Revenir en haut
Aller en bas


 

- Nino || Le feu ça brûle. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leia PellegrinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Leia Pellegrino
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Diana Penty : ealitya ; Signa : Mars
Messages : 196 - Points : 282
Nino || Le feu ça brûle.  YUhmwpW
Âge : 33 ans
Métier : Animatrice à l'orphelinat dans lequel elle a grandi
Nino || Le feu ça brûle.  Empty
Sujet: Nino || Le feu ça brûle. ( le Dim 21 Avr 2019 - 23:15 )
Confier la cuisine à des enfants qui n’en faisaient qu’à leur tête… Leia savait pourtant qu’elle n’aurait pas pu faire pire comme idée. Pourtant elle s’était laissée bêtement attendrir par ces petites créatures pour qu’elle leur laisse l’accès à la cuisine pour faire de la pâtisserie. Qu’est-ce qu’elle racontait ? Ils avaient su convaincre la jeune femme de voler les clés de la cuisine pour qu’ils puissent s’y introduire sans que personne ne les voient. Elle aurait pu se comporter en adulte au moins une fois et refuser de céder à leur demande, mais ces petits monstres savaient comment lui parler. Ils savaient qui envoyer en premier pour lui faire un câlin et lequel envoyer diffuser la bonne nouvelle. Elle s’en voulait d’être aussi  faible, surtout qu’elle allait avoir des ennuies. Appuyée sur sa béquille qui la soutenait, elle tenait un torchon cramé entre les mains avec lequel elle avait essayé d’arrêter le feu qui partait. Dans sa tête ce n’était pas si compliqué d’éteindre un feu et encore moins un si petit. Elle l’avait vu faire à plusieurs reprises dans les films, alors comme dans les films qu’elle regardait elle s’était mise à taper de toutes ses forces sur le feu, mais ça c’était sans compter sur le stupide torchon pour prendre feu à son tour. En quelques mots : elle était dépassée. Fatiguée et énervée. La transpiration à cause de la chaleur avait fini par coller des mèches sur son front au milieu de ses cheveux en bataille qu’elle n’avait même pas pris la peine d’arranger avec l’arrivée des pompiers. D’ailleurs ce n’était même pas elle qui les avait appelés, elle était trop occupée à hurler contre les enfants qui voulaient aider à leur tour en l’imitant, mais ne trouvant pas de torchon ils avaient décidé d’utiliser du papier. A ce stade de la journée qui avait si bien commencé, Leia ne savait pas qui était le plus crétin entre elle et les enfants dont elle était responsable. Mais une chose était sûre, ils ne devaient pas être très éloignés sur le tableau des résultats.

Contrariée par la situation, elle se mit en retrait le temps de laisser les pompiers faire leur travail, et tenta même de s’esquiver pour étirer de s’attirer les foudres de la directrice. Directrice qui avait été tirée de son jour de congé à cause de cette mésaventure, soit dite en passant. Sa main posée sur l’épaule de l’Indienne l’empêcha de fuir. Il ne lui restait plus qu’à jouer la carte de l’handicape pour essayer de se sortir de là. Mais alors qu’elle la réprimandait encore une fois en lui rappelant qu’elle n’était plus une enfant et qu’elle devait apprendre à se comporter en adulte, Leia laissa son regard balayer la pièce pleine et remarqua la présence d’un homme qu’elle n’avait pas vu en arrivant. Il était charmant. L’uniforme lui allait bien. Rapidement elle le passa au scanner, n’écoutant même plus ce que lui disait sa supérieure. « Ah oui, le feu ça brûle. » Lâcha distraitement la brune qui ne lâchait pas du regard le pompier. Lorsqu’elle le vit enfin regarder dans sa direction, paniquée à l’idée qu’il vienne lui parler directement, elle prit une pose qui se voulait nonchalante alors qu’elle donnait juste l’impression d’avoir un point de côté. « Vite parlez moi, il arrive. » Et comme ça, elle impliqua la directrice dans une histoire qu’elle ne comprenait même pas, mais si elle tenait un minimum à Leia elle accepterait sa broncher. Un regard discret dans la direction du jeune homme et lorsqu’il fut assez proche, elle commença à rire comme si on venait de lui raconter une blague alors que personne ne parlait vraiment. Son plan d’attaque était lancé.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Nino Carrizo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Nino Carrizo
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5056-nino-o-le-destin-nous-entraine http://www.ciao-vecchio.com/t5150-nino-o-nos-vies-qui-s-egarent
Faceclaim : Miguel Gomez, ©Art Acide
Messages : 84 - Points : 210
Âge : 33 ans.
Métier : sapeur-pompier.
Nino || Le feu ça brûle.  Empty
Sujet: Re: Nino || Le feu ça brûle. ( le Lun 22 Avr 2019 - 0:45 )
Et l'eau ça mouille.

« Encore une qui s’est laissée distraire. » soupire son collègue, alors qu’il observe Nino terminer le travail à l’extincteur. La gazinière, d’où est parti le feu, est bien noire et les torchons ainsi que le papier ne sont plus que cendres. Depuis qu’il fait ce métier, il a bien saisi que même en étant préparé à ce genre d’événements, les gens se laissaient envahir par la panique, l’angoisse et agissait parfois sur un coup de tête en prenant la première chose qui leur venait sous la main. Si étouffer le feu était une bonne idée, elle ne s’y est pas prise de la bonne manière. Heureusement, les dégâts ne sont que matériel. Aucun blessé, pas même un gamin qui s’est approché trop près du feu pour l’éteindre et qui s’est laissé avoir par une flamme. Lorsque ça arrive, Nino arrive à garder une certaine distance, prendre le recul nécessaire, mais bien qu’il ne soit responsable de rien, il y a toujours un moment où une boule au creux de l’estomac s’installe. Les joies du métier. « Et l’alarme incendie ne s’est pas déclenchée. » constate-t-il, en jetant un œil au plafond, à quelques mètres de la cuisine. Un équipement obligatoire qui est bien présent, mais qui comporte un dysfonctionnement. Les piles, sans doute, même si, normalement, l’alarme devrait avoir produit un bruit. Ce qui ne semble pas être le cas ici. Le cubain cherche du regard l’extincteur, sans le trouver, puis pose son attention sur la jeune femme qu’il a vaguement aperçue en arrivant. Celle qui était sur les lieux. Sans perdre plus de temps, il s’en approche, interrompant visiblement une conversation drôle. Est-ce un moyen de se détendre ? D’oublier un instant le drame qui aurait pu se produire si le feu avait pris plus d’ampleur ? Il se racle la gorge afin d’attirer son attention. « L'incendie a été maîtrisé. » commence-t-il, pour mettre fin à leur inquiétude, si elles l’étaient. « Vous êtes la responsable de l’orphelinat ? » Autrement dit, est-ce qu’il doit s’adresser à elle pour les quelques conseils qu’il compte lui donner ? Qu’importe, elle transmettra le message. « Je vous recommande vivement d’installer une sécurité pour les enfants. » Histoire d’éviter que ça se reproduise. Les gamins sont parfois incontrôlables. Il ne pense pas toujours à mal faire, cherchent de l’attention, ou à faire comme les adultes. Ils sont tout simplement imprévisibles. Elle travaille ici, en côtoie tous les jours, doit bien en savoir plus que lui sur le sujet. « En plus de l’alarme qui ne fonctionne pas, je n’ai pas vu d’extincteur. Vous en avez bien un ? » questionne-t-il, les yeux rivés vers la petite brune.


Nino Carrizo
Victus universis caro ferina est lactisque abundans copia qua sustentantur, et herbae multiplices et siquae alites capi per aucupium possint, et plerosque mos vidimus frumenti usum et vini penitus ignorantes.
Revenir en haut Aller en bas
Leia PellegrinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Leia Pellegrino
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Diana Penty : ealitya ; Signa : Mars
Messages : 196 - Points : 282
Nino || Le feu ça brûle.  YUhmwpW
Âge : 33 ans
Métier : Animatrice à l'orphelinat dans lequel elle a grandi
Nino || Le feu ça brûle.  Empty
Sujet: Re: Nino || Le feu ça brûle. ( le Lun 22 Avr 2019 - 1:13 )
Si elle avait pu, elle aurait poussé la directrice loin d’elle pour être sûre qu’elle ne lui vole pas son moment. Bien qu’elle n’avait pas vraiment de souci à se faire. Leia n’était pas de nature à se vanter, mais elle savait bien que même sa jambe en moins n’enlevait rien à son charme naturel. De plus, comme elle ne savait rien du pompier qui elle le sentait, avait du mal à détourner les yeux d’elle, ça se trouve il avait un penchant pour les handicapés et notamment les unijambistes. Si tel était le cas, elle acceptait dés à présent de lui faire sa parade nuptiale sans prothèse et sans béquille pour tester son équilibre. Quelle vie elle allait mener si elle avait bon sur ce sujet. Alors qu’elle terminait de rire, elle adressa enfin un regard vers le pompier qui dès le moment où il se mit à parler, conquit l’Indienne. Dans la tête de Leia s’était mise à jouer la marche nuptiale qu’elle accepterait de faire à cloche pied pour les beaux yeux de son pompier. Si dans la tête de la jeune femme elle était déjà chaude comme la braise à l’idée de se marier à ce pompier qu’elle prenait comme un signe du destin pour l’avoir mis sur son chemin, à l’extérieur elle n’exultait pas la même confiance. Bien au contraire. Elle avait la chance de ne pas se voir parce qu’elle s’était salie les mains avec le torchon avec lequel elle jouait, ses cheveux qu’elle avait essayé de redresser ne ressemblaient plus à rien et la pellicule de sueur dû au stress et à la chaleur étouffante des lieux, avait eut raison de son mascara. « Euh… On peut dire ça, oui. » Les mots étaient sortis tous seuls de sa bouche et sous le regard ahurie de la directrice, la brune se contenta de passer devant elle et de se redresser à l’aide de sa béquille. Ah la béquille. Elle aurait dû quand même assurer ses arrières et sortir la jambe artificielle des grandes occasions. Pas grave, ce sera pour leur premier rendez-vous officiel pour montrer qu’elle est une femme pleine de surprise. Le bras ramené sur sa poitrine comme si elle faisait semblant de l’écouter, elle hocha la tête lorsqu’il parla de sécurité alors que vu son état, elle savait qu’elle  ne serait pas en mesure d’appliquer ses conseils mais peu importe si des enfants allaient payer pour ce flirt, l’amour valait bien quelques sacrifices. Lorsqu’il s’adressa directement à elle, Leia sentit son cœur bondir dans sa poitrine  ce qui obligea l’Indienne à chercher ses mots en plus de se souvenir comment on faisait pour respirer. Avant même qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, un des enfants s’immisça comme si on l’avait invité. « On a prit l’extincteur la semaine dernière pour voir si on pouvait s'en servir de moteur à propulsion quand on… » Avant même qu’il puisse finir sa phrase, Leia donna un coup de hanche au gamin pour qu’il dégage et reparte d’où il venait. Un peu d’air. « Les enfants, vous savez ce que c’est… » Soupira Leia d’un air faussement concernée. « Vous en voulez ? » Demanda la jeune femme avant de se rendre compte de ce qu’elle venait de dire, et se rattrapa en reprenant la parole à toute vitesse. « Vous en avez ? » Elle prononça ces mots plus fort comme si hausser le volume de sa voix permettrait à effacer ce qu’elle venait de dire. Peu importe sa réponse, les enfants qu’ils auront tous les deux seront deux fois plus beaux. Dieu bénisse cette union.  




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Nino || Le feu ça brûle.  Empty
Sujet: Re: Nino || Le feu ça brûle. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nino || Le feu ça brûle. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut