Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Event : Croisière musicale -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Sorrento, Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
InvitéInvité
avatar
[Terminé] Event :  Croisière musicale - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : Croisière musicale ( le Mar 18 Juil - 2:25 )
L’avantage de ces grands rassemblements, c’est la perspective réjouissante de rencontrer du monde, des gens dont j’entendais souvent parler sans pouvoir mettre un visage sur le prénom. Je les avais peut-être déjà entrevus, une fois ou l’autre, mais le souvenir était lointain, en pointillés. Autant dire que j’étais ravie de saluer Enrico et sa jolie compagnie, quoique je m’éclipsai rapidement. Évidemment, par pure politesse, je soufflai à l’oreille de Monika que j’avais aperçue une vieille connaissance que j’avais à cœur de retrouver. C’était plus faux que vrai. J’avais bel et bien croisé un regard qui me bouscula, mais je ne me précipitai pas dans les pantalons de Demetrio. Non. J’aurais même préféré qu’il ne m’aperçoive pas. J’en fus aussitôt embarrassée, ne sachant pas vraiment comment me comporter et considérant que, finalement, c’était à lui de venir se présenter à moi. Après tout, il était le seul responsable si notre discussion inachevée me mettait désormais terriblement mal à l’aise. Ce n’était pas par prétention. Juste un retour normal et logique des choses. Je m’étais montrée si honnête à son égard. Tout n’étant pas forcément bon à dire, je m’efforçai d’éviter toute franchise déplacée, mais ça ne changerait rien au fond. Aussi, patientais-je en lui tournant le dos, espérant qu’il me surprenne d’un « bonsoir » tandis que je sirotais mon cocktail en feignant la nonchalance. Je devais avoir l’air convaincante, car un gars s’approcha pour me taquiner. Cette technique de drague était vieille comme le monde. Ce n’était pas assez bien amené que pour m’émouvoir. Si je lui souris, c’était surtout pour me montrer agréable et, bien entendu, je le regrettai. Il s’imaginait sans doute que j’étais chopée, conquise. Je n’aspirais qu’à son abandon ou à un sauvetage en bonne et due forme. Qui aurait pu croire qu’une prière si insignifiante serait entendue ? Je reconnus d’abord un parfum, puis une voix, le tout accompagné d’une main dans le bas de mes reins. Mes lèvres se fendirent d’une jolie grimace de contentement. C’était Gabriele ou l’homme qui tombait à pic.

J’étais toujours ravie de le voir, sans exception et, cette fois, plus qu’à l’accoutumée. « Oh, Pulcino, tu arrives juste au bon moment pour que je te présente mon nouvel ami. » J’ignorais son nom.  L'avais-je omis ? Je lui cédai la parole qu’il comble mon trous de mémoire. Il s’appelait Guido visiblement. Grand bien lui fasse. « Dafne et voici mon fiancé, Gabriele. » Je me pressai contre on ex-copain et je lui adressai un sourire radieux qui découragea le prétendant non désiré. « Votre fiancé. Dans ce cas, je vais vous laisser. » Il prit congé après un signe de tête et je soupirai de soulagement. « En bonne compagnie. Non, mais, sérieusement, est-ce que j’avais l’air en bonne compagnie ? » ricanais-je auprès du Pulcino. « Impossible de m’en dépêtrer. Il ne m’avait pas trop mal abordé. Il avait presque fait aussi bien que toi à l’époque, mais alors après, il était d’un lourd. Il a bien tenté l’humour, mais je n’ai pas compris le quart de ses références. Soit on n’est pas du même monde, soit j’ai le cerveau qui se ramolli. » J’éclatai d’un rire frais alors que je l’entraînais un peu à l’écart de la foute, allez savoir pourquoi, loin du champ de vision de Demetrio. « En tout cas, tu es arrivé au bon moment. Et, je te remercie d’avoir joué le jeu. A part ça, toi, comment tu vas ? » S’intéresser aux autres, c’était en général le meilleur moyen de ne pas s’épancher sur ses humeurs. Les miennes n’avaient rien d’enviable. L’homme d’affaires qui m’employait était toujours là, sur ce bateau, mais aussi dans un coin de ma tête et c’était presque dérangeant. « Tu es venu seul ? Tu es sûr que je ne risque pas de me faire arracher les yeux si j’acceptais qu’on aille danser ? » L’opportunité était trop belle pour que je la refuse.



@Enrico Donnely @Gabriele Conti @Demetrio Clarizio @Malia Profaci @Monika Donnely  (Dafne, c'est trop une people)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] Event :  Croisière musicale - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : Croisière musicale ( le Mer 19 Juil - 18:06 )
Gabriele n’a jamais compris comment on pouvait draguer une femme… En fait, il n’a jamais été comme ça, à sortir des phrases pourries pour plaire à une nana, à prendre une voix étrange de dragueur de rue un peu flippant. Ca serait se vanter de dire qu’il n’en a jamais eu besoin mais… Il n’en a jamais eu besoin. De toute façon, c’est un mec qui n’a pas d’humour, il est incapable de sortir une vanne comme ça, sans prévenir pour faire rire l’assemblée. Il n’a pas ce naturel. Les femmes doivent aimer les hommes qui font la gueule car il n’a jamais eu à se plaindre niveau compagnie féminine. Et pour son métier lui prend aussi beaucoup de temps… En tout cas, Dafne semble bien embêté face à cet homme dont la drague est pesante, au point qu’elle le présente comme… Son fiancé. « Ton nouvel ami a l’air quelque peu… Insistant. » Dit-il sur son ton assez cassant habituel tandis qu’il fixe l’homme de manière assez dérangeante. Assez froide. Digne de Gabriele, même quand il ne le fait pas exprès. Tandis que Guido lui tend la main avec un air assez contrarié, Gabriele le snobe complètement, posant sa main dans le dos de Dafne pour la rapprocher doucement de lui comme s’il était possessif avec sa fiancée… Même s’il est tout aussi possessif avec sa Dafne. Il sait qu’il n’a aucun droit sur elle. Mais là, mission sauvetage oblige, il acquiesce quand l’homme déclare les laisser puis esquisse un fin sourire à la jeune femme : « Presque aussi bien que moi ? Il t’a demandé si tu avais du feu ? » Il arque un sourcil malgré un air amusé, se rappelant que les premiers mots qu’il lui a posé, c’est ça. Il n’avait plus de gaz dans son briquet pour allumer sa drogue journalière. Puis ils ont discuté, tandis que la cigarette était restée éteinte… Il n’a pas beaucoup fumé ce soir là. « C’est un boulet. En plus il a un pantalon trop court pour lui, et porte une chemise premier prix mal repassé. »  Déformation professionnelle, Gabriele ne peut s’empêcher d’analyser ce qui l’entoure et de détailler les choses. Surtout ce genre de type qui joue que sur les apparences. « Ca va, soirée sans boulot, j’ai réussi à chopper une jolie brune qui va danser avec moi… Avec qui tu voudrais que je vienne, hm ? »  Demande-t-il en posant son regard dans le sien puis il saisit sa main pour l’entrainer sur la piste de danser où passe une musique douce. Il pose ses mains sur elle, de manière respectable. Oui, ce soir il a rendu l’insigne pour se poser le temps d’une soirée -sauf s’il y a un mort, il n’aura pas trop le choix- et il est venu seul… Gabriele n’est pas fait pour être en couple ou s’afficher avec une femme. Ca rendrait les choses bien trop officielles et il ne veut pas qu’une femme qu’il fréquente se fasse des idées. « Et toi, comment tu vas ? Je pensais que tu serais avec lui, ce soir... » Demetrio, celui qui s’affiche avec elle habituellement dans toutes les soirées. C’est pour éviter de la mettre mal à l’aise qu’il évite de mettre ses mains trop basses, même si parfois les habitudes sont trompeuses, comme la main dans le dos tout à l’heure...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] Event :  Croisière musicale - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : Croisière musicale ( le Ven 21 Juil - 19:18 )
@Gabriele Conti

Il déploie son aura de vainqueur, son charisme de mâle craignant pour son territoire et il m’éblouit. Pas tant que je le découvrais sous un jour nouveau. Non. J’étais habituée à ces petites démonstrations. Elle ne m’impressionnait plus vraiment. Ce qui m’épatait, c’était la tête dépitée de son interlocuteur, son regard mitigé qui vacille entre pour qui se prend-il, cet imbécile ou et si je me barrais finalement ? Ceux qui, plus tôt, fanfaronnaient comme les trompettes d’un jazz-band se dégonflaient comme des ballons de baudruche et j’en souris, heureuse, à défaut d’être encore amoureuse. Notre histoire avait eu son lot de bénéfices. Gabriele m’ouvrit les yeux plus grands sur ce qu’était la vie. Il avait à contribuer à faire de moi celle que j’étais. Pas toujours en bien, mais assez souvent pour que je lui en sois reconnaissante. L’avantage, c’était que je n’étais jamais avare d’un merci à lui souffler à l’oreille, un peu comme si, me venir en aide faisait partie de sa mission. « Non ! Il m’a demandé si j’avais une cigarette. » lui révélais-je tandis que nous nous éloignions, sa main dans mon dos, de sorte d’asseoir notre mensonge aux yeux du lourdaud qui nous observait toujours. « Je me suis demandé ce qui, chez moi, laisse supposer que je puisse fumer. Je n’ai rien trouvé de particulier et je me suis dit que j’avais deux options soit il est tellement sensible qu’il ne sait pas comment intrigué autrement une femme que par une supposition qu’il devine complètement fausse, soit il est terriblement bête. Maintenant, je sais que c'était la deuxième. Mon optimisme me perdra. » expliquais-je sur le ton de l’humour avant d’être conquise par le trait d’esprit de mon ex-petit-ami. « Naannn !! Sérieux ? Comment est-ce que j’ai pu rater ça. Tu crois que si je me retourne il va s’imaginer que je me moque de lui et qu’il va mal le prendre au point d’oser t’affronter en personne ou que je peux mater sans crainte ? » La question méritait d’être posée alors que je riais à gorge déployée à présent. La soirée s’annonçait agréable. J’étais arrivée avec une amie — toujours en grande discussion avec son frère — et j’étais entraînée sur la piste de danse par un homme qui ne m’effrayait pas, qui ne m’intimidait pas, un homme avec lequel je pouvais me permettre d’être moi-même sans m’attirer ses foudres, un homme qui ne me craignait pas, tout simplement, et c’était plaisant. Ça me rendait de ma superbe modeste, moi qui avais l’impression de n’être rien de plus que la figurine d’une boîte à musique qui attend sagement d’être remontée pour s’animer enfin. « Je ne sais pas… avec une de tes collègues du boulot. Elles sont belles, non ? Dans les séries télé, les flics sont toujours super canon. » le taquinais-je ouvertement, serrant sa main qui emprisonnait la mienne, soucieuse de ne pas le perdre au milieu de cette foule.

En réalité, j’étais curieuse, curieuse d’apprendre quand je serais contrainte de refuser un slow dans ses bras par décence, comme il l’était certainement pour les mêmes raisons. Au contraire, pourquoi me parlerait-il de Demetrio ? Il ne le cita pas, mais je n’étais pas dupe. Il avait besoin d’en savoir plus et n’était-ce pas légitime finalement ? « Eh bien, je dois dire que ça ne va pas trop mal. Je suis, comment te dire, dans une phase de remise en question, mais ce n’est pas vraiment étonnant. » Ça m’arrivait fréquemment, mais jamais pour ce genre de raison, de celle qui nous épiait peut-être, discrètement… Le faisait-il ? Se demandait-il qui était le jeune homme avec lequel je me permettais tant de familiarités ? S’interrogeait-il sur la nature de notre relation ? Le prenait-il pour un client ? Et, que faisait-il dans mes pensées d’ailleurs ? Pourquoi l’autoriser à pousser les portes qui mènent à ma tête alors que je n’emplis pas la sienne ? « Oh ! On devrait parler d’autre chose. On est un peu en froid en ce moment, depuis que je me suis pointée à une soirée tellement ivre que je lui ai dit qu’il sentait bon et qu’il avait de jolis yeux. Tu vois le genre ? » Et je tus la suite pour l’instant. Elle viendrait en son heure si nécessaire. « Mais, j’étais ivre. Quand on est ivre, on ne sait pas vraiment ce qu’on dit. Mais, il est là… sans moi… mais bel et bien là… alors, j’ai décidé de me contenter d’un seul verre, si tu vois ce que je veux dire. J’aimerais éviter les problèmes que provoque mon côté excessif et spontané… »

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
[Terminé] Event :  Croisière musicale - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : Croisière musicale ( le Sam 22 Juil - 14:57 )
« Quelle technique de drague pourrie. » Soupire-t-il tandis que l’homme s’éloigne. Pourtant, non, elle n’a pas une tête de fumeuse. Et il l’entend encore râler quand il se lève pour aller fumer une cigarette après avoir fait l’amour… Mais en tout cas, il est toujours amusé par la manière dont les hommes draguent les femmes, les phrases débiles, et accroches à la noix pour engager la conversation… En voyant que ses remarques font rire sa compagne de danse, il affiche un fin sourire, secouant doucement la tête : « Il risque de mal le prendre mais je ne pense pas qu’il va oser revenir... »  Sinon il serait bien assez stupide. Si Gabriele n’est pas du genre à chercher la bagarre ou a provoquer délibérément, il ne se laisse pas faire. Et s’il y a bien une chose qu’il ne supporte pas, c’est perdre. Il ne lâche jamais rien, abandonne difficilement. C’est ce qui posait problème dans son métier, qu’il soit aussi agressif et sans aucune pitié. Il lève les yeux au ciel quand elle parle de ses collègues de boulot. Jamais, non jamais il n’a couché avec une collègue. Pour la simple et bonne raison que ça rend les choses compliquées en cas d’intervention sur terrain s’il y a de la rancoeur ou de l’attache : « Oui et d’ailleurs, on mange aussi des Donuts toute la journée, comme dans les séries télé et on porte un chapeau de cow-boy. » Typique des séries américaines, quand on parle de shérif ou petit commissariat de police, c’est l’image que les gens se font. Mais ce n’est pas du tout comme ça dans la réalité. Les séries policières déforment totalement la réelle vie des policiers : « Et mes collègues de boulot sont justement… Des collègues de boulot. » Ajoute-t-il avec un haussement d’épaule. Et puis la plupart des femmes flics sont casées, tarées, ou lesbiennes. Et il ne couche pas avec ce genre de femme.

Donc, dans une phase de remise en question. Combien de fois a-t-il décroché son téléphone alors qu’elle est justement dans une de ces phases où parler lui fait du bien ? Même si Gabriel n’est pas toujours de bons conseils, il est une très bonne oreille. Il la laisse exposer son problème, et elle répond souvent à la plupart de ses interrogations toute seule en lui exposant et l’homme l’aide quand vraiment son problème ne se décoince pas : « Habituellement, tu m’appelles dans ces cas là. Tu veux en parler ? » Demande-t-il doucement, car il ne sait pas si elle est apte à le faire, surtout que le concerné est non loin d’eux. Gabriele ne s’en soucie pas réellement. Si le fait qu’il danse avec Dafne le dérange, il viendra le lui dire. S’il doit s’effacer pour laisser sa place à l’homme d’affaire, il le fera. Il redoute un peu ce jour, où Dafne aura définitivement mit un trait sur leur relation étrange, mais aussi soulagé. Qu’elle trouve enfin quelqu’un qui la fasse vibrer, qui la fasse aimer de nouveau… « Tu t’es pointé ivre… Han, Honey, non… Tu sais que tu racontes de la merde, encore plus que d’habitude quand tu as bu... »  Dit-il avec un air taquin, même s’il le pense réellement. Dafne parle beaucoup, et ça l’amuse, mais quand elle boit, elle raconte et fait n’importe quoi… « Il est là, sans toi… Mais surtout, il est là, seul. C’est que déjà, il ne cherche pas à te remplacer de suite. » Il hausse légèrement les épaules, l’entrainant dans la musique, sa main sur sa hanche, l’autre dans la sienne tout en la guidant sur les pas de danse. Il n’est pas un excellent danseur, mais il se débrouille. Il a apprit pour une mission d’infiltration et il en a gardé quelques traces. « Si après cette danse, tu veux aller le rejoindre, je comprendrais tout à fait… »  Même s’il ne sait pas trop ce qui se passe entre eux, dans le détail du moins, il peut comprendre qu’elle soit mal à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Event :  Croisière musicale - Page 3 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Event : Croisière musicale ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Event : Croisière musicale -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Sorrento, Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3