Revenir en haut
Aller en bas


 

- Nino || Le feu ça brûle. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Leia PellegrinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Leia Pellegrino
http://www.ciao-vecchio.com/t5146-leia-lost-soul http://www.ciao-vecchio.com/t5161-ca-me-fait-une-belle-jambe
Faceclaim : Diana Penty : ealitya ; Signa : Mars
Messages : 344 - Points : 721
Nino || Le feu ça brûle.  - Page 2 YUhmwpW
Âge : 33 ans
Métier : Animatrice à l'orphelinat dans lequel elle a grandi
Nino || Le feu ça brûle.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nino || Le feu ça brûle. ( le Dim 29 Sep 2019 - 23:57 )
Pendant un court instant, Leia oublia la présence de son pompier. Ce qui se voyait. Jamais elle n’aurait osé interpeller cet enfant si elle s’était souvenue qu’elle devait être charmante pour lui donner une idée de la mère qu’elle serait avec leurs futurs enfants. Mais c’était sorti tout seul. Ces enfants savaient où taper pour la piquer et la provoquer, et même si elle était consciente qu’elle devrait éviter de répondre à ces moches, elle ne pouvait s’en empêcher. Au fond, elle était elle-même encore cette enfant qui n’avait pas grandi et qui se complaisait dans son monde stupide. Une enfant à la recherche de l’amour. En voyant le regard de l’enfant qu’elle avait interpellé s’attarder dans son dos, le regard mauvais l’Indienne se retourna pour voir pourquoi il ne la regardait pas elle, avant de voir la silhouette de Nino se dessiner dans son dos. « Ah. Oui. Lui. » Finit-elle par lâcher plus pour elle que pour l’enfant. Elle reporta son attention sur l’enfant et fit un pas dans sa direction, prêt à enfoncer sa béquille au fond de son gosier pour obtenir des réponses, mais elle n’eut même pas besoin d’en arriver là que le petit se mit à parler. « Un trou ? » Répéta bêtement Leia qui se doutait déjà qu’elle y était, elle voulait un emplacement précis. En entendant le mot « vers », elle grimaça en affichant tout son dégoût. « Donne des précisions ! » Intima Leia en le voyant manger la pomme, espérant secrètement qu’un morceau se cale au fond de sa gorge juste pour qu’elle prenne plaisir à le secouer violemment. En voyant qu’il pointait dans une direction vague, l’Indienne sentait qu’elle commençait à perdre patience. Alors qu’elle levait son doigt pour proférer une autre menace, elle fut prise de court par les paroles de l’enfant et la réaction du pompier qu’elle avait encore une fois oublié. Elle se retourna l’air de lui demander ce qu’il trouvait drôle dans la situation en un simple regard, puis se retourna à nouveau vers le moche. Les dents serrées, elle attrapa le col du moche du bout des doigts et le tira dans sa direction. « Je t’aime pas, toi. » Elle s’était retenue. Ce n’était pas ces paroles qui allaient sortir. Non, elle voulait le menacer de le mettre dans une poubelle pour qu’on l’emmène à la voirie et qu’avec un peu de chance, il finirait par être accepté par une bande de rats étant donné que son avenir était aussi sombre qu’une bouche d’égout. Mais elle avait plus de classe que ça. Et elle n’oubliait pas son objectif de faire comprendre à Nino qu’elle était la femme de sa vie. Dans un geste presque de regret, elle lâcha le mioche avant de se reculer. « En plus d’être moche tu sers à rien. » Dans un soupir, elle se tourna face au pompier pour être face à lui, une moue déçue de la tournure que prenaient les événements. Elle n’avait même plus envie de chercher cette jambe. Elle voulait juste faire semblant d’avoir un malaise pour que le jeune homme prenne soin d’elle. Peut-être qu’elle ferait ça tiens. Ce serait toujours plus intéressant que de partir à la chasse à sa jambe perdue. Elle était avec les vers de toute façon, elle leur appartenait à présent. « Que dire. » Souffla Leia. Décidant de mettre à exécution son plan, elle s’avança vers lui avant de faire semblant de perdre l’équilibre et laissa tout son corps tomber sur lui. Oups.




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Nino Carrizo10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Nino Carrizo
http://www.ciao-vecchio.com/t5056-nino-o-le-destin-nous-entraine http://www.ciao-vecchio.com/t5150-nino-o-nos-vies-qui-s-egarent
Faceclaim : Miguel Gomez, ©Art Acide
Messages : 164 - Points : 431
Âge : 33 ans.
Métier : sapeur-pompier.
Nino || Le feu ça brûle.  - Page 2 Empty
Sujet: Re: Nino || Le feu ça brûle. ( le Aujourd'hui à 0:58 )
Son sourire resté ancré sur son visage disparaît soudainement. La violence de ses mots le pique, si bien qu’il fronce les sourcils en s’interrogeant sur ses motivations à diriger un tel établissement. Un orphelinat, c’est sérieux. C’est rempli d’enfants qui n’ont pas eu de chance au démarrage, ou en cours de chemin. Ils n’ont plus leurs parents par accident, ou parce que ces derniers ne voulaient plus d’eux. Ils sont entrés ici avec des blessures difficiles à refermer et au lieu de prendre soin d’eux, d’être attentive, elle s’autorise une attitude déplaisante. Nino baisse un instant les yeux en mordant l’intérieur de sa joue afin de se forcer à ne pas intervenir avec colère, mais il ne peut pas non plus rester dans son coin, les bras croisés et la laisser gérer le problème avec une telle brutalité. La bouche entrouverte, sans prendre en compte que c’est la figure d’autorité et que sa prise de position risquerait de la mettre dans une situation délicate, le latino s’apprête à rétorquer, mais est pris une nouvelle fois au dépourvu face à sa nouvelle phrase. Qu’elle le traite une fois de moche ne lui avait pas fait plaisir, mais qu’elle le répète en affirmant qu’il ne sert à rien, c’est trop. C’est donc avec le regard dur qu’il l’observe une fois face à face. « Que dire. » répète-t-il, sèchement, la tête penchée sur le côté. Il est effaré. Il s’attendait à ce qu’elle soit bienveillante, mais il s’avère que c’est tout le contraire. Le problème, c’est qu’il ne pensait pas voir une telle scène se produire. Ca n’a rien de professionnel, mais ce n’est pas le plus choquant. « Je vous laisse gérer vos petites embrouilles. » Il ne sait pas quoi dire et sent que s’il reste à ses côtés, il pourrait s’emporter. Seulement, ça tourne dans sa tête, si bien qu’il fait à peine quelques pas en avant qu’il retourne sur ses pas pour la pointer du doigt. « Ce ne sont que des gamins et ce n’est certainement pas de ça dont ils ont besoin. » Il ne devrait pas avoir à lui apprendre son boulot, encore moins lui faire la morale, mais il ne peut s’en empêcher. Il a horreur de la maltraitance et à ses yeux, ce qui vient de se passer, c’en est. Ce n’est pas aussi brutal que ce qu’il a vécu et les choses sont différentes… Ca reste un comportement inacceptable. « Tes mots peuvent avoir de la portée sur un gamin. On l’a abandonné, par la force des choses ou pas. Sais-tu ce que ça peut lui faire d’entendre que l’une des personnes qu’il voit au quotidien, en plus de ne pas l’aimer, le trouve moche ? » Il arque un sourcil, en avançant d’un pas, sans se rendre compte qu’il vient d’effacer le vouvoiement entre eux, et ainsi une distance qu’il s’efforce de garder dans son milieu professionnel. « Pour eux, tu représentes l’autorité, l’exemple, mais ça ne veut pas dire que tu dois tout te permettre. Ce ne sont que des gosses. » Ils ne voient pas tout à fait le mal qu’ils font, sont insolents, mais avec leur histoire respective, il peut comprendre que ce ne soit pas la joie tous les jours et qu’ils se défoulent sur une personne qui répond aux provocations. « C’est quoi ces manières ? » S’il garde le contrôle, intérieurement, il l’insulte de petite conne, mais son statut de pompier l’empêche de dire le fond de sa pensée. Parce qu’il travaille.


Nino Carrizo
Victus universis caro ferina est lactisque abundans copia qua sustentantur, et herbae multiplices et siquae alites capi per aucupium possint, et plerosque mos vidimus frumenti usum et vini penitus ignorantes.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Nino || Le feu ça brûle. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Autres quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2