Revenir en haut
Aller en bas


 

- Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Paco LlèresJe viens de débarquer parmi les fous
Paco Llères
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Can Yaman ©Saaya
Messages : 9 - Points : 6
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tumblr_inline_pj41ozZZcQ1rk450s_540
Âge : vingt-neuf ans
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 13:53 )
Comme un ange un peu blessé, mon auréole est tâchée, arrachée.
PACO LLÈRES
rôle inventé
Identité :Paco, prénom donné par sa mère Asha après quatre ans à le nommer "bébé" ou "garçon". Il s'y est seulement habitué un an plus tard. Llères, nom de famille d'une maman qu'il aime par-dessus tout et qui a su lui donner de l'amour, parfois très maladroit, mais pourtant très sincère. Yilmaz, patronyme à bannir, qu'il ne prononce jamais, mais qu'il entend de temps en temps, lorsqu'aux informations, ils reparlent de son histoire.

Naissance :il est né en 1990 dans une pièce qui leur servait de chambre. Paco a vingt-neuf printemps à son actif, mais a bien raté des choses dans son enfance, si bien qu'il se rattrape aujourd'hui.

Origines :espagnoles de sa mère et turques de son père. Il n'a jamais souhaité s'intéresser de plus près à ces racines, chose justifiée lorsqu'on sait que son papa est aussi son ravisseur, mais il ne les renie pas pour autant. Il possède également des origines indiennes de sa grand-mère.

Statut :célibataire. Il lui est très difficile de s'enfermer dans une relation, ayant peur qu'on l'emprisonne, qu'on l'étouffe. Pourtant, il aime la tendresse d'une femme, les moments complices, mais l'engagement l'effraie. Il a besoin de se sentir libre et est convaincu que couple et liberté sont incompatibles ensemble.

Métier :capitaine d'un bateau (53' Hatteras 1980 - Regalia), celui de ses grands-parents qu'il a retapé en un bateau plus moderne. Il propose des excursions entre les îles de la Baie de Naples et d'autres villes bordant la mer pour la journée, ainsi que des randonnées. Pour les points d'intérêt ayant besoin d'un plus petit bateau, Paco a investi dans un semi-rigide qui lui est très utile. Avec lui, il a un matelot pour lui venir en aide.

Argent :ses revenus sont aléatoires. L'été est la saison la plus touristique et les recettes sont bien plus avantageuses que le reste de l'année, mais il arrive à vivre et se contente parfois de pâtes en semaine lorsque ses fins de mois sont difficiles.

A Naples depuis :ses dix-sept ans. Son enfance et adolescence, il les a passés à Caserte, une ville à trente-cinq minutes de Naples. Il lui arrive de s'y rendre lors de ses coups de blues, pour ne pas oublier d'où il vient, pour se confronter à sa réalité.

écrire ici le caractère de ton personnage.

poids :
00 kg
alcool :
0 verre
cigarettes :
0 par jour


la chanson la plus écoutée en boucle :
titre de la chanson auteur


Conclusion de ta vie écrire ici la propre conclusion de la vie de ton personnage, des choses accomplies, non accomplies, des regrets qu'il peut avoir, des choses qu'il aurait aimé faire. En bonus, tu peux même commenter sur sa consommation de cigarettes, d'alcool, en dire plus sur la musique écoutée en boucle.

Avant Paco
(un) Agée de huit ans, Asha Llères est kidnappée par un homme d’une trentaine d’années. Au début, il passait régulièrement devant l’école pour observer les petites filles et étouffer ses envies. Il a fini par passer à l’acte. Satisfaire ses envies, toucher une gamine, l’avoir rien qu’à lui et la petite espagnole qui se tenait si proche de son véhicule représentait la tentation incarnée à laquelle il n’a pas su résister. (deux) La petite fille répète en boucle qu’elle souhaite rentrer, retrouver ses parents et apeurée, pleure très souvent, mais Tahir ne lui donne pas satisfaction. Il aménage pour elle une petite chambre au sous-sol, dans laquelle se trouvent un lit et des jouets pour enfant. Au début, elle ne les touche pas, refuse de manger et parle par nécessité, à ses amis imaginaires. Les seules « personnes » qui l’écoutent parler de ses souvenirs, de ce qui la chagrine, du manque ressenti par l’absence de ses parents. (trois) Son ravisseur lui donne un certain confort, mais elle manque d’oxygène, Asha, et de sécurité. Il est trop gentil, pose ses doigts sur son visage de poupée, s’autorise à caresser ses cheveux et surtout, à la nettoyer lorsqu’il est l’heure de prendre son bain. Il l’observe, nue, dans ce petit corps qu’il aime tant. Asha ne dit rien, le laisse faire, se montre docile, bien qu’elle n’aime pas ce qu’il lui fait subir. C’est malsain, c’est sale, mais Tahir se délecte de cette gamine qui lui offre un plaisir certain. (quatre) C’est deux ans après le début de sa séquestration, Tahir commence à abuser d’elle. D’abord, il lui demande de le rejoindre dans sa chambre durant la nuit. L’homme la serre fort dans ses bras, se frotte contre elle, habillé, jusqu’à la jouissance et goûte le Saint Graal quelques semaines plus tard. Asha a la peau sucrée, douce et auprès de lui, vit des moments traumatisants auxquels elle ne peut échapper. (cinq) La gamine devient alors son jouet qu’il maltraite, en pensant lui faire du bien. Asha se renferme dans la chambre devenue sa maison. Ou plutôt, sa prison. Ses larmes sont régulières, son corps est épuisé, mais accepte les sévices. Pas le choix. Poupée de porcelaine transformée en poupée de chiffon qui grandit avec des notions d’obéissance. Ne jamais rien dire. Toujours être reconnaissante pour ne pas faire face à la colère de l'Homme, le tout puissant. (six) A quinze ans, elle tombe enceinte. Une grossesse inattendue, qui ne plaît pas à Tahir qui rentre dans une colère noire. Il la bouscule, la malmène jusqu'à ce qu'elle heurte le sol, le visage en sang, les bras marqués par ses doigts. Le corps déjà bien douloureux, reçoit de nouvelles blessures. Des maux qui ne sont rien comparé à sa souffrance intérieure, mais elle a mal. Durant une semaine, elle peine à se tirer hors de son lit, mais il l'exige et abuse d'elle, qu'importe qu'elle soit porte une crevette. (sept) Tics, manies, anecdotes (huit) Tics, manies, anecdotes (neuf) Tics, manies, anecdotes (dix) Tics, manies, anecdote.
ton groupe :TIRAMISU ou MACCHIATO ou BARBARESCO ou - DE 29 ANSton avatar :écrire ici


pseudo, prénom :écrire ici.combien de bougies ?écrire ici.d'où viens-tu ?écrire ici.comment t'as atterri ici ?écrire ici.




Agé de vingt ans, après des révisions intensives, Paco passe le certificat d’initiation nautique qui dure huit semaines. Une envie de liberté le pousse à retaper le bateau de ses grands-parents avec l’argent qu’il gagne en travaillant au sein d’une entreprise de croisières. Avant de pouvoir avoir un bon intérieur, plus moderne, plus fonctionnel, il se passe quatre ans.

Par la suite, Paco poursuit avec une nouvelle formation maritime sur 17 semaines et obtient son brevet « Capitaine 200 », puis celui de « Chef de quart 500 » sur 19 semaines. Une licence lui permettant, à vingt-six ans de pouvoir naviguer sur son bateau en accueillant des passagers.

Ses années de formation ont été douloureuses. Pas simples à gérer. Ses lacunes en lecture et écriture ne l’ont pas aidé et son travail l’a littéralement bouffé. Bien qu’être sur la mer était sa vocation, le fait d’être commandé et de recevoir des ordres d’autrui l’a souvent étouffé. Il n'avait qu'une seule hâte : poser sa démission pour être libre de ses choix et destinations.


Dernière édition par Paco Llères le Lun 17 Juin 2019 - 0:25, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paco LlèresJe viens de débarquer parmi les fous
Paco Llères
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Can Yaman ©Saaya
Messages : 9 - Points : 6
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tumblr_inline_pj41ozZZcQ1rk450s_540
Âge : vingt-neuf ans
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 13:53 )


titre de l'histoirepetite citation minuscule
Automne 1982 – La pluie tombe à flots sur Naples. Les doigts d’Asha s’agrippent férocement aux lanières de son cartable un peu trop lourd pour une petite fille de huit ans. Elle hausse les épaules pour le réajuster, en observant à sa droite. La voiture qu’elle attend n’arrive toujours pas. Habituellement, sa maman est toujours là, en avance, mais peut-être qu’elle a eu un empêchement. La gamine baisse les yeux sur le béton et tape contre un caillou qui traîne devant elle, avant de se tourner vers le portail de l’école. Elle pourrait se réfugier à l’intérieur, interpeller la maîtresse et lui indiquer que sa mère n’est toujours pas là. Au lieu de quoi, elle décide de s’aventurer dans les rues, pour la première fois seule, comme une grande. Parce qu’elle est grande Asha, elle connaît le chemin de la maison par cœur, à force de l’emprunter avec ses parents, mais c’est bien plus agréable avec eux ; ils discutent, ils rient, ils s’intéressent à elle, ce qu’elle fait et surtout, il fait bien plus beau qu’aujourd’hui. L’eau coule sur ses vêtements, sur ses doigts qui glissent et deviennent froids. Bien qu’un manteau la recouvre, son corps tremble, ses collants blancs sont mouillés et sa robe à fleurs n’est plus aussi belle qu’avant. Quant à ses cheveux, au bout de cinq minutes, ils ne ressemblent plus à rien. Des mèches viennent la déranger et comme si ça pouvait l’aider, elle souffle dessus. Heureusement, la maison n’est qu’à une vingtaine de minutes. Ce n’est pas long, mais c’est tout de même pénible.

Rehaussant une nouvelle fois son cartable, l’enfant accélère le pas, puis s’apprête à courir lorsqu’une voiture ralentit à sa hauteur. La vitre se baisse et un homme avec un large sourire pose son regard sur elle. « Tu es trempée. Tu habites encore loin ? » D’abord, Asha ne répond rien. Sa mère lui a souvent répété de ne jamais parler aux inconnus, qu’ils ne sont pas de confiance. Pourtant, il a un visage agréable, gentil, qui ne l’effraie pas et le chien qui montre son museau à l’arrière de la voiture a l’air sympathique lui aussi. Un homme méchant ne peut pas avoir d’animal et en prendre soin. Alors, après une courte hésitation, elle murmure : « Près du port. » A dix minutes. Asha s’arrête soudainement en voyant la voiture se garer. « Ca fait un bout. Et si je te raccompagnais ? Tu iras plus vite. » La gamine se mord la lèvre, peu sûre d’elle. Elle se remémore les paroles qu’on lui a soufflées, mais celles-ci sont bien vite oubliées lorsque le chien vient lécher la joue de son propriétaire. Elle en rit et s’approche de la portière que l’inconnu ouvre pour se hisser sur le siège. Là, elle caresse le Westie et embrasse le dessus de sa tête. « Mets ta ceinture, ce ne sera pas long. » La gamine s’exécute, délaisse le cartable à ses pieds, puis tourne la tête vers le chien qu’il ordonne à rester sur la banquette arrière. Elle s’amuse avec ses pattes, puis jette un œil dehors. Le port est à l’opposé, mais peut-être est-ce un raccourci et lorsqu’elle se rend enfin compte qu’ils vont dans le mauvais sens, elle déclare : « Tu t’es trompé de route. » « On fait un détour pour changer tes vêtements. Tu es trempée. » « Mais ça va sécher et Maman va s’inquiéter. » « Ne t’en fais pas, on l’appellera à la maison pour la prévenir. » Asha acquiesce d’un signe de tête, mais n’est pas sereine.

Et elle a raison. Plus ils s’éloignent, plus elle s’interroge et plus son cœur tambourine, mais elle n’ose pas prononcer un seul mot. Et lorsqu’ils arrivent enfin, elle reste pétrifiée face à la grande maison. « Sors de la voiture. » Son ton se veut moins tendre, ce qui la pousse à murmurer : « Je veux rentrer. » « Après. » Il fait le tour du véhicule, ouvre la portière et saisit sa main, l’obligeant à le suivre. Docile, elle se laisse faire, jetant un œil aux alentours, avant d’entrer dans la maison campagnarde.

••••••••••

« Comment ça, vous ne surveillez pas les enfants qui sortent ? » La directrice de l’établissement est gênée face à Devika qui s’offusque, les larmes aux yeux, avant d’être empoignée par son mari qui la ramène tout contre lui. La mère de famille s’effondre, laisse les larmes rouler sur le long de ses joues, tandis qu’elle murmure en boucle les derniers événements. « J’ai eu une réunion interminable. J’aurais dû partir plus tôt, me lever. Mon patron aurait compris. » dit-elle, entre deux sanglots, les doigts crispés sur la chemise d’Enrique qui tente de l’apaiser en lui susurrant des mots rassurants. Ils vont la retrouver, elle ne peut pas être loin et la police est également sur le coup.

Seulement, une heure passe, puis deux, trois... Et des jours, des semaines, des années sans la moindre nouvelle, sans que l'enquête n'avance. Une alerte enlèvement a bien été lancée, ainsi qu'un appel à témoins, mais si ces derniers ont afflué, il s'agissait uniquement de fausses pistes. Des gens qui pensaient avoir aperçu la gamine dans une boutique, ou près d'un parc, parfois accompagnée, parfois seule. Des pistes étudiées, mais qui ne menaient jamais à rien. Et dans ce cas, il nous reste plus que l'espoir. Celui qu'un jour, le téléphone sonne pour annoncer une nouvelle attendue depuis ce jour pluvieux.



Comme un ange un peu blessé, mon auréole est tâchée, arrachée. Quand mes démons se déploient, je donne un sourire, juste un sourire, qu'on attend de moi. Est-ce qu'on peut subir à plein temps, en gardant son éclat ? J'avoue, j'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tout me blesse. Et mon envie m'a laissé...
Paco Llères


Dernière édition par Paco Llères le Mer 12 Juin 2019 - 0:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sullivan DagostinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Sullivan Dagostino
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4731-un-anglais-en-italie-sulli http://www.ciao-vecchio.com/t4742-quand-on-est-medecin-autant-avoir-des-relations
Faceclaim : Jared Padalecki + TAG
Messages : 369 - Points : 766
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Wf82
Âge : 36 années
Métier : Médecin généraliste
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 14:13 )
Re-bienvenue chez toi avec ce nouveau bel homme Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3858275945 Bonne rédaction. Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3407175773




♛ Je jure solennellement que mes intentions sont bonnes, enfin je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Constello AlmaLe vin est un puissant lubrifiant social
Constello Alma
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Alan Cumming @Dante (merci! merci! Merci!) et Rogers (code de signature)
Je suis absent-e : En Présence réduite du 12.06 au 25.06 [en train de mourir sous des travaux de session]
Messages : 1304 - Points : 696
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Giphy
Âge : 57 ans [14 janvier 1961]
Métier : Acteur et professeur qui bosse sur son premier lvre
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 14:36 )
Rebienvenue sur le forum!
Je te souhaite une rédaction inspirée avec ce personnage. On regardera pour un lien!



   
I'm gonna love me again
♛ Singing, I'm gonna love me again. Check in on my very best friend. Find the wind to fill my sails. Rise above the broken rails. Unbound by any ties that break or bend. I'm free, and don't you know?
Revenir en haut Aller en bas
Moira VeraldiToujours frais après un litre de café
Moira Veraldi
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5248-moira-why-so-serious http://www.ciao-vecchio.com/t5255-moira-crazy-for-you
Faceclaim : Alicia Vikander ©herjuliwii
Messages : 418 - Points : 296
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 547b62f1d3dce8a9eff7467603441863
Âge : 29 ans
Métier : ambulancière-secouriste
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 14:54 )
Rebienvenue et bon courage pour cette nouvelle fiche Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 1993868421


my stupid ass knew better
( MY STUPID ASS DID IT ANYWAY )
Revenir en haut Aller en bas
Leia PellegrinoLe vin est un puissant lubrifiant social
Leia Pellegrino
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Diana Penty : ealitya ; Signa : Mars
Messages : 227 - Points : 366
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. YUhmwpW
Âge : 33 ans
Métier : Animatrice à l'orphelinat dans lequel elle a grandi
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 14:56 )
J'ai sorti l'estropiée pour l'occasion, mais tu eS SI BEAU Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3858275945 Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3858275945 Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3858275945




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
Lilas MartinToujours frais après un litre de café
Lilas Martin
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t4995-lilas-la-fleur-qui-s-epanouit- http://www.ciao-vecchio.com/t4996-lilas-certaines-femmes-depriment-mais-moi-je-me-rappelle-que-j-habite-avec-brad-pitt#157335
Faceclaim : Emma Stone (schizophrenic) crackships (Padawan)
Messages : 1167 - Points : 1110
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 1557263927-155665680836801069-6
Âge : 31 ans
Métier : étudiante en informatique en échange Erasmus et youtubeuse gaming sous le nom de Squirrel
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 15:03 )
God, tu es si beau Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3858275945
Bon courage pour ta fiche (que j'vais zieuté pour avoir un lien Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 2458541263)


the fools who dream
Here's to the ones who dream. Foolish as they may seem. Here's to the hearts that ache. Here's to the mess we make ▬ she smiled
Revenir en haut Aller en bas
Adelina Alma10 sec en bouche et 10 ans sur les fesses
En ligne
Adelina Alma
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t2209-il-faut-avancer-ne-jama http://www.ciao-vecchio.com/t2210-adelina-alma
Faceclaim : Louise Brealey + sweet poison(avatar), .plùm(sign), tumblr + sherlollyresources(gifs)
Messages : 6909 - Points : 3306
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tumblr_pbdxlhap8F1v6wqrvo2_400
Âge : 36 ans (18/07/1982)
Métier : Directrice/Animatrice en centre de loisirs
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 15:46 )
Re bienvenue Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3407175773


Adelian
« uc. »
Revenir en haut Aller en bas
Amalia LoureiroToujours frais après un litre de café
Amalia Loureiro
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ciao-vecchio.com/t5541-amalia-linda-bonequinha#174851 http://www.ciao-vecchio.com/t5561-amalia-l-homme-souffre-d-avoir-peu-d-imagination-non-d-en-avoir-trop#175683
Faceclaim : Dakota Johnson + © liloo_59 + paroles de « Haunted » par Beyoncé
Messages : 92 - Points : 115
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 9ztl
Âge : 30 ans, née à Braga le 20.06.1989
Métier : employée comme prostituée au club Ruby
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 16:14 )
REx8 parce que j'ai la flemme de mettre huit re ! Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 2567113648
Bon, avec tous ses comptes, tu connais la chanson. Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3203671698 En cas de besoin, contacte le staff. Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 941291239 Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 1519029679


Perfection is so... Mm
« You want me ? I walk down the hallway. You're lucky, the bedroom's my runway. Slap me ! I'm pinned to the doorway, kiss, bite, foreplay. My wicked tongue, where will it be ? Onto you, you must be onto me. »

Revenir en haut Aller en bas
Rosa ViscontiLe vin est un puissant lubrifiant social
En ligne
Rosa Visconti
Voir le profil de l'utilisateur
Faceclaim : Rosario Dawson + ©ealitya
Messages : 87 - Points : 64
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tumblr_nnl1n1O9Ds1rdk1oto5_400
Âge : 40 ans
Métier : Médecin urgentiste, à l’hôpital de Naples.
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le Lun 10 Juin 2019 - 16:40 )
PACO LE PLUS BEAUUUUU Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3407175773 Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 415137221 Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 895265198

Moi qui essaie de déterminer avec quel perso je peux te pécho:
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Tenor

Rebienvenue chez toi et bonne rédaction Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. 3407175773


All we are is dust in the wind.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. Empty
Sujet: Re: Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Paco + J'avance écorché, j'arrive plus à me forcer. -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant