Revenir en haut
Aller en bas


 

- [Terminé] Tina | Houit -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Marché La Pignasecca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Messages : 13733 - Points : 10420
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Lun 8 Juil - 0:30 )
S’il se rend compte ? Bien sûr. Sans doute a-t-il eu tort de s’épancher sur le sujet. Le fait est qu’au fond de lui, il savait pertinemment la manière dont ça allait tourner. C’est sa meilleure amie. Il la connait si bien et elle n’a de cesse de vouloir son bien. Seulement, il sent que ce qu’il est en train de vivre est unique. Ce n’est pas une expérience banale, il le conçoit et c’est totalement dingue, mais il aime réellement ce qui est en train de se produire entre son inconnue et lui. Il fonce peut-être droit dans le mur et si ça se trouve, Tina a de bonnes raisons de se méfier, qu’il ne voit pas, parce que trop concerné, trop épris aussi, mais il ne se sent pas de faire marche arrière. Cette rencontre est probablement la plus belle depuis des lustres. Après Leila, il ne s’attendait pas à se lancer de nouveau et si vite, mais c’est si simple de se laisser aller dans ses bras. S’il se ravisait, il passerait à côté de quelque chose, le regretterait forcément. C’est un risque qu’il est prêt à prendre, convaincu que ça en vaille la peine. « Je suis quoi ? » questionne-t-il, agacé, en lâchant des yeux le stand de fruits. « Va jusqu’au bout de ta pensée. » Il s’attend à ce qu’elle juge, encore une fois, qu’elle le critique ouvertement même et lorsqu’elle l’interroge une nouvelle fois sur le bonheur que sa française pourrait lui apporter, Dante soupire et hausse les épaules en se mordant les lèvres. Lui exposer des certitudes ne rimerait à rien. Il ne sait pas où ils vont. « Je pense que ça peut être le cas, oui. Je ne sais pas, ce n’est que le début et ce n’est même pas officiel. » Chose est sûre, c’est qu’il est touché par l’estime que Tina a de lui, mais parfois, il a comme l’impression que personne ne sera à sa hauteur, à ses yeux. « Elle m’écoute. Elle souhaite être là pour moi, sincèrement. » Et il se plait à croire que ce ne sont pas des paroles en l’air. Même s’il est plus habitué à être là pour les autres, qu’à les laisser prendre soin de lui, il sait très bien que s’il y avait un problème, qu’elle aimerait être tenue au courant pour ainsi l’épauler. « Est-ce que tu attends vraiment des réponses ou est-ce qu’elles sont déjà toutes faites, dans ta tête ? T’as l’air tellement convaincue que je ne représente rien à ses yeux. » Doit-il la remercier ? Agacé, il passe sa main sur son visage, soupire lorsqu’elle lui demande s’il l’aime, puis s’exclame lorsqu’elle se reprend : « Oui ! » Lui a-t-il déjà dit aussi ouvertement ? Même lui n’en a jamais pris conscience. « Oui, Tina, j’ai des sentiments pour elle ! Et oui, j’ai envie de savoir où ça va nous mener ! C’est ce que tu souhaites entendre ? » Ce qu’elle lui apporte va au-delà de ce qu’il pensait possible. Elle le répare, le guérit de ses maux. « Mais la façon dont tu réagis ne me donne aucune envie de te le confier. » Parce qu’il a l’impression que pour elle, ce sera toujours une erreur et ce n’est pas ce qu’il souhaite entendre. « Que tu trouves ça étrange, c’est une chose, mais… Bordel, soutiens-moi un peu, au lieu de vouloir absolument me faire changer de voie. » Et si ça déraille, elle n’aura qu’à recoller les morceaux, encore, comme elle le fait si bien, même si ce n’est jamais une partie de plaisir.



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1073 - Points : 2119
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Mar 30 Juil - 23:50 )
Au ton agacé du commandant de bord, elle préféra juste lâcher un soupir. Elle ne terminerait pas sa phrase. De toute façon, son regard parlait pour elle. Aussi, elle en avait assez dit. Au lieu de s’attarder sur un sujet qui pourrait aller trop loin pour ce que c’était, elle préféra recentrer la discussion et posa une question qu’il serait peut-être en mesure de répondre. « Assez pour que tu veuilles mon approbation. » Commenta l’Indienne en détournant le regard comme si elle n’assumait pas cette réflexion. Il tenait vraiment à cette femme. En somme, c’était quelque chose qui aurait ravi Tina en temps normal de le voir prêt à se lancer dans une nouvelle relation. Il méritait sa part de bonheur et ne fermait pas la porte à l’amour. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Il s’agissait de Dante. Bien sûr qu’il allait trouver un moyen de se compliquer la vie. « Entre vouloir et pouvoir…» Tina en était rendu à un stade où elle essayait de ne pas mettre en doute la sincérité de la Française. Juste ses capacités. A mesure qu’avançait la conversation, il n’était pas difficile pour la jeune femme de deviner l’agacement dans la voix de son ami et très franchement, elle s’en fichait. Ce genre de conversation désagréable était parfois nécessaire. « Non, je suis juste convaincue que cette femme arrive dans ta vie avec un lourd bagage émotionnel et des problèmes qu’elle n’a pas encore réglé, et que d’une façon ou d’une autre tu en souffriras. » Elle ne pouvait pas être plus claire sur sa façon de penser. Sans passer par quatre chemins, elle lança la question qui méritait une réponse franche et lorsqu’elle arriva, elle ne fut pas déçue. Ni surprise, ni étonnée. Juste… Dante. A nouveau, elle soupira pour toute réponse. Il ne changerait donc jamais. A chaque fois que son cœur s’impliquait dans une histoire, il fonçait tête baissée comme si le reste n’avait plus d’importance. Le souci était qu’ici, Tina savait d’avance qu’elle n’arriverait pas à le raisonner. Il était déjà trop épris. Elle ignorait quel genre de sorcellerie la Française avait exercé sur lui, mais elle avait réussi son coup. Donc maintenant il avait des sentiments. Bien. « Tu penses que c’est ce que j’essaie de faire ? » Les sourcils levés, elle appuya son dos contre un étalage pour observer l’Italien, avant de laisser échapper un rire. « L’amour te rend bête. » Lâcha l’Indienne. « Si tu penses vraiment que c’est ce que j’essaie de faire, c’est que tu me connais mal. » Elle secoua la tête en levant les yeux au ciel avant de reprendre. « Personne ne sera jamais assez bien pour toi à mes yeux. » Au moins ça c’était dit, même si elle se doutait qu’il le savait déjà. « Mais je suis content que tu puisses trouver quelqu’un qui te fasse sentir ce genre de chose. J’ai toujours voulu que tu goûtes à ce bonheur véritable, comme tu le mérites. » Elle posa une main attendrissante sur son bras qu’elle caressa doucement avant de récupérer sa main qu’elle pressa contre la sienne. « Même si pour mon plus grand dam tu l’as trouvé auprès de ta Française… J’essaie juste de t’armer pour un futur que tu penses avoir choisi. Peu importe ce que tu éprouves pour cette femme et inversement, parfois ça ne suffit pas à ce qu’un couple fonctionne. » Elle se redressa pour déposer un baiser sur sa joue boudeuse. « Tu râles beaucoup mais tu sais au fond pourquoi je pose toutes ces questions. Faut bien que quelqu’un le fasse. » Elle haussa les épaules et reprit sa marche au milieu des fruits et légumes, son bras autour de celui du pilote.  « Je sais même pas pourquoi on s’embête avec ces histoires d’amour. Personne ne t’aimera jamais plus que moi. Et personne ne m’aimera jamais plus que toi. On devrait juste s’exiler, changer d’identité et vivre dans une ferme où je pourrais habiller des chèvres et toi faire pousser des radis. »  


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Dante Galeone
http://www.ciao-vecchio.com/t4987-dante-o-let-s-set-fire-to-the- http://www.ciao-vecchio.com/t2254-dante-o-never-open-up-so-afraid-to-trust
Faceclaim : Jamie Dornan © lumos solem.
Messages : 13733 - Points : 10420
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Tumblr_inline_ox3w8tIB3g1tokatx_400
Âge : trente-six ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Mer 4 Sep - 14:11 )
« C’est évident. » Tina compte pour lui. C’est l’une des personnes les plus importantes et chères à son cœur, alors, forcément, il souhaiterait qu’elle accepte cette nouvelle relation, ressentir ses encouragements, même s’il sait pertinemment que ça ne se fera pas. Et il connait le pourquoi ; dans la situation inverse, Dante se serait méfié, n’aurait pas apprécié le nouvel homme dans sa vie, avant d’avoir eu la certitude de ses intentions. Tina est grande et a assez de caractère pour se défendre et envoyer bouler ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues, mais au vu de leur proximité, il est en droit de donner son avis et de râler s’il ne trouve pas ses compagnons de route à la hauteur. De toute façon, personne ne la mérite à part lui. « Elle n’en a pas encore eu l’occasion. Il faut dire qu’en ce moment, les choses vont plus ou moins bien. » Il n’a donc donné aucune bonne raison à sA fRaNçAiSe d’être présente comme elle souhaite l’être et espère que ça arrivera tardivement. En un an, les coups durs se sont enchaînés si vite. Comme si une force puissante au-dessus de leurs têtes avait décidé qu’il était temps de mettre un peu de piment dans sa vie trop calme. « Certes. » Impossible de nier ; c’est encore une femme mariée, avec un époux violent, qui, peut-être, ne voudra pas mettre un terme à leur union facilement, mais il est convaincu que tout ça en vaut la peine. On ne la pas mis sur son chemin par hasard. S’ils se sont retrouvés après treize ans, ce n’est pas anodin. D’autant que cette connexion entre eux existe toujours et il ne compte pas manquer le coche une deuxième fois. « Mais tu sais que j’aime les complications. » dit-il, en haussant les épaules, avec cette fausse légèreté. Peu importe ce qu’il dira, il n’arrivera pas à la faire changer d’avis et sans doute a-t-elle raison. Il s’expose à des risques… Il le sait tout ça. Mais il se sent bien en sa présence et ne peut pas renoncer à leur histoire sous prétexte qu’il pourrait en souffrir. Il le vivrait bien mieux que de lourds regrets.

« Je pense que tu es très inquiète. » Voilà ce qu’il pense. Et qu’elle tente probablement de le raisonner. Il roule des yeux à la suite, répondant par une grimace. S’il rétorque, ce sera uniquement parce qu’il est vexé par une telle vérité. A chaque fois qu’il y a une femme dans les parages, il a tendance à foncer sans songer aux répercussions. Ca a été le cas avec Tina, lorsqu’il lui a menti pour son âge, lorsqu’il lui a fait du chantage. Egalement avec Leila et ses longs moments d’absence. Il peine à fonctionner autrement. Il écoute son cœur tambouriner, plutôt que sa tête qui lui ordonne de ralentir et de faire attention. « Ca, ce n’est pas un secret. Je suis ton homme parfait. » HoMmE pArFaIt. Les yeux posés sur cette main caressant son bras, le commandant de bord acquiesce d’un signe de tête. Même si cette conversation est houleuse, il sait bien que ce n’est qu’une mise en garde encouragée par les sentiments qu’elle éprouve pour lui. « Je préfère que ce soit toi plutôt qu’une autre personne qui le fasse. » Il est clair qu’aucun de ses proches ne se risquerait à faire ça, probablement parce que c’est Tina qui a dû le ramasser à la petite cuillère, qui l’a vu en morceaux à chaque fois. « Je ne sais pas exactement où je mets les pieds, mais… Malgré tout ce qui se passe à côté, lorsqu’on est ensemble, c’est… bon. » Simple ? Toujours est-il qu’il aime particulièrement être avec son InCoNnue. Dante se laisse entraîner dans les rayons, puis embrasse sur la tempe sa meilleure amie. « Tu as juste raison. Tu me réveilleras tous les matins en me hurlant de m’hydrater, et moi je te soufflerai qu’il faudrait changer nos manières pour faire un peu d’économie. »



Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Danya

Revenir en haut Aller en bas
Tina CambiasoToujours frais après un litre de café
Tina Cambiaso
http://www.ciao-vecchio.com/t3136-i-never-want-to-hear-you-say-i http://www.ciao-vecchio.com/t3155-this-could-be-the-start-of-something-new
Faceclaim : aishwarya rai, ealitya // signature : batphanie
Messages : 1073 - Points : 2119
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 4K7dJ27
Âge : 43 ans, mais elle ment sur son âge, des fois elle dit plus, très souvent elle dit moins
Métier : gérante d'une boutique de vêtements
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le Dim 8 Sep - 21:35 )
« Tu es désespérant surtout. » Commenta Tina, un sourire au coin des lèvres. Mais elle l’aimait comme il était, avec son amour pour le risque et les complications. Parfois elle se disait que leur rencontre n’était pas un hasard. Que pour trouver une certaine harmonie à sa vie, Tina avait besoin de son Dante malgré qu’il mettait sans cesse ses nerfs à l’épreuve. Mais c’était une très bonne chose, parce que ça la forçait à agir en adulte. Parfois. Très souvent c’était l’inverse. Elle décida de ne pas réagir, bien sûr qu’elle était inquiète. Elle le serait toujours le concernant. Et malheureusement pour le jeune homme, il était la seule personne sur qui elle pouvait à présent se concentrer pour s’inquiéter au sujet de tout et n’importe quoi. Avant elle partageait son champ magnétique protecteur entre lui et sa fille. Aujourd’hui, il ne restait plus que lui. Dans un soupir, elle chassa cette pensée de son esprit préférant ne pas laisser cette tristesse la gagner. Elle avait déjà bien trop pleuré et en un temps record, aujourd’hui elle s’accordait une pause en se mêlant des affaires de l’Italien. « HoMmE PaRfAiT. » Se moqua Tina en faisant une grimace à côté de lui. Parce qu’il se croyait intelligent en disant ça en plus. Elle fut forcée de rire à sa propre réponse tant elle était stupide, mais au moins ça prouvait que l’Indienne était drôle. Et non, il n’était pas son homme parfait. Juste l’homme de sa vie. Il n’y en avait pas eu beaucoup et malgré ça, les quelques hommes qui sont passés dans le lit de Tina n’ont jamais tenu la distance pour y rester définitivement, contrairement à Dante. « Je suis ravie de savoir que j’ai ce privilège là dans ta vie. » Elle resserra un peu plus son bras autour de celui du jeune homme avant de se mettre à avancer au milieu des étalages. La tête posée sur son épaule, elle l’écouta parler en levant les yeux au ciel. Bien sûr qu’il se sentait si bien avec elle. Dès le moment où il lui avait parlé de cette fille, Tina avait su qu’elle prendrait une place importante dans sa vie. Et pas parce que Dante avait un cœur d’artichaut, mais parce qu’elle était assez importante pour qu’il daigne lui informer de son existence. Aucune femme ne trouverait grâce aux yeux de l’Indienne. Il le savait. Et en aucun cas ça ne l’avait découragé à lui en parler. Et à lui reparler en sachant très bien les commentaires qu’elle ferait. Elle se contenta de soupirer en sentant ses lèvres sur le haut de son crâne. C’était agréable de l’avoir rien qu’à elle, elle allait donc devoir se faire à l’idée qu’elle allait devoir le partager avec une femme qu’elle avait décidé de ne pas aimer bien qu’elle prétendait le contraire. « Comme si le monde était enfin en paix. » Ajouta la jeune femme. Elle comprenait. Elle n’aimait pas beaucoup ça parce qu’il se sentait comme ça avec cette inconnue, mais elle comprenait. Face à sa réponse, ce fut un nouveau rire qui s’échappa des lèvres de l’Indienne. « Ca, c’est compliqué. » Fut sa seule réponse.  

Fin du sujet.


my torturer became my remedy
So we're gonna heal, we're gonna start again. You've brought the orchestra. Synchronized swimmers, you are the magician. Pull me back together again the way you cut me in half. Make the woman in doubt disappear. Pull the sorrow from between my legs like silk, knot after knot after knot.. ▬ The audience applauds...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Tina | Houit - Page 2 Empty
Sujet: Re: [Terminé] Tina | Houit ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Tina | Houit -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Quartier Spagnoli :: Marché La Pignasecca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2