Revenir en haut
Aller en bas


 

- Valentino || I just met you and this is crazy -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 144 - Points : 456
Valentino || I just met you and this is crazy Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Valentino || I just met you and this is crazy Empty
Sujet: Valentino || I just met you and this is crazy ( le Mer 22 Mai 2019 - 20:17 )
Le regard fuyant alors qu’elle évitait à tout prix de croiser les yeux de son interlocuteur, Daria cherchait une porte de sortie. Elle était debout depuis dix minutes déjà à écouter cet homme se plaindre et râler parce qu’elle aurait menti au sujet de quelque chose. Elle avait beau répéter que ses prédictions n’étaient pas forcément juste et que ce n’était pas elle qui décidait, il ne voulait rien entendre. Très bien, quand elle avait tiré les cartes pour cet homme, elle avait raconté n’importe quoi, mais c’était parce qu’elle n’était pas d’humeur à tirer les cartes de qui que ce soit. Résultat des courses, il avait fait des paris et avait perdu presque tout son argent suite aux dires de la métisse. Là encore, ce n’était pas sa faute, elle ne lui a jamais dit de le faire. « Bon c’est fini ? Vous commencez à m’emmerder vraiment là. » Lâcha Daria d’un ton désinvolte alors qu’elle récupérait le peigne quelle avait glissé dans ses cheveux, pour redéfinir ses boucles ainsi que le volume. Devant tant d’insolence, l’homme en face d’elle vit rouge et commença à hausser le ton comme s’il voulait effrayer la jeune femme. Mais c’était mal la connaître. Les sourcils froncés, elle ouvrit la bouche une première fois pour dire quelque chose, mais abandonna l’idée de dire quoi que ce soit en voyant la main menaçante du monsieur se lever dans les airs. « N’osez même pas. » Lâcha Daria sur un ton qui se voulait menaçant. Elle balaya la rue d’un regard et porta son attention sur un homme au hasard qu’elle attrapa au vol en le tirant vers elle. La main refermée autour de son bras, elle reprit ses menaces. « C’est mon fiancé. Il a pas l’air comme ça mais il va vous casser la gueule si vous continuez à me menacer comme ça. » Elle lâcha ses mots sans même y croire. Du coin de l’œil elle observa son fiancé du jour et dû s’empêcher de pousser un soupire en remarquant qu’il était sûrement plus frêle qu’elle. Le bon côté c’était qu’elle avait au moins un bouclier si les choses en venaient aux mains. « Dis-lui ! » Intima la métisse encore une fois, sans convictions.


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Poppy SkyesLe vin est un puissant lubrifiant social
Poppy Skyes
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Bojana Novakovic [avatar de moi, please someone help me]
Je suis absent-e : 17 août au 20 août
Messages : 209 - Points : 232
Valentino || I just met you and this is crazy WTw
Âge : 37 ans (03.03.82)
Métier : hippie à temps plein // Propriétaire (presque) responsable d'un café-littéraire
Valentino || I just met you and this is crazy Empty
Sujet: Re: Valentino || I just met you and this is crazy ( le Sam 25 Mai 2019 - 5:39 )
Je m’étais dit que je ferais un essai pour être plus spontané. D’habitude, le jeudi, après la clinique, je prend le même chemin pour me rendre à la résidence où mon père est placé depuis que sa mémoire à commencer à faire défaut et qu’il ne peut plus rester chez lui. Bref, dans un effort de spontanéité j’avais décidé de faire le grand tour. Pour beaucoup, â semblait anodin de prendre à gauche plutôt que de prendre à droite pour faire un détour vers cette petite rue. Sauf que quand c’est moi, c’était le genre de défi qui rajoutait du piquant dans une journée.

Moi, créature d’habitude ?
JAMAIS !
D'abord, je ne suis pas une créature. Je suis une personne.
J'ai des habitude et une routine.
Je suis une personne routinière.


La preuve, c’est que je sais exactement combien de pas séparent mon appartement de ma clinique. Et combien de temps ça prend par le chemin court pour que je me rende de mon bureau à la résidence de mon père.

Ce n’est donc pas une bonne idée que de prendre un chemin légèrement différent. L’anxiété est en train doucement de s’emparer de moi. Surtout que pour rajouter du traumatisme à la catastrophe annoncée qui fait que je suis déjà en train de compter mes doigts, mon casque anti-bruit est bien cacher au fond de mon sac. J’oublie parfois combien Naples peut être bruyante et lumineuse.

Si bien qu’un éclat de voix me fait accélérer doucement la cadence. Ils sont sur mon côté du trottoir en plus. Il faudrait peut-être que je change de côté du trottoir. Je fige en pesant mes options. Peut-être que je peux juste accélérer à côté d’eux. Je suis un adulte après tout… Et puis, il n’y a pas de traverse piétonne, donc pas moyen de traverser sans que j’aille à faire demi-tour sur toute la rue. Adulte veut dire affronter ses peurs… sauf que bon… disons que je n’avais pas nécessairement prévu la suite de l’histoire.

La main de la demoiselle qui m’agrippe et qui ne me lâche pas. Le réflexe est automatique. Je deviens raide comme une barre de fer. Est-ce qu’elle a lavé ses mains avant ? Non ! Est-ce qu’elle m’a demandé la permission avant ? Non plus ! Je ne l’entend qu’à peine me présenter comme son fiancé et que j’allais lui péter la gueule. Euh ! non ! Non ! Non ! Je commence doucement à me balancer d’avant en arrière. « Non… Je ne vous connais pas. Lâchez moi. » murmurais-je d’une voix blanche lorsqu’elle me cria presque dessus de lui dire que j’allais le faire. Je levais doucement ma main pour protéger mon oreille la plus proche d’elle.

Vous savez quoi ?
Je ne change plus jamais de parcours dans la ville…
C’est décidé.
Revenir en haut Aller en bas
Daria ManciniToujours frais après un litre de café
Daria Mancini
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5340-daria-que-se-passe-t-il-quand- http://www.ciao-vecchio.com/t5387-daria-comment-on-appelle-un-rassemblement-d-aveugles-un-festival-de-cannes#171169
Faceclaim : Logan Browning : ealitya + signa : astra
Messages : 144 - Points : 456
Valentino || I just met you and this is crazy Tumblr_inline_owmh0wKZOd1qhv088_500
Âge : 33 ans
Métier : Aide-soignante à domicile
Valentino || I just met you and this is crazy Empty
Sujet: Re: Valentino || I just met you and this is crazy ( le Sam 1 Juin 2019 - 16:26 )
Elle aurait voulu garder son sérieux au maximum pour intimider l’imbécile en face d’elle, sauf qu’au moment où elle agrippa l’homme qu’elle faisait passer pour son fiancé, elle le sentit se tendre et pas dans le bon sens. Les sourcils froncés, elle se tourna vers lui pour voir s’il n’avait pas fait de syncope à côté d’elle, elle eut la surprise de découvrir un homme frêle qui n’avait pas l’air dans son assiette. « Il fait l’idiot, c’est un role play qu’on fait. » Lâcha la métisse à l’homme aussi déconcerté qu’elle qui se demandait s’il ne ferait pas mieux de la laisser tranquille. D’un geste las, elle le lâcha finalement pour se placer devant elle d’un air à nouveau menaçant, le doigt pointé dans la direction de l’homme qu’elle essayait toujours de faire fuir. « Il a l’air fragile comme ça, mais s’il s’énerve ça va pas être beau à voir donc le mieux c’est que vous dégagiez. » Le mieux serait qu’elle dégage également, mais chaque chose en son temps visiblement. Sous le regard médusé de son interlocuteur, sans dire un mot il décida de tourner les talons pour laisser le faux couple tranquille. L’air triomphant, les poings sur les hanches avec sa pose victorieuse, un sourire avait étiré les lèvres de Daria qui s’était brusquement retournée vers son sauveur. « Il est parti c’est bon, tu peux arrêter de faire…ça. » D’un geste de la main vague, elle le désigna entièrement en le toisant au passage du regard alors qu’elle le trouvait de plus en plus étrange. Rapidement, elle l’examina et devina un mal-être dont elle ignorait l’origine. Elle n’était pas experte en comportements – ou en quoi que ce soit – et pour éviter de penser trop longtemps au diagnostic qu’on poserait sur cet inconnu, elle décida de penser qu’il était peut-être un alcoolique en manque. Ça expliquerait sa nervosité. Oui voilà, c’était ça. Elle avait presque pitié de lui, mais comme elle n’était personne pour juger, elle poussa un soupir avant de plonger une main dans son sac pour en sortir une bouteille avec un liquide transparent qui ressemblait fortement à de l’eau. « Tenez buvez, ça vous fera du bien. » Ou pas. C’était du gin. Elle savait que c’était sûrement malvenu de donner de l’alcool à quelqu’un qui ressemblait à un addict, mais elle avait la main sur le cœur et ne supportait pas de voir le pauvre bougre dans cet état. Alors si elle pouvait lui venir en aide. De toute façon, ce n’est pas comme si elle risquait de le recroiser un jour alors autant en profiter et faire sa bonne mauvaise action de la journée.


astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Poppy SkyesLe vin est un puissant lubrifiant social
Poppy Skyes
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Bojana Novakovic [avatar de moi, please someone help me]
Je suis absent-e : 17 août au 20 août
Messages : 209 - Points : 232
Valentino || I just met you and this is crazy WTw
Âge : 37 ans (03.03.82)
Métier : hippie à temps plein // Propriétaire (presque) responsable d'un café-littéraire
Valentino || I just met you and this is crazy Empty
Sujet: Re: Valentino || I just met you and this is crazy ( le Mer 5 Juin 2019 - 22:34 )
Je ne comprenais pas les gens la plupart du temps. Elle ne m’aidait pas la métisse à les comprendre. Je venais pourtant clairement de lui dire que je ne la connaissais pas et voilà qu’elle continuait à faire comme si. Un mensonge. Voilà ce que c’était. Elle était en train de dire un mensonge et de m’entrainer dans son histoire. Il n’y avait pas photo, l’homme qui se trouvait en face de moi était beaucoup plus fort que le frêle bonhomme que j’étais. Bien sur que j’en avais pris des râclées dans ma vie, mais ce n’était pas prévu aujourd’hui et ça ne s’était plus passé depuis mes études secondaires. Ma main glissa vers mes cheveux en tentant de cacher mon oreille pour faire au moins diminuer le bruit qu’elle faisait. Mes doigts se coincèrent dans mes cheveux et tiraient doucement.

Ah non ! Je n’étais pas le modèle de choix à choisir pour une confrontation à moins que de lui réciter l’ensemble du dictionnaire en latin pourrait déstabilisé le jeune homme. En essayant de me contrôle pour ne pas exploser dans le milieu de la rue, j’avais entrepris de compter sur les doigts de la main qu’elle tenait avec répétition et rapidité. Mon regard fixé sur la chaussée, j’observais les dalles et j’étais en train de calculer quelque chose dans ma tête en espérant presque qu’elle se taise…

Je n’avais qu’à peine conscience de ce qui se passait autour de moi. C’était trop bruyant. Trop peu familier. Trop anxiogène pour que je sois en mesure de bien comprendre ce qui se passait autour de moi. L’homme s’en alla en grommelant et je sentis la main relâchée son étreinte. Je la ramenais vers moi pour l’amener vers mon pantalon et la cogner avec un intervalle régulier – comme un métronome. J’étais sur le bord d’une crise, loin de chez moi. Me désignant tout entier, elle me dit que je pouvais arrêter. Les yeux pleins de larmes tentant de reprendre le contrôle de mes émotions, je m’entendis grogner presque comme un animal blessé : « Peux pas. ». Déjà que je n’étais pas un gros parleur pour mes propres émotions, dans l’état aigu de crise dans lequel je me retrouvais, c’était particulièrement difficile de remettre de l’ordre dans mes idées pour savoir comment affronter le restant. Je fouillais machinalement dans mon sac pour en sortir la petite bouteille de gel hydralcoolique pour frotter attentivement mon bras où sa main avait été avant de la coller sur moi. J’en sortis également mon casque antibruit que je glissais sur mes oreilles. Elle me tendit une bouteille qui contenait quelque chose qui en se rapprochant de mon nez me rappela toute suite l’odeur de l’alcool à friction. Ce fut un cri qui s’échappa de mes lèvres : « Non ! Non ! Non ! ». Je n’étais sans doute pas particulièrement utile en affirmant une telle chose mais je n’arrivais pas à structurer mes pensées. Mes mains tremblèrent et j’accrochais la bouteille.



 
Don't seek happiness
♛ Happiness is like an orgasm: if you think about it too much, it goes away. Keep busy and aim to make someone else happy, and you might find you get some as a side effect. We didn’t evolve to be constantly content. Contented Australopithecus Afarensis got eaten before passing on their genes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Valentino || I just met you and this is crazy Empty
Sujet: Re: Valentino || I just met you and this is crazy ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Valentino || I just met you and this is crazy -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut