Revenir en haut
Aller en bas


 

- I miss you - Rowtisha -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 564 - Points : 878
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: I miss you - Rowtisha ( le Jeu 31 Jan 2019 - 20:15 )
Une nouvelle année venait de s'écouler. Une année pleine en rebondissement, mais pas forcément ceux que Latisha avait souhaité. Si on se mettait à énumérer le nombre de tuile qu'elle avait eu durant l'année deux milledix-huit, on en aurait pour des heures. Pour cette nouvelle année, elle voulait être positive. Afin de commencer sous les meilleurs auspices, elle avait joué au loto, quelques jours auparavant. Honnêtement, elle n'avait pas grand espoir de gagner quelque chose, mais au moins elle était certaine de ne pas perdre plus que ce qu'elle avait misé.

Ce n'était que deux jours plus tard, qu'elle se rappela avoir joué au loto et s'empressa alors de vérifier les résultats. Heureusement, qu'elle est assise à ce moment-là, elle n'arrivait pas à en croire ses yeux, elle avait bel et bien gagné trois mille euros. La joie s'emparait d'elle et de son corps par la même occasion. Elle dansait toute seule dans son appartement, bondissait dans tous les sens et se réjouissait de la nouvelle. Le vent était en train de tourner en sa faveur. Tout ce qu'elle avait enduré durant l'année 2018 s'était comme évaporé de son esprit, il n'y avait plus que ce moment de bonheur qui comptait à ses yeux. .


Après quelques minutes d'euphorie, son esprit revint sur terre et plusieurs idées lui effleuraient l'esprit quant à ce qu'elle allait faire avec cet argent. Elle pensait tout d'abord à le placer, c'est en principe ce qu'elle faisait avec ses économies, mais là c'était un cas exceptionnel. Elle n'avait pas sué pour obtenir cet argent, il était comme tombé du ciel. Ensuite, elle se dit qu'elle pourrait concocter un voyage surprise à son fils et à elle. Puis se montant retentit dans son cerveau. C'était exactement le même montant qu'elle avait placé durant des années sur un compte destiné à une certaine Calliope. Un rayon de soleil qui était venu bouleverser sa vie, elle était comme la fille qu'elle n'avait jamais eue. Elle en prenait soin comme elle prenait soin de son propre fils, elle ne faisait pas de distinction. Calliope c'était la fille de sa meilleure amie Rosario et de Rowtag qui était devenu au fil des années un tout aussi bon ami. La vie leur avait joué un mauvais tour et plus de Rosario, plus de Calliope. Il ne restait plus que Rowtag et Latisha. Ils auraient certainement dû se soutenir, s'entraider et faire en sorte de survivre à cette perte qui était injuste, mais c'est l'éloignement qui l'avait emporté. Cependant, ce gain remporté avait comme un goût amer pour la métisse.

Ne sachant pas où se trouvait Calliope, elle n'avait jamais abandonné l'espoir de la revoir un jour, alors il fallait que cet argent soit placé sur le compte qui lui était dédié.

Après s'être donc préparée, il était temps d'encaisser ce gain et d'aller le déposer sur le compte en question. Au moment de mettre la main sur son ticket de loto, impossible, il avait disparu, très certainement égaré dans la rue. Elle avait donc été chanceuse que pour l'espace de quelques minutes. Elle était résignée, elle l'avait tout bonnement égaré, tout comme l'était Calliope. Cette simple pensée lui brisa le coeur. Elle devait revoir Rowtag, à défaut de son ancienne meilleure amie. Elle avait définitivement tiré un trait sur Rosario, si Latisha était réellement sa meilleure amie, Rosario ne lui aurait jamais tourné le dos sans donner de nouvelles. Rowtag s'était retrouvé seul, sans sa femme et sans sa fille. Une position encore plus difficile que celle de Latisha, il ne l'avait pas mérité.

Elle avait la gorge serrée, mais elle ne pouvait plus faire volte face, elle venait de toquer à la porte d'entrée. Son seul espoir était que personne ne soit à l'intérieur, mais ce n'était pas le cas. Elle entendit quelques mouvements et pas se rapprocher de la porte d'entrée, pour ensuite découvrir ce visage qui lui était si familier. “Salut…” dit-elle. Elle n'avait pas réellement réfléchi à ce qu'elle allait lui dire en venant chez lui. Elle avait simplement besoin de le retrouver, de reconstruire cette relation qui avait été brisée par une femme sans scrupule, sans coeur. Elle espérait que le blond ne lui en veuille pas et qu'il ne lui en voulait pas pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait. Elle resta sur le pas de la porte, sans dire plus, ni moins, sans bouger ou exprimer la moindre émotion, bien que sa gorge se nouait de plus en plus.




Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rowtag Boscorelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
Faceclaim : Boyd Holbrook + Flawmingo
Messages : 1911 - Points : 2014
I miss you - Rowtisha Tumblr_ootw942XW21uflhrto3_400
Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Mar 26 Fév 2019 - 10:50 )
Debout dans son salon où poussent les bouteilles d’alcool vides. Un cimetière de bouteilles vides qui lui rappellent sa condition de père qui n’a plus sa fille. D’époux qui n’a plus de femme. L’alliance à son doigt n’est qu’une illusion, une habitude de cette stabilité qu’il avait autrefois. Une époque révolue, il le sait Rowtag mais quelque part il s’y rattache. Plus désormais comme un cri d’amour dans le vide pour rappeler son ex-femme à lui. Non, il a compris et s’est fait à l’idée. Rosario est partie, est dans les bras d’un autre et leur mariage bel et bien fini. Cette alliance, les photos de Calliope, juste un point d’ancrage pour ne pas sombrer. Se donner des raisons, même illusoire pour tenir debout, même à peine. Sac poubelle dans la main, l’homme se plie pour ramasser ses carcasses, redonner à ce salon ces allures d’autan. Lui enlever cette ombre qui plane, cette image d’alcoolique qui revient de plus en plus. Cette image qu’il arrive à cacher en dehors des remparts de chez lui mais qui prend bien vie dans cette maison trop vide. Aujourd’hui, c’est se sentir seul, bien trop seul. Par moment, c’est insupportable comme une douleur lancinante qui ne trouve aucun repos puis par moment, c’est supportable comme un fardeau un peu trop lourd mais vivable. Dans le sang, pas encore une goutte d’alcool pour se prouver de ne pas être cet alcoolique pathétique. Rowtag tient depuis son lever pour ne pas retrouver les bras de ses bouteilles.

Le premier sac est rempli et son salon ressemble à une pièce normale, à peu près vivable. Un coup d’aspirateur, de rangement et l’illusion est là, presque réelle. Le sac où résonnent les bouteilles vides part à la poubelle, lieu où ses crimes peuvent se planquer sans le moindre témoin si ce n’est lui : seul coupable des faits. Il songe un instant à appeler Demetrio pour passer un moment ensemble, tromper la solitude un instant mais se ravise avant d’atteindre son portable. Pas envie de le déranger quand il sait que son ami a beaucoup de travail. Il pense aussi à Aurora mais c’est la même rengaine : pas envie de déranger et s’imposer. Dans sa tête, il refait le tour de ses contacts. Ceux qui sont encore là à graviter autour de lui. Ceux qui ne sont plus aussi là par la force des choses ou de son propre comportement. Le blond pense à Latisha, cette amie de longue date devenue la marraine de Calliope. D’abord une amie de Rosario, sa meilleure amie d’ailleurs, la femme était devenue une amie proche de Rowtag par la force des choses. La disparition de Cally, le divorce lui a fait tourner le dos à la quarantenaire, estimant qu’elle choisirait Rosario. Refusant de lui imposer un choix et pire, de voir que ce n’est pas lui qu’elle choisirait. Après tout, pourquoi Latisha l’aurait-elle choisi ? A cause de son erreur d’inattention, Calliope avait disparu. A cause de son penchant pour l’alcool, son couple avait trouvé une fin cahoteuse, le laissant cocu avec un divorce sur les bras. Rosario avait ses torts mais il avait les siens aussi et quel torts ! Ce serait mentir de dire que l’amitié de la brune ne lui manque pas mais le blond n’estime pas mériter son soutien ni son amitié. Si elle a pris une place indéniable dans sa vie, il ne peut oublier qu’elle était l’amie de Rosario d’abord. Sortant de sa douche, Rowtag enfile un jogging usé et un t-shirt à la même dégaine : pas très glorieux mais confortable au moins. Alors qu’il allait se poster devant la télévision pour s’abrutir et faire passer le temps, des coups à la porte l’arrêtent dans sa lancée. Qui ? La réponse à la question ne peut se trouver que s’il daigne ouvrir sa porte et il finit par le faire. Sur le seuil, ses yeux se posent sur la dernière personne qu’il pensait voir aujourd’hui : Latisha. En chair et en os. Surprise sur le faciès, le blond se paralyse, la main sur sa porte comme une statue de glace. Il lui faut quelque minutes pour sortir de sa torpeur. « Salut Latisha » Finit-il par articuler difficilement avant de se passer une main sur l’arrière de la nuque, incertain de ses gestes et surtout du but de cette visite. « Ca fait un bail » Ou comment remuer le couteau dans la plaie sans le vouloir. « Je … » Chercher ses mots, chercher quoi dire quand rien ne lui vient. Trop de temps s’est écoulé, du silence aussi qui a sûrement détérioré cette amitié mais pas l’affection qu’il éprouve pour Latisha. « Rosario n’habite plus ici. Elle a quitté les lieux il y’a … très longtemps déjà » Parce qu’il ne trouve pas d’autres explication à sa présence ici : venir voir Rosario, son amie. Pas lui … Juste l’ex époux de son amie. « J’ai sa nouvelle adresse si tu veux » Ou celle de son nouveau mec pour être plus juste. C’était pour la bonne organisation du divorce que Rosario le lui avait donné et elle doit sûrement traîner quelque part dans sa paperasse. « Entre donc ... je vais te chercher ça » Rowtag quitte le seuil pour s'enfoncer dans la maison, après tout, Latisha connait la demeure après toutes les soirées passées ensemble. Tous ensemble. Quand sa vie avait du sens, quand Calliope était encore là, ciment de sa vie.



I swear to God you are my iron light and I am your dark tonight

Home - is where I want to be but I guess I'm already there. I come home - she lifted up her wings. I guess that this must be the place. I can't tell one from another : Did I find you, or you find me ?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 564 - Points : 878
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Jeu 7 Mar 2019 - 13:52 )

Peu de temps après avoir toqué à la porte, celle-ci s’ouvrit pour laisser apparaître un grand blond, aux traits fatigués, les yeux presques rouges. La métisse arrive tout de même à reconnaître celui avec qui elle avait tant discuté et dont elle s’est rapprochée autrefois.  À la vision de celui-ci,  une culpabilité l'envahit. Celle de n’avoir pas été présente pour son ami, celle de l’avoir laissé tomber, celle d’être une piètre amie. Son visage est tellement semblable aux souvenirs qu’elle a de la petite Calliope. Cette fois-ci, c’est de l’amertume qui l’envahit.

Le temps s'était comme arrêté,l'espace d'un instant, elle observe le jeune homme et se replonge dans ses souvenirs. Elle voit presque défiler, tous les souvenirs qu'elle a de lui et de sa famille qui ne se trouve plus ici. Il a changé, il est plus maigre, il a l'air plus fatigué, mais au fond, ces traits sont très reconnaissables. Elle s'avance, alors, pour entrer dans l'appartement, il est également ressemblant à celui qu'elle avait dans ses souvenirs, mais tout est bien plus calme. Avant, il pouvait y avoir des jouets qui traînaient sur le parquet, Calliope courrait dans tous les sens, c'était un appartement plein de vie et c'est très certainement ce qui est le plus choquant, il n'y a plus un bruit. “Salut.” Pendant, quelques secondes, la jeune femme ne parle pas et se contente de regarder autour d'elle et son ami perdu de vue. “...oui longtemps…” Elle baissa les yeux vers le sol avant de reprendre. “ ...trop longtemps!” Un soupir se fit entendre. Peut-être, n'aurait-elle pas dû venir l'importuner, ce n'était peut-être pas une bonne idée, mais son amie lui avait tourné le dos et il était temps d'arrêter d'en faire de même avec Rowtag, car c'est bien celui qui a besoin d'être entouré. “Je sais…” D'habitude très enjouée et énergique, la brune est bien moins loquace. Lorsque le mari de sa meilleure amie ou plutôt l'ex-mari de son ex-meilleure amie lui dit que Rosario ne vivait plus là, elle se sent tout bonnement idiote. Elle aurait dû rendre visite à Rowtag bien plus tôt, c'était presque absurde qu'elle se présente uniquement maintenant.

Elle se dirige vers le salon et s'installe sur le canapé en attendant le retour de Rowtag. Ils avaient passé tellement de bons moments ici et aujourd'hui tout est si lugubre et triste. Son regard se pose sur le blond qui est de retour avec un bout de papier et elle se met à hocher la tête de gauche à droite. “Je n'en veux pas.” Elle repousse le papier que celui-ci lui tend. “Je ne veux plus entendre parler d'elle...c'est pour ça que je suis là…” Elle s'arrête un instant, afin de trouver ses mots et ne pas s'énerver. “Je n'ai plus de nouvelles d'elle...ce n'est pas ça une amie...elle m'a tourné le dos, comme elle l'a fait pour toi.” Elle s'arrête encore une fois en le regardant. “Enfin...ce qu'elle t'a fait n'est pas comparable...mais ce que je veux te dire, c'est que je ne veux plus avoir à faire à elle...si je suis ici aujourd'hui c'est que je me suis rendu compte que je suis une bien mauvaise amie et que lorsque tout ça s'est passé, j'aurai dû débarquer ici dès la première minute.” Il est vrai que Rowtag n'était pas son amie initialement, mais son amitié avec Rosario a permis un rapprochement entre eux tous. Rowtag est devenu un ami avec les années et elle n'est clairement pas le genre de personne à tourner le dos à ses amis. Donc peu importe que Rosario ait été son amie à elle d'abord, au final il ne restait que Rowtag et Latisha, donc c'était peut-être une évidence. Ils doivent continuer à vivre leur amitié sans se soucier de celle qui a été leur pilier pendant quelques années."Comment tu te sens?" C'est une question qu'elle aurait dû poser, il y a bien longtemps, mais qu'il est tout de même nécessaire de poser.




Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rowtag Boscorelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
Faceclaim : Boyd Holbrook + Flawmingo
Messages : 1911 - Points : 2014
I miss you - Rowtisha Tumblr_ootw942XW21uflhrto3_400
Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Lun 25 Mar 2019 - 9:55 )
Longtemps. Trop longtemps. Des mots qui prennent l’apparence d’un poignard qui se niche dans le muscle cardiaque qui ne pompe que du vide désormais. Rowtag se mord la lèvre inférieure ne sachant pas quoi faire de son corps qui lui semble beaucoup trop grand pour lui à cet instant précis. Longtemps. Trop longtemps. Rowtag ne sait pas comment le prendre, ne sait pas comment l’interpréter. Est-ce des reproches déguisés ? Juste une vérité énoncée ? Juste des mots pour meubler des silences d’une amitié étriquée par le temps et les non-dits ? Incapable de faire face à tout cela, l’homme prend la fuite prétextant chercher cette foutue adresse et s’enfonce dans sa demeure. Il trouve dans le dossier de son divorce la nouvelle adresse de Rosario et le note sur un bout de papier avant de retrouver son ancienne amie dans le salon. Il y a quelque chose de réconfortant de la voir s’être installée sur le canapé sans qu’il l’y ait invité. C’est comme si quelque part, il restait des vestiges de cette amitié, la survie d’une aisance qu’on ne pouvait trouver que dans cette relation qu’ils ont partagé toutes ces années. Ca lui fait plaisir, ça lui fait chaud au cœur mais rien n’y paraît sur son visage fermé à toutes formes d’émotions depuis la disparition de Calliope. Sa main se lève vers son ancienne amie lui tendant l’adresse, raison de sa venue mais à sa grande surprise, Latisha le repousse, le laissant pantois. « Ah ? » Interdit, Rowtag laisse son bras retomber mollement près de son corps, interloqué, ne comprenant plus rien mais Latisha l’éclaire. « Latisha … » Tente-t-il de commencer avant de la laisser terminer, se posant sur la table basse en face d’elle. « Latisha… » Reprend-t-il après qu’elle ait fini, sans savoir où il met les pieds. « Rosario ne m’a pas tourné le dos. Nous avons juste divorcé parce que tout allait mal, parce que je n’ai pas assuré, parce que je n’ai pas été un bon mari et … un bon père » Rowtag prend le blâme sur ses épaules et pour lui, cela est justifié que tout cela soit de sa faute. S’il avait été un bon mari, Rosario n’aurait pas eu besoin d’aller voir ailleurs, pas vrai ? Puis Calliope n’a-t-elle pas disparu alors qu’elle était sous sa surveillance ? « J’pense que Rosario a juste eu peur de ton jugement sur toute cette histoire, elle a pas su gérer, tu ne crois pas ? » Voilà qu’il se retrouvait à tenter de faire l’avocat du Diable mais il ne pouvait s’empêcher. Si leur histoire était terminée, qu’ils ne se parlaient presque plus, Rosario restait la mère de sa fille et un lien vivrait toujours quelque part entre eux. « Tu n’es pas une mauvaise amie. J’peux pas te laisser dire ça. Tu as été une amie formidable toutes ces années, pour Rosario, pour moi … La vie a juste pris un tout autre chemin et je peux comprendre que tu n’aie pas débarqué ici. Je n'avais pas envie de me voir non plus » Rowtag le comprenait, l’acceptait malgré la tristesse que cela pouvait susciter en lui. Latisha était l’amie de Rosario et il était normal de son point de vue qu’elle prenne son partie, d’autant plus qu’il était le fautif. A sa question, le blond se passe une main sur le visage, songeant à sa réponse. Mentir et dire que tout va bien quand visiblement tout va mal ? Dire la vérité mais jusqu’où ? Rowtag choisit la vérité sans trop en dire. « Je fais en sorte de tenir le coup » Peu importe le moyen, peu importe comment, il s’y essaie avec ce qu’il lui reste de force. « Calliope me manque … Atrocement » Parce que si leur amitié est entravée, il leur reste ce lien indéniable qu’est Calliope même si elle n’est plus là. Sur ce point, ils peuvent se comprendre, Latisha est sa marraine, a noué avec la petite un lien fort. Calliope, c’est le pont qui les relie aussi triste que cela puisse être.



I swear to God you are my iron light and I am your dark tonight

Home - is where I want to be but I guess I'm already there. I come home - she lifted up her wings. I guess that this must be the place. I can't tell one from another : Did I find you, or you find me ?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 564 - Points : 878
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Ven 5 Avr 2019 - 22:55 )
Revenir ici était un peu étrange, mais comme un retour aux sources. Elle était à la fois gênée et mal à l'aise de ne pas avoir su être là pour son ami, mais d'un autre côté, elle n'avait pas perdu ses habitudes, l'appartement n'avait pas changé tout était resté comme il était à quelques détails prêts, alors elle savait où se rendre. Quelques pas et elle se retrouvait dans le salon. Le blond semblait déconcertée par sa venue, elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle n'avait pas prévenus, ils n'étaient plus en contact et très certainement qu'il s'attendait à ne plus jamais avoir de nouvelles d'elle.

Elle s'était installée sur le canapé où elle avait passé tant de soirée, certains souvenirs effleuraient son esprit. Une fête de Noël, par exemple, qu'ils avaient passés tous ensemble alors que Calliope venait de naître et que Devon était en plein adolescence, c'était un magnifique souvenir, ils avaient passé un beau réveillon, ils étaient tout simplement unis comme une famille pouvait l'être.
Oui, Rosario était en quelque sorte la soeur qu'elle avait perdue. Au fil des années, elle avait su se constituer une famille de coeur à défaut de sa famille de sang. En réalité elle était issue d'une grande fratrie, mais n'avait plus aucun contact avec eux, alors petit à petit les amis qu'elle s'était fait sont devenus bien plus que ça. Elle n'aurait jamais pu imaginer une telle tournure dans cette amitié, ni dans la relation de couple de ses amis. Les histoires d'amour ne sont jamais simples, elle en était la preuve vivante, mais un enfant est né de cette union et pour une fois elle espérait que tout ne serait pas gâché ainsi. Un enfant a besoin de son père et de sa mère.Peut-être que Rowtag avait des défauts incompatibles avec ceux de Rosario et ils étaient libre de se séparer, mais Latisha n'arrivait pas à concevoir que Rosario ne laisse pas la petite voir son père et inversement. Des défauts, tout le monde en a, mais ceux de Rowtag ne méritait pas de le priver de son enfant. “Je suis certaine que tu as fait de ton mieux Rowtag…” Ses yeux se baissaient contre le sol, se remémorant les innombrables discussions qu'elle avait eu avec Rosario, tentant d'aider son amie comme elle le pouvait. Tantôt lui conseillant de voir un conseiller conjugal, tantôt lui expliquant qu'elle était beaucoup trop dure avec son mari, mais à ce moment-là, elle était bien loin de s'imaginer la suite des événements. “ Peut-être que tu as commis des erreurs, mais elle aussi...et franchement est-ce que tes erreurs valaient le coup de te priver de ta fille.” Elle soupira avant de continuer. “Franchement, je ne pense pas…”Elle n'avait pas vécu dans leur appartement, alors bien que Rosario ait été sa meilleure amie, elle ne pouvait pertinemment pas connaître toutes les épopées du couple, mais elle avait vu Rowtag en action avec sa fille et c'était indéniable, il l'aimait de tout son coeur. “Je suis une mère moi aussi et j'ai bien vu comme tu agissais avec la petite...j'aurais tant aimé un père aussi aimant que toi pour Devon.” Ses yeux se relevaient pour se projeter au loin dans le vide. Elle n'avait pas non plus vécu la plus belle histoire d'amour qui soit. D'ailleurs plus les années passaient et plus elle se posait de question sur la pseudo-relation qu'elle avait entretenu avec le père de Devon. La situation était bien différente de celle de Rowtag, tout cela c'est produit à deux époques totalement différentes de leur vie, cependant, cela n'empêchait pas le fait que la métisse vivait toujours mal le fait qu'elle ne puisse pas dire à son fils qui était son père.

Pfff….franchement...rien que d'entendre son nom...ça me…” elle ne finit pas sa phrase. Peut-être que le blond avait encore des sentiments pour son amie, en ce qui la concernait elle était dégoutée. Rosario était bien plus qu'une amie à ses yeux et malgré toutes les situations qu'un être humain peut rencontrer dans sa vie, elle était loin d'imaginer que leur amitié se terminerait de la sorte. “Si j'étais réellement son amie, elle n'aurait pas eu peur de mon jugement...franchement...après mon histoire personnelle, comment est-ce que j'aurais pu la juger...je suis bien la plus mal placée pour juger quelqu'un.” Ses yeux se plantèrent dans ceux du blond, un mélange de colère et de tristesse pouvait se lire dans le regard de la brune. “J'ai été une mauvaise amie, car je ne me suis pas réveillée plus tôt pour venir toquer à ta porte...chose que j'aurai dû faire, car pertinemment, tu avais besoin de quelqu'un sur qui compter.” Elle soupira avant d'ajouter encore une fois. “

    Justement c'est pour cela que j'aurais dû être là pour toi...Je ne t'aurais jamais laissé dire de telle chose de toi...Ok tu n'es pas parfait, mais franchement qui l'est?” Un rictus sorti de sa bouche. “ Tu as fait tes erreurs, mais toi comme moi savons que Rosario n'est pas parfaite non plus...Enfin bon…” Elle roula des yeux. “Je ne veux pas m'éterniser sur son sujet.” Elle accentua sur le son. “Est-ce qu'au moins une fois elle t'a laissé parler à Calliope?” Lorsque le nom de sa filleule sortie de la bouche de son ami, cela devenait tout d'un coup beaucoup plus réel. Instinctivement, elle se saisit de la main du blond pour la serrer, comment vivre sans son enfant? Seules personnes sans coeur et sans humanité y parviennent, les autres survivent. “Elle me manque aussi...mais ce n'est rien comparé à ce que ça peut te faire.” Elle ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Il s'agissait là du genre de situation où aucune parole était la bonne, où tout ce qui pouvait être dit ne panserait les douleurs.




Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Rowtag Boscorelli10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rowtag Boscorelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3199-im-lost-in-those-dark-old-hour http://www.ciao-vecchio.com/t3237-i-am-searching-high-i-m-searching-low-in-the-night
Faceclaim : Boyd Holbrook + Flawmingo
Messages : 1911 - Points : 2014
I miss you - Rowtisha Tumblr_ootw942XW21uflhrto3_400
Âge : .35 ans.
Métier : Compositeur de musique de film en déchéance. Déchu. Rowtag se produit maintenant dans des bars, jouent du piano pour des personnes qui n'écoutent même pas dans des salles de restaurant. Tout ça, juste pour recevoir un peu de pécules.
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Mer 8 Mai 2019 - 10:53 )
Le regard de Rowtag se pose sur Latisha, écoutant attentivement ses paroles. Peut-être a-t-il fait de son mieux, oui mais cela a-t-il été suffisant ? Non. Sinon Rosario serait encore là et il n’aurait pas perdu Calliope au supermarché. Malgré qu’il se soit donné corps et âme pour sa fille, l’homme ne peut oublier les deux premières années de Calliope où il n’a pas été présent, où Rosario a dû s’en occuper à plein temps, seule pendant qu’il fuyait, terrorisé à l’idée d’avoir eu un enfant, de lui avoir transmise le mal qui subsiste en lui. « Me priver de ma fille ? » Répète-t-il interloqué avant de se passer une main sur le visage, accablé par la culpabilité. « Calliope n’était pas sous la surveillance de Rosario quand elle a été enlevée mais sous la mienne » Des mots qui lui font mal, tellement mal. Tout est allé tellement vite, trop vite. Rosario a fait des erreurs mais la plus grande, la plus grave, elle lui revient à lui. « J’ai détruit notre famille » Tremolos dans la voix, Rowtag s’essaie à être fort, de ne pas craquer devant Latisha mais les larmes lui montent aux yeux, sa culpabilité le transperçant de toute part. Il se contente d’hocher la tête en silence et s’il a voulu quelque minutes auparavant se faire l’avocat de Rosario, il s’arrête là, comprend que parler d’elle réveille toute sorte de sentiments en Latisha. Il faut croire qu’il pourrait dire tout les mots possible, cela ne changerait rien la relation entre les deux femmes et malgré ce que Rosario a pu faire, ça le peine pour elle. Devant les remords de Latisha, Rowtag baisse les yeux : les torts sont partagés, il aurait pu donner signe de vie mais il a choisi de se terrer dans sa grotte, de couper court à cette relation vieille de plusieurs années. « Je ne t’en veux en aucune façon et tu n’es pas la seule qui a été une mauvaise amie… Je l’ai été aussi. Je crois que tout cela a pris une telle ampleur entre le divorce et la disparition de Calliope … Ca nous a tous dépassé » Lui comme Rosario, comme Latisha, tout le monde. « Rosario ne m’a jamais empêché de parler à Calliope, même quand notre couple battait de l’aile » Si c’est bien la question que Latisha se posait mais leur couple a explosé après l’enlèvement de Calliope. Inquiet, le blond se mord la lèvre, pensif. Sa vie n’est qu’un amas d’inquiétude et d’angoisse qui parfois le paralyse. « J’espère de tout mon cœur qu’il y a aura une avancé dans l’enquête et que les autorités la retrouveront. Je ne vis que pour cela : son retour » Parce que sa vie reprendra son cours qu’une fois que Calliope sera retrouvée vivante. L’autre option n’est pas envisageable. Jamais ! « Je suis désolé de t'avoir tourner le dos ... Je savais juste ... Je ... Calliope a disparu à cause de moi et je n'arrivais pas à te faire face. Je ne pouvais pas faire face à ta colère » Car pour Rowtag, il n'y avait pas d'autre possibilité : Rosario avait dû raconter à Latisha comment Calliope avait disparu et l'homme avait juste peur de voir la colère dans les yeux de Latisha car il avait perdu sa fille mais aussi la filleule de Latisha. Pour lui, Latisha ne voulait plus de lui comme ami et lui en voulait. Comment la blâmer ? Elle aurait complètement raison.



I swear to God you are my iron light and I am your dark tonight

Home - is where I want to be but I guess I'm already there. I come home - she lifted up her wings. I guess that this must be the place. I can't tell one from another : Did I find you, or you find me ?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 564 - Points : 878
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le Mar 30 Juil 2019 - 23:14 )
Au regard de Rowtag, je me demande si j'ai bien fait de venir ici. J'ai comme ce sentiment de trop lui rappeler Calliope. De le ramener vers ce passé beaucoup trop douloureux. Je mets les pieds dans le plat en utilisant les mauvais mots. Tout simplement, car mon cerveau n'a toujours pas supporté le départ de Rosario, À mes yeux, elle a agit comme une lâche, elle nous a tous tourné le dos sans jamais laisser une chance à Rowtag de s'expliquer ou d'exprimer ses remords. Quant à moi, je ne sais que penser de notre amitié, aujourd'hui, je me dis qu'elle n'était pas réelle, car une vraie amie n'agirait pas de la sorte malgré la douleur et la peine. À mes yeux l'amitié c'est sacré presque plus que la famille, car c'est toi qui choisis tes amis, de ce fait, je ne me verrais jamais tourner le dos à un ou une amie, car les choses vont mal. D'ailleurs, cela me fait encore plus mal, car je me rends compte que je n'ai pas forcément été la meilleure des amies pour Rowtag. “Je suis désolé…” Quiche que je suis, j'enfonce le couteau dans la plaie et je souhaiterais pouvoir revenir en arrière pour effacer cela.

“Ecoute, je suis totalement perdue, cette histoire est… je n'ai juste pas de mots, à l'heure actuelle, je veux juste t'aider à aller mieux...être l'amie que tu as toujours connue.” Je soupire en m'approchant de lui sans pour autant être brusque. Rien que le son de sa voix, me bouleverse, c'est un père penné et qui en plus de cela se sent coupable., la pire des émotions que l'on puisse ressentir. “C'était beaucoup trop d'un coup...et je t'avoue que le départ de Calliope m'a beaucoup affecté dans le sens où je n'ai plus jamais eu de nouvelles...et que nous étions amies depuis toute jeune….Enfin, ce que je veux dire par là, c'est que je n'étais pas concerné par vos affaires de couples et que je pouvais tout simplement rester ton amie comme la sienne en sachant faire la part des choses.” Je baisse les yeux par terre, car au final, toutes ces années j'ai chérie, aimée une femme qui était à mes yeux comme une soeur et qu'elle n'a eu aucun égard vers moi pour disparaître sans donner de nouvelles. “Ce qui est certain, c'est qu'elle est belle et bien rayée de ma vie...et que je vais être là pour toi.”

À mon sens, il n'y a pas plus horrible douleur pour un parent que de devoir vivre sans son enfant. Nous gardons espoir que Calliope soit en vie quelque part, mais cela reste difficile de ne pas la savoir à nos côtés comme cela devrait être. “Est-ce que tu as eu les autorités récemment?” Je ne sais pas où en est l'enquête, je ne sais pas s'il y a quelque chose de concret à quoi s'accrocher. “Non ne dis pas ça. C'est moi qui t'ai tournée le dos. J'aurais dû être là pour toi, te soutenir et t'écouter dans les moments où tu en avais besoin…” Une larme coule sur ma joue, car cette histoire est bien trop tragique et Rowtag ne mérite absolument pas cela. “Ma colère? Qui est-ce que je suis pour être en colère contre toi? Je comprends qu'il s'est passé des choses et que tu te sens terriblement coupable, ma colère ne ferait qu'aggraver les choses...et puis, toi tu es là, tu m'as ouvert ta porte, alors que Rosa est partie sans un mot et sans donner de nouvelles. “ Il semblerait que tous les deux nous ayons été peiné par le départ de Rosario, chacun à sa façon bien entendu. Il doit penser que je suis toujours en contact avec son ex-femme alors qu'il en est rien, je n'ai même pas son nouveau numéro de téléphone et je ne saurais même pas dire où elle se trouve sur cette terre.




Surviving the worst.
Nymphadora Tonks ☽
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I miss you - Rowtisha Empty
Sujet: Re: I miss you - Rowtisha ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- I miss you - Rowtisha -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut