Revenir en haut
Aller en bas


 

- En chair et en os { Stella] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison/ Gif @Tiff (Merci !!)
Messages : 245 - Points : 801
En chair et en os { Stella] Tumblr_osqbxhzXzm1un7az2o8_400
Âge : 32 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: En chair et en os { Stella] ( le Dim 3 Fév 2019 - 21:08 )
Le regard posé sur le reflet du miroir, Elio réalisait avec joie que les marques sur son visage avaient presque disparues. Le teint violacé sur le côté droit avait laissé place à sa peau naturelle et les pansements avaient été enlevé la veille. Doucement, il avait l’impression qu’il pourrait mettre ce fâcheux épisode derrière lui. Même s’il n’avait pas encore trouvé les agresseurs, l’italien ne voulait pas se focaliser sur ce point. Loin de lui l’idée de commencer une vendetta concernant les quatre hommes homophobes à l’esprit évidemment bien étroit. Elio connaissait ce genre de personnage pour avoir été élevé par l’un d’entre eux. Les coups, il connaissait. Il avait l’habitude de se relever, même si parfois il pensait ne pas en avoir la force. Aujourd’hui il avait Charlie, pas question de se laisser terroriser comme avant. Une chemise bleue sur les épaules, il sortit de la salle de bain pour se retrouver nez à nez avec Adalyn. Elle avait amené Charlie à l’école pour que son père puisse se préparer et se soigner. Bientôt il pourrait reprendre le travail et leur routine recommencerait comme avant. « Bah ça alors… Tu vas à un rendez-vous galant ou quoi ? » Le concerné fronça les sourcils et baissa le regard sur ses vêtements « Heu… Non » La blonde sourit avant de le pousser gentiment à l’épaule « J’te taquine Elio. Mais elle te va bien cette chemise » Le brun leva les yeux au ciel « Ne tombes pas réellement sous mon charme hein ! » Il sourit, attrapa sa veste et se retourna. « Je ferais en sorte d’aller chercher Charlie ce soir. Merci pour ton aide » Il lui colla un baiser sur la joue « Aujourd’hui j’peux pas. Mais promis dans la semaine, on se fait un brunch ». Il attrapa les clefs de son scooter et sortit de l’appartement en laissant sa meilleure amie prendre son temps. Elle avait un double des clefs de toute manière.

Pour le moment, il avait rendez-vous avec une certaine Stella. Elio ne savait pas grand-chose sur la demoiselle. Ni à quoi elle ressemblait, ni son âge et encore moins sa profession. Ce n’était pas la suite d’un clic sur Tinder, mais bien la jeune femme qui avait eu la gentillesse d’appeler une ambulance après son agression. Il n’y avait pas de mode d’emploi, mais le brun pensait que la moindre des choses serait de l’inviter à prendre un café pour la remercier. Ayant laissé ses coordonnées à l’hôpital, le brun avait réussit à avoir l’information et ainsi ils avaient convenu d’un rendez-vous dans un café de la ville.

Il poussa la porte du petit commerce et salua d’un sourire le bartender avant de trouver une table. Il n’y avait pas grand monde et Elio s’installa près de la fenêtre avant d’envoyer un message à la demoiselle en indiquant où il se trouvait. Le café était loin d’être plein, mais cela éviterait les confusions gênantes. Après quelques minutes, il vit une rousse arriver et au sourire qu’elle lui lança, il se doutait que c’était la fameuse Stella. Le concierge se leva « Bonjour,merci d’être venu » C’était sûrement trop officiel mais il faut dire qu’il était assez nerveuse. « J’ai pris la liberté de commander deux cafés. Mais si ça ne va pas, je peux sans problème boire les deux. Faut pas hésiter à prendre autre chose »
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©avengedinchains & Padawan the wise
Messages : 172 - Points : 380
En chair et en os { Stella] Tumblr_inline_o9hueefAZi1sc1u2x_250
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Lun 18 Fév 2019 - 20:44 )
Stella était sortie avec ses amis d’enfance : des gosses qui sont nés sur la piste aux étoiles. Des âmes qui sont liées pour toujours au monde du cirque, à celui du spectacle. Il était loin, l’époque du faste et des paillettes, pourtant, tout comme Stella : ils n’étaient pas prêts à dire au revoir pour toujours la piste. Qu’importe qu’ils soient pour la plupart bien acclimater à la société : ils sont tout de même des exclus. Mais cela ne les dérangeait pas, quand ils se retrouvaient comme ca : rien ne pouvait les arrêter. Ils étaient sa famille et sans eux : elle ne pourrait clairement pas être ce qu’elle est aujourd'hui. Ils étaient ses rochers, ses points d’ancrage. Profitant de la bonté du propriétaire de la salle de sport près de chez elle : la troupe se retrouvait quatre soirs par semaine minimum pour s’entraîner, pour continuer d’inventer des numéros qui seront préformés dans les rues de Naples l’été prochain.
C’est après une de ces réunions que Stella à rencontrer Elio. Un homme victime d’un groupe d’hommes bourrés mais bien décidé à lui faire payer. En vue des réflexions qu’il faisait : aucun doute à avoir sur le fait qu’ils devaient avoir des tendances homosexuelles ou bien il a fait des allusions qui ont provoqués la colère de ces messieurs que sa troupe avait castagné sans hésitation avant que Stella se porte volontaire pour l’emmener à l’hôpital. C’est que… Elle pouvait également être attaquée comme ça dans la rue : dans un pays aussi pratiquant que Naples ils n’étaient pas encore en sûreté. Pourtant, Stella ne voulait pas se cacher et s’affichait avec des conquêtes sans se cacher. Tant pis si on lui tombe dessus : elle était plus forte qu’on pouvait le penser et n’hésiterait pas à se défendre. Stella était restée toute la nuit au chevet de ce fameux Elio mais avait dû partir au petit matin pour aller travailler alors, elle avait laissé ses coordonnées au cas où cet homme n’avait pas de famille ou d’ami.
Pendant quelques jours, elle n’avait pas eu de nouvelles jusqu’à ce qu’elle reçoive un message lui donnant rendez-vous dans un café. Stella avait immédiatement accepté : utilisant ses heures supplémentaires faites ces dernières semaines pour prendre son après-midi. Son casque sur ses oreilles, elle écoutait encore et encore la BO de The Greatest Showman : en vu du succès du film sa troupe avait décidé de faire des numéros sur les chansons du film. Il était peut-être temps de montrer que le cirque ne reposait pas seulement sur les animaux mais également sur les autres artistes qui faisaient rêver petit et grand. Dansant sans honte dans la rue en écoutant This is me, elle passa la porte du café près de son travail et salua la serveuse qu’elle connaissait avant de reconnaître Elio. Il lui avait envoyé un message pour lui dire où il s’était installé. Elle éteignit sa musique et enleva son casque en se dirigeant vers lui : lui offrant un beau sourire.

“Je pense que tu es aussi curieux que moi.” Il serait mentir de dire qu’elle n’avait pas imaginé la vie du jeune homme quand il était inconscient. Elle avait bien trop d’imagination pour son propre bien. “Un café est parfait. Merci.” Elle posa son sac par terre et s’installa. “Je suppose que tu dois avoir mille et une question à me poser.” Elle croisa ses doigts. “Je suis contente de voir que tu vas mieux. Ton visage a retrouvé une couleur normale.” Son sourire sincère témoignait de son soulagement. “Je suis désolée de ne pas être restée jusqu’à ton réveil : mais je devais aller au travail. Je ne peux pas me permettre d’être en retard ou de le perdre.”


“Il est de ceux

dont on ne dit rien.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison/ Gif @Tiff (Merci !!)
Messages : 245 - Points : 801
En chair et en os { Stella] Tumblr_osqbxhzXzm1un7az2o8_400
Âge : 32 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Jeu 28 Fév 2019 - 15:10 )
Assit sur la petite chaise du café, Elio était nerveux. En contactant Stella, il n’avait pas vraiment réfléchi à ce qu’il allait dire. Et si elle avait entendu les propos homophobes des hommes l’ayant rapidement mis à terre ? L’Italien n’avait pas dit pourquoi il avait été attaqué. Que ce soit sa sœur, Ada ou même Ryu, il avait gardé cette information pour lui-même. Encore trop peu fier de ses sentiments envers les hommes -ou du moins un en particulier – Elio n’avait pas assez de courage pour assumer. Il avait regretté d’avoir laissé ses doigts traîner sur la joue du Coréen, ou même de l’avoir embrassé en public. Sous l’alcool, il n’avait pas pensé aux conséquences de ses gestes et voilà ce qui était arrivé : quelques jours à l’hôpital et une belle peur pour couronner le tout.

Ses questions s’envolèrent quand il vit la fameuse Stella arriver dans sa direction. Le sourire sincère qu’elle lui lançait apaisait ses doutes. Si elle avait entendu, et que cela la dérangeait, elle n’aurait pas accepté l’invitation n’est-ce pas ? Ou elle n’arriverait pas avec cet air enjoué. Un peu de peps était bénéfique dans la vie d’Elio qui semblait vaciller depuis quelques semaines déjà. Une fois la jeune femme installée, il hocha la tête en souriant. « Plutôt curieux oui. Je n’ai pas l’habitude de me réveiller avec un numéro de téléphone à mes côtés » Tenter de rendre la rencontre moins stressante avec un peu d’humour. Il se mit d’ailleurs à rire doucement pour montrer que ce n’était pas une tentative ratée de drague. Il n’était vraiment pas là pour ça. « Oui, je guéris plutôt bien heureusement. Ma sœur est médecin, alors forcément ça aide » Même s’ils s’étaient embrouillés à cause de Ryu, Elio était reconnaissant. Il savait qu’Agata lui donnait les meilleurs soins possibles, et que grâce à son acharnement il guérissait plus rapidement.  

Reprenant son sérieux, il posa son coude sur la table. « Tu n’as pas à t’excuser, c’est normal, tu as déjà beaucoup fait. Merci d’ailleurs, c’était vraiment gentil » Une bonne étoile, voilà comment il considérait la jeune femme. Sans elle il se serait sûrement réveillé avec de mauvaises blessures, dans une ruelle au petit matin.

La serveuse arriva avec les deux cafés qu’Elio s’était permis de commander quelques minutes avant l’arrivée de Stella. I’Italien la remercia puis prit une tasse et y ajouta un sucre, avant de remuer la boisson à l’aide de sa petite cuillère. « Et tu travailles où d’ailleurs ? » Pour une raison inconnue, il avait l’impression de l’avoir déjà vu, sans savoir où ni quand. Il garda d’ailleurs cette information pour lui. Elio contenta de tremper ses lèvres dans son café. « J’espère en tout cas que tu n’as pas eu de problème à cause de moi » Il sourit avant de continuer « Sinon j’irai voir ton boss et je lui expliquerais que tu as fait une bonne action »
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©avengedinchains & Padawan the wise
Messages : 172 - Points : 380
En chair et en os { Stella] Tumblr_inline_o9hueefAZi1sc1u2x_250
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Sam 9 Mar 2019 - 21:57 )
On lui avait bien trop souvent répété qu’elle ne devrait pas s’occuper autant des autres, de ce qui ne la regarde pas. Pourtant, Stella faisait son possible pour aider son prochain. Elle était comme ça et ne comptait pas changer : elle était trop vielle pour ça comme elle le disait. Alors, quand elle avait vu cet homme se faire tabasser pour ce qu’il semblait être son orientation sexuelle : évidemment elle s’était jetée à corps perdus dans le combat avec ses camarades. Elle-même homosexuelle, elle aimait refaire le portrait des homophobes : elle en aurait fait sa carrière si possible. Malheureusement, cela n’était pas vraiment en règle avec la loi. Enfin, ce que les policiers ne savaient pas ne les chiffonnait pas n’est-ce pas ? Si elle n’avait pas pu rester avec le dénommé Elio : elle avait laissé son numéro au cas où il y aurait un problème. Cet homme avait probablement de la famille, mais elle ne savait pas sa situation en réalité alors elle avait joué la carte de la prudence.

« Ne mets pas en doute tes dons pour séduire. » Dit-elle en rigolant : « Je suis sûre que tu es un vrai tombeur quand tu t’y mets ! » Stella gardait son sourire : parce qu’elle n’était pas le genre à broyer du noir ou à laisser les autres dans l’obscurité. Enfin… 95% du temps.

Prenant de ses nouvelles, elle le regarda attentivement et remarqua en effet le reste des blessures : mais il avait bien meilleure mine. C’était déjà ça.

« Ah bah c’est sûr que si tu connais les bonnes personnes : ça aide ! Chanceux va ! » Elle nota dans un coin de sa tête qu’il avait une sœur. Un détail intéressant. « Si j’ai besoin : elle pourra venir me soigner aussi tu crois ? » Haussant rapidement ses sourcils pour ponctuer sa phrase. « Je n’ai fait que mon devoir. Déjà que je ne supporte pas voir de la violence mais encore moins quand elle est gratuite comme ça. » Pas la peine de parler des commentaires : elle ne voulait pas le mettre mal à l’aise alors elle avait exprimé à demi-mot son opinion.

Stella respira l’odeur du café et poussa un long soupire. Elle en avait besoin oui. Elle ajouta du sucre à son tour avant de mélanger le tout et de prendre la tasse entre ses mains : posant par la même occasion ses coudes sur la table.

« Je travaille pour le magazine Vogue. » Elle sourit : « Mais rien de bien glamour : je suis juste une assistante en création. Ça paye bien et ce n’est pas loin de chez moi. » Stella ne pouvait pas se permettre d’être difficile de toute façon. Elle devait payer les dettes de son père avant de pouvoir mettre sur pied ses rêves de grandeurs. Elle prit une gorgée, puis hocha négativement la tête : « Nah t’en fais pas, j’ai fait des heures supp y’a pas long. » Elio parlait déjà de parler à son boss, cela la fit rire : « Oh crois-moi tu ne veux pas te retrouver dans le bureau. J’y passe le moins de temps possible pour une raison. »

Elle reprit une gorgée de sa boisson :

« Et toi alors ? Tu travailles où ? Comment va ton fils ? »
Elle réalisa alors que cela pouvait sonner bizarre alors elle ajouta rapidement : « Quand tu étais inconscient… Tu en as brièvement parlé. »


“Il est de ceux

dont on ne dit rien.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison/ Gif @Tiff (Merci !!)
Messages : 245 - Points : 801
En chair et en os { Stella] Tumblr_osqbxhzXzm1un7az2o8_400
Âge : 32 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Dim 12 Mai 2019 - 14:03 )
La bonne humeur de la jeune femme avait réussi à dérider le visage quelque peu anxieux d’Elio. Il y a des gens comme ça qui peuvent mettre à l’aise en un sourire, et il semblerait que cette fameuse Stella en fasse partie. Ce fut un bon point pour le jeune Benucci qui pensait avoir commencé cette conversation de façon bien trop sérieuse. Son sourire communicatif, avait même poussé Elio à faire une blague, sur laquelle la rousse rebondit sans attendre. Gagné, l’atmosphère se détendait nettement et le brun sentit ses épaules se relaxer. Il ria d’ailleurs avant de surenchérir « Je l’étais plus jeune, mais je n’ai plus vraiment le temps pour les flirts ! » Maintenant qu’il avait Charlie, Elio cherchait plutôt une relation stable dans laquelle se poser. Ses rêves de nombreuses conquêtes étaient passés aux oubliettes en voyant les grands yeux de son fils. C’est d’ailleurs pour cela qu’il avait accepté cette relation plutôt étrange avec Ada…Même si son cœur s’accrochait à un autre.


La conversation dériva sur Agata et ses dons en médecine. Malgré la récente dispute, Elio était toujours fier de parler de sa petite sœur. « Il faut savoir s’entourer tu sais ! Je me suis assuré que ma sœur fasse médecine pour avoir un docteur à proximité pour chaque occasion ! » Bien sûr qu’il plaisantait, Agatha avait fait ce choix seule il y a bien longtemps. Le nez toujours fourré dans ses bouquins, étudier n’avait jamais fait peur à la cadette Bennuci…Contrairement à son frère.

À la question de la rousse, Elio arqua un sourcil. Il n’était pas certain, alors il ne releva pas ce qu’il pensait être un indice quant à l’orientation sexuel de la jeune femme. Avec son agression, il voyait des signes partout, dans les moindres gestes, cela tournait à l’obsession. « Well… Comme elle me le répète souvent, le serment d’Hippocrate l’oblige à prendre soin de tout le monde ! Alors je doute qu’elle fasse une exception pour toi ! Surtout après ce que tu as fait pour m’aider » La remarque suivante confirma les doutes d’Elio : Stella savait pour son homosexualité. Elle avait dû entendre les remarques déplacées et malsaines de ses agresseurs. Cela ne semblait pourtant pas déranger la jeune femme qui n’eu aucun signe de dégoût. Elio lui lança un petit sourire entendu avant que la serveuse amène les cafés. Pas besoin d’en rajouter, ce serait comme un petit secret entre eux, jusqu’à ce qu’ils en parlent plus dans le futur…peut-être.

La boisson sucrée, Elio s’intéressa au quotidien de sa nouvelle connaissance. Il connaissait évidemment Vogue de nom, bien qu’il ne s’intéresse pas particulièrement aux grandes marques de la mode. « C’est pas trop difficile de travailler pour ce genre de grande marque ? Il n’y a pas trop de pression ? » Il ne savait pas grands choses sur le milieu, cela ne voulait pas dire qu’il n’était pas curieux. La réaction concernant son boss lui donna cependant un semblant de réponse. « Bah, ce sera ma bonne action de l’année ! »

Il alla répondre à la question concernant son propre métier mais il fronça les sourcils quand elle parla de son fils. Stella expliqua rapidement qu’il en avait parlé durant son demi-sommeil, ce qui ne l’étonna pas vraiment. Il retrouva d’ailleurs son sourire. « Je travaille pour l’entreprise Clarizio. Je suis concierge, pas un colis ou un rendez-vous ne passe sans mon regard de professionnel ! » Cela le fit rire « J’ai fait pas mal de petits boulots, principalement des bars avant ça. Mais avec l’arrivé de mon fils, j’avais besoin de quelque chose de plus stable. Et avec des horaires plus compatibles » Il était bien heureux de ce mode de vie, se complaisait parfaitement dans ce métier. « Et mon fils va bien. Il s’appelle Charlie et il a 6 ans. » Il bue une gorgée de son café « Il est à l’âge où il se questionne sur tout, et veut tenter de nouvelles choses ! Tu n’imagines pas le nombre de club de sport où il a voulu s’inscrire depuis le début de l’année… » Il haussa les épaules « Il a besoin de se dépenser » Il sourit avant de relever la tête vers elle « Et toi ? Tu as des enfants ? » Ses lèvres trempèrent de nouveau dans la boisson et il en respira l’odeur « Ou tu as encore cette possibilité de faire des grasse mat’ et manger un morceau de chocolat sans qu’un mini-toi viennent te le voler des mains ? »
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©avengedinchains & Padawan the wise
Messages : 172 - Points : 380
En chair et en os { Stella] Tumblr_inline_o9hueefAZi1sc1u2x_250
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Sam 18 Mai 2019 - 12:38 )
Stella avait ses moments de faiblesse. Il y avait des jours où s’extirper de son lit était tout bonnement impossible. Et puis il y en avait d’autres où il était plus facile de sourire aux petits plaisirs de la vie. Elle se forçait à positiver, elle mettait un pied devant l’autre tous les matins sachant pertinemment qu’elle n’avait pas le luxe de refuser la vie de continuer. Elle aimait bien trop respirer, courir, danser et inventer de nouveau numéro pour se laisser happer par la mort. La faucheuse n’était pas prête de frapper à sa porte. Rencontrer Elio était exaltant. Elle voulait naturellement savoir comment il allait et puis elle ne disait jamais non pour voir de nouveaux visages. Les imprévus de la vie la rendaient moins ennuyante. D’une nature joviale et joueuse, il ne faut pas longtemps pour qu’elle rebondisse sur les aptitudes de séduction dont l’homme en fasse d’elle ne semble pas conscient.

“Non-sens, il n’y a pas d’âge pour séduire. Un petit regard par-ci, un sourire par-là et paff tu peux avoir qui tu veux à tes pieds.” Non pas qu’elle soit une experte en la matière, mais elle avait prit l’habitude aux fils des années de toucher, de s’approprier les femmes qui lui plaisent. Qu’importe qu’elles ne sont pas portées sur les amours entre deux dames. Stella avait toujours trouvé un moyen pour tourner la situation à son avantage. “Je ne te blâme pas, ça peut toujours servir d’avoir un médecin dans la famille.” Ce n’était certainement pas dans la sienne qu’on aurait fait une carrière de ce genre, sauf des études vétérinaires. “Ma foi… C’est bon à savoir.” Si Agata était aussi charmante que son frère : elle serait bien en aise de passer du temps avec elle.

Elio n’avait réellement pas besoin de la remercier, Stella ne se faisait pas d’illusion : ses amours saphiques pouvaient également être la proie des quolibets. Alors, hors de questions de laisser des personnes souffrir des réduits d’esprits. D’autant plus que sa bande était avec elle ce soir-là, il lui était donc d’autant plus facile d’aider donc. La discussion se termina sur ce sujet, il n’y avait pas besoin de s’étaler sur la question. Ils s’étaient compris. C’était le principal. La commande devant elle, elle respira l’odeur du café en souriant. Elle encercla la tasse de ses mains en reportant son attention sur Elio. Elle répondit à la question honnêtement, Stella n’aimait pas vraiment son travail, mais elle en avait besoin alors elle ne faisait pas la difficile. Elle ne pouvait pas se le permettre.

“Oh que si ! Surtout quand on y connaît rien à la mode, au code couleur, au maquillage et tout le blabla…” Oui, c’était un défi tous les jours. “Mais j’ai assez d’audace pour demander de l’aide à ceux qui ont des connaissances sur le sujet alors généralement j’arrive à passer entre les mailles du filet et je ne passe pas trop pour une idiote.” Même si cela arrivait de temps en temps. Le ridicule ne tuait pas cependant et Stella s’en était toujours remise. Elio proposait déjà d’aller parler à son patron. Elle imagina sans peine la réaction d’Andrea ou bien de Megara… Non. Elle ne pouvait décemment pas le jeter dans la fosse aux lionnes en connaissance de cause.

Ce fut à son tour de poser des questions et elle n’y allait pas de main morte. Comme sur beaucoup de choses, Stella ne faisait pas les choses à moitié quand elle était intéressée par quelque chose. En cet instant, c’était le brun qui avait toute son attention. Vu qu’elle s’était confiée, elle attendait qu’il parle lui-aussi de sa vie. Sans quoi elle aurait fait un monologue et pour le coup : se sentirait gênée. Il lui parla d’une entreprise au nom inconnu, pourtant, elle hocha la tête poliment pour l’inciter à continuer. Elle avait appris que les gens ne se sentaient pas à l’aise quand le vis-à-vis ne montrait pas des signes d’approbations. Peut-être qu’Elio ne faisait pas partie de ces hommes, mais elle ne voulait pas prendre le risque.

“M’en parle pas… La vie d’adulte hein ?” Souffla-t-elle en prenant une gorgée de son café noir sans sucre. Elle reposa sa tasse : “Charlie, c’est un prénom cool ! J’adore.” Oui, elle exprima son opinion sans qu’on lui demande et alors ? “C’est bien au moins qu’il demande, qu’il souhaite expérimenter : ça ne peut que lui être bénéfique pour le futur.”

Stella rigola à la question et encore plus à la seconde. Elle hocha négativement la tête : “Pas d’enfants non. En vue des relations que j’ai : il me serait difficile de tomber enceinte.” Mais Elio ne pouvait pas savoir. “Cependant, j’ai connu le coup de partager les petits-déjeuners. Crois-moi, il n’y a pas d’âge pour certains.” Elle sourit : “Et puis…” Elle hésita quelques instants en mordant sa lèvre inférieure. Pouvait-elle se confier de la sorte : “Dans un cirque, il y a beaucoup d’enfants à s’occuper alors, j’ai eu plusieurs d’occasions de jouer la baby-sitter et cela veut également dire partager des moments de ce genre avec des chérubins.”


“Il est de ceux

dont on ne dit rien.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison/ Gif @Tiff (Merci !!)
Messages : 245 - Points : 801
En chair et en os { Stella] Tumblr_osqbxhzXzm1un7az2o8_400
Âge : 32 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Mar 28 Mai 2019 - 12:52 )
À les voir discuter ainsi, personne n’aurait pu penser à la façon dont ils se sont rencontrés. Seules les marques sur le visage d’Elio peuvent prouver ce passé. Ils rient, se parlent plus ou moins librement et les doutes des premières minutes se sont envolés. « Je vois que j’ai une experte devant moi ! » Elio savait qu’il pouvait potentiellement avoir une demoiselle dans son lit sans trop de complications, mais il n’en avait pas envie. Et puis beaucoup le pensait avec Ada, il n’avait pas envie qu’on le qualifie d’homme non-loyal pour flirter avec d’autres jeunes femme. Non, il était piégé sans même le vouloir, pourtant content de la situation. On ne lui posait plus de questions, même si la circonstance de sa rencontre avec Stella prouvait qu’il avait baissé sa garde. Quelques verres, le retour de Ryu et voilà qu’il perdait ses moyens. Qu’il laissait ses mains traîner là où elles ne sont pas supposées être.


Quand ils parlèrent d’Agata, le sourire d’Elio s’agrandit. « Oh, elle a toujours le nez plongé dans un bouquin, depuis gamine. Je savais qu’elle ferait des études, je ne savais juste pas vraiment dans quoi » Il hocha la tête « Très utile en effet. Surtout à la naissance de mon fils, quand j’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire » Il rigola et haussa les épaules « Je m’inquiétais à chaque fois qu’il toussait. Ma pauvre sœur n’en pouvait plus de mes appels paniqués » Réaction normale pour un jeune père sans aucune expérience. Elio avait beau avoir élevé sa sœur, il avait été frappé par les mêmes questions que les nouveaux parents à l’arrivée de Charlie.

La boisson sur la table, le jeune Benucci capta le regard de Stella. Pas besoin d’en rajouter, son secret serait bien gardé. De toute façon, il n’allait pas la menacer pour qu’elle se taise : pas après ce qu’elle avait fait pour lui. Il partait donc avec l’idée qu’elle serait une jeune femme de confiance. Et puis, il ne pourrait pas passer sa vie à se cacher, si ? Il aimait Ban-Ryu, il ne pouvait plus fermer les yeux sur ce sentiment qui prenait de plus en plus de place dans son cœur.

La tasse entre les mains, Elio arqua un sourcil quand elle parla de couleur ou de mode. Il ne pourrait pas l’aider sur ce sujet. Il l’écouta attentivement tout en soufflant sur sa boisson. « S’ils t’ont engagé, c’est que tu as quelque chose qui leur plaît de toute manière. Si ce ne sont pas tes connaissances en matière de mode, ça doit être ta débrouillardise » Parce qu’il en fallait pour s’en sortir dans ce genre d’industrie. Elio enchaîna sur son propre métier. C’était simple et cela lui plaisait. Les grandes responsabilités ne l’ont jamais attiré. Trop de stress, trop de questions, et une impression de ne jamais quitter le bureau. Non, le brun aimait trop sa liberté pour s’enfermer dans ce genre de poste à hautes responsabilités.

Charlie était sa priorité et il était simple de le réaliser. Il sourit d’ailleurs après avoir bu une gorgée de son café. « Pour s’exprimer, crois-moi qu’il s’exprime ! On entend que lui à longueur de journée. A l’école ils disent que sa curiosité est un atout…Mais le mal de crâne n’en est pas un ! » Il en riait bien sûr « Et pourtant…Je trouve toujours l’appartement affreusement vide quand il n’est pas là. Le dilemme de chaque parent. On veut du calme quand ils sont présents mais quand il n’y a personne. Ils nous manquent » Il haussa les épaules comme si c’était une fatalité, qu’il devait maintenant vivre avec ce sentiment.

La suite le surprit. Il ne fallait pas avoir le Q.I d’Einstein pour comprendre qu’elle était plus tournée vers les femmes et qu’ainsi, la conception d’un enfant était difficile. Il se contenta d’hocher la tête en écoutant la suite. Quand elle parla du cirque, il ouvrit grands les yeux en se maudissant de ne pas avoir replacé son visage avant. Il avait lu un article concernant la fermeture du Cirque. Il y avait une interview et une photo de Stella en haut de la page. Voilà pourquoi elle lui semblait familière. « Oh…Tu étais dans la troupe de ce fameux cirque ? » Tristement fameux il faut avouer. Il lui lança un sourire compatissant « ça a pris des proportions stupides, c’est dommage que les gens ne sachent pas faire la part des choses » Il termina sa boisson avant de continuer « Je voulais y emmener mon fils. Mais il était encore un peu jeune. » C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’était tant intéressé à l’article et avait suivit l’affaire. « J’espère que ce n’est pas trop difficile pour toi…Enfin vous tous…Depuis »
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©avengedinchains & Padawan the wise
Messages : 172 - Points : 380
En chair et en os { Stella] Tumblr_inline_o9hueefAZi1sc1u2x_250
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Dim 2 Juin 2019 - 10:34 )
Stella ne s’estimait pas être une professionnelle. Surtout pas même. Incapable de se mettre dans une relation sérieuse, son coeur toujours dans l’incapacité de s’attacher à quiconque. Elle n’était pas non plus une femme volage, loin de là, mais la route l’avait toujours appelé alors imposé son absence à une personne était cruel et elle ne mangeait pas de ce pain-là. Elle préférait trouver amante dans le port où elle arrivait. Certaines, comme Moira, l’ont plus marqué que d’autres et aujourd’hui la retrouver est un véritable plaisir avec lequel il était hors de questions de se séparer. Son attention fut toute différente quand elle comprit qu’il avait une soeur. Un fait intéressant, très intéressant. Un rat de bibliothèque qui plus est.

“Les femmes qui ont de la culture règne sur le monde et peuvent séduire n’importe qui. Tu devrais faire gaffe que personne ne s’entiche trop d’elle : les Hermiones n’attirent pas que des Ron. Elles attirent plus des Johnny comme Dirty Dancing.” Elle réfléchit : “Personne ne sait quoi faire, tu ne né pas père ou mère : tu le deviens non ?” C’était ce qu’on lui avait dit depuis gamine. “Mais je comprends que cela est été un soulagement.” Ce n’était certainement pas dans sa famille proche qu’il y allait avoir un médecin. Pourtant, ils avaient leurs propres remèdes et sa mère vétérinaire s’était toujours fait un point d’honneur à tenter de soigner les humains également.

L’acrobate n’était déjà pas le genre de femmes à baver sur les autres.; mais alors encore moins sur les personnes qui aimaient celles du même sexe. Elle faisait partie de ce groupe que certains jugeaient “malade” et dans ce monde beaucoup pensait comme ça. Malheureusement, comme ceux qui s’en sont pris à Elio. Aucun doute qu’il aurait été dans un pire état, voir à la morgue, si jamais ils n’étaient pas intervenus. Plus elle parlait avec lui, plus elle était heureuse d’avoir écouté son instinct et de s’être jetée dans la mêlée. Elle avait toujours été une femme d’action qui ne mettait que du maquillage et de beaux costumes lors des représentations qu’elle faisait. Elle troquait volontiers body pailletée et collant pour une paire de short et un vieux t-shirt bien trop grand. Elio pensait que sa débrouillardise l’avait sauvé, ce à quoi Stella haussa les épaules.

“Ou bien ils étaient juste désespérés ?” Cela était bien possible : “Ils ont probablement cru que je pourrais les aider dans leurs collections.” Elle ne savait absolument pas : “Toujours est-il que je n’ai pas le choix de toute façon.” Stella ne pouvait pas se permettre de changer de travail et d’être moins payé.

Elio semblait gaga de son fils qui semblait être un vrai moulin à paroles. Stella prit une gorgée de café en rigolant.

“J’étais pareil à son âge. Crois-moi, il vaut mieux un gosse qui parle, qui s’exprime plutôt qu’un enfant qui n’en dit pas une. Au moins, ton fils ne se taira jamais devant quelque chose qui ne lui plaît pas et tu sais quand quelque chose ne va.”
Elle était probablement mal placé pour parler comme ça, mais elle se permettait quand même de donner son opinion. Qu’importe que personne ne le souhaite. Si les gens n’étaient pas contents, ils connaissaient la sortie. “Je n’aime pas le calme, je préfère quand il y a du bruit : cela prouve que le monde tourne toujours.”

Vivre à cent à l’heure était une chose essentielle pour Stella. Cela lui évitait de contempler sa vie, mais surtout de sentir le poids de sa vie adulte. Pourtant, sans le savoir, Elio la ramenait directement dans ce cauchemar quotidiennement. Lentement, elle reposa la tasse et l’encercla de ses mains en regardant le contenu. La salive passa difficilement dans sa gorge et elle se mordit la lèvre pour garder une certaine contenance. C’était un sujet sensible. Très sensible.

“Les gens préfèrent condamner quelque chose qu’ils peuvent voir. Tous les cirques ne sont pas comme le nôtre, mais quand on apprend la maltraitance des animaux chez un autre : on s’en occupe entre nous. C’est comme ça qu’on règle les choses. La plupart de ceux qui nous ont accusés et qui ont signé la pétition vont en Inde montés des éléphants ou bien en Thaïlande se faire prendre en photo avec des tigres. Alors que ce n’est pas la même chose. Jamais ils n’ont été drogués; on a jamais retiré leurs griffes. Jamais ils n’ont été forcés. Mon père annulait même parfois son spectacle qu’on remplaçait par un de mes numéros quand il voyait que les félins n’étaient pas bien.” Elle souffla longuement et passa sa main dans ses cheveux roux. “Et à côté de ça, je suis certaine que dans nos accusateurs montent à cheval, parie sur des chevaux voir sur des chiens lors des courses de lévriers voir mangent de la viande. C’est probablement cette hypocrisie qui me fatigue le plus et qui me dégoûte. Dans la société, l’exploitation animal est au coeur de notre vie, mais c’est mon cirque que l’on a fermé.” Elle se racla la gorge et termina d’une seule traite le reste de son café : “Désolée…” Elle sourit tristement en regardant Elio dans les yeux cette fois-ci : “C’est un sujet épineux. On tient le coup, on se sert les coudes, mais… Ne pas pouvoir faire ce qu’on aime, ce que tu sais faire depuis que tu sais marcher c’est comme couper les ailes d’un oiseau : il risque de mourir au sol. Comme mon père.” Une morte vivace qui la hantait encore.


“Il est de ceux

dont on ne dit rien.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @sweet poison/ Gif @Tiff (Merci !!)
Messages : 245 - Points : 801
En chair et en os { Stella] Tumblr_osqbxhzXzm1un7az2o8_400
Âge : 32 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Dim 9 Juin 2019 - 0:20 )
Depuis qu’Elio comprenait le concept de petit-ami - ou même celui des amourettes de jeunesse – il gardait un œil sur sa sœur. Il savait qu’elle ferait attention, mais ce n’est pas d’elle dont il se méfiait. Étant lui-même un homme ayant parfois abusé de la naïveté et du romantisme de certaines demoiselles, il ne voulait pas qu’un autre joue le même tour à sa cadette. Tout était bien différent lorsque l’on parlait d’Agata, et les relations de la jeune médecin étaient numéro 1 dans les centres d’intérêt de son ainé. Il ne lui en parlait pas vraiment, mais il n’était pas rare que son regard dévie quand elle recevait un texto sur son téléphone. Il devait sembler parfois pire qu’un petit ami jaloux, mais il s’en fichait. Qu’Agata ait 5 ou 26 ans : elle resterait toujours sa petite sœur. « Oh ne t’en fais pas pour ça, je surveille toujours ses fréquentations. Probablement trop si tu lui demandais » Mais elle aussi avait mit le nez dans ses affaires, tentant d’éloigner Ban-Ryu alors qu’Elio avait besoin de lui. Bref, là n’était pas le sujet. « Si elle t’entendait citer Harry Potter comme ça… Vous deviendriez les meilleures amies du monde» Il sourit de plus belle « J’ai dû voir chaque film une dizaine de fois à cause d’elle » Et même si Agata lui avait répété des maintes fois que les livres étaient de meilleure qualité, il n’en avait jamais tourné une page. « Mais fan d’Harry Potter ou non, elle a été d’une aide précieuse pour élever mon fils oui. Elle l’est toujours » Avec Adalyn, elles étaient deux figures maternelles importantes pour le petit garçon, Elio en était conscient.

Avant de travailler pour l’entreprise Clarizio, Elio n’aimait pas vraiment parler de son travail. Servir des pintes toute la soirée a des gens plus ou moins éméchés n’étaient pas très glorieux. Cela avait été agréable un certain temps, il aimait la liberté que lui laissait le patron. Mais il avait besoin d’autre chose, d’un métier qui s’accordait avec sa nouvelle vie de père. Et aujourd’hui, il était pleinement épanoui. « Well… J’espère pour toi qu’ils ont vu autre chose que leur désespoir ! » Cela le fit rire. Mais en voyant la gentillesse et l’aisance de Stella à mettre les gens à l’aise, il était certain que le désespoir n’avait rien à faire dans son embauche. « En tout cas, j’espère que ça va s’arranger. Être heureux dans son travail, c’est super important »

Les mains autour de sa tasse de café, Le concierge parlait de son fils…Et surtout de sa faculté à parler sans cesse. Les chiens ne font pas des chats comme on dit, mais Elio referait cela qu’un enfant renfermé sur lui-même. Il avait connu une enfance trop brimée pour imposer la même chose à la chair de sa chair. « Je me dis que s’il ose s’exprimer, c’est que je dois faire quelque chose de bien ! » Ou du moins, pas trop mal. Le père savait qu’il faisait des erreurs. Parfois il s’emportant trop vite, parfois il était trop conciliant. Mais Charlie semblait heureux et c’était le principal. Il haussa les épaules à la remarque de la rousse. « Tu dois avoir raison. Parce que sans ses jacassements, mon monde à moi ne tournerait plus aussi bien. »

C’est quand que Stella parla du cirque qu’il réalisa pourquoi son visage était familier. Et en voyant sa réaction, il regretta d’avoir parlé de son ancien travail. Cela semblait un sujet sensible et blesser la jeune femme n’était pas son envie, bien au contraire. Il l’écouta, n’osant pas la couper. Cela semblait évidemment lui tenir à cœur, et elle devait avoir besoin de vider son sac concernant la situation. Ce n’était pas une chose qui dérangeait le brun, bien au contraire, il aimait les personnes avec des convictions : et Stella en avait ! « Ils font ça pour se sentir mieux, pour moins culpabiliser. Ils pensent avoir fait une bonne action et ainsi ils s’endorment comme des bébés le soir » Il ne voyait pas d’autre explications. Cela ne pouvait pas être de la pure méchanceté. Ou alors il s’agissait simplement de personnes mal renseignées, des gens qui mettaient tous les problèmes dans le même sac. « Les gens ne voient malheureusement que ce qu’ils veulent voir. Ils sont capables de fermer les yeux sur des choses terribles mais s’arrêter sur ce qu’ils pensent être la pire calomnie » Il soupira longuement, reposant sa tasse maintenant vide. « Ne t’excuse pas voyons. C’est normal de réagir de la sorte. Je sais pas ce que j’aurais fait franchement. Et puis comme tu dis, vaut mieux exprimer ses opinions, ça prouve que ça tourne toujours » Ce n’est pas comme s’il avait grandit avec une vocation en tête. Il ne pouvait même pas imaginer cette idée. Le concept de la famille du cirque était étranger pour lui. « Et tu faisais quoi comme numéro ? » Il était curieux oui « Si tu préfères changer de conversation dis-le moi hein. J’veux pas te mettre mal à l’aise ou te déprimer » Il souri « Promis, j’peux même être fun comme type ! » Il ne voulait pas que la discussion devienne trop lourde non. « J’ai fait pas mal de sports, mais j’avoue que les arts du cirque…J’y connais pas grand-chose »
Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©avengedinchains & Padawan the wise
Messages : 172 - Points : 380
En chair et en os { Stella] Tumblr_inline_o9hueefAZi1sc1u2x_250
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le Dim 16 Juin 2019 - 20:53 )
Avoir un grand-frère, un de sang : Stella ne connaissait pas ça. Pourtant, l'homme devant elle lui faisait comprendre qu'au final : cela n'importait pas. Elle n'avait pas un grand frère mais plusieurs, eux aussi gardaient un œil sur elle et sont prêts à beaucoup de choses. Il était évident qu'Elio était pareil.

"Je parie qu'elle ne doit pas être ravie de ça." Elle rigola. "Si elle est comme moi, t'en fais pas que si elle ne veut pas que tu saches ce qu'elle fait : tu ne le sauras pas." Combien de choses avaient-elles cachés à sa famille de coeur ? Bien trop et si jamais ils apprenaient un dixième de ce qu'elle a fait : elle était bonne pour le couvent. "Je n'ai vu qu'une fois les films, je préfère lire." Et puis des libres étaient plus faciles à transporter. Pas besoin d'une prise électrique.

Vogue n'avait probablement pas vu autre chose que son désespoir comme Elio le disait si bien. Megara avait eu un discours similaire : ce n'est pas pour autant qu'elle était prête à croire à ce mensonge. De toute façon, elle n'en avait rien à faire. Elle avait le job, il payait les factures à la fin du mois : elle ne demandait vraiment rien de plus. Stella n'avait pas besoin de rivières d'or pour être satisfaite. Elle était heureuse dans son studio avec ses potes de ramen et son kimchi acheté à l'épicerie coréenne du coin. La précarité n'était pas une finalité. Elle survivait avec pas-grand-chose. Les joies de ne pas avoir grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Pourtant, Elio mettait l'endroit sur le problème principal dans cette mascarade. Elle n'était pas heureuse dans son travail. Très peu de ses collègues étaient aimables avec elle : l'ignorant la plupart du temps. Le charme de son patron rendait les journées moins longues. Heureusement.
Le fils d'Elio avait l'air d'être un phénomène. Une petite boule d'énergie qui semblait parler librement. Une qualité aux yeux de Stella. Un problème peut-être pour Elio. Ni une, ni deux, Stella ne met pas de temps à prendre la défense de ce petit garçon rempli d'énergie.

"Ça veut aussi dire qu'il est capable de parler de ses problèmes. De ses états d'âme. Normalement… Ça veut dire qu'il est sur la bonne voie. T'en fais pas."

Le père devant elle semblait accro à son gosse et cela crevait les yeux. Stella savait qu'elle ne serait jamais maman. Elle aimait les enfants, mais elle ne se voyait pas enceinte. Probablement, car cela voudrait dire ne pas pouvoir faire ce qu'elle aime le plus : être à plusieurs mètres du sol, pouvoir danser, bouger au gré de ses humeurs et de la musique. On lui avait déjà retiré la piste de cirque de sous ses pieds, personne ne lui volerait ses ailes. Elle était prête à mourir pour continuer à faire son art, pour faire ce pour quoi, elle a été créée. Stella voulait continuer de briller aux yeux de tous. Même si son comité n'était que des ombres, des fantômes de son passé. Son père lui avait donné la hargne de se battre pour ce qui semble juste. Comme le cirque. En parler était difficile. L'opinion publique, les commentaires désobligeants de personnes qui ne savent rien lui ont coûté la vie. Alors quand Elio tenta de justifier le comportement des gens : sa gorge se serra. Elle n'arrivait pas à avaler sa salive.

"Ils s'endorment comme des bébés hein…?" Cette idée lui donnait envie de vomir. De hurler. De crier sa rage. "Ils ne dormiraient pas sereinement s'ils savaient qu'ils ont tué mon père que l'on a traité de monstre alors qu'il consacrait sa vie pour les félins." Un râle glissa de ses lèvres alors qu'elle baissait la tête. "Ce sont des connards. Point. Si seulement ils avaient eu le courage d'en parler en face-à-face." Elio avait ouvert la boîte de Pandore sans le savoir. Stella aurait dû la refermer immédiatement, mais elle ne manquait pas une seule occasion de faire valoir la vérité. Si elle ne défendait pas tous les cirques ne sachant pas leur façon de procéder : elle protégerait le sien de tomber un peu plus en disgrâce.

Il arriva cependant à calmer la lionne qui avait montré les crocs pour éviter que l’image de sa famille ne soit encore plus dégradé. Parler de ce qu’elle faisait, de ce qu’elle fait toujours : voilà probablement la meilleure façon de la faire redescendre sur terre.

“En parler fait que cela ne tombe pas dans l’oublie. Il y a des bons, des mauvais moments dans mes souvenirs, mais je ne garde que le meilleur en me contentant d’apprendre des erreurs.” Stella prit une nouvelle gorgée de son café avant de prendre la parole. “J’ai commencé par des acrobaties avec les autres enfants, les trucs tout simple qu’on apprend à l’école et puis je suis rapidement montée en hauteur jusqu’à faire de la voltige sur les chevaux. Jusqu’à mes quatorze ans où mon père m’a demandé si je voulais avoir mon propre numéro. J’ai travaillé pendant un an, faisant des extras, poussant mon corps un peu plus chaque jour pour trouver quelque chose et l’année suivante, j’ai présenté un numéro d’acrobatie dans deux morceaux de tissu pendus au plafond. Mon père à adorer et pour la nouvelle saison : je montais sur scène. Seule.” Des étoiles brillaient dans ses yeux. “Si tu savais comme ça me manque…” Elle ne pouvait pas mentir, pas sur ça.


“Il est de ceux

dont on ne dit rien.”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
En chair et en os { Stella] Empty
Sujet: Re: En chair et en os { Stella] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- En chair et en os { Stella] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant