Points : 907

Âge : 31 ans
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 13:16 )
rebienvenue



   
I'm not who you think I am...
- Test me
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : « Alycia Debnam Carey. L'avatar est de Sigyn et les gifs sont de Tumblr et Ealitya. »
Je suis absent-e : « Présence Réduite : malade. »
Messages : 3770 - Points : 2745

Âge : « Elle est venue au monde le 17 mai 1997 à Naples. » + « Elle a 21 ans. »
Métier : « Elle se prostitue a nouveau pour ses parents ( - septembre 2018 ) après environ 10 mois d'arrêt. »
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 13:43 )
(Re) Bienvenue. 
Bon courage pour ta petite fiche. 


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Luna PrimaveraToujours frais après un litre de café
Luna Primavera
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4153-les-trous-noirs-c-est-comme-un http://www.ciao-vecchio.com/t4158-la-blessure-cicatrisee-on-oublie-la-douleur-luna#131616
Faceclaim : Irina Shayk © .Sarasvati (vava) Miss Pie (sign)
Messages : 987 - Points : 1356

Âge : 34 ans depuis le 1er mai mais rien n'est vraiment sur.
Métier : Assistante administrative au cinéma le Modernissimo
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 14:22 )
Elle est belle Cora.

Re bienvenue parmi nous petite marmotte et bon courage pour la suite de ta fiche. Je suis sure que cela va être une perle de plus.



 

 
“A l'oubli succède l'indifférence de l'oubli comme un écho muet qui prolonge la durée et augmente l'espace de l'oubli.”

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Cora RizzoJe viens de débarquer parmi les fous
Cora Rizzo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4793-cora-sometimes-you-gotta-bleed
Faceclaim : karla love souza @sandrine chaton d'amour (ava) tumblr (gifs)
Messages : 77 - Points : 279

Âge : trente-deux miettes de vie. trente-deux années à fouler le sol italien. vie battante au rythme de ses pas. années s'étiolant sans fin sur son visage. (04/10)
Métier : de cet odeur délicate qui émane par les pores. mélange floral et estival des senteurs. de ses doigts habiles et de son nez malin, elle crée des parfums hors du commun. pièce unique dont elle détient seule le secret.
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 14:23 )
@Cassandra Ferro @Jayleen Antonelli @Flora Casaroli Merci vous trois

@Dante Galeone Genre tu sors même pas Dorian J'espère qu'elle va envoyer du pâté pour être à la hauteur de Dodo
Yeaah j'irais lui chercher un lien pour sur ASDFGHJKL Trop contente aussi d'être là avec ce rôle

@Luna Primavera Pas aussi belle que toi
Merci mon chat Oh bah j'espère que ça en sera une
Revenir en haut Aller en bas
Gabriele Martinelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Gabriele Martinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4523-gabriele-the-eagle-flies-alone http://www.ciao-vecchio.com/t4579-gabriele-the-eagle-flies-alone
Faceclaim : L. Evans ©Sharky ♡ (avatar) + ANESIDORA (signature)
Messages : 130 - Points : 216

Âge : 41 ans (o8.o9.77)
Métier : Mécanicien, par défaut.
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 14:36 )
Rebienvenue
Bonne continuation pour cette nouvelle fiche


uc.
Revenir en haut Aller en bas
Nori Alestra10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nori Alestra
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : chrysalis | Candice Bae Paton
Messages : 640 - Points : 628

Âge : 29 ans
Métier : Blogueuse cuisine et lifestyle
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le Dim 20 Jan - 14:43 )
Re bienvenue avec ce super choix



(c) MΛ☾ΛЯON







JE POURRAIS ME TUER AVEC DU PAPIER MÂCHÉ POUR PADMA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: cora — sometimes you gotta bleed to know. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- cora — sometimes you gotta bleed to know. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant