Revenir en haut
Aller en bas


 

- Nikhalyn › it's a new life -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nikholas Coleman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nikholas Coleman
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alexander Skarsgard + Babine
Messages : 19 - Points : 76
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_pcdonlz40M1s33dg8o8_r2_500
Âge : 37 ans
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Nikhalyn › it's a new life ( le Mer 20 Mar 2019 - 13:55 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


Comme un putain de gosse en garderie. J’avais passé l’âge d’être surveillé. C’était moi qui surveillé d’ailleurs, et non pas l’inverse. Mon séjour dans le centre de rééducation dans lequel je venais de passer six mois, était fini. J’avais réappris à marcher correctement et ma motricité était revenue à la normale. J’avais même eu le droit de reprendre le tir ces deux derniers mois. Aujourd’hui, il était temps que je quitte le service qui m’avait accueilli, ces gens qui m’avaient supporté et m’avaient accompagné pour reprendre ma vie - presque - normale.  « Nikholas ? » entendis-je lorsque je décrochais mon portable en sortant du centre. C’était une amie de mes parents, avocate, que je connaissais depuis toujours. Au fil des années et avec mon métier, nous étions devenus assez proches et je lui demandais régulièrement conseils pour certaines affaires.  « Oui. Comment vas-tu Luciana ? » lui demandais-je avant qu’elle n’embraye sur sa vie. Nous discutâmes quelques minutes avant qu’elle n’aborde le sujet principal de son appel :  « Tu t’en doutes Nikholas, je ne t’appelle pas pour parler de la pluie et du beau temps… Non. Je t’ai dis que je trouverais une solution pour toi. Tu ne peux pas vivre seul… » je grognais en me passant une main dans les cheveux. Je ne supportais pas que l’on mette le doigt sur ce qui me faisait mal. Et cette blessure là, celle de mon ego, celle qui faisait que je paraissais faible aux yeux des autres, était l’une des plus douloureuses.  « Je n’irai ni chez mes parents, ni chez mon frère Luciana ! » l’interrompis-je. Elle poussa un long soupire avant de reprendre :  « Je sais Nikholas. Tu es pire qu’un enfant têtu. Mais soit… j’ai justement trouvé une autre solution. Je connais une jeune femme qui a justement accepté de t’accueillir. » j’haussais un sourcil, intrigué.  « Pourquoi ferait-elle ça Luciana ? Je ne me prostitue pas, tu lui as précisé ? » ajoutais-je ne riant, histoire de détendre un peu l’atmosphère. Parler de mes problèmes et surtout de mon besoin d’être babysitté jeté toujours un froid. Mais je faisais tout mon possible pour passer au-dessus. Il fallait que je continue d’avancer et je n’allais pas me laisser abattre par ce petit détail.  « Nous avons nos raisons. Bref. Tu vas aller vivre chez elle. Elle possède une grande maison et ce ne sera pas compliqué pour vous de cohabiter. Tu auras ta chambre. Mais Nikholas… essaie de ne pas être trop froid s’il te plait. » m’implora-t-elle. Je levais les yeux au ciel avant de lui grommeler que je verrais ce que je pourrais faire en riant.  « Elle s’appelle Adalyn. Adalyn Santoro. » Je poussais une exclamation :  « Je la connais ! » Luciana sembla ravie d’apprendre ça et nous parlâmes quelques minutes avant qu’elle ne m’envoie l’adresse d’Adalyn. Nous n’étions pas proches. Loin de là même. Nous nous étions croisés plusieurs fois, participants aux mêmes soirées lorsque nous étions plus jeunes. Peut-être avions nous déjà discutés plusieurs fois ensemble, mais je pouvais dire qu’il s’agissait plus d’une connaissance que d’une amie. Cela permettrait au moins de briser la glace.

Je n’avais pas beaucoup d’affaires. Ce fut donc simple de décharger le taxi qui me déposa devant l’immense maison d’Adalyn. J’espérais que Luciana l’avait prévenue de mon arrivée imminente. Je posais mes trois sacs militaires devant la porte avant de sonner. Mon regard analysa rapidement les alentours. C’était une déformation professionnelle. Où que j’aille, il était nécessaire que je scrute tout ce qui m’entourait, analysant le moindre danger, regardant les zones d’échappatoire. Je n’en avais quasiment plus conscience en réalité. Et je faisais pareil avec les gens qui m’entouraient, les détaillants de la tête aux pieds afin de les évaluer. Représentaient-ils une menace pour moi ? Mes proches avaient l’habitude mais je savais que mon regard froid et scrutateur pouvait en surprendre plus d’un. J’attendis calmement que ma nouvelle colocataire vienne m’ouvrir en regardant l’heure sur mon téléphone. Une minute et quarante cinq secondes. Elle devait être occupée.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
Adalyn Santoro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Messages : 920 - Points : 1133
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_inline_numganOixQ1qlt39u_250
Âge : 33 ans.
Métier : Avocate.
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Jeu 21 Mar 2019 - 1:42 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


Adalyn se rappelait trop bien l’appel de Luciana, qui souhaitait lui demander une faveur. Elle s’attendait à un truc lambda, comme prendre un dossier en particulier, ou aller arroser ses plantes pendant des vacances à l’étranger. Elle avait donc répondu par l’affirmative avant même de savoir ce dont il était réellement question, et lorsqu’elle avait compris que son ancienne mentor lui demandait d’héberger quelqu’un, elle avait failli refuser net. Pourtant, Luciana connaissait le passé de la jeune femme, elle était l’une des rares à savoir le traumatisme vécu lors de ses études. C’était sa force de caractère qui avait permis à Adalyn de réellement se reprendre en main, de devenir la femme qu’elle est aujourd’hui. Jamais Luciana ne l’aurait mise volontairement dans une situation pour la rendre mal à l’aise. Forcément, elle connaissait bien l’homme en question qui allait devenir son colocataire pour les mois à venir. Elle lui avait rapidement dépeint le portrait de son histoire, et l’avocate n’avait pu s’empêcher de sympathiser avec lui, avec sa situation. C’est seulement lorsqu’elle avait entendu son nom que son cœur avait raté plusieurs battements. Nikholas Coleman. Un homme qu’elle avait autrefois connu, mais qui appartenait définitivement à son passé. À une époque révolue depuis longtemps.

Elle avait tout de même accepté. À la fois pour rendre un service à Luciana, mais également par compassion envers celui qu’elle avait autrefois considéré comme un ami. Elle avait passé les derniers jours à aménager la seconde chambre de sa maison qui lui servait présentement de salle de yoga, en profitant pour commander quelques meubles. Puis, par le biais de Luciana, ils avaient convenu d’une date et d’un moment pour son emménagement. Et Adalyn s’efforçait de rendre la chose la plus agréable possible, s’affairant présentement à assembler un plateau pour l’apéro, ayant pris la peine de passer chez le traiteur plus tôt aujourd’hui. En entendant la sonnette, elle sursaute légèrement, et un faux mouvement fait glisser l’un des plats qui explose au sol. « Merde! » Elle tente de limiter les dégâts en attrapant un chiffon, mais ne fait qu’étendre davantage la substance huileuse sur le carrelage. En soupirant, elle se redresse et abandonne son dégât, marchant d’un pas rapide vers la porte de l’entrée, sans se rendre compte que ses jambes sont couvertes de sauce. « Nikh! », s’exclame-t-elle en le voyant, détaillant ses traits du regard. Plus de dix ans sans le voir, et elle le reconnaît sans problème, ne pouvant s’empêcher de lui sourire. « Viens, entre. Tu es chez toi, après tout. »

AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikholas Coleman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nikholas Coleman
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alexander Skarsgard + Babine
Messages : 19 - Points : 76
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_pcdonlz40M1s33dg8o8_r2_500
Âge : 37 ans
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Jeu 21 Mar 2019 - 13:57 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life



Qui aurait pu prévoir que presque quinze ans plus tard, je me retrouverais à être hébergé et babysitté par Adalyn, cette très jolie fille que j’avais connue lorsque nous n’étions que des adolescents. Faisant partie du même groupe d’amis - malgré nos quatre ans d’écart - nous nous étions longtemps côtoyés lors de nombreuses soirées. Ami avec le frère d’une de ses amies, les deux frangins organisaient souvent des soirées où ils réunissaient tous leurs potes, sans distinction. J’avais toujours trouvé que c’était une bonne idée. Pourquoi fallait-il toujours rester qu’avec les gens de son âge après tout ? Nous avions toujours pleins de choses à partager avec les gens d’horizon, d’âge ou de milieu social différent. Nous avions rapidement sympathisé évidemment, lors de ces mêmes soirées on avait souvent rit ensemble, discuté aussi, mais en dehors de ces moments, nous avions jamais pris contact l’un avec l’autre. Adalyn était ce genre de fille ultra légère, qui aimait rire, bavarder avec tout le monde. Elle était solaire. Elle attirait tout de suite l’attention, son sourire et ses éclats de rire étaient contagieux. Nous avions passé de très bons moments sans jamais qu’il n’y ai une ambiguïté sous-jacente. J’avais toujours veillé à ne jamais me rapprocher d’une fille de ma bande de potes. Ca causait beaucoup trop de problèmes.

La porte s’ouvrit enfin sur le visage d’Adalyn. J’ai presque un mouvement de recul en détaillant son visage. Elle est encore plus belle que dans mon souvenir. Adalyn est ce genre de femme à devenir encore plus jolie avec le temps. Il faut dire que la dernière fois que je l’ai vue, son magnifique sourire avait déserté son visage, tout comme l’éclat brillant dans son regard devenu morne. J’avais tenté de comprendre ce qu’il lui arrivait. Pourquoi elle s’était renfermée sur elle même, pourquoi nous ne la voyions plus aux soirées et surtout pourquoi elle avait disparue de la circulation, mais il fallait croire que nous n’avions jamais été assez proches pour qu’elle puisse se confier à moi. Je n’avais que trop bien compris, n’étant moi même pas le genre de mec à s’étendre sur ma vie auprès du premier venu, connaissance ou non. Puis nos routes s’étaient séparées et la dernière image que j’avais gardé en tête était celle de l’ombre d’Adalyn. « Nikh! » s’exclama-t-elle ne me voyant. Mon appréhension s’évapora instantanément tandis que je faisais glisser mon regard sur la silhouette de la jeune femme. Mon esprit d’analyse prenait toujours le dessus. Je remarquais aussitôt les tâches de sauce fraiche sur le bas de son pantalon avant de redresser la tête pour jeter mon regard derrière elle. Je remarquais tout de suite le plateau de nourriture écrasé au sol et je compris immédiatement d’où provenaient ces tâches sur ces habits haut de gamme. Ce n’était évidemment pas du laisser aller mais plutôt de l’étourderie. Un sourire étira légèrement la commissure de mes lèvres tandis que je reportais mon attention sur la jolie blonde :  « Salut Adalyn. » répondis-je finalement tandis qu’elle s’écartait de la porte : « Viens, entre. Tu es chez toi, après tout. » me dit-elle. J’attrapais mes énormes sacs en retenant un grognement de douleur avant d’entrer dans la maison.  « Je… Luciana a parfois des idées assez étranges. Navré de t’imposer ma présence. T’avais surement pas prévu dans ton programme de jouer les nurses pour un soldat complètement foutu. Je ne resterais pas longtemps Adalyn. » dis-je tout en m’avançant légèrement dans la pièce. Contrairement à ce qu’elle disait, même si j’allais habiter dans cette maison, ce n’était pas chez moi et je n’allais pas me permettre de m’imposer dans sa maison. Je déposais de nouveau les sacs au sol, attendant qu’elle me rejoigne. J’avisais le plateau au sol :  « Il n’a pas été correct avec toi, pour finir comme ça ? En tout cas, il s’est vengé sur ton pantalon ! » lui dis-je en désignant d’un signe de tête le massacre au sol, un sourire taquin toujours plaqué sur les lèvres.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
Adalyn Santoro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Messages : 920 - Points : 1133
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_inline_numganOixQ1qlt39u_250
Âge : 33 ans.
Métier : Avocate.
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Sam 23 Mar 2019 - 3:21 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


Leurs regards se croisent, et Adalyn s’y attarde un moment, un sourire grandissant sur ses lèvres. Ça lui fait si étrange de le revoir après toutes ces années, dans un contexte si particulier. Si leur dernière rencontre avait été marquée sous le coup du malaise, Adalyn conserve un excellent souvenir de Nikholas. Et, même si elle ne l’avouerait peut-être pas, elle appréhende cette colocation avec une pointe d’excitation. « Je… Luciana a parfois des idées assez étranges. Navré de t’imposer ma présence. T’avais surement pas prévu dans ton programme de jouer les nurses pour un soldat complètement foutu. Je ne resterais pas longtemps Adalyn. » La jeune femme lève vers lui un regard à la fois touché et exaspéré, avant de hausser les épaules. Luciana l’avait prévenue de son éventuelle attitude, elle n’est donc pas tellement surprise. « À peine arrivé que tu parles déjà de repartir? » Elle lui décroche une œillade amusée, un regard entendu. Et, lorsqu’il désigne le plateau écrasé au sol, Adalyn se sent légèrement rougir. Non seulement elle ne sait pas cuisiner, mais en plus elle ne sait même pas assembler des ingrédients achetés chez le traiteur. « Il n’a pas été correct avec toi, pour finir comme ça ? En tout cas, il s’est vengé sur ton pantalon ! » Entrouvrant légèrement les lèvres pour marquer sa surprise, Adalyn baisse vivement le regard, voyant des taches de sauce sur le pas de son pantalon. Partagée entre l’amusement et la frustration, elle se contente de soupirer bruyamment, en secouant la tête. « En tout cas, j’espère que tu n’as pas trop faim. J’avais quelques trucs, mais… » Elle fait un vague geste de la main vers le sol, un sourire navré aux lèvres. « On pourra commander un truc. »

Puis, lui faisant signe de la suivre, elle monte les escaliers vers l’étage. Une fois sur le palier, elle pointe la première porte. « On n’a qu’une salle de bain, mais il y a un verrou. Et il y a une autre toilette au rez-de-chaussée. Ça c’est ma chambre, et voici la tienne. » Elle ouvre la dernière porte désignée, lui montrant ainsi la pièce qui lui appartiendra aussi longtemps qu’il le voudra. Tout est simple – murs blancs, une base de lit noire recouverte d’un épais matelas et d’une couverture moelleuse, deux tables de chevet assorties, une commode massive pour ranger ses vêtements. Quelques lampes, un tableau suspendu au mur, des rideaux à la fenêtre. « J’espère que ça ira. N’hésite pas à changer quoi que ce soit, la peinture, la décoration… C’est ton espace. »

AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.


Spoiler:
 


Dernière édition par Adalyn Santoro le Ven 29 Mar 2019 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikholas Coleman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nikholas Coleman
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alexander Skarsgard + Babine
Messages : 19 - Points : 76
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_pcdonlz40M1s33dg8o8_r2_500
Âge : 37 ans
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Lun 25 Mar 2019 - 13:54 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


C’est un sentiment étrange qui m’étreint tandis que mon regard se balade sur le mobilier de la maison d’Adalyn. Voilà plus de dix ans que nous ne nous sommes pas vus. Comme deux étrangers qui se rencontrent pour la première fois car après tout, en dix ans, il se passe tant de choses. Cependant, il y a toujours cette sérénité qui m’habite. J’ai l’impression de rentrer à la maison. L’espace de quelques minutes, mon regard se baladant sur le visage d’Adalyn, j’ai l’impression de redevenir cet adolescent qui buvait des bières en riant avec ses potes, charriant tranquillement la jolie blonde, laissant son rire emplir l’espace. « À peine arrivé que tu parles déjà de repartir? » je lui offre un sourire en coin signifiant que je suis comme ça. Bien que dans mon métier, m’imposer là où je ne suis pas désiré est courant, avec mes proches, je n’ai pas envie que ce soit le cas. J’ai refusé de retourner chez mes parents et même d’aller emmerder mon frère. S’il s’agit d’une contrainte pour Adalyn, je suis prêt à me démerder autrement. Trouver un plan B n’a jamais été un problème pour moi. Ma petite blague à propos du plateau a pour but de détourner l’attention de mon attitude. Adalyn baisse vivement le regard vers son pantalon, horrifiée. Elle pousse finalement un long soupire avant de me dire : « En tout cas, j’espère que tu n’as pas trop faim. J’avais quelques trucs, mais… On pourra commander un truc. » Je hoche la tête avant de finalement m’accroupir au sol, retenant in extremis un grognement de douleur, et ramasse le plateau, m’aidant d’une serviette à proximité pour rassembler la nourriture sur le sol et la remettre grossièrement dans le plat.  « Sinon je peux déjà commencer à te remercier pour ton hospitalité en cuisinant quelque chose de rapide… » je lui propose tout en me relevant, essuyant mes mains sur une autres serviettes tandis que je regarde les traces de sauce sur le sol.

Adalyn décide de me faire visiter la maison et j’obéis à son ordre silencieux de la suivre. J’attrape mes sacs au passage et nous montons une volée de marche menant à l’étage supérieur. Douze secondes pour monter à l’étage, huit au pas de course, je note mentalement. « On n’a qu’une salle de bain, mais il y a un verrou. Et il y a une autre toilette au rez-de-chaussée. Ça c’est ma chambre, et voici la tienne. » j’acquiesce en prenant note. Puis finalement, Adalyn m’entraine vers mes quartiers. Elle ouvre une porte donnant sur une chambre de taille standard qui ne manque d’aucun mobilier. Je constate rapidement que tout est neuf et que cette chambre semble ne jamais avoir servie. Les couleurs me correspondent. C’est impersonnel pour le moment mais je ne me rappelle pas de la dernière fois où j’ai dormi dans un endroit qui m’appartenait et dont la décoration me correspondait totalement. Je fais un pas dans la pièce et pose mes sacs contre le mur. Ils sont si gros qu’ils prennent quasiment un quart de la pièce. La toile militaire contraste vivement avec le style chic épuré du mobilier. Je me passe une main dans les cheveux tandis que je rive mon regard à celui d’Adalyn : « J’espère que ça ira. N’hésite pas à changer quoi que ce soit, la peinture, la décoration… C’est ton espace. » Elle se demande si ça m’ira ? Je souris légèrement. C’est déjà bien plus que ce à quoi je m’attendais. Je suis un soldat. Je m’adapte.  « Adalyn, c’est du grand luxe pour moi tu sais. Tu m’aurais fait dormir dans le garage sur un lit de camp que j’aurais trouvé ça très bien. Je suis habitué à vivre dans des conditions assez drastiques. Donc c’est parfait. La pièce a l’air entièrement refaite à neuf… Qu’était-ce avant ? » je demande en promenant de nouveau mon regard sur ma chambre. Et soudain je me rappelle d’une chose. Rapidement je fouille dans mes poches pour en sortir une enveloppe que je tends à Adalyn :  « Ah ! Tiens. Je voulais te donner ça en arrivant… Ce n’est pas grand chose. Tu me diras combien je te dois chaque mois. » l’enveloppe contient quelques billets. Ce n’est pas l’équivalent d’un vrai loyer puisque je ne savais pas encore où est-ce-que j’allais atterrir.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
Adalyn Santoro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Messages : 920 - Points : 1133
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_inline_numganOixQ1qlt39u_250
Âge : 33 ans.
Métier : Avocate.
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Ven 29 Mar 2019 - 23:13 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


Elle le suit du regard, attendrie, lorsqu’il se penche pour ramasser le dégât provoqué quelques instants plus tôt. Elle s’apprête d’ailleurs à l’en empêcher, lui dire qu’elle s’en chargera plus tard, mais elle demeure pourtant silencieuse, un sourire aux lèvres. « Sinon je peux déjà commencer à te remercier pour ton hospitalité en cuisinant quelque chose de rapide… » « Oh! Tu cuisines? » Elle-même n’a pas hérité de ce talent, n’a jamais vraiment appris. Sa mère a bien essayé, mais elle était très expérimentale dans ses techniques, cuisinait souvent des trucs immangeables, et Adalyn a toujours préféré que les choses soient faites selon les règles de l’art. Elle s’est promis plusieurs années plus tôt de prendre des cours afin d’apprendre comme il faut, sans toutefois prendre le temps de le faire. Résultat, elle s’est fait à l’idée de ne jamais être douée dans ce domaine, bien qu’elle puisse se vanter de connaître les meilleurs traiteurs en ville.

Une fois à l’étage, elle lui présente sa chambre, et remarque un léger sourire naître sur ses lèvres. « Adalyn, c’est du grand luxe pour moi tu sais. Tu m’aurais fait dormir dans le garage sur un lit de camp que j’aurais trouvé ça très bien. Je suis habitué à vivre dans des conditions assez drastiques. Donc c’est parfait. La pièce a l’air entièrement refaite à neuf… Qu’était-ce avant ? » La jeune femme ne peut s’empêcher de sourire, haussant les épaules. « Avoir su, je t’aurais fait dormir sur le perron… », souffle-t-elle avec une pointe d’humour. « Pas grand-chose. C’était presque vide, je l’utilisais surtout pour y faire du yoga, de la méditation. Je vais installer un petit coin dans ma chambre. » Elle fait un vague geste de la main, comme pour signifier que c’est sans importance. Et c’est la vérité – ça ne la dérange pas du tout de sacrifier cette chambre. « Ah ! Tiens. Je voulais te donner ça en arrivant… Ce n’est pas grand chose. Tu me diras combien je te dois chaque mois. » Adalyn saisit l’enveloppe, hésitant un court instant. Elle n’avait pas l’intention de lui demander de payer un loyer, après tout c’est pour rendre un service à Luciana qu’elle a accepté cette colocation, et la jeune femme a un salaire qui lui permet de couvrir toutes les dépenses sans problème. Mais elle se doute bien que Nikh éprouverait un malaise face à une telle éventualité, voire qu’il refuserait net. « Merci. Ça ira, ne t’inquiète pas. On en reparlera, pour la suite. », affirme-t-elle sans même regarder le montant dans l’enveloppe.

D’un geste de la main, elle l’invite à la suivre alors qu’elle redescend à l’étage inférieur, se décidant à attraper quelques produits ménagers pour nettoyer le carrelage, mais se décourage rapidement en voyant les taches sur les armoires basses. Elle se contente de vaporiser de généreuses rasades de produits nettoyants, se disant qu’elle laissera le tout mariner un moment avant d’y passer un linge. « Tu peux regarder dans le réfrigérateur, les placards, n’importe où. Je doute d’avoir beaucoup d’ingrédients inspirants, mais je fais confiance à ton imagination. », dit-elle un sourire aux lèvres, curieuse de le voir prendre ses aises dans sa cuisine.

AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikholas Coleman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nikholas Coleman
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alexander Skarsgard + Babine
Messages : 19 - Points : 76
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_pcdonlz40M1s33dg8o8_r2_500
Âge : 37 ans
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Mar 9 Avr 2019 - 22:12 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


Le sourire qu’Adalyn esquisse à ma petite blague me met de bonne humeur et me ramène quelques années auparavant. Lorsque je voyais régulièrement ce sourire étirer les lèvres de la jolie blonde. Si il y a quelques heures j’étais d’une humeur massacrante, ce n’est plus du tout le cas à présent. « Avoir su, je t’aurais fait dormir sur le perron… » une exclamation enjouée m’échappe tandis que je quitte des yeux le visage d’Adalyn pour regarder ma nouvelle pièce de vie. « Pas grand-chose. C’était presque vide, je l’utilisais surtout pour y faire du yoga, de la méditation. Je vais installer un petit coin dans ma chambre. » je savais que cette fille prenait soin de son corps et de son mental. Ca se voit et je ne peux m’empêcher de balader mon regard sur ses courbes et son corps tonique. Je m’arrache à ces pensées en lui tendant l’enveloppe contenant l’argent. La jeune femme semble hésiter un court instant, et je m’apprête à argumenter mais finalement elle saisit l’enveloppe sans même l’ouvrir. « Merci. Ça ira, ne t’inquiète pas. On en reparlera, pour la suite. » Je hoche la tête, satisfait de sa réponse. Mais je me demande tout de même si elle ne dit pas ça pour me faire taire. Je veillerai de toute évidence à lui transmettre le même genre d’enveloppe chaque mois. Je n’ai jamais vécu aux crochets de qui que ce soit et ce n’est certainement pas aujourd’hui que ça va commencer.

Adalyn me fait signe de la suivre et j’obéis comme le bon petit soldat que je suis, abandonnant mes affaires dans la chambre - ma chambre pour les prochains mois. Nous descendons au rez-de-chaussée et j’essaie tant bien que mal de suivre le rythme, mais les marches m’arrachent quelques grimaces. Mon genou a été pas mal esquinté et bien qu’aujourd’hui j’arrive à marcher parfaitement, le plier, surtout dans les escaliers, présente un défi pour moi. Cependant, je n’ai jamais baissé les bras devant un défi. Un nouveau sourire étire mes lèvres lorsque j’arrive à hauteur d’Adalyn et que je remarque la moue dépitée qui se peint sur son visage. Elle se saisit d’un nettoyant qu’elle vaporise généreusement sur les tâches avant de m’inviter à me diriger dans la cuisine : « Tu peux regarder dans le réfrigérateur, les placards, n’importe où. Je doute d’avoir beaucoup d’ingrédients inspirants, mais je fais confiance à ton imagination. » je hoche la tête en me frottant les mains. De toute évidence, nous allons cohabiter quelques mois ensemble et ce n’est pas comme si nous ne nous connaissions pas… il est donc temps de briser la glace et de m’installer, sans envahir son espace personnel.  « Ok ! Y’a des choses que tu n’aimes pas ? » je demande en la regardant avant de me diriger dans la cuisine en trois grandes enjambées. N’y tenant plus, j’ouvre plusieurs placards pour me familiariser avec l’endroit, à la recherche des condiments. Verres, assiettes, vaisselle diverse et variée, casseroles et autres ustensiles. Je pousse un « Ah » d’exclamation lorsqu’enfin j’ouvre le placard contenant les pâtes, riz et autres boites de conserves. En effet, Adalyn n’a pas un placard qui déborde. Elle doit être du genre à se faire livrer. J’inspecte rapidement le contenu avant de me tourner vers elle, un sourire malicieux sur les lèvres :  « T’es du genre Uber Eats toi, je me trompe ? » je me détourne rapidement pour me diriger vers le frigo que j’ouvre. J’ai une idée assez précise de ce je vais pouvoir lui concocter pour ce premier repas.  « Que penses-tu d’un risotto aux champignons ? » je lui demande tout en commençant à sortir tous les condiments.  « Tu seras indulgente. Ca fait quelques… années que je n’ai pas cuisiné. » j’ajoute tout en trouvant la casserole parfaite. Je ne suis pourtant pas du genre à imposer ma présence et encore moins à faire comme si j’étais chez moi partout - bien que mon métier m’ait appris à être à l’aise partout puisque je vivais comme un nomade, sans domicile vraiment fixe. Cependant, si d’ordinaire j’aurais hésité à ouvrir les placards, ici, tout me semble plus facile. Est-ce parce que je connais Adalyn et que cela favorise l’aisance ? Ou bien inconsciemment je me dis qu’il faut y aller puisque cette maison sera aussi la mienne pour les prochains mois ?

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
Adalyn Santoro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Messages : 920 - Points : 1133
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_inline_numganOixQ1qlt39u_250
Âge : 33 ans.
Métier : Avocate.
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Dim 14 Avr 2019 - 22:48 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


« Ok ! Y’a des choses que tu n’aimes pas ? » Elle l’observe alors qu’il se met déjà à son aise, fouillant dans les placards, sous le sourire amusé d’Adalyn. S’il cuisine aussi bien qu’elle aime l’imaginer, peut-être que cette colocation sera plus agréable que prévue. Enfin, pas qu’elle ait des a priori négatifs, juste qu’elle n’est pas habituée de partager son espace. « T’es du genre Uber Eats toi, je me trompe ? » Un sourire s’étire sur ses lèvres, alors qu’elle hausse les épaules avec désinvolture. « Hum… Presque. Disons plutôt que je suis une adepte des plats préparés. » Elle pouffe d’un petit rire, le suivant toujours du regard alors qu’il se dirige vers le réfrigérateur, cette fois. « Je ne sais pas si tu te souviens de mes parents? » Adalyn avait parfois organisé des trucs chez elle, avec leur bande de potes. Ses parents étaient du genre à se mêler à la petite foule, et on pouvait facilement percevoir leur excentricité. « Ma mère a bien tenté de m’apprendre, mais… Disons que la hauteur de son talent n’était pas à la hauteur de ses espérances. J’ai préféré tout oublier. »

« Que penses-tu d’un risotto aux champignons ? » Adalyn hausse les sourcils, impressionnée, avant de partir dans un petit rire ébahi. « Oh, juste ça? J’aurais cru que tu voudrais m’impressionner ce soir. », lance-t-elle d’un ton amusé, sans croire un mot de ce qu’elle dit. La jeune femme se dirige vers le petit cellier imbriqué dans l’un des comptoirs, sortant une bouteille de vin blanc qu’elle ouvre, hésitant face aux coupes. « Je te sers un verre? » « Tu seras indulgente. Ca fait quelques… années que je n’ai pas cuisiné. » Attendrie, Adalyn secoue la tête, alors qu’elle le regarde sortir divers ingrédients du réfrigérateur. « Ce sera parfait je suis sure. » Elle s’amuse à l’observer alors qu’il se met à l’œuvre, avant de détourner le regard, par peur de paraître trop envahissante. C’est juste qu’il y a quelque chose d’absolument envoûtant de le voir ainsi, s’appliquant sur une chose aussi simple que la coupe d’oignons, maniant à la perfection son couteau. Plongeant le nez dans son verre de vin, Adalyn en prend une longue gorgée, avant de terminer le nettoyage de son dégât. « Tu as besoin d’aide? Pas que j’aie vraiment les capacités pour, mais n’hésite pas si tu as besoin d’une assistante. », lance-t-elle en se redressant, se lavant les mains au lavabo. « Bon. Je vais aller me changer, je reviens tout de suite. » Elle monte à l’étage d’un pas rapide, retire son pantalon une fois arrivée dans sa chambre, espérant que son nettoyeur pourra faire disparaître les taches huileuses. Jugeant qu’il ne sert à rien de s’habiller de manière plus formelle, elle se contente d’enfiler un pantalon de yoga, avant de redescendre, sourire aux lèvres. « Ça sent déjà bon. »


AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nikholas Coleman10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nikholas Coleman
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alexander Skarsgard + Babine
Messages : 19 - Points : 76
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_pcdonlz40M1s33dg8o8_r2_500
Âge : 37 ans
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Ven 3 Mai 2019 - 0:23 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


« Hum… Presque. Disons plutôt que je suis une adepte des plats préparés. » répond-elle à ma question tandis que je fouille dans ses placards. Sa réponse ne m’étonne pas une seule seconde. Je l’ai immédiatement compris lorsque j’ai vu sa cuisine. Même si on est super maniaque, lorsqu’on cuisine souvent il y a des signes qui ne trompent pas. La plaque de cuisson n’est jamais impeccable ni la crédence, il y a des épices qui trainent un peu partout, et surtout les placards - et le frigo - sont remplis. Ce n’est absolument pas le cas de cette cuisine. Mais je ne blâme pas Adalyn. J’ai compris qu’elle était extrêmement occupée lorsque notre amie commune m’a expliqué que j’irai vivre chez l’avocate mais qu’il fallait que je me trouve des occupations, sans quoi je passerai beaucoup de temps seul. Ce n’était pas un problème. Luciana continuait de croire que j’avais besoin d’une babysitter à temps plein, mais bien au contraire, je me portais mieux seul. Au moins, personne n’était témoin de ma déchéance et d’à quel point j’étais devenu accroc à ces petites pilules blanches. Le petit rire qui s’échappe de la bouche d’Adalyn me fait tourner la tête dans sa direction. A cet instant précis, on dirait une enfant, et je me revoie des années auparavant, lorsque nous étions réunis avec nos amis et qu’elle aimait raconter des histoires pour faire rire l’assemblée. « Je ne sais pas si tu te souviens de mes parents? » j’acquiesce pour l’inviter à poursuivre même si mon souvenir est un peu entaché. Je me rappelle seulement qu’ils étaient un peu étranges et que leur fille ne leur ressemblait pas vraiment. « Ma mère a bien tenté de m’apprendre, mais… Disons que la hauteur de son talent n’était pas à la hauteur de ses espérances. J’ai préféré tout oublier. » je souris tout en m’emparant de plusieurs ingrédients, un sourire sur les lèvres. Ce n’était pas donné à tout le monde de savoir cuisiner. J’avais eu la chance d’avoir des parents qui appréciaient ça et une femme qui m’avait transmis sa passion pour les bons petits plats préparés avec amour.

 « Oh, juste ça? J’aurais cru que tu voudrais m’impressionner ce soir. » sa petite raillerie me fait tourner la tête vers elle, l’air surpris. Elle pouffe légèrement de rire une nouvelle fois et je me joins à elle, ne m’attendant pas à l’entendre me faire une blague si tôt. Je suis soudainement soulagé de la voir agir comme s’il n’y avait pas une dizaine d’années qui avaient interrompu notre relation.  « J’voudrais pas dévoiler toutes mes cartes le premier soir… » je lui réponds, mystérieux, accompagnant mes paroles d’un clin d’oeil avant de reporter mon attention sur la planche à découpée devant moi. Tandis que je m’affaire à couper les oignons, Adalyn sort une bouteille de vin et m’en propose. J’accepte volontiers, depuis mon retour, j’ai un peu de mal à refuser un bon verre de vin, même si ça ne fait jamais bon ménage avec les médocs. Par chance, au centre de rééducation l’alcool n’était pas autorisé, c’est surement ce qui m’a empêché de devenir alcoolique.

« Tu as besoin d’aide? Pas que j’aie vraiment les capacités pour, mais n’hésite pas si tu as besoin d’une assistante. » je tourne la tête vers elle et la détaille quelques secondes. Adalyn n’a pas changé d’un pouce.  « On a toujours besoin d’aide. » c’était une phrase que j’avais appris à dire depuis mon retour. Je reportais mon attention sur ma planche à découper, ne souhaitant pas qu’Adalyn puisse lire la souffrance et le regret dans mon regard.  « Pourrais-tu mettre de l’eau à chauffer ? » je lui demande tout de même tout en décidant de m’attaquer aux champignons après avoir jeté les oignons dans la poêle chaude.  « Bon. Je vais aller me changer, je reviens tout de suite. » dit-elle avant de quitter la cuisine. Ce n’est que lorsque j’entends ses pas résonner à l’étage que je m’autorise à souffler. Les mains agrippées au plan de travail, tremblantes, je ferme les yeux. Pourquoi faut-il toujours que ces putains d’images viennent me hanter ? « Ça sent déjà bon. » La voix d’Adalyn me tire de mes pensées. Surpris qu’elle soit déjà de retour, je me remets immédiatement à couper les champignons. Quelques minutes plus tard, le tout est en train de cuire dans la poêle. J’attrape mon verre de vin et me retourne pour me caler contre le plan de travail et faire face à la jolie blonde.  « Alors, t’es toujours restée ici Adalyn ? T’as pas bougé de cette ville ? » je lui demande avant de boire une longue gorgée de vin :  « Je suis curieux de savoir ce que tu es devenue pendant toutes ces années… » d’ordinaire, je ne suis pas aussi loquace, mais Adalyn semble me débrider et j’ai l’impression de redevenir cet adolescent impétueux que j’étais lorsque nous nous fréquentions.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Adalyn SantoroLe vin est un puissant lubrifiant social
Adalyn Santoro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4321-what-a-wicked-game-to-play-ada http://www.ciao-vecchio.com/t4335-what-a-wicked-thing-to-do-adalyn
Faceclaim : Margot Robbie + ©crédits Morphine.
Messages : 920 - Points : 1133
Nikhalyn › it's a new life Tumblr_inline_numganOixQ1qlt39u_250
Âge : 33 ans.
Métier : Avocate.
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le Mar 28 Mai 2019 - 3:11 )
ADALYN x NIKHOLAS

it's a new life


« J’voudrais pas dévoiler toutes mes cartes le premier soir… » Un sourire apparaît sur les lèvres de la jeune femme qui décroche à Nikh une œillade amusée. « Alors, si je comprends bien, la prochaine fois je dois m’attendre à quelque chose d’inoubliable? Sache que tu mets la barre très haute. » Bien que le timbre de sa voix se veuille faussement sérieux, son regard amusé montre bien qu’elle blague. Elle apprécie sincèrement le fait qu’il veuille bien cuisiner. « On a toujours besoin d’aide. », répond-il à son offre. À ses mots, le visage d’Adalyn reprend un peu de son sérieux, les mots la touchant étrangement, droit au cœur. Parce qu’elle devine que sous ces paroles se cache quelque chose de plus profond. Instinctivement, elle a envie de s’approcher de lui, de poser sa main sur son bras dans un geste réconfortant. Elle demeure toutefois à une distance raisonnable, histoire de ne pas brûler d’étapes. Si Luciana lui a dressé un bref portrait de la situation de Nikh, suffisamment pour qu’Adalyn se doute des démons qui le hantent certainement, elle ne souhaite pas nécessairement le mettre devant le fait accompli. Il lui fera ses confidences en temps et lieux, s’il le désire. « Pourrais-tu mettre de l’eau à chauffer ? » L’avocate hoche la tête, extirpant une marmite d’un tiroir qu’elle remplit d’eau, avant de la mettre à bouillir.

Elle s’éclipse quelques minutes à l’étage, histoire de retirer ses vêtements sales, et lorsqu’elle revient elle ne peut s’empêcher de remarquer l’air torturé qui crispe légèrement ses traits. Il sursaute presque en l’entendant, et la jeune femme s’approche de nouveau de lui, prenant sa coupe dans une main avant d’en boire une gorgée. « Alors, t’es toujours restée ici Adalyn ? T’as pas bougé de cette ville ? » La jeune femme hoche la tête, le laissant poursuivre. « Je suis curieux de savoir ce que tu es devenue pendant toutes ces années… » « Oh, rien de bien passionnant… », commence-t-elle, haussant les épaules. « J’ai fait mes études en droit, comme tu le sais. C’est d’ailleurs à ce moment qu’on s’est un peu perdus de vue… » Elle ressent une bouffée d’angoisse l’envahir alors qu’elle fait référence à cette époque, la pire de sa vie. « J’ai eu du mal à terminer mes études. Luciana m’a beaucoup aidée, à l’époque. » Sentant sa voix fragile, Adalyn tousse légèrement pour s’éclaircir la gorge, plongeant de nouveau le nez dans son verre. « Ma carrière se porte à merveilles, c’est ma priorité dans l’immédiat. » La phrase qu’elle répète à qui veut l’entendre pour justifier l’absence d’homme ou d’enfants dans sa vie. Enfin, depuis un temps, la présence d’Elio et le mensonge blanc qu’ils exposent à la vie des autres fait son charme, mais elle ne ressent pas le besoin de parler de cette fausse relation à Nikh. « Je n’ai jamais quitté Naples, non. Juste le temps de quelques voyages, mais c’est ici chez moi. » À une certaine époque, elle avait bien envie de fuir cette ville et les souvenirs qui y étaient rattachés, mais n’avait pu s’y résoudre. « Et toi? Luciana a été avare de commentaires, raconte moi les dernières décennies. »


AVENGEDINCHAINS



What a wicked game you played to make me feel this way. What a wicked thing to do to let me dream of you.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nikhalyn › it's a new life Empty
Sujet: Re: Nikhalyn › it's a new life ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nikhalyn › it's a new life -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant