Revenir en haut
Aller en bas


 

- Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Allegra Di MallianoLe vin est un puissant lubrifiant social
Allegra Di Malliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5274-il-venait-d-avoir-18-ans-il-et http://www.ciao-vecchio.com/t5285-faisons-le-bien-ensemble-lien-allegra
Faceclaim : Sarah Shahi + gommeamacher
Messages : 180 - Points : 455
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba CleanSameAllosaurus-small
Âge : 43 ans (5 mai)
Métier : Directrice de Dimallia Agency
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Mar 14 Mai 2019 - 15:07 )
Allons dévaliser les magasins
Ebba & Allegra
Une date qu’elle a obligatoirement bloquée dans son agenda. Une journée avec Ebba, pour une séance shopping. Elle ne voulait manquer ça pour rien au monde. La dernière fois remonte quand même. Et il y a sans doute de nouvelles pièces à avoir. Celles-ci augmenteront encore plus la taille de son dressing, mais peu importe. Au vu de la chaleur qui fait dehors, elle a mis une tenue légère. Une robe de couleur claire. Des sandales et un chapeau. Autant se couvrir un minimum pour le soleil. Elle a d’ailleurs ajouté une paire de lunette à sa tenue finale. Elle lui va d’ailleurs très bien. Elle fait toujours attention à ce qu’elle porte. Sauf le dimanche. Elle se réserve une journée pour être naturelle, et tranquille. Elle règle quelques petits trucs avec ses employés via message, avant de prendre ses affaires pour bouger sans plus attendre. Une fois dans la voiture, elle met son post de radio en marche, puis démarre directement pour se rendre vers le centre-ville. Elle n’a pas spécialement prévu qu’il fasse si chaud. Mais elle espère quand même pouvoir profiter de la journée sans problème. Elle verra bien de toute façon. Elle trouve un parking dans lequel il reste des places libres. Elle fait le tour, laissant sa voiture là. Elle préfère payer que de laisser sa voiture dans une rue et risquer qu’il lui arrive quoi que ce soit. Elle n’oublie pas son sac avant de sortir du véhicule. – SMS : J’arrive ma belle. Xx. – Elle sourit un peu plus en envoyant le message à la blonde. Puis elle range son portable dans son sac, marchant simplement. Il y a du monde. Les gens profitent pour pouvoir sortir un peu. Elle comprend parfaitement.

Elle arrive au bout de quelques minutes devant la galerie dans laquelle elle devait rejoindre Ebba. Elle s’avance vers son amie, passant les bras autour d’elle pour pouvoir lui dire bonjour. « - Je suis tellement contente de te voir. Comment tu vas ? » Elle pose finalement un baiser contre sa joue, puis la lâche. Elle la regarde un instant. Elle est magnifique. « - Prête pour faire les magasins en ma compagnie ? » Dit-elle avant de rire directement. Elle est vraiment enthousiaste. Et peut-être un peu impatiente. C’est pourquoi elle attrape le bras de la jeune femme, pour qu’elles puissent se mettre en route directement. « - Il faut chaud aujourd’hui. Plus que je ne le pensais. Mais bon. Avec la climatisation dans les magasins, ça devrait aller non ? » Elle grimace un petit peu. Elle croise les doigts pour que ça soit le cas. Peut-être même qu’elles pourront trouver quelque chose pour se rafraîchir par la suite. Pour le moment, elle se concentre sur les vitrines des diverses enseignes. « - Regarde ce sac. Il est vraiment magnifique. Et pratique. » Dit-il en flashant directement dessus. Il est tout petit, mais juste assez grand pour pouvoir y mettre l’essentiel. Quand on n’a pas envie d’emporter trop de chose avec soit, c’est parfait. Puis elle qui adore accorder son sac à sa tenue, elle aime en avoir une collection. Comme les chaussures et les bijoux. « - On fait un tour à l’intérieur ? » Demande-t-elle en dernier lieu, voulant quand même avoir son avale avant de faire quoi que ce soit.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © YOU.FIRST (avatar) + crack in time (sign) / padawan (crackships)
Messages : 702 - Points : 1147
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba 2obAM1PR_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Sam 1 Juin 2019 - 17:46 )

Vous savez toutes à quel point on a besoin les unes des autres pour atteindre notre but. On est bien plus que des amies, on est une équipe.

Allegra & Ebba
Dans la vie j'ai mes priorités. Ma famille en est une et plus particulièrement mes deux enfants. Il y a aussi mon métier parce que sans lui, pas de toit sur la tête. Pas d'écart de conduite, de fantaisie, de shopping, de frigo rempli. Et d'un tas d'autre chose. Alors mon métier je le fais bien, j'y mets tout mon cœur même si certains cas sont compliqués, voir désespérés. Mais je reste sereine et toujours positive ou du moins un maximum. Cela m'évite aussi d'apporter de l'eau au moulin de Miles, mon frère. Vu que lui il met derrière les barreaux ce que j'essaie de remettre dans le droit chemin. Enfin bref ma vie est pleine de priorité, comme tout le monde. Faut bien s'occuper des gamins et plus ils grandissent, plus ils bouffent mon énergie. Heureusement que pour évacuer tout cela j'ai les courses illégales, la vitesse il n'y a rien de mieux pour pouvoir affronter la journée suivante.Et puis leur père qui les prend assez souvent, l'avantage de vivre dans la même ville. Mais il n'y a pas que ça, il y a aussi les moments que je passe avec Allegra. Nos journées entre filles, avec shopping à volonté, bon sans dépasser le plafond de notre CB. On fait des folies, mais on reste lucide. Faudrait pas que je me retrouve dans la merde à cause d'une petite robe ou d'une paire de bottes hors de prix. De toute façon je tiens mon budget. Mais bon j'ai gagné mes deux dernières courses et remportée un bon petit pécule, je peux pour aujourd'hui faire un peu de folie. Il n'y a pas de mal à se faire du bien du moment que je garde la tête froide. Et je prendrais un petit quelque chose pour Matthis et Lisa, en plus leurs derniers résultats scolaires étaient bons. Ils peuvent faire mieux, mais du moment qu'ils ne sont pas à la ramasse cela me convient. Un petit cadeau ne pourra que les booster pour le restant de l'année scolaire. Mais je vais penser aussi à moi. Parce qu'on est jamais mieux servi que par soi même. Et puis de temps à autre rajouter quelques tenues à sa garde robe fait du bien.  

C'est donc sourire aux lèvres que je sors de ma voiture, sagement garée au parking payant. Pour plus de sécurité parce qu'on sait toujours quand on commence un moment shopping mais on sait rarement quand il s'arrête. Je m'empresse de rejoindre le point de rendez vous. J'arrive en premier suivi de peu par mon amie Allegra. Et on se prend dans les bras l'une de l'autre pour partager une étreinte. « Je suis contente de te retrouver aussi. Et je vais très bien et toi ? » On s'embrasse. L'impatience se sent dans nos voix et dans nos gestes. « Plus que prête. Les CB vont chauffer. » Et mes billets gagnés prêts à être dépensés. Et c'est bras dessus, bras dessous qu'on commence à arpenter les rues du cœur de Naples. « En effet les températures sont remontées assez vite. Elles jouent un peu le yo-yo même. Mais on va pas se plaindre, parce que faire les boutiques sous la pluie c'est loin d'être amusant. La climatisation des magasins sera un atout de poids. » Un peu logique avec le printemps que les températures se réchauffent et puis avec l'été cela va être pire. Surtout pour la gomme des pneus, c'est toujours problématique même si les courses se font à la fraiche. Enfin pour le moment nos regards se portent sur les premières vitrines. « Il est sympa au niveau de la couleur. Après je le trouve un peu petit !! » Celui que je porte aujourd'hui est un poil plus grand, mais je n'ai pas les enfants. Parce qu'avec eux faut toujours prévoir et du coup avec un sac de cette taille cela serait compliqué. « Remarque en soirée il peut parfaitement passer. Allons jeter d’œil qui sait on trouvera peut être la perle rare. »

Je me souviens que lorsque j'avais rencontré Allegra on avait eu un coup de cœur sur la même pièce. Cela nous avait fait rire, surtout que je l'avais renseigné un peu plus tôt pour trouver une adresse. Notre amitié est partie d'une rencontre du au hasard. Et depuis elle a bien évolué. Et je ne manquerais pour rien au monde nos moments ensemble. Je cherche de mon côté et Allegra du sien, à force on connait nos gouts du coup si on voit quelque chose qui pourrait plaire à l'autre on lui signale. C'est parfois une bonne technique en période de solde. Parce que les femmes dans ces moments là sortent becs et ongles pour choper la bonne pièce. Je tombe sur un grand sac qui pourrait aussi servir de sac de plage. « Regarde celui là pratique pour mettre sa serviette, la crème solaire, la bouteille d'eau et tu as même une poche pour un livre ou un magazine.  Du coup le petit sac de la vitrine cela donne quoi ? » Allegra a l'air de bien avoir craqué sur lui.



drvgns.


“ Croquer la vie. Saisir l'instant. Vivre tout simplement.”
Revenir en haut Aller en bas
Allegra Di MallianoLe vin est un puissant lubrifiant social
Allegra Di Malliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5274-il-venait-d-avoir-18-ans-il-et http://www.ciao-vecchio.com/t5285-faisons-le-bien-ensemble-lien-allegra
Faceclaim : Sarah Shahi + gommeamacher
Messages : 180 - Points : 455
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba CleanSameAllosaurus-small
Âge : 43 ans (5 mai)
Métier : Directrice de Dimallia Agency
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Mar 11 Juin 2019 - 18:50 )
Allons dévaliser les magasins
Ebba & Allegra
La jeune femme conserve le sourire aux lèvres, vraiment heureuse de retrouver son amie pour cette journée. « - Oh oui je vais bien. Surtout avec ce genre de journée. » Dit-elle avec une voix enjouée. Elle est heureuse et de bonne humeur. Un peu comme toujours, du moins c’est ce qu’elle souhaite partager aux autres. Puis comme elle prend toujours la vie avec ses côtés positifs, ça facilite grandement les choses. Elle compte profiter de la journée, sans penser boulot ou même amour. Toutes les deux prêtes, elles s’élancent déjà dans les rues. Allegra écoute son amie, tout en laissant les yeux parcourir les vitrines devant lesquelles elles passent. « - Oui, tu as raison. C’est mieux qu’il fasse chaud. » Elle s’y fera peut-être au fil de la journée. Ce n’est pas si importants, puis les magasins sont souvent climatisés, peut-être pour que les clients y viennent peu importe le temps qu’il fait dehors. Elle laisse les yeux sur le sac qu’elle a pu voir, et dont elle parle automatiquement. « - Il est petit c’est vrai. Mais en soirée peut-être comme tu dis. Ou même pendant le boulot, quand je dois bouger avec l’équipe. Mais oui allons-y ! » Elle ne dira jamais non pour rentrer à l’intérieur. Pour pouvoir voir ce qu’il propose. Peut-être craquer complètement, comme toujours. Elle rentre sans attendre, marchant dans les allées pour pouvoir aller voir le sac d’un peu plus près. Curieuse, puis assez sélective quand même, elle regarde attentivement l’intérieur. Elle fait une petite moue finalement, puis tourne les yeux sur Ebba. « - Je le trouve toujours aussi pratique ! Il y a plusieurs places dedans, de quoi bien séparer les affaires, c’est un truc qui me fait craquer ! » Elle hausse les épaules légèrement. Elle est convaincue c’est vrai. Puis elle pense lui donner une belle utilité. Mais elle pose les yeux sur celui dont parle la blonde. Elle sourit. « - Oh c’est une bonne idée. On en a toujours besoin de ce genre de sac. Puis avec l’été qui arrive, c’est encore mieux. » Dit-elle en trouvant l’esthétique du sac tout aussi attirant d’ailleurs. « - D’ailleurs, va vraiment falloir profiter de la plage cette année. J’espère en avoir le temps en tout cas. Même si je pense aussi aller une semaine à Naples, pour pouvoir voir mes parents. » C’est important pour elle. Surtout de voir sa mère. Même si elle est toujours aussi énervante, mais elle fait avec. « - Je prends le sac de mon côté. » Dit-elle directement en étant certaine de son choix. Elle ne le laissera pas là. Elle regarde autour d’elle puis reprend assez vite. « - Regarde, il y a des lunettes de soleil, je pense qu’on reste dans le thème en plus. » Elle en a plusieurs, mais elle aime changer. Surtout en fonction de ses tenues. Elle avance vers celle-ci pour pouvoir regarder les divers modèles. Essayant de ne pas reprendre les mêmes qu’elle a déjà, ça serait quand même dommage. Elle réfléchit un peu avant de regarder son amie, reprenant finalement. « - Dit, tu écoutes plus ton cœur ? Ou la raison ? » Elle parle de manière assez innocente quand même. Mais elle a envie de savoir ce qu’elle fait de son côté. Même si une personnalité n’est pas l’autre. Mais peut-être que ça peut quand même l’aider.
code by exordium.






♛ L'amour n'a pas d'âge, une expression que j'aime me répété quand je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © YOU.FIRST (avatar) + crack in time (sign) / padawan (crackships)
Messages : 702 - Points : 1147
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba 2obAM1PR_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Dim 23 Juin 2019 - 17:59 )

Vous savez toutes à quel point on a besoin les unes des autres pour atteindre notre but. On est bien plus que des amies, on est une équipe.

Allegra & Ebba
La joie de nous retrouver se voit à nos sourires qui se dessinent sur nos lèvres. C'est toujours un plaisir de passer du temps avec Allegra et le plaisir est encore plus grand quand il s'agit de faire du shopping. C'est souvent dans ces moments là que je dépense le liquide gagné lors des courses illégales. Je peux gâter mes enfants et me gâter sans trop culpabiliser et sans prendre le risque de manquer de finance à la fin du mois. Je fais également attention ne voulant pas attirer trop d'intérêt sur moi. Après tout cet argent je le gagne illégalement et il n'est noté nulle part sur mes comptes, d'ailleurs il se retrouve rarement à la banque. Il me sert aussi pour les enfants et leurs argents de poche. J'en mets de côté sur des placement que j'ai fais pour Matthis et Lisa, histoire d'assurer leurs avenirs. Je reste prudente de ce côté là aussi. Pas de trop grosse somme et à certaines périodes comme Noël ou les anniversaires. Enfin pour le moment je compte profiter du gain gagné lors de mon avant dernière course, vu que la dernière je l'ai perdu contre John Doe. Et si je ne trouve rien pour mon bonheur, être avec mon amie est déjà une bonne chose.

Et nous voilà parties,  Allegra flashe rapidement sur un sac qui semble avoir pas mal d'avantage même s'il reste petit. « Je pense que tu devrais le garder sous le coude au cas ou tu ne trouves rien de mieux. Et niveau prix il est raisonnable ? » Parce que cela aussi peut conforter dans le choix. Du coup on continuent leurs recherches. Voulant tomber sur la perle rare. La petite chose qui pourra rendre une de nos tenues encore plus exquises ou alors leurs apporter vraiment un plus dans diverses occasions. Nous sommes pires que des petits fourmis partant à l'assaut d'un panier de pique-nique. Je trouve un sac intéressant et qui a plusieurs utilités tout en étant dans la tendance. Allegra le regarde plus en détail, ce qui me fait sourire. « Je crois que le choix entre les deux modèles va être assez compliqué car ils sont vraiment bien tous les deux et offrent pas mal de possibilités en fonction de leurs utilisations. » On étudient les sacs sous toutes les coutures. Suscitant parfois le regard curieux des vendeuses et des autres clientes. « Je crois que je vais le prendre. Après je pourrais te le prêter les jours ou je ne m'en sers pas. » Sachant très bien que lorsque je vais à la plage avec les enfants faut que je passe au modèle au dessus, entre les serviettes, l'eau, le gouter faut la taille baleine niveau sac de plage. « Tu as raison et en plus tu as craqué de suite dessus. » Les voilà donc chacune avec un sac. « Faut que j'en profite un peu avant que les enfants soient en vacance. Histoire d'avoir des moments seule. Parce qu'après c'est plus compliqué, même s'ils sont grands et que leur père les prends parfois. Normalement je devrais partir une quinzaine de jours. Enfin si Andrew est toujours okay et qu'il ne change pas les plans au dernier moment. » Je n'ai jamais eu de souci de garde avec mon ex, mais avec l'abus d'alcool parfois et bien il oublie ce qu'on a décidé et part sur autre chose.

Après les sacs se sont les lunettes de soleil qui attirent le regard d'Allegra. « Elles sont jolies et en plus elles te vont bien. Je dirais même qu'elles sont faites pour toi. » Je regarde également pour moi, essayant un modèle un peu fun avec des couleurs fluo. C'est sur que là difficile de passer inaperçu. « Tout dépend sur quoi ? » Par exemple sur les courses illégales je n'écoute que mon cœur, laissant ma raison s'enterrer sous des tonnes d'envie de déraison. Pour les enfants c'est en fonction des situations comme pour les hommes. Même si un en ce moment pourrait bien me faire perdre et mon cœur et ma raison. « Tu parles des lunettes ou bien d'un autre sujet. » Après tout pour le moment on est en plein dans l'essayage de lunette et mon amie semble hésitante. Après elle cherche peut être à m'aiguiller sur un autre sujet. « Tu penses quoi de celles que j'ai sur le nez ? Pour aller faire la fête sur les plages d'Ibiza elles seraient parfaites. » Je me mets à rire à ma phrase. Mais pour le moment ce n'est pas dans mon programme. Mais bon faut bien s'amuser et rêver un peu aussi.



drvgns.


“ Croquer la vie. Saisir l'instant. Vivre tout simplement.”
Revenir en haut Aller en bas
Allegra Di MallianoLe vin est un puissant lubrifiant social
Allegra Di Malliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5274-il-venait-d-avoir-18-ans-il-et http://www.ciao-vecchio.com/t5285-faisons-le-bien-ensemble-lien-allegra
Faceclaim : Sarah Shahi + gommeamacher
Messages : 180 - Points : 455
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba CleanSameAllosaurus-small
Âge : 43 ans (5 mai)
Métier : Directrice de Dimallia Agency
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Sam 29 Juin 2019 - 13:18 )
Allons dévaliser les magasins
Ebba & Allegra
Le sourire aux lèvres, la brune est concentrée dans les articles de ce magasin pour le moment. Il est surtout basé sur les accessoires. C’est tellement important à ses yeux, elle n’en aura jamais assez. Ce sac est tellement beau, il lui fait des signes. Du moins c’est ce qu’elle s’imagine. Elle ne pouvait pas passer à côté sans aller le voir des plus près. Et elle le trouve toujours aussi parfait. Elle regarde rapidement le prix quand son amie lui parle de celui-ci. « - Ca va. C’est raisonnable. » Dit-elle en haussant les épaules. Elle n’est pas trop cher, il a un bon prix, pour ce qu’il est en tout cas. Elle ne le laisse pas là. Elle le prend. Il lui sera vraiment pratique, pour des déplacements professionnels. Et au vu de sa couleur, elle n’aura pas de mal à le marier à ses tenues. Elle n’est pas seule à craquer d’ailleurs. Elle se mit à rire doucement. « - Oh, avec plaisir ! » Dit-elle directement. Elle ne dira pas non. Comme elle l’a dit, elle a envie d’en profiter cet été, pour pouvoir se rendre sur la plage. Simplement faire bronzette au soleil. Elle profitera de son mois, avant de retourner au boulot. Elle l’écoute en même temps. Allegra n’a pas d’enfant. C’est peut-être un avantage pour ce qui est vacance, calme… Même si elle en aurait voulu un tout de même. Mais sa fausse couche a été vraiment trop douloureuse. Elle n’a pas eu l’idée de vouloir essayer à nouveau. Puis personne ne le sait, et c’est mieux comme ça. « - J’espère vraiment qu’il ne te laissera pas tomber. C’est important que tu prennes du temps pour toi aussi. Puis peut-être qu’on pourra en profiter ensemble en même temps ! Même si les enfants ne me dérangeraient pas non plus. » Dit-elle automatiquement. Après tout, ils font partie de la vie de son amie, et ils sont importants pour elle, du moins, c’est ce qui lui semble. Mais elle lui souhaite quand même un peu de vacances, c’est tout à fait normal. Elle poursuit ensuite son chemin, allant vers les lunettes de soleils, qu’elle essaie sans attendre. « - Merci. Je ne sais pas comment je vais faire, pour ne pas dévaliser tous les magasins. » Dit-elle avant de rigoler. Elle garde les lunettes dans sa main, regardant encore un peu les autres en même temps. Ca l’amuse, elle aime beaucoup pouvoir faire ce genre de chose. Puis elle se permet de parler un peu avec son amie en même temps. D’une chose qui occupe beaucoup ses pensées. Elle se mord la lèvre doucement. Evidemment, ça dépend un peu de la situation sans doute. Elle n’a pas tellement envie d’être jugée non plus, ça lui fait quand même peur. Elle sait que beaucoup sont assez stricts concernant l’âge entre deux personnes. « - Pas vraiment des lunettes. Plutôt… D’une relation. Est-ce que je dois suivre mon cœur, et y aller. Ou suivre ma raison, même en sachant que ça fait mal, mais en me disant que c’est mieux pour lui. » Ugo. Jeune homme qui ne quitte pas ses pensées depuis qu’elle a pu le revoir il y a peu. Elle l’aime, elle ne peut pas dire autrement. Elle sait très bien que c’est plus difficile d’être loin de lui, que d’être avec lui. Elle le sait depuis qu’elle a quitté la Sicile pour venir vivre à Naples avec son ex mari. Elle ne l’a jamais oublié, ce jeune homme. Elle se reconcentre sur ce qui est réel pour le moment. Regardant les lunettes avant de sourire amusée une fois encore. « - Ah pour ça, elles sont parfaites. Elles colleraient très bien à Ibiza j’en suis certaine. Puis elles te vont bien. » Dit-elle en observant la blonde attentivement. Ibiza, quel beau rêve quand même. Elle s’y amuserait sans doute. Pas le temps de dormir dans cette ville, du moins, pas beaucoup en tout cas. Elle s’imagine, d’après ce qu’elle a déjà pu entendre sur l’endroit.
code by exordium.






♛ L'amour n'a pas d'âge, une expression que j'aime me répété quand je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © YOU.FIRST (avatar) + crack in time (sign) / padawan (crackships)
Messages : 702 - Points : 1147
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba 2obAM1PR_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Mar 2 Juil 2019 - 16:10 )

Vous savez toutes à quel point on a besoin les unes des autres pour atteindre notre but. On est bien plus que des amies, on est une équipe.

Allegra & Ebba
Un sac cela reste, pour nous, les femmes un élément important et marquant de nos tenues. Le choisir demande de la réflexion, il faut envisager tout ce qu'on va pouvoir y mettre dedans. S'il va s'accorder avec nos différentes tenues ou avec les saisons. Ce qui rend le choix encore plus complexe et difficile. Comme à cet instant ou Allegra et moi sommes attirées par divers modèles. Tous plus craquants les uns que les autres. Mais nous finissons par tomber d'accord, et puis il y a toujours la possibilité que je prête celui que je prends à mon amie. Et vice-versa. « Les hommes ont quand même de la chance parce qu'ils ont rarement ce souci de sac. Et ils sont bien contents de pouvoir se servir de nos sacs pour mettre leurs propres affaires avec comme excuse qu'elles déforment leurs poches de pantalon ou de veste. » Je me souviens que lorsque j'étais avec Andrew, son portefeuille finissait souvent au fond de mon sac. Au moins j'étais sure d'une chose c'est qu'il ne l'oublierait nullement part. Ce genre de pensée me fait sourire, parce qu'il critiquait par moment la grandeur de celui-ci. Mais il était bien content qu'il puisse contenir ses affaires, tout comme celles des gosses quand ils décidaient de prendre des choses en plus. Sans mon sac je suis un peu une femme perdue. Puis on parle de vacance, l'arrivé des beaux jours donnent des envies de plage et de temps pour soi. J'avoue que je rêve de moments toute seule dans la maison. Même si Matthis et Lisa ne sont pas des enfants étouffants. Et que je peux un peu respirer quand Andrew les prends. Mais leur père sait aussi me faire de belles surprises en oubliant qu'il doit s'en occuper ou en changeant les dates. « J'espère aussi. Remarque sinon je me barre sans laisser d'adresse et je suis laisse les gosses et leurs valises devant la porte. » Je joins un clin d’œil à mes mots, Allegra sait très bien que j'en serais incapable. Même si j'ai toute confiance en leur père. « Oh oui un weekend entre filles avec journée plage, soirée resto et boite de nuit cela serait extra. Faut qu'on mette ce plan au point. Et on jouera les séductrices. » Je bats des cils pour appuyer le jeu de la séduction à fond. Jeu qui ne me fait pas peur. J'en abuse parfois peut être même un peu trop avec certains hommes. Mais la vie est courte, alors faut en profiter. « La brune et la blonde attention bombes à l'horizon. » On se met à rire alors que mon amie essaie une paire de lunettes tout en se demandant comment elle allait résister. « Je sens qu'on va devoir engager un porteur de sac. »

L'ambiance est agréable, on ne se prend pas la tête, on profite juste d'un instant de répit. Une parenthèse dans nos vies trop bousculées parfois et cela fait du bien. Mais la conversation dévie un peu. Je demande dans quel chemin Allegra s'engage quand elle me parle d'écouter son cœur ou sa raison. Pour être sure de ne pas faire d'imper je cherche à en savoir plus. Est ce qu'on est toujours sur le terrain lunette ? Ou est ce qu'on part dans une autre voie ? « Pourquoi il est marié ? Et votre relation pourrait mettre en péril son couple ?  » Vu ce qu'elle me dit c'est la première question qui me vient à l'esprit. Je ne me doute pas qu'elle peut parler de différence d'âge. Et j'attends d'avoir d'autres indices pour me faire une idée plus large de la situation. Je pose à mon tour une paire de lunette sur mon nez. « Merci. Et je te jure que si je le pouvais j'y partirais sur le champs à Ibiza. Alcools et hommes à gogo. » Là aussi je rigole. Mais l'idée pourrait être plaisante, même si ici un homme attire de plus en plus mon attention. D'abord pour sa manière de conduire et de me défier sur l'asphalte et puis dans sa manière d'être. John Doe vient de plus en plus souvent titiller mes pensées. Je me demande même là comment il me trouverait avec ces lunettes. Quelle idiote. « Du coup on passe en caisse ? Avant de tout acheter. Puis faut bien en garder pour les autres magasins.» Puis je me rapproche d'Allegra. « Tu sais on peut se poser quelque part si tu veux vraiment parler. » Elle sait qu'elle peut compter sur moi et que je ferais de mon mieux pour l'aider si elle  le désire. Sans la juger car les sentiments on ne les maitrisent pas, ils nous tombent juste dessus sans qu'on s'y attende.  



drvgns.


“ Croquer la vie. Saisir l'instant. Vivre tout simplement.”
Revenir en haut Aller en bas
Allegra Di MallianoLe vin est un puissant lubrifiant social
Allegra Di Malliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5274-il-venait-d-avoir-18-ans-il-et http://www.ciao-vecchio.com/t5285-faisons-le-bien-ensemble-lien-allegra
Faceclaim : Sarah Shahi + gommeamacher
Messages : 180 - Points : 455
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba CleanSameAllosaurus-small
Âge : 43 ans (5 mai)
Métier : Directrice de Dimallia Agency
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Mer 10 Juil 2019 - 14:42 )
Allons dévaliser les magasins
Ebba & Allegra
Le sourire sur les lèvres, Allegra profite et est toujours aussi heureuse d’être là. Elle se mit à rire directement quand elle entend les mots de son amie. « - Oh ça… Je me souviens que mon mari me le faisait à chaque fois. Ils sont incroyables. » Dit-elle en repensant à ça. Il aimait beaucoup compter sur elle pour ça, et pour un tas d’autres choses aussi. C’était le genre d’homme qui aimait rapporter de l’argent, et se faire entretenir ensuite. Du moins, quand ils vivaient en Sicile, par la suite, il a beaucoup changé. Peut-être qu’il était plus attaché à elle qu’elle ne l’aurait cru. Malheureusement pour lui, ce n’est plus vraiment réciproque. Mais ils ont vraiment de la chance, ils se soucient moins de ce genre de détails, pour la plupart en tout cas. Il y a bien des exceptions, comme pour tout.
Les vacances arrivent, Allegra a envie de profiter de celles-ci pour être avec ses amies, peut-être un peu sa famille aussi. Même si pour cette année, elle n’est pas aussi enthousiaste à l’idée de se retrouver avec sa mère dans la même pièce. Elle va lui faire la morale, encore une fois. Alors qu’elle est majeure depuis bien longtemps, et qu’elle a le droit de vivre sa vie, comme bon lui semble. Pour Ebba, c’est moins facile, avec les enfants, c’est compréhensible. Mais elle espère qu’elle aura quand même la chance de pouvoir respirer un peu. « - Mhhh. » Elle grimace face à son idée avant de secouer la tête. Non, elle ne laissera pas ses enfants ainsi, elle en est certaine. Elle sait que la jeune maman aime ses enfants. Elle ne les laissera pas ainsi. Mais elle est assez satisfaite de la suite. Elle lui lance un regard, comme elle peut le faire envers un homme qui lui plait. « - Quelles bonnes idées. Il faut vraiment que ça se fasse. » Dit-elle avant de sourire amusée. Elle approuve ensuite d’un signe de tête, elle ne peut pas vraiment s’empêcher de craquer, comme à chaque fois qu’elle met les pieds dans un magasin.

Puis elle profite d’être avec Ebba pour parler. Elle ne peut pas le faire avec n’importe qui. Puis ce genre de sujet est assez délicat. Elle se mit à rire doucement en secouant la tête. « - Non, a vrai dire c’est moi qui étais mariée quand je l’ai connu. Cette rencontre date de la Sicile. » Dit-elle en repensant quelques secondes à ces moments avec Ugo. C’était de beaux moments, qu’elle ne regrettera jamais. Sans doute qu’elle a passé de bien meilleurs jours à ses côtés plutôt qu’auprès de son mari. C’est pour ça que ses sentiments ont déviés de l’un à l’autre. Mais il reste quand même cette différence d’âge, qui lui pose encore un peu problème. Elle se concentre un instant sur les lunettes. Puis sur ses mots. « - Je m’en doute, je pouvais, je ferai la même chose. » Dit-elle directement en haussant les épaules. C’est bien dommage de ne pas pouvoir faire un tel voyage. Un jour peut-être que ça sera quand même possible. Les rêves peuvent être réalisés. Elle y croit toujours. « - Allons-y. » Dit-elle en avançant vers la casse finalement. Elle se met dans la file, approuvant. « - Bonne idée, posons-nous quelque part. » Dit-elle en hochant vivement la tête. Elle pose les articles, payant ensuite. Elle attend son amie, avant de sortir de la boutique. Elle fait la grimace quand elle ressent à nouveau cette chaleur une fois à l’extérieur. Elle regarde autour d’elle, puis sourit finalement quand elle voit de l’eau, une fontaine publique. « - Tu sais quoi… Avant je pense qu’on pourrait se rafraîchir un peu. » Dit-elle en allant directement vers la fontaine. Folie ? Peut-être un peu. Mais elle en a tellement envie. Elle fonce directement pour pouvoir aller dessous directement, profitant en même temps de l’eau fraîche. « - Ca fait un bien fou, tu verras ! » Dit-elle en ne faisant pas attention aux regards des passants.

code by exordium.






♛ L'amour n'a pas d'âge, une expression que j'aime me répété quand je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © YOU.FIRST (avatar) + crack in time (sign) / padawan (crackships)
Messages : 702 - Points : 1147
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba 2obAM1PR_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Dim 21 Juil 2019 - 23:33 )

Vous savez toutes à quel point on a besoin les unes des autres pour atteindre notre but. On est bien plus que des amies, on est une équipe.

Allegra & Ebba
Bien entendu deux femmes cela papotent et encore plus quand elles font du shopping. Elles papotent sur les dernières tenues à la mode, sur les hommes et leurs manies, sur les projets à venir, sur les enfants et leurs conneries, sur les vacances passées et les futures. Allegra et moi ne dérogions pas à cette règle bien féminine. Même si les hommes aiment bien nous la piquer et puis faire genre que non. Mais les moments shopping entre filles sont aussi ou plutôt surtout fait pour ça. Et aussi pour faire chauffer la carte bleue. Quand on gagne sa vie c'est une chose tout à fait logique et encore plus quand on est une femme libre. Donc pas de malaise entre nous, juste un bon moment entre copine entrecoupé par les essayages et les choses à dire. On passe du sac de ville, au sac de plage avec une facilité désarmante avant de regarder les lunettes tout en faisant des projets. C'est vrai que si tout se passe bien avec Andrew et que je me retrouve sans les gosses, faire un truc entre filles me tenterait vraiment. Et je nous vois, la brune et la blonde, faisant des ravages dans le cœur des hommes en bord de plage. Tableau qui donne vraiment envie. « Et je vais tout faire pour que cela se fasse croit moi. Andrew n'a qu'à bien se tenir. Il ne va pas avoir le choix. » Et je compte bien faire la loi sur ce coup là, quitte à sortir les crocs et les griffes de La Louve pour obtenir ce que je veux.

Dans nos folles conversations certaines prennent une teinte plus sérieuses comme celle que vient de lancer Allegra. Je l'écoute essayant de comprendre où elle veut en venir. Elle me parle d'une relation qui date de la Sicile au moment où elle était mariée. « Et tu l'as retrouvé ici. Mais tu n'es plus mariée alors où est le souci Allegra ? Tu sais que tu peux tout me dire, ce n'est pas moi qui irais le crier sur les toits. » Vu ce que je fais pour protéger mon secret sur ma participation à des courses illégales ce n'est pas moi qui irait baver selon ce que mon amie me dit. Puis la conversation revient sur les modèles de lunettes, j'en profite pour plaisanter par rapport  à une paire que j'essaie. « Qui sait un jour peut être on est encore jeune et affriolante. » Je suis parfaitement consciente du regard que les hommes posent sur moi, autant quand je suis La Louve qu'en tant qu'une simple habitante de Naples. Et je sais aussi que le regard des hommes se pose sur mon amie, elle a beaucoup de charme, dégage de l'assurance et de la sensualité. Nous passons ensuite à la caisse avant de décider de faire une petite halte. On a le temps alors autant le prendre. En sortant de la boutique j'ai la sensation d'entrer dans un four. « Wahou on était mieux à l’intérieur. » La différence est frappante. « Foutu clim c'est le truc pour tomber malade. » Je cherche où on pourrait trouver du frais mais Allegra remarque bien avant moi la fontaine et la voilà partie direct. Je n'ai même pas le temps de répondre au fait que l'on pourrait se rafraichir qu'elle est déjà sous l'eau. Je me mets à rire alors que les passants la regardent avec des yeux écarquillés. « C'est une très bonne idée. » Je pose mes achats au sol et ni une ni deux je la rejoins sous l'eau. « Punaise en effet cela fait un bien fou. » On se retrouve rapidement trempée de la tête aux pieds mais cela nous évite de souffrir de la chaleur. Je me mets à l'arroser même si cela ne sert pas à grand chose. Parfois je mouille au passage et involontairement bien entendu, les passants qui rouspètent. « Il y en a que la chaleur rend grognon. » Et je me mets à rire heureuse comme une gosse. « Encore mieux que Ibiza sur le coup. » Mais cela risque fort de nous compliquer la tâche pour continuer notre shopping. « Ce sont des serviettes de bain qu'on aurait acheter. » Nouvel éclat de rire. « Et au fait si tu m'en racontais plus sur ce beau gosse qui fait pétiller ton regard quand tu en parles. » Je n'ai pas loupé les étincelles dans ses yeux et pas question qu'elle s'en tire s'en m'en dire plus. « Et puis là on est au frais et il faut qu'on sèche. Donc j'attends. » Et vu le regard que je lui lance je ne vais pas lâcher prise facilement.
 



drvgns.


“ Croquer la vie. Saisir l'instant. Vivre tout simplement.”
Revenir en haut Aller en bas
Allegra Di MallianoLe vin est un puissant lubrifiant social
Allegra Di Malliano
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5274-il-venait-d-avoir-18-ans-il-et http://www.ciao-vecchio.com/t5285-faisons-le-bien-ensemble-lien-allegra
Faceclaim : Sarah Shahi + gommeamacher
Messages : 180 - Points : 455
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba CleanSameAllosaurus-small
Âge : 43 ans (5 mai)
Métier : Directrice de Dimallia Agency
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Jeu 1 Aoû 2019 - 12:16 )
Allons dévaliser les magasins
Ebba & Allegra
Elle se mit à rire directement, suite à ses propos sur le père de ses enfants. Elle espère qu’il sera présent pour eux. Qu’Ebba puisse respirer un peu. Et qu’elles puissent profiter d’un voyage entre filles. Peut-être même que Cassandra pourrait s’inviter, si l’envie lui vient. C’est encore à voir. Selon ses envies, ses disponibilités et surtout son état de santé. C’est un beau projet en tout cas. La brune se réjouit quand même d’y être. Ca sera des vacances différents de d’habitude. Et elle s’amusera sans aucun doute. Elle laisse le rêve de côté, pour revenir un peu à la réalité. Elle parle avec Ebba de Ugo, sans donner des détails. Elle a besoin d’en parler avec quelqu’un, d’avoir un avis extérieur. Elle ne sait toujours pas vers où aller. « - C’est tellement compliqué. » Dit-elle dans un premier temps, en faisant la grimace. Elle n’en dit pas plus pour le moment. Se concentrant sur les articles, sur les lunettes. Sur ce pourquoi elles sont là principalement. Elle approuve, en hochant la tête. Bien sûr qu’elles sont encore jeunes et belles. « - On n’est pas encore à enterrer, on en a des choses à vivre. » Dit-elle avec enthousiasme. Et elle compte les vivres. Même si pour elle, dans sa tête, il y a des choses qu’elle ne pourra plus faire maintenant. Le temps s’est écoulé, et il est impossible qu’elle retourne en arrière. Elle s’est concentrée sur sa carrière. Et sur un espoir. Ce n’est pas si mal, elle est bien maintenant.

Elles se retrouvent dehors à nouveau. La différence de température est présente. « - Ce n’est pas le moment de tomber malade. » Dit-elle avant de rire directement. Elle espère ne pas l’être. Elle n’aime pas être absente ou pas complètement efficace dans son travail. Elle devrait sans doute lever un peu le pied des fois. Mais elle vit de sa passion, ce qui n’est donc pas dérangeant. Ne voulant pas rester comme ça trop longtemps. Elle se jette presque dans la fontaine, sous le regards des passants. Elle se mit à rire quand la blonde la rejoint, profitant encore plus. On dirait une gamine de 15 ans comme ça, mais qu’importe, ça fait tellement du bien. Elle éclabousse son amie directement. « - Oh les gens sont coincés. » Dit-elle en faisant un petit signe de main avant de souffler. «- Ah… Je n’y aurai pas pensé aux serviettes. Je n’y ai d’ailleurs pas pensé. » Dit-elle avant de rire un petit peu. Elle se calme un peu. Se posant sur le bord de la fontaine, pour être un petit peu à l’aise. Elle se sent mieux maintenant. « - Avec la chaleur ça devrait être rapide pour le séchage. » Dit-elle. Du moins, elle imagine. Elle jette un œil à leur affaire quelques secondes. Puis elle repose les yeux sur Ebba. Elle réfléchit encore un peu. Puis décide de lui dire finalement. « - Il s’appelle Ugo. Il est beau, il est gentleman est attentionné. Je pense que j’ai vraiment eu un réel coup de cœur. Et je m’en suis rendu compte quand je l’ai quitté dans l’espoir de sauver mon mariage. Ce qui n’a pas été très efficace… Le seul hic… Il a 29 ans. On a 14 ans d’écart. » Elle se mord la lèvre, attendant de voir sa réaction. Avec une petite boule dans le ventre.    


code by exordium.






♛ L'amour n'a pas d'âge, une expression que j'aime me répété quand je pense à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ebba JacobsenToujours frais après un litre de café
Ebba Jacobsen
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5073-une-vie-trop-tranquille-est-un http://www.ciao-vecchio.com/t5112-pour-gagner-il-faut-risquer-de-perdre
Faceclaim : Katheryn Winnick © YOU.FIRST (avatar) + crack in time (sign) / padawan (crackships)
Messages : 702 - Points : 1147
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba 2obAM1PR_o
Âge : Née en Norvège (Trondheim) le 1er mars. 40 ans à bruler mes ailes à l'adrénaline de l'ivresse de la vitesse.
Métier : Psychologue à la prison de Poggioreale. / Occasionnellement pilote dans des courses illégales de quoi bien arrondir les fins de mois.
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le Mer 7 Aoû 2019 - 16:06 )

Vous savez toutes à quel point on a besoin les unes des autres pour atteindre notre but. On est bien plus que des amies, on est une équipe.

Allegra & Ebba
C'est bon de parler de projet et de rêves de vacances. Même si je ne suis pas malheureuse à Naples avec mes enfants et l'univers des courses illégales. Mais quelques jours entre filles loin de la ville pourraient bien me tenter. Je pourrais faire des folies, un peu plus que ce que je m'accorde ici. Parce que même si mes enfants sont de jeunes adolescents, jamais je ne ramène d'amant sous mon toit. Sauf quand mes gosses sont chez leur père. Le jour ou je ramènerais un homme chez moi et qu'il y aura Matthis et Lisa c'est que j'éprouverais à nouveau des sentiments. Que cela ne sera pas que sexuel. Et ce n'est pas encore arrivé, enfin il y a bien John Doe qui me bouscule de façon bien différente. Mais rien n'est sur, tout reste à voir. Puis Allegra me parle d'un homme, un homme qui a fait parti de son passé et qui semble ressurgir dans son présent. « L'amour au fond c'est toujours compliqué tu sais .. » Même quand on pense que c'est facile. Peut être parce que ce sentiment a bien des facettes et qu'il n'est pas toujours facile de toutes les cerner. Enfin je me propose de l'écouter si mon amie en éprouve l'envie. Parler fait du bien, mais elle ne doit pas se forcer. On se concentre à nouveau sur le but de notre journée, le shopping. Et là ce sont des lunettes qui ont toute notre attention. Bien entendu cet essayage se fait dans la joie et les petites remarques comme quoi nous avons encore du répondant. « Je crois que même on reste d'en enterrer certains avant nous. » On rigole, on amuse. C'est aussi pour cela que j'aime les moments passés avec Allegra. Jamais de prise de tête, tout est léger et plein de vie. Nous passons à la caisse et nous sortons car d'autre boutiques nous attentent.

Et la boum choc des températures. Mais c'est l'été et il faut profiter des beaux jours. « Non les microbes ne nous aurons pas. » Je ne compte pas non plus avoir le nez qui coule et la gorge en feu. Peut être que ce n'est pas la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur qui va nous faire tomber malade. Mais plutôt l'idée folle d'Allegra. Aller toute habillée dans la fontaine qui se trouve face à nous. Et vu que cela semble amusant et rafraîchissant, je la rejoins, sous le regard médusé des passants. C'est sur qu'il ne faut pas être du genre coincés pour faire ce qu'on est en train de faire. Seul hic à ce rafraîchissement c'est le séchage, on a pas prévu de serviette. « En effet, le séchage naturel il n'y a rien de mieux. » Nous restons un petit moment au frais, laissant l'eau couler sur nous. J'hésite et puis je l'interroge de nouveau sur son homme mystère. Et là je reste surprise quand Allegra me dit qu'il s'appelle Ugo, qu'il a 29 ans, qu'il est beau gentil, attentionné. Et contrairement à ce que les autres auraient pu penser par rapport à l'écart d'âge. Moi ce n'est pas du tout ce point qui me pose problème. Mais tout ce que mon amie a dit avant. Il y aurait-il deux Ugo à Naples ? Du même âge et dans le même genre ? Parce que moi aussi il y en a un Ugo dans ma vie, un amant que je vois régulièrement. Une coïncidence ? Le fruit du hasard ? J'essaie de cacher mon trouble, parce que oui j'ai une petit angoisse. Même si entre Ugo et moi c'est juste charnel, et puis il y a peut être un autre Ugo. Oui je vais partir sur cette idée. « Il était logique qu'au départ tu ais pensé à ton mariage. Maintenant tu es libre, alors si tu as eu un coup de cœur. Fonce .. surtout s'il n'a pas fermé la porte sur votre relation.» Ce n'est pas moi qui vais la juger sur la différence d'âge entre son amant et elle. Je fais la même chose. Il y a juste que ..

Mais je verrais après, au pire au prés de Ugo, quand je le retrouverais lors de notre prochain rendez vous. Juste pour mettre les choses au clair, car si c'est le même Ugo et que mon amie a des sentiments pour lui et bien je me retirerais de la course. Sinon notre amitié risquerait fort de se retrouver mal menée si on était les amantes du même homme. Là je ne veux pas plomber l'après midi, ni le bonheur de mon amie. Enfin ses paroles me perturbent un peu, j'espère juste que cela ne se voit pas. On décide de sortir de la fontaine et de s'installer sur un banc pas très loin pour sécher. « Du coup tu as une envie précise pour la suite. On se regarde les vitrines et on rentre là où cela nous tente. »
 

drvgns.


“ Croquer la vie. Saisir l'instant. Vivre tout simplement.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba Empty
Sujet: Re: Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Allons dévaliser les magasins ▬ Ebba -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant