Revenir en haut
Aller en bas


 

- (anabela & natacha) détente entre filles -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Natacha FarrugiaToujours frais après un litre de café
Natacha Farrugia
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4895-natacha-farrugia-fiche-de-pres http://www.ciao-vecchio.com/t4924-natacha-farrugia-fiche-de-liens
Faceclaim : Emily Ratajkowski + midnight blues
Messages : 216 - Points : 280
(anabela & natacha) détente entre filles Wegk
Âge : Vingt-neuf ans
Métier : Investisseur
(anabela & natacha) détente entre filles Empty
Sujet: (anabela & natacha) détente entre filles ( le Dim 17 Fév 2019 - 22:54 )
Ce soir, j’étais toute seule dans l’immense villa. Alessandro est en déplacement jusqu’à jeudi pour son entreprise et je me suis ennuyée toute l’après-midi. J’ai flâné en pyjama devant des films à l’eau de rose, pot de crème glacé à la main et couverture sur les genoux tandis que le feux de la cheminée crépitait. J’avais passé tout l’après-midi dans le salon blanc, devant Netflix. Plus le temps passe et plus je remarque qu’Alessandro laisse un vide lorsqu’il s’en va. Si nous étions tous les deux sur le canapé, à un moment il aurait forcément fait le gamin en me mettant de la crème glacé sur le bout du nez avant de s’empresser de venir passer le bout de sa langue pour tout nettoyer avant de venir m’embrasser amoureusement. Il m’arrive fréquemment de me sentir coupable de cette situation. Je suis avec un homme qui est fou de moi, mais moi je ne ressens rien d’autre qu’une profonde amitié pour lui.

Bon, on va pas y passer le réveillon, on se ressaisit ma grande ! Pour chasser cette culpabilité, je me jette sur mon téléphone et envoie un sms à l’une de mes amies et voisine, Bela. Après un brève conversation, je la fais tourner bourrique comme à mon habitude. L’interphone retentit et je me précipite dans l’entrée pour observer à la petite caméra qui est au portillon. “Je t’ouvre, tu rentres directement, je suis dans la cuisine.” Je me précipite dans la cuisine pour sortir une bouteille de vin tout en entendant les pas de la blonde retentir, enfin, un bruit sourd : elle devait porter ses chaussons. “J’espère que t’as laissé tes horreurs dehors !” Ris-je alors que je vois enfin sa tête apparaître. “T’es pas possible !” Je souris en secouant la tête après avoir remarqué ses chaussons. Je m’approche d’elle et lui fais un câlin pour la saluer. “Tire-bouchon ?” Je lui fais un clin d’oeil tout en tendant la main en avant. Puis je retourne vers le plan de travail et débouche facilement la bouteille avant de servir les verres déjà présent sur l’inox. “Qu’est-ce que tu racontes de beau ?


Villa:
 


Il vaut bien mieux briller comme le trésor d'un pirate abandonné, scintiller comme un collier de perles nacrées. Ils tournent tels des vautours et viennent vers moi, parce que je suis étincelante.
by @Astra.

Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
Anabela Laranjeira
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-anabela-laranjeira-le-coeur-du http://www.ciao-vecchio.com/t3885-anabela-laranjeira-miss-atomic-bomb#125671
Faceclaim : J'ai pour célébrité Amber Heard. Mon avatar est signé « Schizophrenic » , mon code signature est de « ROGERS. » et je dois certains de mes gifs à « padawan » qui n'est autre que ma Lilas chérie, ma chouquette d'amour.
Je suis absent-e : du 17/O5 au 24/O5
Messages : 3278 - Points : 6014
Âge : Je suis née à Lisbonne, le 29.11.1986, ce qui fait que j'ai 33 ans cette année.
Métier : Actuellement sans emploi, je pense à une reconversion.
(anabela & natacha) détente entre filles Empty
Sujet: Re: (anabela & natacha) détente entre filles ( le Lun 18 Fév 2019 - 2:20 )




Si nous voulons construire une amitié durable, nous devons aimer nos amis pour eux et non pour nous.
Charlotte Bronte

Mon roman policier Suédois entre les mains, je le lis avec une lenteur infinie. À vrai dire, je ne désire pas le terminer, parce que je devrais attendre le suivant, et même si j'ai d'autres romans à lire, je n'arrive pas à m'imaginer sans la suite des aventures du personnage principal. De ce fait, parcourant les pages jusqu'à lire certains termes en bas de celles-ci, puisqu'il contient des mots suédois, je me redresse rapidement lorsque j'entends mon téléphone émettre un son qui signifie que j'ai reçu un SMS. Évidemment, je laisse mon roman de côté et j'esquisse un sourire après avoir lu mon texto. Répondant en peu de temps, annonçant à mon amie Natacha qui je lisais et qu'hormis cela, je ne fais pas grand-chose, elle me dit qu'Alessandro est en déplacement et qu'elle s'ennuie. Dans un premier temps, je lui demande si elle veut venir à la villa afin que l'on discute, quand elle me répond qu'elle désire que cela soit moi qui me déplace, ayant prévu une soirée entre nous, avec massages, maquilleurs et coiffeurs à la clef. Me levant dans un bon, j'attrape mon téléphone pour lui dire que je suis déjà devant la porte quand j'annonce que j'enfile mes mocassins. Ingénue, elle me dit alors que je suis en route qu'elles ne passeront pas la porte, alors je fais rapidement demi-tour, lui annonçant que je compte apporter mes chaussons. J'imagine à cet instant qu'elle m'a dit cela pour ne pas faire des traces dans son intérieur et une fois paré, avec un sac contenant mes dits chaussons, elle m'annonce qu'elle plaisante, m'affublant de « nouille » ce qui me fait pouffer de rire. De ce fait, je lui demande si elle désire autre chose en annonçant que je bug dans l'entrée de la villa, tournant en rond. Je ris lorsque je me rends compte qu'effectivement, je tourne en rond et finalement, dans un texto, elle annonce sa détresse puisqu'elle ne trouve pas son tire-bouchon. « Flûte ! » Je dis, allant à la cuisine quand je lui demande si je peux enfin quitter la villa familiale afin de la rejoindre, m'imaginant soudainement être arrêté par les flics, je ne sais pourquoi. Le fait est que je ris seule et que je me rends rapidement chez mon amie, parée ! Une fois à son portillon, je sonne à son interphone quand je vois la caméra et que je me mets à faire le singe, prenant des positions grotesques afin de l'amuser. « OK, j'arrive ! » Je dis alors qu'elle me demande d'entrée directement. Inutile de faire dans les cérémonies avec portier et compagnie, étant amies, nous ne faisons pas de chichis, puis je déteste ça. Ouvrant finalement la porte d'entrer, j'ôte mes mocassins pour enfiler mes fameux chaussons, amuser, me retenant de rire. Le truc, c'est que Natasha comprend rapidement que je les porte, à croire qu'elle me connaît très bien. Souriant, j'émerge finalement dans sa cuisine et je la presse tout contre moi, lui offrant un magnifique câlin qu'elle me rend bien évidemment. « Petit un : mes chaussons sont magnifiques et ils font fureur. » Je tente de rester sérieuse. « Petit deux : voici le tire-bouchon ma très chère amie. » Je fais mine de parler sur un ton semblable aux femmes de la « haute société », ce qui me fait pouffer de rire. Finalement, alors qu'elle ouvre la fameuse bouteille de blanc dont elle m'avait parlé en texto, je m'assois et face à elle, les verres déjà posés sur le plan de travail. Me demandant ce que je raconte de beau, je ne sais pas quoi dire. « Comme je t'ai écrit dans nos textos, je lisais. Je suis sur un roman en ce moment, mais le truc, c'est que je ne veux pas le terminer. » Je hausse les épaules, puis je reprends : « Ton homme te manque déjà ? » Je dis, curieuse, mes grosses billes scintillantes, puisque j'attends une réponse. Lorsqu'elle me tend un verre contenant le vin blanc, nous les levons et finalement, je propose : « Trinquons pour nous, pour notre amitié. » Un sourire fendant mon visage alors que nos verres s'entrechoquent, j'avale enfin une première gorgée. « Il est délicieux ! » Je dis, surprise, en avalant une seconde.



@NATACHA FARRUGIA
CRÉDIT - SIAL





trois mots, sept lettres, deux syllabes
Lorsque tes mains se posent sur mes hanches, je frissonne. Lorsque ton regard accroche le mien, il n'y a plus que nous au monde. Lorsque tu t'éloignes de moi, je ne cesse de penser à toi. Tu ne m'as pas donné d'autres choix que de t'aimer, mon Francesco sans totti.


Revenir en haut Aller en bas
Natacha FarrugiaToujours frais après un litre de café
Natacha Farrugia
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4895-natacha-farrugia-fiche-de-pres http://www.ciao-vecchio.com/t4924-natacha-farrugia-fiche-de-liens
Faceclaim : Emily Ratajkowski + midnight blues
Messages : 216 - Points : 280
(anabela & natacha) détente entre filles Wegk
Âge : Vingt-neuf ans
Métier : Investisseur
(anabela & natacha) détente entre filles Empty
Sujet: Re: (anabela & natacha) détente entre filles ( le Sam 2 Mar 2019 - 10:34 )
Lorsque Bela arrive au portillon, je suis toute heureuse de ne pas passer encore l'une de ces soirées toute seule. Ça va me faire du bien de la voir, on passe généralement de très bons moments ensembles toutes les deux. Je lui dis d'entrer et de me rejoindre dans la cuisine. La fameuse question des chaussons n'est plus à se poser étant donner que j'entends le glissement parfois dans sa démarche au loin. J'en plaisante alors qu'elle me rétorque que c'est tendance à peine sa tête est apparue dans la pièce. “Ils font certainement fureur dans les terriers de la région.” Je ris tout en prenant le tire-bouchon avant d'être rejointe par la blonde dans un rire commun communicatif. La bouteille s'ouvre dans un son libérateur. La belle s'assoit, mais je l'interpelle. “Attends, on va se mettre dans le salon vert, on sera plus à l'aise. Tu peux prendre la bouteille s'il te plaît ?” Je pars donc après avoir servi nos verres, le mien dans une main et le sien dans l'autre pour rejoindre l'entrée où se trouve le salon.

Je l’écoute me raconter qu'elle lisait un roman. “Ah bon pourquoi ? Il raconte quoi ?” Je lui donne son verre une fois sur place, m'asseyant sur la chaise rose en forme de trône, alors que Bela me demande si Alessandro me manque. “Pas forcément, c'est juste que c'est un peu trop grand ici pour moi toute seule…” Je souris tout en trinquant ensemble. “Je dirais plutôt à notre soirée sans homme !” Je prends une légère gorgée. “J'espère bien, je fais venir ce vin d'Alsace en France. Ça me rappelle les vacances lorsque j'étais gamine.” Je lui fais un clin d'œil. “Et toi côté cœur du coup, tout va bien ?



Il vaut bien mieux briller comme le trésor d'un pirate abandonné, scintiller comme un collier de perles nacrées. Ils tournent tels des vautours et viennent vers moi, parce que je suis étincelante.
by @Astra.

Revenir en haut Aller en bas
Anabela LaranjeiraLe vin est un puissant lubrifiant social
Anabela Laranjeira
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2937-anabela-laranjeira-le-coeur-du http://www.ciao-vecchio.com/t3885-anabela-laranjeira-miss-atomic-bomb#125671
Faceclaim : J'ai pour célébrité Amber Heard. Mon avatar est signé « Schizophrenic » , mon code signature est de « ROGERS. » et je dois certains de mes gifs à « padawan » qui n'est autre que ma Lilas chérie, ma chouquette d'amour.
Je suis absent-e : du 17/O5 au 24/O5
Messages : 3278 - Points : 6014
Âge : Je suis née à Lisbonne, le 29.11.1986, ce qui fait que j'ai 33 ans cette année.
Métier : Actuellement sans emploi, je pense à une reconversion.
(anabela & natacha) détente entre filles Empty
Sujet: Re: (anabela & natacha) détente entre filles ( le Lun 4 Mar 2019 - 4:08 )

Détente entre filles.
C'
est heureuse, un sourire présent sur mon visage de poupée, que je rejoins CHA', une bonne amie avec qui j'adore passer du temps. Ayant plaisanté par textos quant à mes chaussons « lapins », elle s'amuse, me taquinant, arguant qu'ils doivent certainement faire fureur dans les terriers de la région. « Tu m'étonnes ! Je suis quasiment sûre à cent pour-cent qu'ils font fureur. Il paraît même, je m'avance un peu, qu'ils sont en rupture de stock. » Appuyant mes propos en acquiesçant dans un signe de tête, je ne parviens pas à rester sérieuse bien longtemps. Riant avec ma CHA' adorée, je prends assise face à elle quand elle me dit que nous allons boire nos verres dans le salon vert. « D'accord. » Je lui réponds simplement, puisqu'effectivement, je pense que nous y serons bien plus à l'aise qu'ici, même si sa cuisine est superbe et que j'adore passer du temps en cuisine, je dois l'admettre. « Je m'occupe de la bouteille ! » Je réponds, alors qu'elle tient déjà nos verres. J'imagine bien qu'elle n'a pas envie de faire un aller-retour, puis nous sommes amies et il n'y a pas de chichi entre nous, et par ailleurs, l'aider ne me dérange absolument pas, quoi qu'elle me demande. Rejoignant son salon, ma CHA' se montre curieuse, rapport au roman que je lisais lorsqu'elle m'a envoyé un texto. « C'est un roman policier. Je suis le personnage principal depuis un moment, puisque j'en suis à je ne sais plus combien de tomes. Le truc, c'est que je ne veux pas le terminer parce que je vais être dans l'attente de la suite et que je ne m'imagine pas attendre des mois et des mois, afin de connaître ses nouvelles aventures. » Après cela, je demande à CHA' si son homme lui manque et sa réponse m'étonne assez, je dois le reconnaître. « C'est vrai que c'est très grand chez vous. » Je lui dis, alors que je regarde partout autour de moi. Sa villa est décorée avec beaucoup de goût, puis il y a de la couleur, ce que j'adore. Trinquant à notre « soirée sans homme », j'avale une première gorgée de son vin. Admettant que je le trouve délicieux, elle me fait par de sa provenance. « OH ! Je saurais quoi t'offrir la prochaine fois que l'on se verra. » Je réponds, lui offrant un clin d'œil complice avant d'avaler une nouvelle gorgée. « J'imagine que cela doit éveiller en toi de nombreux souvenirs. » Je souris, rebondissant sur ce qu'elle me dit, quand après un clin d'œil de sa part, elle me pose une question bien plus intime. « Oui, ça va. Je suis heureuse aux côtés de Francesco. Je l'aime et… À vrai dire, je ne sais pas où j'en serais sans lui. » Je m'empourpre. « Je suis très amoureuse. » J'avoue, devenant aussi rouge qu'une tomate. « Grâce à lui, je vois les choses différemment, puis, je ne me suis jamais sentie aussi bien qu'à ses côtés. Je me sens en sécurité dans ses bras et aimer. » Faisant une pause, j'ajoute : « J'ai enfin trouvé ma place et c'est près de lui. » Trouvant le regard de mon amie, je me sens gênée. Il n'est pas facile de me faire parler de mes sentiments et je me livre à CHA', ce qui me surprend. « Pardon. Tu dois te dire que mon petit discours est niais au possible. » Je ne sais plus où poser mon regard. « Le fait est que tout ce que je viens de te dire est vrai. Je l'aime. » Je termine, soufflant les derniers mots. « Sinon ! Tu m'as vendu du rêve en parlant de massage. Dis-m'en plus sur la soirée qui nous attend. » Je demande, désireuse de parler d'autre chose que de tout l'amour que je ressens pour mon homme, puisque cela durerait des heures et des heures et encore des heures.




trois mots, sept lettres, deux syllabes
Lorsque tes mains se posent sur mes hanches, je frissonne. Lorsque ton regard accroche le mien, il n'y a plus que nous au monde. Lorsque tu t'éloignes de moi, je ne cesse de penser à toi. Tu ne m'as pas donné d'autres choix que de t'aimer, mon Francesco sans totti.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(anabela & natacha) détente entre filles Empty
Sujet: Re: (anabela & natacha) détente entre filles ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (anabela & natacha) détente entre filles -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut