Revenir en haut
Aller en bas


 

- Confession ▼ Nori -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meena Jatania10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Meena Jatania
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4224-how-to-save-a-life-meena http://www.ciao-vecchio.com/t4246-everyone-s-heart-doesn-t-beat-the-same-meena
Faceclaim : Tina Desai + ©Ealitya, Solsken
Messages : 959 - Points : 930

Âge : 30 ans.
Métier : Assistante de Giovanni Vanderbilt.
Sujet: Confession ▼ Nori ( le Mer 23 Jan 2019 - 17:09 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


Depuis qu’elles s’étaient retrouvées au marché de Noël, Nori et Meena ne se lâchaient plus. Elles se voyaient plusieurs fois par semaine pour rattraper le temps perdu, approfondissant ainsi cette amitié improbable née plusieurs années plus tôt en Inde. Elles avaient même passé les fêtes de Noël ensemble, en compagnie de Padma, et l’Indienne avait eu un pincement au cœur en se disant qu’elle passait son premier Noël en famille… sans que sa sœur ne soit au courant du lien si unique qui les unissait. De voir Nori et Padma partager une telle complicité ne provoquait aucune jalousie en elle, parce qu’elle aimait sincèrement les deux jeunes femmes et ne pouvait que se réjouir qu’elles soient là l’une pour l’autre. Mais, tout de même, une petite voix criait constamment en elle qu’elle aussi devrait faire partie de l’équation… Non pas en prenant la place d’une d’entre elle, mais tout simplement en transformant le duo en trio. Encore fallait-il qu’elle trouve le courage d’annoncer la nouvelle à Padma. Plus le temps s’écoulait, moins elle savait comment s’y prendre. Elle avait plus peur que jamais de subir un rejet de sa sœur, parce qu’elle s’était attachée à elle et à sa personnalité depuis leur première rencontre. Elle n’était donc plus qu’une sœur hypothétique, mais bien une personne à part entière que Meena avait appris à aimer.

Ainsi, elle avait décidé de demander conseil à Nori. De lui avouer la vérité, espérant que la jeune femme serait réceptive à son histoire et qu’elle ne la verrait pas comme une menace. Maintenant qu’elle avait un logement à elle, elle se sentait plus à l’aise d’inviter Nori chez-elle, et c’est ce qu’elle avait aujourd’hui fait, profitant d’une absence de Naina. Elle avait donc passé la matinée à cuisiner quelques pâtisseries typiquement indiennes, et finissait de préparer le thé lorsqu’elle entend quelques coups toqués à la porte, s’empressant d’aller ouvrir en faisant la bise à Nori. « Hey Nori! Merci d’être passée. Tu as faim? » Quelle question! Elle savait bien que la réponse était toujours affirmative chez la jeune femme, comme c’était également le cas chez elle. Ainsi, elle invite son amie à la suivre à la cuisine, lui montrant les jalebis qu’elle a fait frire le matin même et les gulab jamuns qui trempent encore dans leur sirop. « Comment ça va? », demande-t-elle, visiblement nerveuse. Elle a hâte de rentrer dans le vif du sujet, mais ne souhaite pas non plus se montrer impolie.




AVENGEDINCHAINS


+IT'S BEATING OUT OF TIME+
It says home is where your heart is but what a shame cause everyone's heart doesn't beat the same.

Noot Noot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nori Alestra10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nori Alestra
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : chrysalis | Candice Bae Paton
Messages : 660 - Points : 695

Âge : 29 ans
Métier : Blogueuse cuisine et lifestyle
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Ven 1 Fév 2019 - 11:05 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


L'arrivée de Meena en ville était un vrai bonheur pour Nori. Elle avait retrouvé sa deuxième soeur d'Inde, celle qui lui avait appris à cuisiner des plats de la-bas, c'est elle qui lui avait appris tout ce qu'elle savait sur le pays de sa grande-soeur, c'est elle qui lui a donné en partie l'amour pour ce pays. Elle n'avait jamais su expliquer ce qui unissait ces deux jeunes femmes, mais elle avait ce sentiment au fond d'elle, comme s'il y avait un lien invisible qui l'unissait à Meena. Elle était encore plus heureuse de voir que sa soeur Padma s'entendait à merveille avec la jeune femme. D'ailleurs le trio était devenu presque inséparable, comme si elles s'étaient toujours connues. Une complicité s'était installée entre les jeunes femmes et il ne se passait pas une semaine sans qu'elles se retrouvent. Elles avaient passé Noël ou encore le nouvel an ensemble et comptait passer toutes les prochaines fêtes les unes avec les autres. Tout cela donnait un petit goût de famille, de clan que Nori avait perdu ces dernières années.

Meena avait invitée la jeune femme chez elle, comme à son habitude Nori accepta. C'était l'occasion de passer un peu plus de temps ensemble et puis elle préférait être avec Meena plutôt que toute seule à la maison à attendre Aurora et Padma, qui elles étaient en train de bosser. Elle avait préparé un tiramisu aux fruits de la passion pour l'occasion en espérant que cela plairait à son amie, elle n'était pas certaine qu'elle appréciait ce fruit, mais qui ne tente rien n'a rien.

Une fois la porte ouverte elle lui tendit son plat avec un grand sourire. “Non merci à toi de m'avoir invité ma belle.” Je lui faisais la bise puis ajouta. “Je nous ai préparé un tiramisu aux fruits de la passion….je ne sais pas si tu aimes ça?” Elle retint son souffle dans l'espoir que son amie ne lui dise pas non. Une fois à l'intérieur, elle se sépara de ses chaussures et humecta cette bonne odeur qui se propageait dans tout l'appartement. “Ca sent drôlement bon...Tu es toute seule aujourd'hui?” Nori savait que Meena vivait avec une certaine Naina, mais n'avait pas encore eu l'occasion de la rencontrer. Elle était curieuse quant à cette nouvelle indienne dans la ville. “Écoute plutôt bien et toi?” Elle suivit la brunette jusqu'à son salon et s'installa. “Alors, quoi de neuf?” Une question un peu bête, d'ailleurs à chaque fois qu'elle prononçait cette phrase, elle se sentait un peu stupide, car c'était tellement banal et simple.



AVENGEDINCHAINS


(c) MΛ☾ΛЯON







JE POURRAIS ME TUER AVEC DU PAPIER MÂCHÉ POUR PADMA.
Revenir en haut Aller en bas
Meena Jatania10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Meena Jatania
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4224-how-to-save-a-life-meena http://www.ciao-vecchio.com/t4246-everyone-s-heart-doesn-t-beat-the-same-meena
Faceclaim : Tina Desai + ©Ealitya, Solsken
Messages : 959 - Points : 930

Âge : 30 ans.
Métier : Assistante de Giovanni Vanderbilt.
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Mer 6 Fév 2019 - 4:04 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


En voyant Nori, sa nervosité est aussitôt apaisée. Elle aime tellement la jeune femme que ça lui en ferait presque mal, et en lui faisait la bise, elle sent son cœur se serrer. Parce qu’elle a l’impression de lui avoir menti, à elle et à Padma en fait. L’impression d’être une fraude. « J’adore!! Allez, entre. » Elle referme la porte derrière la jeune femme et l’entraîne vers la cuisine, déposant le tiramisu au centre de la table. « Oui, Naina est sortie, je ne sais pas trop où. J’ai hâte que tu la rencontres, c’est une amie d’enfance. Comme une sœur pour moi. » Drôle de choix de mots, alors qu’elle s’apprête en fait à révéler à Nori l’identité de sa sœur biologique. Versant de l’eau bouillante dans une théière, Meena dispose celle-ci sur un petit plateau avec des tasses et son mélange de thé favori, et invite Nori à la suivre au salon, prenant place sur un fauteuil à ses côtés. « Ça va. », répond-elle le plus simplement du monde, sans toutefois y ajouter l’enthousiasme dont elle fait normalement preuve. Se grattant la nuque, elle évite de regarder Nori, attendant que le thé infuse pour verser deux tasses bien fumantes. Le parfum qui s’en dégage la ramène plusieurs années en arrière, lui donne presque l’impression d’être de retour en Inde, ce qui lui provoque un léger frisson d’horreur. Elle sait toutefois que Nori conserve un souvenir beaucoup plus agréable de ce pays, d’où l’envie de recréer cette ambiance particulière.

« Écoute… J’ai quelque chose à te dire, en fait. J’aurais dû le faire depuis un moment, mais je ne savais pas trop comment, et… Enfin. » Elle prend une grande inspiration, se mordille l’ongle du pouce, remue un peu sur son siège pour s’assoir différemment. « Ok. Quelques mois avant mon départ de l’Inde, j’ai appris que j’avais une sœur. Elle est née avant moi, mes parents ne l’avaient jamais mentionnée. Elle a tenté de les retrouver, j’ai une lettre de sa part… Elle vit en Italie. À Naples. » C’est sans doute maladroit. Elle tourne autour du pot, ayant sans doute peur de la réaction de son amie. Elle se lève et se dirige vers sa chambre, fouillant dans une petite boîte en bois sur sa table de chevet pour en sortir la lettre que Padma a écrit à ses parents des années plus tôt. Son cœur bat la chamade, elle aurait presque envie de raconter des histoires à Nori sur cette prétendue sœur plutôt que de lui dire la vérité. Mais elle doit être courageuse. Alors elle revient sur ses pas, la lettre en main, pliée en quatre et tenue dans le creux de sa main légèrement tremblante. Puis, s’asseyant de nouveau aux côtés de la jeune femme, elle déplie soigneusement la feuille de papier usée. « C’est… Padma. » Elle tend la lettre à Nori, comme une preuve de ce qu’elle avance. « Je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas dit avant. Je l’ai rencontrée par hasard, et quand on s’est revues avec toi… Le moment n’était jamais opportun? Je suis terrorisée à l’idée de lui dire la vérité… », avoue-t-elle finalement, posant sur Nori un regard où on peut lire son trouble.




AVENGEDINCHAINS


+IT'S BEATING OUT OF TIME+
It says home is where your heart is but what a shame cause everyone's heart doesn't beat the same.

Noot Noot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nori Alestra10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nori Alestra
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : chrysalis | Candice Bae Paton
Messages : 660 - Points : 695

Âge : 29 ans
Métier : Blogueuse cuisine et lifestyle
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Sam 9 Fév 2019 - 0:59 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


Meena était un vrai rayon de soleil et c'était toujours un plaisir pour Nori de passer du temps avec elle. Elle connaissait à présent bien l'appartement de l'indienne, mais n'avait jusque-là pas encore eu la chance de rencontrer sa colocataire qui était apparemment une amie d'enfance. Elles finiraient bien par se rencontrer tôt ou tard.

Cette odeur dans l'appartement, lui rappelait ses voyages en Inde et cette odeur qu'elle pouvait retrouver un peu dans tous les foyer des locaux. Une odeur particulière qu'elle n'arrivait jamais à reproduire chez elle. Une fois installée dans le salon de l'indienne elle ne pû s'empêcher de remarquer la nervosité de celle-ci, ce qui lui semblait un peu étrange, car elle est plutôt enjouée en général. “Tu es sûr? J'ai l'impression que quelque chose te tracasse.” Elle jeta un regard vers son amie, un peu inquiète, peut-être traversait-elle un moment difficile. “Tu sais, si tu as besoin je suis là…” Dit-elle simplement et posément. Elle ne voulait pas brusquer l'indienne, loin de là, juste qu'elle sache qu'elle pouvait se confier à elle et qu'elle n'avait aucune peur à avoir. Elle voulait simplement que l'indienne se sente en confiance.

Elle but une gorgée de son thé encore brûlant avant de le reposer sur la table basse. “Meena...qu'est-ce qui se passe tu m'inquiètes.” Elle était bien trop mystérieuse et la métisse commençait réellement à s'inquiéter et à se poser des questions. Était-elle malade? Avait-elle des soucis pour lesquels elle avait besoin d'aide, beaucoup de questionnement lui trottait dans la tête, mais essaya de rester calme pour laisser Meena continuer dans son discours. “Une soeur?” Dit-elle d'une voix enjouée. À ses yeux Meena était si extraordinaire qu'elle méritait d'avoir une soeur avec qui partager des moments comme ceux qu'elles passaient avec Padma. “Ils l'ont abandonné?” Elle n'aimait pas ce mot, bien trop amer à son goût, ça lui rappelait également ce que sa soeur avait vécu. Elle restait silencieuse et écoutait la jeune femme parler. Tout cela semblait si fou, encore une indienne qui avait été séparée de sa famille, encore une petite fille qui avait été arrachée de ses racines. “C'est pour ça que tu es venue t'installer ici? Pour la retrouver?” Elle n'avait jamais abordé avec Meena la raison de son départ d'Inde. Elle avait imaginé des tensions personnelles et n'avait jamais envisagé qu'elle puisse avoir une soeur en Italie et ici à Naples qui plus est. “Ne t'en fais pas...je ne t'en veux pas de m'avoir caché ça...c'est un sujet si compliqué.” Disait-elle avec un léger soupir en fin de phrase en pensant à Padma et puis maintenant à Meena. C'est peut-être pour cela que les deux femmes s'entendaient si bien, elles avaient toutes les deux été arrachées à leur famille, il leur manquait une partie d'elle,  inconsciemment cela les avait sans doute rapproché.

Elle regardait son amie se lever de son canapé pour partir dans sa chambre quelques minutes. Sans doute avait-elle quelque chose à lui montrer, elle en profita pour boire une autre gorgée de son thé avant de reposer la tasse encore une fois sur la table basse. Au fond elle était heureuse pour Meena, car de ce qu'elle avait compris jusqu'à présent, elle était ici pour retrouver sa soeur, c'était donc le signe de retrouvailles, d'amour et de moments de bonheur. La jeune femme méritait d'être heureuse et si sa soeur pouvait lui procurer cela, elle en était ravie.

Coup de massue, la soeur en question était Padma, sa Padma, sa soeur. Enfin, leur soeur pour être correct. Elle restait immobile, non pas parce qu'elle en voulait à la jeune femme, mais parce qu'elle est incrédule. Le monde était-il si petit, pour que la petite fille adoptée par les Alestra soit la soeur de cette belle indienne que Nori avait rencontré lors de l'un de ses voyages en Inde? C'était peut-être donc ça le destin. Des faits inexplicables, mais qui ont tous leur sens. “Padma?” Finissait-elle par dire un peu tremblotante, sentant, l'émotion monter jusqu'aux yeux. Son coeur se mit à battre à tout à l'heure, sortant presque de sa poitrine. “Je comprends…” Elle ne put contenir ses émotions, ses yeux commençaient à brûler et se remplir d'un liquide chaud qui se déversa sur ses joues. “Merci…”

Elle attrapa les mains de l'indienne et vint la serrer contre elle et continuait à parler entre quelques sanglots. “Merci de m'avoir prêté ta soeur pendant ces 29 années…” Elle avait toujours été reconnaissante d'avoir eu la chance d'avoir Padma dans sa vie. En grandissant, encore plus, car elle savait pertinemment qu'à l'autre bout de la terre, elle avait certainement une famille qui aurait été heureuse avec elle à ses côtés. Elle avait volé à Meena sa soeur en quelque sorte et savait pertinemment, qu'elle ne serait pas la même personne si Padma n'avait pas été là. Elle serait peut-être une droguée ou une moins que rien, ou peut-être serait-elle morte de chagrin, suite au décès de son père et de son jumeau. C'était peut-être égoïste de penser ainsi, mais elle était tout de même heureuse que tout se soit passé ainsi, car ça en rendait l'histoire encore plus belle. Elle avait toujours considéré Meena comme sa soeur et voilà qu'elle était la soeur de sa soeur. “Je serai là pour toi…” Elle la serait encore plus fort dans ses bras. “..enfin si tu le veux et si tu en ressens le besoin.” Puis, elle relâchait la brune pour saisir cette lettre que Padma avait écrit. Elle ne voulait pas paraître intrusive ni dans la vie de Meena, ni dans celle de Padma, alors elle ne lut pas ce qui y était écrit, mais regarda simplement l'écriture. Une écriture qu'elle connaissait si bien, c'était bien celle de Padma.



AVENGEDINCHAINS


(c) MΛ☾ΛЯON







JE POURRAIS ME TUER AVEC DU PAPIER MÂCHÉ POUR PADMA.
Revenir en haut Aller en bas
Meena Jatania10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Meena Jatania
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4224-how-to-save-a-life-meena http://www.ciao-vecchio.com/t4246-everyone-s-heart-doesn-t-beat-the-same-meena
Faceclaim : Tina Desai + ©Ealitya, Solsken
Messages : 959 - Points : 930

Âge : 30 ans.
Métier : Assistante de Giovanni Vanderbilt.
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Ven 15 Fév 2019 - 2:49 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


Nori se montre si enthousiaste à l’idée que Meena ait une sœur, ça lui donne envie de pleurer. Parce qu’elle a désormais l’impression qu’elle est là pour lui voler quelque chose, sachant toutefois que ce n’est pas réellement le cas. Quand même bien Padma l’accepterait dans sa vie comme une sœur, rien ne pourra jamais détruire le lien puissant qui unit les deux femmes Alestra, elle le sait. Et, jamais au grand jamais, elle ne souhaiterait une telle chose. Elle a bien vu, durant les dernières semaines, la complicité et l’amour absolu qui rapproche les deux femmes. Et jamais l’idée de s’en montrer jalouse ne lui a effleuré l’esprit, au contraire. Elle était juste heureuse que Padma ait eu droit à une famille, et que Nori ait été si importante dans la vie de sa sœur. « Oui, c’est pour ça que j’ai quitté l’Inde. » Entre autres choses.

Lorsqu’elle annonce finalement à son amie l’identité de sa sœur, elle voit son visage animé par la surprise, par l’ahurissement. Parce que ça semble parfaitement irréel, elle le sait. Les larmes qui coulent sur les joues de Nori provoquent une douleur absolue dans le cœur de Meena qui tend une main vers elle, sans pourtant oser la toucher, et elle sent ses propres yeux s’humecter face à l’émotion. Terrorisée à l’idée que l’une de ses plus chères amies la déteste désormais. Mais Nori attrape ses mains dans les siennes, attirant l’Indienne à elle pour la serrer contre elle, et Meena éclate en sanglots en entendant ses mots. « Merci d’en avoir pris soin… » Elle ressent une puissante vague d’amour envers elle, en profite pour la serrer contre elle, mouillant son cou de ses larmes. « C’est ta sœur… Ça ne changera jamais, ça. On partage un lien de sang, oui, mais vous deux, vous partagez les souvenirs, la vie commune. Elle t’aime tellement… » Meena se redresse légèrement, passant ses mains sur ses joues pour en chasser les larmes, geste bien inutile comme de nouvelles viennent les remplacer. Elle arrive à grimacer un sourire à la jeune femme, ses mains toujours dans les siennes. « Nos parents l’ont mise en adoption, oui. Juste après sa naissance. Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de me garder, moi, mais je pense que Padma a eu de la chance. Surtout parce qu’elle t’a trouvée. »

Elle surprend le regard de Nori qui se pose sur la lettre bien rapidement, et Meena secoue la tête, lui tendant de nouveau la feuille de papier, l’encourageant ainsi à la lire. Parce qu’elle y a droit. « J’avais si peur de ta réaction… presque plus que la sienne. Je sais que c’est injuste de te demander ça, mais… est-ce que tu voudrais être là, quand je lui dirai? » Parce qu’elle a bien peur de ne pas y arriver seule. Mais si elle voit le visage rassurant de Nori, si elle sent sa présence réconfortante, peut-être qu’elle osera aller jusqu’au bout de cette histoire.




AVENGEDINCHAINS


+IT'S BEATING OUT OF TIME+
It says home is where your heart is but what a shame cause everyone's heart doesn't beat the same.

Noot Noot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nori Alestra10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nori Alestra
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : chrysalis | Candice Bae Paton
Messages : 660 - Points : 695

Âge : 29 ans
Métier : Blogueuse cuisine et lifestyle
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Ven 22 Fév 2019 - 17:02 )
Nori & Meena
“ Confession. ”



Il est souvent dit que le monde est petit et très souvent cela n’est pas considéré à sa juste valeur. Ce qui est en train de se passer en est l’exemple même. Deux sœurs séparées avant la naissance de la deuxième qui sont finalement réunies après trente années. La sœur adoptées a grandi et a éduqué une sœur non pas de sang, mais de cœur. Celle-ci a connu, lors d’un voyage en Inde, l’autre sœur restée sur place. Une histoire qui devrait être racontée et publiée tellement elle est touchante.

La métisse n’aurait pas pu rêver mieux que ce dénouement. Elle a toujours incité Padma à faire des recherches sur ces racines et à découvrir ses liens avec l’Inde. Elle a toujours été positive par rapport à ce sujet et a essayé de montrer à sa soeur qu’elle ne lui en voulait pas de partir à la recherche de ses racines. C’était une partie de son identité qu’elle se devait de retrouver.
Elle avait toujours su qu’il y avait un lien spécial entre Meena et elle, mais ne savait pas comment l’expliquer ni dire ce que c’était. “Je suis si heureuse pour vous.” Elle l'était réellement, une pointe d’amertume cependant, car elle aurait tellement souhaité que Padma soit plus que sa sœur de cœur, mais sa sœur de sang. Un lien qu’elle ne pourra jamais partagé avec elle. Elle n’était pas jalouse de Meena, ni en colère contre elle, juste triste de ne pas pouvoir ce lien avec les deux indiennes. “Je n’ai rien fait et j’en ai pas pris soin...c’est elle qui a tout fait...d’ailleurs je ne sais pas ce que je serais sans elle.” Après la mort de son père et de Iago, la matriarche Alestra a totalement perdue pied, laissant ses deux filles se débrouiller par elles-même. Fort heureusement Padma était là pour prendre soin de la petite fille alors âgée à peine de cinq ou six ans. Elle était si reconnaissante envers Padma et ne savait pas réellement comment le lui signifier. Elle attrapa la main de sa nouvelle soeur, car oui, elle l’a considérait comme telle et lui dit : “Vous avez pleins d’années devant vous et vous allez vous créer vos propres souvenirs...je suis tellement heureuse pour vous.” Elle s’arrêta un court instant avant de rajouter. “Vous le méritez tellement et suis tellement contente que tu sois sa sœur et elle la tienne, je n’aurai pas pu rêver mieux pour vous deux.”  Il est vrai qu’elle avait quelques appréhensions quant à la famille biologique de Padma, elle avait des craintes qu’elle tombe sur des personnes odieuses ou qui profitent d’elle. Elle n’avait aucune indication sur les parents des deux indiennes, mais ils n’étaient pas là, donc ne pouvaient pas l’atteindre et elle savait pertinemment que Meena était digne de confiance.

Elle saisit la lettre que Meena lui tendait et lus la lettre que sa sœur avait écrit. C’était touchant et sincère, ce qui lui valut de verser à nouveau quelques larmes. “Peur par rapport à moi?” Elle fit de gros yeux avant de secouer la tête de gauche à droite. “ Pourtant, tu me connais, tu sais à quel point je t’aime et que je ne veux que ton bonheur et celui de ma sœur…alors si cela veut dire que vous devez être soeur, ça me réjouit!” Elle la prit encore une fois dans ses bras, mais plus tendrement cette fois, sa manière à elle de lui adresser tout son amour et sa reconnaissance, elle n’avait pas trop les mots pour lui signifier à quel point elle était heureuse pour elles, alors une étreinte était peut être plus significatif. “Oh c’est vrai???? Avec grand plaisir, j’en serais honorée.” Elle était touchée par le geste de Meena, elle aurait pu tout révéler à Padma en tête à tête sans l’inclure. Après tout elles avaient déjà vécues tant d’années séparées que ce moment en était presque intime. En lui proposant de faire partie de l’annonce, elle se sentait inclue dans cette nouvelle relation et pouvait voir qu’elle avait sa place dans cette nouvelle histoire.


AVENGEDINCHAINS


(c) MΛ☾ΛЯON







JE POURRAIS ME TUER AVEC DU PAPIER MÂCHÉ POUR PADMA.
Revenir en haut Aller en bas
Meena Jatania10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Meena Jatania
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4224-how-to-save-a-life-meena http://www.ciao-vecchio.com/t4246-everyone-s-heart-doesn-t-beat-the-same-meena
Faceclaim : Tina Desai + ©Ealitya, Solsken
Messages : 959 - Points : 930

Âge : 30 ans.
Métier : Assistante de Giovanni Vanderbilt.
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Dim 10 Mar 2019 - 16:42 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


La bonté de Nori l’étonne, l’émerveille. Elle éprouve une admiration sans fin pour la jeune femme, ressentant une puissante vague d’affection à son égard. Elle avait tellement peur qu’elle ne la croit pas, ou pire, qu’elle l’accuse de vouloir lui voler quelque chose. Mais, au contraire, elle se montre compréhensive, même heureuse à l’idée que Padma et Meena soient enfin réunies. Elle serre sa main dans la sienne, lui adressant un sourire larmoyant. « Je suis certaine que tu es aussi importante pour elle qu’elle l’est pour toi. », avoue-t-elle, sincère. Il n’y a qu’à les fréquenter pour le voir, Padma aime sa sœur avec une force inouïe, ça crève les yeux. Et Meena n’en ressent aucune jalousie, simplement heureuse de voir ces deux femmes si importantes pour elle se compléter à la perfection. « On créera des souvenirs ensemble, oui. Toutes les trois. » Parce que, désormais, c’est comme si Nori était devenue sa sœur également. Elle l’a toujours considérée comme une amie proche, mais ce coup du destin ne fait qu’approfondir l’affection qu’elle ressent pour elle. « J’aurais dû me douter que tu réagirais ainsi. Tu as un bon cœur, Nori. » Elle la serre dans ses bras, riant et pleurant à la fois. « On l’appelle? Je n’ai plus envie d’attendre. » Elle lance un regard à Nori, et n’y voyant aucune objection, elle appelle son téléphone pour écrire un message à Padma. Elle hésite d’ailleurs à insister sur l’importance d’une rencontre, mais ne veut pas non plus angoisser la jeune femme à l’excès. Alors elle opte pour un message simple, espérant qu’elle y répondra par l’affirmative. Car si elle se sent habitée d’un courage renouvelé dans l’immédiat, il n’est pas exclu qu’elle se dégonfle une fois le moment passé.

Pour s’occuper les mains et tromper son angoisse, Meena s’affaire à servir le thé, tendant une tasse à Nori d’une main nerveuse, légèrement tremblante, si bien que quelques gouttes s’égarent sur la soucoupe. Elle grimace un sourire d’excuse avant d’attraper une pâtisserie, qu’elle émiette simplement du bout des doigts pour s’occuper, l’appétit coupé par sa nervosité. Lorsque son téléphone émet une petite alerte, elle s’empresse de lire le message de Padma, à la fois soulagée et effrayée qu’elle soit en chemin. Elle le montre d’ailleurs à Nori, pouffant d’un petit rire fébrile, n’arrivant pas à croire qu’elle va enfin lui dire la vérité. Jamais les minutes ne lui auront parues aussi longues, et lorsqu’elle entend finalement quelques coups à la porte, elle serre une dernière fois la main de Nori dans la sienne avant de se lever, allant ouvrir à Padma. À sa sœur. À qui elle adresse un sourire nerveux, s’approchant pour lui faire la bise, l’invitant d’un geste de la main à entrer. « Merci, d’être venue. », souffle-t-elle en l’entraînant vers le salon, lui servant une tasse de thé à son tour. Hésitant sur l’attitude à adopter, sur la marche à suivre. « J’ai… quelque chose à t’avouer. Nori est au courant. » Elle adresse un sourire bienveillant à son amie, avant de saisit la lettre écrite par Padma quelques années plus tôt, la tendant à l’Indienne d’une main tremblante.



AVENGEDINCHAINS


+IT'S BEATING OUT OF TIME+
It says home is where your heart is but what a shame cause everyone's heart doesn't beat the same.

Noot Noot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Padma AlestraLe vin est un puissant lubrifiant social
Padma Alestra
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4046-would-you-lie-with-me-and-just http://www.ciao-vecchio.com/t4050-lift-every-voice-and-sing-padma#128994
Faceclaim : .Deepika Padukone ; Ealitya + Signature : astra + gifs : Ealitya
Messages : 1772 - Points : 1239

Âge : 32 étoiles
Métier : Avocate le jour, et illustratrice de livres pour enfants sous un pseudonyme la nuit
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Dim 10 Mar 2019 - 17:11 )
Sans perdre une minute de plus, Padma avait commencé à enfiler ses chaussures à peine avait-elle reçu le premier message de Meena. Et à cause de l’inquiétude qui l’empêcha de faire fonctionner son cerveau en voyant le message de l’Indienne, elle avait même enfilé ses chaussures de travers. Un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres en voyant le message rassurant de Meena, sans pour autant être tranquille à 100%. Elle remit ses chaussures dans le bon sens, enfila une veste qu’elle attrapa au vol et dévala les escaliers pour quitter son loft. Même si la circulation était plutôt fluide à l’heure où elle prit la route, l’avocate ne pouvait s’empêcher de râler contre les voitures qui lui barraient la route. Ils n’allaient pas assez vite à son sens, et faisaient même exprès de la ralentir. Elle aurait pu accélérer et faire comme si la route était à elle et qu’il n’y avait personne pour la coincer, mais elle se dit que si elle se faisait arrêter, elle perdrait encore plus de temps. En plus, sa radinerie qui n’était jamais loin l’empêchait de risquer une contravention inutile.

Lorsqu’elle arriva devant l’immeuble de la jeune femme, Padma pressa le pas pour franchir les quelques mètres qui la séparait des filles, se demandant au passage si elle n’aurait pas mieux fait d’apporter quelque chose. Elle n’aimait pas arriver chez les gens les mains vides, même si très souvent elle estimait que sa seule présence était un cadeau suffisant et qu’ils n’avaient pas besoin de plus. Mais elle se rendait compte que c’était la première fois qu’elle allait venir chez Meena, et qu’elle le faisait… les mains vides. Les sourcils froncés, elle décida de chasser cette pensée idiote. Au pire elle irait chercher quelque chose dans une boulangerie ou une épicerie pour faire genre. Mais pour l’heure, elle tapa à la porte de la jeune femme, masquant au mieux son impatience. En voyant la porte s’ouvrir sur Meena, le cœur de Padma se souleva d’une bouffée d’affection pour la jeune femme qu’elle avait appris à connaître au cours de ces derniers mois. Et lorsqu’elle s’approcha pour lui faire une simple bise, elle la serra contre elle pour la saluer. Pas de ça entre elles, elles avaient déjà passées les fêtes ensemble, elles étaient pratiquement de la famille donc pas besoin de faire des manières. « De rien. Même si ça m’intrigue beaucoup tout ça. » Lâcha Padma, un sourire dans la voix. En apercevant Nori au loin, son sourire s’agrandit et elle s’empressa d’aller la serrer dans ses bras à son tour, et déposa un baiser sur sa tempe. Assise à côté de sa sœur, elle se saisit de sa main comme pour se rassurer qu’elle allait bien, et laissa Meena lui servir une tasse de thé. Du thé, des gâteaux… Elle ne savait pas ce qui se tramait par ici, mais ça avait l’air d’être sérieux. « Ah ? Quoi donc ? » S’enquit l’avocate sans quitter des yeux l’Indienne qui adoptait une attitude nerveuse. En la voyant tendre ce qui ressemblait à une lettre dans sa direction, elle hésita un moment avant de s’en saisir. « Vous m’avez fait venir pour me donner de la lecture ? J’apprécie mais… » Un sourire taquin aux lèvres, elle baissa finalement les yeux sur les papiers qu’elle avait dans la main, interpellée par une écriture qui ne lui était pas inconnue. Lâchant la main de Nori pour parcourir rapidement quelques lignes, elle n’avait pas besoin de tout lire pour savoir de quoi il s’agissait. Son cœur rata un battement dans sa poitrine, la faisait déglutir difficilement, le teint pâle. « Pourquoi… Comment tu as eu ça ? »


Deewani ho gayi
the sirens were dangerous creatures, who lured nearby sailors with their enchanting music and voices to shipwreck on the rocky coast of their island



JE SUIS AMOUREUSE, NE ME POSEZ PLUS DE QUESTIONS.
Revenir en haut Aller en bas
Nori Alestra10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nori Alestra
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : chrysalis | Candice Bae Paton
Messages : 660 - Points : 695

Âge : 29 ans
Métier : Blogueuse cuisine et lifestyle
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Sam 16 Mar 2019 - 18:56 )
Nori & Meena
“ Confession. ”
Nori était si contente de savoir que Padma allait enfin retrouver une partie de sa famille. D'autant plus que la personne en question était Meena. Elle ne pouvait pas rêver meilleure soeur pour elle. L'expression de Meena était devenue bien plus sereine qu'à son arrivée. “Tu sais tu n'avais pas d'inquiétude à avoir par rapport à moi.” C'était comme une évidence, tout semblait s'inter-connecté, tout semblait s'emboîter comme un puzzle. Meena semblait vouloir mettre Padma au courant sur l'instant même, ce qui rassura un peu Nori, car elle se voyait mal garder ce secret pour elle pendant longtemps.

Très rapidement Meena saisit son téléphone et tapota dessus pour composer le numéro de Padma avant de lui demander de les rejoindre. “Je suis tellement excitée.” La métisse était certaine que cela allait bien se passer. Ce sera un choc, cela ne fait pas de doute, mais elle était certaine qu'une fois tout assimilé, Padma serait ravie, car elle s'entend très bien avec Meena et que c'est comme évidence.
Bizarrement, la pression montait un peu pour elle et elle comprenait mieux, ce que Meena avait pu ressentir plus tôt dans la journée. Un peu de thé pour les calmer et surtout ses bonnes pâtisseries permit de faire passer le temps.

Dès l'arrivée de la deuxième indienne dans la pièce, la pièce semblait comme complète. C'est ainsi que leur vie aurait toujours dû être, du moins c'est ainsi qu'elle serait dans les années à venir. Elle sera sa grande-soeur contre elle, avant de lui faire de la place sur le canapé. Elle ne pouvait pas contenir un sourire béat sur le visage. Elle jetait quelques petits coup d'oeil à Meena sans rien dire et sans vendre la mèche. “Tu vas apprécier cette lecture… je t'assure.” Elle posa sa tasse sur la table basse, avant de s'installer plus profondément sur le canapé avant de remonter ses jambes contre elle. Sa soeur ne semblait pas comprendre pourquoi, Meena avait la lettre que Padma lui avait écrite. “Tu reconnais?” disait-elle, sans pour autant gâcher la surprise et passer au-dessus de Meena. Elle voulait que ce soit Meena qui le dise et pas elle. “Je crois...que Meena a quelque chose à te dire.” Son regard se posa sur l'autre soeur et lui fit signe de la tête de se lancer, il était temps de tout avouer et de reformer la famille qu'elles auraient toujours dû avoir.






AVENGEDINCHAINS


(c) MΛ☾ΛЯON







JE POURRAIS ME TUER AVEC DU PAPIER MÂCHÉ POUR PADMA.
Revenir en haut Aller en bas
Meena Jatania10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Meena Jatania
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4224-how-to-save-a-life-meena http://www.ciao-vecchio.com/t4246-everyone-s-heart-doesn-t-beat-the-same-meena
Faceclaim : Tina Desai + ©Ealitya, Solsken
Messages : 959 - Points : 930

Âge : 30 ans.
Métier : Assistante de Giovanni Vanderbilt.
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le Aujourd'hui à 0:58 )
Nori & Meena
“ Confession. ”


En serrant Padma contre elle, Meena ne peut s’empêcher de se dire que c’est peut-être la dernière fois. Si ça se trouve, elle verra toute cette histoire comme une intrusion dans sa vie, et ne voudra plus entendre parler d’elle. Après tout, c’est une chose de retrouver sa famille biologique. Ça en est une autre de constater qu’un de ses membres s’est rapproché de vous pendant quelques mois avant de trouver le courage de vous avouer la vérité. Nerveuse, ne trouvant pas les mots, Meena finit par simplement tendre la lettre à Padma. Et elle voit rapidement dans son visage qu’elle reconnaît celle-ci. Elle la regarde qui pâlit à vue d’œil, qui lui demande d’une petite voix nouée comment elle a pu avoir cette lettre. Avant de répondre, elle pose le regard sur le visage si bienveillant de Nori, tentant d’y puiser le courage dont elle a besoin pour enfin avouer la vérité à Padma. En voyant son signe de tête, Meena répond en hochant la tête, prenant une grande inspiration.

« Parce que cette lettre… Tu l’as envoyée à mes parents biologiques. » Elle sent les larmes lui piquer les yeux, et passe rapidement ses mains légèrement tremblante sur ses joues. Elle aimerait tellement se rapprocher de Padma, lui prendre la main, mais n’ose pas faire un seul mouvement vers elle. « Je n’avais jamais su que j’avais une sœur. Jusqu’à ce que je trouve cette lettre, par hasard. » Posant son regard sur le visage de Padma, elle peut y lire toute sa confusion, et s’en sent presque coupable. « Je sais que tu as ta vie ici, ta famille… » Elle tourne la tête vers Nori, lui adressant un sourire bienveillant. « Que tu as déjà une petite sœur parfaite. Mais… si jamais tu as encore un peu de place pour une autre sœur… Je suis là. » Les derniers mots prononcés d’une petite voix, tant l’émotion qui la submerge est déroutante.


AVENGEDINCHAINS


+IT'S BEATING OUT OF TIME+
It says home is where your heart is but what a shame cause everyone's heart doesn't beat the same.

Noot Noot:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Confession ▼ Nori ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Confession ▼ Nori -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut