Revenir en haut
Aller en bas

-13%
Le deal à ne pas rater :
Réduction de 13% sur la console Nintendo Switch Lite
199.99 € 229.99 €
Voir le deal
-87%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
19.20 € 149.99 €
Voir le deal

 

- [terminé]Melody of love [BANELIO] -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Clarizio Entreprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 781 - Points : 2016
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Tumblr_ot59g4MjoH1wt3usvo1_500
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chaumage depuis son licenciement
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé]Melody of love [BANELIO] ( le Dim 30 Juin 2019 - 18:01 )
Elio a fait son maximum pour que cette soirée se passe sans embûche. Il a préparé un bon repas, a rangé l’appartement et s’est bien habillé. C’est superficiel, mais il a l’attention du détail quand il s’agit du Coréen. Évidemment, depuis le retour de Ryu, il n’y a pas un soir où les deux hommes ne se disputent pas. Est-ce naïf d’espérer une relation dans ce genre de situation ? Les sentiments du brun semblent si fort que la moindre remarque le fait douter. Il a peur tout simplement, peur de trop s’investir pour se retrouver devant un mur, c’est le sentiment le plus basique qu’il soit. Et Ryu, c’est loin d’être l’homme le plus démonstratif. Le concierge en est conscient, ce n’est pas quelque chose qui le dérangeait dans le passé. Mais désormais, ses sentiments sont bien plus qu’amicaux, cela change tout. Il a toujours été un homme ayant besoin d’affection. Il tente de combler le manque durant son enfance, il est conscient qu’il en demande parfois trop. Mais il s’attache trop à Ryu, il sait dorénavant qu’il serait incapable de le perde de nouveau. Sa peur de l’abandon revient au galop quand le visage de son amant ne laisse paraître aucune émotion.

En refusant d’emménager si rapidement, Elio ne voulait pas paraître distant ou jouer les inaccessibles. Cela n’a jamais été son but. Non, il veut simplement être certain que leur relation n’est pas vouée à l’échec avant de tout chambouler. Une nuit par contre ? C’est différent. Le saut paraît moins grand, les décisions peuvent être prises plus tard. Les deux hommes peuvent simplement passer quelques heures dans les bras l’un de l’autre. Elio rêve de s’endormir contre le Coréen, de sentir son odeur et de pouvoir écouter le rythme de sa respiration jusqu’à ce qu’il rejoigne lui-même les bras de Morphée. Mais Ryu se braque, c’est la pire des situations pour Elio. C’est exactement dans ce genre de moment qu’il se met à douter de lui, d’eux. Alors il se terre dans son silence et stoppe ses gestes doux pour se concentrer sur le repas. Il répond le strict minimum tout en servant les plats.

Alors qu’il pensait la soirée fichue, Ryu rattrape le coup, à la plus grande surprise d’Elio. Il se met à rire et raconte des histoires du passé, se replongeant avec une faculté incroyable dans les souvenirs de jeunesse. Il a donc rien oublié, les détails sont constants et rendent les histoires d’autant plus précieuses pour l’hôte. Un sourire s’étirant sur son visage, il laisse sa fourchette en l’air et écoute avec passion les mots de son amant. Qu’est-ce qu’il est beau comme ça, utilisant ses mains pour mimer les situations et le rire facile. Le regard d’Elio scrute chaque mimique, il prend des photos mentales de cette scène pour s’y raccrocher plus tard. Et quand finalement les pupilles brunes des deux adultes se croisent, le regard d’Elio se fait infiniment plus doux et il ne peut refréner le sourire timide qu’il lance à Ryu.

Un bisou sur le front, une main dans les cheveux et Elio s’accroupit à côté du lit de son fils. « Bonne nuit poussin. » Il branche la veilleuse en forme de diplodocus et se relève « Plus de bruit d’accord ? Il est tard » Charlie hoche la tête et baille déjà de fatigue. Quelques minutes plus tard, il est endormi. Elio lui, est déjà dans sa chambre pour fermer les volets. C’est en se retournant qu’il réalise la présence de son amant, contre la porte. Il répond à son sourire et va pour lui parler de cette malencontreuse tension passée. Il est décidé, il ne laisserait pas Ryu jouer à l’ascenseur émotionnel avec lui. Il devrait se décider à… Cerveau éteint. Les pensées s’envolent aussi rapidement qu’elles sont venues. Est-il en train de se déshabiller ?! Pourquoi est-il si beau ? Comment Elio est-il supposé lui résister dans de telles conditions ? L’Italien avale difficilement sa salive alors que la chemise glisse sur la peau du PDG. Ok, il est faible, bien trop faible pour résister. Et alors que Ryu s’approche, Elio tend déjà ses doigts pour les passer sur le torse musclé de son amant. Il s’attarde sur chaque muscle, se délecte du spectacle. « Ici » Il ne tente même pas une blague stupide, bien trop concentré sur le tableau que le brun lui offre. Il répond au baiser et attire son amant contre lui tout en s’allongeant sur le matelas. La main dans les cheveux de Ryu,il embrasse tendrement sa mâchoire jusqu’à remonter vers son oreille. « Je t’aime Ryu » Il le chuchote, mais il sait pertinemment que le brun l’a entendu. Il redescend ses baisers pour découvrir son cou et remonter doucement vers ses lèvres. « Je t’aime tellement que parfois ça en fait mal »



Say something, I'm giving up on you

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Ban-Ryu KimLe vin est un puissant lubrifiant social
Ban-Ryu Kim
http://www.ciao-vecchio.com/t3877-la-violence-est-une-forme-de-f http://www.ciao-vecchio.com/t4002-zero-de-conduite-ban-ryu#127292
Faceclaim : Kim Woo Bin ©RQ
Messages : 436 - Points : 1202
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Source
Âge : 33 ans
Métier : Fils d'un des actionnaires majoritaires de Samsung, il a prit sa place autour de la table à sa mort il y a 5 ans de cela et représente aujourd'hui la compagnie en Europe même si le business n'est pas sa tasse de thé.
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé]Melody of love [BANELIO] ( le Dim 30 Juin 2019 - 23:12 )
L’homme d’affaire ne supportait pas ressasser des choses qui n’avaient plus lieu d’être. Les conversations abordées précédemment étaient closes, il s’était assuré de ça. Ban-Ryu avait toujours eu le don pour couper court aux sujets qui ne lui plaisaient pas. Surtout si ces derniers pouvaient mettre de la distance entre Elio et lui. Ils en avaient déjà eu comme ça non ? Pires encore, de nouvelles disputes ou argumentations allaient probablement éclater avant la fin de cette histoire jusqu’au point de non-retour. S’attendre au pire pour être prêt, voilà ce que la vie lui avait apprit. Ne pas se préparer à la pire éventualité ne fait qu’augmenter la douleur. Il l’avait connu avec la mort de sa femme. Il ne s’y attendait pas non et aujourd’hui il était un veuf qui portait encore son alliance même s’il était avec Elio. Cela faisait probablement de lui un salaud… Ou pas. Après tout, sa promise avait rapidement compris l’attachement de son époux pour cet homme dont il avait parlé quelques fois. Si elle a été jalouse, Ban-Ryu n’en a rien sut. Ce n’est pas comme si de toute façon l’italien alla surgir de nul part. La Corée était un pays éloigné et jamais Elio n’aurait prit l’avion pour le retrouver en vu des responsabilités qu’il avait ici.
Ce n’était pas un mal cependant. Ils avaient tous les deux créé deux petits êtres assis l’un à côté de l’autre : pendus aux lèvres de Ban-Ryu qui se souvenait de beaucoup de moments partagés avec les Benucci. Agatha y compris. Mei était surprise de voir son père comme ça et comme elle copiait ce que faisait son géniteur : elle aussi rigolait à pleins poumons. La scène n’avait rien de spéciale, elle était banale, mais pour Elio et Ryu : cela était nouveau. Laissant par la suite son ami mettre les enfants au lit, il alla évidemment faire un bisou à Mei avant de les regarder puis d’aller rejoindre Elio dans sa chambre. Il connaissait son ami. Il savait déjà que ce dernier préparait un speech : son regard le trahissait. Alors, il empêcha le plaidoyer de sortir de sa bouche en enlevant sa cravate, puis sa chemise et dévoilé son torse. S’approchant du brun, il le laissa caresser ses muscles en souriant avant de poser la fameuse question. Connaissant déjà la réponse en vue de ses iris dilatés.
S’allongent sur Elio, il sourit en sentant ses lèvres sur sa peau et ferma ses yeux pour savourer encore plus l’instant. C’est alors que les trois mots fatidiques sortirent de la bouche de l’italien. Ban-Ryu détestait au plus haut point ce genre de déclaration car cela voulait forcément dire qu’il devait répondre n’est-ce pas ? Pourquoi ? Pourquoi les gens disaient leurs sentiments comme ça ? Pour mettre mal à l’aise ceux qui ne pouvaient pas. Il se retenait de prendre une longue inspiration, de montrer son agacement : se querellant avec sa nature pour ne pas être… Lui-même. Et cela n’était pas facile. D’autant plus qu’il avait déjà en tête des remarques piquantes. Contre toute attente et après cinq secondes tout au plus, il répondit :

“Si l’inverse n’était pas vrai. Je ne serais pas là.”
Une façon détournée de lui dire. Qu’Elio ne s’attends pas à mieux. Il en était tout bonnement incapable.

Il attrapa fougueusement ses lèvres et passa ses mains sous le t-shirt de Benucci avant de s’écarter pour le temps de jeter le haut plus loin. Reprenant ses baisers, il embrassa chaque centimètre de sa peau, chaque grain de beauté et prit soin de son plaisir : le mettant avant le sien.


“Même une feuille de papier est plus légère si on la porte à deux.”
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Elio Benucci10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
Elio Benucci
https://www.ciao-vecchio.com/t3758-elio-counting-stars-delai-jus https://www.ciao-vecchio.com/t3804-elio-how-to-save-a-life
Faceclaim : Bob Morley @dark dreams
Messages : 781 - Points : 2016
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Tumblr_ot59g4MjoH1wt3usvo1_500
Âge : 33 ans(12/08/86)
Métier : Au chaumage depuis son licenciement
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé]Melody of love [BANELIO] ( le Jeu 4 Juil 2019 - 14:40 )
Écoutant les mots de son ami, Elio se replonge avec plaisir dans cette époque douce et insouciante. Il y avait la menace constante de son père certes, mais Ryu n’approchait jamais ce sujet. Peut-être qu’il se doutait du silence de l’Italien concernant son géniteur. Il considérait son fils trop jeune pour entendre de telles choses. Elio ne voulait pas que Charlie imagine sa propre enfance, qu’il panique à son tour devant la violence de l’être humain. Heureusement, le Coréen raconta un souvenir particulièrement touchant et cela enleva les idées grises qui venaient d’apparaître dans le cerveau du brun. Il se joignit même au rire des invités, rapidement suivit par Charlie. Après le plat de résistance, il servit une part de gâteau préparé durant l’après-midi par les hôtes et le repas se termina sur une note douce et sucrée. De quoi alléger les cœurs et la tête du concierge.

Les enfants endormis dans leur propre chambre, Elio oublia bien rapidement son intention de discuter en voyant Ryu quitter ses vêtements. Le coréen connaissait ses faiblesses et jouait dessus sans aucune honte. Du moins, c’est ainsi que le voyait Elio. Loin de lui l’idée de se plaindre, le spectacle était bien trop beau pour couper le PDG dans son élan. L’Italien laissa plutôt traîner ses doigts sur le torse de son amant, dessinant avec précision les contours de sa peau. Il avait tellement changé et pourtant le concierge retrouvait les mêmes sensations. Il se replongeait 10 ans en arrière et se laissa tomber sur le lit en soupirant d’aise, entraînant Ryu dans sa course. Il ne rebondit même pas sur la première question de son ami – ou amant – ne voulant pas tergiverser plus que nécessaire. Ses lèvres découvrant de nouveau sa mâchoire, Elio avoua cependant son amour pour Ryu. Durant une demi-seconde, il eu peur d’avoir gâché le moment. Alors comme s’il voulait se faire pardonner, il continua ses baisers afin de couvrir sa peau de tendresse. Mais la suite le fit sourire. Pour tout dire, il ne s’attendait pas à une réponse. Il voulait simplement le dire, parce que s’il garde tout à l’intérieur, il sait qu’il finira par éclater. Cela lui fit tout de même plaisir, et son cœur paru faire un saut dans sa poitrine. Il réalisait l’effort, il savait que le Coréen n’était pas fleur bleue pour un sous. Disons qu’ils s’équilibraient, comme pour tant d’autre choses.

Elio ne rajouta rien, et ne quitta pas Ryu des yeux alors que son t-shirt volait à travers la pièce. Combien de fois avait-il rêvé de ce moment ? Il ne pensait pas être assez chanceux pour le revivre une deuxième fois. Il ferma les yeux en sentant les lèvres de Ban-Ryu sur sa peau et soupira de plaisir alors que ses doigts agrippèrent les draps. Ils avaient du temps à rattraper, des sentiments à se prouver, et la nuit fut rythmées par les gémissements des deux hommes alors qu’ils prenaient soin l’un de l’autre, dans la pénombre de la chambre a couché.


[FIN]



Say something, I'm giving up on you

(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[terminé]Melody of love [BANELIO] - Page 2 Empty
Sujet: Re: [terminé]Melody of love [BANELIO] ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [terminé]Melody of love [BANELIO] -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Clarizio Entreprises
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2