Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Dante || J'ai besoin d'un titre -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
En ligne
Tina Cambiaso
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1020 - Points : 2017
[Terminé] Dante || J'ai besoin d'un titre  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Dante || J'ai besoin d'un titre  Empty
Sujet: [Terminé] Dante || J'ai besoin d'un titre ( le Ven 12 Avr 2019 - 16:49 )
De toute la journée, Tina n’avait pas décroché un mot. Elle s’était emmurée dans son silence pour ne pas laisser échapper les sanglots qu’elle libérerait une fois seule dans sa chambre. C’était devenu son quotidien depuis l’annonce du décès de sa fille. Si elle avait gardé la tête froide jusqu’à l’arrivée de ses parents, elle avait fini par fondre en larmes dans les bras de sa mère dès son arrivée à l’aéroport. C’était trop pour l’Indienne qui ne savait pas combien de peine de cœur elle allait encore pouvoir supporter. Elle n’avait réellement que deux fois dans sa vie, et les deux fois s’étaient soldés par un enterrement. Son mari, puis sa fille.  Sur les consignes bienveillantes de sa mère, l’Indienne s’était vite éclipsée pour ne pas prendre part aux préparatifs, n’ayant aucunement la force de se confronter à une réalité qu’elle n’avait pas envie d’accepter. Jusqu’au dernier moment elle avait voulu croire que Priya s’en sortirait, quitte à littéralement se battre contre les médecins qui soupiraient face à la détermination de cette maman en détresse. Si une part d’elle se disait qu’elle aurait mieux fait de se préparer à cette éventualité pour éviter de souffrir autant aujourd’hui, une autre se demandait sérieusement si ça aurait changé quelque chose. Jamais elle ne se ferait à l’idée qu’aujourd’hui elle avait perdu son enfant. Et des mois d’acceptation n’auraient pas rendu la douleur moins vive. Tout comme la tristesse qui engourdissait la moindre parcelle de son corps, elle n’aurait pas été moins intense juste parce qu’elle se serait faite à l’idée qu’elle allait devoir lui dire au revoir.

Après un ultime au revoir, c’était avec le cœur lourd que Tina avait quitté le cimetière. Elle avait puisé dans ses dernières forces pour accompagner dans sa dernière demeure et la confier à son père jusqu’au jour où elle viendrait compléter cette famille qui n’avait jamais eu le temps d’en être une. Dans un soupir, elle remontait l’allée de chez elle en silence, accrochée au bras de Dante qui l’avait accompagné tout le long. A lui non plus elle n’avait pas vraiment parlé. Juste quelques mots quand il s’adressait à elle, même si la plupart du temps il se contentait d’un signe de tête qu’elle répondait de la même façon. Elle avait préféré se coller à lui aujourd’hui parce qu’elle savait que lui, respecterait son silence et n’essaierait pas de jouer les thérapeutes avec elle, parce que c’était la dernière chose dont elle avait besoin. D’ailleurs, elle avait hâte que tout le monde quitte sa maison pour qu’elle puisse se transformer en loque sans craindre un regard de pitié dans sa direction. Elle avait gagné ce droit de se changer en chose molle inactive et elle dès que tout le monde l’aurait laissé tranquille, elle compterait s’atteler à la tâche. Mais pour le moment, elle traversa le salon sans dire un mot ni même adresser un regard aux gens autour d’elle, se servant de son meilleur ami comme d’un bouclier qui empêcherait quiconque de l’approcher, et alla à l’arrière de la maison dans l’atelier qu’elle avait installé et dans lequel elle avait trouvé refuge depuis son retour de l’hôpital.


My torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.
The audience applauds...▬ but we can't hear them.
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Dante || J'ai besoin d'un titre -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut