Revenir en haut
Aller en bas


 

- { SOIRÉE ROSE } -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Sorrento, Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
InvitéInvité
avatar
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Dim 17 Fév - 21:18 )
Le soleil filtrait à travers les rideaux tirés. Ma tête me faisait un mal de chien. J’avais un peu trop forcé sur l’alcool la veille au soir. Et voilà qu’une sonnerie stridente vrillait mes tympans. Par automatisme, je me saisis de mon téléphone, décrochant sans vraiment faire attention à l’appelant. « Giovanni, j’ai besoin de ton aide » Je grognais pour toute réponse, plaquant une main sur mon front. « Daniela voulait absolument se rendre à Sorrento, pour la soirée de la St-Valentin. Elle doit déjà y être d’ailleurs. Elle est partie depuis hier, visiter la ville. Malheureusement, j’ai un empêchement de dernière minute. Est-ce que tu pourrais bien me rendre ce service, y aller à ma place ? Je te revaudrais ça » Silence des deux côtés. Finalement, il reprit, pouffant de rire. « Tu sais comment elle est … alors tu serais d’accord, de la surveiller pour moi ? » Non. Non et non. Pourtant, mes lèvres répondirent le contraire. « Ok et oui, tu me revaudras ça ! ». Réalisant dans quel merdier je m’étais mis, je soupirais de plus belle. Avec difficulté, je me levai de mon fauteuil avant de me diriger vers la salle de bain. En espérant qu’un comprimé pour la gueule de bois et une bonne douche feraient l’affaire. Une demi-heure plus tard, j’étais un peu plus frais. Il était grand temps que je prenne la direction de Sorrento, avant que Daniala fasse trop dégâts en attendant. Avant de partir, toutefois, j’écrivis rapidement un texto à cette dernière : ton cocu de mari ne peut pas venir ce soir. Il m’a demandé de te surveiller. Ha Ha. Je pars maintenant de Naples.

Arrivé à destination, je fus accueilli par une des hôtesses de la soirée. Qui plaça délicatement un bracelet orange autour de mon poignet. Autant garder l’ambiguïté sur mon statut. Pénétrant dans la maison réservée pour l’occasion, je grimaçais. Des couples, à perte de vue. Alors que je me dirigeais vers le bar, même si mon corps tout entier tremblait rien qu’à l’idée d’avaler une goutte d’alcool, je sortis mon téléphone de la poche pour appeler Daniela. Tout en discutant avec elle, je la rejoignis à l’extérieur, non sans mettre servi un verre au passage. Elle se tenait sur le porche, légèrement vêtue. Je la pris dans mes bras, passant mes bras autour de sa taille, déposant mes lèvres sur les siennes, dans un simple baiser chaste. Sans même faire vraiment attention aux gens qui m’entouraient.

PS : Daniela sera jouée en PNJ.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Dim 17 Fév - 22:53 )
Lorsque ses copines de médecine lui avaient proposé de se rendre à la soirée rose, Juliet avait hésité. Elle aurait pu profiter de son soir de congé pour réviser des cours, ou pour se reposer. Parce qu’elle en avait bien besoin la petite, chamboulée par les événements, fatiguée par sa grossesse. Et par la décision qu’elle devait prendre, qui trainait toujours. Mais elle s’était laissée convaincre, un peu malgré elle. Peut-être que ça lui ferait du bien de s’amuser un peu, le temps d’une soirée. Alors elle s’est rendue chez son amie pour qu’elles se préparent toutes ensemble, en profitant pour enfiler une jolie robe rouge, laissant son amie lui coiffer les cheveux en de magnifiques vagues qui retombent le long de son dos. Une fois sur place, elle laisse les organisateurs lui attacher un bracelet vert au poignet, et elle suit le petit groupe vers le bar, se contentant de commander une eau pétillante. Face au regard surpris de son amie, elle prétexte avoir eu une trop grosse cuite quelques jours plus tôt, maintenant qu’elle ne s’en est pas tout à fait remise encore. Parce que personne ne doit savoir pour son état, du moins pas avant que sa décision ne soit prise.

Du coin de l’œil, elle remarque Otello à qui elle adresse un clin d’œil, avant marcher un peu plus loin histoire de prendre un peu d’air. Et c’est alors qu’elle le voit, au bras d’une femme magnifique. Ses lèvres qui se posent sur les siennes dans un baiser innocent. Ce n’est pas sa femme, elle le sait pour avoir fait ses recherches, et elle ne peut s’empêcher de sentir un pincement au cœur en voyant un tel tableau. À quel point est-elle idiot, d’ainsi se laisser affecter par lui? Elle devrait plutôt s’amuser de la situation, le trouver pathétique. Et pourtant. Se mordant la lèvre inférieure, elle tourne les talons, retourne sur ses pas, espérant qu’il ne l’ait pas vu. Se dirige tout naturellement vers Otello, à qui elle fait la bise. « Je ne pensais pas te retrouver ici! », lance-t-elle en lui adressant un sourire, avant de reculer d’un pas, son regard le parcourant des pieds à la tête. « Whew! Si je ne te connaissais pas si bien, je pourrais développer un crush sur toi ce soir. », ajoute-t-elle, un sourire aux lèvres, son regard se tournant furtivement vers Giovanni pour voir où il en est avec l’autre femme.

@Giovanni Vanderbilt @Otello Pasolini
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Lun 18 Fév - 22:20 )
Seul sur le sable, les yeux dans l’eau. Mon rêve était trop beau. L’été qui s’achève tu partiras à cent mille lieux de moi. Comment oublier ton sourire, et tellement de souvenirs. Le regard plutôt perdu dans le vague, je refermais mon blouson, alors qu’une petite bise fraîche s’était levée. À l’aide d’un petit bout de bois trouver par-là, je m’amusais à dessiner des traits dans le sable. De façon automatique. Irréfléchie. Tout pour ne pas y penser. Mon cœur saignait. Je sentis sa présence avant de la voir. Je relevai la tête, essayant de garder le plus de dignité possible. Un sourire de circonstance de forma sur mon visage, alors que je tournais la tête vers Juliet. « Et moi donc » soupirais-je, me posant la même question. Qu’est-ce que j’étais venu foutre ici en vrai ? Rien. Je n’avais plus vraiment le cœur à la chasse, à l’instant présent. « Je pourrais très bien te retourner la question d’ailleurs ». Cette fois-ci, je lui souris sincèrement. « A la recherche de ton prince charmant sur son cheval blanc ? » Je me levai pour lui faire la bise en retour, la détaillant également au passage. Il n’y avait pas à dire, Juliet était une belle femme. Dommage que nous n’étions pas compatible. Du moins, d’un point de vue sentimental. Pour le reste … Je fis semblant de prendre une mine outrée. « Comment ça tu pourrais ?! » m’exclamais-je. « Tu me brises le cœur, là », rajoutais-je, les lèvres tremblantes, prenant le regard d’un chien battu. « Et moi qui pensais que tu m’aimais. Traîtresse ». Je ne pus pas rester plus longtemps sérieux et je partis en fou rire. « M’empêche, honnêtement, ça pourrait vraiment me vexer ce que tu viens de dire là » rajoutais-je. Finalement, mon regard suivi le sien. J’avais remarqué, furtivement, que la jeune femme avait tendance à regarder dans la même direction. Sans cesse. Tout naturellement, je fis de même. Mes yeux rencontrèrent la terrasse de la maison louée pour l’événement. Sous le porche, plusieurs couples, simplement éclairé par une lumière artificielle. Sous l’une d’elle. Un couple – quoi de plus normal ? – un blond avec une brune. Je fronçais les sourcils, reconnaissant vaguement cette silhouette. Mon attention se reporta à nouveau sur la jeune femme. « Ha, Giovanni », prononçais-je comme une évidence. « Tu l’as vraiment dans la peau, à ce que je vois », simple constatation, sans justement de ma part, tout en faisant référence aux marques qu’il avait laissées sur son épaule. Je pris sa main dans la mienne, obligeant également la jeune femme à regarder que moi. « Allons nous promener. J’ai besoin de bouger ». Ce qui nous ferait le plus grand bien à tous les deux.  « Quoique, allons d’abord nous chercher à boire », proposais-je, n’ayant toutefois nullement envie de retourner à l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre LecomteLe vin est un puissant lubrifiant social
Alexandre Lecomte
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Chris Hemsworth
Messages : 212 - Points : 996
Âge : 35 ans
Métier : Inspecteur de Police
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Mar 19 Fév - 18:00 )
Soirée roseEt si cet enfoiré de cupidon frappe ce soir?
Alexandre essaya une autre cravate. Grise. Des points rouge par dessus. Il avait plus l'air d'un clown que d'un type qui sortait faire un peu la fête. Enfin... Fête était peut-être un mot trop... Ou pas assez... Approprié? Oui, c'était le mot. Ce n'était pas vraiment une fête. Plus une genre de soirées spéciale pour la saint-valentin. Il avait reçu le flyer, dans sa boite aux lettres. Sa première réaction? Il l'avait jeté à la poubelle. Qu'est-ce qu'il allait faire dans ce genre de soirées honnêtement? Montrer à la face du monde qu'il était célibataire? Et ce n'était pas à cause d'une simple rupture. Alors il avait immédiatement rejeter la possibilité. Il n'y avait tout simplement pas réfléchi, il n'y avait pas pensé, il ne l'avait pas même envisagé une seule seconde, dans son esprit, c'était clair, net et précis: Il n'irait pas. Malheureusement, le destin avait une bien curieuse façon de se manifester. Danny avait reçu le même flyer. Danny... Ce foutu copain qui est toujours à mater dans les couloirs de l'Université, mais attention: Juste les enseignantes, jamais les étudiantes. Les dernières apportaient trop de problèmes, les premières plus d'exigences. C'était un point de vue après tout. Malheureusement, Danny, célibataire depuis plusieurs mois, cœur d’artichaut - peut-être un peu en manque allez savoir - avait décidé qu'il irait à cette fête... Mais pas seul. Il s'était alors tourné vers la fine équipe: Sebastiano, déjà marié qui avait refusé catégoriquement, Theobaldo, Carlos et... Alexandre. Theobaldo était un ancien enseignant en économie reconverti dans le commerce qui alignait plus de chiffres sur son compte que de parcelles d'intelligence dans sa cervelle. Il devait bien avoir un truc puisqu'il s'en sortait bien. Mais il avait parfois des réflexions lourdes, chiantes, et complètement inutiles... Quand il ne maniait pas un fatiguant vocabulaire de commercial. Carlos était un peu le beau gosse de la bande, le pompier musclé, un peu typé espagnol - après tout il avait des origines non? - et qui devait se taper une nana différente toute les semaines quand ce n'était pas tous les soirs. Danny, le petit blond surexcité et jamais fatigué, qu'on aurait sans doute décrit comme un homme buvant trop de café alors qu'il n'en buvait jamais et ne prenait que du thé, avait donc organisé tout cela: Ils iraient à la soirée. Et les trois hommes avaient réussi à convaincre le dernier de l'équipe. Et donc maintenant, il se retrouvait à essayer une cravate qui n'allait pas avec sa chemise.

Il se retrouva finalement devant la villa en question quelques minutes plus tard. Il avait évité les bouchons du centre-ville en optant pour le moyen de transport rapide et pratique: La moto. La grosse cylindrée était d'ailleurs arrivée en se faisant remarquer vu son bruit. Et c'est à cet instant, sous la vitre de son casque, qu'il se dit qu'il aurait peut-être dû opter pour quelque chose de moins voyant et surtout... Moins bruyant. Ses trois amis l'attendaient déjà, presque impatients. Danny manqua la crise cardiaque lorsque Alex retira son casque.
- Quoi? Fit ce-dernier qui retira son blouson laissant apparaître une tenue plus classe que ce que l'on pouvait penser. Un smoking simple, mais efficace et un petit noeud papillon.
- Putain Alex... Grommela le petit blond. Tu viens à une soirée où il y a des filles... Avec une moto et un seul casque? Il ne se retint pas plus longtemps. Mais t'as pété un boulon ou quoi?!!
- Oh, calme toi Danny. Le type qui veut une fille ce soir, c'est toi. Moi je suis venu parce que vous me l'avez demandé. Et puis comme vous dites que je sort jamais... Et puis t'en fait pas, j'ai l'habitude de rouler sans casque. Je lui prêterais si vraiment j'en ramène une. L'autre ne s'en remettait pas. Allez, rentrons. Et puis vu ta gueule, j'ai sans doute plus de chance que toi à mon avis. Cette fois Danny manqua lui sauter dessus tant il en avait marre de l’énergumène qui les accompagnait. Alex s'en moquait un peu, il se saisit d'un bracelet, orange. Danny craqua, lui prit le poignet, lui retira le bracelet et lui tendit un vert.
- Arrête de faire le con un peu! Mais le regard que lui lança Alex le dissuada d'aller plus loin et il se calma alors qu'ils entraient. Excuse-moi je suis à cran là...
- Stress pas... Fit alors Alex décontracté. Une pile électrique comme toi va bien trouver une acheteuse non?
- Ou un acheteur! Enchaîna Theobaldo. Tous se retournèrent en cœur pour lancer un grand: Theobaldo, Ta Gueule! La soirée commençait bien, comme à chaque fois qu'ils étaient ensemble, une première depuis un moment pour Alexandre qui s'empara d'une bouteille traînant sur un comptoir. Du rhum. Il ne cracha pas dessus.
- Je savais pas qu'ils avaient fourni en alcool... Bon allez, santé les gars!! Et il donna les verres à chacun d'entre eux. Mais bientôt, Danny partait voir un groupe de jeune femmes, Theobaldo alla discuter avec une femme qui travaillait dans la finance, et Carlos s'était déjà éclipsé, ayant attiré plusieurs regards, laissant Alexandre seul qui se trouva un coin tranquille pour siroter son alcool. Un homme s'approcha, mais Alexandre lui fit immédiatement signe que ça n'était pas possible. Il s’éclipsa après un petit signe de la tête alors que le jeune homme soufflait. La soirée risquait d'être longue.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Jeu 21 Fév - 1:46 )
Au fond, ça la rassure de retrouver un visage familier, amical. À défaut de pouvoir oublier ses soucis le temps d’une soirée en faisant la fête et en enfilant les verres bien alcoolisés, elle pourra au moins râler en compagnie d’Otello. « Oui, et je pense que je viens de le trouver! Otello, me ferais-tu l’honneur d’être mon prince le temps d’une soirée? » Elle pouffe de rire à sa réaction, inclinant la tête sur le côté en le fixant un moment. « Arrête tout de suite! Tu sais très bien que j’aurais adoré que ça fonctionne entre nous. En vrai, c’est un drame absolu, parce que je t’adore inconditionnellement. Et… enfin. Ça fonctionnait bien, à certains niveaux. » Au lit, évidemment. Leurs ébats figurent parmi les plus mémorables de la jeune femme. Tout ce qui manquait pour que leur relation soit parfaite, c’est ce petit éclat indescriptible qui permet de réellement tomber amoureux. Juliet aimait indéniablement Otello, mais dans un sens beaucoup trop amical pour développer une vraie relation de couple. Lorsque son regard s’égare un moment vers ce blond qui semble bien avoir cet éclat, lui, ce sont les mots de son ami qui la font réagir. La jeune femme détourne le regard, agacée, haussant les épaules. « Non. Il m’emmerde, c’est tout. À se pavaner comme ça au bras de toutes ces femmes… C’est dégoûtant. » Bon, elle essaie surtout de se convaincre elle-même. De ne pas écouter cette petite voix intérieure qui lui souffle qu’elle aurait bien aimé être cette femme, ce soir. Glissant sa main dans celle d’Otello, elle accueille cette distraction avec plaisir, suivant le jeune homme là où il voudra bien l’amener. « Tu vas boire pour deux? », demande-t-elle un sourire en coin, déjà découragée de devoir se commander une énième eau pétillante. « Et toi, tu fais quoi ici ce soir? T’attends pas quelqu’un quand même? J’ai déjà gâché tes plans l’autre soir avec la tigresse, je veux pas être responsable d’une autre déception! » Le tout accompagné d’un clin d’œil joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 421 - Points : 903
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Wf82
Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Ven 22 Fév - 11:00 )
Sullivan ne s’attend pas à voir Alvaro venir à cette soirée. Ca n’est pas vraiment son genre, de se rendre dans des rassemblement où il ne connait personne. Au pire, il verrait quand même son bracelet de couleur orange. Il peut parfaitement comprendre que ça signifie que c’est compliqué. Il le sait très bien lui-même. A moins qu’il soit complètement aveugle… Ce soir, il est venu pour pouvoir être tranquille, ne pas penser à ses problèmes de couple. Peut-être revoir des personnes, peut-être faire de nouvelles rencontres. En tant que médecin, il connaît pas mal de monde, même de vue. Heureusement, on ne le dérange pas trop pour des questions en rapport à son métier. Il dirait vite qu’il n’est pas là pour ça. Une voix derrière lui, le tire de ses pensées. Il la reconnaît assez vite, puisqu’il n’a pas encore tout à fait oublié ce jeune homme. Même si ça n’a pas tellement de sens pour le moment. Et qu’il a aussi une autre personne dans ses pensées. « - Et bien… Je suis venu m’amuser. » Dit-il en haussant les épaules. C’est la simple raison. Passer le temps ici, c’est mieux que rien. « - Et toi ? » Il l’observe attentivement, regardant sa tenue, l’homme en lui-même. Il sourit légèrement, le trouvant vraiment très beau encore une fois. S’il pouvait encore une fois terminer la nuit avec lui, ça ne le dérangerait pas vraiment. Les deux fois passées étaient vraiment parfaites. « - Je te trouve très… Elégant aussi. Et non, je suis seul. Je suppose que tu attends quelqu’un. » Il lève les yeux au ciel directement. Ne pouvant pas s’empêcher de penser à ce qui l’embête. Coucher avec ce bel homme, pour qu’il sorte avec un autre peu de temps après… Sans parler qu’il aurait pu tout à fait l’aider à mettre fin à son couple. Et puis, il aurait peut-être voulu essayer. Même si pour Azka, la première fois ne signifie rien, pour Sullivan c’est quand même toujours très important. Il pose les yeux sur le bracelet avant de sourire en coin. « - Bien sûr, pourquoi pas. J’imagine que ça ne dérangera pas Augusto. » Qui n’est au courant de rien. C’est sans doute mieux comme ça. Sullivan a préféré prendre ses distances avec ce dernier pour le moment. Car il ne serait pas agréable avec lui, même s’il n’y est pour rien. Mais il n’attend pas sa réponse, pour pouvoir aller chercher à boire, il va profiter d’être avec lui le temps qu’il le peut. « - S’il ne vient pas ce soir, autant se tenir compagnie. »

@AZKADELIO MELCHIORRE




♛ Je jure solennellement que mes intentions sont bonnes, enfin je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Ariane SolomosLa jeunesse dorée et éclatante
Ariane Solomos
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4441-les-envies-avant-les-avis-aria http://www.ciao-vecchio.com/t4449-la-vie-est-plus-drole-quand-on-la-partage-avec-des-amis
Faceclaim : Dove Cameron (bone_echo)
Messages : 351 - Points : 878
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 ARIANE-1
Âge : 19 ans
Métier : Youtubeuse beauté
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Ven 22 Fév - 12:07 )
Ariane est plutôt contente de l’attendre dire qu’il n’aurait pas aimé cette blague. Ca veut dire qu’il tient encore un peu à elle, et qu’il n’a pas envie de la voir au bras d’une autre personne. Elle le voit comme ça en tout cas. Comme toujours, de manière positive. Elle est tellement contente qu’il soit là, avec elle, à cette soirée. Il pensait au départ qu’il ne serait là qu’un temps. Elle devrait donc en profiter tant qu’il est encore là. Dans un premier temps boire quelque chose avec lui, pour pouvoir discuter ensuite. Elle garde son verre dans la main, buvant un petit peu. Tout en écoutant ce qu’il vient de lui dire. Et c’est une vraie bonne nouvelle. Il vit ici, dans la même ville qu’elle. Sans doute pas bien loin au final. C’est plus que des petites vacances. Elle est encore plus contente quand il lui confirme une fois de plus qu’il reste là. « - C’est un rêve qui se réalise. » Dit-elle directement. Ne pouvant qu’être sincère avec lui. Et même si elle ne sait pas encore comment les prochains jours vont se passer, une chose est certaine c’est qu’il ne partira pas. Sauf urgence certainement. Ou autres choses. Elle se mit à rire directement. « - Et je te comprends, la famille c’est important. Je suis contente que ton frère soit avec toi. Au moins tu n’es pas seul. » Elle ne veut pas qu’il soit mal dans sa peau. Elle sait très bien qu’elle-même est très attachée à sa famille. Et les évènements les ont encore plus rapprochés. Elle rougit légèrement quand elle entend son compliment. « - Merci. » Dit-elle en se mordant la lèvre légèrement. Ca lui fait toujours plaisir d’entendre ce genre de chose. Elle ne peut pas faire plus de toute façon, c’est bien trop tard. Elle l’observe attentivement, le trouvant pas si changer que çà, il est toujours aussi beau. « - Oh, on peut s’attendre à voir de nouvelles vidéos alors. » Dit-elle directement, en se réjouissant de voir son nouveau décore quand même. « - Je suis là pour toi, si jamais tu as besoin en tout cas. Enfin, peut-être que tu as une nouvelle copine. Depuis le temps après tout. » Dit-elle en se l’imaginant quand même. Ca aurait été encore plus difficile pour lui de changer de ville, bien qu’il l’ait quand même fait. Elle ne connaît pas encore tout.

@Maxime Alvarez




Tu fais partie de ma vie depuis un moment, j'ai bien cru que notre histoire n'aurait pas de suite. Mais avec ce déménagement, mes espoirs sont revenus. Et mon coeur bat toujours autant pour toi.
 © caius
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : Blake Lively + © coffee time + Élissan
Messages : 1162 - Points : 1251
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 6mar
Âge : 30 ans, née à Paris le 18.06.1989
Métier : bibliothécaire, à la bibliothèque municipale du cœur de Naples
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Ven 22 Fév - 17:44 )




“L'ivresse est un phénomène à rapprocher de ces illuminations qui rendent les êtres humains totalement méconnaissables.”
De Jean-Marie Poupart

La pressant tout contre moi, le silence règne dans la pièce, sa chambre, ce qui fait naître un rictus de douleur sur mon visage. « Lily ? » Barbara m'appelle, au timbre de sa voix, je la sens incertaine. « Qu'est-ce qu'il y a ? » Je souffle, gardant la même position alors que je la sens bouger. Me redressant afin qu'elle parvienne à se positionner comme elle le désire, elle plante son magnifique regard bleuté dans le mien. Nous sommes des demi-sœurs, mais nous avons hérité du regard de notre père que nous avons en commun. Souriant à cette pensée, où du moins, au début de celle-ci – au revoir « papa » - je me demande ce qu'elle désire me demander. « Dis-moi. » Ses joues prennent des couleurs, je ne sais pas à quoi m'attendre. Instinctivement, je caresse sa joue et elle ose affronter mon regard. « Tu n'as pas de Valentin, n'est-ce pas ? » Je réponds rapidement. « Non. Je n'en ai pas. Pourquoi ça t'inquiète ? » C'est vrai ça, pourquoi ? Je me pose de nombreuses questions pour le coup. « Tu as vingt-neuf ans cette année, tu vas sur la trentaine. » Elle a raison, par ailleurs, ce chiffre m'effraie. Inutile de lui en faire part. Restant silencieuse, je l'encourage à continuer, dans un mouvement de tête. « Je voudrais que tu fasses quelque chose pour moi Lily. » Elle rougit davantage. « Tu sais, je peux pas sortir d'ici… Enfin, je ne sais pas si un jour, j'aurai de nouveau un Valentin, parce que j'en ai déjà eu un moi. » Elle me taquine, sourit, son regard s'anime et je lui offre un mince sourire en retour. Je n'aime pas lorsqu'elle me dit qu'elle n'aura sans doute plus de Valentin, qu'elle ne pourra pas sortir un jour, seulement, je ne peux lui promettre l'inverse. « Et donc ? » Je demande, alors qu'elle semble hésiter, puis me dit : « Je veux que tu te rendes à la soirée rose. » Interloquée, je l'interroge du regard. « C'est une blague ? » J'espère qu'elle plaisante. « Non. Ce n'est pas une blague. Je veux que tu trouves une personne, un petit ami ou une petite amie va savoir. Un jour, enfin, on sait que je ne serais sans doute plus là… » Je déteste lorsqu'elle parle ainsi, je déteste la voir s'imaginer qu'elle va partir, parce que je crois en ses médecins, je crois dur comme fer qu'elle va s'en sortir. « Barbara. Je déteste lorsque tu parles ainsi. » Je lui dis, mes prunelles embrumées par de nombreuses larmes. « Je sais. » Elle souffle, reprenant : « Pardon. » Alors qu'elle se presse contre moi, contre ma poitrine, elle reprend : « Je veux que tu ailles à cette soirée. Je veux que tu t'amuses. Que tu sois toi. La vrai toi. Cette jeune femme magnifique, celle que tu es avec moi, ta petite sœur. » Elle sait que je ne parviens jamais à lui refuser quoi que ce soit. « Tu sais bien que ça ne sert à rien de me tenir tête. On userait de la salive pour rien. » Elle est sûre d'elle, elle a raison. « OK. » Je réponds simplement, alors qu'elle semble surprise que je rends les armes aussi rapidement. « Vraiment ? T'y vas ? » Elle se redresse, croisant mon regard, sa bouche formant un « O » alors que son regard scintille de joie. « Oui. Déjà. Vraiment. Je m'y rends. Comme tu l'as si bien dit, ça ne sert à rien de marchander, puis, je préfère que tu te reposes, au lieu de t'inquiéter de mes amours. » Je lui dis, alors qu'un immense sourire gagne son visage, le rendant plus rayonnant encore que de coutume. « Super ! C'est sur la plage, à Sorrente. La soirée commence à vingt et une heure et il faut évidemment que tu te fasses belle. OH ! Une dernière chose. Tu pourrais prendre des photos des lieux ? » Je soupire, levant les yeux au ciel. « Tu ne veux pas une conversation vidéo, FaceTime pendant que tu y es ? » Son regard s'illumine, je l'arrête d'un signe de main. « Non. Oublie. Je prendrais des photos, uniquement des photos. » Elle fait la moue, mais elle soit se douter qu'elle en demande de trop. « OK. Au moins les photos, c'est d'accord ? » J'acquiesce dans un signe de tête et je l'attire de nouveau contre moi. « Ne te fatigue pas davantage. Je m'y rends. Je me fais "belle" comme tu dis et je prendrais quelques photos. » Passant ses bras autour de ma taille, elle finit par dire : « Je veux que tu t'amuses aussi, pourquoi pas rencontrer quelqu'un, ce serait chouette. » Je dépose un baiser sur son crâne avant de dire : « Il n'y a que toi pour me demander de pareilles choses. Allez, repose-toi. » Taquine, une idée en tête, je lui dis : « Et toi, y'a pas de potentiel Valentin pour toi ici ? » Elle ne répond pas, je me demande soudain si elle dort. « Chut ! Tu m'as dit de me reposer. » Elle répond, lorsque nous nous mettons à rire toutes les deux...

Poussant un long soupire, je romps le contact de ma voiture. Regardant aux alentours, je me demande si je vais avoir le courage de sortir de celle-ci, quand j'entends un « ding ». Sortant mon iPhone de mon mini sac, je m'aperçois qu'il s'agit de ma Babou. Elle me demande comment je suis vêtue, cela a le don de me faire sourire. « Une robe rouge, décolletée dans le dos, marqué à la taille. Des sandales, simplement. Mes cheveux sont lâchés et à présent, je dois trouver le courage de sortir de la voiture. » Cliquant sur envoyer, je sors de mon véhicule et je le verrouille. Arrivant devant la maison en bord de mer, on me salue, demandant quel bracelet je désire porter. Fronçant les sourcils, je ne comprends pas immédiatement. « Les bracelets verts sont pour les célibataires. Les rouges pour les couples… » J'interviens afin de couper la personne, quand, soudain, je me demande s'il n'y en a pas d'autres, afin de cacher le fait que je sois seule. Le fait est que Babou serait sans doute déçue, quoi que je pourrais lui cacher l'histoire des bracelets, mais elle connaissait déjà bien mieux que moi la soirée alors que c'est elle qui est hospitalisée. « Vert. Le bracelet. » Je prononce, le mettant à l'un de mes poignets sans offrir le moindre sourire à la personne me l'ayant présenté. « Qu'est-ce que je vais pouvoir faire… » Je soupire, sortant mon iPhone de ma poche afin de prendre en photo mon bracelet pour ma Babou. Esquissant un mince sourire, j'avance, me disant qu'il vaut mieux que je trouve de quoi boire, afin de me donner du courage. « Haut les cœurs ! » Je me dis, un peu trop fort sans doute, puisqu'une personne passant à mes côtés me regarde un instant. « Quoi, vous ne connaissez pas l'expression ? » Je prononce, filant, désireuse de n'enivrer, afin d'essayer d'apprécier la soirée.



CRÉDIT - SIAL





miss casse-bonbon
Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer, et ce, indépendamment du temps, de l'endroit ou des circonstances. Le fil peut s'étirer ou s'emmêler, mais il ne casse jamais.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Mer 17 Juil - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 76 - Points : 248
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Sam 23 Fév - 23:43 )
Game is never over Soirée Rose
La situation était sans doute surréaliste pour eux qui avaient sans doute chacun de leur côté rêvé de leur retrouvaille ne sachant pas si cela allait être possible un jour ou si cela resterait un rêve. Comme leur histoire d'ailleurs qui apparaissait un peu comme un rêve pour Maxime tellement elle avait été belle forte intense et courte pour lui, qui voulait revivre tout ça chaque nuit qui passait pour retrouvé le sentiment de bonheur qu'il avait ressentit avec la blonde, sentiment qui revenait en la voyant à nouveau. Son sourire s'agrandit quand la jeune femme parla de rêve qui se réalise en sachant qu'il avait emménagé ici visiblement il n'était pas le seul à considérer tout ceci comme un rêve Ariane semblait être sur la même longueur d'onde que lui et c'était plaisant à voir et à entendre car il avait toujours eut la peur qu'elle ne veuille pas le revoir, qu'elle l'oublie, la confiance en lui au niveau des femmes n'était pas présente chez Maxime qui doutait beaucoup de ses capacités à plaire. " Un véritable rêve oui je ne pensais pas te revoir un jour en dehors de mes songes" Bien sur il ne vient que d'arrivé il ne peut donc pas dire comment il trouve la vie ici il n'a pas eut beaucoup le temps de faire grand chose en dehors d'organisé son appartement pour pouvoir y vivre et y travailler dans un parfait harmonie mais il trouve que pour le moment il vit plutôt bien le manque de ses parents qu'il aurait pensé plus fort, lui qui mettait toujours la famille en priorité. " Je pense que sans lui je n'aurais jamais été capable de déménager loin de mes parents je suis un peu trop perdu sans ma famille. J'ai besoin d'eux pour garder les pieds sur terre" Quand elle lui fit par du fait de ne pas se sentir mise en valeur se soir, il ne pu empêcher le compliment de sortir il la trouvait belle lui n'importe quand n'importe comment alors il ne pouvait pas réellement faire autrement et la voir rougir le fit sourire décidément il allait avoir mal aux joue en rentrant a force de sourire bêtement de la sorte. Parler de son job est sans doute moins gênant pour tout les deux c'est un terrain de conversation plus banale même si son métier ne l'est pas, pour les jeunes c'est quelque chose de totalement fou qu'il admire plus les plus vieux c'est une horreur de gagner autant d'argent en faisant aussi peu. " Bien sur je ne me vois pas arrêté, j'ai annoncer une coupure de seulement une semaine dans mes vidéos alors je vais vite devoir enregistré la prochaine sous peine de me faire couper la tête sur les réseaux par ma team" Elle savait ce que c'était alors il pouvait lui en parler librement et ne pas avoir à se justifier de tout et de rien pour faire valoir qu'il y avait du travail derrière ce qu'il faisait. " Une nouvelle copine ? ? Non ! J'ai mis des mois a réussir à venir dans le pays où se trouve la fille qui occupe mon coeur alors une nouvelle copine pas avant l'an 2089 je pense. Et toi alors nouveau chéri ?" Ouai la question n'était pas du tout désintéressé et si elle disait oui il irait pleurer dans le pantalon de son frère et demanderait à rentrer en France dans le premier avion.


@Ariane Solomos
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rowtag Boscorelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
Faceclaim : Boyd Holbrook + Flawmingo
Messages : 1841 - Points : 1994
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Tumblr_ootw942XW21uflhrto3_400
Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le Dim 24 Fév - 12:46 )
Planté devant le miroir, c’est le jeu du « cravate ou pas cravate ? ». Un jeu auquel le blond joue tout en se demandant pourquoi il y joue. Après tout, ce n’est qu’une soirée banale, pas vrai ? Pas besoin de se mettre sur son 31, pas vrai ? Ce n’est pas comme si c’était un rendez-vous galant, pas vrai ? Bah ouais ! Alors pourquoi se casser la tête ? Il a pas besoin d’être présentable et tiré par quatre épingles, en plus, il déteste ça, être tiré par quatre épingles. D’un geste, Rowtag jette la cravate en soie sur son lit jonché de cravates, un cimetière de cravates ce soir. L’homme retourne dans la salle de bain et par des gestes brouillons défait sa coiffure plaqué par du gel. Non, il sera comme à son habitude ce soir, comme chaque foutu jour qui lui est donné de vivre. Alors d’un geste décidé, Rowtag repose son rasoir, ce n’est pas ce soir que son imposante barbe disparaîtra. A quoi bon faire des efforts ? Pour qui ? Aurora n’est qu’une amie qui lui a proposé de sortir pour se changer les idées en cette maudite date pour ceux qui n’ont personne. Le jour où tout se fête en duo mais l’équation a été effacéé chez les Boscorelli : Rowtag est aussi seul que sa tante ne l’a été tout le long de son enfance jusqu’à ce jour. C’est assez triste de se dire qu’il lui ressemble en ce point. Toutefois, même si ce n’est qu’une « simple » soirée avec une amie, Rowtag garde sa chemise et ne la troque pas pour un vieux t-shirt dont il a l’habitude. Un … non deux shots de tequila pour se donner du courage et l’homme sort de chez lui avec ce doute qu’il lui serre les entrailles : est-ce vraiment une bonne idée de sortir de chez lui ce soir ? En ce jour funeste qui lui rappelle son divorce et son couple explosé. Qui lui rappelle ce qu’il avait et qu’il n’a plus. Qui le confronte à cette solitude qu’est devenue sa propre vie. Lançant un regard au dessus son épaule, fixant sa maison, sa caverne où il serait sûrement en sécurité, planqué sous des couvertures à boire, Rowtag hésite mais monte tout de même sur sa vespa. Il ne peut pas laisser tomber Aurora, ni lui poser un lapin : ça ne serait pas correcte. Pas sympa du tout.

21 heures pétantes et Rowtag se présente à l’adresse indiqué sur l’invitation qu’il avait reçu dans sa boite aux lettres. Sûrement aurait-elle fini à la poubelle si Aurora ne l’avait pas invité de s’y rendre par curiosité. Si le blond n’avait été très chaud à cette idée, Aurora n’avait pas eu besoin de beaucoup argumenter pour le convaincre. Rowtag aimait bien passer du temps en sa compagnie, ca rendait son quotidien moins lourd. Pourtant sortir une soirée de Saint Valentin, c’est une épreuve pour le trentenaire, il ne se sent pas vraiment à sa place mais le faite qu’Aurora soit là le rassure. A l’entrée, une personne lui explique pour les bracelets de couleur différente. Sans comprendre pourquoi, l’homme bute et hésite. Il n’a jamais vraiment assumé ni revendiqué son nouveau statut de célibataire, portant encore son alliance comme s’il était encore marié alors qu’il avait divorcé. Il n’a jamais encore pris le pas pour vivre sa vie comme un célibataire et pourtant c’est bel et bien ce qu’il est. « Hmm » La personne en face de lui s’impatiente, ne comprenant pas le dilemme dans lequel Rowtag se plonge. « Quelle couleur, alors ? » « Vert ! » S’empresse-t-il de répondre, stressé par la personne face à lui. « Bien » Elle lui enroule un bracelet vert fluo sur le poignet et l’invite à entrer. « Hmm… Oui … Merci » Mal à l’aise et se sentant comme un poisson hors de l’eau, Rowtag entre dans la maison avec l’envie de rebrousser chemin et courir à sa vespa pour rentrer chez lui. Face à tous ses inconnus, l’homme se sent petit, se sent pas à sa place. L’anxiété commence à grimper en lui alors qu’il cherche Aurora dans l’amas de personne présente. Et si elle ne vient pas ? Et si elle a un empêchement ? L’angoisse le prend à la gorge alors qu’il enfonce ses mains dans ses poches. Rowtag se sent soudainement perdu, encore plus seul qu’il ne l’est déjà et il attend Aurora. Il l’attend pour donner du sens à tout cela. A cette soirée, à sa vie peut-être aussi sans le savoir. (mouehehehehehe)

@Aurora Lazzari



I swear to God you are my iron light and I am your dark tonight

Home - is where I want to be but I guess I'm already there. I come home - she lifted up her wings. I guess that this must be the place. I can't tell one from another : Did I find you, or you find me ?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{ SOIRÉE ROSE } - Page 2 Empty
Sujet: Re: { SOIRÉE ROSE } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { SOIRÉE ROSE } -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Sorrento, Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant