Revenir en haut
Aller en bas


 

- [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ugo Difazio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ugo Difazio
http://www.ciao-vecchio.com/t4473-ugo-difazio-bella-ciao http://www.ciao-vecchio.com/t5284-ugo-difazio-allegro-con-fuoco#169136
Faceclaim : Francisco Lachowski by Solsken (Avatar)
Messages : 128 - Points : 523
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Tumblr_nfi6p0I4tV1td9141o3_250
Âge : 29 ans.
Métier : Guide au musée
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Mer 3 Juil 2019 - 20:02 )
The lamb in the Wolve Sanctuary...
Ebba & Ugo

 
« Skin on my skin. What a wonderful Sin. Take your breath. But you're asking for more. »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © gommeamacher (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 897 - Points : 1416
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Mar 16 Juil 2019 - 10:48 )

Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.  

Ugo & Ebba



drvgns.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Difazio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ugo Difazio
http://www.ciao-vecchio.com/t4473-ugo-difazio-bella-ciao http://www.ciao-vecchio.com/t5284-ugo-difazio-allegro-con-fuoco#169136
Faceclaim : Francisco Lachowski by Solsken (Avatar)
Messages : 128 - Points : 523
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Tumblr_nfi6p0I4tV1td9141o3_250
Âge : 29 ans.
Métier : Guide au musée
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Mer 17 Juil 2019 - 0:44 )
The lamb in the Wolve Sanctuary...
Ebba & Ugo

 
« Skin on my skin. What a wonderful Sin. Take your breath. But you're asking for more. »

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © gommeamacher (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 897 - Points : 1416
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Jeu 25 Juil 2019 - 10:44 )

Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.  

Ugo & Ebba
La  joute est exquise. Nos corps se livrent sans retenue. On s'abandonne l'un à l'autre dans la recherche d'un plaisir toujours plus intense, plus fiévreux, plus passionné. L'instant se fait plus intime, il nous appartient. Et on le respire, on le nourrit, on le sublime avant que la jouissance s'invite au creux de nos entrailles et qu'elle répande son feu dans chaque parcelle de nos corps. On se laisse emporter ivre de ce moment ou tout ne devient qu'un. Plus rien au monde ne compte sauf ce plaisir sublime qui se fait plus palpable et qui embarque nos êtres les faisant couler doucement. C'est puissant, et grisant. Et je m'abandonne ne cherchant qu'à te rejoindre. Et nos corps se retrouvent alanguis sur le canapé, nus, humides de bonheur, gorgés de plaisir. Nos cœurs se répondent en écho et nos souffles chauds s'apaisent doucement. Mes yeux cherchent les siens, alors que nos lèvres goutent à la saveur salée de l'extase. Le temps suspend sa course pour nous laisser reprendre la notre. Comme à chaque fois que nos corps s'unissent Ugo m'a faite chavirer. J'aime ces instants de luxure que nous partageons juste pour le plaisir de nous livrer sans complexe. Je l'apprécie en tant qu'amant mais aussi en tant homme et son jeune âge ne gêne en rien. Il est plus doué que certains hommes, plus murs même. Je reste coller contre lui jouant habillement de mes doigts contre sa peau moite. Je titille et distille les dernières promesses de plaisir. Promesses qui se renouvelleront plus tard. Car je ne compte pas me satisfaire d'un seul round. Et je sais que ce n''est pas mon amant qui refusera une autre joute charnelle. Il pourrait même l'inciter en premier. Comme un juste retour des choses vu que je me suis emparée de lui à peine il a franchit le seuil de ma porte. Comme si j'étais an manque de sa peau, de son être tout entier.

Je le regarde alors que ses yeux portent les traces de ce met divin que nous venons de partager. « Tu es beau après l'amour. » Avant aussi bien sur. Mais là c'est une beauté différente, plus intime. Comme s'il se livrait d'avantage à ma vue. C'est souvent dans ces instants que je peux voir son côté fragile ou fébrile. Les barrières tombent quand les corps succombent. « Est ce que tu as faim ? Moi je suis affamée. » Surement de toute façon à la base il est venu pour diner et j'ai tout préparé, on a juste pris un peu d'avance sur le met qui devait suivre le repas. Mais une mise en bouche est toujours agréable, surtout quand elle se finit de cette façon. Je me relève et file chercher dans ma chambre un kimono en satin que j'enfile directement sur ma peau. Ce qui permettra à Ugo de jouer sur mes courbes plus librement. Puis je reviens dans le salon, il est toujours étendu sur le canapé, son corps nu livré à mon regard. Et je m'attarde. « Je crois que tu peux juste enfiler ton boxer comme ça je pourrais me délecter de la vue de ton corps durant le repas.» Vu comme j'ai attaché la ceinture de mon kimono, il peut s'alanguir sur mon décolleté ou bien sur mes jambes qui se découvrent à chacun de mes pas. « Tu veux boire quelque chose ? Un verre de vin cela te fait envie ? A part que tu préfères un cocktail ou une bière ? » Je vais ensuite à la cuisine chercher de quoi nous rafraichir et de quoi picorer en attendant de passer à table. Puis je retourne au salon et pose le tout sur la table basse. « Alors comment c'est passé ta journée ? » C'est une des questions que j'aurais pu poser à l'arrivé de Ugo, mais j'avais bien autre chose en tête. Du coup je profite du fait d'être en partie rassasiée pour demander de nouvelles. Je sais que mon amant ne m'en voudra pas de le faire plus tardivement qu'en temps normal.


drvgns.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Difazio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ugo Difazio
http://www.ciao-vecchio.com/t4473-ugo-difazio-bella-ciao http://www.ciao-vecchio.com/t5284-ugo-difazio-allegro-con-fuoco#169136
Faceclaim : Francisco Lachowski by Solsken (Avatar)
Messages : 128 - Points : 523
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Tumblr_nfi6p0I4tV1td9141o3_250
Âge : 29 ans.
Métier : Guide au musée
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Sam 27 Juil 2019 - 1:07 )
The lamb in the Wolve Sanctuary...
Ebba & Ugo

 
« Skin on my skin. What a wonderful Sin. Take your breath. But you're asking for more. »
Leurs corps se collent, se frottent et se frictionnent dans un corps à corps enfiévré et sensuel. Ugo s'abandonne à son amante, en amazone au-dessus de lui. Vision magnifique de son corps brûlant alors que chaque mouvement les rapprochent du plaisir, de l'extase. Un plaisir qu'il fait durer, qu'il prolonge le plus longtemps possible pour ne pas briser ce moment si intime. Jusqu'à ce que la jouissance finisse par les happer, les emportant au sommet, dans une exquise béatitude, un sentiment de bien-être qui s'insinue dans ses veines. Son corps se cambre contre celui de son amante, avant de se laisser emporter, retombant sur le moelleux du canapé. Le corps de la plantureuse blonde rejoint le sien, coulant lentement et leurs corps se retrouvent, l'un contre l'autre. Le souffle court, la respiration saccadée, le jeune homme se laisse aller à cette ivresse, cette fièvre de luxure. Ses doigts retrouvent le chemin de son corps, glissant le long de ses hanches, au creux de son dos, dessinant des arabesques invisibles sur sa peau. Son regard grisé par le plaisir se perd une nouvelle fois dans le sien avant que ses lèvres ne se collent doucement aux siennes, se délectant de ce contact, de ses lèvres suaves et douces. Il frissonne doucement en sentant les doigts de son amante parcourir sa peau nue. Ugo appréciait chaque instant, profitant du moment présent avec Ebba, du plaisir partagé, de cette harmonie entre leurs êtres. Ebba était plus âgé que lui, mais le jeune homme avait toujours eu un faible pour ces femmes, trouvant tout ce dont il ressentait le besoin. Ugo sait que ce ne sera pas la dernière fois. Il goûtera encore à sa peau, chavirera avec elle, encore et encore, jusqu'à ce que leurs corps épuisés les abandonnent...

Son regard croise le sien et le jeune homme esquisse un sourire aux doux mots qui franchissent ses lèvres, ses joues ayant une teinte rougeâtre, tenant à la fois à son compliment qu'à leur joute sensuelle.

- Merci, Ebba. Tu es magnifique.

Répond doucement le jeune amant en continuant de caresser ses courbes sensuelles. Son corps était marqué par le plaisir, quelques gouttes de sueur perlant sur sa peau, une mèche de ses cheveux collée sur son front. Offert à elle et à son regard, pouvant contempler le jeune homme, comme il était réellement. Avec son côté fragile et fébrile qui ressortait, parfois accompagné de rougeurs au compliment de son amante.

- Oui, j'ai très faim.

Murmure-il doucement. Comme un soupir qui s'échappe de ses lèvres. Faim mais aussi faim d'elle et de son corps de déesse. Elle se relève, quittant le corps de son jeune amant pour aller dans sa chambre, son regard se posant sur ses courbes sensuelles jusqu'à ce qu'elle ne disparaisse de son champ de vision. Avant de revenir dans un kimono de satin qui met parfaitement son corps et ses courbes en valeur. Sublime. Il l'attend, encore offert à son regard et esquisse un sourire en coin à ses mots. Se délecter de la vue de son corps comme lui le faisait déjà. Son regard glissait sur ses jambes sensuelles qu'il rêvait d'embrasser et d'effleurer du bout des lèvres, du bout de ses doigts doigts. Il n'y avait pas assez de mots pour exprimer cette volupté dans chacun de ses pas.

- Bien, Madame.

Un sourire en coin se dessine au bord de ses lèvres alors qu'à son tour il se redresse et avance jusqu'à l'entrée où il avait laisser ses affaires, enfilant simplement son caleçon et posant le reste sur le rebord du canapé. Il adresse un nouveau sourire à Ebba qui lui propose un rafraîchissement.

- Avec plaisir, cela fera parfaitement l'affaire.

Son regard tarde de nouveau sur sa belle amante, couvrant ses jambes avant qu'elle ne le rejoigne au salon, posant tout sur la table basse.

- La routine, et toi ? J'ai fait que penser à notre soirée.

Avoua le jeune garçon à son amante.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © gommeamacher (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 897 - Points : 1416
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Mer 31 Juil 2019 - 14:51 )

Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.  

Ugo & Ebba
L'instant a été grisant, envoutant. Et mon corps se remet doucement de cette joute sensuelle et magique. Ugo sait faire vibrer mon être jusqu'au plus profond de mes entrailles. Et j'aime ça. J'aime l'insolence qui se glisse dans nos étreintes, ces moments hors du temps ou il y a juste nous dans un ailleurs qui nous caresse. Et je sais que la soirée ne fait que commencer et qu'avec elle suivra d'autres douceurs tout autant enivrantes. Mais avant cela nous restaurer me semble le primordial. Reprendre un peu de force avant que nos corps se retrouvent et se livre un combat ou juste le plaisir est le gagnant.

Alors je me lève, à regret c'est certain, laissant mon amant alanguis sur le canapé. Je l'observe sans détour, je m'attarde même, contemplant ses courbes avec envie. Imaginant déjà la prochaine joute. Le trouvant beau, son corps encore marqué par le désir que nous venons de partager. Il me retourne le compliment. « Merci. » Un léger sous entendu se glisse dans l'échange qu'il suit. Nous avons faim et dans le son de nos voix il n'est pas compliqué de comprendre que cette faim va bien au-delà d'un simple repas. Car ni l'un ni l'autre sommes rassasié du corps de l'autre. Je lui souris avant de disparaître dans ma chambre pour poser sur ma peau un tissu délicat. Un habille mélange entre ma peau et le satin qui permettra à Ugo de s'engourdir sur mes courbes et de pouvoir m'affamer d'avantage en frôlant mon être à la limite du tissu. Une façon de le provoquer mais en toute sensualité. De faire monter tranquillement la température. Éveiller l'envie, la rendre plus présente pendant que nos corps reprendront des forces. Je reviens et insiste sur le fait que moi aussi je veux pouvoir me régaler de la vision de son corps. Et Ugo s'exécute en n'enfilant que son boxer.

Je prépare un plateau avec deux verres à vin et une bouteille de Sauternes frais. Quelques mises en bouche et puis je reprends le chemin du salon. « J'avoue que j'y ai beaucoup pensé aussi. Il m'a été difficile parfois de me concentrer alors que la vision de ton corps nu venait titiller mon esprit. » Je lui souris, lui tendant la bouteille afin qu'il ouvre. A avoir un homme à la maison autant profiter de l'occasion. Je m'installe à ses côtés laissant ma jambe dénudée frôler la sienne. Une fois la bouteille ouverte je sers les verres. Puis chacun prend le sien. « A cette soirée et à tous les délices qu'elle va nous offrir. » Nos verres claquent avec élégance l'un contre l'autre. Et puis je le porte à mes lèvres pour savourer quelques gorgées de ce vin blanc moelleux et sucré. « Je crois que je vais porter plus souvent ma combinaison de cuir noir. Par j'ai adoré l'effet qu'elle t'a fait. Il faudra que tu m'accompagnes une fois. Je suis sure que l'adrénaline ressenti va encore plus augmenter ton désir. Tant bien tu n'attendras même pas que l'on revienne chez moi pour dévorer mon corps. Et vu l'état dans lequel je suis après une course. Je pense que les sièges de ma voiture pourrait être un terrain de jeu parfait pour une de nos joutes. » Je pose mon regard sur Ugo le laissant doucement descendre. « Oui je suis sure que tu adorerais. » Rien que d'en parler j'en ai des frissons alors j'imagine que le vivre serait encore plus troublant. Et donnerait à l'étreinte une saveur bien plus suave et provocante.


vmicorum.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Difazio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ugo Difazio
http://www.ciao-vecchio.com/t4473-ugo-difazio-bella-ciao http://www.ciao-vecchio.com/t5284-ugo-difazio-allegro-con-fuoco#169136
Faceclaim : Francisco Lachowski by Solsken (Avatar)
Messages : 128 - Points : 523
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Tumblr_nfi6p0I4tV1td9141o3_250
Âge : 29 ans.
Métier : Guide au musée
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Jeu 1 Aoû 2019 - 0:10 )
The lamb in the Wolve Sanctuary...
Ebba & Ugo

 
« Skin on my skin. What a wonderful Sin. Take your breath. But you're asking for more. »
Le moment avait été intense. Intense et sensuel. Un sentiment de béatitude se répandait dans le corps du jeune homme, allongé sur le canapé de son hôtesse, reprenant doucement le contrôle de son corps, sa respiration saccadée, son souffle erratique après leur corps à corps. Ce n'était que le début de la soirée, mais Ebba savait rendre les choses exaltantes. Mais avant de pouvoir goûter à de nouveaux délices, de goûter une nouvelle fois à Ebba, les deux amants songent à se restaurer et à reprendre des forces pour les corps à corps à venir.

Ebba se lève, quittant le corps de son amant, chacun retrouvant leurs émotions après cette première mise en bouche. Il se délecte de son regard sur lui, en même temps qu'il ne perd rien de son corps, de son déhanché sensuel jusqu'à ce qu'elle finisse par disparaître de sa vue pour aller se vêtir d'une autre tenue. Elle est divine et il la complimente, son sourire s'étirant sur ses fines lèvres. Le jeune homme laisse glisser un sous-entendu, quelque chose qui se lit entre les lignes. Cette faim n'est pas que celle de leur estomac, mais celle du désir qui les unit. Le d&sir ne s'est pas éteint et la flamme est encore vive, brûlante dans leurs corps assoiffés des caresses de leur partenaire. Cette fois, Ebba le provoque de sensualité, le satin effleurant ses courbes, attisant son désir, alors que son regard plonge sur ses jambes et ses formes divinement mises en valeur par cette légère tenue. Et comme lui, Ebba veut se délecter de la vision du corps de son amant, qui à sa demande ne se vêtit que du simple appareil, son boxer.  

- C'est vrai ?

Demande-il avec un sourire en coin, se mordillant la lèvre inférieure. Lui aussi y avait penser. Mais il était loin de se douter qu'elle lui apparaîtrait toute vêtue de cuir, plus sexy que jamais. Elle ne le savait certainement pas, mais elle le faisait fantasmer dans cette tenue de cuir.

Ebba lui tend la bouteille pour qu'il l'ouvre, ce que le jeune homme fait avant que la plantureuse blonde ne vienne le rejoindre, effleurant sa jambe de la sienne, un frisson remontant sa peau alors que leurs regards se croisent à nouveau, une lueur de désir brillant dans les prunelles du garçon. Ils prirent les verres servis et trinquèrent ensemble.

- A cette délicieuse soirée...

Murmure-il, son visage près de celui de son amante. Il porte le verre à sa bouche et y trempe ses lèvres. Ebba provoque son désir, l'attisant avec ses mots, avec cette proposition.

- J'aimerais te voir plus souvent comme ça. Tu me donnes plein d'envies, si tu savais.

Confesse t'il. Lui appartenir. N'être qu'à elle. Être son jouet et lui laisser libre court de son corps. Qu'elle l'attache et fasse ce qu'elle voulait de lui, en lui bandant les yeux. Son imagination n'avait pas de limite avec le désir qui le nourrissait.

- J'adorerais...Mais tu n'aurais pas peur qu'on salisse ta voiture. Que nos joutes laissent des tâches.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © gommeamacher (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 897 - Points : 1416
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Ven 2 Aoû 2019 - 19:15 )

Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.  

Ugo & Ebba
Je ne perds rien du regard d'Ugo qui détaille mes formes. C'est plaisant de se sentir désirée du bout des yeux, tout en sachant qu'on l'a été du bout des doigts et des lèvres. Tout en se doutant qu'on le sera encore quand le feu deviendra trop intense et que le désir s'emparera de nos êtres sans nous laisser le choix. Je le regarde aussi, détaille, m'attarde. Un petit jeu de séduction juste pour savoir qui de nous deux pourrait perdre pied en premier. Je n'éprouve même aucun problème à lui dire que mes pensées ont plusieurs fois vagabondées au cours de ma journée. Et que c'est à lui que j'ai pensé. « Oui c'est vrai. » Je ne loupe pas son geste au niveau de ses lèvres, cette petite morsure qui veut certainement dire qu'il apprécie que mon esprit est été mobilisé par lui. Une fois la bouteille ouverte, le vin coule doucement dans les verres avant de rafraichir nos papilles. Tout en continuant dans le jeu de la sensualité, jouant sur les effleurements et les regards déroutants. C'est grisant et je me laisse enivrer. Avide et curieuse de la suite. Nous portons un toast à cette soirée qui débute à peine, même si elle a été bien lancée.

Puis je reviens sur l'effet que ma combinaison a eu sur Ugo. Son visage est si proche du mien que je sens son souffle caresser ma peau. Mais je reste sage en évitant de croquer dans ses lèvres parfumées au doux nectar qu'il est en train de boire. Résister un peu pour mieux succomber plus tard. « Je peux parfaitement palier à ta demande en portant ma combinaison à tes prochaines visites. Vu dans l'état que cette vision t'a mis, je ne vais pas m'en plaindre. Car dans ce jeu je suis autant gagnante que toi. » Ugo m'avait largement récompensé pour avoir paré mes courbes de ce vêtement en cuir noir. « Tout à fait prête à renouveler l'expérience. » Je pose ma main sur sa cuisse remontant légèrement mais sans chercher à provoquer l'envie. C'est juste une caresse qui se veut douce et prometteuse d'une suite charnelle. Une façon aussi de faire frissonner la peau de mon jeune amant. De le distraire, de lui bousculer ses pensées. Alors que je propose de jouer à ce jeu charnel à l'arrière de ma voiture après avoir partagé l'adrénaline d'une course. Pousser à son maximum quand je viens de flirter avec la vitesse. Une joute charnelle dans ma voiture encore brulante de sa course, pourrait très bien rendre l'acte plus intense. Je souris à sa réflexions par rapport à mes sièges. « Il suffirait juste que je prévois une grande serviette éponge ou une couverture. Comme ça pas de risque de tâches. Ne t'en fais pas on trouvera toujours une solution. »

Encore un sourire, un peu plus carnassier cette fois. Juste pour faire comprendre à Ugo que si je le voulais lui appartenir sur la banquette arrière de ma voiture, il n'y aurait pas de souci. Que des solutions. Je finis mon verre tout en croquant les mets sur le plateau. « Est ce que tu veux qu'on passe à table ? » Comme ça une fois nos forces retrouvées, on pourrait à nouveau les distiller dans un combat charnel. Mais avant je prends un peu d'avance en venant embrasser mon amant avec douceur tout en laissant le bout de mes doigts glisser dans son dos. Pas de provocation pour ne pas éveiller trop vite sa virilité, juste pour le plaisir de le gouter un peu plus.


vmicorum.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Difazio10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Ugo Difazio
http://www.ciao-vecchio.com/t4473-ugo-difazio-bella-ciao http://www.ciao-vecchio.com/t5284-ugo-difazio-allegro-con-fuoco#169136
Faceclaim : Francisco Lachowski by Solsken (Avatar)
Messages : 128 - Points : 523
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Tumblr_nfi6p0I4tV1td9141o3_250
Âge : 29 ans.
Métier : Guide au musée
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Dim 4 Aoû 2019 - 0:32 )
The lamb in the Wolve Sanctuary...
Ebba & Ugo

 
« Skin on my skin. What a wonderful Sin. Take your breath. But you're asking for more. »
Ugo se délecte de cette vision, son regard se perdant sur le corps et les courbes sensuelles de son amante. Elle est magnifique et il la désire avec autant d'ardeur que lorsque leurs corps se mêlaient l'un à l'autre. Le désir coule encore dans ses veines, tout en lui laissant un peu de répit avec cette pause avancée par Ebba, qu'ils retrouvent leurs force, avant que leurs corps ne se retrouvent et se mêlent dans une nouvelle danse charnelle. Le regard de la belle blonde s'attarde également sur le corps enfiévré de son jeune amant, qui aime sentir son regard sur lui. Ebba lui confiait qu'elle avait pensée à lui au cours de sa journée, dessinant un sourire sur les lèvres du jeune homme. Lui aussi avait penser à elle ainsi qu'à leur rendez-vous, à ce moment qu'ils avaient tous les deux attendu avec tant d'impatience. Il se mordille doucement la lèvre inférieure, attisant ainsi son désir de savoir qu'il avait empli l'esprit de la blonde. Comme elle, s'étant insinuer dans le sien. La bouteille a été ouverte, remplissant les coupes des deux amants, avant qu'ils n'y trempent leurs lèvres et portent le toast à cette délicieuse soirée.

Ebba mentionne l'effet de sa combinaison de cuir sur Ugo, qui l'a tout particulièrement apprécié, venant nourrir quelques fantasmes qu'il garde précieusement pour lui. Il a envie de rapprocher encore son visage, plus près du sien, alors que leurs souffles se mêlaient déjà, l'envie de ses douces lèvres le titillant et essayant d'y résister. Ne pas abuser des bonnes choses.

- J'adorerais, Ebba. Tu es si belle dans cette tenue.

Il esquisse un sourire, laissant un doigt glisser sur la cuisse de la blonde, la caressant avec légèreté. Son sourire s'agrandit en l'entendant se dire être prête à renouveler l'expérience avec lui. Et lui aimerait beaucoup aussi. Sa main vient, elle aussi, se poser sur sa cuisse, caressant le jeune homme sans trop remonter, frissonnant à ce contact, n'ayant qu'Ebba en tête, songeant à elle avec sa tenue et pensant à l'idée qu'elle venait d'avoir, de faire ça après une course, dans sa voiture.  

- Dans ce cas, c'est parfait.

Répond-il avec un nouveau sourire. Une nouvelle fois, il se mordille la lèvre, trop d'images en tête, imaginant tout ce qu'elle pouvait lui faire dans sa combinaison de cuir. Il bois son verre, prenant des mets préparés par Ebba, avant qu'elle ne propose de passer à table.

- Avec plaisir.

Ebba vint l'embrasser, le jeune homme répondant à son baiser, entrouvrant ses lèvres, la laissant prendre possession de sa bouche, un frisson parcourant son échine au contact de ses doigts au creux de son dos.




(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © gommeamacher (avatar) + crack in time (sign) / Ingrid (crackships)
Messages : 897 - Points : 1416
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 K1iFeZ7i_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le Sam 10 Aoû 2019 - 18:43 )

Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.  

Ugo & Ebba
Si l'instant a été grisant, je me doute que c'est pas mal du au fait que je portais ma combinaison en cuir. Je ne manque pas de relever ce détail et l'effet qu'elle a eu sur Ugo. C'est toujours plaisant de savoir que l'on plait et qu'on est désiré. Et pour être désirée je l'ai été et je sais que ce désir va être encore mis en éveil, tout le reste de la soirée. Là il est temps d'être sage. Ou du moins d'essayer. Pour cela je fais ouvrir une bouteille à mon amant, et pose quelques amuse-gueules sur la table basse. Et puis je continue de griser Ugo de mes regards, de mes doux mots, de mes propositions indécentes. Des idées qu'on pourrait mettre en pratique dans le futur. Tout en jouant de mes doigts sur sa peau, il ne se gêne pas pour en faire de même éveillant de nouveaux frissons. Ugo sait parfaitement où frôler mon corps pour me faire de l'effet. « Je sens que maintenant tu vas juste vouloir me voir dans ma combinaison de cuir noir. » Je rigole n'étant pas sérieuse pour deux sous. Me doutant qu'il m'apprécie aussi dans d'autre tenue. Je sais quand je veux plaire à un homme me mettre en valeur. J'ai toujours particulièrement soignée mon apparence, autant dans mon métier que dans ma vie privée. Mais il est vrai que je joue d'avantage le jeu quand la séduction entre en ligne de compte.

Je souris quand Ugo rebondit sur mon idée d'une joute charnelle à l'arrière de ma voiture. Il est prévoyant, mais je trouve rapidement une solution. Et vu sa réaction je me doute que des idées doivent lui traverser l'esprit alors qu'il se mord la lèvre. « Serais-tu en train d'imaginer la scène petit coquin ? » Ma main vient à nouveau frôler sa peau. Cherchant à faire monter la température. Sans brusquer les choses. Je titille juste. Invite à une suite. Une mise en appétit. En parlant d'appétit je lui propose de passer à table. Peut être un peu pressée de retrouver son corps contre le mien. Un baiser fiévreux nous unit à nouveau. Douce ivresse du plaisir qui nous habite encore et nous alanguit d'avantage. « Tu en auras plus après manger .. » Je pose mon regard dans le sien. « Si tu es sage bien sur. » Je prends la bouteille pour la poser sur ta table. Encore une fois je m'éclipse pour aller chercher la suite. On s'installe. On savoure les plats tout en continuant nos taquineries. Certaines sont plus brulantes que d'autres, prémices de nos envies que l'on retient pour mieux les libérer plus tard. J'aime ce jeu, nos échanges de regards, nos bouches qui se font gourmandes contre nos fourchettes et parfois notre peau. J'aime le caresser quand je vais chercher en cuisine la suite. Je l'observe attisant son désir, augmentant le mien. Rendant la chaleur au creux de mon ventre et de mes reins plus intense. Brulante même.

Le dessert arrive ensuite et le terrain de jeu se fait plus grand. Déroutant et plaisant. Sensuel et érotique. Passionné et torride. On se laisse aller à nos pulsions, à cette envie retenue durant le repas. Je l'entraine dans ma chambre. Nos peaux nues se retrouvent et la nuit se pare de la couleur et de l'odeur de nos corps enlacés, entremêlés. Perdus et unis dans la même quête celle de la jouissance.


vmicorum.


“ La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé] The lamb in the Wolve Sanctuary...~ Ebba Jacobsen. -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant