Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Bibliothèque Vittorio Emanuele III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 82 - Points : 268
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Mer 6 Mar - 21:19 )
Une nouvelle vie et d'ancien ami Tout le monde à déménagé ici ou quoi ?
Maxime visitait son nouveau cadre de vie, il avait trouvé une bibliothèque et avait décidé d'entrer dedans pour chercher des bouquins pouvant lui apprendre la langue et les endroits à visité dans le coin c'était deux chose importante pour se sentir réellement chez lui dans ce nouveau pays. Le lieux était calme c'était apaisant une bibliothèque et il appréciait beaucoup y passer du temps quand il n'était pas plongé dans son écran. Du coup il était entré et avait été dans les rayons pour chercher ce qu'il voulait afin de pouvoir se poser dans un coin du lieu pour pouvoir lire tout ça mais au détours d'une allée il repéra une jeune femme travaillant à un bureau et il bloqua car ce visage ne lui était pas inconnu du tout. Sauf qu'il n'avait aucune idée du fait que cette femme se trouve ici car la dernière fois qu'il lui avait parler elle était en France comme lui et son frère entrain de traîné au quartier, c'était une amie de son frère de base mais il avait lui même passer beaucoup de temps en sa compagnie à zoner avant de rentré de l'école et il ne s'attendait pas à la voir ici. Alors doucement il s'approcha du bureau pour se planter devant sans savoir quoi dire. C'était toujours son truc à lui ça ne pas savoir quoi dire,  " Lili ?" Cela pouvait après tout être un clone une fille qui lui ressemblait mais quand elle releva la tête vers lui il n'eut plus aucun doute. " Toi aussi tu vis ici maintenant ?" Comme si il arrivait à retrouvé un cercle d'amis français alors qu'il avait quitté la France pour venir vivre ici, tout le monde avait eut la même idée que lui et le besoin de changer un peu d'air et de cadre de vie. Finalement il avait bien fait de partir il se rendait compte que c'était une suite logique pour beaucoup de monde et que cela pouvait faire beaucoup de bien.   


@LILWENN BOSCHETTI
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1219 - Points : 1358
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Sam 16 Mar - 1:30 )

Tout le monde à déménager ici ou quoi ?
« T
u es en retard Lilwenn. » Fermant la porte du bureau, je ne sais pas quoi répondre à mon collègue. Je suis mal à l'aise, extrêmement gênée et cela n'est pas spécialement dû à mon retard. « Je sais ouais. » Je souffle, posant mon sac, retirant ma veste, restant debout. « Tu sais, l'autre soir au bar, je voulais pas... » Je ne sais pas quels mots employer. Devant mon silence, ma gêne étant palpable, il prend la parole. « Lilwenn, je me suis fait des films. Je savais que je ne te plaisais pas. Enfin, je veux dire, tu as toujours été assez spécial, distante et quand t'as dit oui pour un verre, j'ai cru… J'ai cru qu'il y avait plus, seulement, c'est moi qui me le suis imaginé. Il n'y a jamais eu d'ambiguïté de ton côté, alors ne t'excuses pas s'il te plaît. » Ne sachant pas quoi répondre, je baisse le regard, pinçant les lèvres. Il est vrai que j'ai toujours calmé ses ardeurs et comme il le dit si bien, je n'ai pas à lui faire des excuses. « On oublie et on reprend comme avant ? » Je demande, sans pour autant relever la tête, fixant mes chaussures. Je n'ai pas envie que notre début d'amitié se termine pour ne laisser qu'un vague lien entre de simples collègues. « Je ne pourrais pas oublier Lilwenn. » Il s'arrête, je relève la tête, afin de l'interroger du regard. « Mais, on peut reprendre comme avant t'inquiète. » Soulager, je ferme une demie seconde les yeux, avant de lui offrir un franc sourire. « Tu peux m'appeler Lily, tu sais. » Je prononce, avant d'ajouter : « N'y vois pas de drague. T'es mon ami, je veux dire, on devient amis alors tu peux m'appeler Lily. » Je me demande si je n'ai pas fait une gaffe en le lui disant alors que je désirais détendre l'atmosphère. « T'en fais pas. J'ai compris. On est ami, ça me convient. » Alors qu'il s'approche de moi, je recule d'un pas. « Arrête Lily, je ne vais pas t'embrasser, ni te prendre dans mes bras, je sais bien que tu n'aimes pas ça. » Fronçant les sourcils, je réponds : « Tu veux faire quoi dans ce cas ? » Reculant d'un pas puisque je suis sur la défensive, il me dit : « Je voulais te checker, c'est tout. » Ma bouche formant un « O », je finis par tendre ma main. « On fait quoi ? On commence par une tape ? » Je demande, alors qu'il le fait, tapant dans celle-ci. « On se trouvera un check plus tard, on doit aller bosser. » M'offrant un sourire, il se dirige près de la porte, l'ouvrant en saisissant la poignée, puis me dit : « T'es au bureau, sur l'ordinateur. Je me charge des bouquins à ranger. T'as été agressé, tu pèses quarante kilos tout mouillé, tu seras mieux assise. » Après ses mots, sans que je ne le remercie, il me laisse, seule. « Merci. » Je souffle malgré tout, alors qu'il n'est plus présent dans la pièce. Rejoignant le bureau, m'asseyant sur le fauteuil, je salue les personnes entrant dans la bibliothèque. Évidemment, je suis à leur disposition s'ils ont besoin d'informations, puis, je peux chercher à leur demande certains ouvrages, afin de leur indiquer où ils sont rangés. Seulement, pour le moment, je lis les notes laissé afin de savoir ce que je dois faire. Me concentrant sur celles-ci, je finis par me rendre compte que j'ai oublié mon portable dans mon sac. Je ne compte pas m'amuser sur mon iPhone, à vrai dire, si je désire l'avoir à porter de main, c'est au cas où il arriverait quelque chose à ma jeune sœur résidant à l'hôpital. Constatant qu'il n'y a personne pour le moment qui s'approche du bureau, je le quitte, me hâtant afin de retrouver mon portable. En silence, bien que l'on puisse entendre mes foulées, je le trouve dans la poche de devant, puis je retourne à ma place, afin de travailler. Après deux bonnes grosses heures, je pousse un long soupire, collant mon dos contre le fauteuil, fermant une seconde les yeux. Les rouvrant, je m'étire en toute discrétion avant de reporter toute mon attention sur l'écran de l'ordinateur. Commençant à taper sur le clavier, j'entends une voix s'élever, prononçant mon surnom. Interdite, relevant ma tête, je croise le regard d'un jeune homme, avant de détailler son visage, ses traits. Lorsque je réalise qu'il s'agit de Maxime, un immense sourire gagne mon visage. « C'est pas vrai ! J'hallucine ! » Heureuse, je me lève, afin de le rejoindre. « Max ! Comment ça va ? » Je demande, lui offrant une tape sur l'épaule avant de répondre à sa question. « Ouais, je vis ici depuis mes seize ans. Quand j'ai dû vous quitter, tu te souviens ? » Ce souvenir m'est toujours amer. « Mais toi ! Qu'est-ce que tu fous ici ? Ça fait combien de temps que t'es à Naples ? » Me postant contre le bureau, mon sourire reste présent sur mon visage. Je suis heureuse de retrouver Maxime ici, d'autant que je n'aurais jamais imaginé le revoir un jour et encore moins à Naples.




{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Mer 17 Juil - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 82 - Points : 268
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Ven 22 Mar - 21:09 )
Une nouvelle vie et d'ancien ami Tout le monde à déménagé ici ou quoi ?
Retrouvé des têtes connue dans un pays étranger faisait toujours bizarre surtout quand on avait plus de nouvelles des dites personne car la vie passant les nouvelles se faisait de plus en plus rare sans que cela soit dû à une dispute ou autre juste au temps qui passe et au chemin prit par chacun. Lilween avait déménagé quand ils étaient ado et Max lui envoyait de temps en temps des messages sur les réseaux sociaux mais cela ne permettait pas de réellement connaître la vie de la jeune femme et tomber sur elle dans cette bibliothèque était pour lui un signe du destin car il ne savait pas du tout qu'elle travaillait ici sachant qu'elle vivait en Italie mais pas la ville précise où elle se trouvait n'ayant jamais pensé à poser la question. Du coup il c'était pointé devant elle pour commencer tout bêtement la conversation il ne pouvait pas repartir comme si de rien était et ne pas lui parler et puis cela lui faisait réellement plaisir de la revoir et son frère serait lui aussi hyper content de la savoir dans le coin et de pouvoir reparler avec elle ils étaient super pote à l'époque ayant le même âge et tout ça. Non tu hallucine pas ! Je ne suis pas assez beau pour être une hallucination voyons" Sinon c'était qu'il lui en fallait peu pour halluciné et clairement il était certain que si elle venait à en avoir des vraie d'hallucination elle ne le verrait pas lui mais un mec pour qui elle en pinçait ou une star hyper connu et sexy qui passait à la télé, un pote d'adolescence c'était pas le sujet d'une hallucination. " Ça va et toi ? Depuis le temps qu'on a pas parler réellement ensemble !" Il apprit donc qu'elle vivait ici depuis son déménagement elle avait donc eut le temps de ce faire à cette nouvelle vie contrairement à lui qui venait tout juste d'arrivé  et qui était un peu perdu dans cette ville qui n'était pas la sienne encore. " Je me souvenais que tu venait en Italie je ne me souvenais plus de la ville dans laquelle tu vivait peut-être que mon frère s'en souvenais c'est lui qui choisit de venir ici" Il avait envie de jouer un peu sur les mots mais il n'était pas le genre à trop faire tourner les gens en bourrique alors il répondit en souriant. " Ici dans ta bibliothèque ? Je viens d'emménager à Naples donc je cherche à me documenter sur la ville et je prend des livres pour apprendre la langue histoire de me lancer un peu et d'avoir un peu plus de base" Parce qu'il avait choisit de venir vivre ici en entraînant Maxime avec lui et le brun avait pu ainsi retrouvé Ariane pour son plus grand plaisir. " Je suis content de te revoir en tout cas ça fait bizarre parce qu'on a vieillit mais c'est plaisant" Ravoir des nouvelles de gens connu lui faisait toujours plaisir. " Donc tu travail ici tu te plaît ?"



@LILWENN BOSCHETTI
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1219 - Points : 1358
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Lun 8 Avr - 2:32 )

Maxime & Lilwenn
Tout le monde à déménager
ici ou quoi ?


Je suis heureuse de retrouver Maxime, mais je suis également nostalgique. Nous avons passé de nombreux instants ensemble et il est vrai qu'en partant, je savais qu'il allait terriblement me manquer, tout comme son frère, mon très bon ami de l'époque. Nous étions toujours fourrés ensemble et cela a été un véritable déchirement lorsque j'ai dû les laisser derrière moi, étant obligée d'aller vivre auprès de mon soit disant père, l'homme qui n'a jamais voulu s'occuper de moi avant le décès de ma mère. Penser à cela fait disparaître durant un instant mon sourire, quand Max reprend. Levant les yeux au ciel par ses propos, je termine de lui répondre : « Tu te détrompes ! Tu es plus âgé et toujours aussi beau. » Lui offrant un clin d'œil complice, je hausse les épaules alors qu'il me questionne. « HUM… Ça va. Disons que je me suis habituée à la ville, je n'ai pas eu le choix. Mais véritablement, ça va mieux que durant un temps et tu as raison, on peut enfin discuter ensemble, à nouveau ! Sans que cela se fasse par écrans interposés. » *Comme avant*, j'aurais dû ajouter, le fait est que nous avons tous deux changé. Nous allons très certainement être de nouveaux amis, partageant des instants tous deux, le fait est que notre relation ne pourra jamais plus être comme avant, malheureusement. « Je ne sais plus si à l'époque, je vous ai révélé le nom de la ville où j'allais devoir vivre. » Je prononce, réfléchissant un court instant. « Je n'en ai plus le souvenir, navrée. » Je souffle, m'empourprant, quand la fin de sa phrase fait écho dans mon crâne. « Ton frère est ici ? Il a choisi Naples ? » Je ne peux m'empêcher de poser de nouvelles questions, désireuse d'en savoir le plus possible sur mes deux amis, voulant sans nul doute rattraper le temps perdu, comme on le dit si bien. « Ce serait génial que l'on passe du temps ensemble, tous les trois, de temps en temps ! » Je m'exclame, sans avoir réfléchi. « Enfin, si vous le voulez. » Je termine, rougissant davantage encore. « HUM… Je peux te conseiller si tu veux. » Je dis, enfonçant mes mains dans mes poches. « Je peux t'orienter vers des petits dicos, puis des ouvrages. Après, lorsque tu auras une base, je te conseille de te lancer. Apprendre en écoutant les autres, en essayant de répondre, ça aide beaucoup pour ne pas dire énormément, lorsque l'on désire apprendre rapidement. » Il faut dire que je comprends sa situation, l'ayant moi-même vécu. « Si tu veux, on pourra se retrouver afin que je te fasse visiter la ville. Puis je pourrais être présente pour toi, afin de t'aider à engager la conversation. Ça me ferait plaisir de pouvoir t'aider. » Je termine, lui offrant un doux sourire. « Je suis très heureuse moi aussi, de te revoir. » J'appuie mes mots en hochant positivement la tête. « Tu as raison. C'est bizarre pour nous deux. Je ne pensais pas que tu grandirais autant, que tu serais si grand ! » Je dis, sincère, quand il me questionne à propos de mon job. « Oui ! Je travaille ici en tant que bibliothécaire. Je range, je classe, je conseille, je m'occupe des emprunts, etc. J'ai toujours adoré les livres, je ne sais pas si tu te rappelles. Sinon, je me plais beaucoup à Naples, vraiment. Pourtant, ce n'était pas gagné ! » Je prononce, puis, je le questionne à mon tour. « Pourquoi vous êtes à Naples ton frère et toi ? Tu veux te lancer dans le basketball en Italie, dis ? » Je demande, le taquinant. « En tout cas, saches que si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là. Je suis sincère et je ne plaisante pas Max. » Je termine de dire, ayant arboré un ton plus sérieux, puisque je pense chaque mot que je viens de prononcer.

(c) élissan.



{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Mer 17 Juil - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 82 - Points : 268
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Dim 28 Avr - 22:33 )
Une nouvelle vie et d'ancien ami Tout le monde à déménagé ici ou quoi ?
Retrouvé Lilween ici lui fait plaisir et lui rappelle son adolescence et les nombreuses heures à passer à traîné à trois dans leur quartier ils ont tous évolué depuis mais cela lui fait du bien de se remémorer tout cela même si tout doit être moins drôle et cool pour la jeune femme qui a dû déménager suite à des soucis familiaux pas forcément joyeux. " Tu va me faire prendre la grosse tête avec de tel compliment tu sais ?" Bon cela n'était pas totalement dans son tempérament et il ne prenait pas réellement les compliments comme tel les tournant toujours avec humour pour en être moins gêner mais il était content de la revoir et comptait bien renouer un lien avec elle ici et si elle le trouvait toujours beau c'était appréciable même si il n'y avait toujours eut que de l'amitié entre eux. " Tu sais que tu est devenue une très belle jeune femme toi aussi mon frère va baver en te voyant j'en suis certain" Habituée à la ville heureusement pour elle vu qu'elle était ici depuis plus longtemps que lui mais il comprenait que cela est pu être dur pour elle à un moment donné tout changer comme ça du jour au lendemain en allant dans un autre pays et en devant tout reconstruire. " Oui il aurait été compliqué de ne pas s'habitué en devant y vivre, et ça me rassure parce qu'ai envie de m'y sentir comme chez moi à mon tour même si les conditions du déménagement n'ont pas été les mêmes pour nous deux. Les écrans c'est bien mais c'est quand même pas pareil que se voir et pouvoir faire des choses ensemble ça sera cool de refaire des choses à trois comme avant tout en étant tous différent" Tous ayant changé, grandit et évolué comme il était normal de le faire dans une vie.. Maxime ne se souvenait plus si quand elle avait dû déménager elle lui avait donné le nom de la ville dans laquelle elle allait devoir vivre il ne se souvenait plus et visiblement elle non plus cela remontait en même temps et la mémoire faisait un peu défaut pour ce genre de détail le plus important étant de c'être retrouvé. " Je ne sais plus non plus, notre mémoire nous joue des tours mais maintenant on sait qu'on habitude dans la même ville la question est réglé sans le vouloir le destin nous à donner un petit coup de pouce pour pouvoir nous revoir" Les questions qui suivirent le firent sourire si elle s'intéressait ainsi à eux c'était qu'elle n'avait pas oublié leur amitié et ça c'était important pour Maxime qui était très loyal aux gens et qui aimait voir que cela pouvait être réciproque. " Oui c'est lui qui a voulut emménager ici je ne sais pas pourquoi d'ailleurs il a jamais tellement expliqué et j'ai suivit tout simplement" Il hocha la tête comme un fou en entendant la suite passer du temps ensemble tout les trois c'était une superbe idée et son aîné allait en être tout content aussi il en était certain. " Mais c'est certain qu'on va en passer du temps tout les trois dès que je le lui aurait dit il va débarqué ici et prévoir un tas de truc dans lesquels nous embarqué" Enfin il lui parla du pourquoi il était dans cette bibliothèque son besoin d'un petit coup de pouce pour pouvoir apprendre la langue du pays dans lequel il allait vivre et elle pouvait l'aider à la fois avec des livres et en même temps avec sa propre expérience ayant été elle aussi une expatriée elle était passer par le même chemin que lui. " Super comme ça je pourrais apprendre des mots de base pour pouvoir lancé une conversation sans avoir peur d'insulté quelqu'un sans le vouloir en racontant n'importe quoi pour le moment je n'ose pas réellement engagé une conversation à cause de cela" Et il fallait dire que son côté timide n'aidait pas pour ce genre de mission d'intégration avoir du soutient ne lui ferait sans doute pas de mal et si Ariane c'était proposé pour lui apprendre la langue une aide supplémentaire ne serait que la bien venu pour le faire avancé plus vite et rendre son intégration plus rapide. " Ça serait super, parce que tu me connais moi engager les conversation avec des inconnus c'est pas ma principale qualité j'ai toujours autant de mal pour ça ton aide sera plus qu'apprécié" Il rit en entendant la suite oui il avait grandit pas mal quand même parce qu'il était jeune quand elle était partie et que sa croissance était arrivée tardivement et il était maintenant assez content de son physique même si il ne se trouvait pas plus beau qu'un autre il ne souffrait pas de complexe et c'était le principal a ses yeux. " Je ne suis pas si grand que ça tu sais je suis dans la moyenne masculine même si il est vrai que j'ai poussé après que tu soit partie" Ce qui devait rendre le changement plus important." Je suis content pour toi que tu est trouvé un boulot qui te plaît et ta place dans la ville, vraiment content. Non pas de basket moi je suis youtubeur, gaming et streameur c'est mon frère qui est venu là pour son job sans m'en dire plus il sait que je le suivrais partout ça a pas changé" Toujours ensemble contre tous. " C'est vraiment gentil de ta part je ne l'oublierait pas et la réciproque est toute aussi vrai" Loyal un jour loyal toujours.



@LILWENN BOSCHETTI
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1219 - Points : 1358
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Ven 24 Mai - 2:41 )
- TOUT LE MONDE À DÉMÉNAGER ICI OU QUOI ? -
Retrouver Maxime, ici, me fait énormément de bien et pour cause, c'est comme si je prenais une nouvelle bouffée d'oxygène, puis il emplit mon cœur de joie. Ne pouvant que sourire tant je suis heureuse en cet instant, je ne peux m'empêcher de lui parler encore et encore, enchaînant les questions, comme si j'essayais de rattraper tout le temps que nous avons perdu, en nous quittant lorsque j'ai dû rejoindre Naples, alors que je ne désirais pas quitter Paris. Cette pensée fait naître un rictus sur mon visage, cependant, lorsque je pose à nouveau mon regard sur Maxime, il disparaît aussi vite qu'elle est apparu. « Nous savons tous deux que tu n'es pas le genre à prendre la grosse tête. » Je réponds, puis, réalisant qu'il est sans doute mal à l'aise, je le deviens également, par ses propos. Rougissant, piquant un fard, j'aimerais pouvoir me cacher le visage, le fait que cela n'arrangerait en rien le fait que je sois aussi rouge qu'une tomate. « Bon, écoute. Disons qu'on arrête de se faire ce genre de compliments, même si on le pense parce que nous savons tous deux que nous sommes autant timide l'un que l'autre, ok ? » Je demande, quand nous parlons de son intégration, qui ne risque pas d'être trop compliqué à présent, puisque je suis nouvelle dans l'équation et que je désire l'aider à apprendre rapidement, pour qu'il se sente chez lui, ici, à Naples. « Ne t'en fais pas, tu t'intégreras plus rapidement que moi, à mon arrivée, j'en suis persuadée. » Lui offrant un clin d'œil complice, je réalise que mon intégration aurait pu être plus rapide si je n'avais pas passé les premiers mois de mon arrivée à pleurer, en restant enfermer dans ma chambre, sans vouloir en sortir. « Oui, ça va être chouette de se retrouver tous les trois ou tous les deux, si ton frère n'est pas disponible. En tout cas, tu pourras lui dire que tu m'as croisé, puis, on se verra pour boire un verre ensemble, parler un peu, de vos débuts ici, si vous arrivez à prendre vos marques et d'autres choses encore. » Je prononce, les bras croisés, alors que je nous imagine déjà. Il faut dire que j'adore les frères Alvarez, puisqu'ils ont été une famille pour moi, lorsque nous vivions en France et que je n'avais que ma mère qui était quasiment tout le temps inconsciente. « Tu as raison, nous avons évolué, nous sommes différents aujourd'hui, mais nous allons réapprendre à nous connaître, puis ce n'est pas comme si nous avions totalement changé, tu le remarqueras rapidement, je suis toujours embêtante et assez têtu ! » Je m'essaie à être drôle, bien que cela soit vrai. « Tu as raison, c'est le destin qui nous a fait nous retrouver. Nous serions bêtes de ne pas en profiter ! » Je suis sincère, Maxime est comme un frère, celui que je n'ai jamais eu, comme son aîné et à cet instant précis, je réalise la chance que j'ai eu de les avoir, puisque nous étions inséparables et que grâce à eux, j'arrivais à garder la tête hors de l'eau, puisque ma situation à l'appartement était plus que précaire et cela me donnait un coup au moral, de retrouver ma mère comme une « loque » puisqu'elle ne faisait quasiment plus rien, hormis se droguer encore et encore, alors que j'essayais de la redresser, de la faire manger et bien d'autres choses encore. « C'est étrange qu'il ne t'ait rien dit. » Je souffle, me demandant pourquoi il a décidé de venir s'installer en Italie, lorsque je me dis que je pourrais le lui demander lorsque nous nous retrouverons. « Je suis sûre qu'il a une bonne raison. » J'ajoute, me doutant que cela ne puisse pas être le contraire, puis peut-être a-t-il une opportunité qu'il ne pouvait pas refuser. « Je le cuisinerais, t'en fais pas ! » J'ajoute, esquissant un sourire, quand Maxime confirme que lui aussi désire que l'on sorte à nouveau tous les trois, d'autant qu'il ajoute que son frère nous prévoira de nombreuses choses, ce dont je ne doute absolument pas. « Le connaissant, je suis certaine que l'on fera des choses ensemble très souvent ! Il a toujours eu d'excellentes idées pour nous permettre de souffler, de penser à autre chose. » Je parle évidemment de moi en disant ceci, ce que Maxime a dû comprendre ou bien alors, il se trouvait dans le même cas que moi, ayant besoin de souffler, de faire baisser la pression en s'amusant. « T'en fais pas Max, avec moi, dans un mois, tu parles parfaitement l'italien ! » Je m'avance sans doute un peu, quoi que c'est faisable, puisque Maxime a toujours été très intelligent, du moins, de ce que je me rappelle. « Tu n'insulteras personne ou peut-être uniquement des personnes que je ne peux pas voir ici, que je n'apprécie pas. » Je dis, avant de me mettre à rire, quand l'un de mes collègues me fait un « CHUT » sans équivoque aucune, alors que je lève les yeux au ciel par sa réaction. « Oui, je me souviens. » Je réponds, me retenant d'ajouter que je le sais timide, puisque cela ne l'aiderait pas et la dernière chose que je désire à cet instant est de le mettre mal à l'aise. « Tu as raison, tu as poussé lorsque j'ai quitté notre chère France ! » C'est pour cette raison que je suis surprise par le fait qu'il soit largement plus grand que moi, puisqu'il a pris tout un tas de centimètres après mon départ. « T'es adorable, merci. » Je souffle à présent, gênée, m'empourprant. « Youtubeur, gaming et streameur ? » Je reprends ses mots, afin de ne plus parler de moi, mais également parce que je désire en savoir davantage, étant curieuse lorsqu'il s'agit des frères Alvarez, puisqu'une fois encore, je les considère comme des frères. « Il va falloir que tu m'expliques de quoi il s'agit. » J'affirme, lui faisant signe de me suivre, afin que l'on se mette en retrait, pour discuter davantage encore, loin de mon collègue qui semble vouloir me « surveiller » aujourd'hui, pour je ne sais quelles raisons. « C'est beau que vous soyez toujours aussi soudés, vous avez de la chance l'un comme l'autre de vous avoir. » Je suis sérieuse et sincère, oui, cela arrive parfois. « En tout cas, je réitère mes propos. Je suis là pour toi, pour vous, quoi qu'il arrive. Je vais te filer mon adresse, tu as mon numéro de portable, non ? » Je demande, sortant déjà de la poche de mon jean mon iPhone. « Tu sais quoi ? Si tu veux, je peux prendre une pause ou ma journée afin que l'on discute et que je commence ma mission d'intégration. » Je lui dis, toute sourire, reprenant avant qu'il ne me réponde, levant même l'un de mes doigts. « Je ne veux même pas que tu penses que cela va me déranger ou embêter mes supérieurs. Ne t'en fais pas pour cela. » Je lui assure, puisqu'il est vrai que je réponds toujours présent pour remplacer des collègues et bien d'autres choses encore, ce qui fait que j'ai mon utilité ici, ce qui par ailleurs, me fait plaisir. « Sinon, si tu as des choses à faire, je peux te filer quelques ouvrages. » Je prononce, haussant les épaules bien que je serais déçue, puisqu'à présent, que j'ai retrouvé Max, je n'ai déjà plus envie qu'il s'en aille.

@MAXIME ALVAREZ


***Je suis vraiment, vraiment désolée pour mon temps de réponse. Je ne suis pas en forme du tout ses derniers temps, mais j'espère que ma réponse te plaira malgré tout.  
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  1785980161




{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Mer 17 Juil - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 82 - Points : 268
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Lun 10 Juin - 21:41 )
Une nouvelle vie et d'ancien ami Tout le monde à déménagé ici ou quoi ?
Retrouvé une personne que l'on a connu jeune et pas vu depuis longtemps fait toujours bizarre mais rempli Maxime de joie pour le coup, parce qu'il ne retrouve pas une ex, ou une personne n'étant pas aimé il adorait Lilwenn elle était son amie et son départ avec créer une éloignement naturel sans que rien ne vienne réellement brouillé leur amitié. Mais le garçon n'était toujours pas à l'aise avec les compliments et quand la brune lui en fit il répliqua avec humeur pour cacher sa gène qui était palpable et heureusement pour lui Lil le comprit vite et proposa qu'ils laissent tout les deux tomber les compliments vu qu'ils n'étaient pas à l'aise avec cela et cette proposition était une réelle joie pour lui. " A moins de changer du tout au tout à un moment donné je pense que oui je suis pas le genre de mec à avoir un melon à la place de la tête et dieu merci d'ailleurs" Il ne pourrait pas se voir en peinture si il était une personne imbu d'elle même et possédant une tête plus grosse que le cadre d'une porte, l'humilité lui allait bien mieux. " Je suis pour cette proposition, les compliments c'est bien beau mais c'est terriblement gênant quand même et on en a pas besoin pour savoir qu'on s'apprécie l'un et l'autre et qu'on est heureux de se retrouvé" Et finalement ils parlent de son intégration dans la population de Naples lui a un peu peur il se sait timide il sait qu'il aura du mal à aller vers les gens pour créer de nouveau lien mais il est heureux de retrouvé des gens avec qui il a déjà des liens cela l'aidera à créer un nouveau réseaux de connaissance et il ne sera pas tout seul pour faire face à tout ça. " Je n'en suis pas si sur je suis assez timide dans mon genre mais j'ai mon frère, toi et ma copine je crois que je peux le dire maintenant alors ça devrais suffire à me forcer a sortir et à noué des liens humain" Maxime avait toujours eut besoin d'avoir des gens derrière lui pour cela parce qu'il avait tendance à resté chez lui dans son monde ou alors avec son petit noyau restreint d'amis, qui savait comment il était, il avait du mal à se faire à l'humanité et ses défauts alors qu'il en faisait lui aussi partie. Le français avait en tout cas hâte de dire à son frère que la brunette vivait ici elle aussi il savait que celui-ci allait être ravi de la revoir et que passer du temps ensemble tout les trois allait leur rappeler plein de bonne chose, mais pour le moment il était tout seul avec la jeune femme étant donné qu'il était venu comme un grand ici chercher de quoi l'aider dans son apprentissage. " Je lui dirais en rentrant et on arrangera cela beaucoup plus simple à faire maintenant qu'on est dans le même pays et dans la même ville, enfin tu le connais il voudra absolument participé et je pense que lui à déjà réussit à faire son trou on est là depuis quelque jour et comparer a moi il met seulement quelques heures à se sentir chez lui dans un nouvel endroit" Tout son opposé en somme ce qui rendait étonnant leur lien aussi fusionnel, mais c'était ainsi depuis toujours et la jeune bibliothécaire n'allait pas être étonné de ce fait. " On a changé sans totalement changé sans doute, en grandissant on change tous un peu mais la personne que nous somme de base enfin je ne pense pas que cela changer a notre amitié ou entente, des petits changements ne font normalement pas grand mal. Et nous ne somme pas bête nous profitons des chances laissé par monsieur le destin"

Concernant sa venue dans ce pays lui même n'en savait pas beaucoup il avait suivit son frère tout simplement parce que son frère était son double et qu'il ne pouvait le laisser partir aussi loin sans être de la partie et ce même si il adorait son pays et ses parents. Son aîné joue la carte du mystère et connaissant son côté un peu théâtrale le brun le laisse faire sachant qu'il dévoilera le tout à un moment donné. " Il est lui tu connais son goût du mystère je pense" Lilwenn voulait le questionner pour lui et Maxime la trouvait bien courageuse jouer au jeu des questions avec Matthieu Alvarez était une réelle plaie et son propre frère ne s'y tentait pas. " Je te souhaite bon courage ma pauvre tu n'a pas fini avec lui il adore qu'on lui pose un tas de question pour qu'il fuisse faire son show avec ses réponses un vrai artiste en herbe" Son frère était une véritable bouffée d'air frais c'était clair et net il avait le goût de la fête et toujours la bonne idée pour se vider la tête avec lui on ne pouvait pas déprimé ou avoir une mauvaise journée il se faisait un devoir de remonté le moral de tout ses proches c'était là une de ses qualités. " Toujours oui avec plus de gens comme lui il n'y aurait plus d'asile et plus de dépressif il a un véritable truc en lui pour contrer la tristesse et toute ses dérivations. Il va nous faire un planning de fou furieux" Avec peu de repos bien entendu son frère trouvait toujours que dormir était une perte de temps.

Concernant son apprentissage de l'italien il était certain qu'avec l'aide combiner d'Ariane et de Lili il arriverait à le parler en un mois comme annoncer par la brunette, il avait envie d'y croire parce que cela serait réellement bénéfique et agréable. " Entre toi et Ariana je risque réellement de le parler très vite je vais devenir un vrai faux italien" Ce qui changerait de maintenant où il n'était capable de ne sortir que les politesses de base et les insultes ce qui n'était pas son genre en plus alors il ne pouvait pas réellement utilisé son vocabulaire limité dans les conversations qu'il tentait d'entretenir pour des choses simple comme le fait de faire les courses. " Je crois que ça m'arrange je ne suis pas tellement dans les insultes que cela soit en français ou en italien" D'autre sujets furent abordé mais celui de son travail donna lieu à de nouvelles questions visiblement son amie ne savait pas ce qu'était un youtubeur ou un streameur et il n'allait pas lui en vouloir de ce fait tout le monde n'était pas intéressé par ce milieu là ou part le domaine auquel il touchait à savoir les jeux vidéos. " C'est tout simple je me filme entrain de jouer a des jeux vidéos, je donne des tuyaux ce genre de chose et je met ça sur youtube et on me suit pour cela, je pense que tu a déjà du entendre parler des youtubeuse beauté les filles qui se maquille et se coiffe pour donner des idées aux gens ? Je fais pareil avec les jeux" Dit comme cela son boulot paraissait quand même vachement simple et il comprenait pourquoi les gens de l'âge de ses parents trouvait que cela était de l'argent trop facile et pas forcément mérité mais lui connaissait la charge de boulot derrière et il n'avait pas honte de cacher que c'était son métier et qu'il se donnait à fond là-dedans. " On en a bien conscience" Quand la belle parla de lui donner son adresse et de vérifié qu'il possédait toujours son numéro de téléphone Maxime attrapa rapidement le siens dans sa poche pour pouvoir noter tout cela et faire les vérification nécessaire afin de pouvoir la recontacter dans les jours à venir. " Je suis prêt à tout noter et ton numéro j'en possède un mais je ne sais pas si il est toujours actuel" Lil lui parla ensuite de prendre une pause et lui ne voulait pas la déranger plus que nécessaire dans son boulot mais le connaissant elle contra sa question avant même qu'il ne la pose bon visiblement il n'avait pas le choix même si elle ajouta peu après que cela dépendait effectivement de son emploi du temps mais il n'avait rien de prévu après sa visite ici. " Et bien si cela ne pose pas de soucis à ton patron je ne suis pas contre un peu de tourisme avec toi" Cela allait l'occuper et lui permettre de passer plus de temps avec la jeune femme pour pouvoir la découvrir à nouveau.



@LILWENN BOSCHETTI
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1219 - Points : 1358
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Mar 25 Juin - 17:22 )
MAXWENN ♔ Tout le monde à déménager ici ou quoi ?
Il y a des personnes qui comptent, mais qu'il faut laisser. Cela crève généralement le cœur, puis, on ne peut cesser d'imaginer que jamais plus nous les reverrons. C'est ce que j'ai ressenti lorsque j'ai dû quitter mon pays natal. Je me suis dit que jamais plus je ne verrais Max et son frère, alors que nous étions proches. Ils m'ont tous deux énormément apporté et je sais que sans eux dans ma vie lorsque je résidais en France, rien n'aurait été pareil. Ils m'ont soutenu, aidés comme ils le pouvaient et jamais je ne pourrais les remercier comme il le faudrait. Alors, c'est heureuse, un énorme sourire ornant mon visage que je le retrouve. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas souri de cette façon et pour cause, ils faisaient à mon sens parti de ma famille, à Paris. Partant pour Naples, ils n'ont jamais quitté mon cœur et aujourd'hui, je ne saurais poser les bons mots pour dire à quel point je me trouve chanceuse, heureuse, puisqu'aucun mot n'est assez fort pour retranscrire mon état de plénitude de le voir. « Bon, on ferme la partie compliments, c'est juré. » Je dis, les bras croisés, alors que je ne peux m'empêcher de regarder mon ami. Max est comme un petit frère pour moi et le voir si grand, si beau, me fait plaisir. Bien sûr, je le garde pour moi, comme promis ou « jurer », puisque cela le met mal à l'aise, ce que je peux comprendre puisque connaissant Max, je sais qu'il est assez timide, bien plus que son frère en tout cas. Parlant de Naples, de son arrivé, je ne suis pas surprise lorsqu'il me dit qu'il a une copine, puisque déjà, alors qu'il était jeune, il faisait tourner la tête de nombreuses filles de son âge. Je ne lui ai jamais demandé s'il l'avait remarqué, le fait est que son frère m'en parlait souvent. Repenser à cela me fait sourire, puis je me rends véritablement compte à quel point, ils me manquaient tous les deux. Heureusement, ils sont à Naples à présent et nous allons pouvoir rattraper le temps perdu, afin de se retrouver et lier – je l'espère – des liens d'amitié encore plus fort.

Désireuse de les retrouver tous deux le plus rapidement possible, Max m'assure que cela se fera rapidement et je ne peux que le croire sur parole. Il est vrai que son frère est à l'aise n'importe où, ce qui – je dois l'admettre – m'a toujours surpris. Il a une facilité à discuter avec des inconnus, puis il a aussi la facilité de mettre tout le monde à l'aise, ce qui est une qualité indéniable. « Vous êtes complémentaires. C'est chouette. » Je prononce, souriant toujours. « Je vois ce que tu veux dire par là. Comme le dit l'expression : chassez le naturel, il revient au galop ! » Je ne peux m'empêcher de me faire la réflexion que cela est vrai, quand je me dis que tout de même, certaines personnes se bonifient avec le temps, apprenant sans nul doute de leurs erreurs. « T'as raison. Ça ne changera jamais l'affection que nous avons les uns pour les autres. Puis, je ne sais plus trop si je te l'ai déjà dit ou non, mais tu es comme un frère pour moi. Un petit frère que j'adore et crois-moi, cela ne risque pas de changer. » M'arrêtant, me mordant la lèvre inférieure, je reprends rapidement. « Pardon ! On avait dit plus de compliments. » Je m'empourpre légèrement quand il reprend, toujours au sujet de son frère. Déjà en France, je me rendais compte de l'admiration qu'il lui portait et je me rends compte que cela n'a pas changé d'un iota. Souriant, mon regard pétillant, je ne peux m'empêcher de laisser un rire s'échapper d'autres mes lèvres, puisqu'effectivement, son frère n'a pas l'air d'avoir changé, d'après ses dires. « OH, crois-moi, je me rappelle de son goût pour le mystère, le suspens et tant d'autres choses. » J'affirme, dans un mouvement positif de la tête. « J'imagine que je vais avoir un véritable interrogatoire. S'il te plaît, dis-moi qu'il n'a pas de machine pour savoir si je mens ou non. » Je plaisante, comme je ne l'ai pas fait depuis longtemps, comme je ne l'ai plus fait depuis mon départ de Paris. « T'as raison, c'est un antidépresseur sur pattes. » Je souffle, me rappelant de ces instants où j'allais mal et où il se chargeait de me remonter le moral, ce qu'il parvenait toujours à faire.

Parlant à présent de son apprentissage pour connaître l'italien sur le bout des doigts, j'imagine qu'Ariana, la jeune femme dont il me parle, doit être sa copine. Ne voulant pas le gêner à ce sujet, je ne pipe mot, l'écoutant, tout bonnement. « HUM… Je pense que tu vas battre le record du monde d'apprentissage d'une nouvelle langue. T'oublieras pas de le faire homologuer. » Je plaisante une nouvelle fois et cela me fait un bien fou. « Oui, je sais que tu n'es pas du genre à prononcer des insultes. » Je réponds, pour le rassurer, puisque je ne voulais pas lui faire croire que je le pensais ainsi, puisque je le connais, malgré les années écoulées. Puis comme il l'a si bien dit, nous n'avons pas changé du tout au tout, puisque nous restons la personne que nous étions, bien que certaines petites choses changent. Lui demandant à présent quel est son métier, je me pince les lèvres, l'écoutant attentivement. De prime abord, on peut s'imaginer que son travail est facile, qu'il s'amuse, mais j'imagine sans mal que cela n'est pas le cas. « Je vois… Tu me connais, je ne savais jouer qu'à Mario Kart, alors j'imagine comme ça doit être compliqué. Puis, tu dois recommencer encore et encore, avant de le mettre sur youtube, enfin, de mettre tes vidéos sur youtube. » Lui souriant toujours, je fais « non » de la tête, quand il me parle de youtubeuses modes, puisque, très sincèrement, je ne vais quasiment jamais sur youtube. « Non, je… Enfin, je ne connais pas. Mais j'aimerais beaucoup aller sur ta chaîne, pour voir. » Je dis, sérieuse, il le sait, me connaissant bien. « Alors, attends voir… » Je prononce, puisque je le cherche dans mon répertoire. « Tu sais quoi, pas douer comme je suis, je préfère que tu entres ton numéro, ça sera plus simple. » Lui tendant mon iPhone, j'ajoute que je peux prendre le reste de ma journée, que cela ne me dérange pas et que cela ne sera pas non plus le cas de mon boss, vu que je suis une bonne bibliothécaire et que je réponds toujours présent. « Génial ! Allons faire un peu de tourisme dans ce cas. » Je dis dans un sourire, avant de reprendre. « Je te laisse mon téléphone une seconde, je vais prévenir mes collègues. Reste ici, je suis là dans moins de cinq petites minutes. » M'en allant presque en courant, il me faut encore moins de temps qu'il n'en faut pour que j'émerge, le rejoignant. « C'est tout bon. Tu as entré ton numéro, c'est bon ? » Je le questionne, alors que nous marchons pour quitter mon lieu de travail et profiter de la journée, ensemble.


@MAXIME ALVAREZ




{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
Maxime AlvarezLa jeunesse dorée et éclatante
Maxime Alvarez
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4945p10-maxime-life-is-a-game?nid=1 http://www.ciao-vecchio.com/t4947-maxime-lin-ks-for-a-player?nid=16#155253
Faceclaim : Noah Centineo
Messages : 82 - Points : 268
Âge : 22 ans
Métier : Youtubeur et streameur gaming
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Mar 23 Juil - 19:40 )
Une nouvelle vie et d'ancien ami Tout le monde à déménagé ici ou quoi ?
Quand on était comme Maxime peut sociable, peu ouvert au rencontre et peu confiant en nous on comptait nos amis sur les doigts des mains en règle général alors devoir dire au revoir à certain était difficile et quand on avait la chance de pouvoir les retrouvé cela procurait un plaisir fou. Maxime n'aurait pas cru en venant habité ici pouvoir retrouvé tant de monde de son ancienne vie, bon deux personnes pour le moment mais c'était déjà bien pour lui parce qu'il n'avait pas non plus beaucoup de proche. Il était plus souvent reconnu par des gens qui le suivaient sur les réseaux que par des gens le connaissant réellement dans sa vie de tout les jours et il ne supportait toujours pas plus les compliments et pourtant il en recevait beaucoup depuis qu'il était connu sur youtube. " Parfait ! Je pensais me faire au compliment a force d'en entendre mais rien à faire j'ai toujours du mal à les accepter même si avec mes fans si je peux les appeler comme ça je suis obligé de prendre sur moi ils prendrait sans doute mal que je remette leur compliment en question" Mais avec une amie on pouvait se permettre de dire que cela n'était pas a notre goût et en plus Lilwenn le savait elle avait toujours su qu'il était timide et réservé elle le connaissait après tout.

Et elle savait aussi qu'il était très proche de son frère et c'était vrai qu'ils étaient réellement complémentaire et que cela n'était pas donné à tout le monde, il connaissait beaucoup de gens n'arrivant pas à s'entendre réellement avec les frères ou soeur. " C'est vrai que ça l'est. C'est totalement ça et moi mon naturel n'est pas tellement ouvert aux autres même si je fais des efforts pour que cela soit moins le cas étant donné mon boulot" Il ne pouvait pas demander à des gens de le suivre pour lui faire gagner de l'argent sans donné un minimum de lui derrière quand ils les rencontrait.  Ce qu'elle lui dit ensuite le toucha beaucoup, il avait un grand frère qu'il adorait cela ne faisait aucun doute mais savoir qu'une personne non lié à lui par le sang le considérait aussi comme un petit frère, avec le lien que cela impliquait lui faisait battre le coeur un peu plus vite. " Tu me donne envie de te faire un gros câlin quand tu me dis ça, la famille c'est tellement important pour moi que je suis plus qu'heureux d'être ton petit frère de coeur et de te considérer comme une grande soeur, j'aurais tellement aimé en avoir une quand je vois ma relation avec mon frère, je suis heureux que la vie m'en ai donné une et ce même si elle n'est pas de mon sang" Et pour le coup il ne prenait pas cela pour un compliment mais réellement comme une déclaration et cela l'avait mit toute chose. " Pour ça je ne t'en veux pas du tout mais du tout" Et finalement l'aîné de Maxime eut droit à sa place dans la conversation des deux jeunes, qui prévoyait déjà sa réaction quand le cadet allait lui apprendre la présence de la jeune femme dans le coin, les deux le connaissait bien et se trouvait bien placé pour pouvoir parler de lui malgré son absence sur le moment. " Il n'a pas changé d'un iota c'est tellement drôle de le voir vieillir sans changer d'un poil. Mais je te rassure il ne fait pas partit de la police il n'a pas ce genre de gadget sous la main sinon je crois que je serais déjà mort pour lui avoir cacher deux ou trois choses dans lesquelles je ne voulait pas le voir impliqué" Parce que son frère avait une manière de procédé différente de lui, pas mauvaise car il ne voulait que son bien mais qui ne correspondait pas à Maxime alors quand cela lui tenait beaucoup à coeur le brun en parlait à son frère quand la chose en question était construite de la manière dont lui le voulait et le plus grand ne pouvait plus intercéder. Même si parfois c'était lui même qui allait le chercher pour avoir son aide, sa bonne humeur, ses conseils et son côté fonceur lui étant précieux dans plusieurs démarche qui ne lui étaient pas facile. " On devrait peut-être le faire reconnaître par la sécurité sociale on gagnerait de l'argent" Et c'était sains comme traitement cela ne rendait pas zombie ou dépendant, quoi que pour le côté dépendant sans doute un peu.

Et finalement ce fut son apprentissage de l'italien qui arriva dans la conversation c'était pour ça qu'il était venu ici afin de trouvé des bouquins pour l'aider et en trouvant Lilwenn il avait pu avec joie et facilité parler sa langue maternelle mais tout le monde ici ne parlait pas le français et il était normal et logique pour lui de faire l'effort d'apprendre la langue du pays dans lequel il allait vivre, une marque de respect, et il était heureux de voir qu'il n'allait pas être seul pour apprendre. Lil tout comme Ariane venait de lui proposait son aide et à elles deux il était certain qu'il allait vite maîtrisé l'italien. " Quand j'apparaîtrait dans le livre des records je vous ferait profité de ma gloire et je déposerais le brevet de votre méthode comme ça on sera tous reconnu pour nos talents différent" Mais pour le moment il n'en était qu'au insulte et politesse de base . " Cela serait tellement drôle si je l'étais je pourrais utilisé mes faibles connaissance sans peur et sans barrière" Mais il n'était pas comme ça.

Max fit par de son boulot à la blondinette qui le fit mourir de rire, elle n'était pas jeu vidéo elle ne connaissait donc pas et parler de Mario kart une base certe mais un jeu considérer comme vieux à un professionnel des jeux était quand même osé. " Mario kart mon dieu Lili faut réellement que je prenne ton éducation niveau jeu vidéo en main le pauvre mario il est bien gentil mais il est un peu passé de mode quand même. Oh tu sais bien souvent je n'ai pas besoin de recommencer mais je passe parfois des heures à tourner pour une vidéo d'une vingtaine de minute pour avoir des moments intéressant à montrer, mais c'est un truc qui me plait alors je ne me plains pas je ne trouve pas cela dur ou chiant" Non il était réellement heureux de son boulot et il serait ravi de montrer ça à la blonde qui ne connaissait pas le milieu de youtube. " Je te montrerais ça alors tu va sans doute rien comprendre au début mais tu pourra voir ce que je fais réellement de mes journées"  Et ce même si en voyant les vidéos toute montée toute belle on ne se rendait pas vraiment compte de la masse de boulot derrière. Et finalement elle lui passa son téléphone pour qu'il entre lui même son numéro afin d'évité une catastrophe de la part de son interlocutrice maladroite. " Toujours aussi maladroite ? Je pensais que ça s'arrangeait avec l'âge moi" Pouffa t-il comme un enfant content de sa blague pas drôle.  Le brun n'eut pas le choix que d'accepter qu'elle prenne une pause pour venir avec lui un peu dehors se balader dans la ville, il n'avait rien de prévu et il l'avait dit mais il ne voulait pas qu'elle quitte son poste pour lui et elle le savait elle l'avait donc empêcher de dire quoi que se soit et l'avait laisser le téléphone en mains le temps d'aller prévenir ses collègues. " Je ne bouge pas d'ici, je ne m'enfuis pas je n'ai pas de super pouvoir de fuite" Et quand elle revint il lui tendit l'objet. " C'est tout bon j'ai même mis un petit coeur à côté de mon prénom pour dissiper tout doute quand  à la personne contacter" Il pouvait bien se permettre ce genre de petite excentricité quand même surtout que cela n'était pas bien méchant. " Où allons nous alors ?" Il était tout excité.



@LILWENN BOSCHETTI
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : J'ai pour célébrité Blake Lively AKA S. Mon avatar est signé lux aeterna, ma signature est signée ANAPHORE & le texte de celle-ci est issu de la chanson «Helium», chantée par Sia.
Je suis absent-e : PR jusqu'à fin août.
Messages : 1219 - Points : 1358
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  I9qe
Âge : La trentaine est arrivée, puisque j'ai cette année 30 ans tout rond. Je suis née à Paris, le 18 juin de l'année 1989.
Métier : Je suis bibliothécaire et je travaille dans le cœur de Naples, à la bibliothèque Vittorio Emanuele III.
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le Jeu 15 Aoû - 16:56 )


Tout le monde à déménager ici ou quoi ?

MAXIME & LILWENN

Je peine à y croire, bien que nous discutons depuis un petit temps déjà. Mon Maxime est là, devant moi, grand et robuste, alors que je l'ai connu plus petit, plus maigrichon, rapport à aujourd'hui. Heureuse, mon cœur battant à tout rompre dans ma poitrine, je suis soulagée de constater que certaines choses ne changent pas, bien que sa timidité peut être maladive, soit toujours présente. D'ailleurs, y pensant,  je n'ai aucun souvenir quant à un ami ou une amie à lui, pouvant passer des après-midi avec nous, son frère, lui et moi, après les cours, trainant à nos côtés pour marcher sans réellement savoir où nous nous rendions, puisque ce qui comptait n'était pas l'endroit où nous nous dirigions, mais l'instant que l'on passait ensemble, durant le chemin qui nous menait au dit endroit, qu'on oubliait parfois, tant nous nous amusions ensemble. « Tes fans, tu dis ? » Je demande, mon regard scintillant, puisque je suis admirative et fière de mon beau Maxime, mon petit frère de cœur chéri. « Wow. C'est… Je pense que tu peux les nommer ainsi. Si tu le dis, c'est que c'est vrai. Enfin, je veux dire, tu n'as jamais été le genre de personnes à te mettre en avant, puis de nos jours, internet, youtube, ça marche bien mieux que le reste, non ? Enfin, la télévision et compagnie quoi. » Je prononce, haussant légèrement les épaules, m'empourprant même, puisque je me rends compte que je ne suis définitivement plus jeune, ne connaissant pas tout ce qui se fait de nos jours, d'autant que je passe une bonne partie de mon temps le nez dans les livres. « En tout cas, pour en revenir à tes fans, tu as raison. Il faut que tu mettes ta timidité de côté. Puis, ils doivent t'adorer alors, il faut que tu rendes un minimum le change. » Je termine, alors que j'imagine sa page youtube avec son nombre d'abandonnés. « Je suis si fière de toi, tu sais. » Je prononce sans m'en rendre compte avant de poster une main devant ma bouche, puisque nous avions dit que nous devions arrêter de nous complimenter. « C'est… Pardon. Je ne dirais plus ce que j'ai dit, promis. »

« Tu sais comme je tiens à vous, ton frère et toi. » Je réponds, mordillant ma lèvre parce que je suis émue, puis également parce que je songe à ma Babou, ma Barbara. Maxime ne sait pas que j'ai une demi-sœur, non, une sœur et je ne sais pas si c'est le moment idéal pour lui dire qu'elle réside à temps plein à l'hôpital, étant donné qu'elle est atteinte d'un cancer. Mon cœur se serrant rien qu'en pensant ainsi à elle, je peine à ravaler ma salive. Peu désireuse de gâcher l'instant que nous vivons tous deux, je ne peux que sourire en écoutant les mots de mon Maxime, puisqu'il me donne du baume au cœur, par ses propos. « Tu seras toujours mon petit frère de cœur. Rien ni personne ne pourra défaire le lien que nous avons. Regarde ! Nous venons de nous retrouver et rien à changer ! C'est comme si nous nous étions quittés hier. » J'ajoute, un doux sourire fendant mon visage, un peu plus touchée encore à chaque seconde qui passe, puisque les mots de mon cher petit frère résonnent en écho dans mon esprit. « Disons que nous sommes heureux tous deux. Tous trois, même. » Je termine, mon sourire s'épanouissant davantage sur mon visage, puisque nous étions un trio, Maxime, son grand frère et moi. « Heureusement qu'il n'est pas devenu flic ! Certes, il est intrépide, mais il est surtout du genre à foncer tête baissée, sur un coup de tête alors. » Haussant les épaules, j'imprègne les mots de Max qui me surprennent, en y pensant. Plissant les yeux, armée de mon sourire énigmatique, je finis par lui dire : « Auriez-vous fait des bêtises jeune homme ? » Soulevant mes sourcils à trois reprises afin de l'amuser, je ne peux m'empêcher d'espérer que rien de grave ne se soit produit, ce qui m'incite à lui souffler ces quelques mots : « Max, plus sérieusement. Si tu as un souci dont tu ne peux pas parler à ton frère, tu sais que ta sœur est là. » Je dis, lui offrant à présent un sourire rassurant, mais également emprunt d'une douceur infinie, puisqu'il est mon jeune frère et que je ferais tout pour lui venir en aide, s'il en a besoin. Rebondissant sur « notre » frère justement, je ne peux m'empêcher de pouffer de rire, puisque nous le considérons tous deux comme un antidépresseur, et cela, de haute qualité, sans effets secondaires, hormis une potentielle addiction à sa personne. « T'as raison. On gagnerait de l'argent… Beaucoup d'argent même. Il peut bien faire un effort en partageant son don avec le plus grand nombre ! » J'ajoute, exagérant, mais cela nous fait du bien à tous deux de plaisanter ainsi, comme nous le faisions lorsque je vivais en France. « J'ai toujours aimé ta façon de penser Max. Je profiterais de ta gloire avec plaisir ! On déposera le brevet et on écrira un livre, sans donner tous nos secrets, ainsi, on pourra en pondre un second ! » Je m'exclame, riant de plus belle, lorsque nous en revenons à sa timidité. « Ne t'en fais pas pour ça. Tu arriveras à être de moins en moins timide, je vais me charger de cette tâche également. » Je dis, avant de lui offrir un clin d'œil complice, emprunt d'une réelle sincérité.

Parlant du travail de Maxime, puisque tout ce qui le touche m'intéresse, nous parlons à présent jeux vidéos et je ne peux que nommer dans un premier temps Mario Kart, puisque j'ai toujours aimé y jouer, me rappelant encore des manettes qui avaient des fil à l'époque, pour ne plus en avoir aujourd'hui. Je me rappelle même de quelques consoles Nintendo que j'ai acheté, afin de pouvoir jouer aux jeux que l'on sortait sur monsieur le plombier à casquette rouge. « Arrête, Mario c'était toute mon enfance, puis, si on continue à sortir des jeux vidéo à son nom, c'est qu'il a encore un certain succès. Quant à mon éducation niveau jeux… C'est OK. Seulement, je tiens à te prévenir: ça va être très difficile. Je ne suis vraiment pas douée du tout, du tout ! J'ai comme deux mains gauches. » Après avoir appris la défense de mon cher ami Mario, nous en venons à son travail en lui-même, puisque je m'interroge. Est-ce difficile à tourner ? Est-ce qu'il y passe des heures en recommençant encore et encore les prises ? De nombreuses questions se bousculent dans mon esprit, puisque je désire en savoir le plus possible. « Wow. C'est un gros travail à fournir pour une vingtaine de minutes. Je t'admire. Si je perds à mes quatre courses consécutives, si je ne figure pas sur le podium, je lâche l'affaire et je boude la console. » L'affirmant dans un mouvement de tête, j'ajoute, levant l'un de mes doigts : « La réponse est oui. Je possède la dernière Nintendo, je l'aime et j'adore y jouer lorsque je me trouve au lit, puisqu'elle est portative. Ainsi, pas besoin de la télé, pas besoin de quoi que ce soit, je peux faire de nombreux circuits, puisque oui, encore oui, je joue toujours avec mon ami plombier, celui que tu trouves passé de mode. » Je prononce, dans un immense sourire, avant que je ne lui confie ma vie : mon iPhone. Lui tirant la langue à ses propos, je poste mes mains sur mes hanches, plaçant ma tête de côté, puisqu'il s'amuse de ma maladresse. « Figure-toi que non, ça ne s'arrange pas avec l'âge. Je suis foutue, cuite, irrécupérable ! » Levant les bras, je retiens un rire, puisque me connaissant, je sais que celui-ci pourrait facilement partir en fou rire. De ce fait, lui laissant mon smartphone, je m'en vais rejoindre le bureau, pour prévenir mes collègues quant à mon départ. Mais avant cela, alors que je n'ai fait que quelques pas, je lève les yeux au ciel par la réponse de mon Maxime, me retournant pour lui lancer : « Tu n'es pas Flash, navré. On ne peut pas tout avoir dans la vie. J'arrive ! » Émergeant dans le bureau, j'explique ma situation à mon collègue, qui se montre clément, comme toujours. « OK, sans problème. Profite donc de ton ami, on se voit demain. » M'offrant un clin d'œil, je m'empare rapidement de mon sac, pour finalement revenir auprès de mon Max chéri. « Merci pour le numéro et si tu n'avais pas mis le petit cœur, je l'aurais fait, crois-moi sur parole. » M'emparant de mon iPhone, je le range dans l'une de mes poches avant de m'emparer de son bras, réfléchissant à sa question. « Je me disais que l'on pouvait aller chez un glacier, histoire d'avoir un petit quelque chose dans le ventre puis, ensuite, on pourrait se balader. Tu as envie d'aller à un endroit particulier ? Je veux dire, tu as dû te renseigner sur ce qui se trouve à Naples, non ? » Je demande, restant accrocher à son bras, alors que nous sommes enfin sorties de la bibliothèque municipale pour déambuler tous deux, au cœur de sa nouvelle ville de résidence, lui étant pour le moment inconnue.

(c) oxymort
@MAXIME ALVAREZ

 

HORS RP : je te demande pardon pour ce temps de réponse, j'ai quelques petits soucis de santé, du coup... En tout cas, si tu veux qu'on archive ce sujet pour en débuter un nouveau, n'hésite pas à me le dire. [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  3407175773



{ Help me out of this hell }
I never wanted to need someone. Yeah, I wanted to play tough, thought I could do all this on my own, but even when I've hit the ground.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ?  Empty
Sujet: Re: [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Lilwenn] Tout le monde à déménager ici ou quoi ? -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Bibliothèque Vittorio Emanuele III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut