Revenir en haut
Aller en bas


 

- Tish || Stupeur et tremblements -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1072 - Points : 2109
Tish || Stupeur et tremblements  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Tish || Stupeur et tremblements ( le Sam 27 Avr 2019 - 21:27 )
Ni une, ni deux, Tina enfila ses chaussures avant de monter dans une des voitures dont elle récupéra les clés au hasard dans le garage. Avant de quitter la villa, elle prit le temps de laisser un mot à Stephen pour prévenir qu’elle sortait, puis prit la route. La circulation n’était pas aussi fluide qu’elle l’aurait voulu mais ça laissait le temps à l’Indienne de réfléchir à ce qu’elle ferait une fois chez son amie. Sans même lui laisser le temps de répondre ou de lui dire si elle préférait être seule ou pas, la jeune femme avait sauté dans la voiture pour aller la rejoindre. La dernière chose qu’elle voulait c’était de la laisser seule, mais en toute honnêteté, elle avait beau être la plus à même de la comprendre, elle ne savait pas comment faire. Le deuil de Tina était encore frais et aujourd’hui encore il lui arrivait de s’isoler à l’abri des regards pour se mettre à pleurer tant son chagrin est énorme. Tout le monde ne gérait pas un deuil de la même façon et celui de Tish pourrait être différent du sien.

A mesure qu’elle s’approchait de l’immeuble de la métisse, son cœur se serrait à l’idée de se confronter à la douleur de Tish. Et lorsqu’elle aperçu le bâtiment au loin, un frisson désagréable lui remonta le long du dos au point qu’elle pile le frein au milieu de la rue de façon brutale. Après que deux personnes l’aient klaxonné, elle alla enfin se garer dans un coin et sortit du véhicule le cœur lourd et le pas lent comme pour retarder l’échéance. En arrivant devant la porte de la brune, elle se tétanisa en entendant les grands bruits à travers la porte. La colère. C’était la première étape par laquelle semblait passer Tish. La main hissée jusque la porte pour toquer, elle hésita un instant puis décida de la laisser retomber pour se servir de la clé qu’elle avait et qu’elle gardait toujours sur elle. Elle l’enfonça dans la serrure et la tourna en même temps que la poignée, et resta debout au milieu de la porte en regardant le spectacle. Son amie avait disparu pour laisser un masque de colère et de douleur lui couvrir les traits, alors qu’elle se laissait aller à un accès de violence qui devait sûrement la soulager. Elle n’osa pas bouger de peur de l’interrompre. Peut-être était-ce ce dont elle avait besoin. Après tout, le lendemain de l’enterrement de sa fille, Tina s’était bien retrouvée dans un cimetière à envoyer des coups de poing au visage de Stephen pour laisser sa colère s’évacuer… Alors pourquoi pas ça ?  Dans un soupir, elle s’avança jusque la jeune femme à pas lents après avoir refermé derrière elle, et évita au maximum les éclats de verre par terre. Arrivée à sa hauteur, elle posa une main sur l’épaule de la jeune femme et l’obligea à se retourner pour lui faire face. D’un geste calme, elle essuya ses larmes de ses pouces et caressa doucement son visage avant de la prendre dans ses bras pour la tenir contre elle.


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 589 - Points : 996
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Dim 28 Avr 2019 - 19:41 )
La terre vient de s'écrouler sous ses pieds, ce n'est à ne plus rien y comprendre. Il y a encore quelques jours, elle discutait avec lui et clamait haut et fort qu'il était fort et combattant et voilà que ce coup de téléphone vient tout briser, tout anéantir. Pourquoi continuer à vivre, alors que celui à qui on a donné la vie n'a plus de souffle? Le cycle de la vie veut qu'un parent donne la vie, nourrisse, éduque et voit grandir ses enfants avant de vieillir et décédé. L'inverse n'est pas une réalité à laquelle un parent s'est préparé.

Je suffoque et ce n'est pas une image, je manque littéralement d'air. Mes mains se mettent à trembler et je vois trouble. Il faut que je boive, je titube jusqu'à la cuisine où je me sers un grand verre d'eau. Je suis persuadé que cela m'aidera à mieux respirer, mais j'aurais dû me rabattre sur quelque chose de plus fort, car je respire mieux, mais je ne peux me faire à l'idée que mon fils ne soit plus de ce monde. C'est d'ailleurs ce que je fais en me saisissant d'une bouteille de bourbon dont je bois quelques gorgées à pleine bouche. Le liquide coule dans ma gorge en quelques secondes avant de venir brûler mon estomac, mais ça ne me suffit pas. Je recommence encore une fois, mais cette fois-ci je saisis le plus gros couteau que je possède dans ma cuisine et me dirige vers mon séjour, où je pose la bouteille dans un coin.

La colère s'empare de moi, non pas les larmes, ou la tristesse, mais la colère. Je me saisis d'un vase, puis de deux que je balance à l'autre bout de la pièce. Ca me soulage pendant quelques instants, puis cette colère refait surface. Dès lors, je ne suis plus maître de mon corps, c'est lui qui dirige tout. Mon séjour n'est plus que débris et miette. J'ai renversé la table basse en verre, j'ai cassé tout ce qui pouvait se briser. Je m'attaque à présent à mon canapé, je plante le couteau une fois et tire vers le bas. Une seconde fois, puis une troisième et une quatrième, puis je ne sais plus.

À chaque coup,je hurle un peu plus fort à tel point que je ne me rends même pas compte que quelqu'un se trouve derrière moi. C'est cette main sur mon épaule qui vient me stopper, enfin, ça me surprend et je me retourne brusquement la main levée avec mon couteau. Je reste figée, il s'agit de Tina, mais pourquoi est-elle ici? Je la regarde, puis ma main encore levée et impossible de bouger. Est-ce que dans un instant de lucidité, je l'ai appelé? C'est sa caresse sur mon visage qui me ramène complètement à la réalité. Je laisse tomber le couteau par terre avant de me retrouver dans ses bras. Je la serre contre moi comme si la force que j'y mets allait ramener Devon. Je n'arrive pas à prononcer un seul mot, ma mâchoire est figée, crispée. Je souhaiterais qu'il en soit de même pour mes yeux, mais les larmes ne cessent de couler. “Pourquoi?” Je lâche mon amie avant de me laisser tomber par terre, les épaules tombantes sans même faire attention aux débris qui pourraient me blesser. “Pourquoi ça nous arrive?” Cette tragédie nous a toutes les deux touchées, nous vivons toutes les deux la même chose à quelques semaines près.


Feeling SadJust Dance
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1072 - Points : 2109
Tish || Stupeur et tremblements  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Dim 28 Avr 2019 - 20:24 )
Le couteau dans la main de son amie attira l’attention de Tina qui ne cilla même pas. Elle savait que Tish ne lui ferait pas de mal parce que ce n’était pas ce qu’elle cherchait dans cet accès de violence. Elle voulait juste que tout le mal qu’elle avait accumulé et qui finissait par exploser, sorte de son corps et cesse de la pourrir. Elle la comprenait. Elle avait ressenti la même chose à l’annonce de la mort de sa fille et très souvent elle avait cette colère sourde qui continuait de gronder face à l’incompréhension et au manque de logique de la situation. Elles étaient toutes les deux mamans, elles n’étaient pas supposées enterrer leurs enfants. Pourtant la vie en avait voulu autrement. D’un geste à la fois tendre mais ferme, elle serra la métisse dans ses bras en lui caressant doucement les cheveux pour qu’elle redescende peu à peu, sans émettre un seul son. Déjà parce qu’elle ne savait pas quoi dire, mais aussi parce qu’elle savait que ce n’était pas le moment. Elle la laissa se défaire de son étreinte et sans trop s’éloigner, lui laissa l’espace nécessaire pour pouvoir bouger. La voir dans cet état lui brisait le cœur au point qu’elle doive elle aussi retenir ses larmes. Entre Tish et Tina, c’était une histoire qui remontait à des années. Toutes les deux mamans célibataires, se sont très vite trouvées pour pouvoir compléter la vie de l’autre. La présence de son amie dans sa vie ne remplacerait jamais celle de son mari, mais ça lui avait fait du bien de pouvoir se tourner vers quelqu’un qui comprenait ce qu’elle traversait. Aujourd’hui il était tout naturel qu’elle soit là pour sa meilleure amie.

En la voyant à même le sol, Tina dégagea du bout du pieds quelques éclats de verres pour éviter que quelqu’un soit blessée, et s’agenouilla devant la métisse à son tour. Dans un geste de douceur, elle dégagea quelques mèches de son visage, et poussa un soupir. Pourquoi. C’était la question qu’elle se posait depuis l’annonce de l’hospitalisation de sa fille et elle cherchait encore la réponse. « J’aimerais pouvoir te répondre. » Souffla l’Indienne d’une petite voix, plongée dans sa propre réflexion. Son regard dans le vide le temps de quelques secondes alors qu’elle se laissait plonger dans le silence, elle releva les yeux vers son amie avant de prendre une respiration profonde. Toujours en silence, elle se leva et aida – força presque – Tish à en faire de même pour qu’elle se lève du sol, et la déposa sur une chaise, le canapé étant détruit.  « Viens, lève-toi. » Dit-elle d’une voix tendre. Une fois assise, elle déposa ses lèvres sur son front et commença à s’activer pour récupérer un verre. Elle avait remarqué une bouteille de Bourbon lorsqu’elle avait balayé la pièce du regard. Si en temps normal elle aurait conseillé à la jeune femme de ne pas commencer à emprunter ce chemin, elle décida de laisser tomber. Elles étaient toutes les deux en détresse et ce n’était pas un thé ou un café qui allait les aider à surmonter ça. Elle déposa un verre devant la métisse et commença à verser l’alcool dedans avant de se servir elle-même. « Ca te fera du bien. » Dit-elle en déposant la bouteille sur la table en s’asseyant à son tour. Elle leva ensuite son verre pour trinquer avec la jeune femme, et descendit le liquide ambre d’un trait sans même prendre le temps de l’apprécier. Le liquide enflamma sa trachée et arracha une grimace à Tina, mais ça lui ferait du bien. Elle tira ensuite une chaise pour déposer ses pieds dessus, et s’enfonça un peu plus dans sa chaise comme si elle s’affalait complètement. « On mène une vie de merde. Mais au moins on la mène ensemble. » Lâcha la brune qui s’était mise à fixer le plafond. « Je suis pas douée pour ce genre de chose, même si on peut penser le contraire. Alors je te laisse le choix. Ou bien on en parle, ou bien on oublie pour ce soir… » Elle montra son verre vide. « C’est comme tu veux. Peu importe ce qui te fera du bien, on le fera. »  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 589 - Points : 996
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Ven 3 Mai 2019 - 16:56 )
Très vite mon salon n'est qu'un tas de ruine. Il y a des débris de verre, du tissu, du bois un peu partout sur le sol de chez moi. J'ai bien entamé ma bouteille entre temps, mais je ne compte pas m'arrêter là. S'il faut boire toutes les bouteilles, casser tous ces objets me fait un bien fou. J'ai l'impression qu'à chaque coup un peu de ma colère s'extériorise. Cependant, ce n'est pas réellement le cas, juste une impression. Au fond de moi, je suis perdue, en miette, et je ne comprends pas pourquoi je vis encore.

Il n'y a plus de raisons de vivre, tout ce qui m'a poussé à être celle que je suis aujourd'hui est mon fils. Je suis devenue la femme accomplie que je suis pour lui, pour son bien-être, pour qu'il soit fier de moi, pour prouver à toute ma famille que je ne suis pas une ratée. Un vrai bouleversement dans ma vie, mais pour rien au monde je n'aurais changé cela. À ses côtés, j'étais assez forte pour affronter n'importe quelle épreuve, pour lui je pouvais décrocher la lune, mais aujourd'hui à quoi bon vivre?

Je ne m'attendais pas à voir mon amie ici, d'ailleurs, pendant quelques secondes, je me demande la raison de sa venue. J'aperçois mon portable sur le sol et me rappelle avoir tenté d'envoyer un message au groupe sans réel succès. Je ne sais plus ce qui leur ait parvenu, mais peut-être ai-je demandé à Tina de venir? Je me mets à trembler comme une feuille, la colère s'accapare de moi à tel point que mon corps n'est plus réellement capable de le maîtriser. J'aimerais des explications, j'aimerais que celui que les gens appellent le bon dieu, m'explique pourquoi il a rappelé mon fils vers les cieux avant moi. Certainement, une punition pour avoir bafoué ma vocation première, celle d'être pasteur. Ma famille m'a tourné le dos, car je ne voulais pas rentrer dans le rang, car je n'avais pas la foi et voilà comment on me le rend. J'aurais peut-être dû être l'une de ces mères faisant des prières pour ses enfants, pour les protéger, mais je n'ai pas cru en toutes ces choses. Mais s'il y avait réellement un bon dieu aurait-il pris à sa mère son enfant ? C'est très paradoxal, trop!

Mon amie, bien plus pieuse que moi a pourtant perdue sa fille, il y a quelques semaines de cela, donc ce n'est peut-être pas une question de croyance, ni de comportement? Mais je ne peux pas accepter que cela soit le destin. “Ce n'est pas possible Tina….je n'y arriverais pas…” Je me relève suite à sa demande, encore assez lucide pour dire ces quelques paroles. Je n'ai pas honte de me lamenter devant elle, elle tout autant dans la même situation que moi, elle plus que quiconque sait ce que je traverse en ce moment. Je vais m'asseoir à ses côtés, toujours le visage humide, toujours tremblotante. “Parlez ? Mais pour quoi dire? “ Je saisis la bouteille avant d'en descendre un autre bon quart. “Pas besoin de verre!” Je me relève et retourne chercher une autre bouteille, afin que chacune puisse s'abreuver tranquillement. “Tiens!” Je lui tends cette nouvelle bouteille qui sera la sienne. “A ma pitoyable vie, celle d'une afro-américaine en Italie tombée enceinte même pas encore majeure, jamais mariée, ne sachant pas garder un homme et ayant perdu son fils!!!!” Je lève ma bouteille en la direction de Tina lui faisant signe ainsi de trinquer avec moi et puis, une gorgée, deux ...puis trois.


Feeling SadJust Dance
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1072 - Points : 2109
Tish || Stupeur et tremblements  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Mer 8 Mai 2019 - 18:05 )
Elle marquait un point. Parler pour dire quoi. Il n’y avait rien de plus à dire, et s’attarder sur le sujet ne changerait rien à la situation. Tina ne ramènera jamais sa fille, Tish ne ramènera jamais son fils. Elles devaient juste trouver un moyen de vivre avec elle, et même si extérieurement l’Indienne donnait l’impression de contrôler la situation, elle  n’avait absolument aucune idée de quoi faire ensuite. Lorsqu’elle se sentait bien, elle culpabilisait de ne pas être triste. Lorsqu’elle était triste, elle se disait que ce n’était pas ce que sa fille aurait voulu. Il y avait un équilibre entre son chagrin et son désir d’avancer qu’elle n’avait pas encore trouvé, ce qui l’obligeait à stagner pour le moment. La plus grande avancée de sa vie depuis la mort de Priya, c’était Stephen. Mais c’était justement parce que ça avançait trop vite qu’elle avait décidé de ralentir la cadence sans pour autant s’en éloigner parce qu’elle avait besoin de lui pour garder la tête hors de l’eau. Il était la personne pour qui elle faisait en sorte d’aller bien et de ne pas se laisser aller. Quelque part, elle estimait que ce n’était pas la meilleure façon de faire et de mettre un tel poids sur les épaules du jeune homme qui représentait une bouée à laquelle elle s’accrochait. Mais c’était la seule option qu’elle avait pour le moment, et tant qu’il ne la repousserait pas, elle se laissait porter au grès de ses sentiments qui commençaient doucement à naître voire se renforcer.

Dans un soupir, elle accepta la bouteille qu’elle fit tourner entre ses mains, un instant hésitante à l’entamer. Puis elle haussa les épaules et décida de la lever pour trinquer avec la métisse qui faisait un parfait résumé de ce qu’elle était en train de traverser. « A ma vie instable où la mort n’arrête pas de gagner. » Souffla l’Indienne d’une voix plus lasse que triste. Elle  n’oserait jamais diminuer la peine de Tish en face d’elle surtout qu’elle devait souffrir autant qu’elle, et qu’il n’y avait pas d’échelle de souffrance… Mais elle pensa un moment que son amie était bien chanceuse de ne jamais avoir été mariée. Tina l’a été. Et qu’est-ce que ça lui avait apporté ? Elle avait trompé son mari et enterré à quelques mois d’écarts, causant une montée de chagrin et de culpabilisation chez elle. D’un geste habile elle déboucha sa bouteille et la porta directement à sa bouche pour en prendre une gorgée qui lui arracha une grimace. En sentant son téléphone vibrer dans sa poche, elle le tira pour voir que c’était Dante qui demandait si tout allait bien. Hésitante, elle commença à taper un message qu’elle effaça et décida de rester le plus évasive possible sans pour autant l’inquiéter. Elle lui dirait de vive voix ce qu’il se passait, en privé, et lorsque Tish se sentira de le dire aux autres alors elle le fera. Elle rangea aussi rapidement son téléphone et reporta son attention sur la métisse. « Ce n’est pas du tout la vie que j’avais envisagé lorsque j’ai quitté l’Inde. » Soupira Tina. « Mariée à 20 ans, maman à 22, veuve à 24. » C’était un bien triste constat. « Je savais que nos enfants étaient ingrats, mais au point de nous laisser comme ça… » Un soupir. « Nouveau jeu d’alcool, que celle qui a déjà eu le cœur brisé par son enfant boive une gorgée. » Et sans plus attendre, elle en prit une grosse se fichant bien du feu qui se propageait dans sa gorge à cause de l’alcool.  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 589 - Points : 996
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Jeu 9 Mai 2019 - 22:35 )
La situation est insoutenable, mon coeur est prêt à exploser. Je ne sais pas comment supporter cette situation, comment faire avec, comment survivre tout simplement. Affalée sur le sol au milieu des débris, mon réconfort unique est cette bouteille d'alcool. À présent, je comprends tout le désarroi qu'a pu ressentir mon amie à la perte de sa fille. La douleur que j'ai pu ressentir à ce moment de nos vies était bien loin de celui qui me consume en ce moment. Je me rends compte qu'avec mon comportement, je ne fais que raviver des souvenirs de tristesse à mon amie. Elle est encore en plein deuil et pourtant, elle est là à m'épauler.

Un chagrin omniprésent s'empare de moi, les paroles de mon amie m'extirpent un petit sourire, malgré les larmes et je lève ma bouteille en sa direction pour “trinquer”. “À ma vie qui n'a été qu'un échec du début à la fin...même mon fils, je n'ai pas été capable de le garder!” J'approche la bouteille de ma bouche et bois de grosses gorgées. Ma plus grande fierté a toujours été mon fils, il a été ma bouée de sauvetage, ma lanterne et tout ce que vous voudrez. Je sais que sans lui, je serais une tout autre personne. “Au moins tu auras été mariée...le père de mon fils a pris la poudre d'escampette après m'avoir dépucelée et avoir appris que j'étais enceinte de lui.” Ce n'est pas un concours de qui a eu la vie la plus lamentable, mais j'ai besoin de me lamenter face à ce malheur. J'ai besoin de pestiféré sur ma vie qui a été un désastre, sur toutes ces choses que j'ai ratées.

Je lève la bouteille encore une fois avant de l'a mené à ma bouche et d'en boire une franche gorgée. “Que celle qui a passé la majorité de sa vie seule boive une gorgée!” Des hommes on en a vu passer dans notre lit, mais nous n'avons pas été capable ou n'avons pas voulu les garder dans nos vies. Sommes-nous tout bonnement des femmes instables? Des femmes qui ne savent pas vivre en société? Des femmes qui ont fait du malheur dans leur vie antérieure et qui en vive le karma dans cette vie actuelle? “Papa doit rire de là-haut….il doit se dire que je l'ai bien méritée...que j'aurais dû vivre avec Dieu à mes côtés....CONNARD” Je baisse les yeux, mes propres paroles me font mal, je réalise que j'ai un réel problème avec les hommes. Certainement dû à ma relation avec mon père, relation qui n'a jamais été au beau fixe, il m'a mise à la rue dès que j'ai avoué être enceinte. On ne s'est plus jamais accordé la parole, Devon est venu au monde, je n'ai pas su garder un homme dans ma vie, il est mort, Devon est parti...Je suis restée, ici, en agonie.


Feeling SadJust Dance
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1072 - Points : 2109
Tish || Stupeur et tremblements  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Dim 2 Juin 2019 - 1:10 )
Tina écoutait son amie se lamenter sans rien dire. Pas parce qu’elle n’avait rien à dire – un peu quand même – mais parce qu’elle voulait qu’elle se lâche, et si faire le point sur sa vie de merde pouvait sortir un bon coup, alors soit. Elles avaient toutes les deux un passif plutôt impressionnant en matière de douleur et si certains en tireraient comme conclusion qu’il n’y en avait pas une pour sauver l’autre, l’Indienne elle comprenait seulement qu’elles s’étaient bien trouvées. La bouteille levée, elle n’avait plus le temps de faire dans la dentelle et prit une gorgée du liquide ambre qui arracha une nouvelle grimace à la jeune femme qui avait donc décidé de noyer son chagrin ce soir. Tant mieux, pour une fois qu’elle n’était pas seule. Elle voulait éviter ce genre de comportement en face de Stephen parce que même si elle savait qu’il la comprendrait et ne la jugerait jamais pour gérer son deuil de cette façon, elle n’avait pas envie de renvoyer une image négative ou faible d’elle. Pour lui elle avait pris la décision d’être forte et de laisser libre court à sa peine une fois seule à la villa. Il n’avait pas besoin de connaître ses travers. Pas pour le moment. « Mari que j’ai quand même fini par tromper, c’est un détail important à noter. » Elle leva un sourcil en même temps que sa bouteille, avant de pousser un soupir. C’était quelque chose dont elle n’était pas fière, et qu’elle n’avait pas le souvenir non plus de l’avoir dit à son amie. Mais peu importe, elle n’était plus à ça près alors quitte à passer aux aveux alors elle le fera ce soir.

Dans un soupir agacé, elle leva à nouveau sa bouteille pour en boire une autre gorgée. Ce jeu d’alcool était nul. Pas parce qu’elle perdait, mais parce qu’elle ne faisait que mettre Tina devant le fait accompli : sa vie était nulle et pendant longtemps elle a été malheureuse. Aujourd’hui elle avait Stephen dans sa vie, mais elle en était encore au stade où elle se demandait si elle développait réellement des sentiments pour cet homme qui était tout à l’opposé d’elle. Ou si elle s’accrochait à cet homme parce qu’il était sa dernière chance de goûter à un bonheur qu’elle avait longtemps cherché sans jamais le trouver. Sans s’en rendre compte, elle avait froncé les sourcils perdue dans ses pensées alors que son amie continuait de parler. « Tu y crois encore ? » Lâcha-t-elle sans accorder un regard à Tish. « A la religion je veux dire. Ca a fait partie de ta vie pendant de longues années avant que tu ne quittes ta famille. Et vu la vie que tu as mené jusque-là… pas parfaite sans pour autant être désastreuse… » Elle devait reconnaître que son amie avait fait preuve de tant de courage, qu’elle devait tout de même reconnaître que sa vie n’était pas non plus la plus mal. « Dieu t’a abandonné tu penses ? » Sa question ne faisait peut-être pas sens, mais elles avaient été élevées dans deux fois différentes, donc elle était intéressée de savoir si elle croyait toujours à ce Dieu malgré les années écoulées.  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 589 - Points : 996
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Lun 24 Juin 2019 - 21:48 )
S'il y a bien une personne sur cette terre qui peut me comprendre mieux que personne, il s'agit  bien Tina. Parfois, j'en suis venue à me demander qui serait la championne en matière de malheur et de douleur. Un coup la balle était dans le camp de Tina et un autre dans le mien, mais au final notre douleur finit toujours par se joindre et s'unir sans qu'il n'y ait de gagnante dans l'histoire. La douleur n'étant pas un concours, mais cela semble être la seule chose guidant notre destinée.

La bouteille étant devenue salvatrice de notre soirée, nous nous lamentons chacune essayant de comprendre où nous avons mal entrepris nos vies. C'est ainsi qu'elle me révèle avoir trompé son mari. Je la regarde sans jugement bien que je ne l'aurai jamais pensé capable de faire ça, car elle semble bien trop parfaite à mes yeux. Cependant, cela ne change en rien ce que je pense d'elle. Etant de loin la moins bien placée pour émettre un quelconque jugement sur son compte. « Au moins toi, tu as eu un mari à tromper. » Je lève la bouteille en son honneur et me met à rire. Je n'ai même pas été capable d'avoir un homme qui a pu me supporter dans ma vie. Un homme pour m'aider à élever mon fils, un homme sur qui je pouvais compter lors de mes moments de faiblesses, un homme souhaitant plus qu'une partie de jambe en l'air avec moi.

Aujourd'hui, je n'espère plus trouver le grand amour. D'ailleurs, je ne pense pas qu'il existe. Je suis bien trop compliquée, j'ai bien trop besoin de ma liberté et je ne pense pas qu'un homme arriverait à me supporter jusqu'à la fin de mes jours. Je ne veux pas être pessimiste, mais je me suis fait une raison. Il en est de même pour la religion. À un certain moment donné de ma vie, j'ai cru que la religion reviendrait dans ma vie, mais ce n'a pas du tout été le cas. J'ai eu l'illusion que je retrouverais ma famille par le biais de la religion. Que la foi viendrait toquer à ma porte un jour sans explication et que je comprendrais enfin pourquoi la religion est nécessaire dans ma vie, mais encore une fois ce n'était qu'illusion.« Je ne crois pas…mes parents m’ont élevé dans la religion, mais s’ils étaient vraiment pieux, ils n’auraient pas mi leur fille à la rue…ils seraient revenus vers moi à un moment donné de  ma vie. Ils auraient fini par tourner la page…Enfin bon….j’en ai assez de me ressasser toujours la même chose... » Je bois une grosse gorgée manquant presque de m’étouffer. «  J’ai été une mauvaise fille à leur yeux et voilà maintenant que je suis une mauvaise mère…je n’ai même pas réussi à sauver mon fils... » Je soupire tout en baissant les yeux. «  Je devrais peut – être parler autrement, peut-être que c’est moi qui est tout faux depuis le début et que c’est ce bon Dieu qui essaie de me le faire comprendre. » Je respecte toute personne, qu’elle soit religieuse ou pas. Qu’elle soit musulmane, chrétienne ou encore juive, pour moi la religion n’a pas de couleur, ce n’est qu’une question de croyance et ça ne devrait pas influencer autant sur nos vies. Pourtant, il s’agit d’un des piliers essentiels de nos vies. « Dieu doit me punir je pense…et toi ? » Le rapport à la religion que Tina entretient est différent au mien et elle doit certainement être plus clémente vis-à-vis de ce sujet.





Feeling SadJust Dance
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1072 - Points : 2109
Tish || Stupeur et tremblements  4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Dim 30 Juin 2019 - 21:14 )
A la réflexion de son amie qui lui décrocha un sourire, elle ne pu s’empêcher de se dire qu’elle avait au moins eu cette chance. Dans les jours où elle en veut toujours à ce mari, elle s’était dit qu’elle aurait mieux fait de ne jamais le rencontrer. Pourtant elle ne pouvait pas lui enlever que sa rencontre lui avait permis d’avoir le meilleur cadeau qu’on aurait pu lui faire ; sa fille. Cette pensée se teinta d’une douleur sourde qui fit monter les lames aux yeux de l’Indienne qui prit une gorgée de sa bouteille pour éviter de verser des larmes. Elle était fatiguée de pleurer. Pas parce qu’elle estimait que sa fille ne méritait pas ses sanglots, mais parce qu’elle était psychologiquement et physiquement épuisée.

Elle resta un moment silencieuse, laissant ses pensées se mélanger, avant de prendre la parole pour dire à voix haute ce qui trottait dans sa tête. La religion. C’était un sujet qu’elle n’abordait pas souvent parce qu’elle savait que ses croyances n’étaient pas les mêmes des gens autour d’elle. Pourtant là, elle se posait la question quant à sa foi. Malgré le fait qu’elle ne soit plus en Inde, Tina restait très proche de ses racines et essayait de pratiquer au maximum, priant très souvent le matin à Ganesh et autres divinités, mais depuis quelques temps… C’était une habitude qu’elle avait perdu. Elle ne voyait plus l’intérêt de croire en quelque chose de divin vu comment elle était traitée. A la mort de son mari, elle avait cherché quelqu’un à blâmer et avait décidé de s’en prendre à Dieu en boudant la religion. C’est sa mère qui lui a dit qu’elle devait au contraire garder la foi pour protéger sa fille qui allait avoir besoin d’un espoir en sa mère, qu’elle-même puiserait en la religion. Alors elle a fait en sorte de revenir dans ses bonnes grâces. Mais aujourd’hui… Peut-être que comme son amie, Dieu la punissait de tous les péchés qu’elle avait commis. « J’ai longtemps essayé de me dire que tous les obstacles devant moi, c’étaient pour me mettre à l’épreuve mais… j’ai dû échouer quelque part. Toutes les personnes que j’aime finissent par me quitter tôt ou tard. » Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, en plus de devenir lassant, ce n’était jamais plus facile de dire au revoir à quelqu’un que l’on aime. Il y avait ce deuil qu’elle vivait et qui était différent du premier, qu’elle avait du mal à expliquer et qui continuait de la peser encore aujourd’hui. Les sourcils froncés, elle fixa le liquide ambre dans sa bouteille avant de laisser à nouveau ses pensées aller dans tous les sens. « C’est bizarre. » Lâcha enfin Tina qui ne quittait toujours pas des yeux sa bouteille. « Le deuil. » Rien que le mot était étrange à l’Indienne qui avait cru faire le tour de la question des années plus tôt. « Quand tu n’as pas l’habitude de voir une personne tous les jours, tu finis par t’habituer à son absence. C’était la même chose avec Priya. Ca fait des mois qu’elle parcourt… parcourait… » En se corrigeant, son cœur se serra dans sa poitrine, mais elle prit sur elle pour continuer. « Elle parcourait le monde. Alors à la longue j’ai l’habitude de ne pas avoir des nouvelles d’elle. Parfois j’oublie même qu’elle n’est plus là. Je vis ma vie et j’attends qu’elle m’appelle pour me raconter ses nouvelles aventures. » C’était plus fort qu’elle, une larme roula le long de sa joue malgré le sourire qu’elle affichait. Elle l’essuya aussitôt avant de sentir une autre arriver juste derrière. « Puis je me rappelle que ça n’arrivera plus, mais ça ne dure jamais longtemps… Mon esprit refuse d’écouter mon cœur qui pleure encore sa perte. Et tous les jours c’est la même chose. J’ai l’impression d’être dans un cauchemar que je revis encore et encore, parce que son absence est devenue si… » Elle s’arrêta dans sa phrase en se rendant compte qu’elle monopolisait la conversation, et leva enfin les yeux vers Latisha. « Désolée. » Souffla la brune. « Je… toi aussi tu souffres, je n’ai aucun droit de me plaindre à toi. »  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Latisha JonesLe vin est un puissant lubrifiant social
Latisha Jones
http://www.ciao-vecchio.com/t3948-personne-n-est-jeune-apres-qua http://www.ciao-vecchio.com/t3961-tish-petite-citation-a-venir
Faceclaim : Gabrielle Union
Messages : 589 - Points : 996
Son coeur est meurtri par l'état de son fils.
Âge : 40 ans
Métier : Courtière
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le Lun 15 Juil 2019 - 22:17 )
Généralement, je ne parle pas de religion, car c'est un sujet compliqué et souvent source de discorde. Pourtant, je n'ai aucun mal à en parler avec Tina, car elle connaît mes positions et elle sait à quel point la religion a eu une place importante dans ma vie. Que ce soit en bien ou en mal, c'est la religion qui m'a mené où je suis aujourd'hui. Mon problème n'a jamais été de ne pas croire en un Dieu, mais plutôt de ne pas vouloir me soumettre au choix de mes parents de vouloir faire de moi une prêcheuse.

“Je ne te quitterais jamais moi!” Dis-je alors spontanément avant de boire une grosse gorgée. “Ou peut-être c'est que tu ne m'aimes pas!” Je dis ça un sourire en coin, l'alcool faisant clairement son effet et me faisant perdre la notion de mes paroles. Cette situation est totalement déstabilisante et je ne sais plus du tout comment me comporter ni quoi faire, si ce n'est boire et me morfondre. “Nous sommes destinées au deuil ma chérie…” Je saisis ma bouteille encore plus fortement avant d'en boire trois gorgées.

En l'entendant parler de Priya mon coeur se sers et ma gorge se noue, ne pouvant plus dire un seul mot. L'écoutant simplement pensant également à mon fils. À présent, à chaque fois que je pense à Priya je l'associe automatiquement à Devon. Tout simplement car, il m'a avoué que lui et Priya formait un couple. Peut-être l'un des voeux les plus précieux de Tina et moi. Il a fallu qu'on découvre cela au moment où on les perdait. Nos vies auraient pu être si différentes, on les aurait emmener à l'hôtel lors de leur mariage, on les auraient aidé à emménager ensemble, puis on aurait accueilli leurs enfants. On serait devenu des mamies gaga. Des aventures qui ne seront clairement plus possibles et surtout beaucoup de regrets et d'amertumes. D'autres larmes viennent se déverser sur mon visage sans que je puisse les arrêter, sans que je puisse dire un mot à mon amie qui est aussi meurtrie que moi.

Les seuls mots que j'arrive à extirper de ma bouche alors qu'elle s'excuse sont : “Est-ce que tu crois qu'un jour cette douleur disparaîtra?” Elle s'excuse de partager sa douleur, pourtant, elle n'a pas à le faire. Ce n'est pas un concours de douleur, ou de celle qui est la plus désemparée. Nous sommes seulement deux amies ayant perdues leur enfant et qui sont folles de chagrins. "Tu as tous les droits, ma douleur n'est pas plus forte que la tienne, nous éprouvons la même chose.”


Feeling SadJust Dance
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tish || Stupeur et tremblements  Empty
Sujet: Re: Tish || Stupeur et tremblements ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Tish || Stupeur et tremblements -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant