Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Show me your scars and I won't walk away -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 391 - Points : 972
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Mar 19 Fév - 16:03 )
Après la longue journée qu’elle venait de passer, Daya n’avait qu’une hâte : retirer ses chaussures, se plonger dans un bain bien chaud et pourquoi pas s’endormir recouverte de bulles. A chaque fois qu’elle venait à Naples c’était la même chose, elle dégourdissait ses jambes jusqu’à tomber de fatigue, comme si elle rattrapait toutes ces années coincées en France avec en permanence quelqu’un qui surveillait ses moindres faits et gestes. Alors elle en profitait. Son seul regret était qu’elle avait dû passer la journée seule, parce que Roxana était occupée. Et bien qu’elle aurait pu l’attendre pour sortir avec elle, la Créole n’avait aucune envie d’attendre son amie dans un appartement vide toute une journée. Elle avait de moins en moins la force de supporter la solitude. Ce qui était contradictoire dans un sens, parce qu’elle n’aimait pas non plus tellement le contact humain. Elle devait encore batailler avec elle-même pour trouver un juste milieu, ce qui n’était pas forcément une chose facile pour la jeune femme. Si elle avait passé toute la journée hors de chez son amie rien que pour se sentir entourée, elle avait pris soin de ne croiser et de ne parler à personne. Au bout de longues minutes de marche, elle s’était réfugiée dans un café où des amateurs jouaient du piano. Assise dans la salle, son verre d’eau posé devant elle, la jeune femme avait senti ses doigts s’agiter et tapoter sur la table comme si c’était elle qui jouait à la place de l’inconnu. En entendant les acclamations du public alors qu’elle se croyait à la place de celui qui jouait, elle avait esquissé un sourire avant que son regard ne se baisse sur ses mains, et qu’elle n’y voit que des doigts tordus sur une pauvre table. Ça avait suffi à ce qu’un voile de tristesse vienne couvrir son regard vide, mais n’ayant pas la force de bouger et encore moins de se retrouver seule, elle resta là. Devant son verre d’eau à écouter les autres jouer.

Lorsqu’elle arriva enfin chez la Néo-Zélandaise, la première chose qu’elle fit fut de se lâcher les cheveux et de se débarrasser des barrettes qu’elle avait enfoncées dans ses cheveux pour qu’ils tiennent en place. En vain, mais au moins elle avait essayé de faire un effort capillaire. Une fois dans la chambre, elle se débarrassa de ses chaussures avec difficulté en sentant ses doigts recommencer à la faire souffrir. Un soupir s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle se débarrassait ensuite de son sac et de sa veste qu’elle posa sur le lit, évitant toute confrontation avec le miroir de la chambre pour ne pas croiser son reflet. Daya traversa le couloir qui menait jusqu’à la salle de bain, et y entra sans même frapper, pensant être seule. Mais évidemment, ce genre de chose ne fonctionnait que pour les autres. Au moment où elle ouvrit la porte, elle vit que Roxana s’y trouvait déjà. Surprise et gênée, elle fut sur le point de se confondre en excuse avant que ses yeux ne se posent sur le corps de la jeune femme, dont il lui était incapable de se détourner. « Qu’est-ce que c’est ? » S’enquit la Réunionnaise en pointant du doigt la cicatrice qu’elle désignait, poussée par la surprise.


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.



Dernière édition par Daya Raichand le Jeu 21 Fév - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 274 - Points : 1345
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Mer 20 Fév - 22:45 )
Daya & Roxana
Show me your scars
and I won't walk away.


Si Roxana avait été réticente en entendant parler que ses colocataires voulaient louer un petit espace pour les voyageurs temporaires, il fallait bien avouer que Daya n’était pas désagréable. Enfin, dans la mesure où elle ne déplaçait pas tout sur son passage, où elle nettoyait derrière elle, et surtout, où elle se faisait particulièrement discrète. Roxana regrettait presque que ce ne soit pas elle, sa colocataire, plutôt que les filles avec qui elle partageait son logis. Au moins, elle ne se crisperait pas chaque fois qu’elle entendrait leurs voix criardes, elle se sentirait moins à l’écart. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de se lier à la jeune femme. Parce que Roxana était ainsi faite, c’était une louve solitaire, qui se plaisait dans son indépendance. Du moins, elle se l’était répété si souvent qu’elle s’était mise à y croire.

Profitant du fait que toutes les filles semblaient bien avoir quitté l’appartement, Roxana lance Spotify pour faire jouer ses pièces préférées de Chopin, passant à la salle de bain histoire de prendre une longue douche. Ayant congé ce soir-là, elle se demande bien à quoi elle pourra occuper son temps. Si les filles ne rentrent pas, elle en profitera pour cuisiner – habituellement, elle se contente plutôt de se réchauffer un truc vite fait qu’elle mange dans sa chambre. Sinon, elle avisera, peut-être qu’elle sortira un peu prendre quelque clichés. Ça fait longtemps.

En sortant de la douche, elle s’assèche rapidement le corps, attachant sa longue chevelure sur le sommet de son crâne. Tout en fredonnant la musique qu’elle connaît par cœur, elle s’étire les muscles, fronçant les sourcils en sentant sa peau la tirer un peu, dans le dos. Regrettant de ne pas être suffisamment flexible pour l’hydrater correctement. En soupirant, elle cesse ses exercices et tend la main vers ses vêtements de rechange, avant qu’elle n’entende la porte s’ouvrir. Sursautant violemment, elle tourne la tête vers celle-ci, adressant un regard noir à l’intruse, se couvrant le corps de ses mains autant que possible. « Sort d’ici. » L’ordre fuse d’une voix sombre, plus grave qu’à l’habitude. Et lorsque Daya pointe un doigt vers l’une de ses trop nombreuses cicatrices, Roxana serre les mâchoires, attrapant finalement sa serviette pour mieux se couvrir. « Ça ne te regarde absolument pas! Dégage! » Sur le coup de l’émotion, de la panique, Roxana attrape sa brosse à cheveux qu’elle lance à la tête de Daya, attendant qu’elle recule un brin avant de claquer la porte derrière elle. Il faut plusieurs secondes à la jeune femme avant de retrouver son calme, de reprendre un rythme de respiration normal. Lorsque son regard croise le sien dans le miroir, elle retient cette envie qui la démange d’y assener un coup de poing pour ne plus jamais avoir à y croiser son reflet. Puis, elle enfile finalement ses vêtements, et sort de la salle de bain, un peu penaude. Parce que Daya ne mérite sûrement pas ça.




AVENGEDINCHAINS



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 391 - Points : 972
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Jeu 21 Fév - 22:58 )
En voyant le geste surpris, limite paniqué de Roxana, Daya aurait dû se douter qu’elle ferait mieux de faire demi-tour et de faire comme si elle n’avait rien vu. Mais au lieu de ça, elle avait préféré rester plantée devant la porte, montrant du doigt la cicatrice qu’elle avait eu le temps de voir. Pendant de longues secondes, elle dévisagea la Néo-Zélandaise, le visage déformé par la colère. Elle s’attarda sur ses yeux, son regard, pour essayer d’y décerner un début de réponse. Mais à cause de la rage qui avait fini de maquiller ses traits, la Réunionnaise devina qu’elle venait de soulever un sujet fâcheux. N’écoutant même pas les hurlements de la jeune femme, elle se surprit à laisser balader son regard comme à la recherche d’autres marques. Elle ne voulait pas se montrer indiscrète, ni même intrusive. Et elle voulait encore moins la blesser. Sa question n’avait pas été très délicate et peut-être aurait-elle pu la formuler autrement. Mieux encore, elle aurait pu ne pas la pointer du doigt comme elle l’avait fait. Mais ça avait été une réaction naturelle. La première chose à laquelle pensa Daya, était comment est-ce qu’une fille aussi jolie, pouvait avoir une cicatrice aussi moche ? Réflexion stupide, elle le savait. Etrange, aussi. Elle le savait également. Cependant, les années de violences dans lesquelles avait vécu la jeune femme avait fini par la faire croire que la beauté était une immunité contre la violence. Sous les coups et insultes de son mari, elle ne se souvient pas d’une seule fois où le visage bouffi, marqué par la colère que son époux avait laissé débordé sur son corps, que si elle était plus belle, ça ne serait pas arrivé. L’image que lui renvoyait son reflet la dégoûtait. Encore aujourd’hui elle était incapable de se regarder dans un miroir sans que son visage ne se crispe face à la personne qu’elle pouvait y voir. Elle avait perdu du poids, oui. Les cicatrices qu’elle cachait sous des couches de vêtements n’enlevaient à la féminité qu’elle faisait tout pour retrouver. Elle se surprenait parfois à sourire un peu plus qu’avant. Mais ce n’était jamais suffisant. Si son physique aujourd’hui se portait mieux, son âme lui était encore maquillé de ces peines qu’elle essayait de dissimuler derrière un bonheur factice.

Perdue dans ses pensées, c’est la brosse à cheveux qu’elle reçut en pleine tête qui la tira de sa rêverie. Surprise à la fois par le geste et la douleur, elle poussa un petit cri lorsque le projectile la heurta, et porta une main sur son front en se demandant si ça allait laisser une marque. Elle finit par reculer de quelques pas pour se retrouver finalement hors de la pièce. Elle se laissa quelques secondes pour assimiler ce qu’il venait de se passer, puis se rendit à la cuisine où elle s’assit à la petite table, la main toujours sur son front. Elle venait de faire une bêtise et s’en rendait à présent réellement compte. La voix de son mari raisonna dans sa tête et cogna dans son crâne, la traitant d’idiote et tous les noms d’oiseaux dont il avait l’habitude de l’appeler lors de ses accès de colère. Sentant sa respiration devenir moins régulière, elle ferma les yeux quelques secondes pour se calmer et ne rouvrit les yeux qu’en entendant des pas s’approcher d’elle. « Je suis désolée. » Lâcha la métisse d’une voix hésitante lorsque ses yeux se posèrent sur Roxana. « Je n’aurais pas dû entrer comme ça dans la salle de bain sans frapper et… poser cette question. »


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 274 - Points : 1345
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Sam 23 Fév - 0:38 )
Daya & Roxana
Show me your scars
and I won't walk away.


En voyant Daya si penaude, assise à la petite table de la cuisine, Roxana sent son cœur se serrer douloureusement. Si elle refuse de s’attacher aux gens, ce n’est pas pour autant qu’elle est parfaitement insensible au sort d’autrui. La jeune femme ne méritait certainement pas sa colère, ou du moins pas sa violence. Elle voit sa main toujours posée à l’endroit où la brosse l’a frappée, et sans dire un mot, Roxana s’approche du congélateur d’où elle sort quelques glaçons qu’elle enveloppe dans un linge propre. Et elle tend le petit baluchon à Daya, en s’asseyant sur la chaise voisine à la sienne. Fixant un point invisible pendant quelques instants, silencieuse. Réfléchissant aux excuses de Daya. Serait-elle prête à lui pardonner cette intrusion? Elle n’était pas mal intentionnée, il serait stupide de lui en vouloir pour si peu. C’est surtout envers elle-même que se dirige sa rage, sa rancune. De ne pas avoir verrouillée la porte comme elle le fait toujours d’habitude. De s’être emportée si facilement, alors que son secret était mis à nu.

Roxana soupire, pose finalement son regard sur Daya. Sa mine est toujours bien renfrognée, l’aura qu’elle dégage est sans doute désagréable, mais au moins son regard ne brille plus de cette hargne qui l’animait quelques minutes plus tôt. « Ce n’était pas de ta faute. Je comprends ta surprise, c’est… » Répugnant? Immonde? Atroce? Ne trouvant pas le mot juste, elle choisit le silence. Son regard se met alors à briller des larmes qu’elle refoule depuis trop longtemps, et Roxana détourne le regard en se mordant l’intérieur de la joue. Le dégoût éprouvé à l’égard de sa propre personne semble aujourd’hui atteindre son paroxysme. « Je suis désolée également., poursuit-elle d’une petite voix, n’osant pas la regarder de nouveau. « Je n’aurais pas dû te lancer cette brosse. Tu as mal? »




AVENGEDINCHAINS



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 391 - Points : 972
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Lun 25 Fév - 21:03 )
Elle s’excuse du mieux qu’elle put, avant de détourner aussitôt le regard. Elle avait déjà reçu une brosse à cheveux en pleine tête, elle ne voulait pas prendre le risque de croiser son regard et de l’énerver encore plus qu’elle ne l’était déjà. Lorsque le silence s’installa et que Daya vit du coin de l’œil la jeune femme se mettre à marcher, elle regretta aussitôt de s’être posée dans la cuisine. Elle qui pensait être à l’abri, venait juste de donner la possibilité à Roxana de s’armer encore plus. Si elle était restée dans la salle de bain malgré l’attaque sauvage de la Néo-Zélandaise, le prochain projectile aurait sûrement été le sèche-cheveux et dans le pire des cas, la brosse à chiottes. Mais dans la cuisine ? Elle avait accès à des couverts dont des couteaux pointus, en plus de la table et de la chaise que Roxana n’aurait probablement pas de mal à soulever pour frapper Daya avec.

Les yeux fermés tandis que la Réunionnaise communiquait avec Dieu en ligne directe pour qu’il évite qu’elle se fasse à nouveau frapper, fut surprise de voir un baluchon dans lequel se trouvait des glaçons, tendus vers elle. Timidement, la jeune femme risqua un regard dans la direction de Roxana pour s’assurer qu’elle ne la piégeait pas, avant d’accepter ses glaçons. Elle s’empressa de le poser là où toute la douleur s’était concentrée, sentant un frisson lui parcourir le dos lorsqu’elle sentit le froid se diffuser dans son corps. N’osant même pas lui dire merci, elle se contenta de continuer à fixer devant elle en écoutant attentivement la brune qui avait toujours une certaine agressivité dans la voix. C’est uniquement lorsqu’elles furent à nouveau plongées dans le silence que Daya se tourna vers son interlocutrice sans vraiment la dévisager. En remarquant les larmes ruisseler sur ses joues, le cœur de la métisse grossit dans sa poitrine au point qu’elle y ressente toute la peine de Roxana. Un mince sourire se dessina sur les lèvres de la métisse en entendant les excuses de celle qui quelques minutes plus tôt, avait voulu lui démonter la tête. Signe qu’elle acceptait ses excuses et qu’il n’y avait pas de mal. Mis à part sa tête, s’entend. « Oh c’est trois fois rien. » Haussant les épaules pour répondre à sa question, elle avait bien sûr toujours mal et avait peur que ça forme une bosse. Mais elle avait l’air de se sentir assez mal comme ça pour que Daya n’enfonce le clou. De plus, elle avait connu pire comme douleur physique, une brosse ce n’était rien comparé au reste.

A nouveau, elle laissa passer quelques secondes où elle réfléchit à comment formuler sa question, avant de se lancer. « La cicatrice que tu as au dos… c’est quelqu’un qui te l’a faite ? » La question était encore plus maladroite que sa première tentative, mais c’était ça ou la pointer du doigt encore une fois. Et contrairement aux croyances communes, Daya savait apprendre de ses erreurs.


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 274 - Points : 1345
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Dim 3 Mar - 16:49 )
Daya & Roxana
Show me your scars
and I won't walk away.


Lorsque Daya accepte ses excuses sans broncher, Roxana ressent une puissante vague de tendresse pour la jeune femme. Elle méritait sans doute sa colère, ses reproches, mais est heureuse de constater que sa colocataire temporaire n’a pas la rancune facile. Elle qui abhorre tellement la violence, la voilà qui se transforme précisément à ce qu’elle méprise tellement. Tout ça parce que Daya a eu le malheur de poser ses yeux au mauvais endroit au mauvais moment. Parce que Roxana avait été trop négligente pour verrouiller la porte à double tour, comme à son habitude. Et lorsqu’elle reprend parole pour formuler sa question différemment, Roxana tourne son regard vers elle, hésitant. Parce que l’envie de se confier, de raconter son histoire, semble se manifester pour la toute première fois de sa vie. Elle qui n’a jamais voulu entrer dans les détails, ni avec sa mère, ni avec le psy qu’elle a consulté un long moment. Mais elle a du mal. Parce que laisser les mots franchir ses lèvres, ce serait avouer à quel point elle a souffert. Durant les mois où elle a subi le harcèlement, jusqu’à ce que ce jeune homme devienne sa lumière. Durant cette soirée où il l’a trahie, où il est plutôt devenu son bourreau le temps de quelques heures. Durant les mois qui s’en sont suivis, où elle a appris à se détester, à ne voir que l’horreur qui marquait désormais sa peau, son corps. Elle en souffre encore aujourd’hui, plus qu’elle n’aimerait l’admettre.

Alors, sans un mot, elle hoche lentement la tête, avant de plaquer une main contre ses lèvres pour retenir un sanglot. Par ce simple hochement, elle a entrouvert la porte sur son passé, et il lui semble bien que la tempête d’émotions qui fait rage depuis trop longtemps veut désormais couler à flot. Difficilement, elle inspire un grand coup et se lève, allant vers le comptoir pour se remplir un verre d’eau. Laissant son regard se perdre dans la petite fenêtre dessus l’évier, tentant de retrouver la maîtrise d’elle-même avant que ses pas ne la ramène vers la chaise qu’elle a quittée quelques instants plus tôt. « Je n’ai… Je n’ai jamais vraiment appris à vivre avec ça. Et tu n’as vu qu’une petite partie… » Car oui, il y a son dos, qui est sans doute la marque la plus poignante, la plus répugnante. Mais si on s’attarde sur ses bras, ses cuisses ou même son ventre, on remarque d’autres traces de la violence subie – brûlures de cigarettes, coupures.




AVENGEDINCHAINS



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 391 - Points : 972
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Ven 15 Mar - 18:57 )
Dire qu’elle ne regrettait pas avoir posé la question serait mentir. Dès l’instant où ses mots étaient sortis de sa bouche, Daya se dit qu’elle aurait mieux fait de se faire. Et la réaction de la jeune femme ne fit que confirmer qu’elle aurait dû faire comme si rien ne s’était passé. Seulement, sa curiosité avait fini par prendre le dessus au point de manquer de tact dans le choix de ses mots. « Je suis… » Désolée ? Non, elle ne l’était pas. Ne sachant comment terminer sa phrase, elle préféra ne pas tenter le diable en la terminant. Un soupir traversa les lèvres de la métisse en voyant le corps de Roxana se mettre à trembler sous les sanglots qu’elle essayait de masquer. Déposant les glaçons qu’elle avait dans la main, Daya regarda autour d’elle pour essayer de trouver quelque chose à tendre à la jeune femme, un mouchoir, n’importe quoi. Mais la voir se lever de sa chaise suspendit son geste alors qu’elle s’apprêtait elle-même à se lever. Fixant ses moindres faits et gestes, elle laissa ses yeux se balader là où elle avait vu la cicatrice quelques minutes plus tôt, réalisant par la même occasion que les vêtements qu’elle portait ne la mettaient pas du tout en valeur. Est-ce qu’elle portait toujours des tailles trop grandes pour elle ? Elle n’eut même pas le temps de se perdre dans sa réflexion qu’elle entendait déjà les pas de Roxana se rapprocher d’elle, un verre d’eau à la main. « Une petite partie ? » S’enquit Daya en reprenant ses mots. Si la même curiosité qui l’avait poussé à pointer du doigt avait envie d’essayer de trouver les autres marques, elle préféra ne rien faire qui pourrait encore plus la blesser. Poussant un soupir pour lui donner du courage, la métisse se leva finalement de sa chaise pour la rapprocher de celle de la jeune femme, et s’assit à côté d’elle sans dire un mot. Pendant de longues secondes, Daya l’observa sans gêne, se fichant bien du malaise que pourrait créer cette proximité soudaine. Elle remonta les manches longues de son pull qui recouvrait ses mains qu’elle cachait au maximum à chaque fois qu’elle se rendait à Naples, et les posa à plat du mieux qu’elle put. En sentant une petite douleur dans cet exercice spontané, elle grimaça mais cacha rapidement son mal derrière un mince sourire. Etendus comme ça, on pouvait voir que ses doigts étaient tordus et que malgré les efforts qu’elle mettait pour qu’on ne s’attarde pas dessus, elle avait sans arrêt l’impression qu’on ne voyait que ça dès qu’on la voyait. « Tu n’es pas seule. » Souffla Daya dont la voix ne trembla pas, à sa grande surprise. Sans même laisser à la jeune femme le temps de répondre, elle remonta bien les manches de son vêtement pour laisser apparaître les marques qu’elle s’efforçait là aussi de cacher. A la lumière de la cuisine, on ne voyait pas très bien tous les détails, mais on voyait assez pour distinguer des cicatrices bien dessinées. « Et ce n’est qu’une petite partie. » Répéta Daya.


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 274 - Points : 1345
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Sam 30 Mar - 1:11 )
Daya & Roxana
Show me your scars
and I won't walk away.


Elle sent l’étonnement dans la voix de la jeune femme, et Roxana se contente de hocher la tête, ses lèvres s’étirant en un sourire triste. L’ensemble de son corps est devenu répugnant à ses yeux, chaque endroit ou presque étant couvert d’une marque, d’une brûlure, d’une cicatrice. Elle ne justifie toutefois pas ses mots auprès de Daya, parce qu’en parler lui est trop difficile. Instinctivement, elle tire sur les manches de son pull, pour mieux cacher ses avant-bras. Si elle se raidit légèrement lorsque Daya se rapproche, la jeune femme ayant depuis longtemps perdu l’habitude du contact humain, elle se détend peu à peu, la suivant du regard alors qu’elle étend ses mains à plats sur la table. Et, pour la première fois, elle remarque les doigts tordus, qui manquent visiblement de flexibilité. Troublée, Roxana se plonge dans son observation, en silence. Et c’est seulement lorsque Daya reprend parole que la jeune femme relève la tête, plongeant son regard brillant d’émotion dans le sien. « Daya… », murmure-t-elle, avant de pincer les lèvres. Elle se sent soudainement encore plus mal de l’avoir ainsi attaquée, elle qui semble avoir vécu suffisamment de violence dans sa vie. Son cœur se serre lorsque la métisse relève ses manches, lui montrant plusieurs marques. Alors Roxana en fait de même, relevant sa manche à son tour, lui montrant ses propres marques, si similaires aux siennes. Elle sent une énorme bouffée d’affection à l’égard de la jeune femme l’envahir, et surtout, le sentiment d’être comprise pour la première fois de sa vie. « Qui..? », demande-t-elle d’une petite voix, avant de secouer la tête. « Tu n’es pas obligée de répondre. » Parce qu’à situation inversée, elle-même refuserait net de répondre. Mais cette situation est bien différente, et la jeune femme ressent une telle proximité avec Daya qu’elle se lance. « Moi, c’était… un ami. Enfin, je croyais qu’il l’était. Lui, et sa bande de potes. J’avais quinze ans. »



AVENGEDINCHAINS



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Daya RaichandLe vin est un puissant lubrifiant social
Daya Raichand
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4962-so-no-one-told-you-life-was-go http://www.ciao-vecchio.com/t4972-alchimie-de-la-douleur-daya
Faceclaim : Freida Pinto : Ealitya + signa : endless love + gifs : Ealitya
Messages : 391 - Points : 972
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Gp22wJb
Âge : 34 ans
Métier : Professeur de piano au conservatoire de musique de Naples
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Jeu 9 Mai - 1:13 )
Lorsqu’elle prononça son prénom du bout des lèvres, elle se contenta d’hausser les épaules en lui offrant un simple sourire. Elle n’avait pas décidé d’hausser les manches de son vêtement pour qu’elle éprouve de la pitié ou quoi que ce soit envers elle, mais juste qu’elle comprenne qu’elle n’était pas seule. Les circonstances étaient peut-être différentes, mais la finalité restait la même : deux femmes martyrisées par la vie avec des marques sur le corps en guise de preuve. Au quotidien, la Française essayait de ne pas y penser et recouvrait son corps au maximum. Lorsque les longues manches l’étouffaient trop, elle recouvrait ses marques de maquillages. Le bon côté était qu’elle était devenue experte en camouflage. Le mauvais était qu’elle avait l’impression de mentir aux gens en prétendant être quelqu’un qu’elle n’était pas. Et ce n’était pas seulement les cicatrices qu’elle cachait, mais tout l’attirail derrière lequel elle se cachait pour prétendre aller bien. Comme si ce passé douloureux était arrivé à une autre personne et pas à elle. Dans un sens, ce n’était pas totalement faux. La Daya d’avant a été enterrée le jour où elle mit son enfant en terre. A la question indiscrète de Roxana, la jeune femme leva un sourcil, ouvrit la bouche mais la referma aussitôt. Et pour masquer sa gêne, elle baissa les yeux sur ses mains qu’elle cacha à nouveau sous ses manches trop grandes pour elle et qui commençaient à la faire souffrir. Face aux confidences de Roxana, Daya ressentit une peine immense l’envahir comme si elle ressentait la douleur de chacune des marques de la femme assise en face d’elle. Pourquoi ? Elle ne le savait pas. Peut-être parce qu’elles avaient quelque chose qui les liait et qui allait bien au-delà que des points communs ordinaires. Ce qui les liait toutes les deux, c’était la douleur. « Mon mari. » Lâcha la métisse qui sentait sa voix trembler en prononçant ces simples mots. « C’était il y a…» Elle ne savait même plus à quand remontait la dernière fois qu’il avait posé la main sur elle, ni même la dernière. Pour elle toutes les années se ressemblaient et celles qui ont succédées son arrestation ne valaient pas la peine d’être comptée à cause du manque ça avait causé dans sa vie. Un soupir s’échappa de ses lèvres alors qu’elle passait une main nerveuse dans ses cheveux. « Il est en prison aujourd’hui. Il a… il s’en est pris à mon fils. » Une grimace déchira son visage à cette évocation qu’elle masqua derrière une main qui couvrait sa bouche alors qu’elle faisait semblant de tousser.


say you won't let go ♒︎ I'm scared of lonely. And I'm scared of being the only shadow I see along the wall. And I'm scared the only heartbeat I hear  beating is my own. And I'm scard of being alone, I can't seem to breathe when I'm alone in this dream.© endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 274 - Points : 1345
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le Sam 25 Mai - 3:54 )
Daya & Roxana
Show me your scars
and I won't walk away.


Si Roxana était sous le choc de la révélation de Daya, jamais elle ne s’était sentie aussi proche de la jeune femme. Ce qu’elle venait de faire, c’était une énorme marque de confiance – elle en savait quelque chose. Depuis cette soirée où sa vie avait pris une tournure à laquelle elle ne s’attendait pas, Roxana n’avait jamais montré ses marques à qui que ce soit. Seule sa mère les avaient vues, et encore, celle-ci n’avait jamais voulu y attarder son regard plus que nécessaire le temps d’appliquer certaines crèmes lors de la convalescence de l’adolescente. Bien que ces cicatrices faisaient désormais partie intégrante de la personne qu’elle était, elle n’avait jamais fait assez confiance à qui que ce soit pour les dévoiler. Ainsi, elle peut comprendre à quel point il faut du courage à la jeune femme pour lui dévoiler cette partie d’elle-même. Lorsque la voix tremblante de Daya rompt le silence, Roxana pince les lèvres, hoche lentement la tête. Si elle ne s’est jamais vraiment remise de la trahison ressentie à l’égard de celui qui prétendait être son ami, elle n’ose imaginer vivre une telle chose avec l’homme qui partagerait sa vie. Les mots de Daya s’étouffent, et Roxana pose instinctivement une main sur la sienne, à la base du poignet. « Je comprends. Je suis désolée. » À la mention de son fils, Roxana hausse les sourcils, n’ayant jamais entendu parler de l’existence d’un enfant. Pas qu’elle ait pris le temps de réellement converser avec la jeune femme auparavant, mais tout de même… L’attitude de la jeune femme laisse croire à Roxana qu’il se cache une lourde histoire derrière ces quelques mots, et son cœur se serre avec douleur, appréhendant celle-ci. « Tu… tu veux m’en parler? Tu n’es pas obligée de le faire. » Un sourire qui se veut bienveillant étire ses lèvres alors que son regard détaille la jeune femme, avant que son sourire ne se fane. « Je me répète, mais je suis navrée de ma réaction. Jamais je ne voudrais être violente avec qui que ce soit, encore moins avec quelqu’un qui sait à quel point la violence peut détruire… », souffle-t-elle, sa voix tremblant légèrement.



AVENGEDINCHAINS



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Show me your scars and I won't walk away Empty
Sujet: Re: [Terminé] Show me your scars and I won't walk away ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Show me your scars and I won't walk away -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Voyager dans le passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant