Revenir en haut
Aller en bas


 

- Roxana | Une virée à deux -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Yumita (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 664 - Points : 1998
Roxana | Une virée à deux Tumblr_inline_od91reJRvv1twk1o0_250
Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Roxana | Une virée à deux ( le Jeu 14 Mar - 2:53 )
Une virée entre potes. C’est finalement cette excuse pour laquelle il a opté, mais peut-être aurait-il dû lui souffler qu’il se rendait simplement à une exposition, à l’opposé de Naples, pour justifier son absence, parce qu’en trois heures de trajet, Elsa en est à son sixième message. Il en a lu un, a regardé furtivement les autres. Il a compris qu’elle parlait de son aversion pour Mattia et son côté irraisonnable à toujours faire la fête, à trop boire. Mais ce qui l’inquiète le plus, c’est de ne pas savoir avec qui Loris sera, quelle femme il croisera sur sa route. De quoi installer un sentiment de culpabilité ; ce ne sont que des mensonges pour profiter de deux jours avec sa voisine qui a fini par s’endormir sur le siège passager. Parfois, il jette quelques coups d’œil et avec un automatisme déconcertant, glisse de temps à autre sa main sur son dos, sa cuisse. Une manière à lui de rattraper le temps perdu durant cette semaine, où ils n’ont fait que se croiser entre deux portes. Que des occasions ratées. Le lundi où ils étaient supposés se voir a, lui aussi, été un échec cuisant. Ce jour-là, la présence d’Elsa a été un véritable problème, si bien qu’il a abandonné toute tentative d’aborder sa voisine. Ce n’est pas l’envie qui lui manquait.

Vieste se dessine doucement sous ses yeux. Loris se rapproche de la cité ancienne près de laquelle il se gare. En été, elle est très touristique, grâce à son éperon rocheux qui attire la foule, mais en plein mois de mars, la tranquillité est de mise. Il sort du véhicule, fait le tour de celui-ci pour ouvrir la portière de Roxana qu’il prend soin de réveiller en mêlant la tendresse de ses caresses et celle de ses baisers qu’il dépose un peu partout. Sur sa joue, son cou. « Nous sommes arrivés. » murmure-t-il, au creux de son oreille, alors qu’il défait lui-même sa ceinture de sécurité. Ce contact lui a manqué. Sa présence également, son odeur. Il sent qu’elle est en train de s’immiscer en lui avec une facilité déconcertante et qu’elle pourrait compliquer bien des choses dans sa vie, mais il ne veut ni y réfléchir, ni étouffer dans l’œuf ce lien qui est en train de se créer. Elle a confiance en lui et lui ne souhaite pas la décevoir. « Je te présente Vieste. » Une ville déjà visitée, mais qu’il a beaucoup aimée, notamment pour son cadre, dû à la roche, aux falaises. « Je te propose de faire un détour à l’hôtel. On laisse nos affaires sur place et je t’emmène manger un morceau. Ca te va ? » suggère-t-il, à l’écoute de ses souhaits, si elle désire changer de plan.


Loris & Roxana
Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 233 - Points : 1273
Roxana | Une virée à deux Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Jeu 14 Mar - 3:27 )
Toute la semaine, Roxana avait attendu le week end avec impatience. Bien que son quotidien reste le même, les journées lui paraissaient trois fois plus longues. Elle avait tenté de se convaincre d’annuler, de ne pas se laisser s’attacher à lui. Mais l’envie de le revoir, de retrouver la douceur de ses baisers, la chaleur de son sourire, et l’intérêt de leurs conversations était trop forte pour qu’elle puisse avorter le tout. C’était un jeu dangereux, elle le savait bien. Mais c’était plus fort qu’elle, tout simplement. Elle avait bien joué le jeu au bar, simulant quelques symptômes tout au long de la semaine pour justifier son absence pour deux soirs. De toute façon, elle n’aimait pas son boulot, et dans le pire des cas elle se contenterait de chercher ailleurs.

Elle avait croisé Loris à quelques reprises durant la semaine, sans toutefois avoir la chance de s’attarder le temps d’une conversation. Les regards échangés et les sourires furtifs partagés l’avaient toutefois réconfortée dans cette attente latente. Et lorsque le jour J est enfin arrivé, elle part le rejoindre, le cœur léger. C’est la voix de Loris qui l’éveille doucement après quelques heures de voiture, et la jeune femme remue légèrement, tournant la tête pour lui adresser un sourire. Elle pourrait très bien s’habituer à ce genre de réveil, à ses lèvres qui se posent sur son cou, sa nuque, sa joue. La jeune femme attrape sa main et sort de la voiture, s’étirant légèrement alors que son regard parcoure les alentours. « C’est un bon plan. », répond-elle simplement alors qu’ils récupèrent leurs affaires. Elle le laisse la guider au travers des petites rues, jusqu’à l’hôtel, sentant un début de nervosité fourmilier dans son estomac. Pas qu’elle ait des doutes sur le respect qu’il lui porte, il le lui a bien prouvé l’autre soir. Mais peut-être se fait-il des attentes différentes, cette fois. Et Roxana n’est pas certaine d’être en mesure de les combler, malgré l’envie qu’elle-même ressent. Une fois arrivés devant la façade de l’hôtel, Roxana marque un temps d’arrêt, tirant sur sa main pour l’attirer vers elle. Puis, doucement, elle se hisse sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres sur les siennes, dans un baiser à la fois tendre et impatient. Trop heureuse à l’idée de l’avoir toute à elle pour deux jours entier.



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Yumita (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 664 - Points : 1998
Roxana | Une virée à deux Tumblr_inline_od91reJRvv1twk1o0_250
Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Jeu 14 Mar - 22:09 )
La lanière de son sac sur l’épaule, sa main droite tenant celui de Roxana pour ne pas qu’elle s’encombre, la gauche dans la sienne, Loris avance dans les rues qui ont eu le temps de changer en dix ans. Pourtant, il se souvient de cet endroit dans lequel il a aimé s’attarder et il espère qu’elle prendra tout autant de plaisir. A quelques pas de l’hôtel, il s’apprête à pousser la porte pour y entrer lorsqu’il est soudainement attiré par sa voisine. Ses lèvres épousent parfaitement sa bouche, répondant avec tendresse, y mêlant son manque ressenti toute cette semaine. C’était frustrant de la savoir à quelques mètres de lui et de se contenter d’un sourire, ou un simple bonjour. Frustrant de ne pas la toucher, l’observer aussi longtemps qu’il l’aurait souhaité. Alors, son initiative est la bienvenue. Loris l’accueille avec un désir non dissimulé. « J’ai beaucoup pensé à toi ces derniers jours. » confie-t-il, en lâchant sa main pour glisser ses doigts sur sa taille, puis sur le bas de son dos, sur son manteau, longeant sa colonne vertébrale, jusqu’à sa nuque où ils arrêtent leur course. D’autres occasions se sont présentées à lui lorsqu’ils sortaient avec des potes, mais contrairement à ses habitudes, Loris ne les a pas remarquées. Un soir, alors qu’ils étaient au San Calisto, Mattia s’est senti obligé de lui donner un coup de coude pour qu’il regarde dans la direction d’une petite brune qui regardait vers leur table et si, en général, il en aurait profité, cette fois-là, il s’est contenté de jeter un œil vers elle et s’est aussitôt recentré sur la conversation. C’est étrange, mais il s’est senti tellement bien dans les bras de Roxana, qu’il n’a pas ressenti le besoin de batifoler ailleurs. C’est si nouveau qu’il ne s’en rend pas compte lui-même. « J’ai attendu ce week-end avec impatience. » avoue-t-il, en effleurant son nez avec le sien. En attendant, il a pu organiser ce qu’ils allaient faire, se renseigner sur quelques activités et surtout, sur ce qui se faisait en soirée. Parce que s’il y a une chose qu’il a retenu, c’est qu’elle espérait quelque chose de sympa. Et il a envie de lui faire plaisir.


Loris & Roxana
Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 233 - Points : 1273
Roxana | Une virée à deux Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Jeu 14 Mar - 23:33 )
Ça lui plaît, cette liberté d’être ensemble. Pas que ça les ait nécessairement freinés dans les rapprochements de la nuit passée ensemble, mais elle a ressenti certaines réserves alors qu’ils se croisaient sur le palier de leurs appartements. L’envie de s’attarder à discuter avec lui, d’effleurer son bras au passage, se glisser un baiser dans le creux de son cou… Toute la semaine, elle a dû refréner ses pulsions, dans l’attente de cette escapade. Les mots de Loris provoquent un soupir de contentement chez la jeune femme, qui frissonne alors que ses mains parcourent sa taille, le bas de son dos. Se demandant ce qu’elle a bien pu faire pour mériter qu’il s’intéresse ainsi à elle. Quelques jours plus tôt, elle s’est observée longuement, dans la glace. Plus longtemps qu’elle ne l’avait fait depuis les dix dernières années. Tentant de déceler ce qui pouvait l’attirer, sans succès. Et ce n’est pas comme si elle pouvait mettre son intérêt sur le compte d’une personnalité flamboyante, elle qui s’efface plus souvent qu’autrement. Vraiment, elle n’y comprend rien. Mais elle accepte la situation telle qu’elle se présente. Peut-être qu’un jour, elle arrivera à se voir au travers de ses yeux. « Tu sais… moi aussi. », avoue-t-elle, posant furtivement ses lèvres sur les siennes. Elle a hâte de découvrir cette nouvelle ville, et surtout, d’apprendre à le connaître davantage. Roxana recule d’un pas, tirant sur sa main pour l’entraîner vers l’hôtel, où on leur remet les clés de leur chambre. Une fois arrivé sur place, elle déverrouille la porte, et se glisse dans l’embrasure de celle-ci en laissant son regard apprivoiser les lieux. « On voit déjà l’amélioration depuis la dernière fois, on aura droit à un vrai lit ce soir. », blague-t-elle alors qu’il se débarrasse de leurs sacs. Elle s’approche de lui, glissant ses main le long de son dos, appuyant son menton contre son torse alors qu’elle lève les yeux vers lui. « Tu connais bien la ville? »



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Yumita (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 664 - Points : 1998
Roxana | Une virée à deux Tumblr_inline_od91reJRvv1twk1o0_250
Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 1:11 )
La chambre d’hôtel est mieux que sur les photos. Le lit deux places semble bien plus confortable que le canapé sur lequel il dort quasi toutes les nuits. Au fond, la baie donne sur la mer. Ca n’a rien à voir avec son précédent voyage où il avait dormi la première nuit dans une voiture et la deuxième dans un petit appartement d’un habitant qu’il avait rencontré sur la plage et qui avait proposé de l’héberger. Ce soir-là, il avait dormi sur un matelas et s’en était contenté. Loris partait de rien, ne connaissait pas le luxe et si aujourd’hui, il devait le refaire, ça ne le choquerait pas non plus. L’argent qu’il a gagné avec les toiles, n’a pas changé sa vision du monde. Il sait que si les billets contribuent au bonheur, ils ne sont pas suffisants à rendre quelqu’un pleinement heureux. Lui, ce qui le rend heureux, c’est ce qu’il vit à l’instant, avec elle. Son cœur est léger. Il s’engouffre à l’intérieur, dépose les sacs au pied du lit et l’encercle de ses bras, amusé par sa plaisanterie. « Ce que c’est intelligent. » répond-il, avec légèreté. « Tu te souviens ce que je t’ai dit sur mon tour d’Italie ? Eh bien, je suis passé par là. Je ne suis pas resté longtemps. Trois jours, le temps de faire le tour, de visiter le patrimoine. Et c’est très sympa, tu verras. » Il caresse tendrement sa chevelure, saisit quelques mèches qu’il place derrière son oreille. Un geste qu’il ne fait pas pour la première fois et qui va devenir une habitude. « Je te réserve quelque chose de bien. » Il pose ses mains sur ses épaules, la dévisage, elle, les vêtements qu’elle porte et qui, encore une fois, sont bien trop larges pour elle. Pourtant, même si ça la cache, elle lui plait. « La chambre, le lit, ça te convient ? » Il est grand, pour deux. Il a hésité à choisir une chambre double, mais il s’est dit qu’il préférait terminer sa nuit à ses côtés, plutôt que séparément.


Loris & Roxana
Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 233 - Points : 1273
Roxana | Une virée à deux Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 1:35 )
Elle se plaît à l’imaginer, plusieurs années en moins, à déambuler dans les rues de Vieste. Jeune adulte, sans le sous, qui mord dans la vie à pleines dents. « J’ai hâte de tout découvrir. » Parce qu’elle a l’impression qu’à ses côtés, elle saura se montrer plus aventurière, plus curieuse. Leur dernière soirée l’a prouvé. Elle sourit en le dévisageant du regard, s’attardant de longues secondes dans son admiration, avant de secouer légèrement la tête, ébahie. Vraiment, elle ne comprend pas la situation. « Oh. Oui, c’est parfait. » Ils ont déjà dormi ensemble une fois, et il n’a fait que lui démontrer du respect. Elle ne voit pas comment les choses pourraient être différentes, cette fois. Espace d’un moment, sa tête s’emballe en imaginant les pires scénarios – Loris qui tente de se rapprocher d’elle d’une manière plus intime, qui se bute à un refus. Qui insiste. Et même si elle arrive à se défendre, à sortir de la chambre, elle se trouve à plus de trois heures de chez elle, seule. Son cœur s’affole, mais il ne lui suffit que d’un regard levé vers son visage pour qu’elle s’apaise. Tout ça… Ce n’est pas lui. Ce sont ses peurs qui parlent, ses traumatismes qui lui font imaginer le pire. Elle refuse de laisser son pessimisme mettre de mauvaises intentions sur lui, pas après le comportement dont il a fait preuve avec elle. Elle se sent coupable, de simplement pouvoir imaginer de telles choses. Sa main trouve la sienne, les doigts se lient aux siens et elle exerce une douce pression, prenant une grande inspiration qui achève de la calmer. Tout ça, c’est bien étrange pour elle, totalement nouveau. Déposant un baiser sur la ligne de sa mâchoire, elle s’éloigne afin de fouiller dans son sac, en extirpant l’objet qu’elle chérit le plus au monde – son appareil photo. Et ses pas la mènent vers la fenêtre, qu’elle observe au travers de son objectif, avant de simplement baisser l’appareil pour se laisser émerveiller par la vue. « Tu as bien choisi. », souffle-t-elle en revenant vers lui, appuyant sa tête contre son torse. Elle ne se lasse pas de cette proximité, de son odeur qui lui emplit la tête et le cœur.



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Yumita (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 664 - Points : 1998
Roxana | Une virée à deux Tumblr_inline_od91reJRvv1twk1o0_250
Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 2:13 )
Son bras gauche appuyé contre le mur, Loris l’observe s’éloigner vers la baie, attendant son verdict, en profitant pour la dévorer des yeux. Il ne réalise toujours pas de cette nouvelle proximité entre eux. C’est si soudain et si fusionnel, déjà. Il ne la connait pas encore très bien, mais assez pour avoir envie de lui faire découvrir bien plus que son petit bout de plage. Lorsqu’elle revient vers lui, il se redresse et l’entoure de nouveau de ses bras. Il n’a pas le souvenir d’avoir été si câlin avec une femme, avec l’envie démesurée de l’être. Son cœur se resserre tant ça lui plaît. Il a l’impression qu’il va exploser à force d’être confronté à ce cocktail d’émotions. « T’es tellement tendre. » C’est un constat. Roxana est affectueuse. Elle vient elle-même chercher son contact, comme si elle partageait son même besoin. Lui qui est si tactile en est ravi. Il enfouit son visage au creux de son cou, resserre son étreinte avec la crainte qu’elle s’éloigne. Le simple fait de rompre le contact créé en lui un manque. Ils ne sont pourtant pas loin, mais il sent une dépendance s’installer doucement en lui. Loris passe son bras autour de ses épaules et l’attire à l’extérieur de la chambre qu’il ferme derrière eux. Et en prenant l’ascenseur menant au hall, il se rend compte qu’il va avoir beaucoup de difficultés à se passer de ça. D’elle contre lui, de son souffle sur sa peau, de ses yeux trouvant les siens et de ses gestes de tendresse qu’elle vient elle-même chercher. En sortant de l’hôtel, Loris s’arrête un instant, face à la vue qui s’offre à eux, puis la guide vers les petites ruelles typiques de la ville. « Parle-moi un peu de toi. De ta vie ici, tes colocs. Ca se passe comment ? » Il se mord la lèvre inférieure, pris d'une hésitation, mais franc, ça ne dure pas longtemps. « Au fait… Tu as gardé le numéro du type qui t’a accosté cette semaine ? » C’était ce même soir, où Mattia lui avait fait du coude. Loris a bien plus été interpellé par la tentative du gars que par la nana qui l’observait.


Loris & Roxana
Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 233 - Points : 1273
Roxana | Une virée à deux Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 2:32 )
Ses mots la font sourire. De tous les qualificatifs inimaginables, jamais Roxana n’aurait utilisé le mot « tendre » pour se décrire. Elle qui éprouve un dédain absolu pour le contact humain, qui frémit dès qu’on l’effleure par erreur. Elle qui détourne le regard avec agacement lorsqu’elle voit des gens s’embrasser en public. Et voilà qu’avec lui, elle perd tous ses repères. « C’est toi, qui déclenche ça chez moi. », avoue-t-elle, le serrant contre elle. Ses lèvres se posent contre la peau de son cou qu’elle embrasse affectueusement, avant qu’ils esquissent un mouvement vers la porte. Et son bras se passe le long de son dos, appuyant sa tête contre son épaule alors qu’ils marchent jusqu’à l’extérieur. Alors qu’ils découvrent ces petites rues, Roxana s’émerveille, son regard papillonnant tout autour d’elle. Elle résiste à l’envie de photographier chacun des coins de rue, préférant plutôt profiter de l’instant présent. « Hum. Les premières années ont été les plus difficiles, je ne parlais pas la langue, j’ai eu du mal à obtenir mes papiers. J’ai habité quelques semaines dans le cœur de Naples, mais… Je n’osais presque pas sortir de chez moi. J’avais peur. C’est comme ça que j’ai trouvé mes colocataires, parce que je voulais m’éloigner du centre. » Elle se rappelle la première impression, lorsqu’elle avait rencontré les filles qui allaient désormais partager son quotidien. Elle avait fait un effort pour se montrer aimable, plus souriante qu’elle ne l’était vraiment, plus sociable aussi. Puis, sitôt emménagée, elle s’était enfermée dans sa chambre pour plusieurs jours, n’en sortant que pour aller à la salle de bain ou chercher de quoi manger. Cette chambre était devenue tout son univers. « Je ne m’entends pas très bien avec elles. Enfin… Disons qu’on n’a rien en commun. » Parce qu’elles sont extraverties, aiment faire la fête, collectionner les coups d’un soir. Roxana a d’ailleurs depuis longtemps installé un verrou sur sa porte. « Elles ont appris, depuis le temps, à m’ignorer. Tant que je paie le loyer à temps, ça leur convient. » Même chez elle, elle a appris à être invisible. La question de Loris la surprend, et un sourire amusé étire ses lèvres alors qu’elle lui lance un regard étonné. « Il se peut que je l’aie refilé à un autre homme, qui se montrait particulièrement lourd. C’est puéril, je le sais. Mais je n’ai pas pu résister. » Elle le couve d’un regard doux, curieuse d’en savoir davantage. « Et comment as-tu remarqué ça? C’est à peine si tu m’as regardée, ce soir-là. » Elle le sait, parce que son propre regard ne cessait de s’accrocher à lui.



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Loris VeraciToujours frais après un litre de café
Loris Veraci
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3859-loris-break-me-down-and-build- http://www.ciao-vecchio.com/t3869-loris-i-wanna-be-the-slip-word-upon-your-lip
Faceclaim : Thom Morell ©Yumita (avatar), Djoan & Ealitya (gifs)
Messages : 664 - Points : 1998
Roxana | Une virée à deux Tumblr_inline_od91reJRvv1twk1o0_250
Âge : trente-quatre pétales.
Métier : anciennement artiste peintre qui tient depuis 2005, ses vingt-trois ans, une galerie d'art et photographie contemporain. Il organise des expositions et assure la promotion des artistes qu'il met en avant, les accompagnant jusqu'à ce qu'ils prennent des chemins différents. Egalement, il est photographe à ses heures perdues et propose des séances shooting pour ceux qui manquent de confiance en soi.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 3:13 )
Attentif au récit qu’elle lui raconte, Loris l’imagine arrivant sur le sol napolitain, avec son bagage imposant, ses souvenirs douloureux et sans aucun repère, sans personne pour la guider. D’une certaine manière, elle était tout aussi paumée que lui, lorsqu’il s’est retrouvé seul à l’orphelinat, sans sa petite sœur près de lui. Ses doigts glissent sur ses épaules, désirant la rassurer. Comme si, à travers ce simple geste, il lui faisait la promesse qu’elle n’a plus à avoir peur, maintenant. Et c’est le cas. Elle a beau vivre avec des colocataires qu’elle n’apprécie pas, lui vit sur le même palier et bien qu’il partage son appartement avec une Elsa qui n’apprécie pas de voir une femme toquer à leur porte, il répondra toujours présent. « C’est étrange que tu aies choisi Naples. C’est pas la ville la mieux réputée. » Et pour cause, certains quartiers sont entre les mains de mafieux. Le plus connu étant Scampia, un endroit dans lequel on sent l’insécurité et les tensions. Naples est pourtant une très belle ville dans laquelle il a fait son nid, mais des lieux ne sont pas fréquentables. « Pourquoi ça ne m’étonne pas ? Elles ont l’air d’être tout l’opposé de toi. » Et c’est avec elles qu’il a échangé en premier. Sociables, n’ayant pas froid aux yeux, il n’y avait aucune barrière entre eux, même si la discussion qu’ils ont pu avoir reste très banale. Elsa ne les aime pas plus que Roxana. Elle les trouve trop légères à son goût. La dernière fois qu’une a toqué à la porte pour demander de la farine, sa blonde lui a lancé un regard noir. Loris s’en souvient encore : elle avait râlé plus de vingt minutes, critiquant ouvertement des détails sur lesquels il ne s’était pas attardé. La seule chose qu’il avait remarqué, c’était la jupe courte qu’elle portait et qui dévoilait ses longues jambes. « C’est Chiaia qui te motive à rester dans cet appart’ ? » Le quartier est serein. L’endroit dans lequel ils vivent également. Même si le voisinage ne s’entend pas toujours, les incivilités dans l’immeuble se font rares. Un rire s’échappe, alors qu’il l’imagine donner ce bout de papier à un autre type et bizarrement, il est soulagé. « Parce que tu m’as espionné pour le constater ? » Réponse taquine, appuyée d’un sourire amusé. Il dépose un baiser sur sa tempe et murmure au creux de son oreille : « Je t’ai pourtant observée du coin de l’œil. » Parfois. Quand l’occasion se présentait, mais il a calmé ses ardeurs, afin de ne pas attirer l’attention. Mattia lui aurait fait la réflexion et ne se serait pas gêné pour l’interroger. Déjà qu’il s’est demandé pourquoi il ne l’avait pas revu de la soirée, le week-end dernier, alors qu’il était supposé venir. « J’aime bien ce bar. Surtout la tenue qu’ils imposent, en fait. » Il n’est pas le seul à apprécier ; combien de fois a-t-il vu des types accoster les serveuses ? Ou les regarder alors qu’elles étaient de dos ? Ce serait hypocrite de les critiquer : il a fait la même chose.


Loris & Roxana
Toi, avec des yeux tristes, ne te décourage pas. Oh je réalise, c'est dur de prendre confiance dans un monde plein de gens. Tu peux tout perdre de vue et la noirceur en toi peut te faire te sentir si insignifiant. Montre-moi un sourire puis ne sois pas malheureuse. Si ce monde te rend fou et que tu as pris tout ce que tu pouvais porter. Appelle-moi simplement, parce que tu sais que je serai là. Et je verrai tes vraies couleurs briller.
Revenir en haut Aller en bas
Roxana WilliamsLa jeunesse dorée et éclatante
Roxana Williams
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4980-i-ve-got-no-hand-to-hold-roxan http://www.ciao-vecchio.com/t4983-mad-world-roxana
Faceclaim : Kelly Gale + ©Ealitya
Messages : 233 - Points : 1273
Roxana | Une virée à deux Kelly_Gale_victoriassecret.filminspector.com_8
Âge : 29 ans.
Métier : Serveuse au San Calisto. Elle a du mal, supporte difficilement la clientèle.
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le Ven 15 Mar - 3:42 )
Il n’a pas tort, Naples n’aurait peut-être pas été son premier choix si elle s’y était attardée longuement. Mais cette décision a été prise sur un coup de tête, dans un moment de panique. Elle avait cru apercevoir de loin l’un des jeunes présents à cette soirée. Un coup d’œil plus avisé lui avait permis de constater qu’elle avait fait erreur sur la personne, mais le mal était fait. Et, en proie à une panique sourde, Roxana avait décidé de partir pour ne plus jamais revenir. Elle n’avait même pas fait d’au revoir à sa mère, s’était contentée de remplir une valise avec quelques-uns de ses effets personnels, abandonnant tout le reste derrière elle. Et Naples était le premier billet à peu près abordable qu’elle avait trouvé, et acheté. « Je l’ai regretté, au début. Justement, parce que je ne m’y sentais pas en sécurité. Encore aujourd’hui, je ne sais pas si je m’y sens vraiment chez moi. » Pas qu’elle ait l’intention d’en partir, elle sait que cette sensation de malaise perpétuel qui l’habite n’a à peu près rien à voir avec l’endroit où elle se trouve. Son commentaire sur ses colocataires la fait sourire, et elle lui adresse une moue amusée en haussant les épaules. « Tu as raison. C’est le jour et la nuit, elles et moi. Mais j’aime l’endroit. L’océan m’apaise. » Si sa chambre n’offre pas une vue sur la mer, elle profite habituellement des absences de ses colocataires pour se poser devant la fenêtre du salon, se perdant dans la contemplation pendant des heures. « Et toi? Pourquoi as-tu choisi d’y vivre? » Son rire résonne dans ses oreilles, affole légèrement les battements de son cœur. Un son qu’elle apprend à aimer, qu’elle se surprend à vouloir provoquer. « Oui. Et cesse de mentir, je ne t’ai pas vu me regarder une seule fois. », répond-elle à la blague, avant de déposer un baiser sur son cou. « Ah oui? Je la déteste. » Toujours cette peur que le tissu blanc ne soir pas assez opaque pour camoufler ses cicatrices. Elle déteste également les jupes qu’elle est forcée de porter, qui exposent des jambes à la vue de tous. Souvent, les clients la remarquent, la draguent. Et, chaque fois, Roxana se pétrifie. « Et toi. Parle-moi de toi. Parle-moi de ta famille, des orphelins. » Parce qu’elle n’a pas oublié ce détail. « De comment tu as découvert ta passion pour l’art. »



Wise men say only fools rush in but I can't help falling in love with you. Some things are meant to be. Take my hand, take my whole life too for I can't help falling in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Roxana | Une virée à deux Empty
Sujet: Re: Roxana | Une virée à deux ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Roxana | Une virée à deux -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant