Revenir en haut
Aller en bas

-49%
Le deal à ne pas rater :
Abattant WC avec fermeture en douceur HIMIMI
21.83 € 42.99 €
Voir le deal

 

- (terminé) En chair et en os { Stella] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 500 - Points : 1296
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Tumblr_ocyb36RlZv1voop43o1_250
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) En chair et en os { Stella] ( le Ven 21 Juin 2019 - 11:11 )
Stella a l’air d’une jeune femme se contentant de peu pour être heureuse, gardant ainsi sa bonne humeur. Elle semble s’accommoder de son emploi, même s’il y avait des haut et des bas, comme pour tout. Elio apprécie ce genre de comportement, trouvant la conversation toujours plus agréable dans ce cas. Et s’il aime parler de sa sœur ou de son travail, c’est bien son fils qui peut lui faire enchaîner les mots durant de longues heures. Il est un papa aveuglé par l’amour qu’il porte à son bambin. « C’est ce que je me dis oui. Puis si ce n’est pas le cas, j’ai encore 15 ans pour rattraper le coup ! »

Et sans vraiment le réaliser, il touche un sujet sensible pour la rousse. Ce n’était pas son intention, après ce qu’elle a fait pour lui, il ne voulait surtout pas la blesser. Mais il semblerait qu’elle ait besoin de parler, de lâcher ses émotions. Alors il écoute, attentif. Il tente de trouver les bons mots pour la réconforter, ou du moins l’aider à y voir plus clair. Lui n’a jamais été confronté à ce genre de problème. Il ne peut pas dire qu’une passion le tient en haleine, étant plutôt touche à tout, tentant de nouvelles choses à chaque occasion. Alors cette impression de manque, il ne peut pas vraiment la comprendre. La seule chose à laquelle il pourrait le comparer, c’est sa mère. Mais il n’en a que de vagues souvenirs, des images qui s’effritent avec les années. Le visage est flou maintenant, il n’est plus certain de voir les yeux de sa génitrice ou ceux de sa sœur. A moins que ce soit les mêmes. Et puis il l’a perdu si tôt qu’il ne peut pas dire avoir grandis avec. Alors non, il n’a rien pour comparer la peine, pour comprendre les émotions à vifs de la jeune femme lui faisant face.  Et évidemment, il n’utilise pas les bons mots, ravivant la flamme.

Tentant de changer subtilement de conversation, il demande à la jeune femme ce qu’elle faisait exactement dans le cirque. Il ne peut pas prétendre s’y connaître, n’y ayant jamais mit les pieds. Il aurait aimé avoir ce genre de sorties familiales, il aurait expliqué à sa sœur comment les acrobates tiennent en équilibre sur un fil si fin, à une hauteur pouvant donner le vertige à tout être normalement constitué. Mais jamais leur père aurait eu une telle idée. Si l’activité ne consiste pas à boire à frapper, il n’était pas intéressé. « J’avoue que je suis impressionné. Tu semblais déjà avoir une rage de vaincre à 15 ans » Monter ce genre de numéro seule, en plus des autres entraînements, cela lui semble surhumain. « Je ne pense pas que j’aurais assez de cran pour un jour monter sur scène devant des centaines de personnes. Surtout pour faire un numéro dand les airs» Il a toujours eu peur de l’altitude, depuis tout gamin, c’est probablement quelque chose qui ne changera jamais. Même l’idée d’avoir deux morceaux de tissus pour le rattraper n’empêche pas les frissons. « J’espère en tout cas que les cartes tourneront pour toi » Il voit que ça lui manque, ça se lit dans sa façon de parler, de réagir. Il soupire et repousse la tasse après l’avoir terminé. « Et si tu cherches un jour un petit public… Saches qu’avec mon fils on serait ravi de t’applaudir » Ce ne serait pas sous un grand chapiteau, il n’y aurait pas de musique mais pour les Benucci, ce serait tout aussi grandiose. « Je ne suis jamais allé au cirque. Alors si voir les étoiles dans les yeux de tes spectateurs te manquent, on sera un excellent public. Charlie autant que moi ! » Il lui lance un sourire pour montrer sa sincérité. Voulant lui remonter le moral.


 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©lux aeterna
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 347 - Points : 707
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 16322485
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) En chair et en os { Stella] ( le Dim 30 Juin 2019 - 0:55 )
“15 ans ? Tu en as pour perpétuité ouais ! Parce que même à 40 ans il viendra frapper à ta porte pour te demander quelque chose. Crois-moi, t’es en contrat à durée indéterminée.” Elle rigola doucement à cette idée. Pour sûr qu’elle ne voulait pas s’enchaîner comme ça.

Les rires moururent en même temps que le sujet redevient sérieux. Elio ne pouvait pas savoir. Voilà ce qu’une petite voix répétait dans sa tête alors qu’elle vidait son sac concernant ces hypocrites qui avaient ruiné sa vie et qui pourtant dormait sur leurs deux oreilles le soir. Si seulement elle pouvait avoir des supers-pouvoirs : même un lui suffirait. Elle voudrait pouvoir contrôler les rêves des gens, les empêcher de dormir : de se regarder dans le miroir. Stella n’avait pas un fond méchant, mais on ne lui faisait pas deux fois des crasses. Elle était bien trop entière pour se laisser marcher dessus. Si la justice avait réussi à piétiner tout le travail de son père, allant même jusqu’à tracé sa route au cimetière : elle n’allait pas les laisser prendre les derniers vestiges de la fierté familiale. Une fois qu’elle aurait payé les dettes, elle comptait bien avec les autres monter quelque chose à nouveau et prouver à tous les détracteurs que leurs médisances ne pourra jamais détruire son esprit. Elle se battrait. Jusqu’à son dernier souffle.
Elio avait allumé un brasier, mais habillement, il tentait de l’atténuer en changeant de sujet, en ne rentrant surtout pas sur le territoire houleux. Un homme sage, un homme qui savait bien se tenir et ne pas creuser là où il ne devrait pas. Une personne comme on n’en voyait pas beaucoup à l’heure actuelle.

“C’est dans mon sang. Je crois que je ne saurais pas faire quelque chose d’autre.” Elle haussa les épaules : “Cela a toujours été une évidence pour moi.” Elle sourit : “Comment tu peux savoir ça ? Tu as déjà essayé ? Je suis certaine que ton corps, ton esprit peut te surprendre si tu leurs laisses une chance.” Elio n’avait qu’à prendre sur lui et à tenter. Il ne perdrait rien, bien au contraire. Stella rigola en l'entendant affirme sur son fils et lui seraient un excellent public. “À l’heure actuelle, je m’entraîne dans une salle de sport de quartier parce que le gardien a pitié de moi. Rien de glorieux.” Il était loin le faste de son enfance. “Mais pourquoi pas. Durant les beaux jours, on aime monter des petits spectacles dans les rues. Je t’enverrais un message quand c’est le cas et tu pourras venir si tu veux avec ton fils ? S’il est comme toi… Je suis certain qu’on va bien s’entendre.” Elle le pointa du doigt : “Ne compte pas sur moi pour lui apprendre des choses convenables hein ?” Évidemment, elle rigolait. “Mais il apprendra des astuces pour devenir un débrouillard, un MacGyver des temps modernes.” Elle termina les dernières gouttes de café : “Si jamais ton fils les animaux et que tu veux l’emmener au zoo gratuitement : tu n’as qu’à m’appeler. Ils ont pris nos tigres et lions alors… Je suis un peu une célébrité là-bas.” Absolument pas, mais elle aimait bien tout de même penser ça. Plus d’une fois, elle avait impressionné les soigneurs. Il faut dire que les animaux la reconnaîtrait toujours.


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
http://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jusq http://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 500 - Points : 1296
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Tumblr_ocyb36RlZv1voop43o1_250
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Concierge dans le building de l'entreprise Clarizio.
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) En chair et en os { Stella] ( le Dim 21 Juil 2019 - 18:45 )
Le sourire d’Elio s’étira quand Stella parla de son contrat à durée indéterminée. Normalement, c’est un document précieux dont tout le monde se vente. Ici, cela avait une autre signification. « Quand il aura 40 ans j’en aurais… » Il Réfléchit quelques secondes, le temps de faire le calcul mental. Les mathématiques n’ayant jamais été sa matière de prédilection, cela lui prit quelques secondes « 67  ! » Il se passa la main dans les cheveux, incapable de savoir où il se trouverait à cet âge. « Nan mais ce sera lui qui me changera les couches ! » Cela le fit rire d’avantage, et il se racla la gorge en réalisant que certaines têtes s’étaient tournées vers eux. Non, la vision n’était pas fameuse, mais au moins ça le faisait rire.

Mais le sujet devint bien plus sérieux. Et quoi qu’Elio dise, il n’utilisait pas les bons mots pour calmer la colère de la jeune femme. Il la comprenait cependant, sa vie s’était écroulée à cause des médisances de personnes ayant aucune idée de son travail. Il l’écouta, sachant qu’elle avait besoin de sortir cette frustration probablement accumulée ces dernières années. La rousse était bien différente maintenant, son air jovial avait disparu. Il était presque intéressant pour Elio de voir deux facettes si opposées de la jeune femme. « Non, je n’ai jamais essayé j’avoue » Le cirque ? Ce n’est pas une occupation qui lui avait traversé l’esprit. Il devait cependant y avoir des cours à Naples. Mais l’Italien doutait que son père ait accepté de payer pour ce genre de loisir. Cela semblait déjà lui arracher une jambe de payer à manger…Alors un sport ? Jamais. Non, Elio s‘était contenté du ballon rond, dans la cour de l’école. Il n’était d’ailleurs pas trop mauvais. « J’aurais trop le traque. Avoir tous les regards sur moi…c’est pas tellement mon truc » A part adolescent, quand les jeunes femmes posaient leurs yeux sur lui. Mais c’est une autre histoire.

Il sourit alors qu’elle parla du gardien et de sa prétendue pitié. « Encore une fois, je suis certain que c’est du talent, pas de la pitié » Il faisait référence à leur conversation sur le travail de Stella. Parlant des spectacles de rue, Elio hocha la tête, pouvant déjà imaginer le visage émerveillé de son fils. « Deal. Puis il est exactement comme moi… Sauf qu’il est plus bavard. Et qu’il saute partout comme une pile électrique » Mais il se répétait « Un McGyver des temps modernes…Comme si j’avais besoin de ça. Je vais le retrouver à farfouiller dans mes tiroirs fermés à clefs ! » Son sourire en coin ne laissait aucune question sur le contenu de ces fameux tiroirs. Cependant il prendrait le risque, pour les beaux yeux de Charlie. « Il adore ça. D’ailleurs, on va bientôt adopter un chien… Même s’il n’est pas encore officiellement au courant » Retenant l’information, il fit un signe à la serveuse pour qu’elle leur apporte la note. « Une célébrité au zoo et une acrobate. Tu es pleine de surprises » Le papier sur la table, Elio sortit un billet de 10 euros. « C’est pour moi. Ça me fait plaisir. Pour te remercier » Il ne lui laissait pas vraiment le choix, cela lui tenait à cœur. « On y passera à coup sûr. Charlie adore y aller depuis gamin. Pour Noël il a même demandé une girafe »


 . You were made to be mine

≈ So who can stop me if I decide
That you're my destiny? ≈

Revenir en haut Aller en bas
Stella SpinelliToujours frais après un litre de café
Stella Spinelli
http://www.ciao-vecchio.com/t4897-un-jour-je-serai-le-meilleur-d http://www.ciao-vecchio.com/t4901-mieux-vaut-peter-en-compagnie-que-mourir-seul-stella
Faceclaim : Rose Leslie ©lux aeterna
Je suis absent-e : En présence réduite jusqu'au 08 Décembre, je m'excuse auprès de mes partenaires... Je vous réponds au plus vite.
Messages : 347 - Points : 707
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 16322485
Âge : 32 ans
Métier : Assistante en création chez Vogue
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) En chair et en os { Stella] ( le Mer 24 Juil 2019 - 23:22 )
Stella rigola quand Elio semblait seulement réaliser le pétrin dans lequel il s’était glissé avec un enfant. Elle prit mentalement une photo de cette expression surprise. Elle voulait s’en souvenir pour quand elle aurait des jours difficiles. “Si tu es chanceux ouais, il va te coller dans un auspice et t’oublier si ça se trouve.” Elle fit une moue dégoûtée : “Les enfants peuvent être ingrats.” Elle se moquait que les regards étaient portés sur eux. Cela faisait depuis des années qu’elle avait appris à ignorer les autres.

Cette bonne humeur se ternit rapidement quand ils touchèrent du bout des doigts son passé dans le cirque et pourquoi elle était tristement célèbre. Elio tentait de l’apaiser, elle voyait bien qu’il faisait des efforts, mais elle était encore bien trop dans le déni pour pouvoir en parler calmement. Oui, cela faisait cinq ans, mais la douleur était toujours intacte. Car même si elle payait les dettes, cela ne ramènerait pas son père. Il était mort et ne reviendrait pas du royaume d’Hadès. Sa mère s’était enfoncée dans le travail, mais Stella était parfaitement consciente qu’elle avait mit des distances entre elles pour mourir à petit feu. Et l’acrobate ne pouvait rien faire ssauf travaillé d’arrache pieds pour ne plus avoir cette épée de Damoclès sur sa tête.

“On apprend à faire abstraction. Il suffit juste de fermer son esprit à ce qui nous entoure.” Un travail qu’elle faisait au quotidien ou bien quand elle était dans une situation difficile. “Aussi bizarre que cela puisse paraître : c’est quelque chose qui peut servir dans la vie de tous les jours.”

Stelle hocha négativement la tête alors qu’Elio affirmait que ce n’était pas de la pitié qui lui avait permis de décrocher son travail à Vogue. Elle resterait sur ses positions. Pourquoi engager une personne comme elle alors ? Elle n’était pas du tout qualifiée, pas assez tout du moins dans le monde de la mode.

“Plus bavard que toi hein ? Eh bah j’aimerais bien voir ça. Tu me sembles déjà être un champion dans ta catégorie.” Elio n’avait pas l’air aux yeux de Stella quelqu’un qui avait du mal à s’exprimer, à aller vers les autres. Alors si un mini lui était dans les parages : autant dire que les choses devaient être encore plus agitées. Stella rigola : “Faudra juste que tu sois plus malin que lui. Si tu ne veux pas devenir sénile avant l’heure : faut faire travailler ton cerveau.” Mais pour sûr que Stella lui apprendrait mille et une chose à ce petit bout quand elle le verrait. Juste pour qu’il tente de rendre bourrique son père.

Elio l’informa alors qu’ils comptaient adopter un chien, ce qui la fit sourire en coin. Elle n’y connaissait rien aux canidés, mais cela ne devait pas être plus compliqué que les félins.

“Ce n’est pas un mal pour un enfant d’avoir un animal près de lui, tant qu’il sait la responsabilité que cela implique.” Elle avait grandi avec des animaux, certes sauvages et plus gros, mais elle ne changerait son éducation pour rien au monde. Elle vit Elio faire signe à la vendeuse et Stella se pencha pour prendre son sac et déjà chercher son porte-monnaie, mais Elio la prise de court. “Tu n’es pas obligé. Je ne l’ai pas fait pour gagner une tasse de café.”Elle ne supportait juste pas de voir des connards frapper ceux qui sont différents. Elle avait envie de les pendre par les couilles, mais cela n'était interdit pas la loi.

“Ah c’est sûr que tu t’en tires bien alors avec un chien. Il est malin ce gosse, il t’a demandé une girafe pour faire passer le chien comme quelque chose de réalisable.” Elle lui fit un clin d’œil, ne sachant pas si Elio avait vu les choses de ce point de vue. Stella se leva en même temps qu’Elio quand la serveuse revint avec la monnaie : “Je suis certain qu’on va se revoir.” Elle lui sourit et sortit avec lui : “Prends soin de toi et de ton petit monstre.” Puis elle lui fit de grands signes d’au revoir bien que dos à lui.


“We are all

mad here”
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) En chair et en os { Stella] - Page 2 Empty
Sujet: Re: (terminé) En chair et en os { Stella] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) En chair et en os { Stella] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2