Revenir en haut
Aller en bas


 

- Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
http://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois- http://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Aerie (vava) / crackships (padawan)
Messages : 771 - Points : 1774
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1557330548-155665680836801069-13
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 19:20 )
La haine engendre la vengeance, la vengeance engendre la haine. Cercle vicieux qui te happe.
RAOUL DE ST ANGE
rôle inventé
Identité :Raoul de St Ange. L'identité que tu portes depuis que tu es arrivé à Naples en Janvier 2017. Un nom d'état civil de plus qui s'ajoute à la longue liste déjà portée, mais qui est bien loin de ta véritable identité. Tu finis par prendre l'habitude c'est comme changer de chemise tous les matins. Mais pas question d'oublier ton passé malgré le masque que tu portes, l'homme blessé et détruit est toujours là, bien présent. Et pas de surnom ton prénom même s'il est faux est assez court comme ça.

Naissance :Tu as 46 ans tu vas sur tes 47 ans, là tu ne triches pas, tu n'as jamais triché. A quoi cela servirait tu ne passerais plus pour un mec de 30 ans de toute façon. Tu es né le 18 septembre 1972 en France à Aix en Provence. La date et l'année sont exactes après pour le reste, tu as jeté au pif une fléchette sur une carte de France. Et boum c'est sur Aix en Provence qu'elle est tombée. Pas si mauvais comme coup de chance.

Origines : Nationalité et origine franco anglaise. Un père français de bonne lignée pour justifier ton "de St Ange". Une mère australienne pour justifier ton anglais presque parfait. A force de bosser ton accent tu fais illusion et puis quand cela ne passe pas, un sourire ou un regard charmeur et le tour est joué. Mais comme tout le reste c'est un bobard.

Statut :Divorcé. Parce que veuf tu ne peux pas t'y faire, même après toutes ces années. Cela t'évite de perdre la raison en te laissant bouffer par ta rage. Cela t'évite de penser. Et parce qu'encore une fois la vérité tu préfères la planquer pour avancer. La dire, l'assumer ce serait crever.

Métier :Œnologue. Le vin a toujours été une passion, comme la cuisine. Ce qui te permet d'en connaitre un rayon sur le sujet. Mais c'est à des kilomètres de ton vrai métier qui ne t'a jamais vraiment quitté. Simplement à présent tu passes plus par la case "mettre en prison" le voyou de service. Non tu règles directement le problème. Tu aurais du le faire depuis bien longtemps, tu n'en serais pas là aujourd'hui. Mais bon on ne réécrit pas les histoires. Du coup ta véritable préoccupation à présent c'est de le choper. De le tuer. Et de jeter son cadavre aux ordures. Ni vu, ni connu. Après tu pourras enfin dire "j'ai fais mon job". Mais avant faut mettre la main sur celui qui t'obsède. En attendant tu vends des grands crus de vin dans les bars et les restaurants de Naples. Ou alors à des gens friqués.

Argent :Tu as eu des hauts. Tu as eu des bas. L'argent c'est comme le bonheur il te file entre les doigts s'écoulant comme du sable. Mais bon être pauvre. Être riche. Tu t'en fiches. Tu le prends là où tu le trouves quand tu en manques. Et parfois cet argent est loin d'être propre. Mais ce n'est pas le proprio qui s'en plaint. Ni l'épicier du coin. Du moment que tu paies tes dettes peut importe d'où vient le fric.

A Naples depuis :Janvier 2017. Une piste plutôt juteuse que tu ne pouvais pas laisser passer. Alors tu as foncé. Tête baissée, comme toujours depuis la mort de ta femme et de ton fils. Et tu cherches le connard aux travers des rues de Naples. Mais il est futé et semble aussi invisible qu'un fantôme. Ou alors c'est que tu perds la main. En tout cas tu gardes espoir c'est ce qui te tient en vie. Si ton espoir meurt. Tu crèves.

Alors là difficile de mentir même si avec le temps la violence à pris la place de la douceur. C'était elle la douceur. Là il ne reste que la rage et la haine. La douleur et la colère. Tu es perfectionniste tu adores les choses bien faites. Même si tu as sérieusement déconné un jour. Depuis tu l'es encore plus, tu revois et revois les choses. Et tant pis pour ceux qui trinquent, ils n'avaient pas qu'à être sur ta route. Tu es maniaque, tu nettoies ton flingue plusieurs fois par jour, même quand tu ne t'en sers pas. Tu t'occupes aussi du ménage et de tes fringues. Personne ne touche à tes vêtements. Non, il n'y avait qu'elle qui avait le droit. Tu es attachant ou plutôt tu l'étais, là tu ne veux plus que l'on t'aime. Alors tu fais plus dans le genre détestable que gentil nounours sympa. Mais tu as un bon fond. Et le cœur sur la main. La preuve tu joues les papas pour des gamins quand tu en vois trainer dans la rue. Être père c'est une part de toi qui te manque. Une blessure qui reste ouverte. Tu es fidèle, tu aimes toujours ta défunte femme, et tu penses que tu l'aimeras jusqu'à ta mort. Seul endroit où tu pourras la retrouver. Tu es borné et têtu faut pas que l'on te fasse chier, quand tu as raison, tu as raison. Pas besoin de te montrer le contraire par A + B. C'est peine perdue. Tu es un vrai caméléon, tu as un don pour t'adapter à toutes les situations qu'elles soient pénibles ou agréables. Tu trompes ton monde avec aisance. Menteur jusque dans les tripes. Faut dire que l'on t'a bien appris. Sportif dans l'âme tu l'es également dans le corps. Tu as besoin de ta dose de sport comme d'autre ont besoin de leur dose de coke. Course, boxe, foot, tout y passe une façon d'évacuer ton stress. De garder ton cœur en vie. Et d'avoir l'endurance pour poursuivre ta quête jusqu'au bout de ta vie.

poids :
85 kg
alcool :
trop de verres
cigarettes :
trop par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
Midnigth Express Chris Bennett


Conclusion de ta vie Les abus.
Les verres d'alcool tu ne les comptes plus, faudrait plus chiffrer en bouteilles. Tout comme les cigarettes parce que tu enfiles les paquets comme tu boufferais des bonbons. L'alcool et les cigarettes risquent même de te tuer avant que tu es chopé le mec qui a bousillé ta vie. Vu qu'en plus tu ajoutes des substances illicites à l'addition déjà bien salée. Tu files tout droit vers une place six pied sous terre.
Le thème de Midnigth Express parce qu'il te rappelles que même si tu frôles ou si tu plonges en enfer, tu peux toujours espérer un jour revoir la lumière du jour ou bien le paradis pour la retrouver.
Le mensonge fait plus de chemin que la vérité.
Ta vie est un mensonge ambulant, enfin une bonne partie. Tu finis par ne plus savoir ou se trouve le vrai et le faux. Cela fait tellement longtemps que tu uses de ce système pour cacher celui que tu es. Pour arriver à tes fins. Pour avoir ta vengeance. Qu'au final l'homme que tu étais, celui qu'elle a aimé, celui qui a été père, celui qui a été flic, celui qui a fait la fierté de ses parents, s'efface, soufflé par tous tes mensonges. Nolan Parker finira part n'être qu'un pâle reflet de ton existence. Par ne plus exister, si ce n'est pas déjà fait.
Super comme conclusion,  vous ne trouvez pas ?

(un) Ta véritable identité est Nolan Parker né le 18 septembre 1972 à San Francisco de parents américains John & Cassy. Origine et nationalité américaine. Rien de bien spécial, mais tu ne voulais pas plus. La dernière fois que tu as porté l'identité de Nolan Parker tu croyais avoir réussi ta vie. Tu étais un homme heureux et un père comblé. Tu avais une maison, une voiture, un métier, une vie normale et pleine de joie. La vie d'un américain parfait, bien dans ses pompes et dans sa tête. A présent Nolan Parker résonne comme une douleur indélébile, une erreur de parcours. Un trou noir sans fond. Une amère défaite. Un enfer sans paradis. Une plaie béante. Une vie de bonheur bousillée à laquelle on a arraché ta femme enceinte et ton fils. (deux) Tu as été marié, à la plus délicieuse des femmes. Elle venait de la Barbade, son prénom était aussi doux qu'une caresse, qu'un léger alizé, que le chant d'un rossignol. Maeva. Elle a tatoué ton cœur dés le premier regard posé. Elle a mis dans ton âme la mélodie d'un amour immense, intense. La seule que tu es aimé. La seule que tu aimes encore malgré son absence. La seule que tu aimeras toujours. Et c'est avec un grand oui qu'elle a accepté d'être ta femme. Un oui qui sonne avec puissance durant les nuits ou tu hurles son prénom. Ou le vide sonne de son silence immense engouffrant ton âme dans un brouhaha incessant. (trois) Tu as été flic comme ton père et ton grand père avant toi. Un flic droit qui avait honte de ceux qui se laissaient corrompre pour quelques billets verts. Pour un paquet de coke. Pour une nuit de plaisir avec la pute du coin. Pour une vie de luxe en échange de sang versé. Alors tu as lutté portant au sommet le nom des Parker. Fierté d'un père, d'une mère et d'une femme aimante enceinte de votre premier enfant. Mais les gens jalousent ceux à qui tout réussit. Et parfois le bonheur et la fierté vous aveuglent et vous fait faire des erreurs. (quatre) Tu as accepté ce poste de flic infiltré. Pourtant Maeva t'a supplié de ne pas franchir ce pas. Le risque était trop grand. Et puis Kewan à peine âgé de deux ans, avait besoin de son père. Il portait dignement le prénom de son grand père maternel. Kewan Parker de quoi te rendre fier. Une façon de le lier les racines de sa mère aux tiennes. Mais le poste était alléchant, même s'il comprenait des risques, beaucoup de rosques. Mais ton métier était fait de risques. Alors tu as dis oui et pour la 1ère fois de ta vie tu as troqué ton identité pour une autre. Ce fut le début de la fin. Le début d'une longue liste d'identité diverse. (cinq) Difficile de rester lucide et un bon flic quand tu nages entre la surface et les profondeurs, entre l'eau pure et l'eau trouble. Au milieu des malfrats, la vie semble compter pour du beurre. Tu avais du mal à redevenir Nolan Parker quand être Chris, Victor ou James paraissaient si facile, trop facile. Maeva et Kewan te faisaient tenir pied, même si tu devais rester loin d'eux le temps des enquêtes. Piéger les méchants pour un discours du maire, pour une médaille, cela te rendait fier. Nettoyer la ville encore plus. Mais en attendant c'était la dégringolade qui te caressait la plus part du temps. Tu touches plus à l'alcool poussé par ton rôle que tu prends à bras le corps. La drogue aussi mais tu fais gaffe. Ne voulant pas finir comme ceux que tu mettais derrière les barreaux. (six) Quand tu rentres à la maison tu passes un maximum de temps avec Kewan. Rattraper le temps perdu. Ou du moins essayer. Tu lui as appris à faire du vélo. Il a d'ailleurs pris une sacré gamelle parce qu'il voulait t'épater. Il s'est retrouvé avec une belle cicatrice sur son bras droit, il se vantait d'être comme toi. Tatoué par la vie comme tu aimais à le dire. Quelques points de sutures et voilà le gamin de 3 ans marqué comme un héros de la bicyclette. Impossible de le perdre. (sept) Et puis il y eu cette putain d'enquête. Un gros malfrat et son petit frère à coincer. Tout un réseau à faire exploser. Trafic de drogue, d'arme, même d'humain. Le combo parfait pour une enquête difficile et complexe. Et bien entendu c'est toi que l'on a envoyé. Tu as encore une fois pris ton rôle à cœur. Mettant entre parenthèse ta véritable existence. Un pourri de service. Un rôle taillé pour toi. Tu en profitais pour tout mémoriser. Petit à petit les têtes tombent. S'approchant méchamment du chef de ce bordel. Dans les rues les petits indics avaient chaud aux fesses. Pressés des 2 côtés. Plusieurs fois cela avait senti le roussi pour ton petit cul de flic. Mais tu n'as jamais pensé que cela irait jusqu'au point où c'est allé. Sinon tu aurais tout stoppé. Mais tu n'as rien vu venir. Comment tu aurais pu ? Tu étais trop aveuglé par la réussite de cette enquête. Trop pris par le fait de tous les faire tomber. Même ceux qui n'étaient pas à San Francisco. (huit) Kewan a un peu plus de 4 ans quand Maeva vous annonce la nouvelle. Elle est à nouveau enceinte. Le bonheur s'est une fois de plus blotti dans ton cœur. Tu aurais du raccrocher. Lâcher l'affaire mais tu es borné et pour toi pas question que ce salopard s'en tire alors que tu es à 2 doigts de le coincer. Ce qui est vite arrivé. Peut être trop vite. Un coup de filet de haute voltige. Le petit frère du chef. Son bras droit coincé la main dans le sac. Mais c'était sans compter sur le fait que le big boss se fasse la malle. Qu'il te prenne à ton propre piège. Pas le temps de réagir, de voir venir. Pas le temps de lui dire une dernière fois je t'aime et de la serrer contre toi. Pas le temps de dire combien tu étais fier de ton fils. Pas le temps de les sauver. Ou de mourir avec eux. (neuf) Tu as à même pas 30 ans quand ta vie s'arrête dans un grand boum. Un grand boum qui explose encore dans tes oreilles la nuit quand le sommeil te fuit. Un coup de fil. Une menace. Tu as filé direct. Tu es arrivé trop tard. Tu revois la voiture, le feu et puis le vide. Maeva était enceinte de 8 mois d'une future petite fille, Kewan venait d'avoir 5 ans. Et plus rien. Tu as vu leur corps se faire calciner sans pouvoir intervenir. Juste pouvant retenir leurs cris crevant ton cœur avec fureur. (dix) Pourtant tu les avais mis à l'abri. Mais pas assez. Eux aussi avaient trouvé ton point faible. Tu avais mis le petit frère du boss en taule. Et c'est toi qui est devenu prisonnier ce jour là. Prisonnier de ton chagrin. Prisonnier de ta haine. Prisonnier de ton envie de vengeance. Tu t'es jeté sur la tôle brulante marquant ta main gauche à vif. Mais c'était trop tard. Bien trop tard. (onze) La dernière fois que tu as porté le nom de Nolan Parker c'est au moment de la mise en terre des ces trois êtres que tu n'as pu sauver. Après durant deux ans tu n'as été que l'ombre de toi même. Toi le flic, celui qui voulait défendre les faibles tu as failli à ta tâche. Tu n'as même pas pu sauver ta famille. Et même si le frère du salopard a été mis en taule. Il rit de toi encore maintenant car son frère, le vrai boss court toujours. Libre comme le vent. Se moquant de toi aux quatre coins du monde en continuant ses trafics au nez et à la barbe des flics. Alors que toi depuis toutes ses années tu vis enfermé dans ton enfer que tu as créé. (douze) De ces années de bonheur, il ne reste que des photos que tu as décidé de cacher dans un coffret. Une mèche de cheveux de Kewan. Tu as ajouté ton alliance et celle de ta femme. Le connard a eu la délicatesse de la lui ôter avant de la faire bruler. Peut être pour plus te martyriser. Ce coffret tu ne l'ouvres que lorsque ton univers bascule. Tu portes sur ton cœur le tatouage du prénom de ta femme Maeva qui trône là depuis ta demande en mariage. En dessous le prénom de ton fils Kewan qui a rejoint celui de sa mère le jour de sa naissance. Et au dessous un petit cœur pour que jamais tu n'oublies, qu'un 3ème prénom aurait du être ajouter.(treize) Depuis tu ne vis que pour les venger et tu vas finir par y arriver. Tu as d'abord mis du temps à t'en remettre, réduisant le monde autour de toi. Le temps de réaliser, et de t'enliser. Après des années de galère, tu as décidé de courir le monde changeant d'identité, usant de moyen frauduleux pour y arriver. Tu donnes des nouvelles à tes parents en faisant attention de les préserver. Tu te rapproches de ta cible et tu comptes bien faire justice toi même. De toute façon tu n'as plus rien à perdre, on t'a tout pris. Même ta vie. L'alcool souvent coule dans tes veines. Parfois la drogue quand tout va mal. Tu n'es plus un flic. Tu n'es plus Nolan Parker. Tu es juste un mec remplit de douleur et de rancœur. Prêt à tout pour obtenir justice. Sa justice. (quatorze) Tu es un personnage inventé tiré d'un mélange de ce que tu as vécu ou que tu aurais aimé vivre. Tu n'es qu'un mensonge cousu de toute pièce. Et tu n'es pas prés de dire la vérité, tu ne veux plus que personne soit tué. En tout cas pas ceux qui ne le méritent pas. Pas ceux qui comptent un peu, voir beaucoup. Les autres pas de souci, tu sais toujours aussi bien utiliser ton révolver et tu sors rarement sans lui. Ou bien avec un couteau dissimulé dans ta botte. Et il y a toujours un trou vide dans un coin sombre pour jeter un cadavre. (quinze) Tu te dis souvent que tu aurais du te tirer une balle dans la tête, pour être mis en terre avec Maeva et Kewan. Tu as surement été lâche de ce côté là. Tu ne sais pas ce qu'ils en pensent si de là-haut il ne voit. Ce qu'ils se disent. S'ils prient pour le salut de ton âme en te demandant de tout stopper et de réapprendre à vivre. S'ils prient pour que tu mettes fin à ta vie sans avoir fini ta quête. Ou s'ils veulent voir le salopard mis à mort et laisser à la vue de tous. Parfois tout cela te hante. C'est surement pour ça que tu n'as jamais pu te tirer cette balle dans la tronche. Parce que tu ne sais pas ce que Maeva et Kewan voudrait vraiment que tu fasses. Et ça aussi cela te tue à petit feu.

(informations en vrac) Tu as la phobie des insectes. Tu aimes le café fort et sans sucre. Tu as plusieurs cicatrices, trois à cause de coup de couteau et deux à cause de balle. Tu as horreur de trainer au lit. Tu possèdes un révolver Smith et Wesson. Tu as horreur des légumes verts, crus ou cuits. Tu ne bois que du jus d'orange pressé. Tu adores le fromage mais tu as horreur du lait et des yaourts. Tu cours tous les matins au moins une heure. Tu as un permis voiture, mais aussi un permis moto et poids lourds. Tu as horreur des montres digitales. Tu préfères les aiguilles et le bon vieil réveil qui marque toutes les heures. Cela te permet de compter celles qui passent quand tu ne dors pas. Tu as pas mal voyagé mais pas par plaisir, toujours dans l'esprit de vengeance de retrouver l'assassin de ta femme et ton fils. Tu loupes souvent le repas de midi, te contentant d'un bon pt dej et d'un souper. Tu adores les chiens. Tu avais promis à ton fils qu'un jour il en aurait un.
ton groupe :BARBARESCOton avatar :Hugh Jackman


pseudo, prénom :sweety/nathalie.combien de bougies ?+ de 18 ans.d'où viens-tu ?France.comment t'as atterri ici ?J'ai déjà 4 bébés.






Le cœur qui perd pied. La raison qui s'affole. Les tripes qui se tordent.


Dernière édition par Raoul de St Ange le Mar 19 Fév 2019 - 23:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
http://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois- http://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Aerie (vava) / crackships (padawan)
Messages : 771 - Points : 1774
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1557330548-155665680836801069-13
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 19:20 )
Nolan ParkerIl a été un bon flic, un bon mari, un bon père.
Nolan Parker.
Il a été. Il n’est plus.
Il reste de cet homme qu'un vague souvenir d’une vie réussie, faite d’éclat de rire, de bonheur intense, de rêverie. Il n'a plus d'avenir. Il a creusé sa propre tombe le jour ou sa femme et son fil sont morts. Son cœur et son âme ont été mis en terre en même temps que Maeva et Kewan. Pourtant il promettait tant de belles choses Nolan. Déjà dés son plus jeune âge, il faisait la fierté de sa famille. Autant au niveau scolaire que dans tout ce qui était à côté. Dans tout ce qu'il touchait, ou commençait.
Dévoué, attentif, attentionné, toujours prêt à tendre la main.
Nolan Parker était une personne de qualité, sincère. Et ce n’est pas ceux qui l’ont connu, l’ont vu grandir, qui diront le contraire. Il voulait être flic. Il a été flic. Un bon flic. Il voulait être heureux et il a été heureux. Son bonheur faisait même naitre des étoiles dans ses yeux. Il avait souvent le sourire. Il trouvait le bon mot pour faire rire. Et le son de sa voix marquait avec quel plaisir il aimait partager et vivre. Les larmes de joies étaient bien plus présentes que les larmes de tristesse.
Il ne pensait pas Nolan, qu’un jour celles-ci prendraient le dessus et renverseraient son monde.
Nolan Parker ne voyait que le bon côté des choses,le bon côté des gens. Le parfait même dans l’imparfait. Même s'il était conscient que le mal habitait bien des gens, il en côtoyait pas mal. Mais il ne voyait que cette voie toute tracée au côté de ceux qu’il aimait. Ses parents, sa femme, son fils et puis sa fille à venir. Il était peut être trop sur de lui Nolan. Trop sur de ses capacités à tout stopper avant que le bateau ne prenne l’eau. Trop sur de la réussite de sa dernière mission. Il a sans le vouloir ouvert une brèche et le mal s’y est infiltré. Un mal qui l'a dévoré jusqu'à la moelle.
Nolan Parker se croyait invincible. Il croyait sa famille protégée de tout danger. Mais il n’était qu’un humain comme les autres avec ses faiblesses et ses forces. Et il a été mis à mal.
Nolan Parker est mort quand il a compris qu’il venait de perdre ses raisons de vivre. Sa femme et son fils. Quand il a compris qu’il n’entendrait plus leurs voix, plus leurs rires. Quand il a compris qu'il ne les serrerait plus jamais contre lui. Quand il a compris que son regard était volé de vide à tout jamais.
Nolan Parker n'existe plus. Il est à présent qu'une enveloppe vide de toute essence vitale. A l'intérieur tout est ravagé et tout restera ravagé pour l'éternité.


Chris, Victor, James & les autresUn même visage mais un homme différent.
Tu as pris le pli avec facilité.
Devenir un autre. Changer d’identité. Inventer une vie.
Tu l’as fais à la base pour ton métier. Tout était prévu, murement calculer. Parce que ta vie dans ces moments là était en jeu. Cela prenait parfois plusieurs mois pour que tu t’habitues à répondre à un autre prénom. Pour que tu es le reflex de ne pas donner la mauvaise information. Mais c’est devenu une gymnastique et à chaque nouvelle peau tu faisais cela avec plus d’aisance. Peut être trop. Tout devenait logique et s’imbriquait à merveille.
Tu ne faisais pas ça pour profiter des avantages que la vie de malfrat t’offrait parfois. Oui tu en as frôlé quelques uns, sentant sous tes pieds lesol se dérobé, céder aurait été un jeu d'enfant. Mais tu restais lucide car tu faisais ça pour la justice. Pour voir des réseaux se fissurer et puis tomber sous les assauts. Alors devenir un autre devenait simple, surtout quand tu pensais aux enjeux, et aux gens à sauver.
Mais pensais-tu vraiment à toi ? A ton âme ? A ton cœur ? A ta famille ? Et aux dommages collatéraux ?
Pas sur, la preuve tu as payé le prix fort et tu n’as rien vu venir. Durant un temps tu es resté perdu. Nolan Parker n’avait plus de raison d’exister. Mais tu n’étais pas non plus Chris, ou Victor, ou James.
Tu n’étais plus personne. Un déraciné de la vie. Toi qui n’avais jamais été défaitiste. Tu ne voyais pas d’issu à cette histoire. Après l’enterrement, il y a eu le procès. Un moment délicate, compliqué et terriblement difficile. Il fallait avouer ce que tu avais du faire. Tu t'es senti par moment aussi souillé que ceux que tu faisais condamné.  C’est là que ton vrai visage c’est dévoilé.
Mais c’était trop tard pour revenir en arrière. Et trop tôt pour tirer ta révérence. Fallait assumer.
Celui que tu avais été n’avait plus de raison, d’exister. Ceux que tu as joué et qui t’ont permis de mettre à mal des hors la loi, se trouvaient entremêlés, démasqués. Ce fut le trou noir durant quelques mois.
Que faire ? Qui être ? Comment réparer ? Comment avancer ?
Et dans toute cette profusion de questions et de quête d’identité. Une seule chose se dressait devant toi comme un mur immense. Le connard. Le salopard. Le meurtrier de Maeva et Kewan était encore en vie. En liberté. Il c’était joué de Nolan Parker. Mais aussi de Chris, de Victor, de James.
Et dans ta course effrénée il se joue encore de bien d’autre.


Raoul de St AngePeut être la conclusion de la vengeance.
 2016. La fin de l’année s’approche.
Une piste se dessine. Celle de l’Italie. Tu tâtonnes encore un peu pour la ville. Mais tu ne lâches rien. Tu sens la distance se faire moins grande entre toi et l’assassin de ta femme et de ton fil. Tu amasses les indices. Interroge les petites frappes. Tu leurs colles la trouille. Tu en élimines quelques unes. Ils seront vite remplacés. Chaque pas de plus semble devenir difficile. Tu te questionnes parfois. Depuis le temps que tu espères. Que tu lui cours derrière. Il semble à deux doigts. Et puis il t’échappe. Il se volatilise. Et tu redoubles d’efforts pour retrouver sa trace. Mais changer de pays, d’identité, n’est pas un jeu. Il faut prévoir des passeports, une histoire qui tienne debout. C’est un boulot épuisant que tu fais en parallèle avec tes recherches. Même si tu connais les ficelles, tu dois rester dans l’ombre et extrêmement vigilant. Alors que l’assassin a tout un réseau, pire qu’une toile d’araignée qui s’étire au travers du globe. Parfois tu désespères quand une nouvelle destination s’offre à toi. Tu sais que tu ne peux pas y partir du jour au lendemain. Il te faut préparer le terrain avant. Contacter ceux qui bossent dans l’ombre pour toi, moyennant de forte commission. Le silence a un prix et il n’est pas donné. Mais tu trouves toujours l’argent quitte à te salir un peu les mains. Tout ce que tu te dis c’est que c’est pour la bonne cause. Pour débarrasser la terre d’un nuisible, de la gangrène.  Gangrène dans laquelle du baigne au final si tu réfléchis bien.
Enfin c’est là peu à peu alors que les indices pour l’Italie s’amoncellent que Raoul prend vie. Tu apprends l’italien, au moins les bases, tu revois ton français. Tu passes des heures à répéter et répéter pour apprendre par cœur le rôle que tu vas jouer. Tu gommes encore une fois les traits de celui que tu as été pour te glisser dans la peau de celui que tu vas devenir. Minutie et patience pour que tout soit parfait.

Janvier2017. Raoul de St Ange arrive à Naples. Et depuis tu y traines. Grappillant de nouveaux indices. Te rapprochant d’avantage. Tu as même parfois la sensation de sentir son souffle sur ta nuque. Tu as trouvé le lieu ou il a posé sa tente. Le Ruby. Un club qui semble être son pôle central. L’endroit ou pas mal de ses trafics convergent. La drogue. Les armes. Les humains. Tu guètes. Impatient depuis deux ans de le voir faire une erreur. L’erreur qui te permettrait enfin de mettre un terme à cette course infernale à travers le globe.
Peut être qu’après tu pourras espérer redevenir Nolan Parker. Si on te le permet. Si tu survis et si tu en as le courage. Quinze ans de ta vie à chercher un fantôme et il semble que cette fois tu sois proche. Mais tu risques fort d’avoir une surprise. Parce que le connard, il a été connard jusqu’à la moelle. Et ce jeu pourrait à un moment venir te déchirer les entrailles avec encore bien plus de force que le jour ou tu l’as cru  mort. Mais cette horreur tu ne l'as pas encore découverte.
Est ce que Nolan Parker y survivra ? Parce que lorsque tu comprendras à quel point il t'a eu. Que restera t-il de toi ? Et qu'aura tu as lui offrir ?  Ta vie contre la sienne. Ou ta vie contre celle de celui que tu n'as pas pu voir grandir.
En tout cas pour le moment tout ce que tu fais c'est creuser des tombes. Attention de ne pas finir par creuser la tienne.
Attention de ne pas y tomber avant même d'avoir saisi jusqu'où cette horreur est allée.




Le cœur qui perd pied. La raison qui s'affole. Les tripes qui se tordent.


Dernière édition par Raoul de St Ange le Lun 25 Fév 2019 - 15:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Messages : 13733 - Points : 10420
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 19:32 )
Tu es bien belle. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2805480963
Ça fait longtemps que je n'ai pas vu Hugh et OMG, quel mec. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3407175773



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 20:11 )
Purée qu'il est beau, qu'il est parfait, qu'il me faudra du lien avec mon futur et troisième bébé Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 895265198 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 895265198 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 895265198 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 895265198

RE Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 472 - Points : 1029
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 20:49 )
Huuuuuuuuugh Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3432928438 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3432928438 J'ai oublié comment on respirait quand j'ai vu le choix d'avatar Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034

Rebienvenue avec ce nouveau bébé et bon courage pour la rédaction de ta fiche en tout cas Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3407175773


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
Anabela Laranjeira
http://www.ciao-vecchio.com/t2937-anabela-laranjeira-le-coeur-du http://www.ciao-vecchio.com/t5760-anabela-laranjeira-je-reve-de-toi-parce-qu-il-n-y-a-que-toi#182110
Faceclaim : j'ai pour avatar Amber Heard + avengedinchains : crédit de l'avatar
Je suis absent-e : du 17/1O au 31/1O (première semaine absente et seconde semaine en PR)
Messages : 3812 - Points : 6998
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2l2v
Âge : 33 ans + née à Lisbonne, le 29 novembre 1986
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 21:49 )
RE-RE-RE-RE-RE-Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Gjdy chez toi ! Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3841447445 Je pense que je n'ai rien à ajouter concernant le choix de ta célébrité, comme tout a été dit...  Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3653104994  Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1280640431 Quoi que !  Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2457096833 Je ne peux pas m'endormir sans regarder cette vidéo lorsque je suis au lit. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2198200818



Comme le dit monsieur Corden, HUGH sait tout faire ! Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 407970981 Voilà, je crois que c'est tout ! Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2567113648 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1967842131


Franciana para sempre
3 MOTS. 7 LETTRES. 2 SYLLABES. JE T'APPARTIENS. ━ Lorsque tes mains se posent sur mes hanches, je frissonne. Lorsque ton regard accroche le mien, il n'y a plus que nous au monde. Lorsque tu t'éloignes de moi, je ne cesse de penser à toi. ━ Tu ne m'as pas donné d'autres choix que de t'aimer, mon Francesco sans totti.
Revenir en haut Aller en bas
Raoul de St AngeLe vin est un puissant lubrifiant social
Raoul de St Ange
http://www.ciao-vecchio.com/t4975-un-mensonge-repete-mille-fois- http://www.ciao-vecchio.com/t5021-tout-n-est-pas-tout-blanc-ou-tout-noir-tout-est-souvent-gris
Faceclaim : Hugh Jackman © Aerie (vava) / crackships (padawan)
Messages : 771 - Points : 1774
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1557330548-155665680836801069-13
Âge : 47 ans né le 18/09/72 / vérité
Métier : Oenologue / mensonge ancien flic infiltré
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 23:02 )
@Dante Galeone Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 155541286 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 155541286 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 155541286
@Vasco Pugliese Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1990746606 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1990746606 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1990746606
@Daya Raichand Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3096864900 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3096864900 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3096864900
@Anabela Laranjeira Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2167714111 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2167714111 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2167714111

Merci pour votre accueil cela fait chaud au cœur de voir que Hugh plait autant. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 4210718188 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3858275945 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3203843487 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2491463887 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 505442386 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 528453761 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2514451 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3096864900 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2167714111 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3697232556 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2127119564 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1990746606 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 209729686

J'avoue que c'est un acteur que j'adore, sur lequel je craque à fond parce que oui il sait tout faire ce mec. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3878876281 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3878876281 Te faire passer du rire aux larmes en un claquement de doigt. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3841447445 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3841447445 Comme t'ensorceler. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3288895034

Et il est parfait pour Raoul. Et en plus OMG je vais le voir sur scène au mois de mai, je n'arrive pas encore à réaliser. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 575950806

Et pas souci pour le lien avec ton futur 3ème bébé Vasco. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3697232556

Merci vous êtes des amours. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1081335850 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2172999695 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2361943455 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1081330135 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1868413595 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3664183843 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3597727098 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3217427579 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2376702121 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1299080539 Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2497010195




Le cœur qui perd pied. La raison qui s'affole. Les tripes qui se tordent.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco Spinoza10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Francesco Spinoza
http://www.ciao-vecchio.com/t1707-francesco-reconnaitre-ses-erre http://www.ciao-vecchio.com/t1723-francesco-l-argent-ne-fait-pas-le-bonheur-mais-il-y-contribue-en-partie-non
Faceclaim : Zac Efron + Merci à Vito Inglese!
Messages : 750 - Points : 3000
Âge : 30 ans
Métier : PDG d'une société de transport par hélicoptère et acteur majeur en bourse dans les secteurs aéronautiques et automobiles.
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Ven 15 Fév 2019 - 23:07 )
On a Hugh. Et on a zac. Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 1191703564 Je suppose que bientôt on va de faire the greatest showman. Du coup... Rebienvenu!! Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3858275945



J'suis malade... D'Amour
Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue, elle a tiré la première
M'a touché, c'est foutu!
Elle a les yeux revolver - Marc Lavoine


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Sam 16 Fév 2019 - 18:17 )
Rebienvenue Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 2457096833
Bonne continuation pour cette nouvelle fiche qui promet Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 3407175773
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le Dim 17 Fév 2019 - 14:20 )
Rebienvenue par ici Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. 4210718188
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. Empty
Sujet: Re: Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Raoul - Un mensonge répété mille fois devient une vérité. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant