Revenir en haut
Aller en bas

-46%
Le deal à ne pas rater :
Montre Connectée Fossil FTW4012
160 € 299 €
Voir le deal

 

- [Terminé] Tina | Houit -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Marché La Pignasecca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14191 - Points : 10625
[Terminé] Tina | Houit Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: [Terminé] Tina | Houit ( le Sam 1 Juin - 16:26 )
C’est dans le silence le plus complet que Dante s’avance entre les stands du marché. Ce soir, il reçoit les amies de Tina. En la fréquentant, l’italien a pris le risque de la prendre avec toute sa clique, mais il ne s’attendait pas à devoir se les coltiner régulièrement et souvent de manière imprévisible. Si ça ne l’a pas dérangé jusque-là, le fait d’avoir son inconnue très souvent avec lui, dans sa maison, ne le met pas très à l’aise quant à ses visites imprévues. Sa meilleure amie ne l’a encore jamais rencontrée et il appréhende le jour où son regard croisera le sien. Ils sont si proches tous les deux et son avis compte énormément pour lui, alors de savoir que Tina l’exigeante pourrait rencontrer la femme qui prend une place importante dans sa vie… Il y a de quoi se mettre la pression. Alors qu’il jette un coup d’œil aux épices pour la préparation du plat du soir, Dante lance le sujet : « Il est possible qu’il y ait une personne en plus, ce soir. » dit-il, sans aucune conviction. La vérité est qu’il ignore si elle sera là. Il n’a encore jamais confié que parfois, lorsqu’il était en ville, d’autres personnes qu’elle squattait la maison. C’est une chance qu’elle n’ait pas croisé le petit groupe. Il les adore, il passe des soirées géniales en leur compagnie. Tina l’a intégré sans lui laisser le choix et si au début, Dante était décontenancé, à présent, il s’y sent bien, tant qu’il n’est pas le centre d’attention et qu’il ne doit pas répondre à des interrogations qu’il préfère éviter soigneusement. Saisissant de la ciboulette, il tourne la tête vers Tina. « Si jamais elle est là, tu veux bien me promettre d’y aller en douceur ? » Tout pour la ménager. Il se sent vraiment bien avec sa française. C’est la première fois depuis longtemps qu’il sent que quelque chose pourrait être possible. Dante ne sait pas ce que l’avenir leur réserve et n’est pas encore au point de se projeter, mais cette relation lui fait beaucoup de bien. Il prend tout ce qu’elle lui donne en essayant de garder la tête sur les épaules. Chose difficile lorsqu’il est en sa compagnie. Elle lui fait perdre la tête. Et si c’est effrayant, le pilote adore ce qu’elle lui fait ressentir.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya



Dernière édition par Dante Galeone le Ven 11 Oct - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1087 - Points : 2144
[Terminé] Tina | Houit 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 2 Juin - 1:23 )
La seule raison pour laquelle Tina se trouvait dans ce marché, c’était parce qu’elle était forcée par nul autre que Dante. D’elle-même, elle se serait contentée des produits du supermarché ou même pas de produits tout court à cause de son niveau de flemme. Mais son ami avait décidé de lui rendre la vie plus difficile en l’initiant au bio. Elle savait que ça ne pouvait que lui faire du bien, mais l’Indienne aimait la facilité et surtout, contrarier les gens. Malgré tout l’amour qu’elle pouvait porter à l’Italien, elle ne ratait jamais une occasion pour le provoquer ou le piquer – toujours de façon bienveillante et il était important de noter qu’elle était la seule à avoir l’autorisation de faire ça. Même dans le groupe qu’ils constituaient avec Tish et Rosa, elle était la seule qui pouvait lui donner des ordres ou ce genre de choses. Elle avait été claire avec elles depuis le début de toute façon, elle ne faisait que leur prêter Dante, elle leur donnait l’autorisation de le fréquenter, rien de plus. Il restait à elle. C’était un côté possessif qu’elle ne montrait pas beaucoup, mais le passif qu’elle avait avec lui donnait tous les droits à Tina d’agir de la sorte.

Alors qu’elle examinait un légume sous tous les angles parce que… pourquoi pas après tout, elle resta un instant perplexe face aux paroles de son meilleur ami. Tellement perplexe qu’elle dû reposer ce qu’elle avait pris avec une telle douceur qu’on aurait pu penser qu’au moindre geste brusque, tout exploserait. « Pardon ? » Elle avait clairement entendu, elle voulait juste qu’il répète pour créer un effet dramatique. Elle était Indienne, faire son intéressant était limite l’étoile sous laquelle elle était née. La fameuse Française. L’inconnue qui s’était permise d’entrer dans sa vie sans crier gare pour le voler à elle. Bon elle exagérait, mais toujours était-il qu’elle faisait partie de sa vie maintenant et que ça devenait de plus en plus sérieux entre eux. Du moins ça en avait l’air. Un sourire au coin des lèvres, elle se dit qu’elle devait vraiment tenir à elle pour prévenir à l’avance et demander un certain ménagement. « Je suis toujours douce ! » Elle mentait. Il le savait. Elle le savait. Tout allait bien. Sans rien lui promettre, elle tourna les talons pour se promener non loin dans une allée et récupérer une patate douce qu’elle fit tourner entre ses mains. « Elle s’appelle comment ? »  Sûrement le plus grand mystère de cette idylle naissante.


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14191 - Points : 10625
[Terminé] Tina | Houit Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Lun 3 Juin - 1:03 )
Dante tend la main vers le légume, comme si celui-ci allait leur exploser à la figure, suite à la réaction d’une Tina dramatique. Ce à quoi il s’attendait. Il n’a pourtant pas pris de gants pour la préparer davantage à la nouvelle, sachant pertinemment que ça ne servirait à rien. Il n’y a pas de bonne manière de lui apprendre que ce soir, il y aurait peut-être une autre personne avec eux. Il ne se sent pas gêné, n’a fait aucune faute. Néanmoins, il s’inquiète d’une rencontre qui pourrait mal tourner, ou de devoir recadrer les choses, alors qu’il a juste envie que tout roule, comme sur des roulettes. Est-ce utopique de sa part d’imaginer une soirée sans encombre ? Oui. Et le fait qu’elle ne lui promette rien le lui prouve. Il reprend le légume qu’elle avait précédemment en main pour le payer, avec la ciboulette et la rattrape. « Oui, toujours. » répète-t-il, ironiquement. « A qui veux-tu faire croire ça ? Pas à moi j’espère ? » Parce qu’il ne la croit pas une seconde et elle sait pourquoi. Ils se connaissent tellement bien tous les deux qu’il est impossible qu’ils se dupent mutuellement. « Tu peux te montrer dure, tu le sais. » Parce qu’elle souhaite le protéger, le préserver d’une autre relation qui pourrait le blesser, ou parce qu’elle aura décidé qu’elle n’était pas faite pour lui. Il s’attend à ce qu’elle l’observe de haut en bas, qu’elle l’examine sous toutes les coutures pour mettre le doigt sur un défaut. Qu’il soit physique ou non. Ce qu’il espère, c’est qu’elle ne l’ait pas dans le collimateur. Quand c’est le cas, vaut mieux ne pas être présent.

Sa question le prend au dépourvu. Sa meilleure amie aurait pu l’interroger sur n’importe quoi. Sur ses habitudes alimentaires, sur son monde de vie, ou sur sa façon de s’habiller, mais elle a préféré lui demander une chose qu’il ignore. Son prénom. « Je ne sais pas. » Dante aurait pu l’inventer, lui dire n’importe quoi pour éviter ses sarcasmes, mais il a favorisé la vérité au mensonge. « Tu te doutais de ma réponse. » soupire-t-il. « Ca n’a pas vraiment d’importance. Ce qui en a, c’est que je sois bien avec elle, pas vrai ? » Et c’est le cas, il est vraiment bien à ses côtés. Ce que lui apporte son inconnue lui fait du bien. Lorsqu’il revient à Naples, il a, à chaque fois, l’espoir qu’elle soit chez lui et il est rarement déçu. C’est comme s’il rentrait auprès d’une femme qui lui appartient, qui n’attend que lui, même si ce n’est pas le cas.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1087 - Points : 2144
[Terminé] Tina | Houit 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Lun 3 Juin - 3:25 )
Face à ce qu’elle prenait pour de l’insolence, Tina préféra soupirer sans répondre. Bien sûr qu’elle était douce, elle ne se montrait jamais dure mais simplement juste. Même si, elle pouvait comprendre pourquoi l’Italien jugeait son avis parfois un peu dur. « Pardon de vouloir ce qu’il y a de mieux pour toi. » Soupira l’Indienne qui avait pris un ton détaché. Elle ne voulait que son bonheur. Elle savait également qu’il était assez grand pour prendre ses propres décisions, mais quelque part il restait encore le gamin stupide et fragile qu’elle avait rencontré des années auparavant. Elle l’a vu grandir et a même participé à son éducation dans un sens. Elle connaissait tout de lui, ses points forts, ses points faibles et surtout… son attirance pour les cas désespérés. Il pouvait démentir comme il voulait en disant qu’elle exagérait, les faits étaient là et parlaient d’eux-mêmes. Mais s’il le voulait, elle pouvait le laisser s’enticher de la première traînée qu’il rencontrerait et comme ça il verrait que finalement, son jugement dur ne l’est pas tant que ça en réalité.

Elle s’éloigna du stand et posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis plusieurs secondes. Et sans surprises, il ne le savait pas. « Oui. » Se contenta de répondre la jeune femme. Bien sûr qu’elle le savait, elle n’avait pas posé cette question au hasard. Cette relation qu’il entretenait – ou peu importe comment il l’appelait – elle trouvait ça… bizarre. Tellement bizarre qu’elle ne savait même pas si elle la voyait d’un bon œil ou pas. Il avait l’air bien plus épanouie que la période où il fréquentait Leila. Cette inconnue avait l’air d’avoir un problème en moins, à savoir la drogue. Mais elle restait tout de même cette femme mariée, anciennement battue qui, pour une raison qu’elle ignorait toujours, n’avait pas de nom. Si elle ne connaissait pas plus Dante, elle aurait pu penser qu’il inventait cette personne. « Tu dis seulement que ça n’a pas d’importance parce que tu essaies de te persuader que ce que tu vis n’est pas bizarre. Si la situation avait été inversée tu m’aurais presque traitée de folle pour sortir avec quelqu’un sans savoir son nom. » Ou pas. Des deux, Dante était le moins chiant de ce duo. Mais toujours est-il que c’est étrange tout ça. « Qu’est-ce qu’elle est de toute façon ? Petite amie ? Amie ambigüe ? Comment tu comptes la présenter ? » A noter qu’elle n’avait toujours rien promis.


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14191 - Points : 10625
[Terminé] Tina | Houit Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Sam 8 Juin - 0:05 )
La bouche entrouverte, Dante cherche quoi répondre, mais la referme presque aussitôt. La vérité, c’est qu’il n’a rien à redire à ça. Tina agit seulement pour son bien. Ils ne sont pas toujours d’accord sur tout, et parfois, il lui arrive de prendre la mouche face à des propos qu’il juge trop durs, mais au fond de lui, l’italien sait pertinemment que ses agissements sont motivés par une seule raison : son bonheur. Seulement voilà, il est là, à sa portée. Pour la première fois depuis longtemps, il se sent serein. Bien sûr qu’il est effrayé par des choses qui sont hors de son contrôle, comme le mari de son inconnue qui a une emprise qu’il ne supporte pas. Il craint également qu’elle lui échappe, qu’elle laisse tomber les papiers du divorce pour une raison qui, à ses yeux, serait mauvaise. Et elle le serait. Cet homme a bousillé sa vie. Il ne souhaite pas qu’elle retombe entre ses mains, alors qu’entre les siennes, elle pourrait être bien. Il désire plus que tout la faire sourire, provoquer ses rires. Pas pour la sauver, mais parce que ce qu’il ressent est sincère, vrai. C’est encore brouillon et il ne se prend pas la tête à analyser ce cocktail Molotov de sentiments, mais il l’entend, ce cœur battre lorsqu’il se trouve à ses côtés. Et c’est bon, ça lui fait du bien. « Bien sûr que c’est totalement étrange, tu as raison. Je n’ai jamais vécu pareille chose, c’est insensé. » C’est l’histoire la plus irréelle qu’il ait vécu, mais il a besoin de la vivre. « Et je te traiterai de folle si tu étais à ma place, c’est vrai également. » Parce qu’il serait inquiet pour elle. Il tient tellement à Tina. Cette femme est exceptionnelle et mérite quelqu’un à la hauteur de ce qu’elle est. Autant dire que ce type n’existe pas : difficile d’arriver à la cheville de l’indienne. Celui qui aura cette chance pourra se sentir chanceux. « Mais aussi fou que ça puisse paraître, c’est principalement ce que j’aime dans notre relation. Cette frustration de ne pouvoir poser un prénom sur ce visage et en même temps, tout ce qui se passe entre nous. » Il soupire. « Elle me fait du bien. Vraiment du bien, je veux dire. Tu comprends ? » Son avis lui importe beaucoup, si bien qu’il a l’impression de mener une bataille afin qu’elle l’accepte avant même de la rencontrer. Au moins un peu. « Elle me plaît beaucoup et savoir son prénom ne changera rien à ça. » C’est pour ça, au fond, ça n’a vraiment aucune importance. Ce n’est pas ce qui changera la donne. A sa question, il ferme les yeux, puis les détourne vers un autre stand vers lequel il se dirige pour s’y attarder et surtout, pour gagner du temps. « Je l’ignore. On se laisse vivre. » se contente-t-il de dire. Qu’est-ce qu’elle est ? Est-ce qu’utiliser le terme « amie » serait bien approprié ? Il ne peut définitivement pas l’appeler autrement. « Tu tiens vraiment à me mettre mal à l’aise ou tu comptes m’aider un peu lorsque tu la verras ? » Et par là, il veut dire, ne pas poser des questions qui n’auraient aucune bonne réponse en la présence de son inconnue.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1087 - Points : 2144
[Terminé] Tina | Houit 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 9 Juin - 3:39 )
Du coin de l’œil elle observa la réaction de l’Italien, et fut ravie de voir qu’il n’avait rien à répondre. Elle ne disait que la vérité de toute façon. Elle tenait trop à lui pour l’encourager dans tout ce qu’il faisait sans l’avertir des risques qu’il encourait à chaque fois. Ici le risque était qu’il finisse avec un cœur brisé, et même si Tina adorerait prendre soin de son Dante qu’elle voyait encore comme un enfant à protéger par moment, elle se disait surtout que c’en était trop. Déjà avec Leila ça avait été limite. Elle avait préféré ne rien dire parce que justement elle ne voulait pas être médisante en affichant clairement qu’elle ne l’aimait pas. Mais vu la tournure qu’a pris les choses, elle aurait peut-être dû le lui faire savoir et surtout, elle aurait dû aller voir un marabout pour éloigner cette sorcière de son meilleur ami. Cependant, et malgré les croyances communes, l’Indienne savait apprendre de ses erreurs. Ce qui voulait dire que ce n’était pas parce qu’elle ne l’avait pas fait avec Leila, qu’elle resterait les bras croisés contre… Elle n’avait même pas de nom à déformer sous le coup de la colère et du dédain. Cette pensée lui fit pousser un soupir. « Personne n’a jamais vécu ça. » Corrigea l’Indienne. En temps normal elle aurait pris un malin plaisir à dire qu’il n’était pas spécial, mais là, il l’était. Et en plus de l’être il défiait toutes les lois de la raison. Elle appréciait avoir raison. Même si pour la seconde partie, il n’y avait pas besoin de situation spéciale pour qu’il la traite de folle. La folie était plus qu’un trait de caractère chez Tina, ça coulait dans son sang. « Je comprends. » Souffla la jeune femme qui sentait un attachement profond pour cette inconnue. Elle ignorait avec quelle sorcellerie cette femme l’avait attrapé, mais elle n’avait pas loupé son coup. « Oh ça je sais bien qu’un nom ne changera rien… » Elle laissa ses yeux traîner devant elle avant de reprendre avec ses questions. A nouveau, elle le regarda du coin de l’œil simplement avant de réaliser qu’elle avait visé juste une nouvelle fois. Elle le regarda s’éloigner pour lui donner l’espace nécessaire, avant d’aller le rejoindre après de longues secondes de façon innocente. A sa réponse, un autre soupir passa la barrière de ses lèvres. Il ne savait pas ce qu’ils étaient. Le contraire l’aurait étonné de toute façon, dès qu’il s’agissait de cette femme il ne savait rien de toute façon. « Les questions je dois les poser maintenant et à toi si tu ne veux pas que les pose à elle. Alors réfléchis bien avant de répondre à la prochaine. » Encore une fois, elle ne faisait aucune promesse d’être tendre avec elle. « Elle a quitté son mari pour toi ? Parce que je veux bien que vous vous laissiez vivre, mais est-ce que tu as vu des papiers de divorce qui confirmerait que tout…ça, en vaut la peine ? » Elle avait hésité sur le « ça » parce qu’elle avait voulu employer le mot mascarade. Mais elle a su se retenir au dernier moment, se disant que de qualifier ce qu’il vivait de mascarade c’était peut-être un peu trop blessant.


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14191 - Points : 10625
[Terminé] Tina | Houit Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 9 Juin - 23:55 )
Si encore le problème n’était que son nom, mais il sent bien que ça va au-delà de l’identité de son inconnue. D’autant qu’il pourrait le lui demander s’il le désirait réellement. Seulement, il préfère en profiter. C’est bizarre, oui, totalement fou, il comprend. Mais ça lui plaît. Et c’est à ça qu’il s’arrête. Néanmoins, l’inquiétude de sa meilleure amie est justifiée. Elle souhaite le préserver, l’éloigner d’une peine de cœur qui pourrait arriver tant il ne contrôle plus rien, mais ça, il ne l’assume pas vraiment. Dante ignore ce qu’ils sont l’un pour l’autre, préfère se dire qu’il a encore les clés en mains et qu’il en ressortirait sans aucune blessure, pas même une cicatrice. Il doit cependant bien admettre que l’idée que Tina lui met dans la tête, celle d’un divorce annulé, ne lui plaît guère. Leur conversation partagée dans l’avion lui revient en mémoire, ainsi que les gestes de tendresse, les nombreux baisers échangés et son corps contre le sien. Elle semblait être décidée à ne plus vivre dans cette prison contrôlée par son mari enfermé dans une cage. Et, sentant sa détermination, il lui a fait confiance. Il déteste les doutes qui sont en train de s’installer, lâche un grognement pour exprimer sa frustration. « Non. » A-t-il besoin de preuve pour être serein ? Qu’elle lui en parle suffirait, mais il est vrai que le sujet n’a pas été remis sur le tapis et qu’il ne l’a pas bousculée depuis la dernière fois. Devrait-il le faire ? Lui poser ne serait-ce que la question ? « Elle m’a assuré qu’elle allait faire les démarches. » Entre dire et faire, il y a une marge. Si ça se trouve, sa française a changé d’avis. Peut-être a-t-elle eu peur ? Dante secoue la tête, frotte rageusement sa nuque et fait quelques pas dans l’allée avant de se tourner vers Tina. « Ca prend du temps ces choses-là. Je ne suis pas certain qu’il lui rende les choses faciles, tu sais. S’il est en prison, ce n’est pas pour sa gentillesse. » Et il s’attend donc à ce qu’il tente de reprendre ce qui lui appartenait. Celle qui partage son quotidien. « Elle se sent bien avec moi. Je t’assure. Je ne sais pas répondre à toutes tes questions, c’est certain, mais ensemble, ça fonctionne plutôt bien. Et lorsqu’elle m’a confié qu’elle souhaitait divorcer… Ca semblait réellement être son intention. Ce n’était pas des paroles en l’air. » Ou pour lui dire ce qu’il avait besoin d’entendre juste pour profiter de la légèreté de leur relation. « Je lui demanderai où ça en est. » Intérieurement, il espère férocement qu’elle ait contacté un avocat, que l’affaire est en cours. Attendre le dénouement ne le dérange pas. Il se pense capable de la soutenir, d’être là pour elle, tant qu’il sent que cet homme qui l’a battue se retrouvera d’ici plusieurs semaines, mois, derrière elle, qu’elle n’en fera plus une priorité. « Tu es soulagée ? » Lui, pas du tout. Son cœur si léger s’est alourdit. Il s’en veut presque de douter de la sorte.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1087 - Points : 2144
[Terminé] Tina | Houit 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Mar 18 Juin - 17:35 )
Malgré ce qu’on pourrait penser, Tina ne faisait pas ça pour l’embêter. Elle voulait juste qu’il voit les choses comme elle, le voyait. Cette histoire était atypique, mais là n’était pas le problème. Le problème était qu’en plus de ne presque rien savoir sur elle, il ignorait où est-ce qu’ils allaient tous les deux. Elle voulait bien qu’ils se laissent le temps de vivre pour ne pas coller d’étiquette sur cette idylle naissante, mais elle connaissait Dante. Elle savait qu’au bout d’un moment, il allait en vouloir bien plus que ce qu’elle avait l’air de lui donner pour le moment. Et elle se demandait juste si cette inconnue était prête à lui donner cette part de bonheur qu’il mérite enfin. De toutes les filles qu’il a rencontré jusqu’à présent, Tina n’avait encore rencontré aucune à sa hauteur. Capable de lui donner cette stabilité et cette tranquillité d’esprit qu’il était temps pour lui d’acquérir. Et cette pensée faisait mal à l’Indienne qui ne voulait que le voir heureux. Les réponses qu’il fournissait à chaque fois qu’elle posait une question ne plaisaient pas à la jeune femme, et l’expression qu’elle affichait ainsi que le ton de sa voix devait suffire à le lui faire comprendre. Hochant doucement la tête, elle ne voulait faire aucune réflexion mais ce qu’elle entendait là, c’était juste des excuses pour dire qu’il ne pouvait pas répondre à ses questions. Pas plus que les précédentes. Ses yeux trainant sur un étalage au hasard, elle s’arrêta brusquement à une phrase qui l’interpella. Qui était en prison ? Le mari était en prison ? Y a une histoire de prison impliquée maintenant ? De mieux en mieux cette histoire. Rapidement alors qu’elle ne l’écoutait que d’une oreille, elle essayait de se souvenir de leurs conversations pour savoir s’il avait déjà été question de prison, mais non. « Pause. On va revenir en arrière deux secondes. » Elle leva la main pour accompagner son geste, occultant tout ce qu’il avait pu dire jusque là. Elle se sent bien avec lui, tant mieux pour elle et après ? Elle est mariée, son mari est en prison et elle s’entiche de Dante. C’est louche. On dirait un mauvais scénario. « Qui est en prison ? Le mari est en prison ? » Même de le dire à voix haute semblait improbable à l’Indienne. « Dante. » Soupira la jeune femme en hochant la tête. « Ta Française. Je ne l’aime pas. » Au moins ça, c’était dit. Il ne pourra pas dire qu’elle ne l’avait pas prévenu le jour où elle arracherait les yeux à cette mystérieuse inconnue. « De ce que j’entends, elle ne me donne aucune raison pour l’apprécier. » Elle leva un doigt pour l’arrêter, sachant déjà ce qu’il mettrait en avant. « Et oui je sais, elle te fait du bien. Et ensuite ? Elle te fera du bien le temps que son mari est en prison, et une fois sorti il se passera quoi ? Tu n’as déjà aucune preuve qu’elle a vraiment engagé la procédure pour ce divorce et… » Elle lâcha un rire nerveux, incapable de terminer sa phrase. « Tu devrais en finir tant qu’il n’est pas trop tard. Une fois que tes sentiments s’en mêleront il sera trop tard et tu risques de souffrir. Encore. »  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan ©Gajah
Messages : 14191 - Points : 10625
[Terminé] Tina | Houit Tumblr_inline_pd7otfz21F1so10o6_540
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 30 Juin - 23:21 )
« Hmm ? » Qu’a-t-il encore prononcé comme bêtise pour que sa meilleure amie veuille mettre la conversation sur pause ? Il l’ignore, mais tout en s’arrêtant face au stand de fruits, il lui prête une oreille attentive. Dès lors qu’il est question du mari de son inconnue, un soupir se fait attendre. C’est vrai, c’est un détail qu’il ne lui a pas encore conté. Sa confiance en elle est sans équivoque, mais sur le moment, Dante n’a pas songé à lui annoncer que la femme qu’il côtoie à de lourdes casseroles qu’elle traîne encore derrière elle et que c’est bien loin d’être terminé. En silence, il acquiesce d’un signe de tête, sachant pertinemment que cette réponse ne lui conviendra pas. Ce sont des difficultés qui s’ajoutent à l’équation et pas des moindres… Mais depuis le temps qu’elle le connaît, Tina doit bien savoir qu’il n’est pas du genre à prendre la tangente. Ce n’est pas une alliance qui risque de le rebuter, encore moins un type qui souhaite du mal à celle qui lui donne le sourire. « J’ai cru comprendre. » dit-il, en saisissant un abricot qu’il sent. Ce qu’elle énonce ne l’étonne pas. Une part de lui s’y attendait, quand l’autre espérait un peu plus d’indulgence. Avant même qu’il n’ait eu le temps de rétorquer, l’indienne l’intime de se taire de son doigt. Ordre qu’il meurt d’envie de désobéir. « Tina… » En douceur, il repose le fruit orange près des autres et se tourne vers son amie. « Je comprends que tu t’inquiètes, mais est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis ? » Lui, oui. Et il sait pourquoi. Elle s’en fait à son sujet, ne souhaite pas le voir souffrir une nouvelle fois. Son ancienne relation avec Leila n’est pas si vieille que ça et ça l’a littéralement bouffé, notamment parce que ça le ramenait à un passé qu’il souhaitait oublier. Mais il est là, bien vivant et il avance. Certes, avec une femme qui n’est pas dans ses grâces, avec une situation loin d’être simple. « J’ai conscience de ne pouvoir répondre à toutes tes questions, n’ayant moi-même pas les réponses. Je sais également qu’elle est mariée, pas encore divorcée, que son mari n’est pas un ange. Mais justement, tu crois que c’est une raison pour baisser les bras ? » Par peur ? Parce qu’elle sent qu’elle va lui attirer des ennuis ? « Je sais, la situation est compliquée. Je sais aussi que tu souhaites mon bien. Mais c’est une femme comme j’en ai rarement connu et que tu apprécierais sans doute, si tu lui laissais une chance. » Dante pose une main sur son épaule et embrasse sa tempe. « Si c’est une erreur, eh bien, soit. Mais il n’est pas question que je la laisse maintenant. Elle aussi en a bavé. Et ce n’est pour me vanter, mas… Je pense qu’elle se sent également bien, avec moi. » Il l’espère tout du moins, mais si ce n’était pas le cas, Dante l’aurait forcément senti.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1087 - Points : 2144
[Terminé] Tina | Houit 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 7 Juil - 18:49 )
En le voyant continuer son marché avec sérénité, Tina ne pu se retenir de souffler. Elle avait juste une envie : enfoncer l’abricot au fond de son gosier pour avoir toute son attention. A mesure que progressait la discussion, l’avis de l’Indienne ne faisait que se confirmer. Cette femme, elle ne l’aimait pas. Elle n’était pas nette et cachait sûrement quelque chose. Et Dante ne pouvait pas le voir parce que cet imbécile était déjà épris, ce qui le rendait encore moins méfiant que la moyenne en plus de susceptible de prendre une décision stupide. Parfois, elle se demandait ce que deviendrait l’Italien si elle n’était pas là. Pas grand-chose sûrement, il mènerait une vie misérable et très triste parce qu’il n’aurait jamais fait la rencontre de l’Indienne. Quelle vie. « Et toi, tu te rends compte de ce que tu dis ? » Elle lui retournait la question exprès. Elle ne savait pas à combien de personne il avait déjà exposé sa situation de couple ou peu importe, mais cette histoire dépassait l’entendement. Les bras croisés sur sa poitrine, le regard exaspéré, elle décida de l’écouter sans l’interrompre cette fois, même si elle mourrait d’envie de plaquer sa main contre sa bouche pour qu’il évite de dire encore plus de bêtises. Il aurait beau dire ce qu’il voulait, elle n’en démordait pas. Elle ne l’aimait pas et ce n’était pas une question de laisser une chance ou pas. Rien dans ce qu’il lui a dit jusque-là, ne  donnait à l’Indienne l’envie de donner une chance à cette inconnue. Certes elle lui faisait du bien, mais combien de temps est-ce que ça allait durer ? Que se passerait-il le jour où ce mari violent sortirait de prison ? Du point de vue de Tina, Dante jouait presque le rôle de bouche-trou. Une idylle qu’elle s’accordait sûrement parce qu’elle a gagné un peu de liberté. Tant que le divorce ne sera pas prononcée, elle sera toujours liée à son mari et ça, personne n’y pouvait rien. Une moue contrariée sur le visage parce qu’elle refusait de donner raison à Dante, elle ne manqua pas de lever les yeux au ciel à plusieurs reprises. Il se voilait complètement la face. Ce qu’elle pouvait comprendre, il en était sûrement à un stade de sa vie où il cherchait sa part de bonheur là où il pouvait en trouver, même si ça voulait dire que cette accalmie ne serait qu’éphémère. Et lorsque tout ça sera terminé, elle sera là pour lui comme à chaque fois. « Tu es… » Stupide ? Aveugle ? Naïf ? Les adjectifs ne manquaient pas et ils étaient tous passés par la tête de la jeune femme, mais elle savait que si elle lui disait le fond de sa pensée, aussi brutale soit-elle, elle prenait le risque qu’il ne lui raconte plus jamais rien. « La dernière fois que je t’ai posé la question, tu ne m’as pas donné de réponse claire. Tu penses qu’elle saura te rendre heureux comme tu le mérites ? » C’était tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Même si le profil de cette inconnue semblait suspect à l’Indienne, elle se fichait pas mal de son passif. Ce qui comptait pour elle, c’était de savoir que Dante serait entre de bonnes mains. « Tu penses qu’elle saura faire de toi une priorité ? Qu’elle mettra réellement fin à son mariage pour toi ? Parce que visiblement, il a fallut que tu entres dans sa vie pour qu’elle y songe. » Elle détourna le regard sur ces paroles en essayant au maximum de cacher le dédain dans sa voix. « Tu l’aimes ? » S’enquit l’Indienne qui sentait que sa question était beaucoup trop prématurée. « Tu as des sentiments pour elle ? » Rajouta-t-elle.    


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Tina | Houit Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Tina | Houit -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Marché La Pignasecca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant