Revenir en haut
Aller en bas


 

- │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Lettura Passione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : j'ai pour avatar Dakota Johnson + heavydirtysoul. :: crédit de l'avatar - beylin :: crédit du codage de la signature - « Helium » par Sia :: texte de la signature
Messages : 1468 - Points : 1756
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. 6uo3
Âge : 30 ans + née à Paris, le 18 juin 1989
Métier : bibliothécaire à temps plein
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Lun 11 Mar 2019 - 3:36 )

J'ai besoin de vous, de vos conseils.
« L
ilwenn, tu fais quoi ? » Mon collègue se tient derrière moi, alors que j'enfouis un roman dans mon sac. « Rien de spécial. Je ferme mon sac, j'emprunte un roman. » Je réponds, sans prendre le temps de me retourner pour lui faire face. « T'empruntes beaucoup de romans à ce qu'on m'a dit. » Pinçant mes lèvres, je pousse un long soupire avant de me retourner finalement, mes poings serrés. « Qu'est-ce que ça peut te faire que j'emprunte des livres ? On est dans une bibliothèque, non ? Je peux emprunter des romans, puis je te signale que je les rends toujours. » Mon ton est sec, mon regard est froid ou plutôt, glacial. « Tu as raison, nous sommes dans une bibliothèque. Je veux seulement que tu comprennes qu'il faut que tu fasses attention Lily, parce que… » Je ne lui laisse pas le temps de terminer sa phrase. « Premièrement, c'est Lilwenn et non Lily pour toi. Deuxièmement, je sais que je n'ai pas que des amis ici, bien au contraire. Le fait est que j'ai le droit d'emprunter des livres. Si tel n'est plus le cas, je me fournirais ailleurs. » Ajustant mon sac sur mon épaule, je passe à ses côtés, sans même lui accorder le moindre regard. « Au fait ! » Je prononce, me tournant à présent, pour qu'il puisse lire ma colère sur les traits de mon visage. « Tu diras aux collègues qui t'ont fait la remarque que je les emmerde ! » Ouvrant mon sac, je me saisis du roman que je voulais emprunter, pour le lui lancer en pleine poire, afin qu'il le récupère, mais également, afin de laisser s'échapper ma colère. « Tu leur diras aussi que je n'ai pris aucun roman aujourd'hui et que je n'en prendrais plus aucun autre ! » Je termine, m'en allant véritablement à présent.

E
rrant dans les rues du cœur de Naples, je réfléchis afin de savoir où je pourrais trouver le roman que je désirais prendre au travail. Pour être franche, lorsque je réfléchis bien à ce qu'il s'est produit, je réalise que si je me suis montrée de cette façon, c'est parce que cela touchait ma Barbara. De qui il s'agit ? Le rapport ? Ce roman, je l'empruntais pour elle, ma petite sœur. Résidant à l'hôpital depuis de nombreux mois puisqu'elle mène un combat contre son cancer, elle dévore les romans. Il faut dire qu'il n'y a que cela qu'elle « dévore », puisque sa chimiothérapie l'affecte tant, qu'elle ne garde jamais bien longtemps ce qu'elle avale. Puis il ne faut pas oublier que la nourriture à l'hôpital est immonde. Faisant la grimace rien que d'y penser, je me dis qu'il faut que je prenne le bus, afin de rejoindre le quartier Spagnoli, puisqu'il abrite une librairie où j'aime me rendre. Payant mon ticket, prenant assise dans le dit bus, je fixe un point au-delà de tout, sans faire attention aux passants, à ce qui se passe dehors. Pour être franche, cela ne m'intéresse pas, puisque je porte toute mon attention sur ma petite sœur depuis que nous avons appris la nouvelle. Poussant un long soupire en songeant à tout ce qu'elle a vécu, je me demande où elle puise toute sa force, afin de combattre sans relâche cette maladie. Essuyant une larme rapidement, à l'aide d'une de mes mains, je me rends compte qu'il faut que je descende. « Attendez ! » Je demande au conducteur, alors qu'il s'apprêtait à refermer les portes de son bus. « Excusez-moi. » Je prononce, sans pour autant lui adresser le moindre regard, avant de descendre pour marcher à vive allure, afin de rejoindre la librairie. Une fois devant celle-ci, je passe la porte alors que je perçois un tintement. « Romans policiers… Romans policiers… » Je me dis à moi-même, alors que je me trouve dans la bonne section, cherchant un auteur, un roman en particulier. Pinçant mes lèvres, ne trouvant pas ce que je recherche, je me dis qu'il faut que je m'adresse à Rafael, l'homme gérant cette libraire. « RAFAEL ? » Je prononce, attendant une réponse, guettant son arrivée.



Je sais pas encore.
ICI. ━ Texte. ━ Dernier texte.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 1 Sep 2019 - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ealitya(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 771 - Points : 2090
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Tumblr_p5yx69c7cT1wk0htpo2_400
Âge : Trente cinq ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Ven 22 Mar 2019 - 21:57 )
Rafael se sentait parfaitement bien, même si gérer un enfant en bas âge n’était pas facile, il n’était pas seul. Bien sûr, il ne s’était pas encore installé avec sa petite amie. Les gens pourraient penser que c’était étrange qu’ils aient un enfant ensemble, mais qu’ils vivaient séparément. Il y avait une raison à ça, ils avaient souffert autant l’un que l’autre, donc il valait mieux aller petit ami. De toute façon le libraire pouvait passer voir son fils quand il voulait, dés qu’il finissait le boulot, il débarquait chez Camilla pour passer du temps avec eux. Il y avait même quelque temps, il avait emmené son fils à la librairie, ça ne l’avait pas empêché de travailler, puis ça avait attiré les clientèles, notamment des femmes qui sont folles des petits bébés tout mignon. Il avait soigneusement évité de parler de ce détail à sa petite amie, ce n’était pas important et il valait mieux éviter les crises de jalousies et les disputes inutiles. Bon aujourd’hui, il se retrouvait tout seul, il en avait profité pour ranger un peu les étagères, reclasser certaines choses. Il avait reçu quelques nouveaux romans, ainsi que des mangas, d’ailleurs l’adolescent semblait apprécier le côté manga de la librairie, même lui en a déjà lu et c’est assez sympa à lire. Comme ce manga sur ce lycéen détective qui après avalé un poison rajeuni de dix ans et se retrouve chez son amie d’enfance dont il est secrètement amoureux. Cependant ce manga est un peu long presque les cent tomes. Enfin bref, il entendit quelqu’un prononcé son prénom, il alla rejoindre cette personne. « Bonjour Lilwenn, que puis-je faire pour vous aujourd’hui. » Pour le moment il ne se permettait pas de la tutoyer, c’était une connaissance, une cliente qui venait de temps en temps. Quand il disait qu’il y avait pas mal de femme qui venait dans sa librairie, il ne mentait pas, c’était peut-être son charme naturel ? Ou simplement des personnes voulant acheter des livres, ce serait la raison la plus évidente. « J’ai quelques nouveautés si vous voulez. » Il lui tendit un roman policier, et un roman fantastique. « Apparemment ceux qui les ont lus les ont bien aimés, à moins que vous cherchiez quelque chose de précis ? » Il avait même le pc avec ses mots clés, mais bon il n’en avait pas forcément besoin, c’était surtout pour les commandes et les comptes fidélités, il avait mis ça en place il y a quelques mois avec le système de points.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : j'ai pour avatar Dakota Johnson + heavydirtysoul. :: crédit de l'avatar - beylin :: crédit du codage de la signature - « Helium » par Sia :: texte de la signature
Messages : 1468 - Points : 1756
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. 6uo3
Âge : 30 ans + née à Paris, le 18 juin 1989
Métier : bibliothécaire à temps plein
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Lun 8 Avr 2019 - 3:50 )

Rafael & Lilwenn
J'ai besoin de vous, de vos conseils.


Anxieuse, je porte mon regard sur mon téléphone afin de connaître l'heure. Il n'est pas tard, puis je ne suis pas dans l'urgence, puisque j'ai déjà rendu visite à ma Barbara. À vrai dire, si je suis ici, c'est dans l'objectif de lui apporter un nouveau roman demain, étant donné qu'elle a déjà terminé celui que je lui avais apporté il y a trois jours approximativement. Attendant l'arrivée du libraire, l'ayant appelé, ayant prononcé son prénom, je cherche de nouveau « LE » roman en question, quand une idée me vient en tête. Sortant mon iPhone, je cherche un autre roman, désireuse de savoir sa date de sortie, espérant qu'il est déjà disponible, ce qui n'est pas le cas. « Merde ! » Je jure tout bas, quand Rafael apparaît dans mon champ de vision. « Bonjour Rafael. » Je réponds, un léger sourire s'épanouissant sur mon visage en forme de cœur. « HUM… À vrai dire, je voudrais un roman pour ma sœur. » Rafael connaît un pan de mon histoire, lui en ayant touché quelques mots à force de venir ici, ne pouvant plus passer davantage de temps à l'endroit où je travaille. « Des nouveautés ? » Je demande, reprenant ses mots, ma bouche formant un « O ». « Je veux bien oui, que vous m'en parliez. » Je réponds rapidement, étant toute excitée, espérant que l'un des ouvrages qu'il me proposera pourra l'occuper suffisamment afin que l'attente des romans qu'elle désire lire soit moins longue. M'emparant des romans que Rafael me présente, je jette d'ores et déjà un coup d'œil aux quatrièmes pages de couvertures. Lisant rapidement les résumés de ceux-ci, je me pince les lèvres, étant concentrée. « Effectivement, ils me semblent pas mal du tout. » Je prononce, regardant à nouveau Rafael. « À vrai dire, je n'ai pas trouvé le premier roman recherché, puis je pensais que le second roman qu'elle désirait lire était d'ores et déjà sortie, seulement ce n'est pas le cas. » Je hausse les épaules, puis reprends : « L'un des deux fera amplement l'affaire avant que je ne revienne vous voir. » Esquissant un mince sourire, je me demande si je ne devrais pas pré-commander le polar qu'elle désire avoir, où plutôt, je me demande si je ne pourrais pas le réserver auprès de Rafael, étant ainsi certaine que ma Babou l'aura rapidement. « Barbara désire lire le dernier Camilla Läckberg. Il se nomme "La Cage dorée". Il sort le onze de ce mois ou le douze, il me semble. » J'y réfléchis davantage. « J'ai regardé sur l'internet, j'avais un doute. J'espérais le trouver aujourd'hui. » Je m'empourpre légèrement. « Autrement, est-ce que vous pouvez savoir si un prochain Lars Kepler va sortir ? » Je le questionne, puis j'ajoute : « Sinon, elle n'a jamais lu "L'hypnotiseur", le tout premier de Kepler. Peut-être l'auriez-vous ? Je l'ai lu, il y a un moment. C'est moi qui aie donné envie à ma sœur de découvrir les romans policiers Suédois. » Je prononce, me confiant sans véritablement m'en rendre compte, jusqu'à ce que je le réalise, m'empourprant de plus belle.

(c) élissan.


Je sais pas encore.
ICI. ━ Texte. ━ Dernier texte.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 1 Sep 2019 - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ealitya(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 771 - Points : 2090
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Tumblr_p5yx69c7cT1wk0htpo2_400
Âge : Trente cinq ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Ven 26 Avr 2019 - 23:30 )
Apparemment la jeune femme cherchait un livre pour sa sœur, c’est une bonne idée de cadeau, il faisait aussi ce genre d’achat pour ses proches, enfin il les sortait de sa librairie, c’était un peu près la même chose. « Il y a des nouveautés un peu près tous les jours. » C’était la vérité, tant de nouveaux auteurs étaient découvert en plus des anciens qui publiaient leur livre assez souvent. Rafael faisait en sorte de commander un maximum de nouveautés, même sur les livres qui ne seront pas forcément considéré comme des best sellers. Il commandait aussi des livres sortis depuis longtemps, il avait aussi mis un système de livre d’occasion, au moins tout le monde pouvait trouver son bonheur. Le libraire lui parla des quelques nouveautés, il y avait l’histoire de ce garçon qui se retrouvait au mauvais endroit au mauvais moment et qui se retrouvait à fuir. Sur sa route, il avait la chance de rencontrer un type le prenant sous son aile. Il y avait aussi l’histoire de cette petite fille qui se découvre des dons, mais qui est rejeté par les siens. Il en énuméra d’autres pour que la jeune femme ait du choix. « Il faut être patient, je peux toujours vous contacter quand j’aurais les livres en stock. » Parfois il arrivait même à en avoir à l’avance. « Prenez celui qui vous plait et en ce moment au cas ou ça vous intéresserait pour deux livres achetés le troisième est à moitié prix. » Rafael avait appris que pour fidéliser le client, ce genre de promotions étaient nécessaire, bien sûr il ne faisait pas seulement ça pour le bénéfice, puis ça arrangeait éventuellement les gens qui avait besoin de se rassasier en lecture et qui n’avait pas forcément trop les moyens, un livre ce n’était pas forcément donné. « La cage dorée ça me dit quelque chose, attendez je vais voir. » Il regarda dans son fichier, tiens il avait reçu un peu à l’avance, il alla donc le chercher et lui donna. « Parfois il suffit juste de demander, parfois je ne sors pas tout, tout de suite. » Il se mit à lui sourire, il était content de pouvoir rendre service. « Pour Lars Kepler, aux dernières nouvelles, je n’ai rien, par contre je dois avoir encore des exemplaires de l’hypnotiseur, je ne l’ai pas lu, mais j’en avais en stock. » Il alla lui chercher le livre en question. « Pour ma part je ne lis pas forcément les romans fantastiques, mais j’ai bien aimé lire du Sir Arthur Conan Doyle. » Ce n’est pas forcément ses livres préférés, mais il les trouvait bien. La jeune femme semblait rougir, il ne comprenait pas pourquoi. « Je peux vous créer un carte fidélité, ça vous permet certains avantages, comme des réductions. » Il faisait aussi sa petite pub.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : j'ai pour avatar Dakota Johnson + heavydirtysoul. :: crédit de l'avatar - beylin :: crédit du codage de la signature - « Helium » par Sia :: texte de la signature
Messages : 1468 - Points : 1756
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. 6uo3
Âge : 30 ans + née à Paris, le 18 juin 1989
Métier : bibliothécaire à temps plein
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Jeu 9 Mai 2019 - 2:42 )
- J'AI BESOIN DE VOUS, DE VOS CONSEILS. -
Je suis littéralement pendue aux lèvres de Rafael. La raison ? Nous parlons livres et j'adore en dévorer, surtout les policiers suédois, qui me donne toujours envie de lire davantage, encore et toujours plus, découvrant même de nouveaux auteurs lorsque j'ai achevé les derniers romans des auteurs que j'aime, que je suis. De ce fait, lorsqu'il me parle de nouveauté, je l'écoute attentivement. Il pourrait me donner envie de lire autre chose et cela ne me ferait pas de mal. Me pinçant les lèvres, je l'écoute toujours, alors qu'il m'affirme qu'il faut être patient, ce qui me fait immédiatement esquisser un doux sourire. « Je sais oui. Le souci étant que lorsqu'on aime un auteur et qu'on a terminé son dernier roman, on a terriblement hâte de pouvoir lire la suite. » C'est sans doute idiot ce que je dis puisque cela tombe sous le sens, le fait est que je suis comme une gamine la veille de noël lorsque j'attends la suite des aventures des personnages de mes romanciers préférés. Hochant la tête alors qu'il me parle de son offre – deux livres achetés un livre à moitié prix – je me dis que cela pourrait être une jolie occasion d'en choisir trois, puisque ma Barbara ne fait que lire, étant hospitalisée depuis bien trop longtemps déjà à mon goût, mais également au sien. « Merci beaucoup Rafael. Je pense que l'histoire de la petite fille qui se découvre des dons pourrait lui plaire. » Je dis dans un sourire, alors que je lui parle de « La cage dorée » de madame Camilla Lackberg. « Vraiment, cela vous dit quelque chose ? » Je lui demande, mes énormes billes vertes grandes ouvertes alors que j'espère, que mon cœur s'emballe, puisque je l'attends également pour moi, étant une grande fan de cette auteure. « Merci. » Je souffle avant qu'il n'aille regarder dans son fichier, sur son ordinateur. Le fixant, mon regard empli d'espoir, je le regarde s'en aller quand après un temps qui m'a semblé interminable, il revient avec le roman tant attendu, notre « Saint Graal » à ma Babou et moi. « Non. » Je prononce, m'emparant du dit roman puisqu'il me le tend, ne l'écoutant plus durant une petite minute. Redressant la tête, mon regard pénètre le sien alors que je saute à son cou, heureuse. Lorsque je me rends compte de ce que je viens de faire, je recule, défaisant « notre étreinte » alors que je deviens aussi rouge qu'une tomate. « Je vous demande pardon. C'est que… Enfin, elle est mon auteure préférée et je… C'est toujours un immense évènement à mes yeux lorsqu'elle sort un livre, enfin… Voilà. » Je fixe à présent mes chaussures, me sentant sotte. Reculant de deux pas, je ne sais pas quoi ajouter, quoi dire quand il reprend notre discussion comme si rien ne s'était passé, me parlant de Lars Kepler, qui est le nom de plume d'un couple d'auteurs suédois : Alexandra Coelho et Alexander Ahndoril. Osant relever ma tête, mon regard affrontant le sien, je me mordille la lèvre à ses propos, lorsqu'il m'annonce qu'il n'y a pas de nouveauté. « OK. J'ai achevé leur dernier roman, « Le chasseur de lapins ». Une pure merveille qui donne envie d'avoir la suite, encore plus que de coutume. » Je dis, alors qu'il m'affirme qu'il peut avoir « L'hypnotiseur » en stock. « OH ! » Je souffle, le laissant aller voir, quand il revient après peu de temps, le roman entre les mains. « Vous devriez le lire, croyez-moi. J'aime énormément Camilla Lackberg, mais « L'hypnotiseur » est mon roman préféré et juste après se trouve « Cyanure », de Camilla Lackberg. Elle l'avait sorti pour les fêtes de noël. » J'affirme dans un mouvement de tête alors que je m'empare du roman de Kepler. Lorsque Rafael reprend, me parlant de romans fantastiques, je l'écoute attentivement, quand je me dis que je ne connais pas le livre dont il me parle. Curieuse, je me demande si je ne devrais pas me le procurer, afin de savoir ce qu'il en retourne, d'autant que cela ne peut pas me faire de mal de changer un peu de registre. « Si vous l'avez, je le lirai bien. » Je prononce donc, avant de reprendre. « Je ne suis plus trop fantastique moi non plus. Évidemment, j'ai lu les sagas « Harry Potter » et « Twilight », mais une fois que j'ai goûté aux romans policiers suédois. » Mon regard scintille, s'anime, pétille, alors qu'un sourire se forme sur mon visage en forme de cœur. « Enfin, vous avez compris, je pense. » J'ajoute, rougissant de nouveau, bien que cela soit moindre que tout à l'heure, lorsque je me suis jetée à sa nuque et cela pour un roman, enfin non, LE roman. « Je veux bien une carte de fidélité oui. » Je dis, alors qu'il m'en parle, m'assurant que j'aurais des avantages, comme des réductions. « J'aurais dû vous demander la carte bien avant, étant donné que je me fournis généralement chez vous. Puis, à présent, je pense que cela ne sera qu'uniquement chez vous. » Je dis, haussant les épaules en ajoutant, comme sur le ton de la confidence : « Je ne connais pas meilleure librairie qu'ici. » Je prononce, sincère, puisque de toute façon, je dis toujours ce que je pense, quitte à blesser parfois.

@RAFAEL ADAMO



Je sais pas encore.
ICI. ━ Texte. ━ Dernier texte.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 1 Sep 2019 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ealitya(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 771 - Points : 2090
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Tumblr_p5yx69c7cT1wk0htpo2_400
Âge : Trente cinq ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Dim 26 Mai 2019 - 20:54 )
Parler de livres, il adore ce genre de conversation, il faut dire qu’il ne tenait pas une librairie pour rien. Depuis tout petit il adorait ça, en fait, c’est sa mère qui faisait la lecture avec lui quand il était petit puis par la suite à l’orphelinat, il en lisait pas mal. Cela l’a beaucoup aidé après la perte de ses parents quand il se sentait seul, il se posait dans un coin et lisait un livre, c’était un moyen de s’évader de son quotidien d’oublier la douleur. Cela lui permettait aussi de voir comment les personnages de romans qui vivaient ce genre de tragédies arrivaient au final à s’en sortir. C’était une sorte de thérapie pour vaincre sa peine, même s’il n’y a pas un jour ou il ne pense pas à ses parents, cela fait un moment qu’il n’était pas aller sur leur tombe. Parfois il se posait et il leur racontait sa vie, il n’était pas du genre à croire en dieu ou au paradis, mais ça lui faisait du bien de parler, il n’a jamais su pourquoi. « Je comprends, même si parfois on peut aimer certaines histoires d’un auteur, mais les suivantes ne nous plaisent pas. » Cela lui était déjà arrivé, surtout quand un auteur sortait de son univers, il avait lu tellement de livre qu’il ne pouvait pas tout se rappeler, il ne savait pas tout malheureusement. « On peut penser que c’est une histoire assez classique, car au final beaucoup de livres ont des thèmes communs, mais je pense que ça peut être intéressant. » Pour sa part, il aimait bien le fantastique, il avait dévoré la saga Harry Potter comme beaucoup. Il était ensuite aller chercher le livre que voulait réellement la jeune femme et c’est vrai que sa réaction pouvait paraître bizarre, mais il pouvait la comprendre. « Il n’y a pas de soucis, je réagis aussi comme ça, sauf que je les reçois directement ici, donc je me réjouis tout seul. » Il y avait tellement de livres à lire, parfois c’était dur d’en choisir un en particulier. « Vous lisez beaucoup, je pense que j’ai trouvé une rivale. » Il se mit à rire, peut être que depuis quelques temps, il lisait moins, il avait moins de temps, il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, il est père de famille, il doit s’occuper de ses enfants, de sa petite amie et de tout le reste. « Je le lirais peut-être, mais à force ma liste de lectures risque de devenir interminable» Il y a trop de livres qui sortent en même temps. « J’ai beaucoup de livres, je vais vous en trouver. » Il lui ramena le livre en question, avec elle il ferait des bonnes affaires, elle semblait dévorer les livres rapidement. « Twilight, j’ai un peu plus de mal, je ne sais pas, les vampires qui brillent au soleil, ce n’est pas trop mon truc. De base les vampires je ne suis pas. » Il avait essayé de lire le premier, mais au final ça ne l’avait pas captivé après chacun ses goûts. « Allons faire cette carte alors » Il l’invita vers la caisse et rempli les informations dont il avait besoin. « Si vous passez et que vous n’avez pas votre carte vous aurez juste à me donner votre nom. Vous savez c’est récent, j’ai mis ça en place pour tester et au final ça marche plutôt bien. » Il était touché par les paroles de la jeune femme. « Merci c’est gentil, ça a toujours été mon rêve de travailler au milieu de livres. » Il avait peut être de la concurrence en ville, mais honnêtement il s’en fichait.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : j'ai pour avatar Dakota Johnson + heavydirtysoul. :: crédit de l'avatar - beylin :: crédit du codage de la signature - « Helium » par Sia :: texte de la signature
Messages : 1468 - Points : 1756
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. 6uo3
Âge : 30 ans + née à Paris, le 18 juin 1989
Métier : bibliothécaire à temps plein
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Sam 1 Juin 2019 - 22:57 )
- J'AI BESOIN DE VOUS, DE VOS CONSEILS. -
Lire est un véritable plaisir, puis surtout, c'est une excellente échappatoire. Lorsque l'on est aspiré par sa lecture, on se met à la place du personnage principal et ainsi, on occulte totalement ce qui ne va pas dans nos vies. Bien sûr, ce n'est pas l'unique raison pour laquelle les personnes aiment lire, puisque l'on trouve toujours de bonne raison pour commencer une lecture. De mon côté, j'ai commencé les romans pour ne pas m'ennuyer seule dans ma chambre, puis je voulais me concentrer sur autre chose que l'atmosphère pesante présente dans le petit appartement que je partageais avec ma mère camée, qui passait son temps à boire et à se piquer, pour faire taire la douleur omniprésente dans son être, à cause du départ de mon père dont elle ne s'est jamais remise. « Vous avez raison. Certains auteurs désirent s'essayer à autre chose et ça ne fonctionne pas toujours. C'est ainsi. » Je réponds, haussant les épaules, quand il me parle de ce livre où une petite fille se découvre des dons. Il est vrai qu'à présent les romans dits fantastiques sont omniprésents et pour cause, l'imagination des auteurs n'a pas de limite. « Ça lui changera des romans policiers. Ça ne peut pas lui faire de mal. » Je réponds, puisqu'il est vrai que Babou ne se nourrit que d'histoires tragiques, ce qui peut ne pas l'aider au final, alors que nous avons besoin qu'elle soit forte, qu'elle se batte, pour guérir ou plutôt, être en rémission. Lorsque Rafael se rend dans son arrière-boutique pour débusquer le dernier Camilla Lackberg, je trépigne d'impatience quand il me l'apporte, me laissant souffler. Heureuse, ne l'écoutant plus, je finis par me jeter à son cou avant de me rendre compte de ma bêtise. M'excusant, ayant été trop « hystérique » puisque je l'attendais depuis un moment tout comme ma sœur, je suis rassurée par les propos de Rafael. « C'est bête que vous vous réjouissiez seul. » Je dis, sans m'en rendre compte, avant de fixer mes chaussures. Décidément, aujourd'hui, j'enchaîne les bourdes, je ne sais pour quelles raisons. Redressant la tête lorsqu'il me dit « rivale », je ne peux m'empêcher de rétorquer, un sourire ornant mon visage. « OH ! Croyez-moi. Barbara est une rivale de taille contrairement à moi. Elle ne se nourrit que de lecture. » Y songeant, je réalise que mes mots sont justes et pour cause, elle est nourrie par une perfusion, puisqu'elle a bien trop de mal à garder ce qu'elle avale dans son ventre, rendant rapidement après ses repas, notamment le soir. Émergeant de ses biens tristes pensées, j'essaye de cacher ma tristesse quand Rafael m'affirme qu'il a une liste interminable de lecture. « Je comprends. C'est pareil pour moi. J'aurais besoin de mille vies pour lire tous les romans qui me font de l'œil. C'est terrible de travailler dans une bibliothèque puisque l'on touche les romans, qu'on a toujours quelque chose à faire, ce qui ne nous permet pas de céder à la lecture. Enfin, de toute façon, je ne suis pas payée pour lire des livres. » J'ajoute, m'empourprant légèrement, puisqu'il m'arrive de lire à quelques occasions durant mon temps de travail, lorsque j'ai terminé de faire tout ce qu'il fallait. « J'imagine que les Twilight, c'est une histoire de génération. Je n'étais pas fan du tout des vampires, j'en avais peur lorsque j'étais jeune. Cela m'a permis de ne plus faire de cauchemars. » Je dis, quand j'ajoute un petit quelque chose. « Concernant Twilight, je suis certaine que j'aurais pu jouer le rôle de Bella. Il m'aurait été comme un gant. Le fait est que je ne suis pas actrice. » Me mettant à rire, je finis par recouvrer mon sérieux lorsque Rafael me propose de me faire une carte de fidélité. Étant évidemment d'accord, nous rejoignons sa caisse quand il m'explique qu'en cas d'oubli, je pourrais décliner mon identité afin d'être trouvé. « C'est une excellente idée la carte de fidélité. Ça se faisait surtout dans les magasins de fringues auparavant, c'est ingénieux d'avoir mis ce système en place dans votre librairie. » Je suis sincère et également ravi pour lui, puisqu'il m'affirme que cela fonctionne plutôt bien ici et c'est tout le mal que je lui souhaite. « Je suis comme vous. Je rêvais d'être au milieu des livres dès mon plus jeune âge. » Je dis dans un sourire, alors que je songe à mon rêve ultime ; celui de devenir romancière.

@RAFAEL ADAMO



Je sais pas encore.
ICI. ━ Texte. ━ Dernier texte.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 1 Sep 2019 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ealitya(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 771 - Points : 2090
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Tumblr_p5yx69c7cT1wk0htpo2_400
Âge : Trente cinq ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Ven 12 Juil 2019 - 22:34 )
« C’est déjà une chance de pouvoir se faire publier. Je pense que si on écrit c’est par passion, pas forcément pour connaître la gloire. » Quoique c’est aussi bien de gagner sa vie grâce à ça. Pour ça part, il n’avait pensé à devenir écrivain, il ne considérait pas qu’il avait ce talent. Lui il préférait plutôt les lire et les faire découvrir aux autres. Cependant il était fier de savoir que sa petite amie avait réalisé son rêve, en devant écrivain, ce n’est pas donné à tout le monde. « C’est bien d’essayer tous les styles. » Les livres l’ont beaucoup aidé dans son enfant, perdre ses parents, il avait besoin d’oublier la réalité de faire son deuil et en quelques sorte ça l’a aidé, bien sûr, il ne les a pas oubliés, d’ailleurs il vient souvent déposer des fleurs sur leurs tombes. Peut être que le fait d’être orphelin l’avait empêché de se dire qu’il serait un bon père. Il fut surpris quand la jeune femme se jeta à son cou, elle le voulait ce bouquin. « Heureusement que ma petite amie n’est pas là, elle pourrait se faire des idées. » Il se méfiait avec Camilla, elle était du genre à tirer des conclusions trop rapidement, il en avait déjà subi les frais. « C’est une bonne chose de pouvoir se plonger comme ça dans les livres, ça m’a beaucoup aidé par le passé. » Cependant pour le moment, il n’en dirait pas plus, pas besoin d’étaler sa vie privée, de son passé. « Vous savez c’est pareil dans une librairie, quand je n’ai pas de client, je me pose et j’arrive de temps en temps à lire quelque chapitre. » L’avantage aussi d’être son propre patron, bien sûr dés qu’il y avait un client il réagissait assez vite et lâchait son livre. « Au moins c’est une bonne chose que les vampires ne vous fassent plus faire de cauchemar. » Cependant il ne changerait pas d’avis sur cet univers. « Un jour tenter les castings, ça pourrait marcher. » Lui il ne ferait pas acteur, il n’a pas assez de talent. « Va pour la carte, au moins ça permet à tout le monde d’avoir la chance de s’acheter quelques livres supplémentaires. » Il prépara la carte en lui demandant les différentes informations dont il avait besoin et lui donna. « C’est plaisant de parler avec des personnes partageant les mêmes passions. » Les gens qui lisent ça devenait rare et c’était bien dommage.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Lilwenn BoschettiToujours frais après un litre de café
En ligne
Lilwenn Boschetti
http://www.ciao-vecchio.com/t4992-lilwenn-boschetti-evitez-l-aig http://www.ciao-vecchio.com/t5756-lilwenn-boschetti-la-mort-est-prematuree-a-tout-age#182086
Faceclaim : j'ai pour avatar Dakota Johnson + heavydirtysoul. :: crédit de l'avatar - beylin :: crédit du codage de la signature - « Helium » par Sia :: texte de la signature
Messages : 1468 - Points : 1756
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. 6uo3
Âge : 30 ans + née à Paris, le 18 juin 1989
Métier : bibliothécaire à temps plein
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Ven 19 Juil 2019 - 19:04 )
RAFAWENN ♔ J'ai besoin de vous, de vos conseils.
Lorsque je me rends à la librairie de Rafael, je sais que si je suis triste ou pensive, cela va me passer. C'est comme si l'idée de me rendre à cet endroit était un médicament à mes maux, d'une certaine façon. Souriant à cette pensée, alors que je me prête à rêver de travailler dans une librairie telle que celle-ci, j'écoute à nouveau Rafael, lui prêtant une oreille attentive. Chaque fois que nous discutons, j'ai la sensation que le temps passe à une vitesse folle et pour cause : nous parlons de notre passion en commun : dévorer des romans. « C'est certain que c'est une chance de pouvoir être publié. J'imagine que c'est comme se saisir du bonheur, pour ne plus jamais le laisser s'échapper. » Mon regard scintille, rien que par les mots que je viens de prononcer, puisque je rêve d'être publié et d'écrire de nombreux romans, ce qui ne se fera sans doute jamais, bien que parfois, les rêves se réalisent. « Vous avez raison, une fois de plus ! L'écrit, c'est par passion. C'est vouloir raconter une histoire, afin que les lecteurs ressentent ce que l'on ressent lorsque l'on a écrit. Il y a un homme ou une femme si je ne m'abuse qui a dit "un bon auteur ne vous dit jamais quand il pleut, il vous fait ressentir ce que l'on ressent quand la pluie vous tombe dessus". Je trouve que cette phrase veut tout dire. » Je prononce, un sourire étant inscrit sur mon visage, alors que ces mots prennent toujours tout leur sens, à mes yeux. Parlant romans, styles, je n'oublie pas que ma chère et jeune sœur aime lire pour oublier l'endroit où elle se trouve, ce qui lui arrive, puisque malheureusement, elle est très malade. Les romans que je lui apporte sont comme une sorte de libération pour elle, c'est du moins ce que j'imagine, ce que je pense, puisqu'elle me répète souvent qu'elle se met dans la peau du personnage, pour devenir une autre, ce que je ne peux que comprendre. Pensive, songeant à elle qui doit attendre que le dernier Lackberg soit disponible, je me jette au cou de Rafael, lorsqu'il me le tend, l'ayant déjà reçue. Étant aussi rouge qu'une tomate, je le deviens davantage lorsqu'il me fait par du fait qu'il a une petite amie et je suppose qu'elle doit veiller au grain, puisqu'il termine en affirmant qu'elle se ferait de fausses idées. « Je vous demande pardon, ça n'arrivera plus. Enfin, j'essayerais. » Me pinçant les lèvres, je ne sais pas comment expliquer ma joie d'avoir en ma possession ce roman, quand je me dis que, parfois, les vérités sont bonnes à dire. « Ma sœur est une fan absolue des romans de madame Lackberg. Vous savez elle… Ma sœur se trouve hospitalisée et chaque fois que je lui apporte un nouveau roman, son regard pétille d'une joie intense. » Regardant ailleurs, essuyant quelques larmes rapidement, des larmes naissantes qui perlaient dans mes yeux, je ne prononce plus le moindre mot, quand il s'essaye à se confier, vaguement du moins, je crois. Ne l'interrogeant pas rapport au fait que lire l'a aidé par son passé, nous rebondissons sur le fait que nous lisons de temps à autre sur notre lieu de travail, puisque nous aimons cela, ce qui va s'en dire. Bien sûr, j'imagine que toutes les personnes travaillant dans une bibliothèque ne sont pas « en joie » de ranger des ouvrages parfois lourds, seulement, c'est mon cas ou cela était mon cas. Si j'ai tout fait pour y travailler c'était parce que je savais que je m'y sentirais bien, que j'échapperais à mon passé, puis que je pourrais me perdre dans des histoires, tout comme ma jeune sœur Barbara. « Je suis… Je veux dire, j'avais que… Enfin, comme je travaille à la bibliothèque municipale… Je… Enfin, j'avais peur que vous ayez une mauvaise image de moi, qui lit sur son temps de travail. » Je m'arrête là, puisque j'ai la sensation de trop parler, ce qui n'arrive que très peu souvent. À vrai dire, je ne me sens moi-même que durant ses instants où je parle de ce que j'aime, c'est-à-dire la lecture. Il n'y a qu'avec Barbara et Rafael que je parviens à être moi, la Lilwenn que j'étais en France, celle qui lisait constamment, ce qui m'a aidé, tout comme Rafael, puisqu'ainsi, j'échappais à ma vie quotidienne, celle de m'inquiéter pour ma mère qui passait son temps à se piquer, même sous mes yeux, se moquant de mon âge, de ce que cela pourrait engendrer chez moi plus tard. Préférant ne pas y songer, je me veux drôle, plaisantant, alors que j'affirme à Rafael que grâce aux Twilight j'ai cessé d'avoir peur des vampires, ce qui est le cas, la stricte vérité. « Oui, au moins ça m'a servi à quelque chose. » Je réponds, ayant retrouvé mon sourire, avant de rire à ses mots. « Je serais une piètre actrice, vous savez ! Il n'y aurait sans doute qu'une entrée : moi. » Me dévalorisant, le remarquant, nous finissons par évoquer l'idée de carte de fidélité, ce que je trouve être ingénieux, réellement. « Allons pour la carte oui. » Je souffle, pour continuer. « C'est vrai que certaines personnes ne peuvent pas facilement s'en acheter. » Pensive, je réponds finalement à ses questions afin de créer la dite carte, quand je rougis à nouveau, puisque je pense comme lui ; Rafael. « C'est vrai que c'est plaisant. Cela m'arrive peu souvent à vrai dire. Je me sens mieux ici qu'à l'endroit où je travaille. Vous n'auriez pas un poste pour moi par hasard ? » Je demande, sur le ton de la plaisanterie au début, pour finalement réaliser que c'est une très bonne question, puisqu'ainsi, je quitterais la bibliothèque municipale, que j'apprécie de moins en moins avec le temps, et cela pour de nombreuses raisons, telles que mes collègues, qui me tapent sur le système en passant leur temps à me surveiller, à se mettre des bâtons dans les roues les uns les autres, pour des raisons qui m'échappent sincèrement.


@RAFAEL ADAMO


Je sais pas encore.
ICI. ━ Texte. ━ Dernier texte.


Dernière édition par Lilwenn Boschetti le Dim 1 Sep 2019 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rafael Adamo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Rafael Adamo
http://www.ciao-vecchio.com/t553-rafael-adamo http://www.ciao-vecchio.com/t557-rafael-adamo-liens
Faceclaim : Arthur Darvill + Ealitya(avatar), wiise(sign), tumblr(gifs)
Messages : 771 - Points : 2090
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Tumblr_p5yx69c7cT1wk0htpo2_400
Âge : Trente cinq ans (12/05/1984)
Métier : Libraire
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le Sam 17 Aoû 2019 - 13:21 )
« Pour ma part je suis fait pour conseiller les futurs lecteurs pas pour écrire des livres et ça me va. » Peut être qu’un jour, il se déciderait à écrire, mais il ne trouvait pas vraiment le temps, même si parfois, il y avait des idées qui pouvaient surgir. Il laisserait faire le temps, par contre il était prêt à encourager les gens à écrire, après tout c’était un moyen de s’évader aussi, de se plonger dans l’écriture, de donner vie à tout un univers. « C’est une jolie phrase en effet, puis de nos jours, il y a tellement de façon de se faire publier. » C’était bien vrai, il y avait l’autoédition, bien sûr après il fallait faire sa propre pub pour se faire connaître, c’était la que ça devenait compliqué. Si un jour, un jeune auteur souhaitait faire la pub de son roman dans sa libraire, Rafael serait heureux de lui rendre service, c’était déjà arrivé par le passé, même si beaucoup visait les grandes libraires. Quoique le libraire se défendait, il avait sa clientèle et du choix, de plus, sa librairie était relativement bien placée, il avait fait les bons choix jusqu’à maintenant au niveau professionnel. « Ne vous excusez pas, vous savez c’est assez flatteur qu’une femme se jette dans vos bras. » Il se mit à rire, non il n’était pas en train de la draguer, il essayait juste de détendre l’atmosphère, il n’y avait rien de mal à exprimer sa joie de cette façon, ce n’est pas comme si elle l’avait embrassé. « Je suis désolé pour votre sœur, mais si les romans lui apportent de la joie, je suis content pour elle, c’est le meilleur moyen d’oublier le reste. » S’il était dans cette situation, il serait sûrement pareil, ou alors il ferait tout pour fuir l’hôpital quitte à passer par la fenêtre, il était assez fou pour faire ce genre de choses. Il remarqua les larmes de la jeune femme, la pauvre, ça devait être dur, il éviterait d’aborder ce genre de sujet avec elle, à moins qu’elle ait besoin d’en parler. « Une mauvaise image, n’importe quoi. Au contraire, je trouve ça bien, au moins cela prouve que vous faites ce travail parce que vous l’aimez. Moi-même, il m’arrive de me poser pour lire un livre. » Sauf quand il y avait du monde bien sûr, mais parfois, il se retrouvait seul et il fallait bien qu’il s’occupe un peu. « Les livres servent toujours. » Après tout, on arrivait parfois à se mettre dans la peau des personnages et indirectement vivre leurs aventures avec eux, ça permettait souvent de surmonter beaucoup de choses du quotidien. « Il faut être optimiste, croire en soi. » A ce qui parait pour lui les gens avaient dit qu’il chantait drôlement bien, même s’il n’y croyait pas vraiment, il devrait peut-être s’enregistrer un jour pour savoir. « Les livres ont un certain coût, ou alors il faut prendre des formats poches. » Malheureusement certains livres n’existaient qu’en grands formats. « Maintenant que vous le dites, un peu d’aide ne serait pas de trop, en ce moment je suis tout seul, donc pourquoi pas. » Il avait perdu son dernier remplaçant et en plus la jeune femme semblait passionnée, il serait prêt à essayer.


Rafael & Camilla.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
│RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. Empty
Sujet: Re: │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- │RAFAEL│J'ai besoin de vous, de vos conseils. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Lettura Passione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant