Revenir en haut
Aller en bas


 

- can you chase the fire away▸ adam -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miles Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miles Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146646 http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146647
Faceclaim : mike vogel
Messages : 235 - Points : 836
can you chase the fire away▸ adam Tumblr_inline_navoiao74W1rb92cn
Âge : 38 ans
Métier : Policier
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: can you chase the fire away▸ adam ( le Dim 10 Fév 2019 - 15:35 )
« Hey, Jacobsen ! Tu diras bonjour à ta mère de ma part. » Miles lève le pouce en l'air sans prendre la peine de se retourner, léger sourire aux lèvres. Les anciens de la boîte connaissent tous la mère de famille des Jacobsen puisque Giulia fait partie de la famille du commissariat presque autant que son fils. Au nombre de petits plats préparés maison qu'elle leur a apportés au cours des quinze dernières années, on peut dire qu'ils seraient assez stupides de l'avoir oubliée. Certains ont même droit à des surnoms et voir leurs regards fiers lorsqu'elle les materne comme s'ils étaient ses propres fils fait sourire Miles à tous coups.

Sa mère l'a d'ailleurs invité ce soir-là à venir manger à la maison puisqu'elle trouve - avec raison - qu'ils ne se sont pas vus beaucoup ces derniers temps. L'horaire du policier n'est pas toujours facile à suivre, mais il est heureux d'avoir pu se libérer complètement et à une heure tout à fait raisonnable, pour une fois.

Il passe d'abord chez lui afin de sortir les chiens, de prendre une douche et de récupérer une bonne bouteille de vin rouge. C'est donc un peu plus reposé qu'il quitte sa propre demeure pour rejoindre celle de sa mère, qui se trouve à une bonne quinzaine de minutes de voiture. Lorsqu'il stationne son véhicule dans l'entrée, toutefois, il reconnait également celui d'Adam et prend une grande respiration alors qu'il commence à comprendre ce qui est en train de se passer. Connaissant sa mère, Adam ne s'attend probablement pas à le voir là, non plus. Pendant une fraction de seconde, le policier se dit qu'il pourrait toujours faire demi-tour et lui dire qu'il a eu une urgence au travail, mais puisqu'il est là, autant faire acte de présence.

Il quitte l'habitacle et vient frapper quelques coups à la porte avant de la pousser sans attendre qu'on l'invite à entrer.

« Salut ! »

Giulia apparaît rapidement devant lui, un petit air désolé sur le visage alors qu'elle lui prend la tête entre les mains pour l'embrasser sur les deux joues.

« Ne m'en veux pas, s'il te plaît. » 

Elle attend qu'il retire ses chaussures avant de l'entraîner à sa suite jusqu'au salon, là où se trouve déjà Adam. Les iris azurés du policier se posent sur la silhouette de son frère et Miles est néanmoins heureux de constater qu'il a l'air en forme.  

« Hey. »

Giulia lui retire la bouteille des mains et jauge chacun de ses deux fils pendant quelques secondes, comme si elle s'attendait à ce qu'ils se sautent rapidement à la gorge.

« Si je vous l'avais dit, vous ne seriez pas venus. Et maintenant que j'ai cuisiné pour vous deux, ce serait bien impoli de partir maintenant, n'est-ce pas ? » 

Sa phrase n'est pas véritablement une question et sonne plutôt comme un avertissement. Miles lui offre un sourire à peine forcé avant de s'asseoir dans le fauteuil, les mains sur ses cuisses. Les deux frères ne se sont pas vraiment parlés depuis quelques semaines déjà et Miles ne sait pas trop comment aborder la chose, si bien qu'il décide plutôt de partir sur un sujet un peu plus amusant.

« M'man ? Y'a Mitch qui te fait dire bonjour et qui te demande aussi quand tu ramèneras des gâteaux. » ment-il effrontément avant de se mettre à rire. « Ah oui et vous savez quoi ? Delilah est de retour en ville. Pour de bon. Elle est maintenant chef du Nota Bene, rien de moins ! »


lakehouse
Oh I miss the comfort of this house. Where we are where we are. The floor under our feet whispers out. Come on in come on in, where it all begins ▬ can you chase the fire away


Dernière édition par Miles Jacobsen le Lun 11 Fév 2019 - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Dim 10 Fév 2019 - 17:41 )
Can you chase the fire away.


« Ok, je serai là. Je ramène le dessert. Je t'aime m'man. »

Et il raccroche non sans soupirer. Elle y tient à ce dîner et lui, il s'en passerait bien. Il pourrait mentir, dire qu'il bosse ce soir alors qu'en fait il est justement de repos ce soir mais... Il n'aime pas mentir à sa mère Adam. La seule chose sur laquelle il lui ment c'est sur son véritable état psychologique, sur tout ce qui le ronge. Il prétend aller mieux, il prétend gérer, il prétend même suivre une thérapie avec un psychiatre spécialisé dans le PTSD et tout ce va avec, il prétend faire ce qu'il faut pour pouvoir se remettre véritablement avec Raffaela mais ça, ce sont des mensonges par contre. De vilains mensonges qui ne lui rendent pas service mais il ne veut pas que sa mère s'inquiète. Ils sont trop nombreux pour qu'elle s'inquiète pour lui. Et s'il refusait le dîner, elle serait malheureuse alors il accepte. Il essaye de se rendre un peu plus présentable, ne boit pas la moindre goutte d'alcool avant d'y aller, arrange un peu ses cheveux longs qu'il sait que sa mère déteste (aussi certainement qu'elle déteste sa barbe), passe une chemise d'un sobre bleu marine et un jean histoire de ne pas avoir l'air trop... De lui faire un minimum honneur en fait. Manteau noir enfilé et le voilà bientôt au volant de sa voiture automatique. Une nécessité même s'il aurait préféré garder son ancienne bagnole qu'il affectionnait beaucoup car ne plus passer les vitesses lui permet d'avoir davantage de vigilance sur la route et il lui faut toute sa vigilance puisqu'il ne voit plus que d'un œil. Il a dû passer plusieurs examens pour obtenir l'autorisation de conduire de nouveau mais comme son œil droit est en parfait état et que ses réflexes sont très bons, il a pu garder son permis, non sans adapter sa conduite et le véhicule puisque le rétroviseur du côté gauche a été adapté pour que son œil droit puisse plus facilement regarder dedans. Il voudrait pouvoir faire autrement mais prendre les transports serait pire que tout, parce que conduire, il peut encore alors il veut le faire, il y tient.  Il s'arrête en chemin chez un excellent pâtissier pour ramener le dessert comme promis et arrive finalement chez sa mère avec un peu d'avance. Il tente d'afficher un sourire assez convainquant alors qu'il pénètre à l'intérieur de la maison après avoir frappé, comme à l'accoutumée. Il serre un peu sa mère dans ses bras quand elle l'embrasse et s'avance pour aller mettre le dessert au frais. Il ne peut que remarquer la délicieuse odeur.

« Maman, ça sent vraiment très bon. »

Et il apprécie d'autant plus qu'il ne cuisine pas depuis qu'il vit seul. Il mange... Peu, déjà, vraiment peu, et rien de bien inspirant. La cuisine de Raffaela lui manque et cette bonne odeur dans la cuisine ne fait que lui rappeler le manque. Il essaye de balayer la pensée pour éviter d'avoir un air trop « sombre » et le fait de voir sa mère quelque peu nerveuse l'y aide puisque toute son attention se porte donc sur elle.

« Il se passe quoi ?
- Hm ?
- Tu as l'air nerveuse. Y'a un problème ?
- Non. »
- Maman... »

Et c'est là que ça frappe.

« S'il te plaît, fais un effort.
- Quoi ? »

Sur le coup il ne saisit pas mais quand il entend la voix de Miles il comprend. Sa mère s'éloigne pour aller à la rencontre de Miles. Le plan est parfait remarque, elle a été brillante d'organiser ça. Adam ne se voit plus partir à présent, lui faire cet affront-là. Il prend de profonde inspirations et expirations pour essayer de rester calme, de ne pas bouillir avant même que Miles soit entré dans la pièce. Ils ne se sont pas parlés depuis la violente dispute et Adam lui en veut toujours. Il lui en veut d'avoir voulu faire de lui un cas de charité. Et ça associé au reste, ça fait que la rancoeur est tenace et rude. Il va s'asseoir sur le canapé rapidement, préférant être assis. Il craint qu'en étant débout... Il craint de vouloir lui en coller une, tout, simplement. Il se concentre sur sa respiration, essaye de se raisonner pour ne pas faire une scène d'entrée. Bientôt Miles apparaît dans la pièce et Adam lève son regard azur mais incisif vers son petit frère.

« Hey. » qu'il répond sur un ton plus glacial qu'il ne le faudrait quand Miles le salue tout aussi brièvement.

Là-dessus Giulia explique le fond de sa pensée, ce qui l'a poussée à agir de la sorte tout en affirmant qu'ils ne peuvent plus partir. Adam secoue la tête de droite à gauche : bien sûr que non il ne va pas partir... Miles vient ensuite s'asseoir dans le fauteuil et Adam détourne le regard, préférant ne pas trop le regarder pour éviter de nourrir la colère. Rien que le son de sa voix... Il lui faut un verre à Adam là. Il veut bien faire un effort mais il va lui falloir de quoi l'aider. Miles fait cependant soudain mention du fait que Delilah est de retour en ville et en temps normal, Adam s'en réjouirait, chambrerait sans doute son petit frère à ce propos en lui demandant quand il va enfin se décider à tenter quelque chose mais rien n'est normal pour Adam actuellement, rien.

« Du coup c'est bien, qu'elle ait déjà un bon job. » qu'il dit soudain d'une voix encore plus glaciale que l'a été son bonjour en reportant son regard tout aussi glacial sur Miles. « Comme ça, t'auras pas besoin d'essayer de lui en trouver un sans lui demander son avis. Tu la feras pas passer pour une merde incapable de se débrouiller sans l'aide de quelqu'un, c'est plutôt sympa pour elle. »

Le message est clair. On ne peut plus clair.
Il aura tenu quelques secondes à peine Adam.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Miles Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miles Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146646 http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146647
Faceclaim : mike vogel
Messages : 235 - Points : 836
can you chase the fire away▸ adam Tumblr_inline_navoiao74W1rb92cn
Âge : 38 ans
Métier : Policier
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Lun 11 Fév 2019 - 19:06 )
La tension est palpable au sein de la maison familiale alors que Miles et Adam se toisent sans néanmoins chercher à se comprendre. Miles déteste cette situation, lui qui a toujours été tellement proche de son grand frère, lui qui, malgré tout ce qu'Adam peut bien lui reprocher, a seulement tenté de l'aider à reprendre sa vie en main après une catastrophe. Il aimerait pouvoir revenir en arrière, mais il n'est pas vraiment certain qu'il ferait les choses différemment, en réalité. Parce que Miles, c'est un impulsif autant qu'Adam peut l'être aussi. Il ne réfléchit pas toujours avant de parler, il propose des choses sans trop y penser, sans être conscient des émotions qui peuvent être engendrées chez les autres. Le fait que son frère lui en veuille, qu'il tente de se défouler sur lui afin de trouver un coupable à blâmer pour ce qui lui arrive, le policier peut l'accepter. S'il peut effacer un peu sa douleur, il est prêt à le faire. Par contre, ce qu'il observe dans le regard de son frère, ce n'est pas seulement de la colère, mais aussi de la rancoeur, de l'angoisse, de la haine même. Il aimerait se dire que ça ira mieux au cours des prochaines semaines, mais les paroles d'Adam lui permettent d'en douter.

Miles ferme les yeux, enfouit sa tête dans le creux de ses mains pendant une fraction de seconde afin de ne pas hurler des choses qu'il pourrait regretter.

« Je ne sais pas combien de fois je vais devoir te le dire, mais je n'avais pas prévu ça ! J'ai parlé de toi, de ta situation assez précaire en ce moment et ils étaient prêts à te prendre en entrevue, qu'est-ce que tu veux que je te dise ? » Il s'avance légèrement sur le bout de son fauteuil, désormais énervé, lui aussi. « C'est vraiment ça que tu penses ? Que je te prends pour une merde incapable de te trouver un boulot tout seul ? C'EST PAS DE LA PITIÉ, ADAM ! Combien de fois je dois te le dire ? La famille, ça fait ça, tu comprends ? On s'épaule quand y'en a un qui a besoin de soutien. »

Miles entend sa mère soupirer dans la cuisine, mais Giulia semble vouloir les laisser gérer leur différend à leur manière, jusqu'à un certain point. Après avoir élevé autant d'enfants, la mère de famille comprend aisément qu'il y a certaines batailles qu'elle ne pourra jamais gagner et qui doivent être menées par les principaux concernés. Elle voulait simplement qu'ils se rencontrent dans un lieu neutre, sans pouvoir fuir.

« Tu peux m'en vouloir autant que tu veux pour ça, frappe-moi si ça te fait du bien, mais ce qui t'arrive en ce moment, c'est pas ma faute. C'est pas la tienne, non plus. C'est juste la vie. » Il poursuit sans lui laisser le temps d'ajouter quelque chose, bien décidé à ne pas lui donner l'occasion de l'envoyer chier entre deux phrases. « C'est pas vrai que je vais te regarder te détruire sans rien faire. »

Parce qu'il voit bien, Miles, que son frère est sur la corde raide. Qu'il boit beaucoup pour oublier, pour ne plus penser. Lui qui était pourtant si fier de sa patrie, d'aller combattre dans l'armée pour son pays, se contente désormais de servir des verres d'alcool dans un bar ? Miles ne le reconnait plus et il n'a pas l'intention de le laisser faire.


lakehouse
Oh I miss the comfort of this house. Where we are where we are. The floor under our feet whispers out. Come on in come on in, where it all begins ▬ can you chase the fire away
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Dim 17 Fév 2019 - 12:01 )
Can you chase the fire away.


Bien sûr qu'il est vite reparti là-dessus Adam. Trop de non dits, trop de choses qu'il a gardées pour lui depuis tout ce temps parce que lui et Miles sont en froid et qu'il n'a pas eu l'occasion du lui balancer ses quatre vérités à la tronche. Faut dire que quand Miles lui a dit ce qu'il avait fait, il l'a juste envoyé chier et il a vite coupé court et depuis... Une véritable guerre froide entre les deux frères qui étaient pourtant si proches auparavant. Miles ne pensait pas à mal, certes, mais Adam s'en contrefout. Le fond, la forme, tout le dérange dans ce que son petit frère a fait, tout. Et ça continue de lui monter à Adam, de plus en plus même quand Miles en remet une couche, pour essayer de se justifier, pour essayer d'arrondir les angles mais il ne fait jamais que les rendre plus obtus. Les mots comme « parlé de toi » ou « ta situation précaire » font bouillir le sang d'Adam dans ses veines. Les poings se crispent, le pied tape nerveusement au sol alors qu'il gardé résolument son regard détourné de Miles pour éviter de le fusiller de son seul œil valide. Il vient même à en fermer les yeux tout en prenant de profondes respirations pour se calmer quand Miles poursuit, ne se rendant enf ait pas compte qu'il ne fait qu'empirer les choses au fil des secondes. Ce n'est que quand Miles a l'audace de se prendre pour le nombril du monde en osant dire que ce qui arrive à Adam n'est pas de sa faute. D'où sort-il ça ? Quand Adam n'a ne serait-ce que sous-entendu un truc pareil ? Jamais. Non, jamais et ça le met encore plus hors de lui que Miles ose penser, qu'il ose tenir de tels propos. Et comme il a envie de lui faire bouffer son « c'est juste la vie » et de l'étouffer avec... C'est si facile pour lui, si facile. Alors oui, ça continue de lui monter au point que quand Miles termine par dire qu'il ne veut pas le regarder se détruire sans rien faire, Adam ne peut qu'exploser.

Il ne peut faire que ça.

« Va te faire foutre ! » qu'il siffle entre ses dents, fou de rage.

Et il entend la voix de sa mère lui parvenir de la cuisine.

« Adam !
- Non maman, qu'il aille se faire foutre ! » qu'il répond hors de lui.

Il reporte son regard perçant et enragé sur Miles.

« Je ne veux pas de ton aide ! Je n'ai pas BESOIN de ton aide ! » qu'il vocifère en pointant un index tremblant de rage vers lui et en insistant bien sur le mot « besoin ». « Faut que je te l'écrive pour que ça rentre dans ta tête ?! » Sa respiration s'accélère au fil des secondes, sa mâchoire se crispe sous l'effet de la colère. « Quand est-ce que tu vas comprendre bordel ? Quand est-ce que tu vas comprendre que quand tu vas parler de moi, dans mon dos, de ma situation « précaire », » et il mime des guillements de ses doigts tremblants, « ça me fait Miles putain ! T'entends ? Ca me fait mal ! » Ce qui est la vérité qu'il ose enfin dire à son petit frère. Il a eu mal. « C'est pour ça que je t'en veux, pas parce que je t'estime coupable de ce qui m'arrive ! Qu'est-ce qui va pas chez toi pour penser un truc pareil ? Je vais pas t'accuser de ça nom de Dieu ! Pardon. » qu'il dit en levant brièvement les yeux vers le plafond, le ciel, pour s'excuser de l'expression employée. « Je t'en veux parce que même si tu le voulais pas, tu m'as fait passer pour un putain de cas de charité et je le supporte pas alors arrête bordel ! Arrête de vouloir m'aider ! Respecte-moi assez pour accepter mes choix Miles ! » La tempête semble se calmer un peu. Un peu. « Si t'es capable de faire ça, de me foutre la paix et de me laisser me débrouiller, ça ira mais sinon j'vais pas pouvoir rester. »

C'est dit. Il veut qu'on lui foute la paix oui.
Merde.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Miles Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miles Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146646 http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146647
Faceclaim : mike vogel
Messages : 235 - Points : 836
can you chase the fire away▸ adam Tumblr_inline_navoiao74W1rb92cn
Âge : 38 ans
Métier : Policier
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Jeu 21 Fév 2019 - 23:10 )
« T'inquiète pas, m'man. Ça lui fait du bien. » lance-t-il à sa mère alors qu'il assimile encore les paroles de son frère.

On ne peut pas vraiment dire qu'il soit choqué, en réalité, puisque Miles a vu assez de choses dans sa vie pour que ça lui en prenne plus que ça, mais il est déçu, surtout. Déçu de voir la relation qu'il avait avec son grand frère voler en éclats simplement parce qu'il s'inquiète pour lui. Ils ont toujours été proches, tous les deux, ayant subi le même entraînement intensif, Adam pour rejoindre l'armée, Miles dans le cadre de ses études policières. Les deux frères ont toujours eu beaucoup de points en commun et Adam s'est fait un devoir de les protéger à la mort de leur père. Être un témoin à l'avant garde de cette relation qui éclate l'attriste énormément et pourtant, il comprend à quel point le retour à la vie normale peut s'avérer difficile pour les vétérans. Une fois, on lui a déjà dit que la guerre, c'était facile, comparé à ce retour à la réalité souvent trop raide, sans trop de soutien aussi. Il comprend, bien sûr qu'il comprend. Les horreurs qu'il a lui-même vues au sein de son métier, Adam les a vécues aussi, mais en pire.

Son frère ne mâche pas ses mots, néanmoins, et la colère gronde. Chez l'un comme chez l'autre. Le policier serre les poings pour ne pas se relever violemment et lui faire ravaler ses paroles.

« D'accord, c'est bon. Je t'ai blessé, je m'excuse. » 

Il prend une grande respiration afin de contrôler ses pensées et les mots qui risquent de sortir de sa bouche et qu'il pourrait regretter. Il s'excuse vraiment de ne pas lui en avoir parlé d'abord, mais il ne comprendra jamais ce qu'Adam veut dire en lui balançant qu'il a l'impression d'être un cas de charité. Qu'il le veuille ou non, sa situation EST précaire et le restera probablement jusqu'à ce que le militaire veuille bien tenter de s'aider lui-même. Miles meure d'envie de lui expliquer pourquoi sa situation est bel et bien délicate, incertaine aussi, mais il ne voit pas en quoi lui balancer tout ce qui fait en sorte que sa vie va mal pourrait l'aider, encore moins si c'est seulement pour prouver son point. Il veut que son frère comprenne, mais pas à n'importe quel prix, si bien qu'il garde sa rancoeur pour lui.

Il grimace légèrement aux dernières paroles de son frère, pousse un soupir avant d'appuyer son dos contre le dossier du fauteuil, sans le regarder.

« Je les accepte, tes choix, c'est pas ça. » débute-t-il en plantant finalement ses coudes sur ses genoux, sa tête entre ses mains. « C'est juste que ... Je sais pas. » Ce qu'il a dans la tête, il peine à le mettre en mots. Il relève douloureusement la tête, hausse finalement les épaules. « Tu te ressembles pas. Tu te rappelles, quand Tony est mort ? » Malgré le fait que la vie personnelle d'Adam était quand même assez chaotique à ce moment-là, son grand frère avait été l'un des premiers à lui dire de se ressaisir - peut-être pas dans ces mots-là, mais quand même - et à lui faire comprendre que la mort de son meilleur ami n'était pas sa mort à lui. Miles n'avait pas voulu l'admettre, mais il avait eu besoin de sa famille. Les souvenirs sont douloureux, néanmoins, et Miles laisse sa question en suspens, d'autant plus que la tête de leur mère fait irruption dans le salon.

« Venez vous asseoir, c'est prêt. »

Le policier se relève du fauteuil, jette un rapide coup d'oeil à son frère avant de rejoindre la cuisine et de s'asseoir à sa place habituelle.

« Comment elle va, Delilah ? »

Le ton de sa mère s'adoucit lorsqu'elle parle de la brune et Miles passe à deux doigts de s'étouffer avec sa gorgée d'eau alors qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle relance le sujet. « Elle va bien. Très bien même. Et Raff' ? Comment elle va, Raff' ? » demande-t-il simplement en tournant la tête vers son aîné, histoire de changer presque subtilement de sujet. « Tu l'as revue ? »


lakehouse
Oh I miss the comfort of this house. Where we are where we are. The floor under our feet whispers out. Come on in come on in, where it all begins ▬ can you chase the fire away
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Dim 24 Fév 2019 - 10:59 )
Can you chase the fire away.


Il doute Adam. Il doute que Miles accepte véritablement ses choix. Parce que sinon, il n'aurait pas essayé de choisir pour lui. Il n'aurait même pas songé à le faire. Son boulot de barman, le chant, tout ça, ce sont ses choix, c'est la vie qu'il mène pour le moment. Et c'est la seule vie qu'il se sent capable de mener. Parce qu'il n'a pas envie de grand chose Adam et ça depuis un moment maintenant. Et une partie de lui réalise bien que ce n'est pas bon, qu'il est sur une pente descendante mais mais ce n'est pas cette partie qui a le dessus sur lui pour le moment. Non, pour le moment c'est l'autre, celle qui se gave de rancoeur et de colère, celle qui le pousse dans les bras de l'alcool un peu plus chaque jour, celle qui l'envoie vers les abysses au fil du temps. Mais Miles lui le voit ça et il le fait remarquer à Adam quand il lui dit qu'il ne se ressemble pas. C'est vrai. Adam n'est plus celui qu'il a été, il n'est plus que l'ombre de ce soldat, de ce militaire, de cet homme plein de vie et de projets. Il n'est plus qu'une ombre tout court qui garde la tête hors de l'eau juste parce qu'il a la musique pour s'exprimer, c'est tout. Il s'accroche comme il peut, espère que Raffaela va refaire partie de sa vie mais il ne sait pas Adam. Il ne sait pas s'il sera jamais capable d'être un autre homme, de redevenir au moins en partie celui qu'il a été, celui qui n'aurait jamais levé la main sur Raffaela, secret foutrement bien gardé dont sa mère ni son frère ni aucun membre de sa famille n'a connaissance. « Tu te rappelles, quand Tony est mort ? » La question surprend un peu Adam. Bien sûr qu'il se souvient. Il se souvient oui, il se souvient de la douleur de Miles, de la façon dont il l'a soutenu, dont il a fait en sorte que son frère garde la tête hors de l'eau. Adam n'a cependant pas le temps de répondre à la positive que leur mère vient les interrompre pour leur dire que le dîner est prêt. Adam se redresse, songeur, ne comprenant pas bien le parallèle entre la mort de Tony et sa situation à lui. Son co-pilote n'est pas mort, au contraire, même s'il était dans un état plus grave il s'est totalement remis et n'a pas eu à quitter l'armée. Adam, lui, a perdu la vue de son œil gauche et a perdu sa capacité à piloter, sa carrière, sa vocation, celui qu'il était. Donc non, il ne voit pas bien le parallèle. Peut-être Miles cherche-t-il simplement à rappeler à Adam qu'il l'a soutenu et qu'il essaye donc de faire pareil. Mais c'est différent. La situation est bien différente.

Tout est différent.

Adam prend place sur sa chaise en silence, là mais pas véritablement là. Leur mère demande bien rapidement à Miles de nouvelles de Delilah et Adam en profite pour se servir un peu à manger parce qu'il connaît sa mère : il sait que s'il la laisse faire, elle va lui remplir son assiette et il n'a pas particulièrement faim alors il préfère se servir lui-même. Il vient à peine de reposer le plat quand Miles, visiblement pas très à l'aise à l'idée de parler de Delilah, demande soudain à Adam comment va Raffaela et s'il la revue. Le poing d'Adam se crispe et il tourne son visage vers son frère. Et le regard d'Adam est toujours le même : habité d'une colère froide, sourde.

« J'aimerais autant qu'on parle pas de Raff'. » qu'il dit la voix serrée.

Leur mère soupire alors qu'elle prend l'assiette de Miles pour le servir.

« Il demande juste des nouvelles Adam.
- Et je suis le plus mal placé pour en donner. »

Ce qui est vrai.

« Appelle-la si tu veux des nouvelles Miles. » qu'il ajoute à l'intention de son frère.

Parce qu'il a revu Raffaela mais... Il sent leurs regards à tous deux sur lui et finit par soupirer à son tour avant de s'appuyer sur le dossier de sa chaise, sans toucher à son assiette.

« Je l'ai revue mais c'est compliqué, d'accord ? C'est compliqué et je tiens pas à en parler. » Un silence. « Maman, t'aurais pas une petite bouteille dans l'coin ? »

Elle esquisse un petit sourire teinté cependant de tristesse, sans doute parce qu'elle n'aime pas voir Adam trop boire mais pourtant elle se redresse et s'éloigne dans le salon pour aller chercher la dite bouteille qui est rangée dans le meuble où trônent tout l'alcool de la maison. Adam observe Miles un instant.

« Alors, Delilah ? » qu'il demande en esquissant ce qui ressemble à un début de sourire. Ce sourire de frère s'intéressant sincèrement à la vie sentimentale de son frère.

Il essaye Adam. Là, il essaye.
C'est déjà mieux que rien.
Mieux que quelques instants auparavant.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Miles Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miles Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146646 http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146647
Faceclaim : mike vogel
Messages : 235 - Points : 836
can you chase the fire away▸ adam Tumblr_inline_navoiao74W1rb92cn
Âge : 38 ans
Métier : Policier
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Mar 5 Mar 2019 - 17:30 )
Comme un enfant, Miles laisse sa mère poser dans son assiette une quantité astronomique de nourriture, un peu déçu de constater que les choses ne semblent pas vraiment s'arranger entre son frère et la chirurgienne. Raffaela fait partie de la famille au même titre que ses frères et soeurs et même si le policier se rangera toujours du côté de son frère parce que c'est une règle non écrite qu'il suit à la lettre, il le voit bien, qu'ils s'aiment et qu'ils ont simplement besoin d'un peu de temps pour se retrouver et avancer ensemble.

Miles se contente de secouer légèrement la tête lorsque leur mère essaie de faire comprendre à Adam qu'il n'a pas à s'énerver pour si peu, conscient que sa question s'avérait probablement déplacée, dans les circonstances. Il n'a pas réfléchi et c'est sorti tout seul afin d'éclipser un peu ces informations qu'il n'est pas forcément prêt à donner concernant sa relation améliorée avec sa meilleure amie, celle qu'ils connaissent tous les deux depuis toujours, ou presque. « Je comprends. Je suis désolé, j'aurais pas dû te demander. » souffle-t-il simplement alors qu'il garde les yeux rivés sur cette assiette remplie que sa mère pose devant lui. Le policier a l'impression de s'excuser beaucoup ces derniers temps lorsqu'il se trouve en compagnie d'Adam, sans doute parce qu'il ne réussit pas à gérer la tristesse et la colère de son frère comme il le voudrait, parce qu'il ne réussit pas à l'aider comme il a besoin qu'on l'aide. Pourtant, Miles réussit assez bien avec les gens en général, lorsqu'il se trouve au travail ou lorsque ce sont des gens qu'il ne connait pas réellement. Il s'implique, bien sûr, mais l'émotion n'est pas la même et il s'en veut, souvent, de ne pas réussir à comprendre vraiment ce que son frère a pu vivre là-bas.

« En tout cas, si jamais t'as envie d'en parler, je suis là. » lance-t-il dans un souffle alors qu'il sait pertinemment qu'il n'est probablement pas la meilleure personne pour l'écouter. Sa seule relation sérieuse s'est étiolée au bout de deux ans parce qu'il ne s'impliquait pas suffisamment, parce qu'elle n'était pas la bonne.

Giulia quitte la table pour récupérer la bouteille que Miles a ramenée et qu'elle avait rangée dans l'espoir de ne pas avoir à la servir, persuadée que l'alcool n'aiderait en rien ses fils à faire la paix.

Et puis, Adam renchérit en lui demandant une nouvelle fois ce qui peut bien se passer avec la brune. Le sourire qu'il devine sur ses lèvres le fait légèrement soupirer alors que ses lèvres s'étirent aussi et qu'un bref rire nerveux s'installe dans le silence de la maison.  

« On a couché ensemble. »

Cette bombe.

Sa mère attend probablement ce moment-là depuis ses douze ans et Adam l'a tellement charrié là-dessus qu'il aura au moins une bonne raison de le faire, désormais. « C'était pas prévu. On avait bu, aussi. Mais c'est arrivé encore. Et encore. » Il fronce légèrement les sourcils avant de prendre quelques bouchées du repas, lâchant aussitôt un petit grognement de satisfaction. « C'est délicieux, m'man. » « Ne change pas de sujet, Miles Jacobsen ! Je suis tellement contente pour vous deux, depuis le temps ! » « Ne t'emballe pas, m'man, s'il te plaît. » Bien sûr qu'elle s'emballe ! Miles, pourtant, se connait suffisamment pour savoir qu'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, que ce qu'ils sont en train de construire ne veut pas dire grand chose pour l'instant et qu'ils apprennent simplement à se connaître d'une autre façon.

Il soulève rapidement sa coupe afin de trinquer, en boit une longue gorgée avant de la déposer devant lui.

« Quoi ? »

Leurs regards, plantés sur lui, le rendent légèrement mal à l'aise et c'est probablement la raison pour laquelle il ne voulait rien dire, au départ.


lakehouse
Oh I miss the comfort of this house. Where we are where we are. The floor under our feet whispers out. Come on in come on in, where it all begins ▬ can you chase the fire away
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Dim 17 Mar 2019 - 16:06 )
Can you chase the fire away.


« On a couché ensemble. »

Adam se fige en écarquillant les yeux. Pas qu'il soit choqué, pas du tout, juste étonné que Miles lance l'information comme ça de but en blanc. Adam fixe Miles sans rien dire, attendant à présent qu'il en dise plus du coup tandis que leur mère revient avec la bouteille. Elle sert ses deux fils mais pour le coup, Adam ne s'intéresse pas du tout à son verre pour le moment, ni même à son assiette. Il attend après son petit frère qui finit par donner plus d'explications avouant qu'ils avaient tous les deux bu quand c'est arrivé encore et encore et Adam sourit bien plus largement en entendant son frère parler comme ça. Mais Miles ne semble pas... Il fronce les sourcils et s'intéresse soudain à son assiette ce qui fait froncer aussi les sourcils d'Adam : quelque chose cloche. Il devrait être aux anges d'avoir enfin couché avec Delilah alors pourquoi cette tête ? Il essaye par ailleurs de changer encore une fois de sujet mais leur mère ne se laisse pas prendre et elle met des mots sur ce que pense également Adam : depuis le temps que ces deux-là se cherchent, le fait qu'ils se soient trouvés est une bonne nouvelle oui. Leur mère est contente, Adam est sincèrement content aussi, il en oublie la rancoeur, les disputes, il en oublie tout ça. Il a beau en vouloir à Miles, il ne veut que son bonheur et rien d'autre mais Miles se renferme, il demande à leur mère de ne pas s'emballer comme si... Comme si ce qui était arrivé entre lui et Delilah n'avait pas d'avenir mais ça, Adam refuse d'y croire. Il refuse de croire qu'ils se sont cherchés pendant si longtemps pour finalement ne rien construire maintenant qu'ils se sont trouvés. Adam et Giulia restent tous deux silencieux alors que Miles boit une gorgée de son verre. Son « Quoi ? » jette presque un froid. Adam et Giulia secouent tous deux la tête en lançant un « Non rien. » presque au même moment. Adam se saisit de son verre et en boit une gorgée, hésitant, mais pas très longtemps. Il finit par soupirer en reposant son verre.

« En fait... »

Il échange un regard avec sa mère qui l'encourage silencieusement alors il estime qu'il peut bien se lancer. Il tourne son regard vers son petit frère.

« Tu dis à maman de ne pas s'emballer mais toi, tu devrais t'emballer Miles. » qu'Adam finit par dire avec un sourire sincère. Le sourire d'un frère. « Je veux dire, ça fait longtemps que ça aurait dû arriver entre vous, je te taquinais pas pour rien à l'époque hein. » qu'il ajoute en posant brièvement son poing sur l'épaule de Miles. « Peu importe si vous aviez bu, tu savais ce que tu faisais et elle savait aussi alors tu devrais être... » Il cherche les mots, se souvient de sa première fois avec Raffaela et même si ça lui fait mal parce qu'elle lui manque, ça lui fait aussi tellement de bien. Il prend une profonde inspiration alors que son sourire s'élargit. « Tu devrais avoir le sourire jusqu'aux oreilles. Tu devrais plonger la tête la première mais tu me donnes plutôt l'impression d'avoir peur de l'eau là. Pourquoi ? »

Oui, pourquoi ? Est-ce qu'il s'est passé quelque chose après ?

« Je vais chercher du sel. » annonce soudain Giulia qui se relève avant de s'éclipser de nouveau.

Un beau geste de la part de leur mère qui ainsi leur donne un peu d'intimité dans le cas où Miles ne voudrait pas parler devant elle. Elle connaît si bien ses fils.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Miles Jacobsen10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Miles Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146646 http://www.ciao-vecchio.com/t4647-miles-slipping-slope#146647
Faceclaim : mike vogel
Messages : 235 - Points : 836
can you chase the fire away▸ adam Tumblr_inline_navoiao74W1rb92cn
Âge : 38 ans
Métier : Policier
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le Mar 9 Avr 2019 - 5:27 )
Face à son aîné, Miles grimace un peu et refuse de croiser ses prunelles azurées, incapable de soutenir son regard alors qu'il énonce des vérités que le policier n'est visiblement pas encore prêt à entendre. Bien sûr, qu'il est emballé. Bien sûr qu'il savait ce qu'il faisait. Depuis le retour de la jeune femme, tout s'était enchaîné très vite et il n'avait pas vraiment eu la chance de réfléchir vraiment aux conséquences de ses actes. Il n'avait pas vraiment eu la chance de réfléchir tout court, à vrai dire, et si les interrogations de son frère étaient légitimes, Miles n'avait pas encore pris la peine de se poser ces mêmes questionnements.

Le policier pose son regard sur son assiette et prend une bouchée sans regarder ni son frère, ni sa mère. D'ailleurs, Giulia s'éclipse rapidement et Miles relève finalement ses yeux bleus pour les poser dans ceux de son frère. « Je sais pas. » lance-t-il finalement en plantant son front dans sa main pendant quelques secondes. Brièvement, il passe finalement ses doigts dans ses cheveux, un peu nerveux. « C'est facile, pour toi. » débute-t-il en prenant conscience trop tard que ses propos peuvent être mal interprétés. « Je veux dire ... La fidélité, la vie de couple, tout ça. » Il ajoute ces quelques mots avec un petit sourire alors qu'il plonge à nouveau son regard dans celui de son aîné. « Mais tu me connais. Je crois pas être fait pour ça. Je vais forcément merder quelque part. » Parce que c'est toujours lui qui finit par s'empêtrer dans des excuses, que c'est toujours lui qui finit par tout foutre en l'air. Parfois, c'est voulu, mais souvent, il ne peut tout simplement pas s'en empêcher, c'est plus fort que lui. Détruire sa relation pour mieux repartir et pour mieux saccager celles qui suivront. Longtemps, il prenait le travail comme excuse et ce fut probablement vrai pendant un temps, lorsqu'il accumulait les heures supplémentaires et qu'il rentrait complètement vidé d'énergie après avoir tout donné sur le terrain. Lorsqu'on lui demandait pourquoi ils avaient rompu, sa réponse était souvent vague, gravitait quelque part entre le "on ne se voyait pas assez" et le "je ne m'impliquais pas assez et je travaillais trop". Rarement un mensonge, jamais vraiment une vérité.

Il pousse un soupir alors qu'il pose sa fourchette et qu'il prend une bonne gorgée de vin.

« Je vais merder et je vais tout gâcher, tu comprends ? Notre amitié, notre complicité, notre relation » Miles fronce légèrement les sourcils alors qu'il s'appuie finalement contre le dossier de sa chaise. « J'ai pas envie que ça s'arrête, mais je ne peux même pas ne serait-ce qu'imaginer ma vie sans elle. Pas après ce qui s'est passé avec Tony. » Et s'il fait une bêtise et qu'il fout tout en l'air, le policier ne pourra jamais se pardonner ça. « Elle fait partie de ma vie depuis trop longtemps pour que je puisse juste tirer un trait sur elle. »


lakehouse
Oh I miss the comfort of this house. Where we are where we are. The floor under our feet whispers out. Come on in come on in, where it all begins ▬ can you chase the fire away
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
can you chase the fire away▸ adam Empty
Sujet: Re: can you chase the fire away▸ adam ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- can you chase the fire away▸ adam -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut