Revenir en haut
Aller en bas


 

- Safiya I Essayage, thé et sucreries -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Magda SaddlerLe vin est un puissant lubrifiant social
Magda Saddler
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2555-constellation-d-ecchymoses http://www.ciao-vecchio.com/t2561-each-beat-of-your-heart-is-a-small-miracle-you-know
Faceclaim : Shanina Shaik + Ealitya
Messages : 425 - Points : 1545
Safiya I Essayage, thé et sucreries Original
Âge : 30 y.o
Métier : PDG de l'Atelier Saddler, une compagnie textile spécialisée dans la dentelle, certaines pièces sont cousues à la main. Créatrice/coutourière d'une ligne de lingerie
Safiya I Essayage, thé et sucreries Empty
Sujet: Safiya I Essayage, thé et sucreries ( le Mer 8 Mai 2019 - 11:01 )
Une épingle entre les dents et des aiguilles entre les doigts, Magda peaufine les dernières finitions. Elle voudrait que tout soit parfait avant que Safiya arrive et lui présenter de beaux ensembles qui la mettront en valeur pour sa nuit de noce. C’est un moment important, très sensuel aussi pour le couple alors elle fait de son mieux pour que Safiya soit la plus magnifique ce soir-là. La brune avait passé des semaines à esquisser des modèles sur son calepin avant de passer à la création, utilisant ses plus fines pièces de dentelle. Pour lui laisser le plus de choix, Magda avait crée quatre modèles en tout dans des couleurs et designs différents pour que la future mariée aie du choix mais si elle le voulait, elle pourrait prendre les trois modèles. Après tout, il n’y a pas que lors de la nuit noce qu’on peut être très sexy et sensuelle. Les dernières retouches faites, la métisse admire son œuvre en se mordillant la lèvre, anxieuse. Perfectionniste et jamais satisfaite, elle hésite, se demande si elle n’en a pas trop fait ou pas assez fait. Pas le temps de trouver réellement une réponse car le temps avance et défile, les aiguilles rencontreront bientôt l’heure fatidique où Safiya sera là. La Sadler attrape donc précieusement les quatre ensembles, les installe sur des cintres et part vers le salon VIP de l’atelier, aidée de son assistante. Ensemble, elle prépare le petit salon pour accueillir les clients importants : des coussins douillets sont installés sur le canapé en velours, les fleurs qui décorent la pièce ainsi que la cabine d’essayage sont arrangées avec grand soin pour faire de jolis bouquets, sur la table basse ornée d’une petite nappe en crochet est posé une théière de thé aux amandes et cerises. Magda met tout en œuvre pour constituer un petit coin confortable et raffiné pour la future mariée. Accrochés sur quatre mannequins, les quatre ensembles n’attendent plus que leur future propriétaire pendant que Magda les lisse, épousant les courbes du mannequin en tissu. Ce mannequin lui laisse un goût de trop peu, il n’a pas les courbes de la belle femme, ni sa magnifique couleur de peau et Magda se rend compte que malgré l’anxiété, elle a hâte de voir ses créations sur sa muse. La jeune femme a toujours aimé la phase de création, s’y donnant corps et âme mais créer pour Safiya, sa petite muse, a rendu la chose encore plus facile. Maintenant, c’est le verdict qui l’attend qui fait monter la pression en elle. Tout artiste appréhende toujours le premier regard sur son œuvre et Magda en fait partie. L’assistante lui annonce l’arrivée de Safiya et force la métisse à quitter ses mannequins de mousse pour aller à la rencontre de sa muse mais aussi cliente à partir d'aujourd’hui. A l’entrée du petit salon, les deux femmes à la peau dorée se font face, un sourire sur le visage de Magda. « Bonjour Safiya » Elle se penche, posant sa main sur la sienne, pour l’embrasser sur les deux joues. La jeune femme reste professionnelle mais s’autorise un geste amical car Safiya n’est pas comme une cliente lambda qu’elle rencontre dans son salon pour parler affaire. C’est aussi une personne avec qui elle a souvent travaillé, passant des heures et des heures en sa compagnie, s’inspirant de son corps magnifique que la vie a parfois torturé. C’était une longue histoire qu’elle aimait lire sur sa peau, lui rappelant qu’elle aussi a sa propre histoire gravée dans les cicatrices de mutilation qui ornent ses cuisses sauf que contrairement à Safiya, elle se les ai infligées elle-même. « Viens, suis-moi. Nous allons nous mettre dans le petit salon d’essayage » l’invite-t-elle, gardant sa main ancrée dans la sienne pour l’entraîner avec elle dans le petit salon VIP car Safiya est une cliente VIP pour la femme d’affaire. Une fois dans le salon, Magda lui prend son manteau pour qu’elle soit le plus à l’aise et l’accroche au porte-manteau en bois vernis. Pour faire durer le suspense, les mannequins sont cachés derrière un rideau de soie en face duquel, Magda invite son invitée à s’asseoir. « Dis-moi, ça a été la course aujourd’hui ? Où en es-tu dans l’organisation de ton mariage ? » Demande-t-elle, curieuse tout en versant du thé dans deux tasses de porcelaine gravées aux bordures dorées.

@Safiya Rahotep


Magda & Demetrio
I don't want the world to see me. 'Cause I don't think that they'd understand when everything's made to be broken. I just want you to know who I am. I just want you to see me.
•• ALASKA (Goo Goo Dolls)
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) / Toby love (crackships)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 15/06 le temps de me mettre à jour..
Messages : 3469 - Points : 5174
Safiya I Essayage, thé et sucreries Tumblr_inline_msp8bu7NVi1qz4rgp
Âge : 39 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Safiya I Essayage, thé et sucreries Empty
Sujet: Re: Safiya I Essayage, thé et sucreries ( le Mer 15 Mai 2019 - 19:08 )


Petit moment entre filles en prévision d'un grand moment.
Magda & Safiya


Safiya c'est levée tôt car elle a une journée chargé. Ce matin elle avait deux rendez vous, un pour sa robe et l'autre par rapport à sa future coiffure. Mais elle n'est pas du tout stressée parce que pour le moment tout se passe correctement. Avec Tobias ils sont organisés, certaines choses sont déjà bloquées. Il faut quand même penser qu'il ne leur reste que quatre mois à présent. Le compte à rebours n'est pas encore enclenché mais ils ne veulent pas tout faire à la dernière minute. Déjà que l'agression de Tobias a un peu perturbé leur vie durant quelques semaines. Là il est temps de reprendre le rythme. Notamment sur le fait d'envoyer les invitations pour être sur du nombre d'invité. Et pouvoir aviser sur tout ce qui concerne le repas. Mais bon Safiya verra cette question avec Tobias plus tard. Là c'est une journée exclusivement pour elle, même si dans tout ce qu'elle fait elle tient compte de ce que penserait son fiancé. Alors elle prend un bon petit déjeuner qu'elle partage avec son homme, puis chacun part de son côté. Bien entendu elle a eu droit à quelques questions, mais elle a tout gardé secret. Répondant juste qu'elle voulait le surprendre du début à la fin. Pour commencer essayage de la robe qui avance très bien, elle prend des photos pour les envoyer à sa maman et à la maman de Tobias. Les deux femmes restent en contact permanent avec l'égyptienne sur le sujet robe. Puis passage chez le coiffeur pour voir quel chignon ornera ses cheveux tout en restant dans le style choisi. Elle repasse par l'appartement pour manger un morceau, elle a rendez vous à 15h30 avec Magda pour un autre essayage. Plus léger mais tout autant important vu qu'il s'agit de la lingerie qu'elle portera le jour J et durant sa lune de miel. Et l'égyptienne accorde autant d'importance à ses dessous qu'à la robe qui l'habillera.

Safiya part un peu plus tôt de chez elle pour récupérer les gâteaux qu'elle a commandé la veille. Elle a promis à son amie de venir avec le gouter, après tout autant allier plaisir du palais à cette après midi qui risque d'être riche en émotion. Parce que l'une comme l'autre elles vont être touchées au moment des essayages. L'égyptienne a prévu un assortiment de macarons et de mignardises qu'elle prend au passage. C'est avec un grand sourire dessiné sur ses lèvres, sa boite de gâteaux dans une main et son sac dans l'autre, qu'elle arpente les rues de Naples. Elle rejoint tranquillement le centre-ville et l'atelier de Magda. Elle est tout excitée et elle a hâte de voir les merveilles que lui a préparé son amie. Elle sait que la créatrice a beaucoup de goût et de talent. Elle se doute que les pièces seront magnifiques et en plus uniques. Elle entre et salue l'assistante qui s'empresse à aller prévenir Magda. « Bonjour la belle. Tu vas bien ? » Elles s'embrassent, heureuses de se retrouver pour ce petit moment entre filles. Si elle a choisi de faire faire ses dessous à Magda c'est parce que la tahitienne connait son corps par cœur. Elle connait chaque cicatrices, il n'y avait qu'elle qui pouvait faire un atout de ses blessures laissaient par son emprisonnement. Safiya n'en a jamais eu honte et les portent avec fierté mais elle voulait que pour cet événement elles soient parées comme elle de beauté. Elle suit son amie dans le salon d'essayage, un petit écrin intime pour cet essayage. Elle s'attend en rentrant dans le salon à voir les merveilles, mais rien. Tout est encore caché et le mystère ainsi maintenu. « Faudrait mettre la boite de gâteaux au frais. » Elle s'assoit une fois débarrassée de ses effets. « Non pas trop au final vu que je me suis levée tôt. J'ai réussi à bien gérer. Pas sur que cela soit tout le temps aussi simple mais bon je n'en suis bien sortie ce matin. » Elle sourit. « Avec Tobias on avance bien. On est de bon collaborateur même si on se fait des cachotteries. Ce matin je suis passée chez la couturière, la robe avance vraiment bien. J'ai pris des photos pour te montrer l'ensemble. Puis je suis allée chez le coiffeur. Je pense que je tiens aussi ma coiffure. Reste à voir si je mets un voile ou pas, comme mes cheveux seront parés de fleurs fraiches. Reste mes chaussures. Là je n'ai vraiment pas regarder. Mais on a encore un peu de temps. Vu la date prévue. » Mais elle ne l'a dit pas tout de suite à son amie. Elle aussi peut faire trainer le suspens. Safiya compte d'ailleurs profiter de ce moment pour demander à Magda de faire partie de ses demoiselles d'honneur. Elle peut compter sur Padma et Adalyn, mais avoir également Magda lui ferait plaisir. « Et toi des choses nouvelles à me dire ? » Elle sait que la conversation va pas mal tourner autour du mariage, mais l'égyptienne veut aussi savoir si dans la vie de son amie il y a de nouvelles choses. Et puis elles ont toutes l'après midi pour papoter.  

AVENGEDINCHAINS




" What if we rewrite the stars ? Say you were made to be mine. Nothing could keep us apart. You'd be the one I was meant to find. It's up to you, and it's up to me. No one can say what we get to be. So why don't we rewrite the stars ? Maybe the world could be ours. Tonight. " Rewrite the Stars. Phillip & Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLe vin est un puissant lubrifiant social
Magda Saddler
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2555-constellation-d-ecchymoses http://www.ciao-vecchio.com/t2561-each-beat-of-your-heart-is-a-small-miracle-you-know
Faceclaim : Shanina Shaik + Ealitya
Messages : 425 - Points : 1545
Safiya I Essayage, thé et sucreries Original
Âge : 30 y.o
Métier : PDG de l'Atelier Saddler, une compagnie textile spécialisée dans la dentelle, certaines pièces sont cousues à la main. Créatrice/coutourière d'une ligne de lingerie
Safiya I Essayage, thé et sucreries Empty
Sujet: Re: Safiya I Essayage, thé et sucreries ( le Mar 2 Juil 2019 - 9:25 )
Dans leur enfance, le mariage avait toujours été un thème d’imagination entre Magda et Sahar, sa sœur décédée. A l’époque, elles se nichaient sous les couvertures et rêvaient du mariage parfait. Elles s’imaginaient le mariage de leurs rêves. Tout était passé à la loupe : les fleurs, les tables, la décoration de la salle de fête, les faire-parts, la tenue des demoiselles d’honneur, des témoins mais surtout des mariés. Sahar et Magda s’étaient promis que leurs futurs époux danseraient aussi bien que Patrick Swayze dans Dirty Dancing, ou du moins ils les feraient virevolter comme Baby dans le film mythique. A part cette promesse que Magda comptait réaliser, le reste n’était que des songes de gamines car en grandissant, Magda s’est bien rendue compte qu’il fallait un budget hors norme pour réaliser ses esquisses d’enfant mais surtout il fallait l’époux idéal, celui qui vivrait avec elle ce conte de fée. La brune avait découvert à ses dépens que non seulement, l’époux idéal n’existait peut-être pas mais la vie n’avait rien d’un conte de fée. Il avait tout d’un cauchemar éveillé dont on ne pouvait pas se réveiller. Pourtant, depuis sa rencontre avec Demetrio, sa vie insipide avait pris des couleurs, une aura plus légère et tout cela son existence ne le devait qu’à l’apparition de Demetrio dans sa vie. Il rendait tout plus agréable, à commencer par ces premières minutes où ses yeux s’ouvrent le matin. Ce n’était plus un fardeau de se réveiller et d’entamer une nouvelle journée. Cependant, en s’imaginant se marier avec Demetrio, une boule d’angoisse se noue dans sa gorge. Magda l’aime, n’en doute absolument pas et pourtant l’engagement l’effraie, la tétanise. Avant de songer à un mariage, il faudrait plutôt songer à officialiser leur relation et même ça, la métisse en avait encore quelque sueur froide. C’était une évidence que la seule personne qu’il lui fallait était Demetrio et ce dernier lui avait prouvé ses sentiments maintes fois alors qu’est ce qui l’arrêtait ? La peur. Oui. Rien que ça. Bêtement. Mais face à elle, c’est une femme courageuse se tient debout : une femme dont la force s’est gravé sur le corps que Magda admire tant, une femme courageuse au point de se lier à l’homme qu’elle aime sans avoir peur. A défaut de pouvoir en faire autant, Magda s’intéresse au mariage de son amie et modèle favoris. « Je vais très bien, merci. Et la future mariée ? » Demande-t-elle avec un sourire au coin. La métisse n’en doute absolument pas, Safiya sera une magnifique et éblouissante mariée, elle a tellement hâte de la voir. « Je m’en occupe » Magda fait signe à son assistante de s’occuper de la boîte de gâteaux avant de tourner pleinement son attention sur sa cliente si spéciale. « Tu gères comme un chef ma foi ! » S’exclame la métisse. Un mariage, ça demande beaucoup d’organisation et de temps pour s’en occuper : pas sûre qu’elle aurait autant de patience ou de temps libre. « Vous faites une bonne équipe Tobias et toi » On sent la complicité entre eux même si elle n’a jamais rencontré Tobias pour l’instant mais ce n’est que partie remise. Ils ont tissé une relation qui donne envie et qui est tellement belle. Magda tape dans ses mains, une pointe d’excitation dans le regard et le langage corporel « Oh oui ! Montre-moi les photos ! Je veux voir » trépigne-t-elle d’impatience tout en gardant son éternel air solennel et froid mais Safiya la connait maintenant, voit au-delà de sa carapace de glace cachant un grand cœur. « J’ai tellement hâte de te voir en tenue de mariée. Je suis certaine que tu seras magnifique. Il faudrait que tu me dises la date prévue un jour, il faut que je me prépare psychologiquement tu sais ? Te voir autant éblouissante risque de faire emballer mon cœur trop fort » Plaisante-t-elle, tentant de la convaincre par les sentiments de lui annoncer la date. Magda parle de sa malformation cardiaque avec légèreté, plaisante avec pour dédramatiser, s’en moquer aussi quelque part. Une façon de prendre du recul sur ce cœur qui peut la lâcher à tout moment et rendre les armes. « Eh bien moi … » La jeune femme se mordille la lèvre inférieure, elle ne s’était pas beaucoup confiée sur sa relation avec Demetrio, si ce n’est avec Stefan mais c’était au début de leur partenariat. Elle en avait touché quelque mot à Lana mais en ce moment, son amie préférait être tranquille et Magda lui laissait un peu d’espace pour se remettre de la découverte qu’elle avait fait. Il est vrai qu’elle en avait beaucoup sur le cœur et avait besoin d’en parler à quelqu’un d’autre qu’elle-même. « J’ai rencontré un homme il y’a quelque mois et … » Magda porte son pouce à ses lèvres et le mordille distraitement. Elle n’a jamais dit à haute voix ses sentiments, pas même encore à Demetrio. « Et … Et … J’en suis tombée amoureuse » Lâche-t-elle d’un bloc, le rouge lui montant aux joues, le regard sur ses chaussures. Si Magda a toujours une sorte d’assurance pour camoufler son manque de confiance en soi, elle perd de sa superbe et ressemble à une adolescente toute retournée qui vit ses premiers émois.


Magda & Demetrio
I don't want the world to see me. 'Cause I don't think that they'd understand when everything's made to be broken. I just want you to know who I am. I just want you to see me.
•• ALASKA (Goo Goo Dolls)
Revenir en haut Aller en bas
Safiya RahotepLe vin est un puissant lubrifiant social
Safiya Rahotep
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t1780-safiya-celle-qui-est-lu http://www.ciao-vecchio.com/t1809-un-seul-jour-peut-equivaloir-a-l-eternite-safiya
Faceclaim : Zoé Saldana © Cristalline (vava) / Toby love (crackships)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 15/06 le temps de me mettre à jour..
Messages : 3469 - Points : 5174
Safiya I Essayage, thé et sucreries Tumblr_inline_msp8bu7NVi1qz4rgp
Âge : 39 ans née le 20 octobre 1979 à Louxor en Egypte.
Métier : Archéologue. Travaille avec Tobias depuis son arrivée à Naples.
Safiya I Essayage, thé et sucreries Empty
Sujet: Re: Safiya I Essayage, thé et sucreries ( le Jeu 18 Juil 2019 - 16:12 )


Petit moment entre filles en prévision d'un grand moment.
Magda & Safiya


Safiya est enthousiasme à l'idée de retrouver Magda. Cela se voit dans son regard noir qui depuis plusieurs mois brille de milles étoiles. Faut dire que le bonheur glisse sur son être depuis la demande en mariage de Tobias. Il glisse et il pénètre dans toutes les pores de sa peau. Elle n'a jamais douté l'égyptienne du lien précieux qui les unissait, lien qui avec le temps avait pris bien des couleurs, bien des saveurs. Avant de vraiment naitre et exploser au grand jour, lors de leur voyage en Égypte, le berceau même de Safiya. Mais même là après cet abandon charnel, elle n'aurait jamais pensé à une happy end aussi intense. Alors préparer son mariage est une bénédiction pour elle. Un souffle de vie, un pied de nez à tous ceux qui l'ont torturé en même temps que son fiancé. Un hymne à la vie. Une ode à la force de s'en sortir. Elle aurait pu baisser les bras la belle, tout un tas de fois, mais elle ne l'a pas fait. D'abord parce que Tobias la soutenait. Et ensuite parce qu'elle ne voulait pas laisser cette joie à ceux qui l'avait enfermé durant des années. Non elle c'était relevée et à présent elle était la plus heureuse des femmes. Meurtrie, encore parfois au fond de ses entrailles, parce que la vie ne les avait nullement préservée et gâtée. Mais heureuse comme elle ne pensait pas un jour pouvoir l'être. Fière aussi de l'homme qu'elle allait épouser. Et fière de partager ce moment avec son amie Magda, qui elle aussi avait ses démons. Peut être que de la voir comblée la poussera à franchir un pas. D'avoir foi en elle et d'oser enfin à croire que le bonheur pouvait aussi venir l'habiter sans en avoir peur ou honte.

« La future mariée est au mieux de sa force, excitée comme une puce, légèrement fébrile parce qu'un tas d'émotion viennent envahir mon âme et mon cœur. Mais terriblement heureuse, comblée. Parfois quand je me réveille je me demande si je n'ai pas rêvé tout ce bonheur que Tobias m'offre. Et puis je vois qu'il est bel et bien réel. » Quand Safiya se tourne et voit son homme allongé dans le lit à ses côtés, elle sait que ce n'est pas un rêve. Elle lui tend la boite de gâteaux qu'elle a prévu pour le gouter. Et commence à lui parler de tout ce qu'elle a déjà fait de son côté et tout ce que Tobias et elle ont fait en commun. Le tout dans une voix enjouée qui montre combien le bonheur est présent dans sa vie. Et elle veut le partager avec son amie. Elle veut mettre dans son regard les étoiles qui parent le sien. Lui montrer que l'espoir existe et qu'il peut frapper à sa porte à n'importe quel moment. Faut juste lui laisser le droit de rentrer et surtout ne pas l'éviter. « J'essaie de gérer comme une chef, parfois je ne dis que c'est de la folie. Qu'on aurait pu se contenter d'un mariage tout simple. Tu sais nus dans un coin de paradis comme Adam et Eve avant qu'elle ne croque la pomme. » Elle se met à rire. « Et puis je me dis qu'on mérite aussi ce faste, enfin on ne va pas jouer les rois et les reines non plus. Juste laisser parler nos racines et nos convictions. » Quand elle parle de son futur mariage elle ne s'arrête plus. « Oui une équipe de choc. » Meilleur que Tristan et Yseult, que Roméo et Juliette, que Marc Antoine et Cléopâtre, meilleur qu'Anakin et Amidala. Parce qu'eux l'amour éprouvé les a tué, alors que Tobias et Safiya vivent le leur avec ardeur et passion. Elle sourit face aux réactions de Magda quand elle lui dit qu'elle a des photos de sa future robe, elle lui fait penser à une enfant qui laisse éclater sa joie tout en gardant une certaine réserve. Mais cette réserve est propre à la styliste et n'affecte en rien les sentiments que les deux brunes partagent. Les démons de Magda sont encore parfois trop proches d'elle et lui donnent cet aspect de distance. Mais Safiya ne s'en offusque pas, elles sont allées au delà de tout cela. « Elle n'est pas encore terminée mais tu auras un bel aperçu du résultat qu'il y aura au final. »

Elles s'installent sur le canapé et Safiya sort son portable. « Chaque fois que je l'essaie j'ai le cœur qui bat comme un dingue. Je suis toute émue et je pense à la tête que fera Tobias quand il me verra arriver. La date est arrêtée pour le 21 septembre. Les jours sont encore beaux mais moins chaud et les couleurs sont assez éblouissantes. Surtout que la cérémonie se passera sur la plage. La mer comme témoin en plus des invités. » Elle allume son téléphone et ouvre le dossier secret où se trouve toutes les photos. « Je crois que tu n'es pas la seule qui va s'emballer. » Elle sourit l'émotion ce jour là risque fort de prendre pas mal de personne. Elle sait que ses parents sont déjà tout chose quand ils en parlent dans leurs échanges par Skype, la mère de Tobias aussi. Et les gens qui sont au courant à présent sont également fou de joie. Du coup elle lui montre les photos, elle en a prise dés la conception afin d'avoir toutes les étapes. La robe est en satin et dentelle de style bohème, elle possède une traine que Safya pourra ôter après la cérémonie au moment du bal. Le dos est nu recouvert d'un voile brodé liant les racines des deux futurs époux. Un travail fait à la main par des amies de la mère de Safiya. Le décolleté mettra en valeur sa poitrine et sur le côté du cœur les deux pierres du futur couple, le saphir et l'émeraude, se marient à merveille. La robe est à la fois simple et sophistiquée. Un trésor de délicatesse et aussi un trésor de force, tout comme Safiya. Faite sur mesure elle épouse merveilleusement ses courbes, laissant apparaître sous les broderies uniques ses cicatrices. Des marques qui font aussi son charme. L'égyptienne fait défiler les photos et stoppe au moment ou Magda lui dit qu'elle est amoureuse. « Amoureuse. Je veux tout savoir. » Elle pose sa main sur la sienne pour lui assurer combien elle est contente pour elle avant de la prendre dans ses bras. « C'est parfait vu que j'allais te demander si tu aurais un cavalier. Du coup oui. Alors c'est qui ? Il est comment ? Sublime j'en suis certaine et pour avoir capturer ton cœur c'est certainement quelque de bien, de très bien même. » Safiya était en arrivant pleine de bonheur mais cette nouvelle lui en ajoute une bonne dose. « Je suis vraiment heureuse pour toi. Tu mérites tellement de connaitre cette ivresse exquise. » Et elle est sincère.

AVENGEDINCHAINS




" What if we rewrite the stars ? Say you were made to be mine. Nothing could keep us apart. You'd be the one I was meant to find. It's up to you, and it's up to me. No one can say what we get to be. So why don't we rewrite the stars ? Maybe the world could be ours. Tonight. " Rewrite the Stars. Phillip & Anne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Safiya I Essayage, thé et sucreries Empty
Sujet: Re: Safiya I Essayage, thé et sucreries ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Safiya I Essayage, thé et sucreries -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut