Revenir en haut
Aller en bas


 

- One another night in the club -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Stephen Ferrante10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Stephen Ferrante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5196-stephen-the-devil-inside-me#165603
Faceclaim : Tom Ellis (TAG)
Je suis absent-e : PR jusqu'au 17/09
Messages : 571 - Points : 1301
One another night in the club - Page 2 Tumblr_omo742jYJq1u9mxoto3_500
Âge : 42 ans (21.01.77)
Métier : Il fut un temps où il était criminologue mais il a changé de plan après la mort de sa fiancé. Il reste consultant pour Interpol mais a ouvert sa boite de nuit Il Diavolo en référence au diable
One another night in the club - Page 2 Empty
Sujet: Re: One another night in the club ( le Mer 3 Juil 2019 - 19:36 )
Tout le monde me prenait pour un sale con. Pour le diable en personne. ma réputation jouait en ma faveur. Mais pas ce soir. Ce pauvre gosse avait vu son amant ou son ami partir en courant et furieux. J’avais encore ses empreintes, je pourrais donc faire des recherches pour savoir son nom et son prénom pour le radier de ma liste. Et aussi parler à mes potes flics de sa petite arme. On ne me traite pas de con impunément ou alors on le paye au triple. Je regarde Wayland qui ose me demander des comptes. Ce gosse a à peine vingt ans et se croit déjà dans la cour des grands. Je pourrais presque en rire mais je reste stoïque. « Hm donc t’as décidé de ramener tes emmerdes chez moi ? Et sans m’en parler. » je ne digérai pas le fait qu’Ivo soit venu chez moi alors qu’il savait qu’il était hors de question que les gens du Ruby viennent chez moi. Je ne voulais rien avoir à faire avec eux de près ou de loin. Je les évitais au possible car j’enquêtai sur d’autres affaires comme de sortir mon cousin de taule. « Ouais, plutôt un amant. Vu la manière dont il était possessif envers toi. » Je n’avais rien contre les gays. Au contraire, je les encourageai à être eux même chez moi. « Pour être honnête, je m’en fiche. Tu règles tes emmerdes hors de mon club. J’ai des affaires à régler. La drogue est interdite dans mon club. » Je tapai du poing sur la table avant de déplier mon deux mètres de haut pour le fixer. « Avise-toi encore une fois de ramener un connard du Ruby chez moi et je m’assurerai pour que tu ne reviennes plus jamais ici. Est-ce clair ? » J’en avais assez qu’on me fasse chier à la fin. J’avais déjà une vie merdique à gérer. Alors si je devais me coltiner celle des autres. « Je te crois. Mais je ne veux plus voir ton ami chez moi ou je le fous tellement au frais que la prochaine fois qu’il te touchera, il aura un déambulateur pour te sodomiser avec. »


Stina
LET BEAUTY
COME OUT OF ASHES


(mp-moi Bianca Lampedusa)
Revenir en haut Aller en bas
Wayland CollinsLa jeunesse dorée et éclatante
Wayland Collins
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5282-wayland-lost-child http://www.ciao-vecchio.com/t5334-wayland-the-lost-son?nid=7#169676
Faceclaim : Reece King + chrysalis
Messages : 656 - Points : 1083
One another night in the club - Page 2 1557330545-155665680836801069-14
Âge : 22 ans
Métier : Rabatteur pour le Ruby et prostitué dans le même club : on ne lui a jamais demandé son avis, il obéit.
One another night in the club - Page 2 Empty
Sujet: Re: One another night in the club ( le Mar 6 Aoû 2019 - 10:48 )

One another night in the club
Il a des affaires à régler. Oui, évidemment.
Et toi, tu gènes. Faut pas être diplômé à Harvard pour comprendre que tout, dans son attitude, sa voix, sa façon de te parler, indique que tu l’emmerdes et qu’il avait d’autres chats à fouetter. Tu restes ce gamin insupportable qui emmerde le peuple et qui ne sait pas rester à sa place : t’as trop chercher son estime et son approbation de toute évidence et ça ne suffit pas. Ça ne suffira jamais. T’es pas à la hauteur pour être vraiment intéressant dans un monde comme celui de Ferrante. Et ça te bouffe, ça te détruit de comprendre qu’une fois encore, tu t’es fait quelques illusions – bien maigres, mais pourtant si rafraîchissantes – en pensant qu’ici, tout serait peut-être différent.
Mais Ferrante a sa vie et il n’y a pas vraiment de place pour un gamin comme toi – peu importe qu’il ait affirmé devant tous que tu étais son fils…. Ce ne sont que des mots, une façon d’entourlouper celui qu’il voulait faire fuir pour éviter les ennuis.
T’encaisses chacun de ses mots, tu hoches parfois la tête quand il te rappelle ces bases qu’il n’a jamais cessé de te rappeler à chacun de tes passages chez lui. C’est assez fou parce que t’as jamais tapiné ni fait quoi que ce soit en-dehors des clous ici, mais Ferrante tient sans cesse à te le rappeler, comme si finalement, tu te résumais à ça : t’es une pute. Et même lui n’arrive pas à voir au-delà. Et si lui n’y arrive pas, peu doivent pouvoir le faire.
Et encore une fois, il te ramène à ce rôle, et encore une fois tu caches tes soupirs : ça ne servirait à rien. Tu te contentes de mordiller ta lèvre inférieure en détournant les yeux, mais la boule au fond de ta gorge se fait de plus en plus douloureuse.
- J’peux sortir ?
Tu vas arrêter de promettre, de jurer ou d’essayer de lui faire comprendre quoi que ce soit : t’as cette fichue impression qu’il ne t’écoute pas. Et qu’il n’a aucune envie de t’écouter : t’as foutu la merde au club ce soir et c’est tout ce qu’il voit. Tout ce qu’il retient, à mettre sur ton compte une fois de plus.
Tu ne refouteras plus les pieds ici. Pas si c’est pour qu’on te rappelle sans cesse que t’écartes les cuisses pour quelques billets et que tu te résumes uniquement à cela. Si tu veux être humilié, il y a d’autres endroits – tellement d’endroits – que t’auras que l’embarras du choix. Mais Il Diavolo, c’est fini pour toi.
T’attends son accord sans pouvoir t’empêcher d’ajouter :
- T’inquiète, je t’emmerderais plus.
Et ça sonne comme un adieu dans ta bouche : c’est le langage de la rue, celui qui signifie que tu préfères fuir que de continuer sur cette pente savonneuse.






code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




family

   
Revenir en haut Aller en bas
 
- One another night in the club -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Rues du quartier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2